Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Deux Français sur trois ont déjà dû renoncer à leurs vacances d’été par manque d’argent

 

D’après un sondage IFOP, un nombre croissant de Français, appartenant aux classes moyennes et populaires, doivent renoncer à partir en vacances car ils n’en ont plus les moyens. Une fracture symptomatique qui vient s’ajouter à celles déjà mises en lumière ces derniers mois par la crise des Gilets jaunes notamment.

« Selon notre étude, 40 % des Français ont renoncé plusieurs fois à partir sur les cinq dernières années ».

Une part croissante des Français les moins aisés n’iront pas se reposer à la campagne ou respirer l’air de la mer durant ces vacances d’été. Essentiellement à cause du coût de celles-ci. C’est en tout cas ce que révèle Sondage Ifop pour l’UNAT et la Fondation Jean-Jaurès sur les inégalités dans les départs en vacances des français. Menée par David Nguyen et Jérôme Fourquet auteur de L’Archipel français, cette enquête met en lumière un écart générationnel, social et territorial qui se creuse entre les Français.

L’étude, faite sur un échantillon de 1 003 individus, indique que 59% des Français catégorisés comme « pauvres » ont souvent dû renoncer à un départ en vacances pour des raisons financières ces 5 dernières années. À l’opposé, seulement 11% de la catégorie aisée a dû faire ce sacrifice. Plus surprenant encore, la division entre les classes moyennes supérieures et inférieures comme l’analysent les responsables de l’enquête :

« On constate ici que le niveau d’accès aux vacances d’été constitue une véritable ligne de faille sociologique au sein de la vaste classe moyenne. Le taux de renoncement passe de 48 % dans la partie inférieure de la classe moyenne à 21 % dans sa partie supérieure. Le corps central de la société n’a dès lors plus un rapport homogène à une pratique pourtant cruciale de la vie moderne ».

Ce que recherchent les différentes catégories sociales lorsqu’elles partent en vacances est d’ailleurs révélateur de ces fractures. Le premier souci des catégories populaires est d’aller dans « un endroit pas cher » (33%), ensuite de « partir loin de chez soi pour déconnecter du quotidien » (26%). Si les catégories supérieures partagent cette nécessité de partir loin et de se déconnecter du quotidien (37%), le fait de trouver un endroit peu cher s’élève seulement de 15%.

[...]

Les Gilets jaunes parmi les plus impactés

Autre symbole révélateur : 61% de Français qui se revendiquent Gilets jaunes ont un taux de renoncement fréquent au départ en vacances ces 5 dernières années. Les Gilets jaunes renoncent donc plus fortement que la moyenne des Français à partir en vacances. Pour les non-Gilets jaunes, qui soutiennent le mouvement, ce taux diminue mais reste à 45%. Cette impossibilité de se rendre en vacances alors que d’autres le peuvent renforce un clivage social et un sentiment de paupérisation entre différentes catégories de la population. Pour Jérôme Fourquet :

« Dans une société qui privilégie les loisirs, où les vacances sont un must-have, ce renoncement est un marqueur de déclassement social douloureusement ressenti. Les réseaux sociaux, sur lesquels chacun met avantageusement en scène ses vacances, alimentent ce sentiment de frustration parmi ceux qui ne peuvent plus partir ».

Lire l’article entier sur fr.sputniknews.com

 

Des Français aux revenus modestes sont prêts à tout pour « partir » :

« Ça fait déjà deux semaines qu’Anne et ses amis sont sur l’île de Groix. Malgré toutes leurs combines pour ne pas acheter de nourriture, les réserves prévues au départ se sont épuisées. Aujourd’hui Anne et Cathy vont au supermarché. Budget maximum : 45 euros pour 6 jours et 8 personnes... »

 

D’autres partent carrément sans argent :

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voilà une action totalement novatrice, à suggérer aux Gilets jaunes ! Prendre d’assaut un paquebot de croisière, sitôt accosté. En plus, là ils auraient le soutien des riverains, qui commencent à dénoncer les nuisances de ces aberrations flottantes (quoique pas toujours)

    Le temps de négocier, d’évacuer l’imposant bâtiment, la compagnie va perdre du fric. Ce serait bien plus malin que d’aider des plus privilégiés, à faire l’économie du péage. Me semble-t-il.

    Se renouveler et se remettre en question pour rendre un second souffle au mouvement...

     

    • Bon Gégé faut arrêter de débloquer.
      1. Ce ne sont pas les riches qui subissent le péage mais des familles qui ne veulent pas risquer leur vie sur les nationales
      2. Tu crois que faire perdre du fric à une compagnie de paquebot va faire peur au gouvernement ? Occuper un paquebot de croisière ! Et pourquoi pas un camping ? Tu as des idées radicales pour terroriser le régime !


  • Il n’y a jamais eu autant de touristes dans le monde que cette année : 1,4 milliards ! Cela veut dire que l’humanité s’enrichit, les pays les plus riches étant les plus gros "émetteurs" de touristes . Tout cela déplait évidemment aux "décroissants" .

     

  • Hôtels complets, plages bondées, routes saturées, alors qu’est-ce que ça serait s’ils partaient tous en vacances ! On nous fait chier avec ces sacro-saintes vacances ! Les agriculteurs, qui bossent dur, ne partent jamais !

     

  • Fallait voter Le Pen ! A force de dégringoler ils finiront par y venir . Tapie avait comparé un jour le FN à une "voiture balai" . Pas faux .

     

    • "Fallait voter Le Pen" ... oui mais il y a 12ans, en 2007 et encore pour les retardataires....

      Le F.N quelques aient pu être ses défauts, mais avec ses qualités "anti système" malgré tout, est mort depuis le départ de Jean-Marie.
      Pour pas voir surtout aujourd’hui en 2019 que ce parti a été intégralement récupéré par le système, c’est à désespérer....


  • Je me méfie des sondages comme de la peste car aux chiffres, ont leur fait dire ce que l’on veut, surtout en économie, laquelle n’est pas une science mais une idéologie, toutefois, tant qu’à jongler avec des chiffres et des sondages, petite question, si tant est exact cette affirmation comme quoi 2 français sur 3 ont renoncé aux vacances faute de thune, est-ce que 2 français sur 3 sont des Gilets jaunes ?

     

  • Salut les migrants !
    Bonjour la dette !
    Salut le chômage !
    Bonjour les guerres !
    On ne s’étonne pas quand même !
    Des dirigeants qui ne savent défendre leurs concitoyens,l’inversion des valeurs à tous les étages,une justice bidon,la vente des bijoux de famille,un social oublié pour les de-souche,plus d’impôts,moins de services,un climat insurrectionnel dans le pays...mériteraient un grand coup de balai,et celà ne serait pas du luxe !
    Triste constat .Où chercher l’espoir ?

     

    • À le glauque
      Pseudo maussade ! Comme glauque est le Mossad ?
      Où chercher l’espoir ?
      Je te propose ceci : Révéler tout d’abord le premier des mensonges qui nous fout dans ce chaos gigantesque, en cela que, nous vivons dans un mensonge perpétuel ! Un peu comme dans Matrix. Depuis quand y vivons-nous ? Depuis la nuit des temps ! Car l’inversion des valeurs date depuis la nuit des temps ! Je m’explique :
      Le chérubin porteur de la lumière Divine, qui devait donc nous la porter depuis le début de l’humanité, s’est prit pour Dieu, premier dénie de réalité instauré dans l’univers ! Premier mensonge cogité dans l’univers : " je suis Dieu" pense le chérubin dé lors halluciné ! Et dé lors aussi l’accusateur : car il accuse Dieu ne pas être Dieu ! Il est donc le père de l’inversion de valeur ! Si nous sommes incapable de considérer tangible ce vrai crime commis contre l’humanité, sommes nous désormais incapable de soigner le mal par la racine ! Car pour soigner le mal de l’humanité faut-il s’en prendre à la racine du mal, laquelle n’est autre que ce chérubin halluciné, le diable, porteur de la Lumière Divine, qui se prend pour Dieu, et qui donc ne nous porte pas la lumière Divine, quoique de manière corrompue ! M’est avis, ici même réside le seul espoir de soigner le mal de l’humanité en s’en prenant à la racine du mal ! Le peuple juif étant lui aussi victime de ce chérubin halluciné ! Et celui qui me fait comprendre cette réalité n’est autre que Jésus Christ, Verbe fait chair, donc Dieu fait chair ! Cette vérité est à prendre où à laisser ! mais elle est représente, à mon avis, le seul moyen de prendre le taureau par les cornes afin de s’attaquer enfin à la racine du mal ! Voilà où chercher l’espoir !



  • Les réseaux sociaux, sur lesquels chacun met avantageusement en scène ses vacances, alimentent ce sentiment de frustration parmi ceux qui ne peuvent plus partir



    Les réseaux asociaux, parfaits vecteurs pour la mise en avant obscène de l’égo. Un outil de plus dans l’arsenal déjà bien fourni de la division de la société. L’être humain qui s’éloigne de Dieu se rapproche du diable -maudit soit-il. Pas de place pour le vide.

     

    • Comme pour votre coreligionnaire du dessus, il se peut que tout ceci participe du plan divin auquel vous ne comprenez un beignet, ce qui signifierait qu’il n’y a pas de « mal » mais un sens à saisir : certes, le troupeau de divines brebis semble séparé par une barrière, de l’autre côté de laquelle et à l’ombre, vous semblez être (tous deux, à tout le moins).
      Du Christ à d’Alembert en passant par Galilée jusqu’aux différents dissidents contemporains, tous se sont faits taquiner jusqu’à l’ultime pour avoir contrarié le pouvoir dans sa temporalité : c’est une sale épreuve à passer, on vous l’accorde. Or Dieu est un farceur qu’il aime les chouineurs qui l’implore sans cesse : cela flatte son ego. À supposer qu’il n’en ait pas, pour Saint qu’il est, ce serait dire si les chouineurs ont tout intérêt à se prendre en main pour utiliser tous les outils du monde présent et passé, jusqu’à en inventer d’autres, afin de réaliser le grand œuvre, empreints d’optimisme !


  • Avez vous remarquer le parallèle entre l’application de la loi sur l’impôt retenu à la source et les renoncements aux vacances ?

    Le site de Pierre Jovanovic présente ce témoignage :

    "Habitant dans le Gard aux portes du parc naturel de la Camargue (Les Salins de Giraud, Sainte Marie de la mer) de Arles et de Nîmes, je ne peux constater qu’une chose, l’absence total de touristes !

    D’habitude, durant cette période, les routes sont blindées du matin au soir (gros 4x4, camping-car, Parisiens, étrangers etc…), les villes surchargées de touristes (au point que les locaux vivent deux mois d’enfer de circulation), les parcs naturels (ornithologique) et les écuries (baladent en cheval dans la Camargue) tournent à plein régime. Les restaurants et les plages de Sainte Marie de la mer sont blindés… Le marché ouvert d’Arles blindé à 9h du matin le samedi… Je travails à Aix en Provence et le soir pour rentrer du boulot je subis habituellement deux mois de bouchons quasiment tous les jours de la semaine sur l’autoroute reliant Arles et Aix.

    Cette année, il n’y a absolument personne !

    J’ai la route pour moi tout seul (avec les locaux). Les routes sont vides, les parcs, les plages, les restaurants (Nîmes Arles Sainte Marie de la mer) sont au 3/4 vides par rapport aux autres années. Les seuls touristes qu’il y a encore se sont des Belges et des Allemands circulants à bord de 4x4 Audit et BMW, les seuls ayant encore un peu d’argent pour partir en vacances ! Il n’y a plus d’argent !

    Autre chose Nous avons de bons amis qui tiennent une maison d’hôte au cœur de la Lozère à Florac. Village qui profite d’une grande renommée pour le tourisme vert et ses produits du terroir. Cette année ils reçoivent des annulations à la chaîne, au dernier moment, de personnes ayant réservées l’année dernière (les réservations se font un an à l’avance tant ces amis ont du succès) … et le Village est vide, totalement vide (des restaurants et des bars ont fermés pour cause de chômage « technique »)

    Je ne comprenais pas pourquoi d’une année à l’autre le niveau de fréquentation a tant baissé (malgré le fait que la crise est bien installée depuis une décennie) et le déclic : mais bien sûr l’impôt à la source !!!

    Les gens en réservant l’année dernière n’ont pas pris en compte ce prélèvement qu’ils aurait à subir tous les mois à partir de janvier 2019 et se sont retrouvés 1 an après leur réservation dans l’impossibilité » financière d’honoré leur séjour en chambre d’hôte. La quasi-totalité des cli

     

    • Pour pondérer un peu ton point de vue, je suis en Normandie et c’est blindé de monde, je n’avais pas vu autant de touristes depuis des années. Apparemment, les grosses chaleurs d’il y a quelques semaines y sont pour quelque-chose, il y aurait bien eu comme un transfert de flux touristique du sud vers le nord.
      Pour en avoir causé avec des interlocuteurs renseignés, on assisterait à l’amorce de ce qui sera à court-moyen terme un mouvement de migration intérieure, les traditionnels retraités partant s’installer en PACA privilégiant de plus en plus les côtes atlantique et manchoise (et dans un pays de vieux, c’est non négligeable).


    • ...suite

      La quasi-totalité des clients des mois de Juin Juillet et Aout se sont tous désistés !! tout simplement Hallucinant ! C’est un massacre !

      L’état s’est assuré de se faire payer ses impôts quitte à sacrifier l’économie entière pour honorer cette dette illégitime ! J’ai vu en « direct live » la conséquence directe de cette réforme + la crise. Cela a fini d’achever les classes moyennes. Le problème n’étant pas l’impôt lui-même mais le niveau hallucinant d’imposition pour les classes moyennes, les seuls encore capables de faire tourner l’économie, les riches partant au bout du monde. Triste pays".

      En ayant discuté avec beaucoup de commerçants, je confirme : 80% des commerces ont été violemment impactés à partir de février 2019 avec un -20% sur le chiffre d’affaires.


    • Ouais mais enfin ça c’est simplement parce qu’il a fait tellement chaud dans le sud de la france que les gens se sont rabattus ailleurs. Chez moi dans le Finistère c’est blindé de touristes français et étranger depuis fin Mai, les gens prévoient aujourd’hui souvent de partir au dernier moment en fonction de la météo et surtout des prix qui peuvent baisser en dernière minute.


    • Oui Dav29 je confirme
      Beaucoup de circulation en pointe bretonne. locations et gîtes pris d assaut..les prix ont bondi..les gens pintent et bouffent énormément..
      Ils font des selfies près d une mer assez mauvaise depuis quelques jours.. respirent à pleins poumons et n.en reviennent pas..


  • Une des raisons pour laquelle certains Français ne partent plus en vacances -ou si peu - est en grande partie le passage à l’euro.
    Le passage à l’euro a coûté en moyenne à chaque Français ...55 000 euros !!!
    A cela vous ajouter le ’pognon de dingue " que les Français doivent -le couteau sous la gorge - payer pour se faire envahir , là c’est le pompom !!!
    Fourchette moyenne du coût du génocide par substitution 40 milliards ,et fourchette haute 80 milliards !! Une paille.

    Objectif : TUER LA FRANCE COMMENT ET POURQUOI

    https://lesmoutonsenrages.fr/2016/0...

    De Pompidou a hollande ils ont detruit la France !!

    https://lesmoutonsenrages.fr/2014/0...


  • Pas plus bête et idiot qu’un touriste ! Les vacanciers me filent le cafard !

     

    • Je ne suis donc pas le seul...
      On dirait que les vacanciers se conditionnent mentalement avant le départ pour basculer vers un niveau maximum de connerie !! Ils oublient la logique, le respect des autres. Celà en dit long sur ce qui se cache en eux le reste du temps. A croire qu’ils jouent un rôle toute l’année pour se lâcher en vacances deux semaines par an.


  • La SEULE solution à TOUS les problèmes de l’humanité, c’est que le pauvres cessent de vouloir être riches. Le monde appartient à celui qui vit de peu.

    Les discussions politiques, les combats sociaux, les idéologies de tous bords n’y changeront rien. Seule la volonté d’une masse critique de vivre de peu, de presque rien, changera la face du monde. Mais si ça arrive un jour ce sera juste pour un temps, tout finira par se dérégler à nouveau. Tel est le monde.

     

    • À Daniel.
      Je ne suis pas d’accord : le monde appartient, pour l’instant, au prince de ce monde, c’est-à-dire au Malin, au diable, chérubin halluciné, porteur de la lumière Divine, qui nous la porte de manière corrompue, ainsi mène-t-il la danse, sur terre, ce serpent, tant que nous le laissons manigancer ses complots, voilà pourquoi il est urgent, en ces temps messianiques, qui niquent l’humanité, de prendre conscience de son existence ! Le diable n’est pas un symbole mais une personne en bonne et due forme invisible ! Tant que nous ne prendrons pas conscience de son existence nous ne pourrons jamais soigner le mal de l’humanité en s’y prenant à la racine du mal ! CQFD ! C’est tant évident à piger ! Encore faut-il au préalable piger ce diagnostique ! En cela, qui nous révèle la présence du diable sur terre si ce n’est Jésus Christ, Verbe fait chair, donc Dieu fait homme ! Oh putain que c’est dur à accepter une telle évidence ! Tant nous sommes convaincu que Dieu n’existe pas et que Jésus Christ n’est pas le Verbe incarné ! Crétin sommes nous de le croire ! Trompés sommes nous par qui ? Par le Malin ! CQFD ! Le monde appartient à ceux qui se nourrissent pas juste de pain mais aussi de la Parole de Dieu ! En cela, les parole de Jésus sont la parole de Dieu ! Des tablettes en argiles ne parlent pas ! Un livre non plus ! Il est temps d’ouvrir les yeux ! Et les oreilles !


    • Non c’est pas le but de vivre de peu, on n’a qu’une vie, c’est pour en profiter un maximum. Dans la limite du respect des autres bien sûr.

      On produit largement assez de richesses pour tout le monde, le problème c’est leur mauvaise répartition. Les pauvres sont justement ceux qui produisent toutes ces richesses, et les riches ceux qui les consomment (alors qu’ils ne produisent rien ou presque). Voilà le vrai problème.


    • À anonyme

      On n’a qu’une vie, il faut en profiter ? Le monde est ce qu’il est parce que les hommes pensent comme ça

      Après on peut invoquer le respect des autres etc... Mais quand on a qu’une vie ce respect est très vite secondaire.

      En même temps je pense que les êtres ne cherchent qu’à échapper à la peine. Rien d’autre en fait.


    • Le monde est ce qu’il est parce que certains ne jouent pas le jeu, veulent consommer plus que leur part sans participer à l’effort collectif. Le surplus des uns fait le manque des autres, c’est mécanique.

      On dit toujours qu’on est dans une société de consommation ; c’est faux, on nest dans une société d’exploitation ! Une société de consommation ce serait le socialisme réalisé tout bonnement : c’est-à-dire l’équilibre entre consommation et production.


    • Ben non, on peut vouloir vivre sa vie pleinement tout en respectant les autres. Entre mener la vie de Daniel Cohn-Bendit et vivre comme un moine du Nom de la Rose y a quand même quelques nuances quoi.


    • @anonyme
      Rarement lu un truc aussi simpliste et ridicule au fond.
      Vous parler de quels pauvres et de quels riches au final ?
      Le bon à rien abonné à vie aux allocs, qui veut rien foutre à par vivre sur le dos des autres ou le gilet jaune qui boss comme un dingue et dont il lui reste plus rien au 10 du mois ?
      Le spéculateur, usurier parasite multi millionaire voir milliardaire qui ne fait que s’enrichir via la bourse et l’économie virtuel ou l’entrepreneur/patron qui à réussit et créé des tonnes d’emplois et est ainsi devenu multi-millionaire grâce à son travail en créant de la richesse ?


    • Pas d’accord, si je bosse c’est pour gagner ma croûte et dans un pays en décroissance les riches rêvent de lire un commentaire comme le vôtre. Le gâteau est là, il faut le partager. C’est pas quand on va se retrouver en slip qu’il faudra changer de discours.


    • Les pauvres ne veulent pas être riches ils veulent juste POUVOIR MANGER à leur faim !


    • Pierre loup, les Gilets Jaunes ce sont justement tous ceux qui produisent de la richesse. Qui en ont marre de se faire dépouiller et aimeraient bien leur part du gâteau eux aussi, le gâteau qu’ils ont eux-même produit. C’est ce que je disais : le surplus des uns fait le manque des autres (pour une explication moins « simpliste » allez voir Le Capital de Karl Marx)
      Moi me faire des journées (plutôt des nuits, en boulangerie) de 12h et finir avec 1400 € par mois, merci bien, ça ne m’intéresse pas.

      Les « bons à rien qui vivent des allocs » c’est autre chose. C’est le sous-prolétariat, qui joue le rôle d’auxiliaire de la bourgeoisie (mais ils sont aussi victimes du système d’une certaine manière).


    • @anonyme
      Étudier l’écosystème de la Terre, de sa faune et de sa flore et vous aller comprendre pourquoi il y à des bons à rien, des entrepreneurs, des meilleurs, des moins bons etc... !
      Les bons à rien en vérité seraient éliminés naturellement en sélection naturelle !
      Mais bon on est à une époque où tout est inversé... et on va tous en payer le prix !


  • C’est vrai que les vacances (loin, tant qu’à faire) sont un marqueur social.
    Pourtant , depuis 20ans que je ne suis pas parti, ça ne me manque pas, pas de frustration, aucune jalousie vis-à-vis de ceux qui partent.
    Je vis dans un cadre magnifique, une toute petite ville touristique et cosmopolite où je rencontre des gens du monde entier, et où je me sens en vacances toute l’année. Verni. Encore plus si je fais la comparaison avec mes voisins qui n’en ont jamais assez de bosser, et qui se laissent 2 semaines dans l’année pour "profiter de la vie" aux Maldives ou aux Seychelles.
    Chacun fait les compromis qu’il veut, mais le besoin de partir est surtout le marqueur d’un quotidien de merde, non ?

     

  • Hooo les pauvres chéris...
    Parce-qu’avec le tiercé, le loto et le foot, les vacances font partie du package français...
    Les congés payés et les vacances, ça n’a jamais voulu dire... quitter son lieu de vie, mais "ne pas avoir à travailler pendant quelques jours/semaines".
    A l’étranger, les touristes français sont de loin parmi les plus infects, dans le peloton de tête avec les chinois et les hollandais, pour des raisons différentes certes.
    Finalement, c’est toujours ça de pris.

    Peut-être que sans le budget clope, le budget "smartphone pour ne pas avoir l’air à la ramasse", le budget "jeux videos" et le budget "boisson alcoolisée", voire canabis, les français auraient les moyens de partir ?

    Peut-être aussi que sans l’augmentation éhontée du coût des transports (train, péages, amendes diverses et variées) et des tarifs pratiqués en France, on n’en serait pas là (Un aller-retour pour la Thialande coûtera bientôt moins cher qu’un aller-retour Paris-Lyon, si ce n’est pas déjà le cas !).
    Il y a 2 générations, quand on pouvait se le permettre, une achetait une maison de vacances "pour toute la famille", afin de limiter les côuts annuels. Mais voilà, maintenant, on préfère changer d’endroit tous les ans. Tous les ans une autre région, tous les ans un autre "pays". Parce-que "faire le touriste" (voyager, c’ets rester dans un pays au moins 6 mois, et y travailler, sinon ca s’appelle pas "voyager"). Comme le smartphone, pour monter aux voisins "qu’on vit aussi bien qu’eux". Pathétique...

    Bref... oui, le niveau de vie baisse dangereusement.
    C’était ça ou ne pas sauver (temporairement) les banques et tous les français perdaient leurs économies d’une vie (mais ca viendra...).
    En soi, c’est donc un des symptômes de la maladie (comme les taux d’intérêt négatif).
    Mais bon, on va pas en faire tout un cinema.

    D’ailleurs ca fait 30 ans que tous les ans j’entends ça. Mais bizarrement, la plupart des agences de voyage se gavent encore pas mal.

     

  • Mon activité m’amenant à beaucoup me déplacer à l’étranger, dans le sud de l’Europe comme à l’Est, je constate que partout ailleurs qu’en France, les restaurants sont bondés, quelque soit la catégorie, les plages, les boutiques, les rues, ça vit et les gens sont joyeux. On a l’impression qu’il n’y a qu’en France que tout est figé. Il faut dire que le système mondialiste a pris jusqu’au dernier euro dans la poche du Français. Nous sommes le pays le plus paupérisé d’Europe par cette clique politicarde nomenkalatura socialiste vendue corrompue parasitaire, qui vit sur notre dos. Je ne crois pas qu’un français puisse aujourd’hui à la fois vivre décement, voyager et mettre un euro de côté. Ces salauds nous ont rincé et le jour ou nous les metteront tous dehors il faudra récupérer chez eux ce qui nous a été volé depuis de Gaulle.


  • Ce qui est bon pour la fin du réchauffement climatique mais moins ? Pour le moral national. Et donc français. Car moins de gaz polluants ainsi ... Mais les grandes pointures politiques aussi .. plus visibles ainsi !


  • en 1986 avec 800 fcs , a deux ( 400 fcs par tete de pipe ) , sans excès mais sans se priver , on pouvait partir 8 jours sans problème, en camping ,en bord de mer ( 35 fcs la nuit ! avec le "jus" ) essence comprise
    en 1986 le salaire de base etait de 4000/4200 fcs par mois

    aujourd hui le salaire de base est de 1500 e soit 2.5 fois celui de 1986
    aujourd hui c’est 40/45 euros la nuit, 1.6 e le litre de 98, 2 e la glace, etc .... calculez et le compte n’y est pas !

    avec un budget de 120e ( 800 fcs ) soit 300e actuel ( multiplicateur de 2.5 ) et bien vous aurez un emplacement pendant 6/7 jours , c’est tout, pour le reste vous voyagerez a la voile, et accepter de jeuner ou vous rallongerez de 300 euros !

    enfin, si l on observe la moyenne d’age des "vacanciers" reconnaissons qu’elle a pris un sacré coup de vieux
    aussi paradoxale que cela puisse paraitre, mes mobiles home a 600/700 e la semaine se loue encore a une clientèle âgée et solvable
    celle qui en 1986 avait les moyens de ne pas se priver et qui 30 ans plus tard a toujours les moyens de ne pas se priver

    les emplacement, pourtant moins chers, restant vaquant, ceux qui étaient occupés par les "petites" classes moyennes familiales, laminées, lessivées, précarisées, bref éliminées

     

  • Dans ma ferme, c’est tous les jours les vacances, jamais nous ne partons !
    Femme et enfants sont heureux, loin de l’aliénation de ce monde marchand
    Logement, nourriture, activité sont un lot quotidien
    Tout ça me débecte

     

  • Les médias nous bassinent avec les vacances, les lieux de rêve, etc... mais la vérité c’est que tout cela c’est pour une toute petite minorité, toujours la même celle qui met en esclavage les autres.
    Cet article tombe à pic car aujourd’hui j’ai fait remarqué à un ami combien la petite ville où j’habite (d’habitude complètement vide l’été) était pleine de voitures, ici non seulement les gens n’ont pas pris de vacances faute d’argent mais en plus ils préfèrent bosser car la psychose du chômage est là.
    En plus, cet ami m’a dit que son patron lui avait demandé de ne pas prendre de vacances car son entreprise devait faire plus de chiffres d’affaires ! Esclavagisme quand tu nous tiens !

     

  • Moi je dirais 4 francais sur 3 !


  • Rando itinérante en haute montagne, sommets, cols, lacs sublimes, vallées de rêve, tente, bivouac, problème réglé.

     

  • Ibiza vous me donnez 50 000 € pour y passer une semaine je refuse c’est un concentré de tout ce que je déteste au monde


  • Depuis début juillet, parti du sud-est vers l’Italie du nord dans les régions des lacs pour revenir vers la Côte d’Azur, puis l’Hérault, l’Aveyron, la Dordogne et pour l’heure le Puy-de-Dôme, en fin de semaine l’Allier, puis Rhône-Alpes pour atterrir en Corse début Septembre, il n’est pas un hôtel, un restaurant, une foire, une brocante, une activité touristique, un musée, une plage, un camping, un zoo, un marché, etc., pas un polygone de magasins de fringues de marques, qui ne désemplisse : et il faut, considérant la canicule et les sécheresses qui l’ont accompagnée, voir les prix !
    Sans parler des lieux : pour l’exemple, les parkings d’accès aux lacs italiens ou aux embarcadères étaient quasi pleins qu’il fallait une bonne étoile, les plages de Cannes à Mandelieu étaient noires de monde.
    Il s’est même, d’année en année, créé moult campings 5*, nombre d’hôtels 4* (moches de modernité au sein de villages typiques) et j’en passe. Sans parler des airbnb qui leur tire la bourre. Dans le triangle d’or de la vallée de la Dordogne, c’est même 35 chambres supplémentaires qu’une connaissance aménage. Et l’on ne compte pas le nombre de camping-cars, à 40/100 barres le bout, qui sillonnent les routes, parsèment les aires aménagées ou le moindre coin sauvage et caché à l’écart.
    Sans parler des motards avec leur bécanes - allemandes - de route, à 17 boules l’engin, qu’il faut équiper de valises...
    Et des autocaristes.
    Et toutes ces familles qui roulent désormais en SUV : cherchez celui qui vous plait, avec vos options préférées, ne serait-ce que de la marque au lion, en concession, vous allez attendre un moment : et ça vaut 30 bâtons le bazar.
    Il faudra donc que l’on m’explique ces chiffres car, pour le coup, il n’y a pas assez de pauvres « au charbon » (dans les totaux que l’on nous propose) pour justifier l’expansion d’autant de monde à avoir les « moyens », tandis que l’offre touristique ne cesse de s’étendre et d’être - assez - comblée...
    Par ailleurs, pour ce qui concerne les activités, si vous ne réservez pas au moins fin avril, vous êtes frits. Il en est bientôt de même pour les produits de terroir en rupture de stock, qu’il faudrait commander une semaine à l’avance : du jamais vu ; pas même lorsque les Français ont retrouvé leur France lorsque des attentats avaient frappé des destinations étrangères*, plébiscitées pour leur moindre coût, leur faisant craindre le pire.
    Aussi, un truc m’échappe.

    * de mémoire, c’était les plages de Tunisie qui avaient ramassé.

     

    • #2253681

      Je te comprends et je te rejoins.
      L’alarmisme et le défaitisme dans les média ne cadre pas avec la réalité.
      Je prends un exemple tout con : le poiscaille.
      Depuis que je suis gosse on taperait dans le rouge. Et pourtant, sur tous les continents, j’ai jamais vu de rupture de poisson. Jamais.
      Y’a toujours du poisson à l’étal, dans les marchés, les grandes surfaces, sans compter le congelé et le surgelés.
      D’un côté on parle d’extinction, de l’autre on en trouve partout, sans jamais en manquer...
      Pareil pour l’atmosphère : les milliers d’avions qui sillonnent le ciel depuis des décennies, jour et nuit, et ça décolle sans cesse... et pourtant le ciel est bleu.
      Pareil pour le pic pétrolier. Il est sans cesse repoussé... on m’avait pourtant garanti 2012 quand j’étais môme : plus une seule goute, et de 2000 à 2012 des prix toujours plus chers...

      Je me pose souvent cette question de la dissonance entre les articles quels qu’ils soient et la réalité.
      On peut me dire que ça arrivera bien un jour mais pourquoi pas là, maintenant, vu que c’était prédit depuis des décennie ?!?


  • ce sondage doit etre truqué car en ce moment par chez moi ils sont tous au bled

     

  • L’homme libre est toujours en vacance.
    Le salarié qui trime 48 semaines comme un esclave avec la joie éphémère de 4 semaines de congés payés pour aller se faire plumer comme un pigeon de touriste est un esclave à la conscience éteinte.

     

    • Et comme le dit un patron de resto ouvert juste pour l’été qui a une gueule de brochet : "Moi, je suis là pour encu....ler le touriste !". Je vis dans le 17 sur la cote mais cela doit être pareil partout. Et je confirme, c’est blindé de monde depuis le 15/07 mais un bémol, les gens se baladent et consomment moins. Remarquez étant donné les prix !!? entrée/plat ou plat/dessert pour 20€, sans les boissons, du vol. Les fringues, le glacier, le snak, tout est hors de prix. Même les grandes surfaces augmentent tout dès le 15/06 et aucunes promo sur les poissons et fruits de mers en accord (oui oui) avec les marchés qui double ou triple leurs prix (ex la tremblade : dos de cabillaud en mai 13/15€ et en ce moment presque 30€)..et elles, elles font du chiffre ; pleines du matin au soir. D’ailleurs, je pense que les grands gagnants du tourisme sont les grandes surfaces et les campings...les autoroutes et les pétroliers aussi. Vivement septembre tiens.. ps : pourrais en tartiner sur les arnaques mais je ferais vomir tout le monde.


    • Vas-y !
      Tartine !
      Aller, s’te plait !
      Merci


  • Solution, importer plus de gens issue du tiers-monde, les gaver d’allocs et de CAF aux frais du contribuable comme la République le fait depuis plus de 40 ans....
    Voilà c’est tout !
    C’est la solution magique !
    Tout va aller de mal en pire mais au moins on va ’’vivre ensemble’’, on ne sera pas ’’raciste ou xénophobe’’ !!
    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !


  • Victimisation des "de souche", lol.
    Quand mon grand-père est venu reconstruire la france, il s’est jamais plaint. Vous croyez quil pouvait partir en vacances ?

     

    • Correction : « Quand mon grand-père est venu faire baisser les salaires en France(majuscule), il s’est jamais plaint....". En tout cas il est resté dans ce pays, c’est donc qu il y a trouver son compte.
      Grace a lui les desouches on la chance de lire vos commentaires condescendant et ainsi s’interoger sur les vertues de la patience... Merci à ce héros qui a importé dans ce pays le courage et l’abnégation Africaine qui nous fait tant défaut en Europe.


    • Akmir,
      Fort de cette remarquable expérience vécue par votre ascendant, et je suppose animé par ces valeurs admirables, vous comptez sans doute retourner dans le Pays d’origine de votre famille pour le « construire », non ? (Oh, comme votre ascendant, rassurez-vous, ce sera en sous-ordre, mais de Chinois désormais, c’est mieux, moins « Français », moins raciste, moins colonialiste, moins Chrétien Catholique, moins ce que vous voulez).
      Que serait la France sans vous et vos ancêtres ? Je n’ose y penser. Quelles chances nous avons eu.
      Salut.


    • oui vous avez eu de la chance, il a fait comme tant d’autres venus ici le boulot que les français ne voulaient plus faire, parce que les francais préféraient rester au chomage et vivre des allocs aux crochets de la societe
      le truc, c’est qu’on lui a jamais dit merci pour ca
      mais bon, c’est pas grave, aujourd’hui il ne vous en veut pas


  • Il paraîtrait que 9 migrants sur 10 aient droit à leur colonie de vacances...
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/v...

     

    • logement 2 pièces
      edf/eau
      800 euros sur une carte bleue par mois pour leurs frais personnels
      suivi et formation professionnelle
      cours de remise à niveau pour parler français
      carte de bibliothèque
      vélo
      carte pour les autres transports
      bons de vacances et site réservé
      aucun impôt à payer
      carte de soins médicaux gratuits
      bons pour la nourriture
      bons pour les vêtements
      pour ceux qui conduisent : une voiture ou une caravane

      tout ça gratuit et payé avec nos impôts, elle est pas belle la vie de migrants ?! même un sdf français n’a pas le droit à tout cela, lui quand il compose le numéro donné par le gouvernement pour passer l’hiver au chaud on lui répond au bout du fil :"y’a plus de place !"

      Vous ne le saviez pas ?! Macron a oublié de vous le dire avant de payer vos impôts, les français ne sont pas sa priorité !


    • @pas dupe

      Oui mais les Français ont fait barrage à "lextrIemedroite" et ce sacrifice immense ne sera pas oublié.
      Oui, deux électeurs sur 3 ont dit NON au fascisme et c’est l’honneur de la France, Monsieur !
      Alors, quelques milliards de plus à payer, pour compenser la misère et les dérives de la colonisation et de l’esclavage, c’est très peu payé, Monsieur !
      De plus, permettre aux indigènes qui se reproduisent encore de se métisser est une gloire républicaine !
      Monsieur, vous avez tout mon mépris, car le peuple de France désire de tous ses pores l’avènement d’une immigration de masse, d’une taxation de masse, d’un chômage de masse et d’une sodomie de masse. Après tout, ils votent dans ce sens depuis la chute du Général, n’est-ce pas ?


    • c’est bien pour ceux qui "n’aiment pas" partir en vacance !

      https://www.20minutes.fr/societe/25...


    • Le 7 août à 15:39 par pas dupe

      Bonjour,
      avez vous un lien pour étayer ceci merci...


  • Oui ok, mais dans ces 40% de gens qui partent rarement en vacances : demandez leur, si ils ont un smartphone, un écran plat,une ,voir deux bagnolles, les momes jeux videos de mon cul.
    LA réalité, est que 20% de gens ne peuvent partir en vacances et non 40 : et je suis gentil, je vois ou j’habite (banlieue nord) des gens qui effectivement ne partent pas en vacances, mais ils ont tous un smartphone, des fringues (jogging de merde) de marque, le père et la mère ont tout deux une bagnolle : comme 95% des gens qui crèchent en banlieue : stop !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    il y a toujours une lecture a faire entre les lignes : et je pense qu’alain soral pourrait développé sur ce constat.
    Perso, je suis un Français moyen au salaire de 1200 euros et ma compagne 3000 : nous avons deux enfants, et aucune aide : car nous sommes des Français moyen:et nous partons chaque année en vacances durant 3 semaines : car le fric nous le mettons dans des choses utile et non futile comme la majorité du bétaille qui représente 70% des Français(y compris les gens issu d el’immigration : eux c’est open bar dans les achats de connerie.
    Oui ,je suis un peu misanthrope et je ne me soigne pas.


  • Y en a meme qui sont "obligé" de transporter dans leur sac de la drogue et la couper pour la vendre afin de se payer des vacances.


  • Bonjour à vous internaute

    mes dernières vacances remontent à 2006 et j étais au RSA avec des économies.
    j habite dunkerque et au vue des températures caniculaires estivales de ces dernières années , si c est pour aller faire la carpette sur le sable et me baigner mon vélo ou la voiture me suffisent : en 5 minutes je suis à la mer ....les vacances loin non merci
    encore une lubie de la société de consommation pour afficher son statut social..
    si j en ai marre de dunkerque , j ai de la famille dans le sud ou au bled


  • Curieux car moi en Normandie, des touristes, j’en vois de plus en plus et ça toute l’année, leur lieu de visite privilégié, Ouistreham, son port, son ferry, ses bancs publics etc...


Commentaires suivants