Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mer Baltique : la coopération sino-russe inquiète l’OTAN

Le vent tourne

La Russie et la Chine mènent leurs manœuvres navales là où cela est dicté par leurs intérêts nationaux, et la réaction de l’OTAN ne se répercutera ni sur l’endroit ni sur les objectifs de ces exercices conjoints, ont déclaré à Sputnik des experts russes et chinois.

 

Alors que les navires des pays de l’OTAN croisent en mer Baltique, la Russie et la Chine y procèdent elles aussi à des manœuvres conjointes sous le nom de code « Joint Sea 2017 », réaffirmant ainsi leur volonté de coopérer, y compris en matière de sécurité en mer, ce qui ne plaît pas à l’Alliance, ont indiqué à Sputnik des experts militaires russes.

« La Russie et la Chine mèneront leurs manœuvres là où elles le jugeront utile sans en demander la permission à qui que ce soit », a souligné Konstantin Sivkov.

Selon Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue Défense nationale, l’organisation des exercices russo-chinois en mer est une affaire intérieure exclusive de la Russie et de la Chine.

« Il va sans dire que nous ne menaçons personne. Nous ne faisons que nous entraîner pour la lutte contre la piraterie et le terrorisme international et pour la protection de nos intérêts nationaux », a souligné l’expert.

Un autre interlocuteur de l’agence, Yang Mian, de l’Institut chinois des communications, s’est félicité des nouvelles tendances de la coopération militaire entre Pékin et Moscou.

« L’accent est mis sur des traversées maritimes à l’échelle mondiale. Des exercices en mer Baltique sont une belle possibilité d’entraînement pour la marine chinoise », a-t-il conclu.

Les exercices navals russo-chinois se dérouleront en deux étapes : après les manœuvres estivales en mer Baltique, les militaires des deux pays rempliront des missions dans les mers d’Okhotsk et du Japon. La seconde phase des exercices se terminera mi-septembre.

L’apparition de navires chinois à proximité des côtes baltes est une mauvaise surprise pour l’OTAN, qui a déployé depuis 2014 une activité intense dans la région. L’an dernier, les exercices navals russo-chinois s’étaient déroulés en mer de Chine méridionale – région où s’affrontent les intérêts stratégiques de la Chine et des USA – ce qui n’avait pas non plus réjoui les membres de l’Alliance.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1772454

    C’est qui "l’alliance" ?? Je veux dire qui est-elle pour distribuer des autorisations de navigation et de manoeuvres ?? La Russie et la Chine ne sont pas des vulgaires vassaux comme la France à qui l’on peut faire faire tout et n’importe quoi y compris le renoncement aux principes souverains les plus fondamentaux !

     

    Répondre à ce message

  • #1772505

    Il est certain que les USA n’ont rien à faire en Baltique, mais les chinois encore moins !

     

    Répondre à ce message

    • #1772789

      australie et la france n,ont plus donc les chinois ont le droit de le faire !!

       
    • #1772790
      Le 26 juillet à 01:48 par opération canado-états-unienne.
      Mer Baltique : la coopération sino-russe inquiète l’OTAN

      Le territoire principal de la Chine a une frontière commune avec le territoire principal de la Russie.
      C’est une raison suffisante.

       
    • #1773064

      @Antuun
      Pour L’Australie je suis d’accord avec vous (encore que, c’est toujours la Reine d’Angleterre le chef de L’Etat, même symboliquement), pour la France en revanche, la Baltique est en Europe la France métropolitaine aussi donc politiquement cela à un sens est pose bien moins de problème que la présence d’un pays lointain et qui plus est prétend devenir la prochaine grande puissance.

      @O.C.E-U
      L’aire d’influence maritime de la Chine, c’est le pacifique, donc bien qu’ayant une frontière avec la Russie, je le répète ils n’ont rien à faire en Europe du nord, pas plus que les Américains d’ailleurs

      Retrouver un certain équilibre des puissances géopolitiques certes mais si votre "projet" c’est de remplacer un empire par un autre encore plus belliqueux (oui j’emploie le terme et à escient), on va avoir de gros problèmes, car 330M d’américains seront toujours moins envahissant que 1md500M de chinois.
      D’autant que les USA (et tout le continent) sont que vous le vouliez ou pas un appendice Européen ne serait ce que culturellement, ce qui fait que nous seront toujours plus proche d’eux que de n’importe qui d’autre.

       
  • #1772511
    Le 25 juillet à 18:10 par Pacifique&craintif
    Mer Baltique : la coopération sino-russe inquiète l’OTAN

    Je suis surpris que les manœuvres russo-chinoises portent un nom de code américain !

     

    Répondre à ce message

  • #1772596

    Jean Yanne avait vu juste. Les chinois à Paris et les russes à st tropez.

     

    Répondre à ce message

  • #1772784
    Le 26 juillet à 01:19 par SNOWDEN
    Mer Baltique : la coopération sino-russe inquiète l’OTAN

    Les Yanks veulent et ont besoin d’ennemis ? Ils vont en avoir…..des vrais, des durs ! Pas des mignons de bas étage ni des pauvres gens que l’on peut tuer et faire tuer impunément par centaines de mille comme au cours des 13 ans passés, s’pas ?

     

    Répondre à ce message