Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La "nouvelle" alliance des populistes de gauche et de droite, et la faute originelle de Michel Onfray

« Le Front populaire, aujourd’hui comme hier, c’est la dernière tentative du Système pour échapper à la Révolution nationale ! » (Alain Soral)

En politique, une erreur dans la stratégie peut mener à l’errance. On l’a vu avec le Parti socialiste depuis que François Hollande a montré toute l’étendue de son incapacité de 2012 à 2017. Le premier secrétaire du PS, roi des courants, des congrès, des motions et des synthèses, était de manière évidente et douloureuse en surclassement au poste de président de la République. Pour qu’un parti rafle la mise, il faut qu’il ait une ligne claire, cohérente, en adéquation à la fois avec les militants et une majorité de Français, ou alors d’électeurs de son camp élargi.

 

Nouvelles frontières

Depuis l’explosion du jeu politique en mai 2017 due à la victoire du candidat néolibéral Macron, à cheval entre la gauche et la droite de gouvernement, les partis se sont reformés sur des frontières plus nettes. Le rapprochement de la motion Royal-Colomb en 2007 avec le Modem de Bayrou a fait sortir Mélenchon et Dolez du PS, et le sénateur socialiste du Grand Orient est allé créer un parti de gauche. Trois ans plus tard, la reconstruction des nouvelles forces politiques est presque achevée : la droite de gouvernement est faible, le PS inexistant, le PC agonisant ; seules tiennent trois formations, qui se partagent 70 % du gâteau électoral : le parti du Président, le parti de la finaliste malheureuse de 2017, et le parti du dernier sur le podium, toujours en 2017. Macron, Marine et Mélenchon polarisent les votes et l’attention, que ce soit du public ou des journalistes.

Cependant, en politique, il n’y a pas que les partis. Si les partis qui constituent le paysage du même nom ne recouvrent pas correctement ou pleinement les aspirations des Français, c’est-à-dire les tendances ou les besoins des gens, alors ils vont prêcher dans le vide. C’est le cas du PS qui continue à jouer sur la corde antiraciste des années 80, alors que l’immense majorité des Français en a marre de la préférence antinationale. Cette simple erreur de positionnement explique l’effondrement électoral de celui qui a été longtemps le premier parti de France en matière d’élus.

 

Trio principal et trio secondaire

Les partis ne peuvent pas recouvrir toutes les tendances existantes, c’est pour cela qu’il y a les mouvements. Un mouvement est un pré-parti, un positionnement politique qui n’est pas encore structuré au point de prendre pied dans le grand jeu et d’envoyer des candidats aux élections, qu’elles soient régionales ou nationales. Et aujourd’hui, malgré la refondation des partis et l’émergence des trois grandes forces pré-citées, il faut admettre qu’il y a en France une incroyable créativité en matière idéologique. C’est l’effet Macron, l’homme qui a brisé les lignes (à la Chevènement), mais certains mouvements idéologiques n’ont pas attendu Macron pour exister. Quels sont-ils ?

Là encore, seuls trois mouvements principaux se détachent : d’abord une gauche de la gauche qui se rallie plus ou moins à La France insoumise et incarnée par la mouvance Le Média-Branco-QG (d’Aude Lancelin). Ce courant n’est pas nouveau en soi, mais il est né de la mort du PS et des ruines du PC. On y retrouve une gauche non libérale, voire antilibérale, mais pas encore nationale (le nationaliste de gauche Kuzmanovic a été éjecté de LFI). En face, on trouve une gauche à la fois sociale et nationale, c’est le mouvement Égalité & Réconciliation d’Alain Soral. Nous en connaissons tous la ligne et les valeurs, elles sont extrêmement claires. Et le troisième mouvement est celui qu’on pourrait appeler le national-sionisme, incarné par les Zemmour, Bercoff et autres Goldnadel.

Alors que les trois principales forces politiques structurées LFI, RN et LREM sont adossées aux médias mainstream, qui les relayent abondamment, en éliminant de fait tout ce qui peut apparaître à leurs marges, les trois mouvements secondaires sont eux adossés à l’Internet. Et le basculement de l’audience des médias mainstream à l’Internet augure un affaiblissement des trois forces principales au profit des trois forces secondaires, qui ont le vent en poupe : c’est là que se forgent les idées nouvelles et surtout là où a lieu le débat d’idées.

On remarque en passant que les trois grands partis s’appuient et se nourrissent du débat foisonnant entre les trois forces secondaires, chaque parti s’inspirant d’une des tendances nouvelles : le RN du national-sionisme, LFI du socialisme antinational. Seule LREM n’a pas d’ancrage sur le Net, ce qui signifie que ce parti n’a pas d’avenir, tout simplement, ou qu’il a été créé d’en haut et non par le bas, ce qui est équivalent. Autrement dit, tout ce qui est mal défini ou mal positionné sera bousculé, déchiqueté par les autres forces plus structurées ou mieux appuyées sur un socle populaire.

 

Que vient faire Onfray et son Front populaire dans cette histoire ?

C’est là où intervient l’ingénierie sociale Onfray. Pourquoi ingénierie Onfray ? Parce que la raison d’être de son mouvement, qui vient s’ajouter aux trois mouvements secondaires précédemment définis (socialisme antinational, socialisme national et national-sionisme) est de remplacer E&R, ou d’affaiblir son assise populaire. Malheureusement, l’idée de l’ingénierie Onfray, comme toutes les ingénieries, ne vient pas d’en bas, même si Onfray a une vraie base de lecteurs, ce qui ne veut pas dire d’électeurs.

« La pensée dominante ne respecte pas ce qui n’est pas elle et traite toute opposition sur le mode du mépris, de la caricature ou de l’invective. La “reductio ad Hitlerum” fait la loi. On insulte, on caricature, on déforme, on méprise, on censure, on falsifie, on présente comme intox des infos et comme infos des intox… Nous souhaitons faire entendre une voix alternative » (Onfray dans Le Monde)

De plus, en relançant de manière artificielle le grand rêve de l’axe rouge-brun, lancé par l’alliance provisoire entre un PCF en recherche de renouvellement et une nouvelle droite qui découvrait le social en 1990, Onfray oublie une chose : c’est que et le PCF et la Nouvelle Droite se définissaient comme non sionistes, sinon anti-impérialistes, surtout au moment de la première guerre du Golfe. Une première résistance française à l’Empire, qui a profité de la chute de l’URSS pour bousculer et refonder l’ordre mondial pendant 15 ans, avant de s’essouffler. Et de s’arrêter, voyant alors les puissances chinoise et russe reprendre du poil de la bête.

 

 

Si l’union des populismes est une option intéressante d’un point de vue électoral (voir le coup d’éclat Salvini-Di Maio en 2018 en Italie), en France, l’axe rouge-brun est la bête noire des sionistes. Si les Russes et les Chinois n’ont pas cette résistance profonde, c’est aussi parce que le sionisme y est moins implanté que chez nous. Car l’alliance du national et du social, c’est l’assurance d’éjecter le sionisme de nos organes de décision, qu’ils soient démocratiques ou occultes.
Alors, pourquoi ne pas applaudir la motion « Onfray » ?

Tout simplement parce qu’Onfray n’est pas antisioniste, il le dit de manière indirecte mais très claire dans ses récentes déclarations sur Causeur :

« Moins une religion impose et plus elle laisse de place à la raison, plus je la place au sommet du classement que vous me proposez… Là encore ce que je reproche à la religion c’est quand elle se fait coercitive et qu’elle enseigne des fariboles ! Le judaïsme ne cherche pas à convertir, il me va donc très bien ; le christianisme cherchait à convertir mais il n’en a plus les moyens, donc il me convient ; en revanche l’islam revendique clairement l’universalisation de sa doctrine et, comme je suis concerné et que je ne suis pas antisémite, homophobe, misogyne, phallocrate, belliciste – des “valeurs” selon nombre de sourates du Coran, il est en effet plus à craindre. »

 

 

Nous avons donc affaire à un national-sioniste de gauche qui se déguise en rassembleur des populismes prudents, ce qui est plus de l’ordre de l’erreur idéologique que de l’imposture politique. Le vrai nationalisme, on le sait, doit aller jusqu’à l’antisionisme. De la même façon, le vrai socialisme est antisioniste, et Proudhon est là pour le démontrer.

Et c’est peu de dire que M. Onfray aime jouer avec les ambiguïtés. « Populiste » et « anarchiste proudhonien », selon ses propres termes, il aime provoquer sur des thèmes ultrasensibles comme la race ou les religions. Quitte à écrire des lignes très loin de la gauche libertaire dont il se réclame. Ainsi, en 2015, dans Le Point, il consacre un petit texte à son éditeur, Jean-Paul Enthoven.

Il y décrit l’amitié et l’estime qui lient deux hommes aux antipodes. « Il est urbain et parisien, je suis campagnard et provincial ; il est à l’aise dans le monde des gens de lettres, j’y suis comme un sanglier ; il est un juif libéral cosmopolite, je suis un descendant de Viking enraciné. » Une opposition autour de l’enracinement qu’il reprend dans sa préface au livre Pierre-Joseph Proudhon. L’anarchie sans le désordre, de Thibault Isabel (autrement, 2017), pour différencier l’anarchiste français « issu d’une lignée de laboureurs francs » de Karl Marx « issu d’une lignée de rabbins ashkénazes ». Thibault Isabel qui n’est d’ailleurs autre que l’ancien rédacteur en chef de Krisis, la revue théorique de la Nouvelle Droite. Et l’un des principaux auteurs de Front populaire. (Le Monde)

 

La référence d’Onfray à Proudhon étonne d’autant plus ! Mais l’intellectuel zappe intelligemment l’antijudaïsme de Proudhon. On récupère ce qu’on peut pour faire son marché. Si Onfray table sur l’inculture des internautes pour réaliser son coup, avec l’aide intéressée des nationaux-sionistes qui ont besoin de ratisser à gauche (ils n’ont pas de troupes), il va falloir contrer l’influence culturelle d’E&R, ce qui n’est pas simple : les gens prennent goût à la vérité, ou, disons, à la justesse.

 

Conclusion

L’opération Onfray est, sous couvert de réactivation de l’axe rouge-brun ou de l’esprit du CNR, une percée du national-sionisme dans l’espace politico-culturel de gauche pour s’offrir une assise populaire, une respectabilité et éventuellement un candidat pour 2022.

Le Monde, journal socialo-sioniste, ne s’y est pas trompé puisqu’il a réactivé son logiciel anti-rouge-brun :

Autre historien engagé à gauche, Thomas Branthôme est lui aussi « très en colère » contre le philosophe. « Avec sa surface médiatique, il va salir l’idée de souveraineté. L’idée de réunir les deux rives est un mythe des années 1990. Une telle alliance annihile l’idée d’une gauche républicaine antiraciste », assure l’enseignant à l’université Paris-Descartes.

L’historien spécialiste de l’extrême droite Nicolas Lebourg va même plus loin. Pour lui, à chaque fois que la question des « nouvelles convergences » s’est posée depuis la seconde guerre mondiale, elle s’est conclue par une alliance à l’intérieur de l’extrême droite. « C’est finalement assez habituel, dit-il, ces gens-là [comme Michel Onfray] refusent de voir qu’ils ne font pas des convergences, mais qu’ils se rallient. »

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

Le vrai proudhon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • d’où l’éviction d’Asselineau. Pour, comme dit alain Soral, qu’il ne reste que deux camps, les tenants du nouvel ordre destructeur et la dissidence internet qui l’accompagne.

     

    • Merci pour cet article et cette analyse bien soralienne.

      J’ai toujours trouvé l’homme et sa démarche pas très catholique...
      Bravo de démasquer encore une fois ces clivages idéologiques factices que le pouvoir profond alimente...
      Ce pouvoir par ces polarités veut " circonscrire " ( cf. a.soral ) , et empêcher l’émergence d’un vrai consensus démocratique ( ER, gilets jaunes...) !


  • Une question (naive) : peut on dire que le national sionisme est meilleur pour la France (en promouvant de nouveau la frontiere et la souverainete - bien que controlee par la clique) par rapport au socialo-sionisme des annees 80-2000 qui encourage le no-border-isme et toutes ces conneries ?

    Je continuerai bien entendu de luter pour E&R mais cette question me travaille. Je la poserai peut etre a Soral sur Soral Repond.

     

    • La frontière n’est qu’une partie du mondialisme. Ainsi vous aurez remarqué qu’une des identités du national sionisme, c’est la surveillance généralisée, le transhumanisme et l’idéologie LGBT. On va peut-être remettre, pour un temps, des frontières et du protectionnisme, avant tout pour revaloriser les actions des grands groupes nationaux et permettre aux privilégiés de jouer sur la Dette d’Etat, mais au final, nous allons bel et bien vers une destruction anthropologique de l’Occident. Ce qui ne change rien, au final...


    • Je me posais la même question à l’identique et faisais le même projet à l’identique pour y répondre ! Je la formulerais ainsi :

      "Coincés précédemment par l’anti-france d’en haut qui promouvais l’anti-france d’en bas, sans s’en contenter, ne pourrions nous pas voir comme un progrès le fait que l’anti-france d’en haut se voit contrainte finalement de se retourner contre l’anti-france d’en bas ?"

      Je ne veux pas provoquer et ni ne suis un troll hébraïque. C’est une vrai question qui mériterait d’être adressée.


    • Question naïve ! C’est un scandale !


    • @cib, c’est une bonne interrogation, mais faut-il véritablement prendre part à ce conflit étranger ?
      Ne doit-on pas être nationaliste et non-aligné plutôt ?

      Le capitalisme se veut promoteur de son propre système et use des "droits de l’homme" pour faire du protectionnisme, instigue ou ravive des tensions au sein des pays qu’il veut dominer. Le social-sionisme français a cette volonté de détruire les frontières pour imposer son système et donc se mêler des difficultés des autres.

      Un nationalisme français controlé par des individus avec une double nationalité (Française et Israëlienne), c’est un peu comme si un bi-sexuel dirigeait une association en faveur de la famille traditionnelle. La légitimité est alors contestable, la notion de souveraineté ambigüe parce que le pays serait contrôlé par des personnes qui ne se sentent pas à chaque instant français et vous ne savez alors jamais quand, ils décident pour le bien de la France et quand ils le font pour le bien d’Israël même si les deux ne s’oppose pas tout le temps.

      Ce qui me dérange dans le penser souverain d’Onfray, c’est par exemple sa volonté d’occulter l’histoire de France. Lorsqu’il rappelle simplement que le christianisme n’a plus les moyens de convertir et que cela lui convient, certes, mais il ne faut pas qu’il oublie que le christianisme a pris part à la construction de la France qu’il connaît aujourd’hui. Le nationalisme n’a pas pour but de détruire l’histoire de France, mais de se rebâtir avec elle. Le judaïsme n’intègre pas d’individu non-juif dans sa communauté religieuse mais les convertit à sa philosophie, à la relation à l’autre.

      Inviter au débat dans une volonté de fédérer les souverainistes, c’est une très bonne chose. Utiliser la marque "Front Populaire" lancé par Blum et Thorez par exemple et faire un appel aux souverainistes français de droite, je trouve cela assez maladroit. Enfin la critique anecdotique d’un individu au patronyme de Mendès France, nous replonge immédiatement dans l’histoire française de la fin des années 30.


    • L’anti-France d’en haut - qui sont des lâches - se sont retournés contre l’anti-France d’en bas - qui sont des soumis - car l’Anti-France du bas n’a pas déclenché la guerre civile contre la France, planifiée par l’anti-France du haut.

      Comme cette anti-France du haut a été listée et démasquée par Soral, on passe a la phase kamikaze avant de s’enfuir en Israel.


    • Bonjour, M. Soral a déjà répondu dans l’emission #saptr

      https://www.egaliteetreconciliation...


    • @sherlockholmes,



      c’est un peu comme si un bi-sexuel dirigeait une association en faveur de la famille traditionnelle



      exemple unaf et/ou udaf


    • @qua

      C’était un exemple. Je ne parle pas d’une association spécifique. Je connaissais pas l’UDAF ou l’UNAF.


    • Personnellement la question qui me travaille (et elle est radioactive) est la suivante :
      Le socialisme-national prôné par E&R ne serait-il pas un national-socialisme débarrassé de la question raciale ?

      Mais alors un tas de questions se pose sur la réussite d’une telle doctrine !


  • Faire confiance à ce type, c’est un peu comme faire gérer ses économies par Madoff, c’est dire…..

     

    • #2467230

      Surtout qu’il n’est pas croyant, il est "athée", donc de toute façon il ira beaucoup moins en profondeur car si on ne nomme pas l’ennemi, pas besoin de Dieu non plus, ni des églises...
      Il prend le populiste pour un con quoi. Tout le monde au bistro, et écoutez-moi...
      Si la France redevenait chrétienne, là il serait mal Michel l’athéiste.
      C’est qu’on aura déjà virer le plus gros.


  • Avec Zemmour à droite et Onfray à gauche, on voit clairement que ceux qui sont le plus à l’aise à la télé, en plus de plaire au système, ont plus de pouvoir et d’influence que les dirigeants politiques, d’autant plus qu’ils n’appartiennent à aucun mouvement politique.,,
    La politique hors les murs en somme,,,

     

    • #2467224

      Et en haut du triangle vous mettez qui ?


    • Sans être encartés politiquement, Zemmour et Onfray sont ensemble au service et à l’image de l’État Profond sioniste mondialiste, "sans visage", qui règne pourtant sans être nommément élu et qui dicte pratiquement sa loi partout dans le monde, comme par exemple son récent coup de sifflet du confinement planétaire.

      L’un à droite et l’autre à gauche, ils représentent les murs de confinement et de contrôle de tout vrai débat politique (nationaliste souverainiste).

      Dans la bergerie effervescente du socialisme national, Zemmour et Onfray incarnent plutôt des mauvaises herbes très toxiques et des loups dressés contre tout antisionisme naturel et logique.


  • Je ne connais personne, qui comprend et adhère à l’esprit E&R, qui puisse manger à la gamelle de Michel Onfray.
    Pas besoin d’avoir fait Normale Sup pour comprendre qu’Onfray c’est Polony avec un petit zgueg. Les réels opposants politiques à cet ordre établi ne passent jamais dans les médias qui appartiennent à la communauté qui tient et verrouillent tout.
    Onfray, depuis 15 ans, est invité 5 ou 6 fois par semaine à la radio ou à la télévision et il passe son temps à dire qu’il est boycotté ou interdit de médias. N’importe quel con sait que ce n’est pas cohérent, que le type est une fausse couche et un enfonceur de portes ouvertes.

     

    • Ça fait un moment que moi aussi j’identifie Onfray comme l’équivalent de Polony. De la fausse dissidence, de la critique bidon, incohérente parce que fondamentalement lâche. Il n’y a rien à attendre de ça ! Ah si ! Des crocs en jambe et autres couteaux dans le dos. Personnellement j’aurais presque plus d’estime pour un ennemi franc et ouvertement déclaré que pour un allié pareil et un prétendu opposant de mes deux. In fine, il se rapproche de Zemmour en mode Charlie neo-con (dans tous les sens du terme). Il aura mal vieilli prématurément et le pire est qu’on n’est pas à l’abri d’une aggravation de son état.


    • Disons que Michel Onfray c’est sympa quand tu veux écouter un peu de dérisions sur les comportements hypocrites des gens, pendant les fêtes de fin d’année etc.

      Onfray, faut le prendre à petites doses et sur des sujets légers.

      C’est un bon trouveur de formules rigolotes.

      Ceci dit, du bonhomme se dégage un bon fond, ça se voit à son regard.


    • Va falloir vous renseigner un peu @Yankee88 et pas simplement vous en tenir à des impressions sur le regard et à la gentillesse supposée sur cette base. Allez visionner sur YouTube la vidéo de lui « Soral condamné à de la prison. Approuvez-vous ? », réponse de lui faite à la question d’un internaute. Quand par ailleurs, passée la pré-adolescence, on revendique encore pour seule filiation et attachement politique personnel la LCR de cette p... de Besancenot et ses nervis « antifas », c’est qu’il y a plus qu’un problème. Mais il le dit d’emblée dans son intervention, son truc c’est plus Naulleau (celui qui a fini chez cette autre référence intellectuelle qu’est Hanouna), celui qui comme chacun sait a tenu la dragée haute à A. Soral !!! À ce niveau-là, il vaut mieux rigoler. On a tout de même du mal à se convaincre, s’il est intelligent, qu’il puisse alors être sincère tellement c’est stupéfiant. De là l’hypothèse de l’omniprésence de la lâcheté. Je n’entrerai pas dans le florilège de contradictions absolument énormes qu’il y a dans cette vidéo, à un point tel que c’en est grotesque. Il y en aurait pour des plombes. Vous en jugerez pas vous-même.


    • Va falloir vous renseigner un peu @Yankee88 et pas simplement vous en tenir à des impressions sur le regard et à la gentillesse supposée sur cette base. Quand, passée la pré-adolescence, on revendique encore pour seule filiation et attachement politique personnel la LCR de cette p... de Besancenot et ses nervis « antifas », c’est qu’il y a plus qu’un problème. Mais il le dit d’emblée dans son intervention, son truc c’est plus Naulleau (celui qui a fini chez cette autre référence intellectuelle qu’est Hanouna), celui qui comme chacun sait a tenu la dragée haute à A. Soral !!! À ce niveau-là, il vaut mieux rigoler. On a tout de même du mal à se convaincre, s’il est intelligent, qu’il puisse alors être sincère tellement c’est stupéfiant. De là l’hypothèse de l’omniprésence de la lâcheté. Je n’entrerai pas dans le florilège de contradictions absolument énormes qu’il y a dans cette vidéo, à un point tel que c’en est grotesque, il y en aurait pour des plombes.


  • C’est pas lui qui dit dans une vidéo
    " Je suis sioniste"


  • "je suis un descendant de Viking enraciné"

    Rien que pour cette phrase, je me méfierais d’Onfray.


  • Mouais... c’est limipide. Moi je parlerais directement d’imposture, on gagnera du temps.

    Pratique à l’heure où l’Israel pourrait bientôt se vautrer, la nouvelle patrie des sionards de tous bords, pourraient s’approprier des notions comme “peuple”, “populaire”, “nation”, “souverainisme”, “protectionnisme”, et nous voler à nous les vrais natios notre grand projet d’une France (beaucoup) plus grande - mais sans les intrus !

    Lancez un slogan du genre : "à E&R les populos, les vrais de vrai !"

    Ou une affiche "pour un débat Soral-Onfray" en attendant ?


  • Michel Onfray n’a pas le début d’une moindre chance,il va rapidement disparaître avec son "front populaire".
    De plus,il n’a aucune portée dans l’opinion et parmi la population.Michel Onfray est grillé avant d’avoir commencé.Son discours sur l’Islam démontre qu’il est sur une ligne clairement sioniste.
    En outre,impossible de redresser la France si on ne prend pas en compte les racines,l’héritage,l’histoire,or Onfray déclare qu’une France dépouillée de ses aspects spirituels va dans le bon sens.
    Pour libérer réellement la France,le national doit s’allier au social mais aussi au culturel,au spirituel,à l’antisionisme,à l’anti-impérialisme et s’opposer à la finance.


  • Lui ou zézette, l’orfraie, ne sont que la même face de la pièce d’un centime (leurs idéaux valent encore moins qu’un sou troué).
    Le problème actuel est la fin du capital, qu’il faut de toute urgence remplacer par autre chose. De plus efficace si possible. Ce qui doit être facile (trouver plus rentable, pas le changement en lui-même).
    Pour ça le pays est mal parti car il a perdu son indépendance industrielle, il peut rattraper son retard technologique mais il faut faire vite (Thomson est mort mais reste Alcatel par exemple).
    Avec cette clique au pouvoir ou même comme donneurs de leçons fausses, ce sera encore 5 ans de perdus et la marche vers la guerre civile, ce qui n’arrivera pas qu’ici (maigre consolation). Car ils n’offrent ABSOLUMENT aucune perspective d’avenir même proche, comme le système dont ils sont issus.


  • c’est surtout de Juju’ le bellâtre (Rochedy) dont il faut s’occuper...

    l’union des droites, c’est un phantasme qui a la vie dure, à droite.

    or..la Mondialisation selon Zemmour, c’est tout simplement " l’Internationale Kapitaliste " : un enfant de 10 ans s’en rendrait compte, pas Juju’.

    Geof’, idéologue de 1ère force

     

  • Michel Onfray vient du peuple mais ne l’incarne pas, pas trés rock’n roll le gars, malgré le cuir...Sûrement brillant mais je sais pas y me passionne pas des masses...Et Raoult qui lui est plutôt rock’n roll s’est rapproché de lui, oh il a le droit mais c’est dommage...y a des sociologues tout aussi brillants, qui montent des associations, ça fait longtemps déjà...ouais...vraiment dommage !!!


  • Simple actualisation de la Matrice.


  • On verra mais il est fort possible que Front Populaire s’intéresse plus au sociétal qu’au social. A un clivage souverainiste (qui ne veut plus dire grand chose et qui est surtout là pour ne pas utiliser le mot de nationalisme), grand capital. Nationalisme qui n’est pas du tout la tasse de thé d’Onfray et il va perdre beaucoup d’énergie et de crédibilité en expliquant pourquoi il n’est pas nationaliste dans le sens ou la belle droite l’exprime. Il est parti pour faire le grand écart et comme l’a signalé un internaute sans avoir la souplesse de Jean-Claude Vandame.
    Il a une opportunité immédiate c’est de demander l’envoi de Casques Bleus en Israël ou de ne rien faire. Onfray est un vieux gauchiste comme Melanchon est un sénateur socialiste. Il serait surprenant de voir quelque chose d’intéressant sortir de leurs chapeaux. La seule raison que je vois, pour le moment, c’est le désir de revenir dans la lumière pour flatter son ego. Un autre élément important sera la personnalité de ceux qui vont rejoindre le Front Populaire. Déjà quant on arrive pas à créer un nom nouveau pour son mouvement ce n’est pas bon signe. Et la référence ne fait pas jeune !


  • De toute façon il suffit d’attendre pour le voir exploser en plein vol. Le mec ne fait que démontrer sa minable médiocrité depuis au moins trente ans.
    Le proverbe dit bien :
    Assieds toi au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi.


  • Onfray , tout en continuant à vociférer contre les communistes Mao, Staline , Lenine, Castro, la Chine ... (il inclut Chavez dans le lot !) se dit maintenant anticapitaliste alors qu ’il y a quelques années , il présentait le capitalisme comme seul systéme viable ! Trés fumeux tout ça.
    Pour assoir sa crédibilité de souverainiste il va jusqu’ à traiter l ’ Europe de " colonie US depuis 1944" . Tout le monde sait que c’est vrai mais oser le dire à la tv entre deux séries US, ça fait rebelle.
    Le probléme c’est qu ’il ne peut franchir la derniére marche sous peine d’être exclu médiatiquement : attaquer le coeur du systéme, donc seul sujet tabou , le sionisme. Il est même obligé d’attaquer frontalement les Musulmans pour donner des gages (lui et sa clique sioniste des Zemmour, Badinter & C°, au paravent, employaient sournoisement le terme le terme "Islamiste")


  • """En 2015, il se lance dans l’édition de Web TV, à travers le projet MICA (Médias indépendants de communautés actives). Six chaînes d’opinion voient le jour dans les années qui suivent, dirigées respectivement par Aymeric Caron, Antoine Gerbelle, Gilles-William Goldnadel, Michel Onfray, Elisabeth Lévy et Natacha Polony.""

    Il manque plus que Zemmour et Ivan Rioufol. On voit tout de suite que ces faux gens de droite et vrais sionistes n’ont pas le logiciel de leurs ambitions. Enfin avec la chute de Libé, il va y avoir du pigiste à recruter. Front Populaire, un projet type Marianne en quelque sorte ? Rien à craindre pour ER. Inimitable, irremplaçable. Navire amiral de l’anti-sionisme. On verra si Onfray sera bientôt à la 17eme chambre à air, déporté par la loi Avia.


  • Ce système ne propose vraiment que d’encadrer et de rediriger l’évolution des mentalités populaires pour le service de la finance et du sionisme, tout en préservant un progressisme destructeur de la famille traditionnelles et des valeurs christiques. Foutage de gueule à virer au plus vite


  • Onfray qui déclare au pseudo journal Causeur, ( appartenant à Elisabeth Lévy) que l’islam est la religion à craindre, quelle preuve de courage ! (Humour)


  • 1936 et le rôle du Front Populaire

    Néo Wiki : Ses réformes (Leon Blum), en particulier lors de sa présidence du Conseil de 1936-1937, ont permis une amélioration générale de la condition des employés (congés payés, réduction du temps de travail, entre autres), et il a fait participer plusieurs femmes à ses gouvernements. FAUX !... pour ce qui est des femmes... on s´en fout !

    La réalité :
    ...
    On retient le plus souvent de cette période les acquis sociaux ... Il faut rappeler que ces conquêtes n’étaient PAS inscrites dans le programme du Front populaire, et que le seul rôle du gouvernement de gauche a été de servir d’intermédiaire pour faire reprendre le travail.

    On retient aussi l’extraordinaire profondeur du mouvement, qui a traversé toutes les couches de la classe ouvrière (et paysanne)... Ce qui est moins discuté, c’est l’occasion manquée de changer la société de fond en comble, que la société paiera très cher dans les années suivantes, avec la Deuxième Guerre mondiale. Les patrons avaient compris le danger, en cédant rapidement sur nombre de revendications afin de conserver l’essentiel...

    Les partis dirigeants (Front Populaire), notamment le Parti communiste, avaient appliqué la politique de Staline consistant à ne pas faire de vagues dans les «  démocraties  » et, en conséquence, tout fait pour que le mouvement reste dans des limites revendicatives..."

    Très instructif : La grève générale de 36 et ses leçons
    ttps ://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/030418/la-greve-generale-de-36-et-ses-lecons


  • Onfray se prétend réellement descendant de Viking ??
    _ : D

    « En face, on trouve une gauche à la fois sociale et nationale, c’est le mouvement Égalité & Réconciliation d’Alain Soral »

    E&R n’est pas de gauche vous le savez bien.. surtout si vous avez lu Michéa. Le système vous classe à l’extrême-droite, vous êtes plutôt des crypto-fascistes en vrai. Anti libéraux, nationalistes, pro Catholicisme, virilistes, populistes etc.. Vous n’êtes pas de gauche, juste socialistes.
    Alain Soral se dit national-socialiste après tout.


  • Le problème avec Front Populaire c’est qu’indépendamment de tout le reste, on va repartir dans un vocabulaire flou. Je m’explique :

    Nouvelle droite. Concept creux qui un moment a été attribué aux éléments (jeu de mots) du Grece mais très rapidement n’avait aucune signification. La même chose que pour les Nouveaux philosophes. Des concepts creux qui permettent de bouffer à tous les râteliers, d’éviter une ligne éditoriale, une addition d’ego. Une fausse diversité d’opinions, une fausse largesse d’esprit. Seul but commun, booster ses ventes perso de livres. Dans les éditorialistes, il y a surtout des personnes de la bande à Stephan Simon, éditeur d’Onfray. Beaucoup d’entre-soi et de consanguinité. Des chevaux de retour : Chevenement (respectable) mais Villiers qui a bouffé à tous les râteliers su souverainisme avec le barbouze Pasqua.
    Et énorme déception : Qu’est-ce que le professeur Raoult vient faire dans cette galère ?


  • « Moins une religion impose et plus elle laisse de place à la raison, plus je la place au sommet du classement que vous me proposez… » Même quand la raison est mauvaise ?

     

  • @FromLuxembourg
    "Onfray c’est Polony avec un petit zgueg".
    Bien trouvé !

    Descendant de viking, encore un alien diraient nos ancêtres celtes..
    "Parent 1" viking et "parent 2 vikinguette" ? Ou bien un des deux ? Puisque tu revendiques une filiation Onfray, file ta génénalogie sur plusieurs générations sinon tu te la gardes bien au chaud sous le bras parce que ça n’a aucun intérêt. Tu aurais pu dire aussi "j’ai un ami juif" ou " j’achète mes tomates chez Brahim qui est musulman" histoire de ratisser large.
    Sur la vie d’ta mère ?

     

  • La pose de Onfray sur la photo est la même que celle de Podesta https://cutt.ly/syUq7Eq


  • Decevant, onfray...On attend toujours son ouvrage "à charge" elisabeth roudinesco. 33mn pour nous expliquer qu’ il n’ était pas "antisémite par capillarité"....tant qu’ on aura des gens avec telle mentalité, on n’ ira pas loin.


  • Et Marion Maréchal nous voilà, comment va-t-elle réagir ? Parce que là, la bande à Onfray marche carrément sur ses plate-bandes. Il est clair que si Villiers s’est mis dans l’équipe c’est sans doute qu’on ne lui avait rien proposé côté Marion. Une hypothèse.
    Même Zemmour, le sioniste soit disant nationaliste, va se sentir isolé.
    Quand je pense que certains morceaux de belles idées vont être piétinés par cette piétaille. St Louis roi des juifs, cela a déjà été pris, il va falloir faire très fort.


  • Le Front populaire, aujourd’hui comme hier, c’est la dernière tentative du Système pour échapper à la Révolution nationale !

    Alain SORAL

     

  • Dans le contexte actuel, il y a toujours un petit malin qui tente de se faufiler .Mais il est vrai qu’il faut faire très attention et lire entre les lignes .C’est pour cela aussi qu’E&R existe afin d’analyser ensemble le gugus qui pointe le bout de son nez et souvent facile à déceler .Onfray fait partie de ceux qui ont le verbe facile avec une bonne dialectique, mais qui promène sur tous les plateaux médiatiques, propageant la belle parole populiste et qui sur certains points est très vaseuse, surtout pour éviter de ne pas entrer dans le moule .


  • Michel Onfray dans interview au nouvel obs : " "Mon problème, c’est ceux qui rendent Marine Le Pen possible" 30 septembre 2015
    "Dans les Evangiles aussi, vous trouvez le pire et son contraire. Dans celui de Luc, Jésus dit [de ses ennemis, NDLR] : « Egorgez-les tous devant moi » (19-27). Avec Jésus, vous pouvez obtenir la douceur et la compassion de François d’Assise tout autant que la violence et l’extermination chez Bernard de Clairvaux, le théologien des croisades. C’est le même Evangile !"
    Donc Jésus appelle à "égorger" d’après le "prélèvement" c’est un mot que cet éxégète de mes .eux aime à utiliser quand il exégèse...ah il l’avait sortie en juillet 2015 ches Ruth El Krief visible sur youtube "Michel Onfray présente son livre "Cosmos" chez Ruth el Krief bfm " juillet 2015. les es crocs ont les dents longues et rayent le plancher des pâquerettes.
    _


  • Soral l ’ a souvent rappelé la pierre de touche c ’est le sionisme : contre ou pour c ’est le marqueur infaillible ; cela dissout les impostures et dessine les deux vrais camps opposés : sionisme ( de " droite " de gauche ( c ’est les mêmes intérêts derrière bancaires et donc transnationaux :élitisme radical ,mépris des peuples et guerres civiles ) et anti -sionisme ) et donc pro national et social ; la solidarité et l ’égalité . Notre ennemi c ’est le sionisme et ceus qui l ’appuient .


  • Onfray, c’est le démocrate qui a dit , il y a quelques années sur France Culture que j’ écoutais : " Dieudonné est un sale type , un antisémite, les services secrets pourraient le supprimer , on les paie pour des actions de ce type". Voila un mec qui sait plaire à ses employeurs.

     

    • Bien vu !
      Pour un "modéré" qui affirme détester Robespierre et Mélenchon, il va falloir qu’il fasse un choix.
      En fait, ce type (Onfray) est un tiède ; il ne rate pas une occasion de rester dans le "politiquement correct" comme vous l’illustrez. Comme il est intelligent, il sait ainsi rester sous les radars de la censure et continue à faire gratuitement la promotion de ses livres à la télévision.
      Finalement, il communique pour son business et tant pis pour le "populaire" qui n’a de front que le nom.


  • Et pourtant très séduisant pour beaucoup de bobos qui ne veulent pas passer pour des nazis mais qui sont contre le capitalisme libéral libertaire, bref...l’extrême douate a encore bon dos !


  • Un des truc les plus facinant de cette époque, sur le plan intellectuel, c’est cette peur de se voir classé parmis les "antisémites". A écouter le début de l’intervention de Onfray sur Proudhon, on comprend comment cette peur empèche le raisonnement logique. Puisqu’on peut être islamophobe, pourquoi ne pourrait on être judéophobe ? Je vous le dis carrément, moi, des gens qui amputent leurs bébés mâles d’une partie de leur anatomie, je trouve ça barbare, ignoble, et ça me fais peur. Suis je judéophobe ? Suis je antisémite ? C’est possible, et je vous emmerde mr Onfray, vous et toute votre clique du circus médiaticus.


  • Depuis que ce type défend l’inexistence de Jésus, et qu’il a dit à des jeunes femmes que c’est "pas la peine de faire des enfants" vu l’état du monde actuel, il n’y a RIEN de bon à en tirer !


  • Frayons, frayons dans la frayère, cet endroit où les femelles déposent leurs œufs afin que les mâles les recouvrent de semence puisque la reproduction chez la plupart de ces animaux est externe. Cette eau glauque où l’on fraie, donne une forme à ce que l’on y dépose, à bons frais. Les frayères se trouvent souvent sur les fonds sableux ou sablo-vaseux des rivières, des étangs, des lacs, des marais, des estuaires, voire des zones marines très profondes. On frémit de l’agressivité des angles de ses optiques, c’est parce qu’on imagine peut-être que la sempiternelle question politique "à/pour qui le peuple" va encore recevoir l’empreinte d’une nouvelle métamorphose idéologique sanglante, ostracisante, sans aucune bienveillance, dans sa raison résonnante. Onfray n’est pas patelin, nonobstant sa province. L’Onfray hier ou demain, avec ou sans frères qui le rincent, jamais il ne fera sourire l’ange du portail de Reims.


  • La conclusion est aussi un résumé. Merci !
    [ je vais relire pour mieux comprendre les positionnements des uns et des autres ]


  • De toute façon on retrouvera pas notre indépendance par les élections, il faut une révolution.

     

  • Honnêtement Honfray me débecte, il me fait penser à Voltaire.
    Et ce n’est bien sûr pas un compliment. C’est un larbin, un courtisan du pouvoir, une précieuse ridicule. Il l’a toujours été. Sous des dehors raffinés et un verbiage pseudo philosophique qui cherche à impressionner, ce n’est qu’une girouette qui change d’opinion quand il sent le vent tourner. Libéral libertaire dans les années 80, 90, 2000, quand c’est la doxa dominante, puis populiste mais pas trop, quand il sent le vent de l’histoire tourner, mais à petite dose bien sûr, en crachant toujours sur qui le journaliste lui demande le moment voulu.
    Comme sur Assad, surnommé « le boucher de Damas » lorsque celui-ci et la Syrie cherchent à survivre contre la coalition de 130 pays, Onfray participe à la meute, ou contre les Le Pen comme si les bottes nazis étaient encore à nos portes. Il n’a jamais été anti-impérialiste.

    Et maintenant que le vent est au national sionisme, il emboîte gaiement le pas et reprend sans gants le discours de Zemmour contre l’Islam. Il haït toutes les religions, il les conchies dans ses livres et ses discours, le christianisme et l’Islam. Ô hasard, ce sont les 2 religions honnies par le mondialisme car étant encore porteuses d’un monde de valeurs traditionnels. Mais le judaisme...ça va, il aime bien. Ça ne lui pose pas de problèmes. Il se sent même très bien accueilli en Israël.

    Ce type est toujours du bon côté du manche. C’est le JM Apathie de gauche. Sa seule habileté politique c’est de sentir avant les autres le vent tourner et de s’y adapter fissa. C’est un verbeux qui parait talentueux dans un monde effondré, sans Clouscard ni Debord, tu parles d’un talent.

    Son discours soi disant de fils de paysan, réel ou pas, c’est du flan, du story telling pour naïfs, sa réalité c’est que c’est un bobo à l’ego surdimensionné avide de reconnaissance médiatique, qui tient un discours de surface alléchant pour le chaland (populisme, monde paysan...) mais qui au fond valide toutes les catégories du mondialisme (anti-nationalisme, anti-christianisme, anti-musulmans, pro-sioniste, pro LGBT, libertaire...).

    Tu verras que si un jour les idées d’E&R deviennent majoritaires meme au sein des médias, ce jour là il sera anti-sioniste, et ce jour là seulement. Franchement, à tout prendre j’ai plus de respect pour Zemmour, même si lui aussi est un cheval de Troie, l’un a gauche, l’autre à droite. Ça s’appelle ratisser large.

     

    • Merci pour votre commentaire très juste et pertinent , qui pointe exactement la perfidie de ces deux personnages que l’on a mis en avant ( les médias ) je parle notamment de Zemmour et Onfray comme vous le dite très bien, l’un va ratisser très large dans le national sionisme de droite et d’extrême droite et l’autre dans le socialo-sionisme de gauche
      tout cela pour que les mêmes ( judeo-sionistes ) gardent le pouvoir ...

      De plus je n’aime pas du tout sa façon de parler, il brasse du vent avec des propos choisis ou il tente d’endormir les gens avec certains concepts ou certaines idées...
      Mais il ne va jamais très loin il ne fait qu’aborder les grandes lignes je ne sais pas si c’est parce qu’il n’est pas très doué ou tout simplement pas très courageux voir perfide...
      Je ne fais confiance ni en l’un, ni en l’autre malgré qu’ils abordent certains sujets parfois avec perspicacité, où ils se font passer pour des subversifs qui osent parler de tout et pourtant autoriser dans les médias contrairement à d’autres...
      Bravo à ER de toujours bien identifier les arnaques de certains qui profitent de la tournure du vent


  • C’est vraiment l’empire de la médiocrité.
    Onfray a toujours été rasoir et ininteressant. Même le vent a son utilité qu’Onfray n’a pas : au moins il est rafraichissant.

    C’est un peu comme Attali et toute la bande : ils sont mauvais, mais on leur donne toujours une tribune.

    Personnellement ça fait un moment que je ne l’écoute plus, sinon c’est la régression assurée...


  • En bref un ’’Bayrou’’... qui finira comme l’original !


  • Onfray, Zemmour, Goldnadel et d’autres ont les mêmes capacités de nuisance que des ONG mais dans les médias. Sinon j’essaie d’imaginer Onfray le viking portant un masque métallique avec une armature recouvrant son nez avec des lunettes dessus mais je n’y parviens pas.


  • Onfray, l’éternel contorsionniste de la pensée. Je souris encore d’une de ses interventions TV à l’époque de la crise des "réfugiés".. il prônait l’accueil évidemment.. soudain le présentateur lui demanda s’il comptait accueillir des réfugiés chez lui. il perdu alors son latin en justifications farfelues du style "j’ai un emploi du temps très compliqué" (sic).


  • Onfray sait tout de meme de quoi il parle , il a fait de très bonnes conférences, c’est un bon orateur qui sait debattre.
    Il est a la gamelle mais’il a de bonnes de bonnes pistes de réflexions.

     

    • Oui super, vous avez vu sa conférence en Israel ? Moi j’ai été gerbé. Sans parler de son anti-christianisme ouvertement assumé chez Ruquier...
      Un front populo sans les racines culturelles de la France, c’est bizarre comme idée, c’est pas une bonne piste de réflexion !


  • Ah Ah ! Onfray peut toujours rêver et... courir.


  • LFI, RN, ER, ce sont des fantasmes d’éternels minoritaires. Onfray ne récupérera pas de fans de Dieudonné, ce n’est pas l’objectif.

    L’UPR ou Les Patriotes voulaient déjà réunir les souverainistes de gauche et de droite. Mais Onfray ne les a pas invités. Dans son bateau, on trouve surtout des soutiens de deuxième tour à Macron : Onfray lui-même, Chevénement, De Villiers, même de Benoist avait la main dans le pot de confiture. Kuzmanovic suit les automatismes de Chevénement ou Mélenchon : soutenir le capital plutôt que les populistes de gauche. Philippot l’avait déjà invité à se fédérer, on a vu.

    L’élite se fracture. D’un côté Attali et LREM, de l’autre une fraction de milliardaires a ses éditorialistes et agents de plateau : Bercoff, Zemmour ou Goldnadel. Onfray représente leur structuration partisane. Le RN n’a rien à voir avec ça. Ils soutiendront de loin en se prenant les crachats d’Onfray.

    LREM a un solide ancrage sur le net, mais il faut fréquenter le marais majoritaire. Les commentaires sur le site de 20 minutes. Les youtubeurs antiracistes (et ça fait quelques millions de vue), les groupes Facebook politiques non dissidents. Ils ne diront pas qu’ils adorent Macron, mais ils voient le monde selon l’angle du Monde ou de Télérama. On y trouve les associatifs subventionnés et les profs de collège.


  • La situation est d’ores et déjà devenue tellement tendue, qu’elle exige des réactions radicales incompatibles avec la dispersion. Ce qui pose le problème de savoir à qui l’on doit confier la direction de l’intégralité des mouvements qui portent l’opposition aux politiques prédatrices/dévastatrices/ennemie que sert le Régime Pourri ici-maintenant. Il s’agit de se rassembler, ne serait-ce que jusqu’à ce que la situation évolue favorablement, autour d’un seul et unique coordinateur et porte-parole, un leader charismatique dépositaire de l’entièreté des autorités à lui provisoirement déléguées afin de coordonner la riposte. Parmi les différentes personnalités qui se manisfestent dans le camps de la dissidence souverainiste, Alain Soral est à l’évidence la personnalité la plus qualifiée pour endosser cette très lourde responsabilité. Il a à la fois le charisme, le sens de l’organisation, l’intelligence, la culture politique pour incarner l’entièreté des différentes tendances de ce mouvement unanime de résistance aux prédateurs transnationaux qui sévissent, et affronter sur le terrain idéologique, politique et médiatique leurs complices et leurs larbins. La Patrie est en danger. L’heure n’est plus aux tergiversation mais à l’union des forces de résistances aux criminels qui sévissent impunément ici-maintenant dans un appareil d’état complètement corrompu.


  • Onfray n’est pas une fin en sois mais un moyen puissant d’y parvenir. Il faut définir une finalité au préalable, une idéologie. Onfray n’en a pas et son "Proudhonisme" ne tient pas dans le temps comme Proudhon ou Saint Simon n’ont jamais percé dans l’Histoire.
    Inversement, c’est un marteau piqueur de talent pour déminer le terrain du centrisme libéral qui ne pourra sombrer tout seul. Il a donc toute son utilité. Utilisons le pour ce qu’il est !


  • Onfray a quatre tares :
    - Il est dépressif chronique et il peut sombrer .
    - Il est accroché comme un pou au nihilisme , son athéisme est forcené, c’est un gauchiste attardé .
    - Il est absolument malhonnête.
    - Il est dépendant du système médiatique qui peut l’éjecter ce qui le rend automatiquement sioniste, et il pourrait très bien avoir un poste d’animateur, journaliste en tant que commissaire politique et embrumeur de cerveaux, du moment qu’il peut gratifier son égo démesuré .


  • Il va falloir faire bloc autour d’un seul leader charismatique en laissant de côté les divergences secondaires pour régler le problème principal qui est juste énorme étant donnés les enjeux. Choisir un leader unique ça n’est pas être un mauvais, c’est être assez bon pour choisir le meilleur . Un Mouvement ne peut être puissant et divisé. C’est de cette division que le Régime Pourri profite pour tyranniser ce qu’il domine ici-maintenant. Le très gros problème réglé, il sera toujours temps de faire vivre complètement la Démocratie dans le Mouvement.


  • Onfray..... dernière affaire significative de la France qui ..rame !...
    ...encore un copieur, un imitateur d’Alain Soral.
    ...mais alors ? ...tout ce temps perdu pour comprendre la nécessité du retour au réel, aux faits, au concret, en arrêtant les conneries et le laxisme criminels des politiques de gauche, droite, des medias.


  • Depuis l’effondrement du bloc soviétique, et bien avant encore, ce sont les états européens qui ont monopolistiquement investi en Russie et en Chine, lesquelles ont respectivement intégré l’OMC en 2014 (Syrie) et 2001 ("Nouvelles Routes de la Soie" dont les terminaux sont tous européens).

    Si la question d’Israël est plus importante en France qu’en Chine ou en Russie, c’est simplement parce qu’il est un poste nucléaire avancé de la France, une zone intercontinentale hautement stratégique pour l’impérialisme européen (gréco-romain-chrétien, pas azéris ou shintoïste) depuis l’Antiquité.

    Bref, on repassera pour la systémique ou l’épistémiologique lol


  • Voilà, vidéo visionnée.. 5 min mdr

    Bref, l’intégralité de son discours est déjà caduque à la première minute, puisqu’il considère que plus on lit, moins on fait de saloperies, ce qui est parfaitement inepte... sauf pour les idéologues et les marchands de livres, bien sûr ;)


  • Je suis d’accord avec onfray.
    Les girondins , décentralisateurs, fédéralistes, proudhon..jaures la gestion au plus près. ..Plutôt que les jacobins soral..zemmour..et les Rn..Lfi..tous les partis présidentiables..la catastrophe du covid..contrairement aux landers allemands autonomes, plus réactifs et pragmatiques. !
    La preuve du réel..Plutôt que votre bureaucratie dictateures ..en échecs ! !


  • Onfray a fait le même constat que Chavez/Soral : nous vivons dans sous domination de l’ empire américano-sioniste bancaire avec shoah pour religion d’ état.
    La différence c’est que lui par carriérisme (ça marche) s’est placé du côté du manche, ça donne invariablement à chaque apparition médiatique :
    - tir de barrage : " 100 millions de morts du communisme " sans jamais parler des 400 millions du capitalisme pour éviter que les gens comparent.
    - ensuite, l’ obsessionnelle litanie anti-antisémite , jusqu ’ à la nausée : visiblement seul sujet digne d’ intérêt dans le monde. Le but, se monter comme goy asservi et judéocentré(!).
    - enfin Islamophobie décomplexée copiée sur Nétanyahu : "les Palestiniens étaient des alliés des Nazis , ils ont perdu et sont châtiés pour ça, à juste titre ". Pour la France il prône l’ union judéo chrétienne ( trés néocons) face aux Musulmans.


  • Onfray, cest l’Attali du pauvre !


  • Onfray, quoi qu’il fasse et quoi qu’il dise, je n’y crois pas.
    C’est un opportuniste. Et pis... je ne le trouve pas si intelligent que ça.
    Et pis aussi, je suis carrément déçue que le Dr Chloroquine ait rallié sa cause.


  • Voilà la vidéo qui le ridiculise et le disqualifie complètement de revendiquer un populisme ou souverainisme de droite. On fraie la girouette. Petit bourgeois de gauche, le pire dans la classification = aigri.

    "Je suis sioniste..."

     

  • À plusieurs reprises, il s’est massivement déshonoré en soutenant Israël. Pour un homme qui se veut de gauche, cela reste quand même un comble. Un peu comme les chrétiens sionistes. Le pire, c’est que dans mon petit chemin personnel, je lui doit mon éveil à une pensée de gauche grâce à sa contre-histoire de la philosophie qui fait la part belle à nombre de penseurs intéressants.

    Mais avec le temps, trop d’incohérences m’ont éloigné de son travail. Les dernières lignes que j’ai lu de lui :

    "Certes la création de l’État d’Israël n’est pas allée sans d’incontestables expropriations infligées au peuple palestinien, mais ce peuple payait, hélas, la politique de collaboration avec Hitler menée par le Grand Mufti de Jérusalem, Hadj Amin al-Husseini."
    Michel Onfray, Penser l’Islam (2016)

    Donc dans cette logique, Israël aurait tout aussi bien pu se situer au Japon ? Le livre m’en est tombé des mains.

    Tout cela montre en tout cas la pertinence de l’analyse de Soral et le rôle du conflit israélo-palestinien comme marqueur déterminant à toute pensée politique.

     

    • Tout à fait vrai ! Je me rappelle une interview d ’ Arlette Laguiller , dans les années 80 , qui répondait à la question haineuse d’ un journaliste :" Pourquoi je parle d ’Israêl dans ma campagne pour l ’élection présidentielle française ? Car la guerre menée au peuple français est le versant économique de la guerre armée menée aux Palestiniens ".


    • C’est tout à votre honneur. Il est normal qu’un chemin qui est celui de l’honnêteté intellectuelle et de la cohérence vous ait éloigné de quelqu’un qui fait le chemin inverse, à savoir celui du reniement.


  • A complotiste, complotiste et demi.

    Bonsoir,

    Je me demandais dans quelle mesure la polémique autour de l’interview de Onfray, par Appolline De Malherbe, n’est pas une grotesque mise en scène, plaçant son Frontpop sur le devant de la scène.

    Avez-vous une opinion sur la question ?


  • Effectivement quand j’ai vu la promo de la nouvelle revue d’Onfray j’ai immédiatement compris, en regardant la liste des auteurs, qu’il s’agissait de contrer ou d’essayer de siphoner le lectorat E&R : il y a par exemple B. Lefebvre, petit avant-poste propulsé des influences sionistes en France, sans doute là en opération de surveillance... Du reste cette idiote n’est reprise que par le Figaro ou Causeur... J’ai l’impression qu’ils vont avoir beaucoup de mal à imiter dans un sens sioniste E&R dont les lecteurs, comme en témoigne ce site, ont l’habitude des contre-feux.


  • Il cite l’antisémitisme de Proudhon : 3:56 !

    Ah la précision Lausannoise !!


  • il participe de la division et en bon opportuniste se place en rebel du systéme télévisuel relayé par le systéme qu’il prétend combattre ( en jetant tout les six mois une boulette de papier ).

    melenchon c’est idem ,lui jette des petits cailloux de temps à autres dans le lac de la ploutocratie .

    c’est un peu des brancos fatigués . ils vont vendre du réve jusqu’au elections de 2022 et puis "disparaitront un temps" quand les résultats tomberont.
    je vois dans ce front pop du bayrou augmenté , de l’espoir et des promesses pour refaire basculer le cerveau des français dans l’intelectualisme sans queue ni téte .
    l’intelectualisme aménageur et bricoleur , la nostalgie d’une époque romantique déchue n’ayant toujours pas compris que le probléme actuel ne se réglera pas par une forme et un contenu à la ramasse depuis belle lurette.

    une forme et un contenu dévalant en diversifications de toutes sortes et inversées, accompagnées par une réglementation technologique du Vivant comme seul omega : une gestion du bétail par la chaine qu’il est en train de porter journaliérement.

    si ces deux compéres entre en scéne , il n’y aura qu’une succession de bravades suivies d’indignations menant à encore plus de démoralisation générales .

    ils se font plaisir au détriment de ceux qui les suivent.

    je les trouve Immorales ,comme les autres (de leur sérail proche ou éloigné) .
    je les trouve Immorales ni plus ni moins que les autres ,simplement parce qu’ils sont comme les medias : ils ne dialoguent pas avec ceux qui sont désignés comme pestiférés (par la presse des milliardaires) .

    non par posture barriére intellectuelle mais par intéréts personnels (sauver son cul).
    je n’attend aucune pensées pertinente de leurs part en rapport avec la gravité de la situation à venir.


  • Je ne vais pas mettre tout le monde dans le même panier, ceci dit il y a d’autres déclarations qui apportent leur lot d’informations. https://www.youtube.com/watch?time_...


Commentaires suivants