Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

Deux drones abattus, deux pétroliers arraisonnés et d’autres incidents ont attisé les tensions irano-américaines dans le détroit d’Ormuz depuis deux mois. Avec quel impact sur le marché du pétrole ? Virée aux confins de la géopolitique énergétique et militaire avec Francis Perrin, spécialiste des problématiques énergétiques à l’IRIS.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2252958

    La guerre des 6 jours (juin 1967) fut déclenchée par Israël en réponse à l’interdiction faite aux navires Israéliens d’emprunter le détroit de Tiran : dangereux précédent . On verrait bien les judéos-US attaquer l’Iran au nom du principe de la liberté des mers, prétexte qu’ils avaient déjà utilisé pour déclarer la guerre à l’Allemagne en 1917 .

     

  • #2252965

    Ce que je retiens de cela c’est qu’au final Israël est évincé du discours alors qu’il est la principale cause de ces manipulations géostratégiques... Ce personnage omet consciemment de mentionner cette vérité pour préserver ses propres intérêts.

     

  • #2252984
    le 05/08/2019 par anonyme
    L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

    J’ai écouté jusqu’au bout Mr Perrin, et le résultat est à peu près le même que dans les champs de courses hippiques.
    Il a surtout parlé des chevaux, de leurs performances, des jockeys mais pas du fumier, du fumier de propriétaire qui a engagé trois ou quatre chevaux (pays) pour gagner cette putain de course (l’argent du pétrole) sans même prendre le risque d’être le principal favori ou même de tomber.
    Pour les amis turfistes d’E&R juste un tuyau, la photo finish c’est toujours la même.


  • #2252993
    le 06/08/2019 par le moine vengeur
    L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

    On ne peut que constater le manque de solidarité des pays musulmans face à l’hégémonie américaine,la pauvreté européenne à se positionner en tant que telle,le dégonflement des pays d’Asie,tous à se coucher comme des larbins et qui, s’ils avaient quelque souveraineté,contrebalançeraient l’injustice du grand Sam,et l’obligerait à mettre un holà à ses prétentions à dominer le monde...et le grand Sam plierait !..et tout le monde pourrait respirer un peu:le terrorisme n’existerait sans doute pas,Israël verrait ses velléités guerrières rangées dans les armoires...
    J’ai fait un rêve...ce jour arrivera...

     

    • #2253280
      le 06/08/2019 par reymans
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      A mon sens vous vous méprenez, le sam en question ne plierait pas mais trouverait plutot là un prétexte bienvenu pour partir en guerre.


  • #2253018
    le 06/08/2019 par François Desvignes
    L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

    Il y a 4 points sur lesquels on ne eut pas être d’accord avec Perrin :

    - En cas de guerre, l’espérance de vie de l’Iran se comptera en heures.

    Sur le papier, cette analyse étai celle de la guerre de Corée et de la guerre du Vietnam, hier encore de la guerre en Afghanistan : les US n’ont jamais gagné aucune de leurs guerres contre les petits.

    Si les US veulent gagner la guerre contre l’iran, c’est pâtée par pâtée de maison qu’il faudra la faire, ce qui, comme dans les exemples donnés, est tout simplement infaisable.

    - En cas de conflit, le blocage d’Ormuz sera la dernière hypothèse

    Ou la première : si vous vous appelez David et que Goliath est en face de vous, que donc vous n’avez droit qu’à un coup, le blocage du détroit d’Ormuz est la première chose à faire parce qu’elle précipitera tous les alliés US dans la faillite économique immédiate et ne pourra donc que convaincre les US à venir à la table des renégociations.

    - Personne ne veut la guerre.

    C’est la plus mauvaise observation : personne ne veut jamais la guerre ; on la croyait impossible en 14 et écartée en 39 ; c’est quand on pense que la paix est sauvée que la guerre est la plus proche.

    En fait, depuis la guerre de sécession, personne ne contrôle le processus des guerres modernes Certains peuvent l’espérer, d’autres la craindre, enfin d’uatres encore l’empêcher ou la retarder, mais tous en vain.

    Le processus de guerre est un processus autonome qui échappe à la maitrise des bélligérants.

    L’autonomie de ce processus s’appelle "Dies irae" qui est la causa causum.

    - Une guerre avec l’Iran nous fera mal mais ne nous tue
    ra pas.

    30% du commerce pétrolier d’Ormuz n’est pas tout le commerce pétrolier

    Pourtant, une guerre dans le détroit d’Ormuz nous tuera, nous européens, instantanément surtout si le blocus du détroit a lieu à l’heure des moissons soit en mai/juin/juillet 2020.

    Le prix du pétrole explosera et avec lui le prix de toutes les matières premières.
    Si le détroit d’Ormuz c’est 30% du commerce mondial pour le monde c’est beaucoup plus pour nos approvisionnements : le rationnement sera partout, la disette pétrolière la règle.

    Si donc, cela devait se réaliser, c’est nous qui serions à genoux bien plus que l’Iran ou si autant que l’Iran, lui restera uni dans son adversité tandis que chez nous la disette fera exploser la guerre civile puisque la paix civile ne repose plus ici que sur la CAF et que tout le reste n’est que haine vigilante de tous envers tous

     

    • #2253030

      " personne ne veut jamais la guerre ; on la croyait impossible en 14 et écartée en 39"
      Faux : en 14 et 39 l’Angleterre vouait la guerre pour detruire l’Allemagne devenue trop puissante


    • #2253058

      Merci monsieur Desvignes, pour ce rappel, ou pour ceux qui ne connaissent pas l’apprentissage des prophéties chrétiennes, en ce jour de Transfiguration de Notre Seigneur.
      Pour ma part, ça fait déjà un long moment que je la vois arriver et l’attend.

      Cordialement,
      Letrap


    • #2253063
      le 06/08/2019 par François Desvignes
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      àdelf

      Non l’Angleterre ne voulait pas la guerre : elle voulait , comme aujourd’hui les USA, que personne ne conteste sa suprématie et elle espérait bien la maintenir sans devoir recourir à la guerre.

      l’Allemagne ne voulait pas non plus la guerre en 39 : elle voulait s’étendre sur les territoires allemands de l’Est, sans avoir à recourir à la guerre, et si elle devait s’y résoudre qu’à la condition de remporter une victoire totale et rapide parce qu’elle savait qu’elle perdrait une guerre longue.

      Ce n’est pas une association secrète de gargamels qui dirige l’Histoire à nos dépens, c’est Dieu dont ils sont les instruments.

      Ni le Sanhédrin, ni Pilate ni César ni les scribes ni les Pharisiens encore moins les marchands du temple n’ont jamais rien dirigé depuis 2000 ans : ils l’ont prétendu, ils l’ont espéré, ils y ont travaillé, mais ils n’ont jamais été en dernier ressort que les instruments du Ciel

      Ils n’ont RIEN fait que Dieu ne l’ait voulu ou permis, et qu’aux desseins que Dieu a voulu.

      C’est à cause de la pluie que nous avons perdu Waterloo et la face de la France en fut à jamais changée.

      Seul Dieu permet la guerre et seul Il l’empêche, à Ses conditions.

      C’est sur le terrain qu’il trace que les belligérants en remplissant leur rôle lui obéissent..


    • #2253091

      0 François Desvigne .Israel non plus ne veut pas la guerre ; simplement il y pousse ardemment dans l ’ombre et il a un ami puissant américain et bien en main qui devance tous ses désirs . Reconnaissons aussi qu ’il est souvent bénéficiaire des guerres .


    • #2253358

      "causa causam serens" serait plus exact ... (enchaînement des causes).

      Cela dit, se sont les Parlements qui décident de la guerre et non les coqs ou les roitelets élus à la présidence. Non ? Alors, doit-on comprendre que les parlementaires ont été corrompu ?


    • #2253572
      le 07/08/2019 par Vent Couvert
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      D’autant que le pétrole n’est pas que le carburant, il y a tout de sorte de produits qui sont utilisés couramment dans nos sociétés et qui sont bien entendu dérivés du pétrole ou du gaz et qu’il pourrait s’avérer embêtant de manquer. Un des meilleurs exemples peut être le traitement des eaux (potable, usées, industrielles) dont le processus de traitement physico-chimique par flottation est obtenu grâce aux polyacrylamides, polymères à base d’acrylamide, lui-même produit d’une solution d’acrylonitrile, produit synthétique provenant de la pétrochimie.
      Pas de pétrole, pas de produits pétrochimiques, pas de traitement des eaux.


    • #2253580
      le 07/08/2019 par François Desvignes
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      Syzygy

      L’enchainement des causes est une autre manière d’expliquer qu’il n’y a pas de cause des causes parce que s’il devait y en avoir cela obligerait à reconnaitre que Dieu est seul Causa causam.

      Et ce constat ( Dieu = causa causam) provoque un AVC immédiat chez tous les républicains bon teint qui devraient alors se confesser n’être que les instruments pitoyables de Dieu.

      Mais chacun a le droit d’être con et de mauvaise foi, surtout, quand, comme nos parlementaires, ils sont justement payés pour le rester.

      Quant à la question de procédure de savoir qui déclare la guerre, cette question est accessoire à la question principale de fond qui est de savoir qui a décidé de la guerre, et si la première peut varier la seconde est unique : c’est Dieu seul qui veut ou permet la guerre et sans Sa décision, aucune guerre n’aurait jamais été possible.

      Même Abel serait resté vivant.


    • #2253661
      le 07/08/2019 par vierge effarouchée
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      Holà père François, c’est Dieu qui décide des guerres ? Alors pourquoi ton Dieu d’amour a détruit en 14/18 les empires centraux et les dynasties catholiques ? Pourquoi a-t-il fait se massacrer les français et les allemands ton Dieu d’amour ? C’est lui aussi qui a décidé de brûler vive les populations civiles à Dresde, Hambourg, Hiroshima et Nagasaki ?


    • #2253725
      le 07/08/2019 par François Desvignes
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      @vierge effarouchée

      Si vous voulez avoir la réponse à votre question, lisez le Deutéronome, c’est expliqué par le menu. (Ne ricanez pas à la face de Dieu comme Sarah dans sa tente : ça L’énerve).

      Mais nous ne l’avons plus lu puisque nous n’y avons plus cru : DT 11 13 et svts

      Puisque vous ne lirez peut-être pas le Deut :

      Dieu n’a pas "voulu" Dresde
      Dieu n’a pas voulu l(empêcher
      C’est parce qu’il n’a pas voulu l’empêcher que Dresde s’est produit.

      Quand vous voyez un malheur, ne dites pas "C’est la preuve que Dieu n’existe pas !" mais posez-vous la question "Pourquoi n’a-t-il pas empêché ce qu’il aurait pu empêcher ?"

      Parce que VOUS n’avez pas lu le Deut.

      Dieu a voulu la chute de l’Union soviétique
      A son heure, selon son modus operandi : le mur de Berlin.

      Parce que malgré 72 ans de dictature, la foi des russes était restée incahangée voire fortifiée.

      Lisez le Deut , il vous explique comment devenir milliardaire
      Et Dieu ne trompe ni ne se trompe.

      PS :

      Nos historiens "bien pensant" sont des prophètes du neant, les scribes du mensonge
      Des maniaques idéologiques qui prennent leurs contresens pour la lumière.
      Ne les croyez jamais : quand ices aveugles ne se trompent pas, ils vous mentent.


    • #2253906

      @François Desvignes

      Une fois n’est pas coutume, je me dois de vous montrer la lumière ;)

      Ce n’est pas Dieu qui a voulu le soviétisme global et sa chute, ce sont les élites européennes, des Nobel et compagnies (pétrolières), ces individus de chair et de sang anonymes et invisibles que les peuples européens, prime soumis, engraissent docilement sans se poser de question de génération en génération, personne et rien d’autre.

      Il est évident qu’il en va de même pour toutes les idéologies concentrationnaires, pour tous les tracés de tous les territoires de tous les peuples colonisés depuis + ou - 2000ans par Europa, pas 4000, pas 8000, pas 16 000, pas par les chinois et encore moins par les martiens.

      C’est ça le problème avec le monothéisme anthropomorphique iconodule basé sur la race, y a forcément identification et projection et, in fine, dérives et abus, vices et perversions.


    • #2254120
      le 08/08/2019 par François Desvignes
      L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

      @Ed

      Mais ça vous fatigue pas de croire aux mêmes balivernes pseudo cartésiennes depuis cinq siècles de matérialisme grandissant ?

      Vous ne voyez pas qu’en cherchant et en poursuivant des êtres en chair et en os , réduisant vos combats à des conflits ad hominem, vous aplanissez une autoroute à l’Esprit d’Iniquité ?

      Quand on vous dit que Dieu est seul souverain, ce n’est pas pour vous expliquer que Staline est innocent

      Mais pour vous expliquer que Staline ne serait jamais né, si vous n’aviez pas pris Dieu pour un con.

      Et qui vous a persuadé que Dieu était un con ?
      Ceux-là mêmes qui vous ont enseigné votre catéchisme du matérialisme historique.

      Ceux qui vous ont dit que vous seriez des diieux si vous prêchiez que Dieu était un con.

      Cette théorie s’appelle l’Humanisme.
      Et vous en êtes irradié.
      C’est elle qui a été l’architecte, la mère, l’ouvrière,et la prêtresse de tous les massacres de l’Humanité souffrante depuis 5 siècles.

      En France, elle porte un nom : la République française.

      Son cri de guerre est : que tous meurent afin que Dieu meure !
      Son père est Satan.

      Du haut de votre raison qu’humaine, vous êtes ses idiots utiles.
      Les complices inconscients de notre génocide.


    • #2254347

      @François

      Vous ne m’avez pas compris parce que vous êtes coincé dans un logiciel, un paradigme, un dogme... pas moi, je vous comprends parfaitement.

      Je n’ai pas parlé de "Sylvester Staline", comme je ne parle pas, non plus, d’individualité, qu’il s’agisse de Soros ou d’Hitler, j’analyse le Système et je parle du Système, et celui-ci est linéairement matériel (et totalement artificiel) depuis un peu plus de 2000ans... pas 500ans ;)

      Le fait est que rien de matériel (peut-être bien), pas 1 gramme de coton, de maïs ou de cuivre, n’échappe plus au fascisme européen, vous pouvez (si vous le pouvez) retourner le bidule dans tous les sens, il n’y a pas d’autre exactitude en ce monde matériel aujourd’hui .

      Moi je peux prouver ce que j’affirme, contrairement à vous, telle est l’infime nuance de mon éclairage..

      Bref, je ne peux que vous recommander de méditer quelques heures sur "La Conversion de Saint Paul" de Michelangelo Merisi


    • #2255162

      ... et pour bien enfoncer le clou, si j’ose dire, j’affirme aussi que l’Humanisme est le fruit de l’Universalisme qui est lui-même littéralement synonyme de Catholicisme, et que donc, ces 3 idéologies sont historiquement et strictement consanguines et européennes, et je le prouve en vous invitant à constater le travail "humanitaire" ("post") colonial et global effectué par des organisations chrétiennes (catho) européennes dans toutes les sociétés humaines de la planète (et bientôt au-delà) ET dans les labos de biotechnologie, de chimie et de cybernétique des universités cosmo-catho des 5 continents....

      ...Et si je vous disais qu’il n’y a JAMAIS eu d’argent, de schisme, de révolution et de dieu, que tout ça n’est que Kontrol matériel et projection de l’esprit uniquement rendus possibles par l’externalisation matérielle de la mémoire, ce qu’on appelle "écriture" ( Livre < Cyber ) depuis l’antiquité européenne, et seulement européenne  ?

      Bref, je suis bien conscient que ce que je dis ici doit paraître insensé ou hors-sujet.. mais pas du tout en fait, parce que si vous pouviez le comprendre collectivement (pas que sur E&R donc), nous n’en serions pas là .


  • #2253029

    J’attends toujours de voir les débris du drone iranien abattu.

     

  • #2253095
    le 06/08/2019 par alderic-dit-le-microbe
    L’Iran et la crise du détroit d’Ormuz

    Entretien proposé par Jean-Baptiste Mendes. lol !

    Perrin raconte n’importe quoi. Ce prétendu "expert du pétrole" auto-proclamé, ne connait de l’énergie que ce qui va dans le sens du système de domination actuel. C’est une langue de vipère. Le petit jeu entre les USA et l’Iran n’a qu’un véritable objectif : faire monter les prix du brut pour impacter les économies et les industries concurrentes des USA, et donc de la loge.

    Les cibles principales sont l’Europe et la Chine. La Russie va bénéficier de cette supercherie puisque son économie repose principalement sur les ventes d’hydrocarbures. Ce sont donc les deux gagnants de la seconde guerre mondiale qui profitent une fois encore du chaos semé non loin des sources de brut. Cela s’ajoute à la déstabilisation du Venez qui produit les mêmes effets.

    Tout le reste, c’est de l’habillage pour masquer les véritables raisons et pour justifier l’agressivité des frangins commanditaires . . .

    Mon petit doigt me dit que c’était la fois de trop, et que la riposte sera douloureuse.


  • #2253659

    Allez, on va dire que la Russie qui a intégré la WTO en 2012 (OMC Genève), soit exactement 11 ans après la Chine, n’a absolument aucun rapport de près ou de loin dans la destruction systématique et méthodique de tous les pays musulmans de la Route de la Soie qui relie l’Europe à la Chine et, magie du hasard (ou de la divine volonté, amen), qui n’ont précisément pas encore intégré la WTO (OMC Genève)... comprenne qui veut quoi mdr

    Bref, toute autre analyse théologique, politique ou économique plus ou moins poussée est tout simplement bonne pour la poubelle.