Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mort de Steve Caniço : Brigitte Jullien (IGPN) : "Nous n’avons pas dédouané la police"

Quand le politique signe un chèque en blanc à la police, tout peut arriver, et les morts en marge des manifestations des Gilets jaunes sont la conséquence directe de cette décision politique.

 

Quelle décision ? Ratonnez, jeunes, vieux, Gilets jaunes, tout ce qui bouge, tout ce qui dépasse, réprimez, tapez dur, tapez dans le tas. Zineb Redouane, une dame de 80 ans est morte le 1er décembre sous un tir de LBD à Marseille, Steve Caniço un jeune homme de 24 ans s’est noyé dans la Loire la nuit de la fête de la musique. Derrière eux, des milliers de blessés, des dizaines de mutilés. Ce bilan révoltant ne révolte pas la majorité des Français, vaincue, soumise, ou complice. Peut-être ont-ils peur, ou sont-ils indifférents. La suite saura les réveiller.

« Selon une synthèse rendue publique mardi , le rapport de la police des polices n’a pu établir de lien entre l’action des forces de l’ordre le soir du 21 juin quai Wilson à Nantes et la disparition dans le même secteur de Steve Maia Caniço, dont le corps a été retrouvé lundi dans le fleuve. » (Le Parisien)

Brigitte Jullien, patronne de l’inspection générale de la Police nationale, se dédouane :

« Nous n’avons pas dédouané les forces de police, c’est ce que l’on entend en boucle depuis des jours, mais c’est faux. »

Qui croit encore la com’ de l’IGPN ? La stratégie du Président et du ministre de l’Intérieur, qui mentent à pleins poumons, déteint sur tous les corps constitués. Cette République est vraiment en fin de de règne et de race. Il n’en fallait pas plus pour que l’extrême gauche saute sur l’occasion.

 

 

L’Obs, qui a recueilli les réactions de Birgitte Jullien, ajoute qu’« aucun participant » à la soirée tragique, dont 14 se sont retrouvés à l’eau après les charges de police, « n’a été auditionné dans cette procédure ». Justification de David Chantreux, chef de l’unité de coordination des enquêtes IGPN :

« L’enquête administrative est centrée sur l’action des agents de l’administration […]. Les agents n’ont pas d’autorité pour entendre d’autres personnes »

 

Cela n’a pas empêché les rédacteurs du rapport, dont on imagine qu’il a dû passer par toutes les mains de toute la hiérarchie, d’oser écrire qu’« aucune des personnes repêchées par les sauveteurs n’avait déclaré avoir été poussée par l’action de la police à se jeter, et aucune n’avait imputé sa chute à cette action ». Tout en haut de la hiérarchie, le pauvre Castaner se lave les mains et du bout des lèvres admet un « questionnement sur l’utilisation des lacrymogènes » ce soir-là.

On peut parler d’un régime pourri, pourri par le mensonge.

 

 

Ne généralisons pas, policiers gendarmes sont nécessaires, mais leur mission est-elle dévoyée par un régime aux abois ?

 

L’IGPN dans ses œuvres, sur E&R

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il est de plus en plus patent que le mensonge et la manipulation permanente sont devenus les deux mamelles de la gouvernance en France.

    Aussi, par analogie, plus personne ne fait confiance, ni aux forces dites de l’ordre, ni à la justice, ni aux autorités préfectorales, qui par effet escalier font descendre les mensonges, et autres manipulations du haut vers le bas.

    Excepté pour quelques naïfs, la confiance n’y est plus, c’est terminé.


  • 14 personnes qui se jettent à l’eau et ça n’a rien à voir avec une charge policière ! Non, non ! Ils avaient envie de se baigner, voilà tout !
    On va supporter encore longtemps ces guignols qui se foutent de notre gueule. ?


  • Castaner et sa police de bêtes féroces...
    Comme j’aime.fr
    - On est tellement sûr...de notre programme !
    - On est tellement sûr...que ça vous plaise !
    - On est tellement sûr...que ça va marcher pour vous !
    - Qu’on est prêt à vous offrir des semaines gratuites de matraquage, de tirs de flash ball énucléant, de tirs de grenades mutilant...etc...etc..
    Alors essayer les manifs et prenez en plein la gueule...c’est gratuit !!!...


  • Sur la photo celle qui a un physique a servir la purée à la cantine du collège a l’air de demander : " Tu veux une merguez ou du poisson pané ? "

     

  • Ratonnade : 1) Agression de plusieurs maghrébins contre un Blanc . 2) Agression de la police contre des Blancs désarmés .

     

    • L’usage de l’inversion accusatoire est un symptôme qui ne trompe pas, je suis très inquiet camarade, le national-sonisme te guette...

      Sinon pour l’idée d’ensemble je te suis volontiers, mais s’agissant de l’esprit sûr de lui et dominateur, qui anime les détenteurs de la violence "légitimable" à merci, depuis au moins Sarkozy, je parlerais plutôt de "Gaza-ge", ou de "palestinisation" des méthodes de domestication du bétail électoral.


  • " Quelques éborgnés et mutilés, un noyé de temps en temps, quelle importance ? Tout vaut mieux que Marine Hitler "


  • #2253097

    Tout çà est bizarre. On dirait que tout est fait pour rendre les forces de l’ordre impopulaires. Chaque fait, chaque mot est caricatural à l’extrême. Tout est fait pour que la population haïsse la police, pas le migrant...
    Je note aussi que les merdias sont passés d’anti-flics à pro-flics, ce qui accentue d’autant la défiance populaire envers les deux pouvoirs. Stratégie risquée. On ne change pas ainsi son fusil d’épaule sans avoir des ordres. Ce n’est vraiment pas le genre des merdias de changer de versions...Sauf quand ça arrange le pouvoir.
    Les Gauchiasses jouent leur rôle habituel à la perfection. Ils n’ont pas changé d’un poil. L’horizontalisation des conflits fonctionne à merveille. Les fausses oppositions personnalisent les conflits (Macron, Rugy, Castaner), comme si remplacer des marionnettes jetables par d’autres marionnettes jetables (qui a dit Marion ?) allaient changer quoi que se soit.
    Intéressez-vous plutôt aux sujets dont les merdias ne parlent pas : savoir si l’homme a marché sur la Lune ou pas est beaucoup plus dangereux pour le Système que ce bruit de fond médiatique avec le volume au maximum du "diviser pour mieux régner". Hors les politiques ne règnent pas par définition. Régner signifie occuper le pouvoir de façon permanente et définitive. Donc, qui "règne" en haut du pouvoir ?
    Les bombes lacrymogènes sont là pour vous aveugler, dans la rue, et chez vous. Ils sont malins. Restez froids. Ne cédez pas à la révolte émotionnelle. Ça empêche de réfléchir, et ça pousse à agir inconsidérément.

     

    • Apparemment la "fiesta" se déroulait dans une zone portuaire ne comprenant pas de résidences privées mais des entreprises, paraitrait même qu’elle est en cours de démantèlement.

      Donc simple question, à 4h du mat avec d’un côté de l’eau et de l’autre des entreprises ça dérangeait qui exactement ?
      Faudrait pas être un peu neuneu pour aller préserver le sommeil des poissons avec autant de zèle ?
      ....à moins qu’il y ait d’autres raisons plus "obscures".... on s’est compris.


    • #2253304

      @ KIPIK

      Je vais être franc. Je me tape du décès de ce type comme de l’an 40 étant donné que l’affaire est instrumentalisée de A à Z, de même que la gauche se fiche royalement des filles quotidiennement violées et tuées par des migrants.
      Au spectacle des cadavres exhibés comme des marionnettes, le plus indigné aura droit à son auréole.
      Dès que ça pue la merde, il y en a qui se précipitent à l’endroit concerné. On pourrait les appeler des scatophiles médiatiques.


    • "Tout est fait pour que la population haïsse la police, pas le migrant...".

      Personnellement, je hais les deux à égalité.


    • « Donc simple question, à 4h du mat avec d’un côté de l’eau et de l’autre des entreprises ça dérangeait qui exactement ? »

      Peut-être la préfecture, la mairie ou le port autonome qui se sont souvenus in extremis que les quais n’étaient pas protégés par des garde-corps et ont cherché à s’éviter un procès en responsabilité civile, un accident étant toujours possible.

      Il y a quelques années, il n’était pas rare que des teufeurs fassent des chutes mortelles à l’occasion de rassemblements techno. Même chose lors de l’occupation récente de facs par des étudiants (ou supposés tels) où un énergumène a réussi à tomber d’un toit. Enfin, dans certaines grandes villes, les services de sécurité sont sur le pied de guerre pour le moindre match de ligue 1.

      En termes administratifs, ça s’appelle la protection des populations et il y en a plus d’un qui psychotte - comme on disait dans l’armée - dans les lieux de pouvoir à l’approche des jours de fête.


    • (suite)

      Quant aux forces dites de l’ordre, qui ne font plus que casser du GJ depuis de nombreux mois, elles seront passées sous l’impulsion de quelque chefaillon de la prévention à la répression en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, la frontière entre les deux n’étant pas toujours d’une grande netteté.


  • #2253098

    Le mensonge sûrement, mais c’est l’orgueil qui anime toute cette classe de privilégiés, lesquels se serrent les coudes entre eux en entretenant mépris et arrogance vis-à-vis de tout un peuple qu’ils sont censés servir !

    Philippe le montre par ses rictus, le CRS par sa matraque, car tous sont contaminés par cette haine anti-peuple... La peur est de leur côté.

    À l’étage en-dessous : le gauchisme, puéril et ignorant, mais agissant.
    Les Gilets Jaunes gauchistes sont là pour proposer des RIC, des alternatives, des plans B, du système D, bref de la réformette anarchiste, l’organisation du bordel... tout en grattant quelques dons au passage, c’est pour la bonne cause.

    C’est pas avec ça que ça va changer. Il faut rester droit face à l’oppression, installer un rapport de forces frontal, direct... et qui adviendra de toute façon.

    Au lieu de faire des barbecue au bord de la plage, des actions régulières de sabotage seraient plus utiles : mais là aussi c’est de la réformette et ça va ne faire qu’exciter le pouvoir.

    Donc notre seule alternative est très simple à comprendre - mais tout est fait pour nous en détourner : à la force armée gouvernementale ne peut s’opposer que la force du nombre, laquelle viendra noyer les petits robocop alors en très large sous-effectif.

    S’il y a eu autant de blessés c’est parce que :
    1- on ne s’attendait pas à l’utilisation d’un tel armement
    2- on n’était pas assez nombreux (pour 1 CRS il faudrait 10 GJ)
    3- on n’était pas assez équipés/protégés.

    Quant à l’organisation c’est très simple : rdv au plus près de l’Élysée, en direction de l’Élysée.
    Qu’on passe à autre chose, tout ce théâtre républicain a assez duré.
    Ces gens sont clairement là pour détruire le pays, grâce à nous ils sont devenus puissants mais inutiles, ils ne veulent pas partir, à nous d’aller les chercher.

     

    • #2253124

      Se friter avec des gens équipés et entrainés est vraiment le summum de la stupidité. Laissez les racailles s’occuper de la police. Ils se feront humilier et tabasser. Pendant ce temps au moins, cette racaille nous laisse relativement tranquille.
      Retourner la stratégie du pouvoir contre elle, c’est ça la véritable intelligence et supériorité qui peut nous faire gagner.


    • #2253168
      le 06/08/2019 par si le coup de force est possible (fin)
      Mort de Steve Caniço : Brigitte Jullien (IGPN) : "Nous n’avons pas dédouané (...)

      The Médiavengers Zionist War : quand on appelle à voter, je sais pas qui est le plus stupide.
      Vous attendez sûrement la prochaine élection ?
      Qu’est-ce que les racailles ont à voir là-dedans ? Vous en avez vu avec les Gilets Jaunes ?
      Vous voulez envoyez les Tirailleurs en première ligne vous... Bonne mentalité.

      Je parle uniquement du rapport de force suivant (et tout le monde est le bienvenu) : la force du nombre pour faire plier la force armée fatiguée et en sous-effectif - en espérant que certains en aient plein le cul et préfèrent rejoindre le Peuple plutôt que de se suicider par exemple.

      Je peux pas être plus clair, mais je comprends que ça dérange.


    • @ si le coup de force est possible

      Non mais laisse, c’est juste un post-soixante-huitard frustré. C’est le fond des couilles du baby boom : trop jeune pour avoir connu les mouvements sociaux de 68 et trop vieux pour avoir pu choper le train de la révolution numérique. Ces gens-là pensent toujours avec leur ancien logiciel mais utilisent les moyens d’expression modernes (clic-bouton). Ils sont dépassés mais se pensent "in" et malheureusement ils représentent une majorité des français aujourd’hui.
      Ces français qui ont bien profité et qui laissent leur successeurs hériter des crasses qu’ils ont caché sous le tapis toutes ces années.


    • #2253619
      le 07/08/2019 par si le coup de force est possible (final)
      Mort de Steve Caniço : Brigitte Jullien (IGPN) : "Nous n’avons pas dédouané (...)

      KNB : quant à moi je me méfie du deuxième larron qui vient s’incruster pour tenter de me faire haïr mon prochain lol
      J’ai rien contre Mediavengers, je recadrais juste mon propos, en espérant une réponse sur le fond qu’il aurait mal compris.
      Mais la plupart sont juste là pour s’afficher ou se délester d’une humeur passagère, non pour dialoguer et trouver des réponses, ça c’est vrai par contre.
      Ce qui me conduit de plus en plus à penser que le virtuel c’est le néant total... L’intermédiaire Écran, précisément, fait écran aurait pu dire Baudrillard... Bref.


    • Je me suis permis de "m’incruster" comme tu dis (...) parce que tu ne sembles pas avoir encore cerné le personnage et que je me suis senti concerné quand tu as parlé du vote, car je fais partie de ceux que ce triste sire a insulté et raillé à ce sujet.
      Je ne cherche pas à te faire haïr qui que ce soit, donc sur ce, je te laisse découvrir les joies de la discussion "de fond" avec ton interlocuteur privilégié. Bon voyage et amusez-vous bien.


  • " On les fait s’indigner à propos d’un noyé pour qu’ils ne s’intéresse pas à nous, leurs exploiteurs . Demain on dégottera une autre babiole pour les divertir " .


  • Bis : où sont les défenseurs de notre si "belle police" qui, ici, éreintaient tout ce qui n’était pas pro avant le 17 novembre ?

    Vous vous contentez de faire profil bas jusqu’à la prochaine éclaircie ?
    Vous avez enfin ouvert les yeux ? La lumière vous serait-elle enfin arrivée ?
    Une autre possibilité ?


  • La synthèse rendue publique mardi, et citée par le Parisien, dit juste que les policiers n’ont pas fait l’appel pour déterminer l’identité de l’ensemble des personnes présentes sur le quai avant l’assaut, pour ensuite, refaire l’appel après l’assaut pour s’assurer que tout le monde est toujours bien présent.

    Car pour « établir le lien entre l’action des forces de l’ordre et la disparition », il faut disposer de la liste des personnes présentes, de celles tombées à l’eau, ce qui est impossible à postériori. S’agissant de la disparition avérée ce soir-là de Steeve, l’emploi de la précision « dans le même secteur » est là pour nous dire que rien ne prouve qu’il était sur le quai au moment de l’assaut des forces de l’ordre, ce qui est certain c’est que rien ne prouve le contraire, que l’usage de la violence dans cette configuration constitue une mise en danger de la vie d’autrui, et que les policiers ont été immédiatement informés que des personnes sont tombées à l’eau.

    Pas étonnant que les juges qui connaissent la mécanique juridique demandent à être dessaisis, pour ne pas à avoir à répondre à des questions de logique pure, impossibles à éluder.

    L’IGPN nous prend pour des Marcheurs de la première heure, et les médias se font les relais de la communication gouvernementale en nous prenant pour des majorettes ; on peut juste se demander si les deux sont dans leur rôle.

    Dire que rien ne prouve que Steeve était présent parmi les personnes tombées à l’eau, quand rien ne prouve le contraire, et que tout prouve que l’usage injustifié et disproportionné de la violence a constitué une mise en danger de la vie des personnes présentes sur des quais sans rambardes, ce n’est pas dédouaner le dernier maillon « police », c’est absoudre l’ensemble de la chaîne de commandement gouvernementale qui normalise la violence physique, comme elle le fait pour la violence sociale, à la violence économique, la violence politique, la violence juridique, la violence fiscale…

    Ensuite, le fait d’avoir attendu plus d’un mois pour diligenter des recherches pour retrouver le corps de Steeve, et de ne le retrouver qu’une fois que son état de décomposition ne permet plus d’établir la cause de la mort par noyade, résume à lui seul tout le cynisme de la situation.

     

    • Comment reste-t’on un mois sous l’eau,et a proximité du lieu de noyade ?
      Cela interpelle. De même que sa découverte fortuite par un bateau de transport.
      Je n’ai pas lu au fil des articles d’explication concrète, mais peut-être suis-je passé a côté.

      Certains ont même dit que son corps aurait été retrouvé en amont, et d’expliquer le phénomène par une vague remontée de l’océan.
      Là encore je n’ai pas trouvé d’analyse ou même de confirmation précise.

      Quand au rapport de l’IGPN, je crois comprendre que c’est "public", quelqu’un sait-il comment peut-on accéder à ce document si on veut le lire par soi même ? (celui-ci et tous les autres.)


    • Le rapport de l’IGPN n’est évidemment pas rendu public : seule une synthèse de 9-10 pages a été communiquée à la presse dans cette affaire.
      C’est un dossier de presse comme en rédige l’entourage de Schiappa chaque fois qu’elle dit une connerie devant les caméras et qui permet aux journaleux qui n’ont rien écouté ou qui vivent en province de pondre un papier en utilisant la fonction copier / coller de leur traitement de texte.
      En pratique, le dossier de presse est publié sur le site du ministère concerné dans une rubrique particulière. En ce qui concerne ce Steve (joli prénom bien de chez nous), je n’ai pas vérifié.
      Les journalistes ne servent donc strictement à rien : nous n’avons pas besoin d’eux pour savoir à quelle sauce nous allons être mangés.


  • Le négationnisme comme instrument politique a fait son entrée en république macroniste....Et pas de doutes ou de déviations hein...La révolution est un bloc (Clemenceau),le mensonge aussi...La Pravda veille,le GPU surveille...Pas de répression mais de la normalisation à la soviétique... !!
    Elle a bon dos la Brigitte avec sa trogne à la Loiseau...son visage respire l’honnêteté !
    L’IGPN est une vaste blague...Continuez les médias à vous discréditer,cela va dans le bon sens...Votre disparition passera inaperçu tant elle sera évidente...La vraie justice prendra le relais !


  • Ah, c’est dur pour la police de se dépatouiller de cette merde sans mentir,n’est ce pas Brigitte .En l’espace d’une semaine , ils arrivent à trouver les causes de l’incendie de ND, et là, ils pêchent pour connaitre une vérité qui est pourtant est évidente .Mais cracher le morceau , c’est d’autant plus difficile lorsqu’on se sent coupable en cherchant toutes les raisons pour s’en éloigner .Mais pour ça on fait confiance à nos procureurs, qui sont d’une impartialité à toutes épreuves et d’une justice droite dans ses bottes sur qui il n’y a aucune ambiguïté et ne parle pas de notre ministre de l’Intérieur qui est d’une intégrité incomparable dans un gouvernement proche de son peuple .
    Tous les ingrédients y sont pour enfin trouver le vrai responsable de cette tragédie, quand ? peut-être un jour ,le temps fera le reste .

     

  • quand tu regardes sa tête d’ahuris à celle là, tu te doute bien qu’elle n’a pas été nommée à ce poste pour son intelligence ou son intégrité, non, uniquement parce que c’est la voix de ses maitres...


  • Soit on les dégage, soit on se tire chez Poutine.


  • un mot me vient à l’esprit : quel toupet ! mentir les yeux dans les yeux est devenue la norme pour cette classe dirigeante. on sait lire quand même ! "par la ruse et la tromperie tu dirigeras" cette citation n’est tirée ni de la Bible et ni du Coran d’où vient elle alors ?....


  • je me méfie toujours des doubles prénoms....

     

  • J’avoue être parfaitement indifférent au cas de monsieur Steve Caniço. Un soifard nantais qui tombe dans la Loire, un de plus j’ai envie de dire... Il parait que Rennes n’est pas triste non plus en production de soifards. Par contre, quand les GJ se font matraquer la gueule sans aucune raison valable, mais vraiment aucune, ca c’est un scandale ! Et que dire des passants, comme cette vénérable Marseillaise, qui n’ont rien demandé à personne ?

    "Ne généralisons pas, policiers gendarmes sont nécessaires, mais leur mission est-elle dévoyée par un régime aux abois ?"

    C’est évident.


  • Mais il est une évidence, que les missions initiales de la police et de la gendarmerie ont ont été complétement dévoyées.

    Nous sommes passés de la mission de défense des personnes (toutes), et des biens (tous), à la délation politique, surveillance politique, tabassage politique, et racket en bandes organisées suréquipées, le long des routes, pour le seul profit d’une oligarchie mondialiste, corrompue jusqu’à la moelle des os.

    Les seules missions de défense, que font encore police et gendarmerie, sont celles des intérêts exclusifs de cette même oligarchie, qui applique à la population française, les mêmes méthodes, que celles appliquées aux palestiniens.

     

  • Mais que faut-il faire pour être réellement "condamner" par l’IGPN et la justice ?
    Racketter des dealers dans le 18e, se livrer à des actes sexuels problématiques sur son lieu de travail, autoriser des livraisons des drogues sous "protection".

    En gros être clairement fautif de malversations "en dehors" du travail assigné.
    Mais un fonctionnaire qui fait son "travail" , même de manière effroyable et potentiellement dangereuse,voire même mortelle... à t’il été condamné par l’IGPN puis la justice récemment ?

    Ne parlons même pas des peines et sanctions infligées...la logique voudrait qu’elles fussent plus lourdes pour quelqu’un portant l’uniforme. Et bien non, c’est même l’inverse.


  • Mort défoncé la nuit de la fête de la musique. On pourrait essayer de trouver des responsabilités, ça reste que si il n’avait pas été défoncé à pas d’heure à défier les autorités il ne se serait pas jeté au fond de la Seine sans savoir nager. Instinctivement pour avoir connu un peu ce genre de situation à la con , aucun policier n’a du le forcer à se jeter à l’eau. Que personne ne l’est retrouvé ça prouve aussi que le gars était sûrement perché tout seul et que personne n’était avec lui pour le voir sauter. Sinon au minimum un gars qui sait nager aurait essayer de le récupérer en sautant aussi, ou bien une fille aurait alerter et des gens se seraient bouger pour lui. Une mort triste pour l’entourage, mais ça ne permet pas d’accuser les flics de l’attitude de ravagé du gamin. La défonce et la rébellion à l’autorité n’autorise pas non plus à accuser les autres de sa propre inconscience. Faut arrêter le sentimentalisme à la con. Il est mort defoncé la nuit d’une fête de la défonce. C’est la faute à personne , c’était son heure. Profitons-en pour réaliser que la défonce ça mène hélas parfois au pire. Voilà pourquoi on appel ça "de la défonce". Paix à son âme.

     

  • Les juges demandent à etre dessaisis pour ne pas avoir à mettre en cause un frère de loge ...plus que pour des motifs de relations professionnelles : c’est un comportement rare , et s’ils le demandent c’est que ça pue !


  • dans ce pays, on aimerait voir autant de manifestants lorsqu’un adolescent ou une gamine se fait égorger ou massacrer par une chance pour la France ! A part éventuellement une petite marche blanche des proches de la victime !


  • On peut constater que les Brigitte vieillissent très mal.........

     

  • Cela me fait penser aux heures les plus sombres de l’histoire de la République, lorsque la Terreur voulait exterminer la population vendéenne et avait trouvé comme méthode les noyades dans la Loire.

     

    • Sans aller si loin dans l’Histoire que la temporalité récente et républicaine tente d’effacer, mais pour leur faire fermer leur claque-merde si cher à maître Folace, avec des affirmations comme celles-ci :



      « Les policiers et les gendarmes sont les piliers de notre nation ! On ne peut pas accepter qu’il y ait une défiance des Français à leur égard ! »



      ... il fut un temps où l’’on pouvait vite finir au Vel d’Hiv. Et sans résistance, cela aurait pu être pire : c’est dire si la défiance a du bon parfois. Quant au noyé, nous pouvons douter qu’il obtienne un jour réparation : la clique aux pouvoirs s’en bat les noix...


  • Brigitte Jullien directrice de l’IGPN ! On l’aurait plutôt vu derrière une caisse enregistreuse.


  • "On ne peut accepter qu’il y ait une défiance des francais vis a vis de la police .. ?
    C’est tout ce qu il trouve à dire lui ?
    Il faudrait donc aimer se faire tabasser,gazer, mutiler ou tuer par la police ?
    La police retrouvera le respect du peuple qu’elle mate et massacre pour le compte des ordures qui nous dirigent , que le jour ou elle arrêtera d’ obeir aux ordres immondes de sa hierachie malfaisante.
    Pour l’instant ce que je vois , ce sont des esclaves en uniforme qui jouissent de maltraiter d’autres esclaves sans défense.

     

  • "Nous n’avons pas dédouané la police"
    amen !


  • Nous ne saurons (surement) jamais ce qui s’est passé a nantes via ce pauvre steve.
    Mais gardons la tete froide,comme vous l’aviez mentionné plus haut cher ER/ c’est le nouveau ticket gagnant pour sa lutte contre flic et etat(légitime) alors que ces meme trou de balle, font parti des gland qui cassent au marge ou a l’intérieur des mouvements gilet jaune.
    Je ne vais pas suivre la musique du tous pourri chez les flics : certes il y a des gros cons, mais il y a aussi des connards bien present chez ce genre de gus qui se tortillent comme des vers sur de la techno pourrave symbole de l’inculture musicale.
    Nous sommes passé de bowie, krafwerk,gary numan,prodigy a de la merde(comme toute la sique actuel)
    je connais nantes, comme rennes : j’ai voulu y habiter : nada !!trop étudiant et a nantes trop de zone défoncé, alors que la ville est véritablement jolie.
    Si c’est un horrible drame ce qui est arrivé a steve : n’oublions pas, qu’ils etaient tous ou presque défoncé jusqu’au trognon : avec de la mauvaise dope : scotch plus alcool 90, ou 8/6 + fausse coke= des états lamentable, et pourquoi pas que certains avaient pris des mauvais trip : la raison qu’ils ce sont foutu a la baille:ils ont cru voir une piscine dans leurs mauvais délire.
    BREF/ un peu d’humour dans ce monde PATHETIQUE.


  • Pas de violences dans la police , je pense que cette femme est bien utilisé par castanner , il fallait la trouver la petite qui est aussi bete qu’elle en a l’air pour faire la pupute de service .


  • Le fonctionnariat...

     

    • Vous préfèreriez sans doute un système basé sur l’élection des procureurs et des sherifs avec recours à des chasseurs de primes payés au scalp ?

      On y vient, d’une certaine manière, ne serait-ce que par dévoiement de ce qui était notre mode de fonctionnement.

      Mais dites-vous bien qu’il y aura toujours une hiérarchie pour couvrir les bavures et préserver les politiques.


  • 39 jours pour laisser le temps décomposer le corps de la victime et effacer toutes les preuves de violence, cela me rappelle une certaine maëlys...


  • Les responsables femmes des administrations et les femmes ministres dans le gouvernement Macron sont toutes moches et méchantes . Elles ne risquent pas le harcèlement au travail ou le harcèlement de rue .


Commentaires suivants