Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Michel Houellebecq : "Trump est un des meilleurs présidents américains que j’aie jamais vu"

L’écrivain a chanté les louanges de l’actuel locataire de la Maison-Blanche dans le magazine américain Harper’s. Il estime que la politique du milliardaire a notamment pour mérite de confirmer la fin de l’impérialisme américain.

 

[...]

Pour l’écrivain français habitué à cultiver la controverse, la politique de désengagement international engagée par Barack Obama et amplifiée par l’actuel locataire de la Maison-Blanche est « une très bonne nouvelle pour le reste du monde ». « Les Américains nous lâchent la grappe. Ils nous laissent exister », écrit Houellebecq dans cet article, où il se félicite aussi que les États-Unis aient cessé de « répandre » à l’étranger leurs valeurs selon lui contestables comme la démocratie ou la liberté de la presse.

En matière de commerce international, « Trump apporte une saine dose d’air frais », estime encore le Prix Goncourt 2010 pour La carte et le territoire . Selon l’auteur des Particules élémentaires, Donald Trump ne considère pas le libre-échange mondialisé comme étant en soi la panacée du progrès humain : « Il déchire les traités et les accords quand il pense qu’il ne fallait pas les signer, et il a raison ».

D’après Michel Houellebecq, le milliardaire républicain « a été élu pour défendre les intérêts des travailleurs américains, et il défend les intérêts des travailleurs américains. On aurait voulu voir ce genre d’attitude en France plus souvent au cours des cinquante dernières années. »

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Michel Houellebecq, sur E&R :

Aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je pense que la France a échappé à Mme Clinton ,mais malheureusement pas à macron .


  • Avec une analyse aussi pertinente ce Monsieur doit fréquenter le site de réinformation d’AS...


  • "Les Américains nous lâchent la grappe" : tu parles ! Les multinationales US qui gagnent des milliards en France n’y paient pas d’impôts - c’est donc nous qui payons leurs impôts ! Ca sert aussi à cela les taxes "écologiques" !

     

  • Depuis que Trump est aux manettes l’immigration a beaucoup baissé aux USA, moins que dans l’Italie de Salvini où elle a baissé de… 96% ! C’est Salvini qu’il nous faut !

     


  • le milliardaire républicain « a été élu pour défendre les intérêts des travailleurs américains, et il défend les intérêts des travailleurs américains. On aurait voulu voir ce genre d’attitude en France plus souvent au cours des cinquante dernières années. »



    à part cette phrase, le reste m’en gratte une sans toucher l’autre : l’impérialisme économique américain disparaitrait donc à l’insu de mon plein gré ? non, il est plutôt pour sous-traiter les guerres et les privatiser, mais on reste sur la ligne "touche pas au grizbi salope".
    Non, Houllebecque, devrait fermer sa gueule déjà que sa littérature vole pas non plus très haut

     

    • J’ajouterai que cet impérialisme a revêtu un Borsalino. Racket, menaces, sanctions, arrestations arbitraires, gouvernement à tendance dynastique. La totale. Sauf qu’à force de taquiner les clans à l’Est, il s’est fait enrhumer par leurs avancées technologiques et militaires. Ça change un peu les données du problème. La Russie ou la Chine ne sont pas le Venezuela.


  • Tout dépend d’où l’on parle...Reste que la dualité se fait sentir de plus en plus clairement entre la Domination et ses victimes, qui ne prend même plus la peine de dissimuler la brutalité de son avidité de Ressource et de Pouvoir sur les populations prises en otages et vampirisées. Le totalitarisme libéral fait des ravages dont sont complices et larbins leurs marionnettes ’’politiques’’ comme autant de falsificateurs et d’escrocs institutionnels, agitateurs de baudruches et leurres idéologiques. Rien qu’en ’’france’’ le niveau de corruption et d’instrumentalisation atteint des sommums, et le siphonnage de l’économie touche à la frénésie. Ce pays est aux mains d’un gang.


  • Houllebeck se trompe. La politique de "désengagement" suivant une politique "interventionniste" (quand le monde est au bord de la catastrophe) est un des grands classiques de la politique extérieure américaine d’un hypocrisie sans fond.

    Si l’amérique du Nord avait une bonne fois pour toute déclaré au début du 20ème siècle, à Versailles, qu’elle entendait cyniquement conquérir et coloniser la planète au lieu de lui faire la morale genre Wilson, cela aurait évité la seconde guerre mondiale et nous serions en paix (après les avoir virés comme les vietnamiens l’ont fait, tellement ils sont dégoûtants)

    L’Amérique est dangereuse à cause même de ses discours moralisateurs et anti-colonialistes. Elle est une colonie et ne veut pas l’admettre et elle a un projet de domination mondiale tout en méprisant et ignorant le monde qu’elle domine ! . L’américain se croit Dieu. Il veut cumuler les avantages d’un pays enfermé sur lui-même et égoïste et ceux d’un pays impérial colonisant le monde entier. Il est l’héritier de la perfidie anglaise qui a fait pareil.. Là où les anglo-saxons passent, la civilisation trépasse.

    Une raison technique à cette incohérence sanglante qui fait que jamais l’amérique ne sera l’empire romain : c’est le Sénat américain qui doit ratifier les traités. L’empereur, le président, est une marionette du Sénat. C’était l’inverse à Rome.

     

    • @Listener, j’allais faire un commentaire mais vous avez dit (presque) tout ce que je voulais dire.
      Clairement, pour le "reste du monde" quel que soit le président élu le résultat est le même.
      Soit vous êtes assez forts pour leur résister (exemples : Chine, Russie, Inde...) et ils "discutent" pour essayer de vous la mettre.
      Soit vous n’êtes pas assez forts et n’acceptez pas de vivre en esclaves vous finissez en "scénario Lybien" (dixit John Bolton) ou vous vous battez pour y échapper (Iran, Corée du Nord, Venezuela...)
      Dernière option, vous êtes des laquais finis qui avez renoncé à toute forme de dignité (exemples Arabie Saoudite, Emirats, Togo, Colombie...) vous faites juste office de trésorerie ou d’usines de matières premières...


    • Merci de votre commentaire. Il y a une belle formule à propos des américains : "Pauvre Mexique, si loin de Dieu et si près des américains !".

      Les américains déclenchent des guerres et des crises par leur bêtise et leur ignorance du monde et des pays : la guerre de Corée a eu pour origine l’ignorance de l’amérique à propos de la péninsule en 1952. Résultat trois millions de morts (dont des soldats français) et le retour laborieux au statu quo et une haine féroce contre eux. La seconde guerre mondiale a été causée notamment par le fait qu’ils ne comprenaient rien à l’Europe. La crise actuelle du proche orient est dû à la connerie de l’Oncle Sam, mais là, il se fait sacrément manipuler, La guerre du Vietnam a aussi eu pour origine la présomption américaine qui voyait les français comme des nuls et on allait voir ce qu’on allait voir. On a vu.

      La crise de Cuba a été provoquée par les bêtises de Kennedy qui ne se méfiait de rien et que Khrouchtchev a pris pour un aimable boy-scout.

      Mais le plus faramineux, ce fut la guerre de Somalie ! Ils sont arrivés en Somalie acclamés en libérateurs avec plein de caméras et promettant la démocratie et les dollars. Ils ont perdu la guerre en trois semaines et ont rembarqué piteusement parce qu’ils avaient eu 11 morts, lynchés par la foule. Le somaliens sont nobles et en avaient marre de leur morgue invraisemblable et de leurs tenues de cosmonautes. Le pays le plus misérable du monde s’est là montré remarquable.


  • #2102415

    Et vas-y que je te fais le buzz en lâchant 1 ou 2 conneries...


  • C’est marrant, je n’ai pas la même grille de lecture que ce chevelu ébouriffé.

    Ils ont fait quoi en Arabie Saoudite ? N’ont-ils pas imposé des ventes d’armes pour extorquer du pognon ?

    Et c’est quoi les USA d’abord ? Une nation d’expat’ au service de la banque et de l’usure en général, du dollar, et du capitalisme, en particulier.

    Où a-t-il vu que tout cela avait reculé ? Aidez-moi SVP, je ne vois rien bouger concernant ces idéologies et ces partis pris.

    L’empire se repositionne, c’est tout. Le fond n’a pas changé d’un iota.


  • Houellebecq est laid, et pourtant j’ai toujours pensé que la beauté était subjective. Y’a des gens comme ça, que je trouve degueulasses, comme Soros, Lang, Cohn Bendit etc.... la liste est longue.


  • Ne pas oublier que Trump n’a pas les coudees franches aux us. Il a gagne qq sieges au senat mais le congres a une majorite democrate. Il continue de se manger plein de baton dans les roues.
    Faut en tirer des lecons : c’est pas parce qu’un jour une election donnera une victoire "aux nationnaux" que le combat sera gagne.


  • Il aurait pu écrire, pour être correct : "Trump est l’un deS meilleurS présidentS américainS que j’aie jamais vuS".

    Pour le reste, un verbeux ...

     

  • A voir au terme du bilan de ses deux mandats. Mais avoir échappé à Clinton est déjà une grande victoire en soi, nous on a Macron....


  • Houellebecq/Soral alliés objectifs sur de nombreux sujets. Même si Houellebecq a indiqué son dédain pour Soral dans une interview et que Soral considère sûrement Houellebecq comme un sioniste libidineux

     

  • #2102826
    le 16/12/2018 par Francisco Peña † & Nicolas Eymerich †
    Michel Houellebecq : "Trump est un des meilleurs présidents américains que (...)

    Pour moi Michel Houellebecq est un idiot utile et un traître, une girouette et un libéral, qui va sans le sens du vent ou plutôt dans le sens du fric

     

    • Comme un Nabe, c’est un intello qui se suffit à lui-même , des gars qui se mirent dans leur salle de bain et qui s’écoutent parler
      Dans mon patelin, on appelle ça des trous d’balle
      Mais on est des sans dents incultes, provinciaux, gueux qui n’ont pas une once de culture d’après madame Sarko-Bruni
      Il est même possible ,que l’on soit des fascistes, rouge, brun en puissance et qu’il faille nous rééduquer d’après Laurence Rossignol


  • WOAAA ! Objectif Lune !


  • Les anglo-sionistes ont actuellement près de 200 000 hommes, soit 10 % du personnel militaire américain, déployés à l’étranger dans 800 bases militaires réparties dans 177 pays.

    Désengagement ? Le seul endroit où ils se sont désengagés depuis 40 ans c’est le sol lunaire... Et ils s’apprêtent à y retourner !


Commentaires suivants