Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Michel Drac – La vraie actu, spéciale Gilets jaunes

Au sommaire :

- La nature de l’évènement
- Une combinaison de facteurs
- Les faits tels qu’ils sont connus
- Conséquences vraisemblables
- Leçons utiles

 

 

Michel Drac, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2102361

    Vers 11H55 sur CNEWS un "expert" a révélé que Facebook avait changé ses algorithmes il y a quelques mois (il a donné une période exacte mais j’ai pas retenu), pour privilégier les discussions entre amis aux contenus d’informations (je résume).

    Or, comme l’a très bien rappelé Youssef Hindi, si lui a pu prévoir la contestation actuelle dès 2016, nul doute qu’en face d’autres l’ont senti venir aussi...
    Donc la possibilité que ce mouvement soit une "révolution jaune orangée" est loin d’être improbable....
    Surtout si on rajoute le nom de domaine acheté en 2017, et la couverture de The Economist pour 2017 aussi ...

    Ceci dit la bonne nouvelle c’est qu’ils sont donc en retard (cf The Economist) puisque c’était prévu pour 2017, tout comme la couv sur la monnaie Phoenix pour 2018 indique aussi un retard sur le programme.
    Donc c’est que ça ce passe pas comme prévu, donc il y a des "ouvertures" pour nous, mais.... ça va être sport, très même...

     

    • #2102428

      Plus j y pense, plus je vois poindre une chose que l élite ne pouvait envisager, un paramètre important, cependant.
      Du haut de leur magnificence, ils croyaient très probablement avoir affaire à de sombres idiots,, des ignares, des sauvages illettrés.
      Parce que n est ce pas, un PAUVRE est un abruti.
      Grossière erreur.
      Si on y réfléchit, c est leur suffisance qui va les perdre.
      Parce qu’ils vont perdre.
      Ils ont déjà perdu.
      Et tant mieux si ça prend plus de temps qu’un coup de force, un retournement immédiat.
      La conscience et la maturité sous tendent le changement de paradigme.


    • #2102447

      Dans ce domaine comme dans les autres, ce n’est pas le terrorisme ou les manifs qu’ils "téléguident " plus ou moins que l’hyperclasse craint,( les seules victimes sont des innocents et des "petits"....) c’est de voir couler le sang de l’élite politico médiatico friquée , la preuve en est que tous les moyens sont prévus et mis en pression pour qu’ils puissent se barrer en cas de VRAI COUP DUR . Le syndrome de la fuite à VARENNE est toujours présent .


    • #2102536

      De la même façon que l’Oligarchie avait placé des billes dans le communisme naissant d’URSS, elle fait de l’entrisme dans les gilets jaunes.

      Je pense que l’Oligarchie ne sait pas encore exactement comment elle va utiliser ce mouvement.
      Tout est possible, mais :
      - ) comme il apparait que ce qui reste de la Ve république gêne
      - ) comme le parti gaulliste a été éliminé par Sarkozy,
      il est RAISONNABLE de penser que Macron va être sacrifié et servir de prétexte à supprimer (dans la prochaine république) le pouvoir présidentiel par un retour aux régimes parlementaires de la IIIe, de la IVe et ... de la Restauration.

      Car n’oublions JAMAIS que Louis XVIII a été bloqué physiquement 2 fois aux portes de Paris lors de ses retours en France (avant l’Ile d’Elbe et après les 100 jours).
      La 1ere fois il a dû accepter LA CHARTE qui lui imposait un régime parlementaire et non plus "autocratique".
      La 2e fois, on lui a imposé des ministres francs-mac à la place de ceux de son choix.

      Sur ce dernier plan, aujourd’hui, il n’y a plus rien à changer, tous les ministres, députés, et décideurs de france sont francs-mac.

      Il est donc tout à fait envisageable que le gouvernement actuel ne fasse aucun problème pour partir. Par contre,revenir à l’ISF, ça c’est une autre histoire.

      Thémistoclès


    • Vers 11H55 sur CNEWS un "expert" a révélé que Facebook avait changé ses algorithmes il y a quelques mois (il a donné une période exacte mais j’ai pas retenu), pour privilégier les discussions entre amis aux contenus d’informations (je résume).

      C’est parfaitement exact. Cela dit, l’info sur la modification des algorithmes n’avait pas été cachée à l’époque, je l’avais vue passer, et je l’avais retenue, c’était quand même un changement important dans le système global de contrôle de l’info..

      Ca m’avait donc semblé être un argument fort en faveur de la thèse d’une révolution colorée, puisque les médias ainsi éjectés sont principalement les mainstreams. Ainsi les futurs GJ n’étaient plus dans la bulle d’information contrôlée par le gouvernement, mais dans la bulle qu’ils se fabriquaient eux-même.


  • #2102392

    Analyse clair et bien a propos. C’est l’analyse la plus complète et cohérente a ce jour.


  • #2102416

    interresant de comparer les analyses de michel drac avec youssef hindi, il y a des similitudes

     

    • #2102964

      et bien moi c’est l’analyse de Chouard et du RIP qui me semble (et de loin la plus efficace) et c’est parce que ce n’est pas une analyse mais une méthode pratique : elle a l’avantage d’être imparable politiquement, non violente, ne demandant rien question pognon, totalement révolutionnaire car elle signe à court terme le remplacement de nos politiciens de la république et de sa constitution de merde. exiger un vrai RIP sans aucune restriction de sujet et devant obligatoirement être suivi d’une législation immédiate en cas de succès. Du coup on ne demande plus la démission de Macron (irréalisable sans la force, ne rêvons pas) mais on lui coupe les couilles et celle de tous les politiciens (ce qui s’achèvera inexorablement par une nouvelle constitution imposée elle aussi par référendum. les gilets jaunes sont déjà chauds, l’idée est consensuelle, il faut aller à fond dessus tous ensemble sans se disperser c’est la seule solution qui peut se faire sans leaders, sans représentants, sans organisation, juste avec une seule idée faire avancer les choses. autrement le mouvement est foutu il va se fatiguer ,se couper du soutien de la population et il faudra encore attendre perpette pour que çà reparte.
      Ecoutez aussi Chouard sur l’annulation de la TVA sur les produits de base (alimentaire, eau, gaz, electricité à usage privé) pas besoin de demander des augmentations de salaire, par contre en compensation, durcissement des taxes sur les produits de luxe (véhicules de plus de 7ch, parfums, hôtels de luxe, places de port etc, voila un joli projet de référendum.


  • #2102431

    Merci à Monsieur Michel DRAC, toujours aussi pertinent dans ses analyses, et toujours aussi intéressant à suivre. Merci aussi à E&R d’avoir relayé la vidéo.


  • #2102440
    le 15/12/2018 par pseudo economiste
    Michel Drac – La vraie actu, spéciale Gilets jaunes

    Michel Drac a quand même un léger problème d’analyse sur le pouvoir d’achat. Un français qui gagne mille euros est pauvre. Un érythréen qui gagne mille euros est riche. Cela s’appelle le coût de la vie, c’est à dire la valeur de l’argent au sein même de la nation. Les analyses économiques mondialistes n’ont aucune valeur.

     

    • #2102718

      J’ai aussi relevé cette contradiction dans son analyse, du moins ce qui peut paraître comme une contradiction. Francis cousin apporte une réponse plus précise à ce phénomène. Le « Gillet jaune » ne se révolte pas parce qu’il a le frigo vide, il se révolte parce que le niveau d’alienation de la société marchande actuelle dans les campagnes français devient insoutenable. Or, ce sentiment de frustration s’exprime souvent par une demande d’augmentation du pouvoir d’achat. Alors qu’elle devrait justement être le contraire : à bas le capitale, à bas la marchandise.


    • #2102737

      @Pseudo Économiste Ce n’est pas qu’une question de coût de la vie, les français sont particulièrement dispendieux pour des babioles inutiles, ils vont jusqu’à s’endetter pour ça.


    • bien sur que si.
      Pour produire un travailleur peu qualifie, un parent francais doit depenser 16 ans de cout de la vie en france pour son enfant.Un travailleur peu qualifie africain coute beaucoup moins cher a produire (16ans au tarif cout de la vie en afrique) et encore plus si on arrive a faire payer son transport d’afrique en france par l’etat.


    • #2102883

      Il y a au contraire tout un passage de Michel Drac sur la remise en perspective nécessaire aux analyses habituelles de pouvoir d’achat et niveau de vie chez nous...


  • #2102448

    A Waterloo, Wellington attendait en fin d’après midi le Prussien Blucher, qui lui fit remporter la bataille . Moi pas Wellington j’attends les bandes ethniques qui vont tout "niquer" le soir venu, piller les belles boutiques sionistes, la seule chose, hélas, qui forcera le "réfugié" pétochard de l’Elysée à remonter le Smic à 2000 euros .


  • #2102454

    Une manière d’évaluer la popularité des 5 actes auprès des français : à partir du nombre de recherches sur "gilets jaunes" effectuées dernièrement :

    https://trends.google.fr/trends/exp...

    On peut mettre ces données en parallèle avec les 2 interventions de Macron :

    https://trends.google.fr/trends/exp...

    Le mouvement gagne en popularité et la 1e intervention de Macron n’a pas permis de calmer le jeu. Dans quelques jours nous verrons si la seconde intervention de Macron + l’attentat ont permis aux français de lâcher prise.


  • #2102478

    Excellente analyse
    Merci Monsieur Drac & ERTV
    Cette vidéo sera partagée sur d’autres forum et assos.
    Perso , je pense que le mouvement va s’essouffler avec les fêtes de fin d’année et le froid hivernal mais redémarrer plus fort avec l’arrivée du printemps.
    #macrondemission

     

  • #2102483

    Michel Drac, oublie les 10% avoués donc c’est plus de sans emploi.
    Là dessus on ajoute les emplois précaires mal rémunérés, les auto-entrepreneurs, les ubérisés les retraités misérables, les resto du coeur débordés, les banques alimentaire dépassées, ça commence à faire désordre
    On pourra ensuite analyser tels pans ou tels secteurs, le coeur des villes la périphérie, les blancs les noirs etc, la réalité concrète matérielle est sur le dos des gilets-jaunes, quand il dit que les frigos ne sont pas vides il oublie que de plus en plus d’enfants saute la cantine scolaire faute de moyens.
    La violence ne sort pas du néant, sauf la résiduelle inhérente à toute société, la violence est proportionnelle aux réalités économiques, ce n’est plus a démontrer
    Macron ou un autre ça aurait été exactement pareil.
    Pour ces raisons je ne suis absolument pas d’accord avec son analyse.


  • #2102531

    S’il est un point essentiel à prendre en compte face à un Etat criminel, c’est le droit à la légitime défense du Peuple.
    La Brigade Anti-Criminalité est faite pour protéger le Peuple, pas pour défendre l’Etat illégitime.


  • #2102544

    Avec les gilets jaunes, on a franchi un palier, car ce ne sont plus "les boulots" qui défilent, ce sont les classes moyennes, et même quand elles ne connaissent pas Gladio, la loi de 73, les Illuminatis ... elles apprennent vite, elles creusent les sujets, elles retiennent, et elles propagent leurs acquis.

    En outre, il est symptomatique que Pivot lâche "Abrutis, vous Puez !", une double insulte qui montre bien toute la morgue de ceux qui croient :
    - ) qu’ils sont les seuls à savoir,
    - ) et qu’ils s’opposent à des gueux, alors qu’en réalité, ces GJ de la classe moyenne en savent maintenant presque toujours beaucoup plus qu’eux en manipulations politiques et autres.

    Cette paupérisation des classes moyennes échouera car on ne peut plus faire marcher un pays sans elles.
    La même logique, activée en sous-main par les EU et le MI6 britannique, a échoué au Cambodge malgré les 3 génocides. Pourquoi réussirait-elle en France et en Europe ?

    Il reste que les Gilets jaunes sont un mouvement d’attente car :
    - ) ils refusent toute hiérarchie représentative,
    - ) ils refusent de faire un grande manifestation nationale à Paris.

    Thémistoclès


  • #2102559

    Gilets jaunes : Instrumentalisation politique d’une réelle détresse de la classe moyenne.

    Preuves :
    - Complaisance des mainstreams voire même parfois sympathie suspecte envers le mouvement et une multiplication de plateaux avec le méchant et le gentil intervenant (politique, autres), le plus souvent avec un gilet jaune au milieu.

    - Incompréhensibles réponses du gouvernement, à la fois en terme de maintien de l’ordre sur les 3 premiers actes et en terme de mesures sociales, ridicules dans un premier temps avec Philippe, puis des miettes par Macron, sans rapport avec la menace insurrectionnelle avancée et entretenue.

    - Exploitation médiatique ad nauseam des reflexes complotistes d’une population en rupture avec ses élites, (casseurs, attentat).

    - Hormis Ruffin, dans l’excès volontaire, Mélenchon, la CGT, tous en service minimum, officiellement pour respecter l’apolitisme revendiqué par les jaunes, officieusement pour laisser plus facilement la place à RN ou à Debout la France.

    Ce qu’il va se passer maintenant :

    Les sondeurs vont démontrer que le mouvement profite à l’extrême droite à 6 mois des européennes.
    La pression va monter de plusieurs crans pour que les jaunes se structurent avant les Européennes, avec la bénédiction des médias aux ordres.

    Dans quel but ?

    Piquer des voix aux populistes (FI, RN, Debout la France, UPR etc...) et permettre à la REM, sinon de gagner, tout du moins de tenir la maison Bruxelloise sur les prochaines européennes.
    Macron avait rencontré en secret Moscovici, Raffarin et Juppé.
    Macron avait diné en comité restreint avec Merkel, Trudeau, Martel, May plus quelques autres acteurs majeurs de la zone Euro.
    Le pouvoir ne peut pas ignorer la montée des mécontentements.

    Pour les présidentielles, les élites ont tout fait pour éviter un scénario à la Trump (Le Pen) en utilisant Mélenchon et en détruisant Fillon.
    Pour les européennes, elles feront tout pour éviter un scenario Italien.

    Fermez le ban.

     

    • "Gilets jaunes : Instrumentalisation politique"

      Oui probablement au regard de la médiatisation.

      "Piquer des voix aux populistes (FI, RN, Debout la France, UPR etc...) et permettre à la REM, sinon de gagner, tout du moins de tenir la maison Bruxelloise sur les prochaines européennes"

      Oui probablement aussi.

      Mais l’analyse ne serait pas complète ni la conclusion consolidée (et valide) sans prendre en compte les quelques éléments suivants :

      Le système pensait s’adresser comme d’habitude à des zombies facilement manipulables, individualistes et incultes politiquement.
      Des liens sociaux et de la solidarité sont vite réapparus et surtout on a assisté en quelques semaines à une incroyable montée de la compréhension globale : on parle désormais de RIC, de FREXIT, de banksters, de dette, des Rothschild, des mensonges de l’état et des médias...et ça se précise, cela ruisselle...

      La Jacline Mouraud, égérie initiale du mouvement, est désormais reconnue pour ce qu’elle est et rejetée en masse par le mouvement des GJ ainsi que le moins connu Chavencon.
      Leur tentative de présenter une liste GJ aux européennes fait donc schplouf.

      Conclusion : manipulation initiale OK mais la créature a échappé à son créateur, trop arrogant et sûr de lui-même :)
      Il ne faut pas jouer aux apprentis sorciers lorsque l’on veut faire de la politique politicienne en ne contrôlant ni prévoyant tout.
      Retour du réel.


    • #2102825

      SPQG, Le retour du réel va être dévastateur.

      En pleine pseudo insurrection, le pouvoir s’est permis, non seulement de se foutre de la gueule du peuple (mesurettes insultantes dans un contexte prétendument ultra délicat pour le pouvoir) mais de signer le pacte de Marrakech.

      C’est dire la marge de manoeuvre qu’il possède sur une pseudo révolte sociale. Colossale.

      Je dis pseudo, car à tout péter, il y avait 400 000 manifestants actifs, même si les sondeurs nous ont sorti que 70% des 66 millions de français étaient sympathisants du mouvement.
      Qui peut croire une seule seconde que le pouvoir ait tremblé et ce, malgré les mines allongées et surjouées sur les plateaux mainstreams ?
      L’impression de flottement, palpable, c’est que le pouvoir a mis 15 jours pour analyser sociologiquement et politiquement le mouvement et il a contre attaqué par la suite, violemment.
      La créature a été terrassé dès l’entrée en jeu des casseurs, tout le reste n’a été que théâtre et jeu de dupes pour que ceux qui font leurs courses de Noël, ne prennent pas trop conscience de la répression morale et politique des sans dents.

      Le seul point positif des gilets jaunes, c’est qu’il a ouvert les yeux d’une poignée quant à l’arsenal dont dispose le pouvoir pour mater la rébellion.
      Le tout dans la ouate des valeurs de la démocratie Républicaine qui n’est qu’une dictature par les urnes.
      Tout le système est maillé, verrouillé, contrôlé, la secte est présente dans le réacteur du pouvoir et a démontré qu’elle ne peut être vaincue par des revendications de classes et de pouvoir d’achat, même si ces dernieres sont totalement justifiées eu égard à la destruction massive des classes moyennes par la mondialisation galopante.

      Oui le peuple Français est gentil de base, avec de belles valeurs, c’est pour cela qu’il est totalement inoffensif devant la perversité de la prédation de ceux qui détiennent le pouvoir.
      Et ces derniers possèdent des mois d’anticipation d’avance avec le spectre Italien dans le rétro.
      Les agriculteurs, les routiers, les banlieues, les étudiants, n’ont pas rejoint les jaunes, malgré quelques petites velléités, pour la forme.

      Constat cynique, certes, mais il faut ouvrir les yeux et en tirer les bonnes conclusions en guise de leçon.


    • #2102829
      le 16/12/2018 par Stranges statistics
      Michel Drac – La vraie actu, spéciale Gilets jaunes

      La réalité dynamite : 26% de la population est au chômage, et 40% sous le seuil de pauvreté, pas mal Michel non ?


    • Oui le retour du réel va être dévastateur mais pour qui, quand, comment et dans quelles proportions, bien malin celui qui pourra répondre à ces questions.
      Il n’existe pas (encore) de boule cristal permettant de prévoir l’avenir même immédiat tant les données anthropologiques sont complexes.

      J’ai essayé de te (dé)montrer que le mouvement des GJ, plus que probablement initié par le système, lui a échappé. C’est ce que tu admets implicitement avec ton « [le pouvoir] a contre attaqué par la suite, violemment ». En effet, si tout se déroulait comme prévu, nul besoin de « contre-attaques ».
      En tant que GJ, qu’est-ce que j’observe à propos de ces « contre-attaques » :

      -  Que le pacte de Marrakech et la problématique migrants, bien que présents, sont néanmoins très marginaux à ce jour chez les GJ.
      -  Que le micmac strasbourgeois n’a pas eu l’effet annihilateur escompté, c’est plutôt le contraire (effet conspi-false flag).
      -  Que les « mesurettes » de Macron sont plus de l’enfumage qu’autre chose et qu’elles ont été globalement comprises comme telles. D’autres le démontrent bien mieux que je ne pourrais jamais le faire. Macron s’en trouve encore plus désavoué et honni.
      -  Les manœuvres médiatiques d’enfumage et de divisions ne fonctionnent plus. Rejet ou a minima grande méfiance envers les médias mainstream.
      -  Les gesticulations des casseurs, policiers ou non, ont bien été comprises comme en marge du (ou étrangère au) mouvement.
      -  Minimisation systématique et du nombre de GJ, et reconnu comme tel par nous.
      -  Tentatives vaines de trouver des leaders afin de les éliminer, les discréditer, les enfumer, les acheter. Le monstre froid n’a pas (plus) d’emprise sur l’incompréhensible nébuleuse GJ.
      -  La liste « gilets jaunes libres » en vue des élections européennes est moquée et considérée comme illégitime.

      (à suivre)


    • (suite et fin)

      De plus constater la montée en puissance et en quantité des forces de l’ordre, la montée en puissance de leur violence, les arrestations sauvages tous azimuts, le côté « bricolage » de l’équipement de bien des membres des forces de l’ordre (jeans, doudounes et casques civils), les « ras le bol » exprimés par certains syndicats montre à mon avis plus les limites d’un système qui tremble qu’un système tout puissant qui gère (encore).

      Les points positifs que tu ignores ou nies sont bien plus nombreux que tu crois chez les GJ, GJ qu’il serait peut-être temps de renommer « peuple de France ».

      Certes le système tient beaucoup de choses mais ne le considérons pas comme infaillible, il n’est pas surhumain ni divin.

      Malgré tout, je sens que tu ne crois pas en l’avenir des GJ. Manque de patience, de confiance, défaitisme, survalorisation de l’ennemi ?
      Médite sur ces deux notions issues du Sun Tzu :
      « Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre ».
      « Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre ».

      Donc si l’on ne croit pas en une victoire possible et si l’ennemi est considéré comme indatable, autant se laisser couler et arrêtons de critiquer le système, restons dans le troupeau mené à l’abattoir.
      Le contraire se nomme résistance et cela se base sur la combativité et la confiance.
      C’est ma manière d’ouvrir les yeux.


    • #2103221

      SPQG, à vrai dire, que je sois convaincu ou pas par le mouvement est secondaire.
      Quel est l’objectif final de ce mouvement ?

      C’est une vrai question.

      En fonction de ce dernier, se développe alors une stratégie pour laquelle la tactique est nécessaire.
      Or je démontre un peu plus haut que celui qui est stratège, c’est le pouvoir.
      Vous surinterprétez la contre attaque de l’establishment, parce que vous pensez que l’attaque politique a été impactante pour le pouvoir, or tout laisse à penser que c’est exactement le contraire.
      Vous listez des points positifs, notez que je ne les nie pas, juste que je pense que globalement, ce ne sont que des piqures et si je devais utiliser la métaphore du noble art, le pouvoir est en passe de gagner par KO là ou les jaunes n’ont marqué que des touches.
      Je vais plus loin, je pense même que la secte va capitaliser politiquement sur les jaunes et je vous explique pourquoi plus haut, notamment au niveau des élections européennes.

      Maintenant, oui, je ne possède pas de dons de voyance, mais la seule chose que je sais, c’est que la puissance oligarchique possède désormais la connaissance parfaite de la sociologie du mouvement et donc a déjà largué ses contre mesures, révélant par la même la complexité et la complétude de son organisation tentaculaire.
      Et elle dispose d’un éventail absolument pornographique pour noyer les jaunes et orienter l’opinion publique (cf le faux débat Cohn Bendit vs Ferry sur LCI du jour).
      Lorsqu’on tient la police, l’armée, la justice, les médias, les sondages, l’essentiel des acteurs politiques, syndicats inclus et culturels (de gauche), on peut considérer les jaunes comme une péripétie, surtout après 18 mois de gouvernance.
      Car il faut bien l’avouer et si on reprend l’ensemble de votre catalogue, Macron devrait logiquement dissoudre ou lancer un référendum pour s’en sortir ou sauver sa peau.
      Après tout, cela s’est déjà vu lorsque la gouvernance est réellement en difficulté.

      Or à ma connaissance, ce n’est pas d’actualité et on peut facilement deviner pourquoi.


    • #2103393

      @goyband

      Je partage votre point de vue à 100%.


  • #2102650

    Où Michel Drac se trompe c’est quand il parle du frigo (en panne) vraiment vide comme déclencheur de révolution.
    Guevara qui en connaissait un morceau question révolution disait (et je l’ai constaté en Inde aussi) qu’ on ne fait pas la révolution avec le ventre vide.

    Quand tu te retrouves vraiment dans la misère tu deviens apathique et fataliste (nos SDF ne sont pas des révolutionnaires.) la misère on s’y fait vite, c’est comme une drogue (et j’en ai même connu des heureux).
    c’est plutôt le sentiment de spoliation et d’injustice extrêmes qui est facteur de colère, de rage, de communication et de partage de cette rage et on passe ensuite aux mouvements de foule la rage collective incontrôlable. si on loupe l’étape, pas d’espoir de changement.
    Par contre son analyse est malgré tout excellente comme toujours.
    Michel est un intello parisien,et on sent que la vraie misère il ne l’a jamais vraiment fréquentée (et oui car là on est dans la tripe, plus dans l’analyse)

     

    • #2102888

      D’autant que "manifester" en tant que Gilet jaune coûte cher ! La plupart des GJ qui manifestent à Paris viennent de la province ou la lointaine périphérie, et le prix du kilomètre parcouru est très cher en France. C’est d’ailleurs la base du mouvement...


  • Comme d’hab, explication pertinente de Michel Drac. Par contre, quelques réserves sur les points suivants :
    - sur l’opposition France des banlieues / France périphérique : cela peut se confirmer sur certains aspects (trop long à expliquer ici). Mais en l’ocurence, cela ne me semble pas être la préoccupation principale des GL. Et en plus, maintenir une telle opposition ne permettra jamais d’unir ceux d’en bas dans une réelle perspective "révolutionnaire" (ou du moins, d’opposition radicale au système en place). Nos élites en sont parfaitement conscientes.
    - sur la question raciale : il faudra m’expliquer ce qu’on entend par les différences de développement selon le type ethnique. Si différences il y a, elles ne peuvent s’expliquer que selon un contexte socio-culturel particulier. Tout le reste n’est que menu-fretin. J’en suis un parfait exemple : 32 ans, fils d’immigré sénégalais, musulman pratiquant, banlieusard, cursus scolaire normal (Bac S en poche, sans trop forcé), diplômé en ingénierie financière dans une des meilleures écoles de commerce du pays (entouré quasi exclusivement de petits blancs, mais pas trop le profil GJ), analyste financier, etc etc. Je pense avoir eu un développement normal. Et je ne suis pas le seul dans ce cas...


  • Très bon le Drac, a croire qu il passe son temps avec les gilets jaune. J ai participé sur paris toute la journée. J ai passé la journée sur l immigration et le pacte de marrakech, tout le monde a conscience de la gravité de l immigration. J ai pus crié des parole d identitaires sans que personne ne me dise quoi que ce soit. La France au francais, les francais d abord etc c était une journée dédicace Jean Ma.

     

    • #2103089
      le 16/12/2018 par envoles-des-incultes
      Michel Drac – La vraie actu, spéciale Gilets jaunes

      Absolument pas d’accord avec ce jugement à l’emporte pièce.

      Ça mérite, à l’évidence, des cours de psycho-socio profonde.

      Et la pyramide de Maslow, t’en fais quoi ? De tous les niveaux de cette pyramide, aucun n’est comblé chez la majorité de la population.

      Déjà, les quatre niveaux du dessus sont vides, complètement détruits. Pas de sécurité, pas d’estime de soi, pas de sentiment d’appartenance, etc ... Ils ont vidé ces niveaux via l’immigration.

      Quand au dernier, qui concerne le comblement des besoins physiologiques, il est vide aussi, car on nous file de la merde à bouffer.

      Quant aux réseaux derrière ce mouvement, ils sont comme des éléphants dans un magasin de porcelaine.

      On dira qu’on ne les a pas vu ... pour faire plaisir à l’assistance.

      Certains membres ont déterré quatre sorcières d’un cimetière, pour leur coller un bonnet rouge sur la tête et les balader à moitié à poil sur les Champs, en guise de Marianne.

      Ben même là, il nous file de la merde, avec 4 thons, horribles. Même un clébard aurait pris peur en les voyant. Mais balance les filles du Lido quand tu fais un truc comme ça, autrement ça ne sert à rien. C’est effrayant.

      LA grande leçon des gilets jaunes : Il faut renvoyer tout le monde en stage de BAFA, car l’animation est devenue le point faible des charlatans censés être en charge de l’animation. Un comble !


  • La comparaison entre révolution colorée "standard" et GJ me semble perfectible.
    Elle suppose que les instigateurs chercheraient à reproduire bêtement la recette de Maîdan. Mais je pense qu’ils tiennent compte des spécificités locales.

    La technologie des révolutions colorées consiste à agréger les mécontentements.

    Si dans le pays ciblé les mécontentements sont à la campagne, eh bien, c’est là que la révolution fermentera. Si d’autres pays ont un problème localisé à une région (exemple l’Est de la Libye), on verra une opposition de régions. Et si les masses des métropoles sont très paupérisées, alors ça chauffera là.
    Autrement dit, les comparaisons (rural / urbain, rond-point / centre-ville) n’ont pas leur place dans le tableau

    Quant à la contestation des résultats électoraux : Cet élément ne peut être imposé par les instigateurs. Il nécessite que le sentiment de suspicion ait déjà quelques bases. C’est là encore une donnée du terrain, et pas une caractéristique de la recette. Les Printemps Arabes ne contestaient pas les décomptes électoraux.

    Quant à l’absence apparente d’ONG US ayant pignon sur rue : Mais comment pourrait-il en être autrement en France ?
    Le gouvernement local ne peut qu’y voir la preuve la preuve de l’hostilité des US. Ils ne se le permettent donc que si il y a déjà 1) une relation ouvertement hostile mais aussi 2) en compensation, un sentiment favorable des révoltés envers les US...
    Notons que l’ONG US est à distance, représentée ici par le général De Villiers et ses complices.

    La France posait ainsi un problème particulier : les ONG ne pouvaient jouer leur rôle habituel sur place.
    Donc l’influence devait passer entièrement par Facebook. D’où la modification préalable des algorithmes, (cf. @Whyldman plus haut). Restait à savoir le potentiel de Facebook en France.
    Raison pour laquelle gilletjaune.fr avait déjà été déposé plusieurs années avant, pour une revendication mineure par un mouvement qui, quel hasard, avait évolué dans le jusqu’au-boutisme. Un essai pour tester la prise de la mayonnaise.

    Enfin, manquant à la comparaison, le gilet coloré du révolutionnaire. Ce symbole du ralliement des mécontents est aussi un uniforme qui fournit une nouvelle identité "apolitique". C’est crucial pour que les factions laissent au vestiaire leurs conflits et agissent en parallèle. Et voilà pourquoi la révolution est colorée : ainsi elle ratisse plus large. Cette comparaison manque au tableau.


  • #2102733

    Louis de Bourbon a fait un communiqué et soutient les gilets jaunes. Michel Drac en ce qui concerne vos éventuels scénarios futuristes, pourriez-vous évoquer la figure du roi providentiel et la possibilité d’une Contre-Révolution après un chaos monumental par exemple ; une exposition plus importante, une discussion qui s’intensifierait avec quelques ténors médiatiques : Onfray, Zemmour, Houelbecq ... quelques déclarations fracassantes, un prince qui séduirait par son discours, son bon sens, son attitude humble, tout empreinte de proximité et d’humanité vis à vis du peuple contrastant de façon saisissante avec l’idée convenue répandue du monarque plein de morgue et de suffisance ; l’image exacte renvoyée par Emmanuel Macron. Pourrait-il y avoir à l’occasion de la crise des gilets jaunes, plutôt que l’idée d’une sixième république, plutôt progressiste et de gauche, une réaction à droite aboutissant à une restauration, tout du moins parlementaire. (Tout en sachant que seul la monarchie "absolue" pourrait vraiment nous sortir du pétrin et redonner à la France la place prééminente qui était la sienne sous la monarchie) , pas tout de suite, mais ces idées pourraient-elles faire leur chemin peu à peu, puis comme une évidence dans la tête de plus en plus de français jusqu’à la majorité ?


  • Je trouve que les associations antiracistes et sionistes font profiles bas actuellement.
    Même Zemmour on l entend plus depuis 1 semaine tout homme BHL même si ce dernier a carrément soutenu Macron....


  • Pour moi ils vont organiser un nouvel attentat car si Macron demissionne ils sont bien embêtés car ils n’ont pas encore eu le temps de lancer un nouveau poulain de l’oligarchie.et Marine Le pen est en embuscade.....Donc oui ils doivent tout faire pour conserver Macron donc faire interdire les rassemblements ou demander aux GJ de rentrer à la maison...rien de mieux que de continuer la série...On va donc encore avoir des attentats à mon avis...

     

    • Je crains que microbe élyséen ne soit prévu pour remplacer l’alcoolique juncker. Son côté bon élève pour prélever aux pauvres, affaiblir la classe moyenne, augmenter la pauvreté en France pour gaver les ultra-riches, il va continuer son travail de sape au niveau européen. Il démissionnera, non pas maintenant, mais je pense aux européennes de 2019 car le PPE (droite+centre+démocrate chrétien) / ENGL-S&D (la gauche) seront majoritaires pour cette fois-ci mais d’une très faiblement pour voter pour ce microbe élyséen à la botte des puissances mondiales militaro-financières et multi-nationales (Henry Kraven, rothschild, g sachs, jp morgan...).

      Je pense que l’Europe n’a été conçu que pour devenir le 51 ou 52è états des USA.

      Je suis avec gourmandise chaque mois les revues d’actu de Michel Drac tout comme celles d’ER : elles sont une bouffée d’oxygène dans ce purin franco-mondial. Vive les médias alternatifs.


  • #2102810

    D’habitude je ne tiens pas plus d’une minute à cause des pauses insupportables qui émaillent son phrasé, mais là il parle normalement et c’est une découverte : c’est un très grand analyste socio-politique. Je ne me demande pourquoi on ne l’entend pas tout le temps sur France-Culture :D


  • Bonne analyse. Par contre, elle effleure la question de l’impact de la politique européenne dans sa globalité (même si la question monétaire européenne est abordée).
    Si on veut s’en sortir, il faudrait ne pas avoir peur de voir ce qui fonde ce mouvement, le social. Je ne sais pas si il y a une distance marquée entre les immigrés qui travaillent et les français blancs de la périphérie. Preuve en est du soutien politique apporté par la population lors des législatives partielles à Évry, marqué par une abstention record. Le ressenti est à mon avis le même. En gros, les politiques se foutent de notre gueule
    Et puis, je vais finir par ceci, vouloir catégorie par groupe ethnique peut être fortement intéressant, mais il n’en reste pas moins qu’un noir d’origine sub saharienne, appartenant à la classe moyenne haute voir supérieure (et il y en a un pas mal) ne se sentiront nullement proche de leur semblable de banlieue ou des population blanche de classe moyenne, de moyenne en voie de déclassement ou encore paupérisée, de banlieue ou de la périphérie.

    La question de la survie sociale et de l’espérance en un avenir possible, est au centre de ce mouvement. Une autre question émerge, qui est terriblement difficile à affronter, pour les politiques et les analystes, est celle de l’avenir de la France au sein de l’UE, tant les contraintes sont fortes.


  • #2102893

    Comment vous expliquez que le mouvement des gilets jaunes a commencé le jour où Macron a fait l’éloge du maréchal Pétain ?


  • #2102902

    Une bonne analyse de Michel Drac, travaillée et assez objective.
    Je ne crois pas du tout à une "révolution" jaune/orangée (organisée par l’extérieur).
    Car c’est un point faible dans l’enquête sur la genèse du mouvement faite par Michel ; l’essence du mouvement GJ ce sont les groupes "automobiles" sur Facebook (automobilistes et motards). Très nombreux, et super virulents, ils grandissent depuis quelques années, sans rentrer dans les détails que tout le monde connait on paie de plus en plus cher le kilomètre parcouru en France (c’était une de nos dernières libertés). Il y eut une première mini-révolte localisée en janvier/février 2018 avec les groupes "Colère" sur Facebook à cause de la soudaine limitation à 80km/h. Mouvement plus ou moins éteint avec l’arrestation de son initiateur principal Leandro Antonio Nogueira. Quant à la vidéo de Priscilla Ludovsky - plus tard - elle aurait fait flop si elle n’avait été reprise par Eric Drouet et ses pages d’usagers de la route excédés...
    Il ne faut jamais l’oublier, l’essence du mouvement Gilet Jaunes ce sont les usagers (ou usagés lol) de la route.

     

    • Tout à fait d’accord avec vous. À partir du moment où il convient comme vous le faites vous, et moi à votre suite, que le mouvement est à l’origine spontané, ça ne peut plus être vu comme un phénomène du type « révolution orange » (le critère radical et déterminant étant selon moi la nature du traitement médiatique), et les tentatives de déstabilisation sous toutes leurs formes, qui n’arrivent qu’une fois le mouvement en marche (lol), sont parfaitement logiques. Le pouvoir courre après une réalité pour l’assommer, admettant ainsi qu’il n’en est pas l’initiateur. J’allais « développer » là-dessus, merci de me l’éviter ! Et merci à Michel Drac pour tout son travail. On ne peut qu’admirer un homme qui s’est fadé une fiche de lecture d’un bouquin de François Fillon, livre qu’il a même peut-être acheté ! :-) Une autre idée de la mort.


    • #2104018

      C’est exactement cela : début du bazar dès le début d’année 2018 sur les réseaux sociaux avant de pigeonner le péage de Châlons-Sur-Saône ; bizarre que les GirosBleus et les CostardsPasBlancsBleus d’en haut n’aient pas vu venir la patate Jaune... chaude.
      Macron s’est pris pour « l’Aigle de la route » : si l’on s’en tient au script*, avec le jaune au cuI et les giros, la scène se veut explosive in fine...

      * Mad Max I


  • #2103046

    Une grande absente de l’analyse de MD, c’est la souffrance globale de la population,
    Souffrance induite par les conditions déplorables dudit système, et c’est un ciment qui nous rassemble tous, personne n’y échappe, d’abord un mal vivre rarement atteint, gilets jaunes au delà du réfrigérateur, veulent aussi changer leurs conditions de vie, mais pas uniquement matérielles.
    La souffrance collective infligée par ce système, ne pourra jamais être évaluée à sa juste mesure, les gens n’en peuvent plus !
    Aussi étrange que cela puisse paraître, cette souffrance collective, peut être une porte ouverte vers le chemin de la libération.


  • #2103116

    Les hautbois pygmées n’ont pas d’embouchure - Sophocle.
    TAN TAN TAN TAN l’invasion du nazisme jaune n’est pas encore chinoise mais banche. Elle vient des campagnes, la brousse pleine de bouses, le grand reste de la France entourant les chiures de pouvoirs, de civilisation et leurs cercles concentriques d’esclaves basanés ébahis que sont les mégalopoles qui comme les gastéropodes s’enroulent dans leur coquille.

    Le reste de la France ne reçoit que les miettes d’un mondialisme à paillettes. On aurait pu parler de l’Inde qui nous est passé devant en termes économiques. Ou des chinois qui viennent par cars entiers nous photographier. Présage d’une disparition programmée ? Adoptez un français, il n’en restera bientôt plus. Dans Paris on a même des SDF japonais, c’est dire.

    Non, Le grand sujet de la jacquerie médiévale venue de ces forteresses conservatrices, c’est le frigo vide. Hé oui, les Sans-dents veulent manger. Mais les français ne sont pas pauvres, la preuve ils peuvent s’acheter des frigos. Et tous ses gens que l’on voit à ramasser des orties au bord des routes ou chercher de l’eau aux fontaines, le font par amour de l’écologie. Nos vieux en costard fouillant les poubelles ou ramassant des légumes avariés au abords des marchés le font pour réduire les gaspillages.

    Drac a raison, les français les plus pauvres, sont les plus politisés et les plus violents. Ce qu’il a oublié de dire, c’est qu’ils étaient en haut de la pyramide.


  • #2103309

    Analyse de fond colossale - mERci monsieur Drac et E&R !


  • #2103355

    Il y a des puissants qui veulent faire chier Macron : il y a une autre affaire benallah... et beaucoups d’autres signes de pression exterieur sur lui, que j’ ai presque de la sympathie...

    Alors qui veut la peau de Macron ?

    On en a marre d’etre des dindons, mais je sens qu’ on risque de se faire farcir quand même...


  • #2103433

    Clair et Net² : pas mieux...


Commentaires suivants