Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mort du télévangéliste Billy Graham, le "pasteur de l’Amérique"

Le plus populaire des télévangélistes, le pasteur Billy Graham est mort mercredi 21 février, à l’âge de 99 ans.

 

Ce géant évangélique a prêché des croisades d’évangélisation dans le monde entier et fut l’aumônier officieux de la Maison-Blanche pendant plusieurs décennies.

S’il y avait un « pape évangélique », Billy Graham était celui-là. En presque soixante-dix ans, le télévangéliste le plus populaire des États-Unis aura prêché dans 185 pays, devant plus de 200 millions d’auditeurs, embrasant les stades et suscitant un réseau planétaire de chrétiens « born again » (« nés de nouveau »). Il s’est éteint mercredi 21 février à l’âge de 99 ans, chez lui, en Caroline du Nord.

Surnommé « pasteur de l’Amérique » par George Bush père, cet homme fut le conseiller spirituel de la Maison-Blanche pendant plus d’un demi-siècle. Depuis Harry Truman (1945-1953), la plupart des présidents américains ont eu recours à lui dans des moments clés : Richard Nixon pour sa prière d’investiture, George Bush senior lors de la guerre du Golfe en 1991, Bush junior lorsque à 40 ans, il décide d’arrêter de boire ou pour le culte national célébré après le 11 Septembre.

« Lorsqu’il prie avec vous dans le Bureau ovale ou sur les marches de la Maison-Blanche, confiait Bill Clinton, vous sentez qu’il prie vraiment pour vous. Pas pour le Président ». Billy Graham figurait d’ailleurs en 2011 comme le quatrième homme le plus admiré par les Américains, selon un sondage USA Today/Gallup, après Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton…

[...]

Cependant, c’est aux États-Unis qu’il demeure le plus populaire. Son discours y est en phase avec « le souci de moralisation de la vie quotidienne cher à la middle class », analyse le chercheur Sébastien Fath, dans une biographie de référence.

 

 

[...]

Ses détracteurs lui ont reproché d’être anticommuniste, plutôt conservateur, et d’opérer une confusion entre le christianisme et les valeurs américaines. Ses liens étroits avec la Maison-Blanche, ainsi que le soutien de Billy Graham comme « ambassadeur sans titre » à des actions du Département d’État (notamment en Corée du Nord, en Amérique du Sud et en Australie) n’ont pas été sans poser la question d’une « manipulation réciproque ».

Lire l’intégralité de l’article sur la-croix.com

Découvrir l’histoire de l’Amérique avec Kontre Kulture :

À propos de Billy Graham, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est Randolph Hearst,le puissant magna de la presse,qui l’a découvert et poussé devant les projecteurs...reprenant ,ainsi,un vieux concept anglais du XIXe siècle qui veut que seuls des évangélistes populaires sont capables de détourner la masse prolétaire de l’idée de révolution... !!

     

    • Je crois que, aveuglé par votre rethorique marxiste, vous ne connaissez absolument rien de la mentalité etasunienne. Les US sont un pays où, il y a encore peu le terme de socialiste était une insulte pour une immense majorité de la population (il l’est encore pour beaucoup d’Américains) et où la Révolution et le communisme étaient vus pour ce qu’ils sont : la ruine de tout le monde et l’enrichissement de personne, à part bien sûr la nomenklatura.

      Les États-Unis n’ont pas attendu Graham pour détester le socialisme, merci pour eux. Donc les "analyses" de ce calibre, honnêtement....


    • Arrêtez vos bêtises. Je suis évangéliste et fervent d’Alain Soral et de ses thèses. Oui, nous sommes pour Israël mais la biblique de Jésus-Christ et non la sioniste de Netanyahou. Les évangélistes sont sur la même longueur d’onde que Naturei Karta. Soyez béni dans le nom puissant de Jesus.


    • "où la Révolution et le communisme étaient vus pour ce qu’ils sont : la ruine de tout le monde et l’enrichissement de personne, à part bien sûr la nomenklatura."
      Comme le capitalisme actuel en somme, il suffit de changer les noms...


    • L ’Amérique c’est des repris de justice encadrés par des pasteurs ! Sociobiologie et morale protestante, un cocktail explosif !


    • Oui, oui, bien sûr. D’ailleurs chacun se rend compte à quel point le niveau de vie des Français n’a pas du tout progressé depuis trois siècles.
      On est toujours à travailler dans les champs pour un salaire de misère avec une productivité zéro.

      Le téléphone, Internet ou encore l’ordinateur qui nous permettent de communiquer des produits de la société du libre marché, ne vous en déplaise.

      Par contre le communisme vous voyez, c’est famine, misère et terreur. Bizarrement ça me fait moins rêver.


    • Avant de critiquer,apprenez à lire....la lutte anti communiste et ses dérivés comme l’intégration ou la libération des mœurs étaient dans le viseur de l’oligarchie américaine des années 50...Voilà pour les USA mais l’exemple remonte bien aux anglais et du mouvement épiscopalien du pasteur Wesley qui a eu beaucoup de succès,au XIXe siècle, des deux côtés de l’atlantique !


    • #1905299
      le 22/02/2018 par La vérité vous rendra libre
      Mort du télévangéliste Billy Graham, le "pasteur de l’Amérique"

      J’abonde au commentaire de Serge.

      Et j’ajouterai que le Catholicisme est une fraude au regard des Actes des apôtres et des lettres de Paul : Jésus-Christ est le seul médiateur entre les hommes et Dieu et non le pape, ni Marie, la mère de Jésus, Dieu ’en chair’ (l’homme) et non du Dieu qui ’Est’ de toute éternité.
      Mais pour s’en rendre compte, il faudrait peut-être lire sa Bible plutôt que de faire confiance à son curé.

      Quand à Billy Graham, je ne sais pas trop quoi en penser n’étant pas de sa génération. Pour ma part, j’écoute Steven Anderson (un pasteur façon Alain Soral : Banni de 4 pays déjà car anti trans-genre, anti-sioniste, anti NWO etc ...) dont les sermons sont en accords avec les textes et qui n’est pas télévangéliste mais diffuse sur youtube.


    • Serges et "la Verité vous rendra libre" vous m’avez l’air de vilains hérétiques mais en tant que catholique je vous accepte bien que vous soyez dans l’erreur. Mettez vous à jour a propos de la bible et admettez et croyez aux miracles.

      Je dis ceci avec un ton semi-humoristique. Je suis un adepte de Monseigneur Williamson et Monseigneur Lefebvre.

      A propos, un très bon livre que je lis en ce moment "American Theocracy" de Kevin Phillips. L’auteur commente justement la montée en puissance des mouvements évangéliques aux USA et leur influence grandissante dans la politique. Quelques passages très intéressants sur la vision évangélique quant aux ressources terrestres, des USA comme nouvel Israel, etc.

      Je serais intéressé d’écouter la vision des chrétiens évangéliques là-dessus.


    • #1905418
      le 22/02/2018 par La vérité vous rendra libre
      Mort du télévangéliste Billy Graham, le "pasteur de l’Amérique"

      @ ManouelValls
      Il y a, certes, aux états-unis et ailleurs une grande mouvance évangéliste que l’on peut nommer "Chrétiens sionistes" qui soutiennent à fond Israël pour cause de "genèse 12:3" et qui génère beaucoup d’argent, d’où leur intérêt politique.

      Là ou beaucoup se trompent est qu’ils mettent tout ce qui n’est pas de leur chapelle dans le même panier ; Hérétiques et/ou sionnards... alors qu’il n’en est rien.


  • #1905115

    Avant de faire téchouva, Graham s’en était pris violemment aux juifs auprès du président Nixon dont il était un ami et un conseiller. Parlant notamment des médias, Graham déclara : "Cette mainmise doit être brisée ou ce pays va se retrouver dans les égouts". Nixon partageait les opinions du Pasteur qui ajouta : "Si vous êtes élu une deuxième fois, alors nous serons peut-être en mesure de faire quelque chose...".

     

    • C’est évident, c’est d’ailleurs pour cela que la presse américaine a tout fait pour démolir Nixon, le fils de paysans américains pauvres ne pouvait évidement pas plaire aux larbins médiatiques ni aux lobbies naissant de l’époque, déjà qu’il était opposé à la consommation de drogues, qu’il était opposé à la fin de la ségrégation raciale, qu’il n’était pas très gay friendly et qu’il se méfiait des juifs alors comment s’étonner qu’il fut victime de lynchage et de calomnies...

      L’ironie c’est qu’on détruit son image à cause du Watergate alors qu’il s’agissait quasiment d’une opération de routine pour le FBI de l’époque...Hoover était d’ailleurs connus pour avoir conduit ce genre d’opération de surveillance pour le compte de nombreux président et même pour ses intérêt personnels.

      Pourtant quand il s’agissait des fraudes électorales opérés au Texas et à Chicago ayant permis l’élection de Kennedy contre Nixon aucun de ces journalistes n’a rien dit à ce sujet...


  • Sur l’un des enregistrements du bureau ovale on entend Nixon et Billy Graham prédire le pire sur une certaine communauté prenait le contrôle des médias et d’Hollywood.

    Embarras évident lorsque l’enregistrement fut révélé récemment. Tout le monde n’a pas eu l’audace d’un Raymond Barre en fin de vie. (Sarcasme évident).

    Allons, prions pour Billy Graham.


  • #1905137
    le 21/02/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Mort du télévangéliste Billy Graham, le "pasteur de l’Amérique"

    Les États-Unis, ça restera toujours du western, un décor de "civilisation" fragile, où règnent un moment les plus malins des escrocs.

     

  • Billy Graham figurait d’ailleurs en 2011 comme le quatrième homme le plus admiré par les Américains, selon un sondage USA Today/Gallup, après Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton…

    C’est bon c’est fichu, l’aliénation est trop forte.


  • Ces "évangélistes" américains sont beaucoup plus protestants que catholiques, c’est- à-dire essentiellement vétéro-testamentaires, c’est-à-dire judaïques, autrement dit, il y a plus de Moïse que de Jésus-Christ dans leur conviction.

     

  • De Gauille disait des américains : "ce sont de grands cons". Simple et parfois vrai. . Cons peut-être mais milliardaires. Et un milliardaire n’est jamais tout à fait con. On ne fait pas le poids avec nos petits curés de villages piquant dans le tronc de Saint-Expédit (le saint qui fait réussir aux examens et éloigne la peste bubonique) ou de Saint-Pandolphe..

    J’y pense ! Récemment, un prêtre a été condamné en France pour avoir détourné de l’argent de la vente des cierges de sa pauvre église. Là, je pense qu’un américain qui viendrait en Europe chez les zoulous du futur devra procéder à un sacré rétablissement mental pour comprendre comment cela peut se faire. Là, les tribunaux français arrêtent le tsunami de l’américanisation et nous renvoient à l’époque de jansénistes du XVIIème siècle. Je ne suis pas contre mais tout de même, le télévangélisme a du bon.

     

    • "Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon" Mathieu 6 ::24... le télévangélisme sert les deux, pas mon petit curé de campagne !


    • Ce prêtre est d’ailleurs décédé avant le jugement en appel. Terrassé par la douleur, l’âge, sans doute les regrets, il ne s’alimentait plus. Il avait encore après des années de retraite la quasi-totalité des fonds détournés sur ses comptes, allez comprendre du point de vue délictueux et matériel... Cela ne l’exonère pas vis-à-vis de la justice humaine.
      Mais seul le Père qu’il a retrouvé connait le fin mot de l’histoire et le fond de son coeur. Il est seul juge.
      Tous ces évènements, ces conflits entre églises m’inspirent plutôt cette réflexion : la Parole, le Christ lui-même, finit toujours par toucher l’homme et mieux vaut tard que jamais. Parfois l’église catholique me consterne, parfois le message évangéliste est un puissant vecteur. Parfois les protestants dans leurs outrances et leur agressivité vis-à-vis de la Tradition Catholique ou Orthodoxe me consternent et parfois les saints et mystiques me réchauffent le coeur lorsqu’il redevient trop froid, trop tiède.
      En tant que catholique, je me dis seulement que le protestantisme est une pratique chrétienne en partie "éteinte" (car sans sacrements et sans mystique), en partie égarée. Mais qu’est-ce que l’église catholique aujourd’hui ? une institution en voie de perversion, une somme de chapelles contradictoires et de troupeaux sans pasteurs. Mais tout cela, finalement me semble déjà avoir été prédit dans les Ecritures, et perçu par les mystiques et les témoins.
      Alors oui, d’un point de vue théologique les églises catholiques et orientales semblent êtres les véritables héritières tandis que les églises protestantes suivraient un chemin étrange parti d’une révolte inspirée par le péché : mais tout cela n’est qu’une affaire de hauts dignitaires et de supra pasteurs, le reste incombe aux hommes, aux brebis plus ou moins égarées. A chacun de cheminer autant que possible dans les pas du Seigneur et de se laisser inspirer et toucher par Lui.
      Merci de votre attention et bon carême.


  • #1905325

    L’histoire de Caïn et Abel veut tout dire !!! Caïn signifie acquisition et Abel signifie souffle de vie. Caïn cultive la terre et Abel est pasteur de petits bétails. À la fin d’une moisson, les 2 frères construisent un autel pour faire une offrande à Dieu. Abel offre un premier née de son troupeau et donne tout, même la graisse. Caïn offre des produits du sol, mais voilà, il enlève des grains destiné à Dieu pour l’offrande. Dieu accepte l’offrande d’Abel et refuse celle de Caïn. Caïn est en colère, maudit Dieu et tue ensuite son frère d’envie et de jalousie en le frappant 3 fois sur le crâne ... Il meure. Ce qu’il faut retenir de l’histoire. Abel offre tout à Dieu avec amour et authenticité en n’attendant rien du tout, il offre sans rien attendre en retour. Caïn donne de la merde comme offrande et espère recevoir à tout prix avec sa merde une approbation du Ciel ou de Dieu. Il cultive la terre qui lui donne des fruits, de la richesse, l’acquisition, la cupidité, l’avarice se développe en lui et il finit par tuer son frère(chaos) ... Rejoint Mamon(le démon de l’argent, de la cupidité, de l’avarice et le démon ambassadeur de l’Angleterre(tiens-tiens ! Matthieu chapitre 6 verset 24). Aussi les marchands viennent originalement des laboratorès(paysans, travailleurs). Abel en s’occupant de bétails, eh bien, son amour pour la vie, son humanité, son intériorité se sont développés(un coté oratorès(prêtres, ceux qui s’occupent d’éduquer les autres, de veiller sur les autres) se développe chez lui). Source : Le film « La bible » de John Huston sortit en 1966. Très très bon film sur les premiers chapitres de la genèse qui vont jusqu’à Abraham.

     

    • Il y a beaucoup de points où ma pensée rejoint celle de Soral mais sur celui des prédateurs nomades, travailleurs sédentaires, et division sociale indo-européenne tripartite, non ! Comme espoir de réponse au NWO ça ne tient tout simplement pas la route, même que le NWO parle d’en restaurer une dans sa phase finale où le néo-hindouisme new-age sera de la partie. La division tripartite indo-européenne, conservée en Inde justement, ne concerne que les trois castes supérieures, les dvijas : brahmanas (oratores), kshatriyas (bellatores), et vaishyas (laboratores : ceux qui travaillent pour de l’argent) : les shudras (operatores : ceux qui travaillent pour servir) en sont exclus, de même bien entendu que les chandâlas (otiosi) qui refusent de servir, bien que ces deux dernières forment en Europe féodale celtique comme en Inde l’immense majorité.

      Contrairement à ce que Soral dit la classe propriétaire et marchande qui vit de ses activités lucratives (praxis en grec, negotium ou labor en latin) est partie prenante du système dès le départ : les gens motivés par le gain ont besoin de guerriers pour protéger leur bien contre le peuple producteur considéré comme du bétail (poiesis en grec, operatio en latin) et la tâche des guerriers serait trop lourde, complexe et aléatoire sans celle des magiciens et religieux qui médiatisent et légitimisent les inégalités en les faisant intérioriser par tous, inspirant la confiance aux dominants et la peur à la masse.

      Le peuple travailleur dans ce système est toujours dans une situation de conquête militaire mythologique par la bonne société, même en l’absence de défaite militaire récente des textes sacrés mythologiques sont là pour rappeler aux inférieurs (légende du roi Arthur en Europe, Mahabharata en Inde) la fatalité de leur servitude et le caractère ontologique de leur défaite : ceux qui ne l’acceptent pas sont traités en bêtes dangereuses et sauvages, ceux qui l’acceptent en animaux domestiques, on ne devient pleinement humain qu’une fois initié et autorisé à recevoir l’enseignement disciplinaire. Sparte fonctionnait ainsi également, avec les hilotes formant la caste serve, et les périèques formant la caste moyenne économique.

      Les nomades sont en majorité des travailleurs dans ce système, car avant l’ère moderne il coûtait toujours moins cher de déplacer les producteurs que les produits, détail extrêmement important que Soral néglige : c’est la propriété militarisée du sol qui permet la prédation.


    • Merci, "être ou ne pas être" pour ce rappel biblique.
      Finalement, je me dis que nous sommes tous des descendants de Caïn ? Pas drôle, ça !
      Merci pour le film "la bible". Amitié.


  • les télé-évangélistes utilisent naturellement des techniques langagières et gestuelles bien connues des hypnotistes pour rendre réelle des imaginations surnaturelles dans l’esprit des gens et dans ce cadre leur pomper des centaines de millions de dollars en dons.

    Dans ce pays sous idéologie matérialiste vétéro-testamentaire l’argent est la réalité ultime ...


  • @ La vérité vous rendra libre #1905299

    « Et j’ajouterai que le Catholicisme est une fraude au regard des Actes des apôtres et des lettres de Paul : Jésus-Christ est le seul médiateur entre les hommes et Dieu et non le pape, ni Marie, la mère de Jésus, Dieu ’en chair’ (l’homme) et non du Dieu qui ’Est’ de toute éternité. Mais pour s’en rendre compte, il faudrait peut-être lire sa Bible plutôt que de faire confiance à son curé. »

    Tout à fait d’accord avec vous. Et surtout, lire, relire, s’inspirer de L’Évangile selon Thomas.

    À votre avis, pourquoi est-il toujours déclaré apocryphe par l’Église catholique ?

    Ma mère me disait toujours qu’il vaut mieux s’adresser au bon dieu qu’à ses saints ! : )

    On a que des intermédiaires depuis des siècles dans tous les domaines. C’est toujours du frelaté. On s’aperçoit amèrement quelques années plus tard qu’ils tiennent le même discours : faites ce qu’on vous dit, ne faites pas ce qu’on fait !

    On le réalise bien plus tard mais les dégâts sont là : enrichissement, accointance avec les hommes politiques, personnalités de névropathes, sexualité tout azimut, etc

    Pourquoi nos églises ne sont plus fréquentées alors que la télé-réalité cartonne ?

    Un dimanche matin, je suis rentré incidemment dans une église située dans un quartier de Mont-Saint-Aignan près de Rouen. Je devais y rejoindre une vieille amie pour l’aider à trier les effets personnels de son ex-mari décédé.

    Je suis entré dans l’église. M’y suis assis. La cérémonie s’achevait. Je l’ai attendue quelques minutes car elle discutait avec des personnes. Après l’avoir attendue à l’entrée puis sur le parvis où il y avait les habitués+ées rassemblé-es, je me suis rendu compte qu’on m’observait de la tête au pied comme l’air de dire : « qui c’est celui là ? »

    Pas endimanché évidemment comme eux. J’ai senti que je n’appartenait pas à ce milieu sclérosé. Ah, dans le discours catho on vous parle d’accueil à l’autre, d’amour et tout le baratin. Mais dans les faits .....

    Pour ceux qui parviennent à déceler le véritable sens des logia de Jésus dans L’Évangile selon Thomas, nous sommes grâce à l’authentique enseignement de Jésus retrouvé, à des années-lumière du discours de l’Église catholique romaine dont ses Pères notamment Saint-Paul.

    Ne juge-t-on pas un arbre à ses fruits ?

    Fruits bien amers aujourd’hui vu l’état de décomposition de notre pays sans force morale ou très peu pour affronter les Bêtes de l’Apocalypse.

     

    • "Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église" . Saint Pierre, premier pape de l’église du Christ !


    • Noël, votre message illustre un peu ce que j’ai souligné plus tôt dans une autre réponse : une forme d’animosité à priori envers les chrétiens catholiques.
      Même si la bigoterie que vous observez est indéniable à la sortie des messes, elle est loin d’être un monopole catho. Loin de là. La bigoterie est transcourants, transreligions, voire même athée. La superstition, la peur, l’idolâtrie sont en effet des ennemies, mais elles ne forment pas un argument suffisant pour nier la Tradition et pour identifier l’Eglise à une intermédiaire manipulatrice, "égareuse" de brebis.
      C’est aussi nier la pertinence théologique des pères de l’église et notamment des pères orientaux. C’est passer un peu vite sur les premiers siècles du christianisme et ce qu’ils ont connu de travaux profonds, sérieux, fouillés, de questions, de recherches et de réponses données aux interrogations et aux hérésies des premiers temps. Les chrétiens de ce temps là étaient de vrais théologiens et de vrais exégètes.
      C’est ce que l’on oublie vite, en ne s’en référant qu’aux "saints" et autres "docteurs" médiévaux (parfois sur-côtés) : ce sont les premiers siècles, directement héritiers de l’ère apostolique et inspirés par l’Esprit Saint, qui ont permis de produire les principaux ferments de la foi chrétienne, protestantisme compris. Faut pas oublier que le christianisme s’est répandu de façon impressionnante sur la planète en moins de 80 ans !!
      Amis protestants, ne voyez pas seulement chez les cathos les œillères qui aveuglent en réalité tout le monde (hypocrisie, mépris, obscurantisme).
      Je crois d’ailleurs que c’est un protestant qui a dit cette chose essentielle : ne parlez pas à tort et à travers, ne vous répandez pas au sujet du Christ, mais agissez simplement de façon à ce que l’on vous pose la question (ou quelque chose comme çà). Tout est dit, le reste...


  • #1905521

    Billy Graham où le souvenir de sa propagande protestante à Paris Bercy, sponsorisé par Coca Cola et le Crédit Lyonnais : tout un symbole...


Commentaires suivants