Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mouloud Achour et Kery James applaudissent Issaba et ses maths en rap

Issaba est professeur à Montreuil, il a deux passions : le rap et les maths. Pour vulgariser des théorèmes indigestes, il a décidé de ne pas réciter machinalement des leçons à ses élèves… Il préfère les rapper.

 

L’année dernière, il avait fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Issaba – appelez-le « Great Teacher Issaba » – avait diffusé un freestyle sur le théorème de Pythagore avec, en fond sonore, l’instrumental de « Tout le monde s’en fout » du rappeur Sofiane.

 

« J’avais fait ce rap sans réelles prétentions pédagogiques » explique Issaba aux caméras de AJ+. « C’était juste pour prouver aux petits qu’on pouvait faire du rap, faire du bon son sans parler de drogue, sans parler de guns, sans parler de meufs. »

Aujourd’hui, le professeur de mathématiques nous dévoile sa deuxième leçon : les statistiques.

 

[...]

Après le théorème de Pythagore, les statistiques, quelle sera la prochaine leçon ? Nous, à la rédaction, on se pose toujours la question : pourquoi n’avons-nous pas eu la chance d’avoir Issaba et Kery James comme professeurs au collège ?

Lire l’article entier sur clique.tv

Quand l’oligarchie crée des conflits entre les Français,
lire sur Kontre Kulture

 

Kery James et Mouloud Achour, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1974097

    "J’te jure j’t’étrangle"

    "Ce n’est pas pour te parler de balistique
    Don’t t’as l’habitude,
    Mais cette fois
    si je kick,
    C’est pour te parler de statistiques..."

    Quand j’entends ça j’ai l’impression qu’en sortant du cours le gamin pourra enfin aller nettoyer sa "kalash"...
    Bien plus difficile à retenir que la compréhension de simples théorèmes mais, saupoudré d’un peu de violence cautionnée par Kerry James, c’est forcément pour la bonne cause !

    Ne vous leurrez pas, il s’agit bien d’encourager l’élève à se complaire dans la logique de soldat anti-France très bien expliquée par Mathias Cardet.

    Quel accomplissement...

     

    Répondre à ce message

  • Ce racisme bien-pensant est dingue.
    Faire croire à ces gamins qu’ils sont incapables de s’exprimer ou de comprendre quoique ce soit sans passer par le rap, c’est ignoble.
    Rentre dans cette case et ferme-là.

     

    Répondre à ce message

  • C’est du racisme qui ne dit pas son nom ! Ça sous-entend que les élèves d’ascendance africaine sont plus cons que les autres et qui entravent que dalle, comme on dit !
    C’est triste : ces élèves n’ont pas une once de culture française en eux et ce ne ce sont pas ces cours en toc qui arrangeront les choses...

     

    Répondre à ce message

  • On ne peut s’empêcher de visionner ces deux vidéos avec un sentiment d’effroi.

     

    Répondre à ce message

  • Faire du rap c’est plus facile que s’efforcer à mémoriser . Or la mémorisation est la base même de toute réussite scolaire et même universitaire .

     

    Répondre à ce message

  • #1974399

    Je ne comprends pas pourquoi des enfants de France prennent le temps de venir dire du mal de ce genre d’initiative insignifiante.

    Il vous fait du mal ce prof qui chante avec ses élèves ? A se demander si le problème n’est pas parfois d’un seul coté, celui du spectateur aigri. C’est triste de lire autant de méchanceté inutile sur le site.

     

    Répondre à ce message

    • #1974408

      C’est extrêmement important de savoir comment sont formés (ou déformés en l’occurrence) les jeunes français qui seront les citoyens de demain.
      Ce n’est pas insignifiant de voir ce que l’éducation nationale devient, par démagogie et racisme.

       
  • Salut, J’ai voulu comprendre pourquoi cet article reçoit une si mauvaise note, j’ai lu les commentaires, et je suis franchement déçu par votre qualité d’analyse. Il dit bien que ce qu’il a produit n’a pas de prétention pédagogique, mais que c’est une critique à ce qu’on peut appeler le "gangsta rap". En d’autres termes, ça a pour but de ramener les élèves aux livres de cours et pas de s’y substituer, ce qui n’a rien à voir...

     

    Répondre à ce message

    • #1974529

      Si ça n’a aucun but pédagogique, ça n’a rien à faire en classe. La fonction d’un prof de maths n’est pas de critiquer un genre musical, mais d’enseigner les maths !

       
    • C est parce que quand on entend le mot rap on sort notre revolver pour tirer dessus. Le mal est fait, ce style musical a cristalise sur lui toutes les saloperies qu on a voulu coller sur la jeunesse issue de l’immigration : violence, vulgarite, drogue, etc. Enfin vous savez tout cela. Je ne doute pas qu’il y a des rappers sympahiques mais on ne veut tout simplement plus en entendre parler et les gens tirent a vue maintenant...

       
    • Au premier message : Non justement, et c’est bien là qu’est toute l’erreur d’interprétation. Dans cette vidéo, ce n’est pas un prof de maths, c’est un rappeur qui trouve son inspiration dans son activité de prof de maths. Faire la critique du "ce n’est pas comme ça qu’on enseigne les maths" est un hors sujet.

      Au 2ème message : Oui c’est bien ce que je dénonce, car à prendre ce genre de raccourcis on ne peut être compris par celui qui n’est pas issu du même logiciel que le sien, on reste entre soit, on finit par disparaître. Gardons le sens critique, c’est la force première de cet endroit.

       
  • Donc, comme tous les prépubères qui écoutent du rap, ces élèves vont apprendre par cœur les paroles, sans en comprendre le fond, pour les répéter bêtement et ne jamais être capables de les mettre en perspective ?
    Si cette forme de pédagogie est une fierté, c’est que les ambitions sont plus que modestes, pour ne pas écrire pitoyables...
    L’ascenseur social va rester en panne encore un moment et en attendant, ça fera des battles de maths dans la cage d’escalier !

     

    Répondre à ce message

  • Moi je le trouve assez sympa de morceau de rap, sans prétention mais assez ben fichu quand même. Par contre le foutoir dans la classe à la fin est assez regrettable, comme si c’était normal que les gamins montent sur les tables.
    C’est bizarre ; comment se fait-il que des postes de remplacement apparaissent tant en fin d’années scolaire ? Cad maintenant (Je le sais puisque je prospecte pour la rentrée). Pourquoi tant de profs qui tombent malades en cette saison ?

     

    Répondre à ce message

  • #1976189
    Le 30 mai à 16:00 par JOE JACKSON jumpin’jive
    Mouloud Achour et Kery James applaudissent Issaba et ses maths en (...)

    abrutissant ! ca y est, c’est open bar, nous arrivons au fin fond des chiottes de nos valeurs républicaine : les banlieues se fracturent de plus en plus du reste du pays : ce prof est un danger pour l’education nationale, il va me rétorquer que c’est une manière pédagogique de leurs faire apprendre ce qu’ils ne veulent pas apprendre : foutaises !!bullshit !!le prof doit représenter le savoir MAIS aussi la loi dans ses cours.
    oui le communautarisme a gagné, il est partout en banlieue(mis a part Neuilly) car meme si dans d’autres bahut ce n’est pas encore le cas : il y a tout pour que cela le devienne : surveillant tous issu de l’immigration, profs/ les trois quart issu de l’immigration et les élèves:90% issu de l’immigration : je plains les tetes blonde ou chatain clair comme les miens qui arrivent a bien bosser dans un collège qui se barre en sucette communautaire.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents