Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Masques obligatoires dans les lieux publics clos : quel air respirerez-vous ?

Contrairement à l’antienne pseudo-scientifique écolo-bobo, le dioxyde de carbone (CO2) n’est pas un polluant d’une part et, d’autre part, il ne pourra jamais représenter un danger pour la santé humaine aux concentrations atmosphériques actuelle (0,041 % du volume, soit 410 ppmv) ou future.

 

Il faut monter à très haut niveau la concentration en CO2 dans l’air respiré pour que cela conduise à une détérioration de la santé qui lui soit directement imputable. En revanche, respirer un air confiné est préjudiciable et ce défaut de ventilation est généralement mesuré, justement, par la concentration en CO2.

L’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, nous explique que :

La concentration en CO2 dans l’air intérieur est l’un des critères qui fondent la réglementation en matière d’aération des locaux. Le titre III des Règlements sanitaires départementaux (RSD) fixe ainsi, pour les bâtiments non résidentiels, un seuil en CO2 de 1000 ppm dans des conditions normales d’occupation.

D’après les normes concernant la ventilation des bâtiments, un concentration en CO2 supérieure à 1000 ppm définit une qualité de l’air intérieur basse. Au-delà de cette concentration, une étude a montré « une augmentation de symptômes liés à l’asthme chez l’enfant, en moyenne sur une journée d’école – une altération suspectée de la performance psychomotrice due au CO2 seul chez l’adulte, en moyenne sur quelques heures. »

La durée d’exposition est primordiale. Les gens intelligents pourront toujours, pour l’heure, enlever leur masque en sortant d’un magasin. En revanche, pour le personnel qui y travaille toute la journée, c’est une autre histoire…

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En Ile-de-France, dans les transports en commun, nous ne sommes que 2 % à porter le masque sur le menton ! Les Français sont devenus de véritables moutons de Panurge qui vont tomber comme des mouches à partir de novembre, quand reviendront les coronavirus, car en respirant ces virus à longueur de journée ils augmenteront la charge virale. Il ne faut surtout pas imiter les Asiatiques qui portent un masque pour signaler à autrui qu’ils sont malades !

     

    • Au-delà d’en porter lorsqu’ils sont malades, les Asiatiques portent surtout des masques pour se préserver de leur pollution urbaine et autre, car il n’est aucun masque qui puisse préserver des virus si ce ne sont ceux que portent les types dans les laboratoires de biologie et qui en manipulent à longueur de temps : or ce n’est pas seulement un masque mais toute une panoplie...


  • Plus de 10 000 ppm, merde, Castex !!! Casse-toi ?

    Le pire c’est pour les employés, soit la résolution idéale du conflit entre actionnaires et contestation : si tu retires ton masque t’es viré(e) ! Tu joues pas le jeu !
    C’est pas légal mais personne ne moufte !

     

    • Aha c’est exactement ça... J’ai été interpellé par mes propres collègues de la police ferroviaire puis conduit en GAV suite a un non port du masque et qui a débouché sur un outrage (je travaille a la SNCF). Donc effectivement je devrais des explications a ma hiérarchie, ce masque rends tout le monde fou quand même


    • Aha c’est exactement ça... J’ai été interpellé par mes propres collègues de la police ferroviaire puis conduit en GAV suite a un non port du masque et qui a débouché sur un outrage (je travaille a la SNCF). Donc effectivement je devrais des explications a ma hiérarchie, ce masque rends tout le monde fou quand même


  • Ainsi, porter un masque revient à payer l’oxygène et, par la même occasion causer des insuffisances respiratoires de quoi faire remplir les hôpitaux, acheter les médocs invendus et, la cerise sur le gâteau, ré-confinement obligatoire. Le killer portes d’enfer frotte ses mains pour le shooting généralisé.


  • Pour les courses, c’est le moment de réapprendre à les faire à la ferme ou sur les marchés.
    Pour ceux qui sont en centre-ville et qui ne peuvent pas, le drive (course en ligne) peut être une solution qui vous permettra de ne pas porter cette nuisible muselière et ne pas - par votre présence dans le magasin - obliger le personnel à en porter également...

     

  • LOI n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.

    La Loi est supérieure au décret .

    Je respecte la loi et ne dissimule pas mon visage dans l’espace publique .

     

  • Je suis infirmier, je porte le masque 7 à 8h par jour et depuis quelques semaines je remarque par moment des sensations d’oppression dans la cage thoracique voir des douleurs au niveau du cœur (des pincements, voir des sensations de malaise très rapides peut être une demi secondes comme si le cœur s’arrêtait), j’essaie tant bien que mal de l’expliquer à certains, comme sur le site des crises mais vu les blaireaux qui fréquentent ce site (pas tous heureusement) impossible de faire passer le message de la dangerosité du masque en permanence en lieu fermé . Les mecs disent : oh moi je le supporte bien, etc etc ... oui 1h au supermarché quand tu vas faire tes courses et 20min dans ta bagnole puisque t’es un con quoi !

    a la fin de la journée je suis épuisé et parfois j’ai des maux de tête. Avant le covid je n’avais pas ces problèmes là. Je suis sérieusement en train de me demander si je vais pas changer de taf sans parler du fait que je suis malgré moi un petit agent de bigpharma ... (que je m’efforce de ne pas être en conseillant aux gens de ne pas prendre trop de medoc si ils le peuvent ... délicat de se positionner) j’ai des collègues qui ressentent à peu près les mêmes choses et on en a tous plus ou moins plein le cul de porter le masque, c’est dur, c’est pas humain surtout quand on bouge, qu’on fait des soins, qu’on court et qu’on se déplace dans des couloirs ou chambres sans clim... si vous avez des avis je suis preneur ...

     

    • @Jon
      Idem je suis infirmière dans un centre de dialyse, je n’ai pas à courir dans les couloirs comme toi, mais il y a des moments de speed (débranchement, ménage) et pareil, maux de tête, mal à la gorgé, essoufflement.. Avant on ne portait le masque chirurgical que pour brancher / débrancher. Maintenant c’est tout le service, donc 8 à 12h.
      Ce que je fais (hors soins) c’est que je le laisse tomber sous le nez pour mieux respirer. Au bout d’un moment il y a toujours une bonne âme pour me le signaler et me demander de mettre mon masque correctement. Mais je le laisse glisser régulièrement.
      Et je l’enlève dès que je suis en salle de soin, certains collègues me regardent de travers, mais je leur explique que j’ai une sinusite chronique et du mal à respirer. D’autant plus qu’on est plusieurs à l’enlever en salle de soin (même ceux qui y croient à fond) car bcp se plaignent de mal respirer.


    • Bonsoir,

      Je dis peut être une connerie mais essayez (déjà chez vous) de percer un masque chirurgical d’une multitude de trous à l’aide d’une épingle très fine de façon à laisser passer l’air au maximum...j’espère sincèrement que celà pourra vous soulager un peu

      Mes amitiés


    • @Jon et Ifer. Je ne suis pas dans votre situation mais je peux tout à fait comprendre ce que vous ressentez. J’ai la rage croyez-moi de voir que les pouvoirs en place affichent clairement leur volonté de génocider leurs propres peuples, et plus encore de voir que personne - ou presque - ne semble réagir ni s’en rendre compte. Ce qu’ils préparent aux gamins de plus de 12 ans pour la rentrée est terrible. Là encore je ne suis pas directement concerné, je n’ai pas d’enfants. Mais on ressent une impuissance et une frustration terribles. Il y a des coins - l’Andalousie par exemple - où le port de la muselière est obligatoire même dans la rue. Nous sommes dans un cauchemar éveillé. J’essaye cependant de garder la tête froide et de faire passer mes idées le plus calmement possible. C’est dur, c’est long, c’est lassant parfois, mais c’est le seul moyen d’avancer un peu. Autant je n’ai pas de compassion particulière pour ceux qui portent fièrement leur masque la journée durant et sont même prêts à vous faire une remarque si vous laissez dépasser une demi-narine, autant je suis frustré de ne pouvoir rien faire pour les gens comme vous. Avez-vous déjà pensé à l’arrêt maladie ? Ce n’est pas dans ma mentalité, mais je crois qu’à votre place je n’aurais pas particulièrement de scrupule.

      J’avais déjà posté ce lien sur un autre article, cela concerne une pétition contre le port obligatoire du masque : https://nonaumasqueobligatoire.wesi.... Qui sait si cela peut un jour déboucher sur quelque chose ?

      Suggestion plus générale à l’équipe d’E&R : êtes-vous par hasard en contact avec une entreprise patriote capable de fabriquer ce genre de truc ? pensez-vous qu’il soit possible de produire des masques à thèmes, par exemple à l’effigie de Trump ou de Poutine (ou même de Soral ??) ? Quitte à devoir porter cette m.erde, autant faire une action utile.

      Courage à vous. Et à nous tous.


    • hypoxie et pleurésie


    • A la fin de cet épisode de dictat, ils nous sortiront une blague divertissante que le masque est toxique, comme la vapote ou l’amiante (sans aller jusqu’à un tel scandale bien sûr). Mais en attendant, qui paye juridiquement pour tous ces anciens abandonnés dans des mouroirs, laissés à leur sort et privés de la dernière chose qui leur restait (pour certains), à savoir leurs proches ? Rien que pour cela la population aurait dû réagir en masse unie. Non, la priorité absolue était les vacances ! Donc vous savez quoi faire : mettez vos masques car la lutte est stérile. Vous allez payer des amendes, vous énerver et avoir des ennuis à cause de tous ces connards dociles qui acceptent leur sort en applaudissements.


    • @ ifer
      (même ceux qui y croient à fond)
      dans toute cette histoire, c’est bien l’élément qui me désole le plus

      ils croient a fond a tout ce savoir crétin de l’université, qui les a inféodé a la marchandise dans le cadre du divisé de la connaissance

      une unité de soins, ce n’est plus qu’une marchandise, avec a la clef une valeur d’échange

      voila venu le temps, ou, chacun de ceux y travaillant, est devenu lui aussi une marchandise avec une valeur d’échange , la finalité étant antinomique de celle vers laquelle leurs "croyances" devraient les porter

      M Pagnol de retour chez lui suite a son hospitalisation, dit a ses amis qui l’accueillait ;
      « on peut souvent réchapper a la maladie, mais jamais aux traitements des médecins », encore parlait t il de personnage sachant

      maintenant il va falloir se donner le courage d’échapper a ces personnels croyant , ces angoisés anonymes, échappés du champs de la raison
      leurs échapper c’est courir le risque de devenir l’hérétique brulé pour l’exemple sur la place public

      ce masque n’ aucune raison d’être imposé, hormis par le fait de vouloir imposer les lois des plus cons qui reconnaissons le, sont aussi pour l’instant les plus forts

      alors citons un passage de H Wells :
      « (...) Je vois des faces âpres et animées, d’autres ternes et dangereuses, d’autres fuyantes et menteuses, sans qu’aucune possède la calme autorité d’une âme raisonnable. J’ai l’impression que l’animal va reparaître tout à coup sous ces visages, que bientôt la dégradation des monstres de l’île va se manifester de nouveau sur une plus grande échelle. Je sais que c’est là une illusion, que ces apparences d’hommes et de femmes qui m’entourent sont en réalité de véritables humains, qu’ils restent jusqu’au bout des créatures parfaitement raisonnables, pleines de désirs bienveillants et de tendre sollicitude, émancipées de la tyrannie de l’instinct et nullement soumises à quelque fantastique Loi – en un mot, des êtres absolument différents de monstres humanisés. Et pourtant, je ne puis m’empêcher de les fuir, de fuir leurs regards curieux, leurs questions et leur aide, et il me tarde de me retrouver loin d’eux et seul. »


    • Et t’attend quoi pour ne plus le mettre ?

      Le probleme c’est la peur des conséquences de la reprise de notre liberté..

      La vérité c’est que si vous gagnez en liberté vous perdrez sans doute en sécurité...

      Pour gagner faut savoir perdre..


    • Vous allez me prendre pour contradicteur...mais je travaille en bloc opératoire, je l’ai en permanence et courrir....je cours ! car on nous demande du rendement (ben oui en plus de l’habitude faut rattraper le chiffre d’affaire maintenant !...) et sur du 11h souvent 5 jour sur 7.

      Néanmoins, cette sensation, oui elle existe quand on est pas "habitué" il faut bien 1 an avant de pouvoir le supporter en continu !
      Au départ (hors covid) quand j’ai débuté, je ne le mettais pas en permanence c’était "toléré" car connu. Et puis les mauvaises expériences au bloc te font prendre le plis...te prendre un coup du désinfectant concentré en pleine bouche...puis un patient à l’extubation qui gerbe en jet par 2 litres ou ca cliffe sur le sol ca rebondit et la coïncidence fait que...oups ta bouche t’a pas eu le temps de la fermer avant l’arrivée de la petite goutte, et autre joyeuseté...qui font que bon la trithérapie et declaration AES, on en a un peu marre, donc le masque on apprend à le supporter. et durant les pause, le repas, l’habillage etc...il n’est pas porté, et est changé régulièrement.

      Ceci étant dit :
      1.des collègues qui ont des difficultés respiratoires de base (asthme ou autre) le ressentent bien, niveau respiratoire, ca n’a pas arrangé leur état de devoir le porter en permanence y compris durant les deplacements interservices comme les brancardiers ou manutentionnaires (exemple de ceux qui en font des kilometres)
      2.bien évidemment ca ne se fait pas en un jour
      3.effrayant par contre le nombre de moutons parmi les soignants, j’ai une collègue enfin 2, non 3 enfin pas mal quoi qui pour elles "ah non je veux pas êtres responsable de le refiler à quelqu’un", "tu te rends compte que la deuxième vague est là..." -_-’

      Je pensais avoir parmi mes collègues un minimum de raisonnement, de prise de recul, mais je suis effrayé...j’ai l’impression du coup d’etre un alien parmi eux...pareil il y a des jours où je dit mais bon sang qu’est ce que je fout ici moi ? C’est ça la santé ? Ces gens autour de moi sont si dénué de sens critique ? remettre en question des chiffres les épouvante ? oser dire " je veux comprendre une étude" les effraie c’est un sacrilège ?
      Punaise Licence, certains master en passe de faire des DU d’aide opératoire relevant du chirurgien et...non niveau questionnement zéro.

      Bon au moins ce soir je me coucherai rassuré, je ne suis pas seul.


    • @peg

      oui j’entends bien votre message et sait bien qu’au bloc le masque est obligatoire en dehors également et salle de réveil etc...

      effectivement si il faut 1 an pour s’y habituer moi je tiendrai pas personnellement. chacun voit midi à sa porte.

      cela dit concernant vos collègues j’ai exactement les mêmes comportements et l’absence totale de raisonnement. dans ma famille également. Énormément de gens disent : je porte le masque c’est pour les autres. MENSONGES !!! Tu portes le masque Parceque tu flippes grave et que tu penses que ce masque te protège de toutes les merdes qu’on peut respirer. Sous couvert d’un acte citoyen, ces gens sont en fait de pures égoïstes.


  • Je n’ai porter un masque qu’une fois, j’avais fait 200 km pour aller dans une boutique . Masque obligatoire vendu a l’entrée donc exécution . Je suis rester 10 mn dans le magasin et une fois dehors j’ai viré cette saleté qui m’a été insupportable, j’étais pratiquement au bord du malaise . C’est sur que je vais faire mes courses en vitesse , pas le temps de flâner. Après je ne vois pas dans quel endroit clos je pourrai bien trainer , surtout en été . Ce qui serait flippant c’est qu’ils le rendent obligatoire partout, et ils en sont capables .


  • Règlement sur la santé et la sécurité du travail, Loi sur la santé et la sécurité du travail. Légis Québec
    Oxygène : le pourcentage d’oxygène en volume dans l’air à tout poste de travail d’un établissement ne doit pas être inférieur à 19,5% à la pression atmosphérique normale [...] un travailleur ne peut pénétrer ou être présent dans cet espace clos que s’il porte l’équipement de protection respiratoire...


  • "Contre nous de la Tyrannie... Aux armes citoyens..."

     

  • #2507679

    Je me suis rendu Gare du Nord pour accueillir des amis scandinaves, je suis entré dans la gare sans masque et je me suis fait refouler par la sécurité.
    Je ne savais pas qu’une gare était un lieu clos où on ouvrait et fermait des portes à chaque passage de train...
    j’ai eu beau leur dire que ma pathologie (problèmes pulmonaires) m’empêchait de porter un masque, j’ai dû attendre sur le parvis au milieu des gens qui clopent et des crevards qui te demandent (pas toujours poliment) du pognon.
    À quand l’obligation de porter un masque pour passer sous un pont ? Et puis pour marcher dans la rue ?
    Vive La France...

     

    • #2507962
      le 20/07/2020 par Castex, ministère de l’enculerie
      Masques obligatoires dans les lieux publics clos : quel air respirerez-vous (...)

      Vous ne croyez pas si bien dire ! Bruxelles est en train de mettre au point le Passeport Vaccins pour mettre sous contrôle total les populations.
      Quant à l’application Covid, elle existait 6 mois avant le début médiatisation de l’épidémie à Wuhan ! Étonnant non ?


  • Je connais une infirmière en hôpital.
    Comme ses collègues soignants, elle commence à ressentir fatigue et légers malaises.
    Le matin en arrivant à l’hôpital (donc avant de porter le maque plusieurs heures), on leur fait des analyses du taux d’oxygène dans le sang : le taux est élevé.
    Le soir en partant, rebelotte : 2ème test, et là le taux d’oxygène dans le sang a baissé.
    Mon médecin généraliste m’a confirmé que certaines personnes (dont je fais partie) sont rapidement mal, voire font des malaises en respirant un air confiné derrière leur masque.

     

    • A mon humble avis, ce sera la cas pour tout le monde, si notre corps est pourvu de poumons c’est bien parce que nous sommes prévus pour RESPIRER à la base et que l’oxygène est utile au bon fonctionnement de notre corps, de notre cerveau, de nos organes et de nos cellules. Les bébés ne naissent pas avec des masques sur la bouche... Là, c’est comme si on nous ligotter les jambes, ou les bras, comment voulez-vous marcher ou attraper des objets comme cela ?
      Ce gouvernement satanique, plutôt que d’autoriser les traitements qui soignent, nous prive de nos fonctions VITALES. L’air est soudainement devenu payant : 135e pour en prendre une bouffée. C’est très grave !


  • La photo d’illustration est aux petits oignons.
    Parlant gouttelettes et projections, pour ma part, je dois être un gros connard de mouton, car je mets le masque pour les différents katas des aphorismes de Vātsyāyana que nous pratiquons avec ma moitié, en lieu clos, afin de ne pas se prendre une quelconque goutte due à la suée qui s’impose l’été et ensuite, lorsque je vais pisser : la dernière goutte ayant toujours son effet de surprise.

    Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure et fortuite coïncidence, c’est dire si on les emmerde. Chérie, mets ton masque en résille, j’arrive...


  • Une astuce complètement con pour minimiser les effets du port du masque quand on est contraint de le porter : faites des petites entailles avec un ciseaux ou un cutter sur le masque au niveau des narines, de la bouche...afin de faciliter la circulation de l’air. Si quelqu’un ayant une autorité le remarque et vous emmerde à cause de ça vous n’aurez qu’à faire l’innocent en disant un truc du genre "Ah ! Bah mince alors ! Mon chat avec ces petites griffes acérées a encore joué avec mon masque !"
    Une autre astuce pour diminuer la visibilité des entailles c’est d’utiliser un masque de couleur noire avec des motifs colorés dessus (si ce genre de masque existe dans le commerce ! Je n’en sais rien !) L’œil tendra à être plutôt attiré par les motifs colorés sur un fond noir et remarquera d’autant moins les entailles d’aération.

     

    • Non mais vous êtes sérieux ?! Il ne faut plus mettre de masque c’est tout c’est une atteinte à notre liberté fondamentale ! toute cette épidémie est purement bidon et faite pour ruiner la France ! Yann Gaudin lanceur d’alerte vient d’alerter que les chômeurs sont escroqués de leurs droits, 20 000 euros par chômeur vous réalisez ?! Faites le calcul, vous multipliez cela par le nombre catastrophique de chomeurs maintenant et à venir et tout cela dans la poche de ces escrocs qui gouvernent, idem avec la future vente d’un vaccin anti covid complètement bidon et sûrement obligatoire si on ne fait rien, et qui va remplir les poches de Bill Gates grâce à Macron !


    • Excellente idée, merci Goy Pride !

      Jusqu’à lors, je n’ai pas porté de masque, puisqu’il le faut, les masques jetables permettant de renouveler les slogans, j’y inscrirai ce que me dictera l’imagination du moment.
      "Virus de la peur", "Sous la contrainte", "Ce masque ne protège pas des virus", "Non au vaccin"...


    • @ canis aureus : " muselière démocratique"


  • En galice en espagne le Port du masque est obligatoire partout dans la rue depuis ce dimanche. Dès que tú sorts de chez toi le masque est obligatoire ! Incroyable.


  • De toute évidence, les personnes qui doivent porter une protection toute la journée devraient en fait porter une visière et pas un masque. Mais on aura bien compris que le but de cette « crise » est de faire croire que personne n’est préparé et que tous les décisionnaires deviennent stupides comme par magie (ouais, c’est pour ça qu’ils font des années d’études et que certains les élisent ; pour faire croire qu’ils ne savent rien, ne comprennent rien, qu’ils viennent de naitre quoi !).


  • #2507757

    j’en peux plus de tous ces cons

    y’en a qui semblent aimer ça, en plus

    ils y mettent une p’tite touche "ethnique"
    et ils portent ça fièrement, comme les cons qu’ils sont

    plug anal, pareil

     

  • #2507759

    j’étais dans le bus, dans le 93
    et tous les gens avaient un masque

    même dans les mauvais rêves, t’imagines pas ça
    je me suis réveillé dans un cauchemar*

    le fond des chiottes, on y est !

    *Rêve pénible dont l’élément dominant est l’angoisse

     

  • Portez votre masque en dessous du nez pour pouvoir respirer. C’est discret et ça ne m’a jamais été reproché.

     

    • C est ce que j ai fait ce matin en allant faire mes courses au carrefour market (bien oblige de mettre le bâillon)
      Par contre une fois à l intérieur hop le masque sous le blaze
      J ai même vu un employé libre service le mettre sous le menton
      Le plus important c est d avoir un comportement de "rebellion" par ces petits gestes car on est bien obligé de faire ces courses ou aller à la mairie
      Le pire ce sont les moutons qui acceptent sans broncher la museliere tout en acquiescant et en fustigeant ce qui ne le porte pas. Ces mêmes mougeons qui portent le masque dans leur voiture ou par 30 ° à l extérieur
      Devant tant de soumission j ai bien peur que la prochaine étape sera l obligation de le porter à l extérieur .


  • Question : ne peut-on pas au vu de cette démonstration constater que le port de masques affaiblit notre système immunitaire ?
    Ne peut-on pas considérer qu’au lieu de vous protéger le masque empêche votre corps d’expulser le virus et même vous le réinjecte en une respiration ? Ce qui a mon avis est le meilleurs moyen de garder le virus et de le transmettre chez vous à vos proches en version aggravée...
    Je me demande combien de personnes (réellement mortes du virus) étaient des exités du masque... Et à quel point ces abrutis n’ont pas compris qu’ils l’empêchaient de sortir de leur corps, et pour finir en décupler sa férocité...
    Pour moi y’a pas de mystère, ce masque et là pour que le virus se développe bien tranquillement dans votre corps.. !

     

  • Il a fait un joli voyage en Israël le monsieur, je vais attendre un peu avant de dire au gens autours de mois que les masques retiennent le CO2, on sait jamais, si tout ça c’est encore fait pour nous faire passer pour des cons.


  • Moi également, je pense modifier les masques en y faisant ostensiblement des trous ! Et ensuite j’attendrais le première remarque... A laquelle je répondrais simplement que mon masque m’a été vendu pour deux utilités ; éviter les PV est les cons... mais que visiblement sur la seconde option on m’aura trompé ! Il faut porter un masque soit, mais sachant que seule la norme FFP2 qui n’est pas en vente filtre les particules virales pas les autres ; donc en l’absence de norme dans le décret ; un masque est un masque même de carnaval ! Donc à fortiori à trous...

     

  • Où est passé le professeur Raoult messieurs les journalopes ? on lui aurait coupé le sifflet pour qui nous parle de cette fameuse deuxième vague que la population serait prête à surfer .Pourtant on ne peut pas parler d’un sous-diplômé qui n’y connaît rien, ou peut être parce qu’il en connaît trop justement .
    Allo ! professeur Raoult ! les journalopes ne s’intéresseraient plus à vous .


  • Conclusion : si les conséquences sont en distorsion par rapport aux objectifs affichés (notre santé), c’est que ces derniers sont mensongers.
    Simple question de logique. Laquelle a déserté mes cerveaux lavés par la propagande.


  • On nous oblige à foutre une muselière pour bien nous signifier qui sont les maîtres. Le pire ce sont les moutons soumis qui acceptent ce bâillon sans broncher et qui donnent raison à ce gouvernement de psychopathes "parce que c est pour notre bien "
    et qui te font des réflexions parce que t en porte pas
    Ces abrutis on leur demanderait de se jeter d un pont et que c est pour endiguer le couillonavirus et bien ils le feraient
    Heureusement qu’ il existe des patriotes résistants comme sur E&R

     

    • "Ces abrutis on leur demanderait de se jeter d un pont et que c est pour endiguer le couillonavirus et bien ils le feraient"
      Oh non, ils iraient chercher quelqu’un de la dissidence pour le jeter (à dix, cent) très moralement, avec un sermon plus des invectives, par-dessus la rambarde.
      Ils ne savent faire que cela ; ils haïssent tout risque, détestent toute clarté et vénèrent leur minuscule personne.
      Endiguer le couillonavirus est le cadet de leurs soucis. Ils aiment voir les autres bâillonnés, étouffés, etc. Voilà le secret de leurr soumission imbécile. Ne pas oublier qu’ils ont été "élevés" par des sadiques.


    • il n’y a pas de résistance, tout le monde met son masque, c’est tout ce que je vois.


    • Si il y a une résistance en ce qui me concerne je ne porte pas de masque et je les emmerdes. On m’a insulté rappelé que je m’exposais à une amende c’est ça le danger ???? Le problème est que les gens obéissent comme dans la théorie de Milgram. J’aime rappeler à ceux qui me disent, pour ce justifier, que c’est la loi qu’on juge aujourd’hui des gens de 90 ans pour avoir conduit des trains.


    • @europa76. Il y a une résistance possible : ne plus entrer dans les magasins. Réduire sa consommation au maximum. Autant dire que c’est impossible pour beaucoup.


    • @Europa76 et SH

      Oui on est bien obligé de le mettre dans des espaces publics clos malheureusement
      Après tout est dans l attitude : il y a ceux qui le portent fièrement même en extérieur ou dans leur voiture (ceux la sont des soumis décérébrés, qui marchent tels des zombis) et les autres qui le portent (en le baissant pour pouvoir respirer ou sous le menton) ce qui montre un certain éveil par rapport à l inutilité de cette muselière
      Sinon Quid des gens qui bossent en intérieur et obligé de le mettre toute la journée
      J ai vu un employé de supermarché le mettre sous le menton, j ai également discuté avec une caissière qui m a dit : "le masque j aimerais bien ne pas le mettre mais on est oblige"
      Donc au lieu de juger continuons notre travail d éveil des conscience autour de nous malgré les contraintes.


  • Pire que la clope, finalement...


  • Ya juste à baisser le masque sous le nez, vous respirez et on vous emmerde pas.
    Sinon, en supermarché si vous voulez rigoler, faut le faire de façon collective, on rentre tous avec le masque et on l’enlève à l’intérieur.
    Au début ils vont vous le signaler gentiment, puis vous réitérez, etc... etc... Si tout le monde joue le jeu ça va tellement les gonfler qu’ils vont laisser filer...
    Ils peuvent pas vous mettre dehors, ca ferait mauvais genre et montrerai un peu trop l’absurdité de cette dictature.


  • Or séjourner toute la journée dans un air dont le taux de CO2 atteint ou dépasse 600 ppm dégrade nos capacités cognitives (penser, raisonner, se souvenir, décider)62. Selon une étude publiée dans Environmental Health Perspectives, de faibles variations du taux de CO2 dans l’air affectent fortement nos capacités de pensée complexe et de prise de décision. Ce taux de 600 ppm est souvent atteint dans l’air intérieur où il dépasse souvent 1 000 ppm, plusieurs fois par jour avec par exemple une teneur moyenne de 3 110 mg/m3 de CO2 dans les salles de classes étudiées ; au détriment des capacités d’apprentissage des enfants63) .

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dioxy...’air_int%C3%A9rieur


  • A 3% de concentration de CO2 dans l’air l’être humain commence à avoir de sérieux problèmes. À 4% il tient une heure. À 5% il s’asphyxie. On en est loin et d’ici là l’organisme serait supposément capable de s’adapter graduellement. Mais ce que vous allez respirer avec vos masques c’est toutes les particules libérées par les produits chimiques qui on servit à la fabrication et au traitement de vos masques, sauf si vous l’avez fait vous même en tissu. Dans tous les cas vous allez réactiver vos propres virus. Plusieurs infectiologues réputés mondialement le dise. Le masque est aussi une hérésie médicale. Il sert tout au plus à éviter les postillons et dans certains cas les grosses poussières. Un FFP2 a une durée de vie de 2h maximum dans son pouvoir filtrant. De toute façon cela n’a aucun sens on le sait tous sauf les passionnés de BFM


  • C’est pourtant bien connu, qu’un rhume s’en va plus vite en se mouchant, qu’en reniflant toute la journée..
    Pareil pour la respiration.


  • "Les gens intelligents pourront toujours, pour l’heure, enlever leur masque en sortant d’un magasin."

    Absolument. C’est ce que je fais dès que je sors du magasin ; la rue est un espace ouvert, le masque n’a pas sa raison d’être. A moins qu’il y ait foule, et encore.

     

  • Il y a un biais méthodologique dans l’expérience, car de cette manière, on expire directement sur le tube à capteur, qui va se remplir anormalement de CO2 et faire calculer à l’appareil une mesure globale exagérée. Par ailleurs, lorsqu’on inspire, on ne ratisse pas que l’air à proximité, mais on attire de l’air aux abords du masque, qui sera plutôt pur, et qui viendra s’additionner au CO2 emprisonné, diminuant considérablement la proportion de CO2 dans le volume d’air inhalé.

    La bonne méthode est d’acheter un oxymètre (appelé aussi oxymètre de pouls), qui permet de mesurer le taux de saturation d’oxygène dans le sang par interférométrie, en le mettant à un doigt. Il y a des modèles tout à fait suffisants à moins de 20€. Si le test est fait sur 2h (en notant par exemple le résultat toutes les 15 minutes), on constate une baisse inquiétante de l’oxygène dans le sang, déjà notable après peu de temps.

    Subsidiairement, un masque à particules fines/charbon actif (aussi parfois appelé ffp3), avec un clapet anti-retour, permet, en milieu pollué, d’augmenter son taux d’oxygène dans le sang. Evidemment, on ne va pas se balader avec un truc qui ressemble à un masque à gaz, mais c’est tout de même intéressant et me conduit à vous inviter à faire vos propres tests. Il n’y a rien de plus valable ; et rien de plus simple !


  • A connerie connerie et demie, si le port du masque m’était imposé dans les lieux clos là où je vis (en Suisse hors canton de Vaud et du Jura, les seuls à imposer cette mesure pour l’ instant), j’ opterais pour le foulard noir enroulé plusieurs fois autour du visage et ne laissant que les yeux de visible... Ils auront de moi la version taliban.


  • A l’évidence, le masque altère totalement la respiration. Il n’y a pas besoin de démonstration pour le ressentir très vite.
    Quelle hérésie. Et de voir autant de soumission zelée, particulièrement des f. : les premières à vous faire remarquer votre manquement à le porter.

    A gerber.


  • Tous les médecins et scientifiques sérieux savent que le port du masque facial est dangereux pour la santé et comportent des risques sanitaires importants pour certaines personnes comme les fumeurs ou maladies chroniques. De plus c’est un nid à bactérie et très favorable aux Cham pignons. Le port du masque ne protège pas du covid, c’est prouvé, et de plus il nuit à la santé. C’est juste un signe de soumission !


  • Porté le masque sous le nez si vous avez pas le choix , personne ne vous dira rien
    (même les agents de sécurité le font )

    et ça vous permet respiré normalement .


  • Bonjour,

    cette experience n’est pas pertinente.

    Ce qui est mesure ici est la concentration en CO2 de l’air expirer par cet enfant.
    Bien evidement le volume d’air present sous le masque (et tres concentre en CO2) est bien insuffisant pour remplir les poumons de l’enfant donc l’air qui va rentrer dans ses poumons est bien celui du milieu exterieur a 99.9%. Donc la concentration de l’air qui va rentrer dans les poumons sera extremement proche (quasi identique) a celle de l’air ambiant.

    Le port du masque est peut etre inutile et nuisible mais le prouver sera plus complexe que ce qui nous est montrer ici.

    Cordialement.


  • Quel air va-t-on respirer ?
    Celui de la dictacture !
    De la mort et du mensonge.
    A cause de la malveillance des uns et de l’ignorance des autres.

    A part se sacrifier pour essayer de sauver ce qui peut encore être sauvé, je ne vois pas d’autre alternative pour ceux qui ont compris, mais les français peuvent ils encore être sauvés, du moins, le veulent-ils vraiment ? NON ! Ils veulent qu’on s’occupe d’eux de la naissance à la mort sans avoir à vivre et sans avoir à penser...

    Ca me rappelle cette phrase du Christ "laisse les morts enterrer leurs propres morts", mais je ne sais pas si elle correspond exactement à cette situation... Si des spécialistes passent par là, je veux bien leur avis.


  • ceux qui veulent du concret, du scientifique, du randomisé sur l’inutilité des masques (meme le PPF2), dans les maladies virales peuvent se tourner vers les articles originaux en anglais (et traduit en francais sur le site sott.net)...
    les premieres etudes ont eu lieu en 2008, et les publications en 2010, donc ca ne date pas d’hier et ca permet de prouver l’escroquerie du masque (encore faut il que le mougeon veuille bien lire le texte, ce qui est peu probable puisque ca remettrait enc ause ses croyances), mais en cas de PV pour refus d ele porter vous aurez des arguments serieux a valider aupres du tribunal :

    l’article original est ecrit en anglais par le professeur Denis Rancourt :
    https://fr.sott.net/article/35687-L...

    il parle de l’etude de Shaman (2010) qui explique que ce qui propage le virus c’est plus l’air sec que l’air humide qui fait tomber les goutelettes virales par gravité,
    Lowen et ses collègues (2007) ont démontré le phénomène de virulence des virus aériens dépendant de l’humidité dans la transmission réelle de maladies entre cobayes, et ont examiné les mécanismes sous-jacents potentiels de l’effet de contrôle mesuré de l’humidité.

    "Le mécanisme sous-jacent est que les particules ou gouttelettes d’aérosol chargées d’agents pathogènes sont neutralisées au cours d’une demi-vie qui diminue de manière monotone et significative avec l’augmentation de l’humidité ambiante. Ce mécanisme est basé sur les travaux fondateurs de Harper (1961). Harper a montré expérimentalement que les gouttelettes porteuses de virus et d’agents pathogènes étaient inactivées dans des délais de plus en plus courts, à mesure que l’humidité ambiante augmentait."
    La percée réalisée par Shaman et al. n’est pas seulement un point académique. Elle a plutôt de profondes implications en matière de politique de santé, qui ont été entièrement ignorées ou négligées dans la pandémie actuelle de coronavirus.

    En particulier, le travail de Shaman implique nécessairement que, plutôt que d’être un nombre fixe (dépendant uniquement de la structure spatio-temporelle des interactions sociales dans une population totalement sensible, et de la souche virale), le nombre de reproduction de base de l’épidémie (R0) est fortement ou principalement dépendant de l’humidité absolue ambiante."


  • Je ne rentre plus dans les commerces tant que la dictature sera en place pas de masques depuis 3 semaines.


Commentaires suivants