Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Poutine : "L’OTAN est un outil de politique étrangère des États-Unis"

La superpuissance impériale et ses vassaux remis à leur juste place

Le président russe a eu recours à l’ironie lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg, lorsque des journalistes ont continué à l’interroger sur l’ingérence présumée de la Russie dans les élections américaines et sur Donald Trump.

 

« Aucun accord secret »

L’ambassadeur de Russie aux États-Unis, Sergueï Kisliak, et l’administration Trump n’ont aucun accord secret, selon Vladimir Poutine.

« Ma réponse est non. Aucune négociation n’a commencé », a déclaré le président russe lors du Forum économique internationale de Saint-Pétersbourg (SPIEF). Il s’est même dit étonné du battage qui entoure les activités de son ambassadeur à Washington, qualifiant ces accusations de « délirantes ».

« On ne sait même pas d’où viennent tous ces gens qui diffusent ces informations…L’ambassadeur rencontre quelqu’un. Et que doit faire un ambassadeur ? C’est son travail, il est payé pour ça. Il doit rencontrer des gens, discuter des questions en suspens, conclure des accords. Qu’est-ce qu’il doit faire d’autre ? », s’est demandé Vladimir Poutine.

 

« Don’t worry, be happy »

En commentant le concert de protestations qui a suivi la décision de Donald Trump de se retirer de l’accord de Paris sur le climat, Vladimir Poutine a noté qu’elle était exagérée. « Nous devons être reconnaissants au président Trump. Aujourd’hui, il a neigé à Moscou, et ici il pleut et fait très froid. On pourrait en rejeter la responsabilité sur lui et l’impérialisme américain. Mais nous ne le ferons pas », a plaisanté le président russe.

En soulignant que c’était Barack Obama et pas Donald Trump qui avait décidé de signer l’accord de Paris, Vladimir Poutine a déclaré que la nouvelle administration proposerait peut-être un nouvel accord sur le climat.

« Trump ne refuse pas de travailler sur le sujet. Ces accords [de Paris] ne sont pas encore entrés en vigueur. Ils entreront en vigueur en 2021. Nous avons donc le temps. Si nous coopérons tous de manière constructive, nous pourrons nous mettre d’accord sur quelque chose », a expliqué le président russe en ajoutant, après une courte pause : « Don’t worry, be happy », en anglais dans le texte.

 

« Accuser la Russie de tout rappelle l’antisémitisme »

Ceux qui accusent Moscou de la défaite d’Hillary Clinton à la présidentielle américaine se comportent comme ceux qui blâment les juifs pour tout, selon le président russe.

« Il est plus facile de dire que ce n’est pas notre faute [des démocrates], mais la faute de la Russie, de dire qu’ils [les Russes] se sont ingérés dans les élections… Cela me rappelle l’antisémitisme quand les juifs sont coupables de tout [...] Mais nous savons ce qu’une telle attitude comporte, ça ne finit jamais bien », a prévenu Vladmir Poutine.

 

Un comprimé contre l’hystérie américaine

Interrogé sur la situation des diplomates russes aux États-Unis qui auraient tenté de pousser des proches de Trump à favoriser la Russie, Vladimir Poutine a expliqué qu’il était fatigué de « l’hystérie » incessante des Etats-Unis.

« Il faut vous donner un comprimé. Est-ce que quelqu’un a un comprimé ? Donnez-leur un comprimé. Sérieux », a lâché le président russe.

 

« Les médias américains s’ingèrent toujours dans la politique russe »

Vladimir Poutine a également appelé l’Occident à cesser de s’ingérer dans la politique intérieure de la Russie.

« Regardez vos collègues, ce qu’ils font », a dit Vladimir Poutine à la journaliste de NCB Megyn Kelly qui animait la session plénière du SPIEF. « Ils sont partout dans notre politique intérieure, se sont assis sur notre tête, ont laissé pendre leurs jambes et mâchent du chewing-gum en s’amusant. C’est une ingérence systématique, vulgaire et absolument impertinente dans notre politique intérieure qui dure depuis plusieurs années, notamment au niveau diplomatique », a-t-il indiqué.

 

« L’OTAN est un outil de la politique étrangère des États-Unis »

En qualifiant l’OTAN d’« outil de la politique étrangère américaine », le président russe a noté que le manque de dialogue constructif entre l’Alliance et la Russie entravait les efforts de lutte contre le terrorisme. Vladimir Poutine s’est demandé quel but l’OTAN poursuivait alors que l’Union soviétique et le Pacte de Varsovie n’existaient plus. Il a également souligné que l’échec du dialogue avec l’Alliance n’était pas dû à la Russie.

 

« Utilisez Al-Qaïda aujourd’hui, ils lutteront contre vous demain »

À propos de la crise syrienne, le président russe a estimé que le conflit au Moyen-Orient ne devait pas être utilisé comme un moyen de faire pression sur les politiques à mettre en œuvre.

« Et nous voyons de telles tentatives en Syrie », a déploré Vladimir Poutine, expliquant que des forces à l’intérieur du pays étaient utilisées par des parties étrangères pour lutter contre Bachar al-Assad.

« Vous les utilisez aujourd’hui mais vous ne savez jamais ce qui vous arrivera demain. Ils peuvent lutter contre vous… Al-Qaïda a été créé à l’époque pour lutter contre l’Union soviétique en Afghanistan et puis Al-Qaïda frappe les États-Unis le 11 septembre [2001] », a déclaré Vladimir Poutine.

Le président syrien a pu commettre des erreurs, mais les groupes luttant contre lui ne sont pas des anges, selon Vladimir Poutine. Ce dernier a ajouté que la dernière attaque chimique en Syrie était une provocation contre le gouvernement.

« Les informations sur les gens qui ont été tués et qui ont souffert des armes, dont des armes chimiques, sont fausses. Nous sommes absolument sûrs aujourd’hui que c’était une provocation. Assad n’a pas utilisé ces armes. Des gens qui ont voulu l’incriminer les ont utilisées », a ajouté Vladimir Poutine.

 

Le discours de Valdimir Poutine (à partir de 2’15) suivi de la séance de questions-réponses (à partir de 1’19’40) :

 

L’Empire aux portes de la Russie, à lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • À propos du climatisme :



    Ces accords [de Paris] ne sont pas encore entrés en vigueur. Ils entreront en vigueur en 2021.



    Notons que Ségolène Royal, ministre de l’environnement enfin surtout du climat justifiant la "transition énergétique", a dit l’inverse hier soir chez Ruquier : les USA ont ratifié les accords de Paris en 2015, donc quoique dise Trump, trop tard ils ont signé !

     

  • Quenelles successives magnifique. Ça change des politicards occidentaux.


  • premièrement , on félicite le front national de son score historique lors des élection présidentielle, grâce au front national, les français ont acquis et obtenu un vrai parti d’opposition et ce parti pourra empêcher le vote des lois anti-sociale et de merde comme la loi pour le mariage pour tous.

    et d’aprés cette vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=e_R...

    grace au front national , le mot systeme ou systeme pyramidale sionniste est exprimé avec liberté sur les plateaux de télévision .

    Donc le combat de front national doit continué et le minimum est de garantir la pérennité de l’opposition du front national en parallèle en renforçant les alliances avec les partis nationalistes comme le parti de nicolas dupont aignon pour élargir le nombre des sièges parlementaires .

    et si on parle business parlons business , les entreprises sionistes du système n’arrivent pas a augmenté le pouvoir d’achat et le revenu des français , les salaires données aux français par l’intermédiaire des entreprises sionnistes permettent aux français seulement de survivre et non de vivre.

    Et comme d’habitude , on emmerde les terroristes et les chiens de la confrérie des frères musulmans terroristes


  • Poutine sait que les USA sont bien supérieurs dans tous les domaines par rapport à la Fédération de Russie et en particulier dans le domaine militaire. Il tente d’assoir une image de résistant au système mais le coeur n’y est pas. La pression mondialisto cosmopolito droidlhomisto, lgbt, sionisto, femisnisto, immigrationisto, pédérasto pédophilo trans humano est trop forte.

     

  • Poutine a beau être sincère et transparent rien n’y fera , les sionistes ont juré sa perte car il empêche Israël de faire complètement dévaster cette Syrie que Sion convoite .

     

    • Dernière station avant Armageddon.


    • Le temps du sionisme est compté, la guerre civile en France ne remplira pas leurs espérances, la Russie est 100 fois plus courageuse et combative car elle, elle vit sur Terre , et pas dans des projections aberrantes de peuple dominateur du monde, de plus en plus d’humains commencent à comprendre qui est l’instigateur du mal sur Terre et ce n’était pas prévu, quand les créatures de la nuit se mêlent de vouloir vivre dans la lumière aux yeux de tous, alors elles perdent leur pouvoir de nuisance réel car tout le monde voit soudainement qu’elles sont petites, laides tant moralement que physiquement et musculairement faiblardes... se croyant souveraines elles commencent à prendre des aises intolérables, sonnant par là même du cor de leur propre halalila. La vérité se révèle chaque jour un peu plus, normal, c’est l’apocalypse que nous commençons à vivre, Israël est passé de "plomb durci" à "barrière protectrice" en moins de temps qu’il n’en faut pour dire heil Hitler, les sionnards ont peur. Ils vont très certainement faire de GROSSES conneries à cause de ça et, entre autre, anéantir leur "pays" et se ridiculiser une bonne fois pour toutes... Sic transit gloria mundi. Et ce sera sans eux.


    • Vous êtes vachement optimiste dites donc concernant le réveil des peuples ...
      La ré-information se fait probablement très lentement, mais quand on voit encore les commentaires sur des sites comme Le Monde, Libération ou même des sites anglais ou américains ...
      Quant à Poutine et à Israël, si il ne passe pas au grill après tout ce qu’il a fait (Syrie, Iran au 5e siècle, résistance), va falloir se poser réellement des questions sur sa place dans l’échiquier si il est vraiment opposant ou fait partie du jeu comme le pense Pierre Hillard (qui disait aussi que Chavez faisait partie du gâteau).


    • Toi tu me sembles bien lobotomisé, tu vois le sionisme partout, la facilité intellectuelle ça te connais, tu navigues dans le simplisme, il y a une main invisible qui régente tout et qui mène le monde et ragnagni ragnana....nihilisme que tout cela. Le vrai vrai du monde diplomatique c’est que c’est un bordel incommensurable de conflits d’intérêts et de constantes trahisons au gré de nouveaux accords qui détruisent les précédents et ainsi de suite en raison même d’un monde consumériste s’unifiant et s’uniformisant, seulement voilà ne sachant plus qui fait quoi avec qui et quelle confiance ou défiance a accordé à tel ou tel partenaire, la clarté est de nouveau appelée à la rescousse c’est pourquoi le séisme du Brexit, l’ouragan Trump, l’avénement du nationaliste Modi, l’ancrage du patriote Poutine ont lieu et demain la sortie de l’Allemagne de la zone euro (le désengagement financier des US dans l’Otan va précipiter le mouvement, c’est trop facile de tirer la langue à Poutine depuis Berlin ou de le narguer quand on ne paie rien pour s’en défendre..). L’ensemble des cartes sont en train d’être rebattu sous nos yeux, le XXIème siècle vient de débuter et tous les précédents accords d’un monde qui se rêvait unipolaire sont remis en cause par l’émergence du monde multi polaire. La faillite généralisée serait catastrophique (panique de masse, misères, etc...) aussi mieux vaut qu’elle prenne la forme de faillites locales plus maîtrisables et comme d’habitude les meilleurs survivront !!!


    • Dans tes rêves !
      Bon ! Encore un message qui ne va pas être publié !
      N ’est pas Sputnik qui veut , même dans ce domaine leur site est imbattable , liberté de ton ,
      censure inexistante , clarté du site sans égale !
      Prenez exemple , au lieu de flipper au moindre commentaire , vanter ses couilles ne suffit pas , il faut les montrer !
      Allez j ’y retourne !


  • La vaste Russie dispose d’un espace suffisant pour exploiter sans dommage national ni planétaire ses réserves quasiment inépuisables de gaz, de pétrole, de métaux, qu’elles soient sous-marines ou terrestres.
    En revanche l’Europe très peuplée n’a absolument pas les moyens d’exploiter des mines, quelles qu’elles soient. Ce continent a été constamment exploité, surexploité (sa terre, ses hommes) et construit, surconstruit. Il n’en peut plus. Il DOIT pouvoir RESPIRER en préservant son héritage historique, ses terres, ses langues, et cultiver sa richesse éternelle, son génie propre : la recherche dans tous les domaines, la matière grise dont la Russie est actuellement largement pourvoyeuse.
    Le partenariat Europe-Russie s’impose donc, pour le plus grand bien de l’écologie.
    La France doit relancer son programme nucléaire de quatrième génération sur son territoire. En partenariat avec la Russie également, très avancée sur le sujet, et dans le but d’éviter un détournement catastrophique de la merveilleuse énergie nucléaire, la moins polluante de toutes, jusqu’à présent.
    Nul besoin en France des industries éoliennes et solaires. Ces deux dernières doivent à la rigueur être expérimentées dans le Sahara, là où personne ne vit à des centaines de km à la ronde, à partir de ressources locales. Les migrants y seraient très utiles, et puisque les immigrationnistes et architectes textiles aiment les tentes, ils pourraient partir là-bas aider à en édifier pour leurs "ressources humaines" préférées.
    La pollution est oeuvre humaine, majoritairement. Le vrai fléau écologique est la surpopulation, l’inadéquation entre l’espace disponible et des milliards de clampins fabriqués à tire-larigot par les populations les moins capables de leur assurer le nécessaire, qui finissent par piller et détruire les populations les plus capables et autonomes.


  • Vous extrayez les passages qui vous arrangent, en écartant les autres et surtout en évitant soigneusement d’aborder les questions de fond posées par les récentes réunions au sommet (il y en a tellement, il est vrai) rassemblant les nations eurasiatiques. Car ce sujet de la souveraineté dans la bouche d’un Poutine prend des allures de farce, à l’heure où il invite Modi, qui a snobé les Chinois, au nom justement de la défense de la souveraineté indienne. Le rachat de quantité d’actifs nationaux, y compris la terre, par les Chinois qui exportent leur problème de la dette, par le pillage des pays partenaires acceptant les financements chinois d’infrastructures, inquiète de plus en plus leur rival indien. L’Inde monte en puissance en face de son concurrent chinois de plus en plus offensif aux frontières. Naturellement Poutine nourrit quelques inquiétudes au sujet de ses ventes massives d’armes, qui sont la vache à lait de ce système politique si original que l’on appelle pompeusement "la symphonie byzantine" entre l’Etat et la société civile. L’Inde se tourne de plus en plus vers des nouveaux partenaires, en vue de moderniser ses équipements dont les modèles russes accumulent des déboires mémorables, comme ceux des turbines de navire qui explosent ou des MIG29 embarqués qui doivent rester près des côtes, afin d’éviter de s’abîmer en mer. Beaucoup s’inquiètent en Russie de la persistance du déclin démographique (la Russie perd 800.000 habitants par an) ainsi que de son incapacité à moderniser une économie étranglée par l’Etat, qui n’hésite pas à vendre des portions entières de son territoire, en contrepartie d’un soutien financier qui lui fait défaut depuis les sanctions. Naturellement parler de la disparition de la paysannerie russe, ainsi que de la désertification démographique de la partie orientale de l’empire occupée par la Chine qui installe en masse sa population dans les républiques périphériques en mal d’investissement publics russes, fait mauvais genre auprès du public bonapartiste d’E&R; Néanmoins ce sont des réalités qui illustrent comment le socialisme étatique termine d’achever les peuples slaves laminés par un Etat devenu fou.Votre défaut de couverture des conférences eurasiatiques, notamment celles portant sur l’union eurasiatique, prouve à quel point vous faites plus oeuvre de propagande que de vérité. Au vu des résultats de cette propagande je ne m’inquiète pas trop. Le souverainisme n’aura pas survécu à son vide intellectuel.

     

    • Tellement de contre-vérités dans ce commentaire au milieu d’1 ou 2 choses sensées. Cela prendrait bien trop de temps de vous répondre point par point. J’invite les lecteurs à faire leurs recherches par rapport à chacun des points cités. Mais de grâce faites-le sur des sites plus ou moins objectifs par sur des sites de propagande anti-russes où l’auteur du commentaire semble avoir puisé ses informations (BFM ?, la règle du jeu de BHL ?, Le figaro ?, Télé poche ?).