Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Michel Onfray, encore un effort

Par Julien Rochedy

Je m’en veux un peu. Dans mon premier livre, Le Marteau, je m’attardais assez violemment, et dans tout un chapitre, sur le cas Onfray.

Il représentait à mes yeux la pire caricature du nietzschéen de gauche qui allait chercher chez mon maître de quoi s’en prendre aux religions, au prétexte, très philosophique, qu’elles n’étaient pas très gentilles. Son Traité d’athéisme m’était tombé des mains tant la niaiserie morale y tenait lieu de seul argument. Mais je n’avais pas prévu. Je ne l’avais pas vu venir. J’avais sous-estimé son intelligence. Depuis, Onfray s’est amendé et se rapproche peu à peu d’une pensée en tous points traditionaliste.

La lecture, ceci dit, du Désir d’être un volcan, aurait du me mettre la puce à l’oreille. Entre le rapport d’Onfray à son père, à la terre et à De Gaulle, j’aurais du me dire que cet artisan de la philosophie, qui se croit de gauche, avait toutefois une belle marge de progression. Il aurait du me paraître étrange, en effet, qu’un homme de petite condition provinciale, quand même un peu nietzschéen, rejetant tout à la fois Paris et son marais de mondains, puisse rester longtemps avec comme seule pensée une guimauve libertaro-gauchiste. Il s’est cabré, a évolué, et même s’il ne s’en rend sans doute pas vraiment compte, ce qu’il entend encore par « être de gauche » est en réalité une sorte d’aristopopulisme que l’engeance bien-pensante classe vite jusqu’à l’extrême-droite.

Pour s’en convaincre, il faut l’entendre en ce moment faire l’éloge des vertus de son père comme le sens de l’honneur, de la parole donnée, du devoir et de l’intelligence des paroles parcimonieuses comparées à l’indécence des bavardages. Il faut l’entendre parler des petites gens qui s’organisent en coopératives pour exceller en un travail utile, juste et proche de la terre. Il faut le lire, dans son dernier livre, en appeler à une sagesse grecque et païenne du cosmos, laquelle, panthéiste et immanente, est la forme de pensée métaphysique parmi les plus anciennes du monde indo-européen. Il faut attendre, aussi, son prochain livre, dans lequel il va toucher au principe philo-historique de décadence des civilisations, adoptant, par là, la pensée traditionnelle des cycles contre la pensée de gauche, qui croit, elle, au progrès. Et puis, bien sûr, il faut le voir traiter de crétins tout ce que la politique actuelle compte de médiocres, le voir s’en prendre aux idoles modernes comme Freud et Sartre, et le voir envoyer des piques régulières aux idioles* Attali et BHL. Je passe sur les critiques contre la théorie du genre et sur le rôle dévoyé de l’école.

Tout ceci est signé. Je le répète : sans s’en rendre forcément compte, Onfray s’est rapproché de la pensée traditionaliste, dont on peut dire qu’elle est une pensée de droite, même si celle-ci est fort éloignée de la droite libérale actuelle. Peut-être d’ailleurs que la clef de cette évolution est là : qu’importe aujourd’hui ce qui s’appelle encore la gauche et la droite, le vrai problème politico-philosophique de l’époque est celui de la civilisation libérale dans laquelle nous vivons. Ne pas la trouver formidable, comme BHL, conduit nécessairement au traditionalisme, qui est sans doute son seul véritable adversaire. Comme Michéa, comme Finkielkraut et tant d’autres (très souvent les meilleurs), les penseurs originellement de gauche finissent par quitter leur camp qui, jour après jour, se complaît dans la naïveté, le cynisme et l’idiotie, quand ce ne sont pas les trois en même temps.

La Tradition, chez Onfray, ne se dira peut-être jamais comme telle, car il faut comprendre qu’un homme ne se renie pas, ne serait-ce que sémantiquement, lorsqu’il a passé un certain âge. Mais alors, en ne l’assumant jamais, la Tradition ressortira régulièrement chez lui comme des lapsus. Puisse-t-il toutefois comprendre, un jour, que sa révolte adolescente contre les injustices et la médiocrité, qu’il exprima alors naturellement par un engagement à gauche, tient en réalité toute entière, aujourd’hui et à l’âge d’homme, dans la pensée traditionaliste.

Puisque je me refuse désormais à le sous-estimer à nouveau, j’attends que ce jour arrive. Alors, cher Michel Onfray, encore un effort.

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’idéologie « de gauche », chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1163626
    le 15/04/2015 par Paganhate
    Michel Onfray, encore un effort

    Il est gentil Rochedy, mais parler des "meilleurs" en citant Finkielkraut...
    Perso je ne suis pas du tout convaincu qu’Onfray va finir par y voir "clair", mais c’est tout le mal que je lui souhaite.

     

    • #1163875
      le 16/04/2015 par rolalalalalla
      Michel Onfray, encore un effort

      Les meilleurs parmi la gauche :)


    • #1166178
      le 19/04/2015 par Patricia J.S.
      Michel Onfray, encore un effort

      Allons, Paganhate, soyez un peu moins borné ou moins sectaire et reconnaissez que Finkielkraut, même après son problème de santé, reste un de nos meilleurs philosophes actuels et Rochedy, même s’il éprouve pour lui une antipathie viscérale, a au moins le mérite de le reconnaître.
      Ceci dit, Rochedy est un peu présomptueux de penser qu’il a l’apanage de la clairvoyance ; personne n’est parfait.
      Quant à notre vedette, si il arrive à tenir le coup, il finira à la droite....peut être même du Seigneur. Qui sait ? D.ieu seul sait !


  • #1163653
    le 15/04/2015 par anony
    Michel Onfray, encore un effort

    Bon article, comme toujours chez cet auteur.
    IL me semble qu’Onfray a cette qualité d’être moins idéologue que certains de ses "collègues" gauchistes, et donc, tel un sociologue, à besoin de temps en temps de s’enraciner dans le réel sans s’enfermer dans une tour d’ivoire et ne produire que du concept abstrait (comme le font souvent des penseurs issus d’une certaine confession...)
    Les gauchistes sont aujourd’hui les vrais tapins de l’empire (laurent Neu(neu)man nous explique qu’il est fasciste de refuser 200 000 entrées sur notre sol par an !....il faudra que quelqu’un se dévoue pour lui expliquer que AUCUN pays ne le pourrait !)
    Finalement, tout ces gens ne se sont jamais départis de la rigidité Robespierriste (en gros "je parle de vertu quand le pays est à feux et à sang... et si le peuple n’est pas content, c’est pareil !".... ou le désintêret du concret au profit de l’abstrait).
    Ce que les médias appellent "se renier" est plus souvent une évolution, en fait ;
    M. Onfray aiguise son acuité avec le temps et ne fait qu’aller dans ce sens.....


  • #1163661
    le 15/04/2015 par Szczebrzerzyszczykowski
    Michel Onfray, encore un effort

    Julien Rochedy est, je trouve, l’une des jeunes personnalités politiques les plus intéressantes en France de nos jours. Ce n’est pas son premier article à dévoiler une intelligence très au-dessus de la moyenne, qu’on soit d’accord avec tout ou en partie seulement : moi par exemple j’enlèverais de son texte le nom de Finkelkraut, dont on sait que le "rapprochement de la Tradition" s’appelle surtout pilpoul).

    Je n’ai pas trop suivi les raisons de son remplacement à la tête du FN Jeunesse par un autre jeune homme, sympathique au demeurant mais beaucoup plus lisse et consensuel, bien dans la lignée du politburo ; tout un symbole. Là où Julien Rochedy avait l’air d’avoir une fêlure, et une personnalité forte et originale. Je l’imagine lecteur au moins occasionnel de ce site.


  • #1163688
    le 15/04/2015 par katapugon
    Michel Onfray, encore un effort

    Michel Onfray apprend de ses erreurs. Quoi de plus normal pour un philosophe.


  • #1163705
    le 15/04/2015 par BRETONVILLIERS
    Michel Onfray, encore un effort

    Très juste, grande lucidité et beaucoup d’humour !!!


  • #1163734
    le 15/04/2015 par Albuquerque
    Michel Onfray, encore un effort

    Encore un article tres interessant de Mr Rochedy qui devient, il faut le croire, un de nos meilleurs jeunes penseurs Francais en herbe. Nous avons besoin de sang neuf chez nos philosophes qui sont tous impregnes de culturaille soixantehuitarde. Ces "vieux", comme ceux de Charlie Hebdo, poussent leurs derniers cris avant extinction.


  • #1163742
    le 15/04/2015 par stephen
    Michel Onfray, encore un effort

    Etre Athéiste c’est pratique , cela permet de retourner sa veste très vite !

     

  • #1163749
    le 15/04/2015 par krissy59
    Michel Onfray, encore un effort

    J’ai commencé à m’intéresser à Onfray depuis ma lecture de son livre "Le Crépuscule d’une idole - L’affabulation Freudienne", (en 2010).
    C’est d’ailleurs à cause de (ou grâce à) ce livre qu’Onfray est dans le collimateur de certains


  • #1163760
    le 15/04/2015 par anonyme
    Michel Onfray, encore un effort

    Bien vu pour l’« aristopopulisme », antipode du caviardo-gauchiste...
    NB : j’aurais aimé lire à ce sujet ce qu’en aurait pensé fzu Ph.Muray, qui n’était pas tendre avec Onfray.
    Pour ma part, la lecture de Cyniques m’a été bien plaisante, et j’ai un ami fort estimable qui connait quasiment toute son oeuvre.


  • #1163769
    le 15/04/2015 par stephen
    Michel Onfray, encore un effort

    Michel Onfray à toujours été de par ces écrits un sous homme. Il écrit par procuration. Sans grands philosophes ... pas de Michel Onfray . Le problème moderne de l’islamisation lui donne une tribune ridicule sur laquelle il parade et nous donne l’impression d’être un philosophe . C’est triste de dire qu’il y existe plus petit philosophe que BHL .

     

    • #1163887
      le 16/04/2015 par Chercheur
      Michel Onfray, encore un effort

      "Onfray, plus petit que BHL" ??? t’es rude, là, oh bonne mère ! ^^ l’insulte suprême ^^

      Je ne crois pas quand même, je trouve Onfray bien plus profond, intelligent, solidaire et courageux.

      Sinon, c’est vrai que tous ces "philosophes" modernes qui vivent par procuration, en sous-philosophes, par rapport à des Nietzche et consorts, ça ne vaut pas grand chose. C’est comme la Star’ac où on reprend les oeuvres des autres, sans jamais composer, sans jamais être un artiste.... ça fait usurpateur, au mieux. Bien moderne, ça, comme comportement...

      Le plus triste est qu’Onfray n’a absolument pas compris Nietzche, sinon il rejetterait l’athéisme comme étant une idole stupide de plus à déboulonner complètement. (lire : "le crépuscule des idoles" de Nietzsche)
      Nietzsche balance tout par la fenêtre, toutes les idéologies, pas seulement religieuses, mais aussi politiques, sociales, etc etc, il méprise fortement la démocratie, les Lumières, les droits de l’homme (Hitler s’est servi de ça, malheureusement), il rejette toute référence au passé et au futur, en restant strictement dans le moment présent.
      Et si l’homme arrive à rester dans l’instant présent, sans absolument aucune idéologie, il deviendra le "surhomme" sans peur et conscient.

      C’est un chemin spirituel en fait, et donc, aucun gauchard bêtement athée, ni Onfray ni qui que ce soit, personne, n’a compris Nietzsche, du tout. Aucun prof, zéro.
      Pour comprendre Nietzsche (qui n’a rien d’un gauchiste, ni d’un droitiste), il faut prendre en pratique ce chemin du surhomme, et non palabrer ou faire des gesticulations intellectuelles inutiles et débiles qui mènent à l’idéologie et à l’idolâtrerie, justement.
      Car le mental est une idole à déboulonner aussi, que dis-je, c’est l’idole par excellence à déboulonner ! Il faut faire silence et méditer.

      c’est un spiritualiste qu’il faut pour comprendre Nietzsche, tous les intellos sont dans le mur et ne font que délirer à son sujet.


    • #1163970
      le 16/04/2015 par Bob
      Michel Onfray, encore un effort

      Réponse à chercheur.
      Bien sûr, il est possible d’être athée et spirituel.


    • #1164009
      le 16/04/2015 par Vrille
      Michel Onfray, encore un effort

      Mééé... Pour être plus bas que BHL, il faut creuser profond.
      Nan, tu te trompes, camarade. BHL n’est ni un orateur, ni un écrivain, ni un idéologue. Ce n’est qu’un prurit poussé par le maussad pour nous enfumer de manière régulière avec l’aplomb talmudique qu’il faut, la chutzpah qui va avec et la morgue inhérente à toute moquerie destructrice des goys, de leur culture et de leur nation.

      Maintenant Onfray : Il est certain qu’il a du talent, écrit bien et il parle encore mieux, sauf qu’il n’a pas d’idées, car son cursus se limite à rabâcher les idées des autres, certes, d’une manière claire et synthétique, mais parfois il faut le suivre. Surtout quand il débloque à propos de Nietzsche. Nietzsche étant le plus grand écrivain allemand, poète et polémiste, a bien peu de choses d’un philosophe, car lui aussi ne fait que du recyclage, Schopenhauer, Feuerbach et Kant lui sont largement supérieurs. Son histoire de Surhomme n’est qu’un engin homosexuel idéalisé par ce frustré absolu, maladif et chétif. Que Onfray ne soit pas capable d’analyser ce fait et aille jusqu’à trouver de "gauche" un réactionnaire total, c’est pour le moins paradoxal.
      Un jour, il se réveillera, mais pour le moment il s’accroche à son idée de gôche pour garder son côté libertaire. Psychorigide comme on le connaît, il ne reviendra pas facilement sur ses "engagements" antérieurs. N’avait-il pas créé son Université Popu pour donner le change à Le Pen ? Le chemin est encore long et la Normandie très loin...


    • #1164026
      le 16/04/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Michel Onfray, encore un effort

      @ Chercheur

      Je ne sais pas pourquoi, mais présentement, ce que vous écrivez me plaît !
      Oui, à force d’entretenir la confusion entre l’état d’intelligence et la fonction intellectuelle, on en vient à ce que nous constatons : des gauchistes qui parlent de philosophie comme on fait la conversation au salon à ces ridicules, précieuses pour leur "beauté intérieure", bien entendu.
      Plus généralement, ceux qui osent la critique (quelle qu’elle soit) de la philosophie des autres n’ont effectivement rien compris à la discipline.
      La philosophie, c’est comme le sport, il y a ceux qui la "vivent" sur canapé une bière à la main (ou Cognac et velours côtelé), puis il y a ceux qui se confrontent à l’épreuve du réel et souffrent d’être condamnés à briller seuls au milieu des ténèbres.


  • #1163791
    le 15/04/2015 par Ali de Montmartre
    Michel Onfray, encore un effort

    Sa lecture salafo-wahhabite du Coran demeure un argument contre son "entrée" dans la pensée Traditionnelle, et fait de lui un "philosophe à la mode", "qui compte", "qui a quelque chose à dire". Que dire de sa "compréhension" uniquement nietzschéisme du christianisme. Immanence un jour... Ce qui le caractérise, je crois, c’est la posture assumée de celui qui n’autorise aucune autorité lui dictée quoique se soit. Voilà tout. C’est parfois fort amusant devant Solers ou Badinter. Ainsi, il a fait, et fera encore, des virages à 180°. Aujourd’hui vous admirez son insoumission car proche du mouvement que vous animez. L’individu dans sa liberté totale reste son credo. Adolescent ? De votre côté, pourquoi avez vous besoin de ce ralliement "inconscient" ? A trop se rapprocher de la Tradition, il fera demi-tour. Pardon, son ego lui fera faire demi-tour. Car finalement, celui qui ne se soumet pas au Principe, à qui est-il soumis ? Et dire que la pensée Traditionnelle est de droite, c’est allé, je crois un peu vite, même si je comprends votre raisonnement "maurassien" mais mériterai de la nuance, car la Vérité n’a pas de camp.

     

    • #1163922
      le 16/04/2015 par kenarzh
      Michel Onfray, encore un effort

      Exactement quant à la pensée Traditionnel "de droite".
      Cette dichotomie droite/gauche de toute pensée politique ou philosophique m’a toujours saoulé, si je puis dire.
      Il est temps de s’en extraire quant à son effet incapacitant.


  • #1163793
    le 15/04/2015 par pedro
    Michel Onfray, encore un effort

    Je crois que Michel Onfrey est honnête intellectuellement mais son horizon mental est borné par l’athéisme. La philosophie traditionnelle est une préparation à la Sagesse mais pas la Sagesse elle même. Quant à la pseudo philosophie moderne, élucubrations de bourgeois égocentriques, elle n’a fait qu’emprunter d’anciens concepts sans les comprendre, ne faisant qu’obscurcir les esprits et égarer les âmes.
    Concernant Onfrey : l’honnêteté finit toujours par payer même après un long et lent labeur, souhaitons lui de trouver puisqu’il cherche.

     

    • #1163961
      le 16/04/2015 par huckle
      Michel Onfray, encore un effort

      Vous avez raison, il a une dent sévère contre la religion, mais je crois que ce sont des raisons très personnelles qui l’ont forgé de cette manière (enfance dans un pensionnat religieux avec quelques curés à tendance pédophile... cf contre-témoignage de cette personne, qui valide quand même un certain nombre de déclarations d’Onfray sur cette violence : http://culturevisuelle.org/dejavu/151)
      Après tout nous ne sommes que des hommes, et si l’idéal dans la pensée est de tendre vers une objectivité totale, il reste très difficile de faire fi des combats personnels.

      Mais il me semble qu’Onfray se rapproche d’une certaine spiritualité tout en se déclarant athée.. j’ai lu récemment quelque lignes où il affirmait qu’il fallait observer la nature, s’en inspirer... une manière de dire qu’il faut une morale "naturelle" (pour ne pas dire spirituelle) dans ce monde dégénéré.


  • #1163795
    le 15/04/2015 par Marius
    Michel Onfray, encore un effort

    Bienvenue sur E&R Michel. La réinformation ça fait du bien, aussi à Chambois.


  • #1163808
    le 15/04/2015 par flo
    Michel Onfray, encore un effort

    Onfray finira par se faire traiter d’antisémite quand il s’affichera trop anti système.
    Il est déjà dans le collimateur depuis sa sortie sur Freud et contre BHL et Valls.

    En se rapprochant de son père et des valeurs traditionnelles, il s’éloigne de la superficialité des médias. Pour l’instant il regrette le manque de moustique sur les pare brises (il l’a dit sur Arte), quand il s’en prendra au vrai sujet du manque de valeurs d’un occident soumis au lobby libéral libertaire, là il se ferra éjecter des médias comme un vulgaire Zemmour.
    N’ayant pas la chance de faire partie de la communauté organisé, il durera encore moins de temps que Zemmour.


  • #1163812
    le 15/04/2015 par Titus
    Michel Onfray, encore un effort

    Il est vraiment intéressant ce Julien Rochedy : agréable à lire, pertinent dans ses analyses, et courageux dans la défense de ses opinions.


  • #1163933
    le 16/04/2015 par pleinouest35
    Michel Onfray, encore un effort

    Tradition ?
    Citons René Guénon : « La grande habileté des dirigeants, dans le monde moderne, est de faire croire au peuple qu’il se gouverne lui-même (...) C’est pour créer cette illusion qu’on a inventé le "suffrage universel" (...) Il n’y a plus de place pour l’intelligence ni pour tout ce qui est purement intérieur, car ce sont là des choses qui ne se voient ni ne se touchent, qui ne se comptent ni ne se pèsent : il n’y a de place que pour l’action extérieure sous toutes ses formes, y compris les plus dépourvues de toute signification (...) Seulement, comme l’égalité est impossible en fait, et comme on ne peut supprimer pratiquement toute différence entre les hommes, en dépit de tous les efforts de nivellement, on en arrive, par un curieux illogisme, à inventer de fausses élites, d’ailleurs multiples, qui prétendent se substituer à la seule élite réelle ; et ces fausses élites sont basées sur la considération de supériorités quelconques, éminemment relatives et contingentes, et toujours d’ordre purement matériel. On peut s’en apercevoir aisément en remarquant que la distinction sociale qui compte le plus, dans le présent état de choses, est celle qui se fonde sur la fortune, c’est-à-dire sur une supériorité tout extérieure et d’ordre exclusivement quantitatif, la seule en somme qui soit conciliable avec la "démocratie", parce qu’elle procède du même point de vue (...) La lutte est seulement entre des variétés de la "démocratie", accentuant plus ou moins la tendance "égalitaire" ».


  • #1163955
    le 16/04/2015 par Gab
    Michel Onfray, encore un effort

    Certes, l’article est intéressant ! mais je déplore de vouloir forcement mettre des personnes dans des cases "gauche" "droite"....
    J’apprécie les lectures de M.Onfray, mais également celles de M.Soral, dans quelle case suis-je ?
    Il y a d’autres possibilités à explorer, comme M.Soral nous l’a appris, avec sa droite des valeurs, et gauche du travail !
    Nous sommes comme nous voulons être ! Libre...


  • #1163960
    le 16/04/2015 par Bob
    Michel Onfray, encore un effort

    Encore un livre passionnant de Michel Onfray, beaucoup de plaisir à le siroter comme tout excellent nectar, principalement pour son érudition du réel mais aussi grâce à la musique de sa syntaxe et l’odeur de soufre. Je partage l’essentiel de ses points de vue ; mon commentaire n’en serait que positif s’il ne m’encourageait pas à être libre, bravo et un grand MERCI pour son existence.

    Mes nuances :

    - Une pirouette sur les limites du véganisme facile pour se dédouaner. Ecrire que si nous universalisions leurs préceptes, ce serait la fin de l’humanité mangée par les animaux sauvages m’a fait beaucoup rire puisque bien sûr les véganes ne veulent pas tuer d’animaux sauf ... par légitime défense !

    - Concernant le végétarisme qui fait souffrir ou tue des plantes, c’est omettre le frugivorisme qui les honore en consommant leurs fruits (cf Bananagirl et Annesofruits).

    - La vision du surhumain n’est pas étroitement liée à l’éternel retour, ni comparable au sur-stoïcien. Pour Nietzsche, le surhumain sera aussi différent de nous, que nous le sommes physiologiquement et psychologiquement du singe, de plus ce n’est pas une fin, puisque le surhumain souhaitera le sur-surhumain, mais un sens. Le premier s’est accompli inconsciemment, les autres le seront consciemment. Actuellement, nous ne pouvons être qu’un pont vers le surhumain. L’éternel retour est une croyance puisque non démontrable (comme le paradis), qui peut participer à l’émergence du surhumain, mais elle n’est pas suffisante et d’autres paramètres, valeurs, croyances, contextes sont nécessaires et à essayer sur plusieurs générations (cf Céline Denat et Patrick Wotling). Nous devons donc aussi vouloir autrement ce que nous pensons ne pas dépendre de nous, comme les premiers poissons qui sont allés sur la terre ferme et ont contribué entre autre à changer des branchies en poumons.

    - La différence entre l’animal et l’humain n’est ni de nature, ni de degré ; la question est fermée ; c’est une différence de fonctions, nous sommes un corps et avons des outils qui nous permettent ou pas de réaliser certaines choses (médecine : c’est la fonction qui crée l’organe). La différence de degré entre le loup et le chien nous éclaire peu, alors que leur différence de fonctions en dit bien plus sur eux. Nous voyons alors nettement que si il y a dix fonctions différentes concernant l’évolution du chien, il y en a mille sur celle de l’humain par-delà bien et mal.


  • #1163979
    le 16/04/2015 par Friendly
    Michel Onfray, encore un effort

    Onfray s’adapte au sens du vent politique afin d’être toujours sous les projecteurs. Un jour il est écolo car c’est le sens du vent, puis du côté du front de gauche, puis maintenant que le courant idéologique d’orient vers la droite traditionaliste, il y est. Sauf que pour exister il a fallu qu’il casse du sucre sur Dieu, sur Freud, bel autodafé soit dit en passant, puis sur Sarte. Il disparaissait des plateaux télé depuis un certain temps, et hop une petite provocation envers Valls et coucou me revoilà !
    Soit doit en passant, avez vous trouvé quelconque chapitre ou texte relatif à la femme dans ces textes ? Moi non ! Serait il mysogine ?

     

    • #1164018
      le 16/04/2015 par antoun
      Michel Onfray, encore un effort

      @ friendly meme constatation que vous onfray retourneur de veste muliple !! theoricien de l,hedonisme pro.sioniste donc atlantiste !! meme escroquerie que zemour !! dans nos milieux !!


    • #1164023
      le 16/04/2015 par Bob
      Michel Onfray, encore un effort

      Michel Onfray n’a de cesse d’indiquer que la religion rabaisse la femme.


    • #1164235
      le 16/04/2015 par Ouioui
      Michel Onfray, encore un effort

      En honorant une Vierge juive mère de Dieu, on rabaisse la femme, la juiverie, la maternité et la divinité, n’est-ce pas ? La logique onfrayienne sûrement.


  • #1164019
    le 16/04/2015 par Bob
    Michel Onfray, encore un effort

    Michel Onfray est un philologue, impossible à résumer en un mot : traditionaliste ou autre. Proche de Nietzsche, il ne considère pas les mots ou les livres comme le réel et il se méfie du langage qui résume, galvaude, masque une vie bien plus rempli lorsqu’elle est radieuse.
    Michel Onfray le dit et le prouve depuis longtemps, il est hédoniste, matérialiste, athée, radical, loyal, philosophe, pour la vie, les artistes, une civilisation d’entraide ... comment résumer cela en un seul mot ?

     

    • #1164331
      le 16/04/2015 par Victor Arnould
      Michel Onfray, encore un effort

      Hédoniste ? Il me donne plutôt l’impression d’être lugubre et sentencieux.


  • #1164085
    le 16/04/2015 par Friendly
    Michel Onfray, encore un effort

    @bob qu’il dise que la religion rabaisse la femme c’est un jugement sur la religion ( sur ce point je ne serai pas d’accord en ce qui concerne la religion catholique, la seule qui fait exister la femme par le biais de la vierge Marie au contraire de l’islam ou de la religion juive) mais mon propos était de constater qu’il n’a aucun jugement personnel sur la femme, comment les voit il, comment les ressent il, etc..


  • #1164092
    le 16/04/2015 par Friendly
    Michel Onfray, encore un effort

    @bob qu’il dise que la religion rabaisse la femme c’est un jugement sur la religion ( sur ce point je ne serai pas d’accord en ce qui concerne la religion catholique, la seule qui fait exister la femme par le biais de la vierge Marie au contraire de l’islam ou de la religion juive) mais mon propos était de constater qu’il n’a aucun jugement personnel sur la femme, comment les voit il, comment les ressent il, etc..


  • #1164188
    le 16/04/2015 par ERICBASILLAIS
    Michel Onfray, encore un effort

    Rectificatifs :
    1/ cet article de M. Rochedy est un montage idéologique grossier : éléments :
    2/ la Tradition n’est pas de Droite.
    3/ Michéa n’a pas du tout quitté son camp ( le peuple ) mais la Gauche : quel contresens ! D’ailleurs il vient de publier un article sur le magazine en ligne Ballast, absolument clair à ce sujet.
    4/ Onfray est un critique redoutable. Mais il n’a pas d’idée politique. Ce qui le rend assez opportuniste, je trouve.

     

    • #1164976
      le 17/04/2015 par Patricia J.S.
      Michel Onfray, encore un effort

      Je partage votre pensée, ERICBASILLAIS, en particulier sur le 4 ème point.

      En effet, Michel Onfray est un critique remarquable, voir redoutable mais je ne le considère pas comme un philosophe même au sens contemporain du terme.

      C’est un être atypique. Il connaît un chien dans chaque village et, ce qui est tout à son honneur, il le connaît bien. J’ai un certain plaisir à l’écouter voir même à le lire.

      C’est un personnage qui vaut le détour, sincèrement.


  • #1164210
    le 16/04/2015 par amar rabah
    Michel Onfray, encore un effort

    on tourne en rond pour ne rien dire sur Onfray et sur l’essentiel ...Pas besoin de ce creuser les méninges pour comprendre et situer Onfray ... c’est un Sophiste qui ne "philosophe" pas pour un Effort de Vérité mais pour bricoler une espèce de cynisme intellectuel tout a fait à la mode ces dernières années en France ...Sa niaiserie éthique ne tient pas du tout de son argumentation métaphysique qui est d’ailleurs sans conséquence dans sa critique des religions et notamment l’Islam , tant qu’il évite le débat de la Critique de la Raison Sémitique comme un Renan , un Nietszche ou un Soral , plus prés de nous ... Sa niaiserie éthique , il faut la mesurer à sa poltronnerie intellectuelle petite -bourgeoise et à son incapacité "physique" de casser les Murs et de franchir les Rubicon ... Pour rester dans les propos nietzschéens , ne sait-il pas , Onfray , qu’en philosophie, la Vérité est surtout railleuse , elle n’a jamais aimé que les guerriers


  • #1164240
    le 16/04/2015 par Ouioui
    Michel Onfray, encore un effort

    Rochedy n’est qu’un faux traditionaliste parmi tant d’autres. Il va falloir éclaircir cette soi-disant Tradition un jour. La Tradition a aussi ses ennemis. Le pérennialisme gnostique (cyclique) n’est pas le traditionalisme catholique (linéaire).
    A bon entendeur... et bonne apocalypse !

     

    • #1164774
      le 17/04/2015 par ERICBASILLAIS
      Michel Onfray, encore un effort

      En effet, c’est la grande mode de se donner du Tradition.

      Maintenant, si le Catholicisme a une TRADITION différente (sortie d’où avant Jésus d’ailleurs), il ne tient qu’à lui de l’enseigner...ce qu’il se garde bien de faire en catéchisme ou à la messe...c’est alors une faute historique qu’il expie donc depuis par la déchristianisation, ce que je regrette.

      Sauf erreur de ma part, les textes francophones sur la TRADITION sont issus de R. Guénon, que vous qualifierez, j’en suis sûr, de "cyclique".

      Personnellement, j’ai découvert la TRADITION en lisant Yvain et le chevalier au LION, de Chrétien de Troyes (XII siècle), à la lumière des connaissances traditionnelles de l’Hindouisme(cf la conclusion de mon blog si vous le voulez), pas si éloigné que cela du Druidisme, la religion traditionnelle de la Gaule et donc de la France. Si Tradition catholique il devait y avoir, ce ne pourrait être que venant de là. Ou d’autre ? De Rome ? Jérusalem ?


    • #1165446
      le 18/04/2015 par LeBrasVengeur
      Michel Onfray, encore un effort

      Bien au contraire Rochedy est droit dans ses bottes, il a quitté le FN pour cette raison d ailleurs, y a qu a voir le charlot proche de Philippot Dussausaye une trompette qui a pris sa place au FNJ.
      Rochedy est plus sur la ligne Jean-Marie que Philippot


  • #1164256
    le 16/04/2015 par Vaslet
    Michel Onfray, encore un effort

    Apologie de l’idiocratie ... Notons qu’il sait tirer ses cartes ... Oh un jeu de tarot ?!!


  • #1164690
    le 17/04/2015 par destartin
    Michel Onfray, encore un effort

    Ce que j’adore chez les gens de droite, c’est qu’ils pensent être les seuls en prise avec la réalité. Mais si l’être humain s’était contenté d’être réaliste depuis la nuit des temps, où en serions-nous aujourd’hui ?


  • #1165340
    le 17/04/2015 par Paco1461
    Michel Onfray, encore un effort

    Michel Onfray est toujours de gauche.
    Ce qui a changé, ce sont les représentants de la gauche et notamment le parti socialiste et le gouvernement dans lesquels les gens de gauche en général ne se reconnaissent plus.


  • #1165504
    le 18/04/2015 par Vaslet
    Michel Onfray, encore un effort

    C’est un philosophe qui ne veut appartenir à aucune chapelle mais s’appartenir d’abord. Et ce n’est de toute façon pas très bien vu. C’est même un crime de lèse - majesté. S’atteler à rechercher la vérité et à démonter des mythes sans y laisser trop de plumes au pays du coq gaulois ... Et bien il vaut mieux savoir bien tirer les cartes.


Afficher les commentaires suivants