Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Michel Onfray, le cheval de Troie des nationaux-sionistes dans la gauche populiste

Le sionisme croyait avoir fait l’essentiel, depuis l’ascension du couple Marine Le Pen-Louis Aliot, en mettant la main sur une bonne partie du souverainisme français de droite, mais les événements de 2018-2019, à savoir la révolte des Gilets jaunes, ont mis l’ingénierie par terre : les troupes qui font le changement dans la rue puis dans les urnes sont encore à gauche. Il a fallu, pour les ingénieurs sociaux, trouver le moyen de récupérer la colère sociale, puisque le national-sionisme n’a pu récupérer que la colère nationale, et encore, en partie seulement : celle qui en veut à mort à l’antiracisme pour les dégâts que cette ingénierie (socialo-sioniste) a causés et continue à causer à la France depuis 1984.

 

De plus, le national-sionisme incarné par le trio Zemmour-Goldnadel-Bercoff, malgré les ventes record du premier, n’est pas suffisamment populaire pour renverser le socialisme sionisé : dans un système médiatico-culturel encore dominé par la gauche, il faut aller à la pêche aux voix souverainistes, celles qu’a incarnées un temps le socialiste Jean-Pierre Chevènement, voix qui poussent actuellement chez LFI, QG ou au Média. Certes, ces trois courants de gauche ne sont pas ouvertement souverainistes, leur logiciel gauchiste le leur interdit, mais la tendance est à un souverainisme déguisé, par exemple en renationalisations ou en renforcement de l’État ou des services publics.

Ces courants néogauchistes ont compris que l’antiracisme et son corollaire l’immigrationnisme ne sont pas populaires dans une France frappée par quatre crises majeures en cinq ans : le choc migratoire de 2015-2017 dû aux guerres du Proche-Orient, le terrorisme islamiste sous faux drapeau de 2015-2016, la révolte des Gilets jaunes de 2018-2020 et la destruction économico-sociale sous prétexte de pandémie depuis le printemps 2020.

L’équation est complexe pour les sionistes aux commandes : se débarrasser en douceur mais rapidement du socialo-sionisme, désormais nuisible à la nouvelle ligne nationale-sioniste, et mettre la main sur le souverainisme de gauche (sinon le créer) ou le socialisme national, sans avoir l’air d’y toucher. Car le socialisme national ressemble étrangement au national socialisme, heureusement amputé de sa dimension racialiste. C’est là l’explication à la fois de la terreur sioniste et du succès d’E&R.

 

 

C’est donc tout logiquement que l’onfrayisme s’est attaqué au pilier du socialo-sionisme, le quotidien Le Monde, tout en rappelant qu’il n’était pas antisémite. Traduction : je tape sur les antiracistes mais je ne touche pas au sionisme. Le message est passé, et la réponse du Monde était attendue : 30 ans après la tentative de rapprochement idéologique PCF-Nouvelle Droite, attention à la résurgence du phénomène rouge-brun !

Pourtant, à gauche comme à droite, sur les marges et au centre, personne ne pense que le philosophe nietzschéen puisse constituer une menace pour le vrai pouvoir, le pouvoir profond, celui de la Banque et des Marchés, liés par les puissances occultes, un pouvoir qui tient Le Monde, ce journal impopulaire déficitaire, entre ses griffes. Mais il faut que toute l’opération ait l’air neuve et, surtout, parée de tous les thèmes porteurs du moment : flèches contre le libéralisme macronien, dénonciation du politiquement correct, connexion avec la France en colère (la fausse Gilet jaune Jacline Mouraud a rejoint Front populaire), résistance aux lois qui limitent la liberté d’expression... tout ce beau pack étant évidemment floqué d’un gros « je ne suis pas antisémite, homophobe, misogyne, phallocrate, belliciste » (pour reprendre les propres termes d’Onfray) et d’un encore plus gros « je suis anti-islamiste ».

Nous savons depuis l’émergence du national-sionisme qu’il y a deux politiquement incorrect : le politiquement incorrect correct et le politiquement incorrect incorrect. Onfray s’inscrit donc dans la première catégorie, tandis que Soral est dans la seconde, et il n’y en a pas d’autre. On ne parle évidemment pas du politiquement correct correct – celui du pouvoir visible – et du politiquement correct incorrect, celui de l’opposition contrôlée. Avec l’entrée en jeu d’Onfray, piloté par les nationaux-sionistes, le pouvoir profond essaye de tenir les deux marges de la contra sur l’Internet. Comme il l’a fait auparavant avec le duo BHL-Zemmour, deux sionistes de deux tendances prétendument opposées mais qui ne se sont jamais véritablement affrontés, et pour cause, sinon l’un des deux, le moins brillant ou le plus menteur, aurait été définitivement à terre.

 

 

Un philosophe médiatique en remplace un autre...

Et même si Zemmour a renvoyé BHL dans ses cordes au cours de son émission Face à l’info, il semble que le temps de BHL soit passé et surtout, que le faux philosophe soit devenu contre-productif avec son socialo-sionisme de multimillionnaire. Il y a des choses qu’on ne peut plus faire avaler au peuple depuis la fronde des Gilets jaunes... Le socialo-sionisme, poussé dans la fosse par le bulldozer du national-sionisme, doit donc se renouveler, mais pas dans le giron de la gauche mélenchonienne, qui déplaît trop au CRIF. Mélenchon, avec son numéro du Grand Orient sur le bras, ne risque pas grand-chose, mais ses troupes ont besoin d’un discours d’indépendance, et plus grand-monde, même chez les gauchistes les plus obtus, n’ignore la puissance du lobby juif en France...

C’est donc tout naturellement qu’on nous sert ce philosophe anti-Dieu sur un plateau, au moment où tout ou presque a échoué pour le sionisme en France : le terrorisme sous faux drapeau qui devait mettre le feu entre chrétiens (visés) et musulmans (viseurs), et la mise au pas d’E&R via une justice totalement dévoyée. L’opération « Onfray » s’inscrit dans une opération plus générale qui consiste à recycler les dernières troupes de proxys (ou mercenaires) des sionistes, qui n’ont pas le nombre avec eux, et qui cherchent encore à avancer masqués. Autre exemple de l’ingénierie de gauche populiste, l’émergence du très attalien Idriss Aberkane, qui annonce son adhésion à Front populaire.

 

 

Il fallait au national-sionisme un sparring-partner de gauche en face de Zemmour, ce ne sera donc plus BHL mais Onfray, dont la mission consiste à occuper le terrain à la place de la très encombrante présence d’E&R. Pour le mouvement d’Alain Soral, une loi a été pondue spécialement, on pourrait dire un traitement spécial (Sonderbehandlung) : la loi Avia. Une loi scélérate qui va qualifier tout ce qui vient du socialisme national comme étant de la « haine », comme ça les choses seront plus simples, et Onfray aura le champ libre. Les internautes, les Gilets jaunes, les Français en colère contre les saloperies du néolibéralisme ou de la Banque auront le choix entre Zemmour – ou le candidat de son camp à la prochaine présidentielle – et Onfray – ou le candidat de son camp. Cette mise en place signe la mort des dinosaures Marine et Mélenchon, qui n’ont plus la main sur les événements.

 

 

Le cas emblématique Aberkane

Pour ceux qui doutent encore de l’ingénierie en cours, cette interview sur le site du renseignement Thinkerview d’Idriss Aberkane, l’idole des musulmans politisés (il se dit à la fois « patriote » et « soufi ») censé remplacer Youssef Hindi dans leur esprit. Nous sommes à 34’33, l’intervieweur sioniste pose la question Attali :

« Question d’Internet : alors je découvre avec toi, “Jacques Attali, tu étais souvent d’accord avec ses propos pour pas dire durant tout le débat, n’as-tu pas décelé un double langage ? L’as-tu senti sincère dans ses propos ?”

C’est un très bonne question.

Tu bosses en ce moment avec lui je crois ?

Euh non, alors j’ai bossé, j’ai fait une conf avec lui une fois.

T’étais pas dans un groupe de travail avec lui ?

Ah non. Pourquoi, t’as vu un truc comme ça ? J’avais donné des conseils sur la méthode dite du “devenir soi”, et en fait là l’internaute, il faut préciser le contexte, parle d’une conf bien précise sur Radio France, si je me goure pas, sur le sucre. On parlait pas géopolitique, ça donne déjà une réponse à notre ami internaute. On parlait sucre, on parlait alimentation, nutrition, et là je n’ai pas décelé à un moment un propos faux de Jacques Attali.
Cela dit, moi, c’est quelqu’un qu’on m’avait vendu comme étant un monstre, dans la banlieue on te le présente parfois comme ça. Je te rappelle qu’il est rentré dans le lard d’un certain polémiste islamophobe très connu, que je ne citerai pas, ça commence par un F, et je n’irai pas plus loin, et je m’y attendais pas. [...] Et je n’ai pas peur de dire qu’Attali n’est pas du tout celui qu’on croit. Vraiment. »

 

Le lien sucré entre Aberkane et Attali montre tout simplement l’origine profonde et les liens souterrains de l’opération « Onfray ». L’essayiste soufi au CV gonflé (c’est Wikipédia qui le dit) critique (gentiment) BHL mais applaudit Usul, Chouard et Asselineau, tous partisans de la semi-révolution. Nous assistons donc à la construction d’un faux radicalisme et Onfray, depuis l’effondrement de la gauche antiraciste, est subtilement passé sous la bannière de la gauche populiste (on pourrait dire gauche raciste ou islamophobe, celle que préconise l’héritière Bleustein, la puissante Élisabeth Badinter), antichambre du national-sionisme.

Tous les seconds couteaux d’un gauchisme en perdition sont donc sifflés et convoqués par le pouvoir sioniste – qui lui n’est ni de droite ni de gauche mais du haut ! – pour faire bloc sous une nouvelle appellation, Front populaire, dont l’objectif inavoué est de contrecarrer l’inexorable montée, inscrite dans le sens de l’Histoire, du mouvement soralien. C’est la dernière tentative en date du Système pour empêcher la Révolution nationale qui s’annonce.

 

Bonus 1 : Onfray chez les forces occultes en 2013

 

Bonus 2 : Maurice Szafran n’a pas compris l’ingénierie

 

 

Bonus 3 : Onfray par Faits & Documents en 2015

Voici les faits qui jalonnent les deux portraits de Michel Onfray étalés sur les deux numéros du 15 au 31 octobre et du 1er au 15 novembre 2015.

Fils d’un ouvrier agricole et d’une femme de ménage issue de la DDASS, le petit Michel vit une enfance pauvre en Normandie et est placé dans un orphelinat catholique. Devenu prof de philo en lycée technique, il se définit comme anarchiste libertaire. Édité chez le père Enthoven dans une collection de... BHL, le jeune prof commence à percer. Après la mort de sa première femme atteinte d’un cancer, et euthanasiée sur sa demande, il se remarie avec Dorothée Schwartz, qui gère depuis sa communication, son site, et son succès. Grâce à la puissante machine Grasset, Michel accède à la notoriété et aux médias mainstream. Il participe à cette occasion à la revue sans lecteurs La Règle du jeu de BHL. Traité de « graphomane », il signe en moyenne deux livres par an, qui se ressemblent beaucoup.

Jean-Paul Enthoven raconte la réaction de son poulain : « Je me suis heurté à quelqu’un dont la psychologie est allergique au rythme parisien. […] Il n’aime pas l’argent, il pense que c’est mal ! Il faut se méfier de la haine de l’argent, elle a toujours mal tourné dans l’histoire, elle mène à la haine des Rothschild. » (Revue XXI, janvier 2008)

Onfray répondra dans Le Point en 2015 à son éditeur :

« En plus d’un quart de siècle, nous avons constaté que rien d’autre ne nous réunit que ce qui nous sépare : il est urbain et parisien, je suis campagnard et provincial : il est à l’aise dans le monde des gens de lettres, j’y suis comme un sanglier ; il est un juif libéral cosmopolite, je suis un descendant de Viking enraciné [...]. Il est le contraire de ce que je suis, voilà pourquoi notre association ressemble à une figure taoïste. »

La qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle 2002 choque le libertaire soixante-huitard dans Libération du 26 septembre 2003 :

« La présence de Le Pen au deuxième tour de la présidentielle me paraît dans la société française une déflagration comparable aux déchirements provoqués à la fin du XIXe siècle par l’affaire Dreyfus […] Sur l’idée, qui est de nouveau la nôtre, que le racisme et la haine, le FN aujourd’hui, font leur lit sur un défaut de culture et même sur son empêchement. Il suffit de lire le programme culturel de Le Pen : folklore, racines, patrimoine franco-français. »

Au cours de sa vie médiatique, il va se lier avec plusieurs personnalités et courants de gauche : Bové, Besancenot, Mélenchon... Il surfe sur la vague gauchiste du moment, et finit par reprendre son cheminement personnel, philosophique et commercial, grandement aidé par ses écrits antichrétiens (validés par les loges) et ses subventions régionales. Quand il s’agit de véritable opposition, c’est-à-dire celle au pouvoir profond, Onfray rejoint très vite le camp du « bien » :

« Ce type est un symptôme, un pauvre type. Dieudonné est un antisémite un fasciste, un négationniste, un révisionniste, un ami de Faurisson, enfin, il n’a rien pour lui, il est détestable en tout. »

Malheureusement, après ce sans-faute culturo-politico-médiatique, Onfray commet la faute de parcours : un livre contre Freud, contre la psychanalyse ! Il découvre alors l’autre versant des médias mainstream et se fait massacrer par Le Monde en 2010. Il se vengera en 2020 avec ses deux diatribes commentées par Élisabeth Lévy (voir plus haut). L’athée découvrait qu’il ne faut pas toucher au judaïsme, de manière directe ou indirecte. BHL et toute la clique socialo-sioniste se retourneront contre lui. Michel retiendra la leçon. Et donnera un maximum de gages à la communauté de lumière (extraits toujours tirés de Faits & Documents) :

« Comme pour dissiper l’accusation d’antisémitisme (rédhibitoire quant à la visibilité médiatique et à l’attribution de subventions), Michel Onfray s’est rendu par deux fois en Israël au cours des deux dernières années. Tout d’abord, il a présenté son livre L’Ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus à l’Université de Tel-Aviv le 14 mars 2013, une conférence introduite par ces mots : “J’ai l’impression d’être chez moi en Israël”.

Pendant son séjour, il déclare à Jean-Patrick Grumberg (17 mars 2013) : “Je crois qu’Israël montre ce qu’est un Occident découplé de l’Europe. Je suis un farouche défenseur des valeurs de l’Occident – liberté, égalité, fraternité, laïcité, féminisme. On voit donc, à Tel-Aviv, […] un Occident non européen avec ce que Nietzsche nommerait une ’grande santé’, une vitalité – des corps montrés sans complexes, une jeunesse radieuse, un nombre incroyable de femmes enceintes, de couples avec des enfants ou des poussettes. Le versant solaire de la Méditerranée se manifeste sur les plages de Tel-Aviv alors que le versant nocturne des trois monothéismes fait la loi à Jérusalem.”

À en croire son interview, le 22 avril, donnée à la Radio de la communauté juive à Paris, Tel-Aviv serait même une Athènes contemporaine : “Tel-Aviv est une ville très hédoniste. […] Quand je suis sur une terrasse au bord de la mer à Tel-Aviv, j’ai vraiment l’impression qu’on est chez Homère, qu’on n’est pas loin d’Eschyle et de Sophocle”. Le 28 octobre 2014, il sera de nouveau à Tel-Aviv pour une rencontre avec le public israélien autour de son œuvre, rencontre organisée par l’ambassade de France et l’Institut français de Tel-Aviv. »

Des propos qui rappellent étrangement ceux de Philippe Val qui se sent aussi chez lui en Israël, le pays de la colonisation meurtrière et de la persécution des Palestiniens !

On terminera ce digest du très détaillé portrait d’Onfray dans F&D par le troisième reniement politique du BHL 2.0 :

« S’il y a un front commun possible de ceux qui sont contre l’Union européenne, contre l’euro, cela me paraît être une bonne idée. Mais personne ne votera pour quelqu’un issu d’un parti. Dans cette affaire, je ne roule pas pour moi, mais je pense plutôt à des gens comme Simone Veil ou Robert Badinter (NDLR : qui ne se sont jamais prononcés contre l’Union européenne ou contre l’euro, bien au contraire). […]
Mon athéisme avéré, mon opposition à la peine de mort, ma défense de l’avortement et du mariage homosexuel, mon combat pour l’euthanasie et le clonage thérapeutique, mon refus de jeter tout l’art contemporain à la poubelle, ma défense d’un socialisme libertaire, mon refus de ceux qui, chez elle, relèvent du canal historique du FN, ainsi que mon dédain de toutes les classes politiques dont elle fait partie, tout cela fait que Marine Le Pen n’est pas plus ma tasse de thé que Hollande ou Mélenchon, Sarközy ou Bayrou. […]
J’ai été invité à Radio Courtoisie, je n’y suis pas allé. Quand je suis dans les locaux d’une chaîne de télévision en même temps que Marine Le Pen, je prends soin de ne pas la croiser. Et quand Robert Ménard m’a invité pour donner une conférence à Béziers, j’ai refusé d’y aller. »

Radical, mais pas trop.

L’ingénierie Onfray, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Beau boulot, bravo la rédac.

    Pour ajouter de l’eau à votre moulin sur Aberkane, YouTube me suggère et me force à regarder l’une de ses vidéos sur YouTube, plus de 3 millions de vues.

    Je suis persuadé que les trois quarts de ces vues sont fortuites, et sont à mettre au crédit seulement de l’algorithme.

    Quelque soit le contenu que je regarde, il apparaît dans les suggestions. Y’a une vraie volonté de le mettre en avant pour capter une partie de l’auditoire musulman politisé.

    Et ça marche puisque j’ai des Algériens ayant accédé à la petite bourgeoisie dans ma famille qui relaient systématiquement ses propos, sur la seule base de son appartenance communautaire. Ça me rappelle un peu l’époque où Ramadan était à la mode, et où la plupart des Maghrébins se rangeaient derrière lui, faute de modèle alternatif ( Youssef Hindi ne passant pas à la TV... )

    C’est compréhensible et en même temps étonnant, il a vraiment l’air d’une merguez en politique sérieuse.
    Pour eux c’est un peu Aberkane ou Chalghoumi quoi.

    Si Youssef Hindi passe par là, je serai curieux qu’il témoigne de sa popularité auprès de sa communauté d’ailleurs.

     

    • Oui, le système a cette volonté d’humilier, de mépriser les nord-africains.


    • Il faut reconnaitre à Aberkane sa culture très riche et son élocution soignée. Il est capable de capter l’attention. Par contre il n’a pas intérêt à l’ouvrir sur Dieudonné (sauf si il est suicidaire). Donc bon, à voir. Difficile de zigzaguer dans ce milieu. Il serait judicieux d’attendre avant de se faire une opinion sérieuse sur la question.


    • @Aino Corona :



      Quelque soit le contenu que je regarde, il apparaît dans les suggestions. Y’a une vraie volonté de le mettre en avant pour capter une partie de l’auditoire musulman politisé.




      ....vous avez raison, à ceci près que c’est surtout un certain auditoire politisé, musulman ou pas (je ne le suis pas) qui est visé.
      Même procédé avec la "figure" imposée et surimposée du fils Lindon IV Junior...

      En ce qui concerne le sujet de l’article, je passe mon tour...
      Onfray, ça sonne par antiphrase : “pas frais du tout”
      et lourd avec ça, extrêmement lourd...


  • il y à bien longtemps que Onfray à compris qu’il fallait lécher le cul du lobby s’il voulait continuer de bouffer !
    Son allégeance au sionisme lui permet remplir la gamelle et bientôt , de lui aussi , pété dans la soie et d’avoir son rond de serviette au dîner du CRIF !!
    Occuper le terrain sans laisser d’espace vital à ses contradicteurs est là marque de fabrique du système !

     

  • "dans la banlieue on me l’avait vendu" etc, il dit qu’il vient d’une banlieue, quelle banlieue ? Auteuil ? Neuilly ? ou Passy ?


  • Et encore un coup d’avance d’E&R !
    S’il y a des élections en 2022, on peut bien imaginer deux faux candidats demi-révolutionnaires qu’on nous présentera comme des hommes providentiels, pour ramener la révolution à une histoire de vote. Il faudra se tenir prêt, dès que le fameux candidat populiste sera connu, à peser de tout notre poids politique E&R pour en faire un leader affranchi de toute influence. Ou peut-être bien que d’ici là, nous aurons encore eu suffisamment de sauts qualitatifs pour nous passer d’élections. Ayons foi, tout va tellement vite depuis quelques années...


  • qu’est ce qu’ils ne feraient pas , pour empêcher les français de reprendre ce qui leur appartient - quand on pense qu’ils se crachent dessus à chaque fois qu’ils se rencontrent : zemmour et Attali ou Onfray BHL - en plus Onfray dans son rôle de philosophe avait expliqué chez Ruquier , que la politique c’est pas pour lui , on a là un bel exemple du faux cul dans toute sa splendeur ….


  • Il n’est plus très frais mais plutôt rance l’opposant de pacotille qui en fait n’est qu’un soutien inconditionnel d’un régime d’oppression total par le capital et le libéral.
    Athée donc FM -en fait anti-chrétien primaire-, immigrationniste au dernier degré, colonialiste vu son lien avec le dernier pays à s’être constitué ainsi, scientiste (tout progrès doit s’accomplir contre la nature), génocidaire par l’avortement (les poussettes c’est bien mais pas chez les caucasiens forcément nationalistes et donc racistes). Finalement il n’est pas de la gôche mais du parti démocrate US, pourquoi vit-il encore ici ?


  • Encore une crème d’article made in E&R sur la stratégie politico-médiatique de l’Etat-profond. À croire que vous êtes omniscients la rédac... Toujours un coup d’avance dans l’analyse sur l’enfumage qu’on nous prépare, à la Don Corleone en fait !
    Bravo !

     

  • « je suis un descendant de Viking enraciné » ... Ha ha : les Vikings, magnifique peuple de guerriers et d’explorateurs, se sont baladés sur la terre entière. On retrouve leurs descendants en Espagne, au Maghreb en plus de l’Amérique et de biens d’autres pays...

     

  • Le "Face à face" Zemmour / Onfray vendredi !
    Le national-sionisme face au national-sionisme ! Quelle opposition !!! Brrrr !
    On en frémit d’avance !

    https://www.ericzemmour.org/debat-e...

     

  • Onfray ou l’enflure de l’ego. Le genre de phénomène avec qui l’on passe une soirée pour avoir le plaisir d’observer la vanité à l’état presque chimiquement pur.


  • En effet, bravo pour le boulot. Les réseaux se mettent en place. Une personne , signatures de FP, dit le plus grand bien dans l’Orient le Jour d’une autre personne qui a rejoins FP, de l’entre soi promotionnel. En marge de l’ingénierie sioniste sioniste, ce sont des renvois d’ascenseurs qui se mettent en place. Il y a l’éventuel marionnettiste, mais il y a aussi beaucoup de petits guignols qui viennent pour la gamelle et le buzz et qui sont et seront nationaux de rien du tout et souverainistes de rien du tout. On est au même niveau que de la macronie. Des concepts fabriqués au fur et à mesure, sans contenu, sans talent visionnaire, sans avenir. Des ectoplasmes face à des fantasmes. La fin, le bout du bout du concept de démocratie qui fait la part belle à monsieur tout le monde, à monsieur personne. Un patchwork d’ego qui ne peut rien donner, de cohérent. Un nouveau faux repoussoir pour maintenir le système en place. Pour discréditer toute opposition réelle, on crée des oppositions virtuelles qui vont occuper le terrain et empêcher tout débat de fond. Tous ces petits monsieurs se retrouveront dans les brasseries germanopratines proches de leurs appartements fournis par la mairie de Paris.


  • Aberkane a dit :



    j’ai fait une conf avec lui une fois...Et je n’ai pas peur de dire qu’Attali n’est pas du tout celui qu’on croit. Vraiment.



    Et bien la messe est dite ! A vrai dire même si j’apprécie certains propos et analyses d’Aberkane j’avais bien flairé qu’il était le porte-parole de certaines idéologies progressistes notamment en ce qui concerne la pédagogie, le rapport aux études et au travail...idéologies qui nous ont mené à l’illettrisme généralisé et à des générations entières de dépressifs et névrosés non structurés...Aberkane plus que Youssef Hindi c’est surtout le "super Tarik Ramadan", une version beaucoup plus performante, intellectuellement brillante et universelle que ce dernier. Malheureusement il faut comprendre une chose : Attali est en embuscade pour repérer tous les esprits brillants maghrébins potentiellement médiatisable afin de les récupérer, instrumentaliser et in fine en faire bons harkis à l’insu de leur plein gré...

     

    • @ P Goy Pride,

      Je te cite : "Aberkane plus que Youssef Hindi c’est surtout le "super Tarik Ramadan" ..."

      Je ne vois aucun rapport entre les 3 sauf qu’ils sont arabo/musulmans et brillants comme tu dis, mais leurs opinions divergent. Ramadan, wahhabite est à mon sens, à écarter du lot. Hindi est un historien connaissant sur le bout de doigts et même plus, la géopolitique actuelle et les recherches historiques sur les religions. Aberkane certes très brillant ... connaît bcp de choses, mais très peu la politique, presque rien en géopolitique, il ne fait que répéter ce qu’il lit. Depuis que je le connais, il a souvent changé d’opinion ... preuve qu’il évolue.
      Aberkane est malgré tout très malin, je ne le vois pas tomber dans le piège Attali ... Hindi, tu peux le rayer de la liste, il dénonce déjà le "harkisme" et surtout, très au fait des projets attaliens qu’il dénonce depuis toujours.


    • Comme on dit "les plus gros mensonges sont enrobés de vérités au premier abord".


    • @hyjack, Ramadan n’est pas wahhabite mais frère musulman son grand père fondateur Hassan al banna de la confrérie des frères musulmans avec l’aide de la grande Bretagne.


    • @ Hussein,

      Entre le Wahhabisme et les Frères Musulmans ... il y a des liens très forts, mais aussi quelques rivalités ... mais le fond reste le même et c’est le principal.
      Une simple recherche sur Wiki suffit pour le constater :
      Frérots soi disant musulmans : Le mouvement entretient avec les institutions promouvant le wahhabisme saoudien des relations alternant entre coopération et rivalité.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3...

      - Association Wahabbisme/Frères Musulmans : Elle a développé une association plus étroite entre les wahhabites et les principaux salafistes, et fait cause commune avec la renaissance islamique des Frères musulmans,
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Wahhabisme
      _

      Mais ... pour aller au fond du problème et tout comprendre, toutes les sources nécessaires à l’appui, Youssef Hindi détaille l’origine de ces alliances (promues par l’occident), leur fonctionnement, leur but ... aussi bien dans ses nombreux livres et articles, mais également dans de nombreuses vidéos.


    • @hyjack, merci pour ta réponse l’ami, mais je connais le sujet assez bien et j’en ai discuté récemment avec Youssef Hindi à la librairie Vincent où j’ai acheté son dernier livre chronique du sionisme, quant à wiki de merde impossible de faire des rectifications on ne les accepte pas donc ce n’est pas une référence, bref pour te dire simplement que le fond religieux n’est pas le même voire aux antipodes, sachant que ces derniers temps un rapprochement a été fait pour gagner les élections en Égypte pour mettre Morsi au pouvoir, la complexité politique en Égypte est très ambiguë et difficile à appréhender, sujet vaste de l’islam en particulier.


  • Onfray et Aberkane, deux faces pour la meme monnaie.


  • Dans la derniére video que j’ai vue d’ Onfray , il ne se dit pas seulement anti-islamiste mais affirme que l’ islam est dangereux, il attaque donc les musulmans en général .
    Ce mec est le dernier "nouveau philosophe" en date : dans les 70’s les Glucksman , Finki , BHL ratissaient pour l’ extrême droite israelienne en se faisant passer pour maoistes , Onfray lui utilise l’anarchisme. Mais le probléme n’est pas l’islam en soi, le probléme c’est cette clique qui l’a importé afin de lui déclarer la guerre . Le systéme est en train de lancer la machine "Front Populaire" de Onfray . J’ai vu Bercoff sur LCI gloser sur le potentiel avenir politique de Raoult (récupéré par Onfray) : vu sa popularité énorme , ils le voient déjà comme influenceur d ’opinion pour l’ élection 2022.


  • C’est la récolte des Gilets-Jaunes. Je dis bien "récolte" !
    [ les ingé-son de Sud-Radio n’arrivent même plus à camoufler la voix de crécelle de la vieille Elisabeth Lévy ]
    Tout le reste est à l’avenant ! ! ! Ce n’est pas la panique ni une débandade, c’est un confinement !
    [ que dis-je un confinement, c’est un Ghetto dans le Ghetto ]
    Je n’attends plus que le mot "pogrom" dans les médias.
    Amen
    _


  • J’étais un peu dubitatif au début de l’article mais le bonus de Faits et Document est très instructif et convaincant sur le personnage.


  • "Tel-Aviv, […] un Occident non européen avec ce que Nietzsche nommerait une "grande santé", une vitalité – des corps montrés sans complexes, une jeunesse radieuse,[…]"

    Voilà , une "grande santé" tout est dit , ce grand professeur de philosophie amoureux des caméras , et tres insultant , a confondu le Crépuscule des idoles avec Les aventures de Oui-Oui à la Gay Pride .

    Mais c’est bien , vous ne ratez rien , dès que les baudruches ( idoles= qui sonnent creux ) pointent le bout de leur nez , les tireurs d’élite, et "d’élites" d’E&R ne boudent jamais leur plaisir !
    Et il en faut de l’abnégation pour aller mettre son nez dans tout ce merdier !

    Et félicitations à "Faits & Documents " pour la quantité et qualité du boulot.


  • Il est vrai qu’il vaut mieux ne pas croiser ceux à même de mettre une déculottée aux faux sans-culotte...

    Il est nombre de petits-fils de grand-mères juives paternelles, mais dont la propre mère ne l’est en rien, qui ont la possibilité de faire techniquement leur alya et qui ne la feront jamais, pour ne pas se sentir chez eux en Israël : il est autant de Norman Finkelstein, de par le monde, avec le même ressentiment face aux ordures de colons, de ce coin de Palestine géographique. Aussi, pourrait-on se poser la question de savoir quel putain de Viking enraciné il faut être pour parler de la sorte. Le cheminement est inclus dans le questionnement : les Vikings, eux-mêmes, ayant colonisé cette terre des rois des Francs carolingiens, entre les IXème et Xème siècles, terre désormais appelée Normandie du seul fait que les plumitifs latins nommaient ces envahisseurs d’autrefois, les Normanni, autrement dit, hommes du Nord. L’on comprend mieux cette forme d’indifférence, dès lors.

    C’est justement en fin d’adulescence et depuis l’époque d’après 2002 que j’ai toujours écouté (surtout lu) Onfray avec très grand intérêt, autant que ceux qui poussaient les même cris d’orfraie : car l’on ne peut pas se dire libertaire et refuser de croiser (le fer avec) ses « contradicteurs ». Ce qui est en soi une limitation de la philosophie prétendument ouverte, que l’on propose, de son essence, même, et qu’il se trouve donc un loup tapi, à débusquer.
    Par ailleurs, il ne m’étonne pas qu’Idriss Aberkane le rejoigne, tant je leur trouve le même défaut à tout les deux, bien qu’ils soient brillants par certains côtés : une forme de cuistrerie. Mais plus loin, je me méfie toujours des « brillants », à priori, pour deux raisons au moins et qui relèvent de deux poncifs :
    - C’est parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son, que l’on peut paraître brillant avant d’avoir l’air con.
    - C’est dans l’ombre que l’on perçoit le mieux la lumière.


  • Ce « casting » & « scénario » ne tiendront pas la route.


  • très très bonne analyse je trouve de la stratégie d’ingénierie sociale qui comme vous le dites, est entrain de se monter afin de manipuler toujours et encore les masses populaires. C’est une guerre de la vérité contre la manipulation (et mensonge) concrètement.
    Ils veulent à tout prit empêcher une réel révolution en divisant les opinions en créant de faux faire valoir "à une cause juste".
    Comme il l’ont fait avec la gauche durant des années et l’antiracisme c’est certain.
    Merci pour cet éclaircissement E&R.


  • Encore un qui se prépare une chouette fin de carrière/existence...


  • De toute les façons dès qu’un gars :
    se dit soufi - en gros un musulman mystique non politique et qui peut détacher le musulman de la foi (ce n’est plus allah qui juge c’est marianne)

    Ou bien mutazilah -
    donc en gros un gars qui se réclame d’un islam des lumières dont il n’a aucune source puisque l’essentiel a été perdu, et le peu strictement mutazilah est rare, souvent non traduit, souvent traduit-tordu (Tordre les textes pour rendre fémino-compatible, transcompatible, et plus généralement pour rendre maçonico-compatible le musulman en quête de réflexion sur le monde qui l’entoure)

    Pas étonnant que la radicalisation soit une voie de secours puisque c’est la seule qui reste. Et encore dès qu’il y a une organisation au sein de cette radicalité, il y a infiltration, et l’utilisation de celle-ci.

    Conclusion dès que vous voyez "soufi" ça sera souvent quelqu’un qui a pour mission de dépolitiser l’islam et le séparer des musulmans. Généralement c’est la voie choisie dans les pays musulmans pour castrer l’islam sur place

    Dès que vous voyez mutazilah. Souvent c’est la voie utilisée pour orienter les musulmans dans les pays non musulmans, vers l’objet de l’idolâtrie ambiante.

    Si en plus cerise sur le gâteau il est médiatisé, ben là c’est comme une boite de chocolat qui sent les selles. Y’a forte méfiance.
    Par contre très sincèrement le soufisme manipulé par l’état est inadapté à la France. Sa finance sera sans nulle doute sous perfusion.


  • Bonjour,

    Cet article conforte mon analyse personnelle de ce mouvement. Une bonne âme pourrait elle me dire si Idriss Abherkane a fait l’objet d’étude par faits et documents ? Ses récentes vidéos sont trop parfaites et incisives et ressemblent davantage à un placement de produit souverainiste qu’à un engagement sincère.

    Cordialement

     

  • Ne vous cassez la tête plus que cela : le peuple français est inculte, comme tous les peuples. Il ne connaît même pas Onfray. Nous n’avons donc aucune raison de le voir plus grand qu’il n’est !


  • Le Front Sioniste d’Onfray quoi...

    Mais est-ce que le mec voulait sincèrement faire un truc populo, ou seulement en ayant l’apparence pour servir la soupe aux sionistes ?

    Est-ce un idiot utile ou un sioniste militant ?

     

  • C’est tellement visible que personne n’a remarqué l’étoile du drapeau israélien derrière le compas et l’équerre sur la vidéo à la grande loge de France ?


  • Je l’écoute ,le regarde et l’image qui se superpose est celle d’une ménagère ménopausée, frigide de surcroit ....


  • J’attends avec impatience qu’il nous
    parle économie.
    Qu’il nous dise comment il va rembourser
    les 2500 milliards de dettes ?
    Si il compte faire un audit des finances ?
    Il connait rien en économie.
    C’est une quiche a qui on dit tu peux te
    poser là.
    Il se fera manger comme les autres.


  • Cécile de minibus qui couchait avec r.sifreddi sur tf1 et qui joue maintenant à la journaliste politique sur sud radio !

    " la mère et la fille qui interdisent au père ! La décadence est en marche !"

     

  • Michel Onfray ou le "Bouvard et Pécuchet" de la philosophie.

     

  • Cyril Hanouna candidat à la présidentielle de 2022 ? Ça se précise …
    quand on voit ce qu’est devenu notre France et notre République , ils vont se gêner !
    c’est Valls qui va se suicider , alors qu’il ne trouve même pas de boulot de lèche bottes


  • Comment peut-on concilier un "Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres" (La Boétie) - devise ornant la page d’accueil de son site - avec ce méprisable “J’ai l’impression d’être chez moi en Israël” - pays pratiquant l’apartheid et le génocide du peuple palestinien - sans être d’une rare malhonnêteté intellectuelle ?!

    Pathétique retournement d’un homme, dont la lecture de certains de ses ouvrages - laissait pourtant penser qu’il faisait partie des rares esprits libres parmi nos contemporains...

    Onfray, celui qui écrivait dans "Politique du rebelle - Traité de résistance et d’insoumission" :
    ".../... ce qui ne devrait jamais cesser de définir et qualifier le philosophe ou le penseur : l’intellectuel critique, ne souhaitant jamais composer.", sauf avec certains, semble-t’il aujourd’hui...

    Changement de femme, changement de vie ? Consternant !!


  • pauvre garçon, quelle dégringolade depuis le" traité d’athéologie"... le voici devenu prosélyte...


  • "il semble que le temps de BHL soit passé "

    Pour le spectacle actuel, oui.
    Disons qu’il est passé de tendance, mais la mode reste.
    C’est pour cela qu’il s’est laissé volontairement dominé par Zemmour sur Cnews.
    Un peu comme Lang et dans la même émission-débat, il suffit de réécouter la remarque sibylline de ce dernier et concernant la posture contestataire de Zemmour, "pour la galerie", balance t-il.
    C’est un jeu de rôle arbitré par Kelly, donc avec le blanc seeing du CSA.
    Zemmour qui va débattre Vendredi prochain avec...Onfray, comme par hasard.

    Il y a donc actuellement un quadrillage tribaliste sur l’échiquier souverainiste et à l’heure actuelle, avec des ambassadeurs un peu partout au sein de l’arc Républicain.

    De la pure posture politique histoire que la chaise ne soit pas occupée par quelqu’un d’autre.


  • Soral n’est pas seulement un opposant politique, son danger pour le système réside dans ses analyses profondes : celles-ci touchent le coeur de la problématique politique non seulement en Fance mais à travers le système mondial. Dans le monde arabe, il y avait un intellectuel qui lui ressemble. C’était Ghassan Kanafani, un Palestinien chrétien que le MOSSAD a assassiné.


  • Je ne veux pas paraitre pessimiste ayant lu soral , youssef hindi , et en suivant l actualité avec les lois liberticide (avia) tracage covid application , la dette monstreuse de UE , et la prochaine guerre israelo- arabe a partir du 1 juillet . J ai bien peur que le monde va plonger dans le chaos , crise financiere mondiale, guerre ethnico religieuse en afrique , asie et europe je sens vraiment que on approche le debut de la fin du monde . Merci E R pour votre travail , il y a quelques années j etais un ignorant maintenant je comprends mieux l histoire et le monde . Mon objectif c est de faire de bonne actions et de sauver mon ame , car nous avons gagné le combat quand on compris ca


  • Je me suis laissé dire que Philippe de Villiers rejoindrait Onfray. Comment celui qui a racheté l’anneau de Sainte Jeanne d’Arc, qui a écrit la biographie d’icelle et celle de Saint Louis et qui se dit grand catholique peut-il rejoindre un athée féroce bouffeur de curés, un type qui dit que l’homme blanc est foutu, une vieille chose ?!!!!

    J’avoue être largué, je ne comprends plus rien.
    Quelqu’un pourrait-il éclairer ma lanterne ?


  • Je crois que la personne la plus éloignée dans les écrits à Michel Onfray est Pierre Jovanovic. L’un est athée, l’autre parle à son ange gardien.

    Pour ce qui est de l’humeur, l’un fait toujours la gueule, l’autre se marre sans cesse.
    Ils n’exercent pas dans le même domaine, mais je suis persuadé que si les deux venaient à se rencontrer, ce serait assez drôle.
    Pour avoir parlé du livre de Onfray (Traité de l’athéisme) avec un copain une fois, livre qui me faisait de l’oeil à la librairie, j’ai bondi de ma chaise en écoutant ce que ce maniaque écrit. Pour le coup, il est vraiment négationniste ;-) du fait religieux, des mystères, des miracles.
    Et cerise sur le gâteau, j’ai lu "Le recours aux forêts"... de la poésie... c’est horrible, c’est laid, maladroit, on dirait du Voltaire poète, en beaucoup moins habile, techniquement. Moi qui sortait de deux ans de lecture des poésies de Baudelaire, j’ai pris une claque... de saindoux. Baudelaire qui écrivait que tout poète doit contenir un philosophe... j’ai pensé à Onfray, et je le plains.

    Quant à Idriss Aberkane, j’ai retenu un bel exposé sur le biomimétisme... le reste ne m’a pas ébloui, il est franchement arrogant parfois.

     

  • Tout à fait, onfray "la tromperie", c’est engagé en se dissimulant à travers le costume "du populisme" afin de le pervertir et de détruire le réveil et la pensée des français sociaux-nationalistes de plus en plus nombreux à rejoindre l’idéologie soralienne.
    Un de plus qui va se ramasser ...


  • Il faut savoir une chose pour comprendre le pourquoi du comment et que beaucoup de gens semblent ne pas avoir encore réalisé c’est que notre ami ? Onfray fait partie de la communauté.

     

Commentaires suivants