Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Moscou adresse 10 questions à Paris concernant l’affaire Skripal

Le ministère russe des Affaires étrangères a publié une liste de 10 questions adressées à Paris dans le cadre de l’affaire Skripal « fabriquée » par le Royaume-Uni contre la Russie.

 

L’ambassade de Russie à Paris a envoyé au ministère français des Affaires étrangères une note comprenant 10 questions concernant l’affaire Skripal.

- 1. Pour quel motif la France a été appelée à accorder une assistance technique dans l’enquête du Royaume-Uni sur l’incident à Salisbury ?

- 2. Est-ce que la France a envoyé une note officielle à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques concernant sa participation dans la coopération technique dans l’enquête sur l’incident à Salisbury ?

- 3. Quelles preuves a transmis le Royaume-Uni à la France dans le cadre de l’assistance technique accordée ?

- 4. Des spécialistes français ont-ils participé à l’échantillonnage du matériel biologique de Sergueï Skripal et d’Ioulia Skripal ?

- 5. Des spécialistes français ont-ils étudié des échantillons du matériel biologique de Sergueï Skripal et d’Ioulia Skripal, et dans quels laboratoires ces études ont été menées ?

- 6. Sur la base de quels signes les spécialistes français ont établi l’utilisation de l’agent toxique de combat de type Novitchok (selon la terminologie britannique) ou de ses analogues- ?

- 7. De quelle expertise dispose la France dans le domaine de l’étude des agents toxiques de combat de ce type ou de ses analogues ?

- 8. Sur la base de quels signes (marqueurs) les spécialistes français ont établi « l’origine russe » de la substance utilisée à Salisbury ?

- 9. La France dispose-t-elle d’échantillons de contrôle de l’agent toxique de combat Novitchok (selon la terminologie britannique) ou de ses analogues ?

- 10. Des échantillons de l’agent toxique de combat de ce type ou de ses analogues, ont-ils été développés en France, si oui, à quelles fins ?

 

Plus tôt, Moscou avait formulé une liste de 14 questions concernant l’affaire Skripal dont certaines visent à savoir pourquoi les autorités britanniques ont décidé d’associer la France à l’enquête.

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d’un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d’être derrière l’empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d’expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Par la suite, 18 pays de l’UE ainsi que les États-Unis, le Canada, la Norvège, l’Ukraine, l’Albanie, le Monténégro et la Moldavie ont annoncé leur décision d’expulser des diplomates russes dans le cadre de l’affaire Skripal. Le plus grand nombre de Russes a été expulsé des États-Unis, soit 48 diplomates et 12 employés de la mission russe auprès de l’ONU. Washington a par ailleurs ordonné la fermeture du consulat général russe à Seattle. Le nombre de diplomates expulsé dans le cadre de l’affaire Skripal avoisine désormais les 151 personnes du côté occidental et plus de 300 au total des deux côtés.

La France soumise à l’atlantisme, voir sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Poutine va finir par se fâcher et ça va faire mal...

     

    • Je ne pense pas que ça arrive ("ça va faire mal"), du moins tant que ce sera lui aux commandes. Je pense qu’il est bien trop intelligent pour perdre le contrôle.

      Par contre l’Europe se suicide économiquement. Je crois aussi que seule l’avance technologique des S-300 et S-400 a encore dissuadé les USA de tenter le pire en Syrie et en Ukraine.


  • Et si c’étaient les services" judéos-"français" qui avaient essayer d’éliminer Skripal ? Peut-être travaillait-il aussi pour la Macronie ? Ou pour rendre service aux rosbifs ? On ne le saura jamais, pas plus qu’on ne saura jamais exactement qui fut le traître dans l’affaire Dreyfus : le secret se trouve dans les archives des services d’espionnage allemands, à condition qu’elles n’aient pas cramé durant la guerre 39-45 .

     

    • J’ai essayé d’imaginer que la Russie était derrière pour créer un scandale et une indignation susceptibles de favoriser les élections russes. Mais c’est la thèse qui me semble la moins probable, car bien trop tordue. Et puis Poutine, qui n’a pas un cerveau malade, n’avait pas besoin de ce "bonus" de taré.


  • Les Russes mettent la Macronie le nez dans sa merde, mais elle ne va pas répondre, et les médias ne répercuteront pas ces demandes russes .


  • Poisson d’Avril !


  • Il a enlevé la 11è au dernier moment :
    11. Des présidents français ont ils encore les couilles pour participer aux test résistance au cyanure organisé tous les ans à Moscou


  • Géniales les questions, surtout la dernière ! Honte à la France !

    L’empoisonnement de l’ex-agent double russe et de sa fille est "exemplaire", tant il paraît absurde de désigner comme coupable la Russie de Poutine. Souvenez-vous du général de GAULLE, le discours prononcé à Strasbourg (novembre 1959) : «  Oui, c’est l’Europe, depuis l’Atlantique jusqu’à l’Oural, c’est l’Europe, c’est toute l’Europe, qui décidera du destin du monde !  » ; or cette vision confortera l’idée que l’Union européenne est la création américaine dont le but est de contenir la Russie pour nuire à des intérêts réciproques, analyse se situant à l’opposé de ce qui est propagé par le feuilleton Designated Survivor (Otan protégeant encore aujourd’hui des nations de l’ogre russe). Il semble bien que la France est "occupée", que l’abrutissement - par notamment la destruction de la famille et de la religion - sert à engendrer des zombies. La peur du terrorisme, le chômage, et l’accusation d’antisémitisme et de nazisme, servent à contenir les pensées qui pourraient s’échapper, sans oublier la lutte contre les "fake news" !

    Il convient de faire la distinction entre le peuple et l’État profond, entre les populismes et l’Empire qui met tout en œuvre pour que l’Europe et la Russie ne puissent plus se rejoindre.

     

    • Voilà.

      N’omettons pas que la finalité de tout cela est la mise en place de la gouvernance mondiale fasciste par une oligarchie politico militaro industrielle mondialiste à 90% d’origine américaine et la mise en esclavage total des peuples.


    • Pour répondre à culturovore :

      Je n’irai pas jusque là. Je pense que vous confondez les moyens avec le but. Je continue de croire que le vrai ennemi des USA est la Chine, une fois la menace européenne et celle russe écartées. Tout ne semble pas se passer comme prévu.


    • En effet, le plan ne se déroule pas comme prévu par la Couronne britannique qui est à la manoeuvre pour conserver son hégémonie au travers de ses vassaux américains et israélien. La Reine a voulu le Brexit pour engager la 3ème Guerre Mondiale (elle l’a évoqué) pour en retirer les bénéfices. Mais, Trump a été élu à la place de Hitlery, la finance glisse vers Shanghai et l’armement otanien est désormais obsolète, alors les anglo-sionistes perdent leur flegme. Vlad les énerve au plus haut point !


  • Les positions de la France sont toujours dictées par l’Empire et elle applique les consignes avec plus de zèle que demandé..la norme depuis Sarkozy l’américain .


  • Réponse de la France : demande à Kalifa, c’est lui qui commande


  • Ce qui me dérange le plus dans cette liste de questions est d’y voir apparaître le mot "France".

    Car mon pays et mon peuple n’ont rien à voir avec ces déclarations et mesures prises par la ploutocratie techno financière macronienne mise en place par la banque pour administrer mon pays pour le compte du gouvernement profond américain et de son oligarchie politico militaro financière neo conservatrice ultralibérale libertaire liberticide socialiste voulant la gouvernance mondiale.

     

  • Ce sont des questions pertinentes et pas mal placés.


  • Au moins les questions sont claires. Poutine prend Macron pour un gamin en faute.
    La balle est dans le camp de Macron, voyons comment il va se défiler... ?


  • La diplomatie russe fonctionne selon des principes rationnels, la française est purement émotionnelle.
    La communication est impossible.
    Ne trouvez vous pas bizarre que... Complotiste !


  • Honnêtement, je suis incapable de dire qui a essayé de tuer cet espion et sa fille, mais un détail retient mon attention. Si un service russes aurait voulu liquider ce double espion, il ne l’aurait pas laissé pour inconscient dans un parc, il existe mille façons de s’assurer qu’une personne est morte, là on les découvre agonisant !!!

     

    • Selon le scénario des Anglais, l’agent toxique aurait été placé sur la poignée de porte du domicile de Skripal. Son assasin n’aurait donc même pas été présent le jour de sa mort. Cette théorie comporte des failles, en particulier si l’on croit que l’assassin est un professionnel.


  • je crois qu il serait bon de repartir de la base. on a essayé de tuer un ex agent double, soit un traitre,à la retraite. mais cela semble etre un scandale, retraite doit vouloir dire "pouce on arrête" pour les mous du gland en place. pendant ce temps des regimes dits democratiques tuent des femmes et des gamins en toute impunite et d autres traquent des vieux grabataires centenaires pour avoir bossé dans des camps... là y a pas "pouce on arrête".


  • #1934353

    La Russie est coupable car l’agent toxique s’appelle novitchok. Point, il n’y a pas d’autres preuves à apporter. Cette affaire est un défi à l’intelligence des Européens, ou comment le système d’occupation qui gère l’Occident ne nous prend que pour des cons, il suffit d’assembler 2 mots et ça marche, ex :
    Dieudo= antisémite
    Soral= nazi
    Trump= Facho
    Poutine=nazi
    Russie= Nazis
    Novitchok= KGB
    Le système d’occupation pense avoir suffisamment détruit les neurones des européens pour ne plus fonctionner que par slogans de 2x2 syllabes.
    Plus c’est gros, méprisant et cynique, mieux on peut déterminer d’où ça vient...

     

  • Marrant comment tout le monde semble bien comprendre les questions... Ou suis je le seul ignare ? Les réponses à toutes ces questions sont sans doutes toutes sous scellé classifiées. On ne peut que supposer les réponses.
    Par exemple question 1 : parce que la France a développé (ou tenté) le Novitchok (comme supposé à la question 10) et le Royaume-Uni voulait une authentification de l’échantillon prélevé.
    Question 2 : sans doute que non parce que ça amènerai à montrer que la France développe des armes chimiques.

    Bref que du blabla. Qui serait habilité à répondre à ces questions et en interpréter les réponses ? Pas nous.


  • les états majeurs Français sont les alliés larbin de l’axe Anglo-américain, pourtant les patriotes de France (le Peuple) ne sont pas hostile au russes et les russes n’ont montré aucune agressivité contre la France.

    nos ennemis (sionno-maçonnique) on des ennemis (les russes) et comme dit le proverbe l’ennemis de mon ennemis est mon amis ;)

    allez musique daf punk et la danse des canards pour le 14 juillet 2018 mdr


  • Et voici les bonnes réponses :

    - 1. Pour mettre la pression à la Russie

    - 2. Non

    - 3. Aucune

    - 4. Non

    - 5. Non

    - 6. Sur base de suppositions établies par le MI6

    - 7. Les premiers tirs d’artillerie chimique furent expérimentés dès le mois de juillet 1915 et ce furent des munitions aux capacités jugées alors comme suffocantes et létales qui furent employées sur les troupes allemandes, par les artilleurs français.

    Les services chimiques français menèrent de nombreux essais et recherches sur les capacités létales, toxiques et agressives de nombreux composés. Les travaux furent menés au laboratoire de Mayer, avec Plantefol, et menés sur trois types d’animaux : chien, lapin et cobaye. Les résultats obtenus furent analysés comparativement, pour déterminer la concentration de toxique nécessaire à provoquer la mort, après un passage de 30 minutes dans une atmosphère contaminée.

    Les premiers resultants furent présentés dès janvier 1916. Ils permirent d’orienter rapidement les recherches vers les corps les plus puissants. Certains composés, comme l’ypérite (sulfure d’éthyle dichloré) furent effectivement étudiés au début de cette année 1916, mais sa toxicité aiguë ne fut alors pas jugée suffisamment élevée.

    - 8. Aucun

    - 9. Non

    - 10. Oui. Hollande le sait.


  • Dans quel monde on vit... à quel point la propagande anti-russe bat son plein, et à quel point on est rendu... ça ressemble à un poisson d’avril, mais ça n’en est pas un. Monde de merde.

     

  • #1934538

    Depuis quand la France à besoin de preuves ou de justification pour être la prostituée des anglo-américain ?


  • #1934684
    le 02/04/2018 par Arme de Distraction Passive
    Moscou adresse 10 questions à Paris concernant l’affaire Skripal

    C’est Colin Powell qui a trouvé la fiole de Novitchok ?


  • Les réponses de Macron arriveront après un voyage en Israël...


  • Quand un service veut assassiner quelq’un, ça s’appelle un suicide ou un accident...


Commentaires suivants