Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marlène Schiappa et les "menaces de mort" des Gilets jaunes : oh la grosse menteuse !

À l’entendre, un régiment de Gilets jaunes assoiffés de sang en voulait à sa vie et à celle de ses enfants cette nuit-là. Manque de chance, l’exagération de la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes (elle a insisté pour mettre femmes devant hommes...) lui est revenue dans la poire. Le pire, c’est qu’elle insiste, et elle s’enfonce !

 

 

Personne n’a voulu attenter à sa vie et encore moins à celle de ses enfants. Un petit chahut social devant sa maison s’est transformé en troupeau haineux avide de lyncher une pauvre femme. Décidément, entre Castaner et elle, on ne sait pas qui ment le plus dans le gouvernement Philippe. C’est tragique pour la France, qui mérite quelque chose de mieux à sa tête. Macron est peut-être le roi de l’entourloupe, mais dans le genre, il ment mieux !

Le décryptage de son exagération n’a pas suffi au sous-ministre : elle réplique avec agressivité sur son Facebook. Sa souffrance n’est rien par rapport à celle des 2 000 Gilets jaunes blessés, énucléés, mutilés. Marlène convoque un style hugolien pour clamer l’injustice qui la frappe :

« À quel moment notre société a renversé son système de valeurs au point de considérer que les victimes sont les coupables et les agresseurs des victimes ? À quel moment des personnes trouvent normal, excusable, pas grave ce qui s’est passé ? Et après on se demandera pourquoi si peu d’agressions sont dénoncées... À quel moment on se dit que la version des auteurs des faits est la version qui fait foi ? ! »

Pour une fois, on est d’accord avec les Décodeurs du Monde (qui ont pour mission de dégommer Macron) et avec Plenel :

 

 

Heureusement pour la menteuse, Twitter France a suspendu tous les comptes qui avaient relayé les images de la maison (on ne voyait rien d’identifiable dessus) de la victime de la haine jaune, pour une raison douteuse : les tweets « ne respectaient pas la vie privée et la sécurité de la ministre ».

La technique est simple : on s’empare d’un petit fait divers, on le monte en épingle et quand on se fait choper par la patrouille, on hurle hystériquement et on censure l’adversaire. Résumé de l’arnaque par Le Point :

« Là où un internaute lambda peut parfois s’échiner à signaler des messages odieux sans aucun résultat, les signalements du cabinet de la secrétaire d’État semblent avoir eu un effet ravageur, Twitter bloquant à tour de bras les comptes de ceux qui se sont bornés à partager l’article. L’équipe de Marlène Schiappa explique à Libération avoir contacté Twitter pour leur annoncer qu’elle signalait “tous les tweets qui ne respectaient pas la vie privée et la sécurité de la ministre”. La plateforme semble s’être montrée coopérative, les internautes concernés ont été avertis par mail et avaient le choix de remplacer le tweet par un message d’erreur ou de faire appel, ce qui exige que le compte soit suspendu 12 heures avant examen de la situation. Le quotidien a rapidement flouté le fond de son image d’illustration pour que le domicile de Marlène Schiappa ne soit plus identifiable. »

Toute cette petite affaire montre une chose : que l’écœurement ne cesse de grandir entre les Français épris de justice et ces élites qui s’assoient sur cette même justice. On croyait que le gouvernement avait pondu une loi contre les fake news : il en a simplement privatisé l’utilisation. La fake news est devenue un privilège des élites. Ça n’a pas fini de péter !

 

Marlène peut compter sur un soutien de poids

 

La fake news Schiappa, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "oh la grosse menteuse !" : encore de la grossophobie ...

     

  • La baleine qui se fout de la gueule de Pinocchio : sauf que nous avons vu la vidéo Miss Monde : allez fais rillettes... lie to me...

     

    • "lie to me"

      C’est pas le nom d’une série télé qui parle d’un mec qui détecte les mensonges des gens en scrutant leurs réactions faciales ?


    • @ bdr,

      Vu la fiche cinématographique : n’ayant pas de télé, veuillez m’excuser de la possible méprise.
      Par "lie to me" j’étais plus, par l’esprit, dans une approche détournée de ce qui s’appelle « le paradoxe du menteur » où plus la dinde fait mentir son « Pinocchio », plus elle s’amuse(ra) avec...
      Ainsi, si Pinocchio dit « je mens », c’est vrai : cependant ce qu’il dit est donc faux : son machin n’a de cesse de s’allonger et de se retracter ; comprenez-vous l’amusement de la donzelle ?

      Mais pendant ce temps-là, ce sont les Gilets Jaunes qui l’ont dans le timbre cependant que tous les programmes me dit-on, balancent de la Deuxième Guerre Mondiale à ne plus savoir à quelle télécommande se vouer, quand on ne l’a pas balancée.


    • Le nez de se Pinocchio national ne fait que s’allonger.


  • C est bien ce que je pensais ....pauvre petite chatte. Les méchants gilets jaunes l ont réveillé dans son sommeil la pauvre...

    Le mensonge comme idéologie d état désormais et cela va de pair avec le manque de virilité de la classe politique.

     

  • Depuis la loi sur les fake news de ce gouvernement, c’est lui qui sort les grosses premières grotesques fake news.
    N’importe quoi.


  • Quelle écrivaine que cette Minelli ! "À quel moment on se dit que la version des auteurs des faits est la version qui fait foi ? !" Et l’inversion (se dit-on) cocotte, que pourtant tes associés et employeurs préconisent à tout moment ?
    Répondez, Gilets Jaunes ! À quel moment votre version fait-elle foi ? Quand on vient d’entendre celle de Minelli.
    Osez les bourdes, (dép)osez les gourdes, claquez la lourde, c’est son dernier titre, celui qui se vend le mieux.


  • Elle est tut de même fort amusante, la photo de la grosse menteuse à l’en-tête de cet article !!! Nous sommes irrésistiblement tentés d’y voir et de croire qu’elle explique l’envergure de derrière qu’elle désire se voir trainer. Voudrait-elle donc devenir la Kardashian de la cinquième République ? Tout porte à la croire puisqu’elle est conne, grosse et grossière, pour ne citer que certains de ses traits des plus flatteurs...


  • Quand on dit "grosse menteuse" à une femme (ou grosse autre chose), ce qu’elle retient c’est "grosse"...

    D’où l’intérêt de mettre des femmes à tous les postes de responsabilité ! Suffit de bien les traiter...


  • Pfff ouaahh encore elle... .les anciens ne mentait pas si effrontément eux.
    Ce gouvernement c’est de la merde,a leurs image quoi.



  • On croyait que le gouvernement avait pondu une loi contre les fake news : il en a simplement privatisé l’utilisation. La fake news est devenue un privilège des élites.



    Affermage et privatisations sont les deux mamelles de la macronie au pas de canard !
    La Schiappa a écrit des affabulations baptisé "roman"...Elle continue en politique..Sauf que là,ça s’appelle des mensonges...Et toute la police de twitter n’y pourra rien !


  • La marque jaune !
    Ce qui est curieux, c’est que cette furie n’a pas de système de surveillance avec les émoluments gigantesques qui lui sont versés pour son travail "pénible".
    Bref, sans preuve...
    Pour ce qui est de la propagande, soyez sûr, que ce sont les spin-doctors qui s’occupent de l’animation de notre ripouxblique avec des faits réels ou imaginaires pour détourner notre vigilence et/ou saturer les médias d’autres évènements majeurs qu’il leur faut cacher.


  • La vérité c’est que que ce parti d’incultes et d’arrivistes a cartonné aux élections au vu du contexte.
    La France est peuplée d’abrutis. Aujourd’hui le beauf n’est pas celui vote le Pen mais celui qui est fier de voter contre.
    Les réponses sur le fil Twitter sérieux... Une armée de veaux qui soutiendraient ce gouvernement même s’il tournait à la dictature à l’Argentine.
    Il y a deux France et si la notre prend le pouvoir il faudra distribuer des gifles à tous ces cons et les rééduquer. Ces trouillards hargneux sont pires que la clientèle de lr. Il faut le faire.

     

  • « À quel moment notre société a renversé son système de valeurs au point de considérer que les victimes sont les coupables et les agresseurs des victimes ? " Ca fait belle lurette mais avec une accentuation depuis que Macron et ses sbires sont a la tête du pays .


  • N’oubliez jamais que Schiappa en italien signifie "grosse nulle" ou "bonne à rien"...

     

  • Sa réclamation prise en compte par les réseaux sociaux ( j’y connais quedal) des vidéos ou des images démontre bien qu’elle raconte des sornettes, autrement elle s’en serait servi devant un tribunal au lieu d’une tribune à mensonge.
    Je la trouve trop grosse et conne à mon gout, simple jugement sexiste d’un homme qui aime les femmes. Elle a le droit de me trouver moche et con.


  • Une grosse Schiappa menteuse en effet, et Twitter comme d’habitude affiche sa servitude ordurière aux gouvernements plutôt qu’aux peuples. Mais c’est trop tard comme à chaque fois d’ailleurs, tout le monde a vu la vidéo des gilets jaunes.
    Tout se qui est posé sur le Net est immédiatement dupliqué vers d’autres plateformes par une multitude d’internautes "avertis", donc le combat de censure du système est perdu d’avance pour lui sur ce terrain là, mais ce n’est que mon humble avis.


  • Cette femme est une caricature du féminisme .


  • #2209256

    Elle aurait tort de se priver. Elle a le pouvoir, les médias, les réseaux sociaux pour elle. Qu’elle en profite. Les Français sont inoffensifs.


  • Soyons sérieux.
    Franchement est-ce que depuis le temps que la Schiappa débitent ses sottises, tant dans l’hémicycle que dans les médias, il reste beaucoup de personnes suffisamment stupides, pour lui accorder encore le moindre crédit ?

    La Schiappa est donc une grosse dinde, que l’oligarchie utilise, car elle se prête au jeux, pour faire passer les projets pervers qu’elle a en charge, et d’ici quelques temps, elle retournera faire des câlins à l’homme qui la supporte encore, avant de se faire oublier, et que l’oligarchie l’oublie.

    Alors ses malheurs, plus personnes n’en aura que faire, et n’en a déjà pas grand chose à faire.

     

    • Ce gouvernement est objectivement le plus nul de l’histoire de la Ve République et vient quand même de terminer 2e aux Européennes (avec une très mauvaise tête de liste de surcroît et six mois de GJ)... Donc oui, plusieurs abrutis accordent encore de l’importance à ce que ces crapules débitent.


  • "À quel moment notre société a renversé son système de valeurs au point de considérer que les victimes sont les coupables et les agresseurs des victimes ? "

    Excellente question en effet Madame la sous ministre.

    Il faudra la garder devant vos maitres du conseil représentatif de toutes les institutions de France lors de leur prochain dîner donnant la feuille de route.

    Aujourd’hui les victimes sont bien les GJ et les Palestiniens, Syriens, Lybiens, Irakiens, Africains,Français du quotidien,SDF, smicards, hétéros, la famille et j’en passe......


  • La Marlène bosse pour le parti des fausses nouvelles, rien d’étonnant dans ce fait divers.

    Qui se dévoue pour aller expliquer au journaleux du point, de libé et à l’équipe de choc de l’égalité machin-truc que la Marléne n’est pas ministre ?


  • #2209284
    le 31/05/2019 par servitude et chocolat pour la ministre
    Marlène Schiappa et les "menaces de mort" des Gilets jaunes : oh la grosse (...)

    Marlène Schiappa revient sur ses déclarations
    Ils étaient 2, c’étaient des balayeurs sénégalais, en tenue jaune de travail, qui s’engueulaient pour savoir qui devait nettoyer mon devant de porte



    Le JulesFerrysme a fait beaucoup de dégâts chez les socialoLREMiste




    Sacré Marlène


  • Tout comme "Valls", elle finira par disparaître !
    Elle est juste "Ministre" chargée du sexe... Ça ne va pas durer !


  • Bonjour a tous

    Je voudrais savoir si quelqu’un est juriste car je souhaiterai savoir si cela est possible de porté plainte pour affabulation ou delit imaginaire ?

    Merci

     

    • Contrairement aux droits dits "anglo-saxons", le mensonge en tant que tel, le pur mensonge, n’est pas réprimé, ni civilement, ni pénalement en France. Car le mensonge relève de la liberté humaine. Ensuite, le débat est libre. C’est aussi simple que cela. Au citoyen de distinguer ce qui est vrai est faux avec sa raison. De réagir comme il veut. De mettre le mensonge à l’épreuve.

      Cela dit, ce n’est pas aussi simple que cela, justement. Le mensonge est suivi d’une répression quand il est l’élément d’un dol ou d’un délit. Quand il se trouve mêlé de choses qui sont impérativement prévues par la loi. Exemple simple : le faux serment. Mensonge + serment. Le code pénal prévoit là un délit.

      Et il y a tout ce qui relève de la fraude en général. "fraus omnia corrumpit" dit l’adage. Les cas de textes répressifs sont multiples à commencer en matière civile par ce qu’on appelle le "dol civil" (sans même être délictueux mais touchant au délit) et qui entraîne une réparation civile. L’intention de tromper par intérêt. Et en matière pénale, l’escroquerie, l’abus de confiance. Il y a du mensonge là dedans mais à chaque fois il faut un texte parlant de "manœuvres frauduleuses" autour. Autrement dit, lorsque au mensonge s’ajoute quelque chose que les textes définissent comme pas bien. Et de multiples cas : la publicité mensongère. Par exemple.

      Et pour ce qui est de la loi la plus importante, la loi du 29/07/1881, article 28 et 29, bien entendu, la diffamation. Imputer à quelqu’un mensongèrement quelque chose qui est contraire à l’honneur et à la considération.

      C’est ici qu’on voit que le mensonge n’est pas réprimé en tant que tel car si le propos poursuivi est un mensonge mais ne porte pas atteinte à l’honneur (par exemple, imputer à quelqu’un d’être fidèle à sa femme), il n’y a pas diffamation même si c’est faux. (A moins que le propos ne soit ironique. C’est alors de la diffamation "par insinuation").

      On peut par ce biais poursuivre un menteur en affirmant qu’il ment et en attendant ses poursuites en diffamation, et alors prouver qu’il ment. Cas de duel judiciaire (Oscar Wilde).

      Les rapports du faux et du vrai sont complexes : exemple, l’article 24bis de la loi du 29/07/1881 (loi Gayssot). Loi métaphysique, jugement de Dieu, procès Galilée ? Barbarie totale.

      Et le droit anglo-saxon vient maintenant infester le droit français : le concept de "fake news". Ce n’est pas au juge de dire le "Grand "Vrai" mais le petit exact, et au cas par cas. C’est déjà pas mal .


    • De ce que nous avions aperçu de la retransmission par ici, qui semblait se dérouler à une heure de grande écoute pour le pékin lambda (ah non, c’est bêta pour le téléspectateur, pardon), Jack au Cube vous a soutenu qu’il était possible, voire nécessaire, de mentir si l’on voulait protéger ses miches.
      Donc quand un souteneur vous expose, c’est propre, c’est net, au point que vous pouvez faire avaler tout ce que vous voulez. Alors pensez une Marie Minelli quant au trottoir en bas de chez elle.


    • #2209953

      Alain Jakubowicz avait érigé le mensonge en droit, devant la Justice, lors d’un communiqué concernant son client Nordahl Lelandais, si ça peut te donner une idée...


    • Cette manière en effet de parler des "droits" est typiquement anglo-saxonne. Pour les français, qui sont plus conséquents et plus réfléchis, personne ne peut octroyer des "droits" pour la simple raison qu’en application du principe de liberté, tout le monde a tous les droits, tous sans exception, y compris celui de tuer, de violer. C’est une simple application du principe de liberté. Personne ne peut "définir la liberté", par essence, et celui qu le ferait serait seul libre au contraire des autres. Il est en effet "interdit d’interdire" et le code pénal n’interdit rien, en fait.

      Par conséquent, il appartient au législateur non d’octroyer des "droits" mais de définir les actes (le vol, l’assassinat etc) et de déterminer la peine que risque celui qui l’accomplit et que la "société" réclame confusément. Il n’y a ainsi pas d’atteinte au principe de liberté, bien au contraire. On va en prison certes, mais librement.

      Dans le système du droit français, les seuls qui sont sous interdits, se sont les titulaires d’un pouvoir. La fameuse "séparation des pouvoirs". C’était vraiment révolutionnaire d’imposer cela.

      C’est dire si tout cela relève de conceptions anciennes.. Mais c’était mieux avant.


    • "délit imaginaire". Porter plainte peut avoir des suites fâcheuses pour celui qui s’y amuserait. Exemple historique : l’affaire dite "de l’observatoire". Mitterrand à l’époque avait monté un faux attentat contre lui. Complètement faux. Il a failli se faire condamner non pour "dénonciation d’un délit imaginaire" qui n’existait pas mais pour "injure à magistrat" ... Mentir à un magistrat est outrageant pour lui.


  • Je vous conseille d’aller lire les commentaires sur le site du monde...

    Là, on comprend mieux le livre de Bégaudeau. Cette bourgeoisie mentale est à vomir. Ces gens sont des archetypes du bourgeois, c’est hallucinant. Certains décrivent les GL comme des fanatiques anticapitaliste/antiordre/antipolice... On voit le bordel dans leur cerveau.

    Politiquement inculte, les electeurs de Macron se cachaient en réalité depuis très longtemps au sein du PS et de l’UMP, il attendait juste leur "chef". Quand on pense que leur représentant est un ancien banquier metrosexuel d’une arrogance inouie... On est anthropologiquement très loin de De Gaulle.

    On voit à quel point l’aspect sociologique est primordial pour analyser notre monde, je ne suis pas un grand adepte du materialisme historique mais il faut reconnaitre qu’il est un excellent outil pour décrire nos sociétés de merde.

    Le dégout que créé ces gens en moi est profond. Ils ne sont plus français, ce qui m’inquiete est que ces gens iront très loin dans leur illusion et leur aveuglement pour préserver leur confort (matériel ou intellectuel), très loin... Cela n’augure rien de bon pour l’avenir.

    Finalement, si guerre civile il y a en France, elle n’aura sans doute pas lieu entre de souche/immigrés, droite/gauche mais bien entre ces jobards de macronistes (composés à la fois de de souche et d’immigrés) et le reste de la population.

    La bourgeoisie est vraiment la pire saloperie que la terre ait jamais porté, je ne trouve pas pire dans l’histoire, malgré tous les ennemis qu’à connu la France, au moins la plupart avait la décence de se déclarer tel quel. Ces bourgeois prétendent aimer la France en la détruisant.

    Pourritures !

     

  • J’ai une collègue transgenre comme Marlene Schiappa. J’ai remarqué que pour défendre ses intérêts "ilelle" n’avait aucun scrupule à mentir. D’autres troubles mentaux sont à déplorer mais le mensonge est toujours très présent on l’appelle la mytho d’ailleurs.


  • La Schiappa est ce qu’elle est et ne voulant pas que Soral ait un nouveau procès, je m’abstiendrai de tout commentaire. Par contre, la Sinclair qui s’y met, elle, qui dans l’idée que son infidèle de mari pourrait lui offrir le job de première dame, a accepté toutes les ignominies de son Jules, là, je me dis que vraiment, ces crevures n’ont aucune limite. Et Macron qui fait encore un peu plus de 20% aux Européennes.... je désespère de mes compatriotes. Je n’ai qu’une hâte, quitter ce monde de cinglés. Le plus vite sera le mieux.


  • Hahaha, je me suis demandé pourquoi depuis quelques jours je pouvais voir tant de "tweet indisponible" de partout. Enfin les 20% du camp du bien ont l’appui total des GAFA pour censurer toute pensée non conforme !

    Le nombre d’infos passées à la trappe avant la fin des élections (GE, EDF, Lambert, Lyon, etc...) sont pour le bien de tous, allez-vous le comprendre ???

    Vivement que l’accès internet soit définitivement interdit à toute personne qui ne soit pas à jour de cotisation EM. Qu’avec à peu près tous les autres partis sparring partners ils puissent enfin s’occuper des problèmes de la bourgeoisie...


  • Avant, on avait Marlène Dietrich, maintenant on a Marlène qui triche. Quel bazar !!!!


  • A-t-elle effectuée, par son ministère, sa visite médicale annuelle obligatoire ?


  • J’ai deja eut la chance de dialoguer avec un très très grand chirurgien spécialiste de la reconstruction, mondialement connu.
    De sa bouche j’ai put entendre " les trans-genres je n’en fais plus, ils sont trop borderliner" .


  • Satan est le prince du mensonge. Je dis ça je dis rien :)


  • Se gouvernement est le premier fournisseur de Fuck-News de France. Allo Place Vendôme ? je vous appelle pour vous signaler un cas de fake-news de la par d’une de vos ministres. Comment cela ça ne s’applique qu’aux citoyens ? bah autant pour moi.


  • Sous prétexte que Marlene "une fille bien" qui (n’avale pas) les gens font de même avec ses mensonges ?


  • Lorsque l’on voit la vulgarité physique de cette gourde ... sa vulgarité orale ... son passé "d’écri-vaine" de bouquins semi-pornos ... est-il encore utile de se poser la question de savoir si elle est intellectuellement honnête ?..
    La réponse à mon sens est tout simplement NON !.. et à ce titre je ne pense même pas qu’il soit utile de commenter les agissements de cette donzelle dépourvue du moindre intérêt !..


  • Ah oui ... j’oubliais et au risque de me répéter je rappelle à tout ceux qui ne maîtrisent pas l’italien, que le nom SCHIAPPA signifie clairement "NULLITÉ" ...
    Comme quoi !..


  • Venant d’elle, le meilleur passage est certainement celui-ci :

    (...) "À quel moment notre société a renversé son système de valeurs au point de considérer que les victimes sont les coupables et les agresseurs des victimes ?" (...)

    Marlène, tu devrais demander à ton père, franc-maçon notoire qui en connait un rayon en matière d’inversion des valeurs. Les loges étant mêmes les principales courroies de transmission de ce principe sataniste fondamental.

    Celui qui fait que l’on condamne à mort Vincent Lambert alors que l’on tente de sauver la vie à des djihadistes

    Celui qui fait que l’on condamne à mort un enfant à naitre et que l’on laisse vivre un assassin

    Celui qui fait que l’on promeut toutes les déviances sexuelles et que l’on détruit la norme hétérosexuelle

    Celui qui fait que l’on détruit la famille traditionnelles et les saines valeurs dont elle est porteuse au profit de modèles alternatifs déviants et corrompus

    Celui qui fait que les réseaux pédo-criminels agissent en toute impunité alors que l’aide sociale à l’enfance est incapable de protéger les jeunes victimes qui lui sont confiées

    Celui qui fait que l’on s’apprête à légaliser l’euthanasie au nom de la dignité, à légaliser la PMA et la GPA au nom du progrès et de l’égalité

    Celui qui fait que notre jeunesse est abreuvée de pornographie au nom de la sacro sainte liberté d’entreprendre

    Celui qui fait de l’avortement un acte militant par lequel les femmes se réapproprient leur corps

    Celui qui fait que l’on n’ éduque plus au beau, au bien, au vrai mais que l’on diffuse par tous les canaux possibles des principes qui relèvent d’une culture de mort


Commentaires suivants