Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’affaire Adama Traoré instrumentalisée par Mediapart et Mouloud Achour de Canal Plus

Présentée comme une « bavure » par l’extrême gauche, la mort d’Adama Traoré après son interpellation par les gendarmes, le 19 juillet 2016, a mis le feu à Persan et à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise). Pendant trois semaines, nous avons enquêté. Nos révélations remettent en cause la version de la famille Traoré.

 

Un habitant de Beaumont-sur-Oise qui connaît bien l’affaire n’en revient toujours pas. Le 5 janvier, alors qu’il regarde le Gros Journal sur Canal Plus, présenté par Mouloud Achour, ce dernier se rend dans sa ville et donne la parole à Assa et Youssouf Traoré, la soeur et le frère d’Adama. Le présentateur ne cache pas son parti pris contre les gendarmes : « Tous nos combats sont cristallisés dans cette histoire et dans le combat d’Assa Traoré. » Il conclut l’émission en offrant un cadeau à la jeune femme : « Je te confie une arme. C’est cette caméra. Je te propose de devenir officiellement reporter au Gros Journal. » Le symbole est tout aussi fort que celui offert par Mediapart quelques jours plus tôt.

 

La version des Traoré relayée dans tous les médias

Le site dirigé par Edwy Plenel a demandé à Assa Traoré de présenter ses « vœux présidentiels » aux internautes du journal en ligne dans une vidéo. Évoquant son frère, ses accusations sont graves : « Il a rendu l’âme dans les locaux de la gendarmerie de Persan. Ces gendarmes ne l’ont pas aidé à vivre, mais l’ont aidé à mourir. » Elle surenchérit sur les «  violences physiques d’État » et cite Sivens ou encore Notre-Dame-des-Landes qui « ont vu couler le sang des manifestants, à coups de Flash-Ball, de grenades [...].  » Si la jeune femme exprime sa souffrance légitime pour son petit frère mort, un détail interpelle : elle profite de chaque intervention pour embrayer sur un discours beaucoup plus politique.

Depuis la mort d’Adama Traoré, la version de sa famille et de l’association Vérité pour Adama est relayée avec force dans tous les médias. À grand renfort de coups de communication, organisés par leur avocat Me Yassine Bouzrou, une petite musique commence à s’installer : « Adama a été victime de violence policière ». Certains parlent même d’un « crime  » ! Constatant que le procureur – qui a été muté pendant l’affaire – communique maladroitement et peu, «  pour éviter qu’on reproche aux gendarmes de mettre le feu », selon un militaire dépité que nous avons rencontré, Bouzrou se lâche et impose sa vérité.

 

« Tout le monde a peur des frères Traoré ici »

L’avocat, qui s’est spécialisé dans ces affaires sensibles, a déjà défendu le cas d’Abou Bakari Tandia, mort à la suite d’une garde à vue en 2004. Avec talent, il organise parallèlement une campagne d’honorabilité de la famille Traoré. C’est grâce à lui que le Gros Journal s’intéresse à l’affaire et que Youssouf, le frère d’Adama, apparaît dans l’émission à sa sortie de prison – il a été condamné avec son frère pour violences et outrages contre des policiers et des gendarmes qui protégeaient un conseil municipal à Beaumont-sur-Oise. Youssouf se lamente :

« J’ai perdu mon travail […]. Tous mes projets sont partis en l’air. J’ai fait de la prison pour rien […]. Je n’ai jamais eu affaire à la justice avant, je suis quelqu’un de bien […]. »

En enquêtant, un élément surprend : à chaque fois que des questions sont posées sur la famille Traoré, les habitants de Beaumont refusent de s’exprimer. « La vérité, c’est que tout le monde a peur des frères Traoré ici », finit par livrer l’un d’eux. « Ce sont des caïds, un clan, c’est Bagui, la tête de réseau », cible carrément un autre qui nous fait jurer de ne pas citer son nom. En creusant, on apprend que Bagui Traoré – actuellement en prison –, qui selon nos informations n’aurait pas hésité à donner trois identités différentes aux enquêteurs et se fait appeler « Gibs Traoré » sur Facebook, a fait l’objet de plusieurs procédures judiciaires pour « extorsion (en 2003 et 2005), détention non autorisée de stupéfiants en 2013 […], vol à l’aide d’une effraction, port prohibé d’une arme de 6e catégorie […]  ». Pas vraiment un tendre.

Quant à Youssouf, qui met en avant sa probité sur Canal Plus, il serait tout de même connu pour « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, violences volontaires, rébellion, menaces de mort ». De son côté, Adama est connu depuis 2007 à travers dix-sept procédures !

Pas tout à fait le profil de l’enfant de chœur décrit dans les médias. Le jour de sa mort, cela fait seulement un mois qu’Adama est sorti de prison, où il a tout de même été accusé de viol par son codétenu ! Ensemble Bagui et Adama auraient été impliqués dans une affaire de recel de bien provenant d’un vol et pour usage de stupéfiant, en 2010. La fratrie Traoré est connue pour être proche des associations SOS Racisme, le CRAN ou encore le collectif « Urgence notre police assassine », très influents dans ces quartiers.

Lire la suite de la contre-enquête sur valeursactuelles.com

 


 

Mouloud Achour embauche la sœur d’Adama Traoré dans le Gros journal

Assa Traoré milite pour que vérité et justice soient faites sur la mort de son frère. Adama Traoré est décédé le 19 juillet après son interpellation par les gendarmes à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise).

 

 

On l’avait découverte le 28 septembre. Assa Traoré interpellait François Hollande, le sommant de réagir après la disparition dans des circonstances floues de son frère Adama, le 19 juillet, à la suite de son interpellation par les gendarmes à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise). C’était déjà dans Le Gros journal, l’émission quotidienne de Mouloud Achour sur Canal +. Ce jeudi soir, révéle Télérama, l’animateur frappe plus fort en recrutant Assa Traoré parmi son équipe de journalistes. « Je te confie une arme, lui annonce-t-il. C’est cette caméra. Je te propose de devenir officiellement reporter au “Gros journal”. »

Alors que l’enquête, « dépaysée à Paris », est toujours en cours pour établir les responsabilités de chacun, la sœur aînée d’Adama Traoré se fait de plus en plus présente médiatiquement. Le 1er janvier, Mediapart la nommait présidente d’honneur et filmait ses voeux pour 2017. Le premier d’entre eux : « Rendre Beaumont-sur-Oise capitale du monde libre ».

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

 


 

Avant d’être embauchée par l’animateur Mouloud Achour dans son émission sur Canal+, Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré, a participé à cette vidéo de Mediapart diffusée le 31 décembre 2016.

« Mon frère Adama n’est pas le premier mort asphyxié par les représentants de l’ordre. [...] D’autres sont décédés dans l’indifférence sous les balles ou les grenades comme Rémi Fraisse. »

« Que la France cesse d’oublier les DOM-TOM qui subissent des violences policières croissantes. [...] Les violences d’État ont cette année largement débordé les quartiers populaires, ont pris place dans les centres-villes et dans les campagnes... »

 

À écouter la diatribe d’Assa Traoré, dont nous pouvons comprendre la douleur, l’État français serait en guerre contre les Noirs, disons-le carrément. Cet essentialisme est dangereux. Les forces de l’ordre ne visent pas des individus de couleur mais des délinquants souvent multirécidivistes, ou des manifestants violents. Une nuance de grande taille. La France ne doit pas devenir les États-Unis où sévissent les conflits interethniques et le « Black Lives Matter »...

- La rédaction d’E&R -

 


 

Sur l’américanisation de la France et l’ethnicisation des conflits sociaux,
chez Kontre Kulture :

 

Les réactions à l’affaire Adam Traoré, sur E&R :

 

Sur les tensions ethniques américaines, et leur incidence en France, voir sur E&R :

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est pas Dieudonné qui avait invité la famille Traoré à l’époque et qui avait pris leur parti, alors qu’il était déjà évident que c’était une histoire montée pour créer des tensions raciales....alors Dieudonné, Mea Culpa ou pas ??

    Soutenir les Traoré c’est jouer la stratégie de la tension !
    Soutenir les Traoré c’est jouer le jeu de Soros !

     

    • Oui, cela a été abordé le 12 aout 2016, soit moins d’un mois après l’affaire.
      (https://www.youtube.com/watch?v=W3K... vers 6:20)

      Après chacun pense ce qu’il veut du fond de l’affaire, mais l’intervention se limite à moins de deux minutes.. Communautarisme ou pas ? pouvait il ne pas en pas parler ?
      Cela dit il a traité d’autres affaires, sans jamais être accusé de communautarisme.
      Et il me semble qu’il n’a pas participé au côté politique de l’affaire, ce qui est arrivé plus tard.


  • Apparemment, cet Adama était une pointure, et aussi........un pointeur.


  • Les gens ne sont pas assez ambitieux,
    Il faudrait demander la destruction de ces quartiers "populaires" et autres cités, la légalisation de la plupart des drogues, et la suppression des lois qui font de certaines populations des délinquants de fait.

    Mais si ça se produisait , qu’on normalisait tout ça, comment faire de l’argent après ? et au nom de quoi réclamer quoi que ce soit ?
    Il y a un grand pas à faire.


  • La machine à diviser Sorosienne dans toute sa splendeur !
    Un Moulod Achour, banlieusard nanti, lié à Félix Marquardt, antifas etc et à qui il ne manque plus que le stage young leaders, une famille de caïds ethniques sous contrôle de SOS racisme, donc du CRIF, des médias gauchos bobos pleurnichards, un mediapart-Plenel-CIA et au milieu de tout ça une sombre affaire de "bavure " qui n’en est pas une mais juste le résultat d’une interpellation compliquée où le mec a du se débattre comme un dingue avant de faire un arrêt respiratoire.
    Black Lives Matters en pleine transposition dans une société française à CRAN. Bande de pleureuses racketeuses. Quel bon qualitatif ! Lassés de séquestrer des jeunes juifs pour rançoner les familles, ils racketent direct l’État français sous la tutelle des associations communautaristes Sorosiennes. Bravo l’artiste ! Mais vos maîtres savent bien que vous n’aurez que des cacahuètes...pa grave ils attendent autre chose de vous...
    A quand un "Qui est Mouloud Achour ?"
    Je pense que ce serait très instructif.
    Qu’en pense Kerry James qui a été fraîchement retourné ?
    A quand la chanson de Renaud sur Adama Traoré ?
    Tout simplement risible tellement les ficelles sont grosses, tellement consternant tellement cela est dangereux.
    Mouloud tu joues avec le feux...tu vas te brûler.


  • Oui, il est vrai que l’essentialisme est dangereux, ou il est vrai que "Les forces de l’ordre ne visent pas des individus de couleur mais des délinquants souvent multirécidivistes", enfin il faudra toujours rappeler que ce que vivent les policiers dans certains quartiers est intolérable et l’odieuse agression durant laquelle des policiers ont récemment été brulés vifs est là pour le confirmer dans toute son horreur. Cependant l’honneteté intellectuelle oblige à dire (et c’est ce qu’on souhaite toujours ici, l’honneteté) que la violence policière est une réalité, particulièrement dans les quartiers. Les collectifs comme "Urgence notre police assassine" peuvent être récupérés, manipulés à des fins politiques, il n’en reste pas moins que les listes de noms de personnes décédées lors de gardes à vue ou durant des interpellations sont effroyablement longues.
    pour terminer, ce n’est pas parce que quelq’un est une crapule qu’il mérite de crever dans un commissariat, sans droits aucuns. la démocratie et la justice sont à ce prix là : une égalité de traitement pour tous et surtout la foi en la possibilité de rédemption pour chacun
    La criminalisation de la dissidence et la répression contre tout mouvement de contestation sociale non approuvé par le politburo officiel sont quand même là, elle aussi, pour nous rappeler que la violence policière n’est pas une vue de l’esprit

     

  • Si je comprends bien la représentation - thèse - soutenue par Valeur actuelle qui est, soit dit en passant, une revue néolibérale proche des néocons et subventionnée par les deniers publics, du côté de l’uniforme se trouve les gentils et du côté des ghettos paupérisés la figure du barbare mangeur d’hominidés est la caractéristique normative de l’ensemble de ses habitants.

    C’est aller vite en besogne que de systématiquement stigmatiser tout ce qui procède des quartiers minables des banlieues paupérisées tout en laissant entendre que la police exerce ses missions en toute légalité et sans abus alors que la réalité bien plus complexe exigerait une interprétation nuancée qui n’escamote pas la réalité qu’on refuse de savoir et qui banalise les comportements agressifs et gratuits où l’usage de la force est déployée inconsidérément contre des personnes qui n’avaient à l’origine rien eu à se reprocher.

    J’ai été l’objet personnellement à trois moments différents d’agression physique et verbale par des agents des forces de l’ordre sans aucune cause susceptible d’en expliquer le motif, et j’ai aussi été le témoin passif d’atteinte grave à la personne humaine par des agents de police passablement éméchés et qui se comportaient à l’instar des cow-boys du far west, car ils se savaient protégés par la hiérarchie administrative.

    En 1985, alors que je me trouvais en GAV dans un local de gendarmerie à Saint-Denis pour une affaire ne me concernant pas au premier degré, j’ai été pris à parti par un gendarme qui m’a menacé de son arme alors que je réclamais une couverture pour me protéger du froid. La température était de - 15 ° et la cellule de GAV était à l’extérieur du bâtiment sans chauffage, ni toilettes.

    Comme dans tous corps de métiers, il y a des hommes remarquables qui accomplissent leurs missions dans le respect de la personne humaine et de la réglementation, mais aussi des brebis galeuses qui n’ont cure des lois et qui en font qu’à leur tête.

    Les habitants des banlieues ne font pas exception et la grande majorité d’entre-eux subissent plus que de raison des mesures vexatoires au quotidien, nonobstant les injustices de la vie courante en allant au travail, à l’école et en particulier à l’occasion des formalités administratives dont le traitement est exorbitant de droit commun.

     

    • ’Valeur actuelle qui est, soit dit en passant, une revue néolibérale proche des néocons et subventionnée par les deniers publics,"
      Tout comme Minute et Rivarol, Valeurs Actuelles a été exclu des aides financières à la presse (depuis 2015). Ce qui est plutôt bon signe quant à l’honnêteté de leurs articles.


    • "ValeursActuelles" ont d’excellents articles, sur l’histoire de France, son origine, ou sur le catholicisme par exemple. Ne vous en déplaisent.


    • "Le groupe Pierre Fabre cède en avril 2015 le titre à Pininvest Médias, du Groupe Pininvest appartenant au trio Iskandar Safa, Étienne Mougeotte et Charles Villeneuve.

      Yves de Kerdrel, directeur général de l’hebdomadaire, annonce un partenariat avec le site d’actualité Boulevard Voltaire dans le cadre du « Rendez-vous de Béziers », événement à l’initiative du maire de Béziers Robert Ménard, rassemblant divers personnalités et politiques de droite13 et d’extrême-droite." Extrait et source : wiki

      François d’Orcival, président du conseil d’administration, président du comité éditorial.
      Yves de Kerdrel, directeur général, directeur de la publication remplacé depuis le 31 mai par Geoffroy le Jeune.

      Chroniqueurs hebdomadaires

      Camille Pascal, historien
      Denis Tillinac, écrivain
      Basile de Koch, écrivain
      Catherine Nay, journaliste
      Éric Brunet, journaliste
      Gilles-William Goldnadel, avocat
      Sophie de Menthon, chef d’entreprise
      Philippe Delorme, historien

      Cet hebdo est aux antipodes de la ligne politique défendue par E&R et son Président-fondateur.


  • "les États-Unis où sévissent les conflits interethniques et le « Black Lives Matter »..."

    Bon. Déjà les conflits interethniques font partie du quotidien et ce n’est pas qu’une simple histoire de Blancos contre les Noirs. Toute personne qui fréquente un tant soit peu des Noirs sait à quel point on est raciste de nature, sans devoir y associé automatiquement cette connotation péjorative qui y va de pair. Le racisme peut-être aussi qqchose de tout à fait naturel. Enfin soit. Dans ma famille congolaise, il serait presque impensable (sauf si il a bcp d’argent cela va de soit) qu’une fille épouse un sénégalais, ivoirien,...par contre le fait de marier un Blanc ne poserait pas le moindre problème. Ce que je trouve choquant dans toute cette histoire c’est que ces Noirs, en défilant dans les rues, on voulu laissé entendre que la mort de ce Adama affectait toute la communauté noire. Ah bon ? Imaginez donc un peu, un Congolais qui va protester dans les rues en soutient de la mort d’un Rwandais suite à une bavure policière. Peut-on imaginer un scénario plus grotesque ? Autant vous dire que bcp de Congolais banderaient à ce genre de nouvelle. Un Noir n’est pas qu’un Noir ; et en cachant cet aspect là des choses, ils ont sciemment joué sur les clichés des Blancs pour qui un Noir n’est qu’un Noir et donc automatiquement ne peuvent que s’entendre et se sentir solidaire entre eux parce que noir.


  • Omar Sy soutient ces ordures. Il s’assimile lui-même aux racailles. Prenons-en bonne note. Quelle honte pour lui.
    Parallèlement il est bombardé "personnalité préférée des Français" par le Journal du Dimanche.
    Inversion à 100 % des valeurs traditionnelles de la France.
    Bizarre tout ça.

     

  • L’article affirme : "Nos révélations remettent en cause la version de la famille Traoré".

    Or, la version de cette famille est simple : la Police a tué son fils. A aucun moment l’auteur de l’article ne donne un seul argument solide qui remettrait en cause la version de cette famille.

    Le seul argument que j’arrive à voir est que cette personne était un caïd ainsi que toute sa famille. Condamné plusieurs fois par la justice ...

    Je rappelle que Soral a été plusieurs fois condamné par la même justice, est ce qu’il est forcément menteur ?? Est ce qu’il mérite d’être tué ??

    Je ne connais pas cette famille ni ce type et cette affaire ne me concerne pas. Je confirme que si une autre famille d’une autre couleur de peau et une autre idéologie était concernée, La réaction de vous tous ne serait pas la même.

    C’est une affaire de justice. Vous n’étiez pas présents au moment des faits. Tous ce que vous dites ne sont que des suppositions qui restent sans fondements ...

     

    • @bilal

      Mon pauvre Bilal....

      "Je ne connais pas cette famille ni ce type et cette affaire ne me concerne pas. Je confirme que si une autre famille d’une autre couleur de peau et une autre idéologie était concernée, La réaction de vous tous ne serait pas la même."

      En l’occurrence ce ne sont pas les blancs qui massivement engorgent les commissariats et les prisons pour des faits et quand bien même il y a fait la justice est implacable (on l’a vu pour le retraité qui a eu l’erreur de défendre son domicile !) tu ne connais pas mais tu confirmes...quel argument !
      Finalement si je prends note de ton pseudo la posture victimaire n’est jamais très loin.

      "C’est une affaire de justice. Vous n’étiez pas présents au moment des faits. Tous ce que vous dites ne sont que des suppositions qui restent sans fondements..."

      Et toi non plus alors pourquoi tu jactes ?


    • Déjà, par rapport à la comparaison avec Soral, que je sache lui n’a jamais été condammé pour du pénal. Il y a des degrès dans la loi, il faut les prendre en compte.

      Le fond de l’article c’est de dire que toute la défense de cette famille joue sur de la victimisation. Or, il me semble que lorsque l’on quitte la légalité pour des faits graves relevant du pénal, la moindre des choses c’est de ne pas avoir l’outrecuidance de se pavaner dans des habits immaculés.

      On parle d’un mec qui "est connu depuis 2007 à travers dix-sept procédures", pas d’un étudiant en médecine...

      Alors la présomption d’innoncence du délinquant / criminel, avec une famille proche qui se comporte comme cela (condanations, nuits d’émeutes, menaces graves), assortie de la présomption de culpabilité de militaires assermentés, j’ai beaucoup de mal. Et si vous n’en avez pas, posez-vous des questions sur votre place dans cette nation.


    • Il est probable que la mort, en pareilles circonstances, "d’un individu d’une autre couleur de peau" (laquelle exactement ?) n’aurait pas eu pour conséquence de pareils débordements, de destructions, de vandalisme, de la mise à sac d’un quartier.
      Ce genre d’histoire se répète, hélas, avec une monotone régularité. A croire que pour certains, le moindre prétexte - tragique comme la mort de cette personne, ou plus joyeux, comme un évènement sportif - soit une occasion pour mettre le feu.


    • Tant qu’à citer À. Soral, vous auriez pu réaliser à quel point la justice en France est anti- blancs, c’est un cas d’espèce. De plus, il n’a jamais été condamné pour de sordides affaires de droit commun comme les Traoré.


    • Entièrement d’accord avec Bilal. L’article est vide mais cherche clairement a conforter une frange de la population blanche qui se sent victime du système pro-immigration (mais bien sur). La victimisation est visiblement la seule couverture a tirer.


    • Droit de réponse :

      Ceux qui font des commentaires stupides :

      - Je n’ai en aucun cas défendu Adama Traoré ni sa famille.
      - Contrairement à vous, je n’ai pas donné raison à la famille Traoré ni au gendarmes.
      - Je ne suis pas blanc, je n’ai jamais été dans un commissariat ni dans un tribunal. J’ai peut être plus de diplômes que les 4 ou 5 personnes qui ont répondu.
      - Soral n’a pas été jugé en pénal. Ni Adama Traoré non plus. (Ca ne veut pas dire que Soral est méchant).
      - Si Adama ou un membre de sa famille commet une injustice, c’est très simple, il y a une justice pour faire son travail. D’ailleurs il a été condamné plusieurs fois.
      - Si l’article parle de victimisation il n’a pas à commencer par "Nos révélations remettent en cause la version de la famille Traoré".
      - Si des personnes engorgent les prisons, c’est justement une sanction pour ce qu’elles ont fait. Puis, ou est ce que tu veux en venir ? Les noirs sont délinquants ?

      Je résume mon commentaire avec 2 questions :
      - Est ce que l’article remet en cause la version de la famille Traoré ? Si oui, montrez le.
      - Est ce qu’on mérite de mourir quand on est délinquant ? Si oui, montre la loi qui le dit.

      Il n’y a pas longtemps, j’ai lu un livre de Frantz Fanon. La façon de voir l’esclave et le colonisé n’a pas changé ...


    • @Bilal

      Qu’on monte toute cette affaire parce qu’un délinquant multi-récidiviste est mort au cours d’une bavure policière me reste en travers de la gorge. La vie de délinquant comporte des risques, il en est mort, point. On ne va pas pleurer pour lui.
      Ensuite que tu joue sur la corde usée du "racisme" me met en colère (Fanon). Ces quartiers "français" bourrés de populations allogènes, sans aucun enracinement dans le pays (et c’est pas pour demain), ne sont une situation normale pour aucun français, et ça, c’est les tripes, c’est le pays qui parle.

      Je me rappelle encore la tête d’un amis d’enfance ayant grandit dans la ruralité aveyronnaise et découvrant un quatier mal-famé de Toulouse. Il ne comprennait pas pourquoi il y avait autant de ces gens-là en France (ce nom n’évoque surement pas la même chose pour lui et moi que pour toi). Et ce, en toute innocence. Ça n’est pas normal ! Et le fond du fond de l’histoire c’est ça. Tout le reste n’est que l’effet de la non-gestion de cette catastrophe migratoire, dont la ridicule affaire Traoré n’est que l’énième effet. J’aimerai bien voir comment on traite ce genre de comportements au Mali.
      Si il y a autant d’insolence de la part de ces gens-là, c’est parce que la France se laisse traiter comme une putain.

      Ils peuvent essayer, autant qu’ils veulent, de jouer sur la culpabilisation des français concernant l’état de non-acceptation des populations allogènes par les populations indigènes, ça ne passe plus, la coupe déborde et les tripes parlent, c’est tout ce qu’ils gagnent. Les digues mentales de la période "Touche pas à mon Pote" ont complètement sautées. Je viens d’une famille "d’extrême-gauche", et je vois bien que dans les discutions à table les choses ont beaucoup changées. Le peuple français n’est pas un paillasson sur lequel on peut s’essuyer les pieds indéfiniment.
      La petite chansonnette victimaire me sort par les yeux. Ce pays ne doit rien, absolument rien à ces gens-là. A part peut-être un billet de retour. C’est insupportable, et il n’y a aucune justification à donner. Je n’ai qu’un seul pays et j’entend le conserver contre ces gens-là et le genre de discours que tu tiens.

      Que ce soit Valeurs Actuelles, ou Mickey Mouse, ou le Pape qui le dise, car c’est le discours implicite de tous ceux qui en ont marre de ce chantage, ne change rien. La France n’est pas une poubelle. Et jouer sur la corde sensible ne marche plus. Place à la fermeté.


  • Certains veulent encore voter Mélenchon et voir ce genre d’affaire multiplié par 10 ?


  • Le droit-de-l’hommiste, anti-raciste, pro-migrant et humanitariste Georges Soros possède plusieurs sociétés écran pour dissimuler les versements phénoménaux de sa fondation OSF ( Open Society Foundation) à la mouvance Black Lives Matter. Des fuites sur Wikileaks font état de versements obscurs en France et en Angleterre, plusieurs millions de dollars et plusieurs fois par semaines. Il serait pas en train d’organiser un équivalent de Black Lives Matter en France ?

    Les Femens à la poubelle, place aux Blacks victimaires ! Secouez les et utilisez les ! C’est exactement ce que fait Soros, en pratiquant l’inversion accusatoire pour accabler les Blancs ( les méchants blancs) face aux gentilles victimes noires qui finiront par user de la violence contre les vilains blancs en pensant faire justice. Certaines communautés ont une propension pour la violence facile, de par l’exclusion sociétals. Et bien sûr , si jamais le blanc ose protester, il sera accusé de racisme.

    C’est que les choses se passent dans les sociétés multiethniquées. M

    Rien de plus facile !

     

    • Erratum :

      C’est ce qui se passe dans les sociétés multiethniquées


    • Bonjour L’étrangère, vous devez être diplômée en anthropologie ou en psychologie civilisationnelle pour affirmer «  Certaines communautés ont une propension pour la violence facile, de par l’exclusion sociétals »
      Si l’exclusion sociétale est un facteur de violence, il ne peut y avoir de communauté avec une propension à la violence, en gros la violence vient de l’exclusion sociale avant d’être un comportement identifiant une communauté.
      Je vous ai compris ?


    • Demy,

      Il est difficile de ne pas faire le lien entre immigration, délinquance, et rejet social. Nos gouvernements successifs ont fait venir des millions d’immigrés sur notre terre sans pouvoir les intégrer. Culturellement, économiquement, et socialement, c’est un fait. Ces millions d’individus viennent de régions du monde qui souvent, hélas, sont dévorées par la violence. Ces schémas de violence se reproduisent logiquement sur la terre d’accueil. Et pour couronner le tout, les "accueillants" à qui on a rien demandé refusent évidemment leur présence.

      Leur seul recours est la victimisation, cette dernière justifie leurs faits de violence. Les gentils contre les méchants blancs. C’est cette brèche que les humanitariens, anti-racistes et droit-de-l’hommiste utilisent.

      Maintenant, libre à vous d’avoir des velléités tribalistes et de supporter l’ersatz des Black Lives Matter en France. C’est votre droit le plus strict. Je crois savoir que Miss France sera à vos côtés, vous en avez de la chance !

      Et ne ne vous inquiétez donc pas pour mes diplômes, débattons.


    • @L’étrangère, les gens dont vous parlez si bien sont venus suite à un souhait de certains pour qu’ils soient là, les maghrébins ou noirs venus dans les années 60/70 n’ont pas ramené une quelconque violence dans leurs bagages, mais plutôt une force de mains d’oeuvre dont certains se sont sucrés jusqu’à en oublier les français, vous avez l’air d’oublier un peu l’historique. Les choses se sont gâtés lorsque des" nationaux" ont commencé à manipuler les générations suivantes, soyons honnêtes ! Zemour vous formate en vous manipulant vers le chaos de notre pays, c’est autre chose que miss France, c’est votre droit mais réfléchissez juste aux conséquences sans vous sentir prisonnière d’une idéologie.
      Entre nous, si il y a un truc qui me met hors de moi, c’est bien les concours du genre miss et autre pisse plus haut ou plus loin.


    • Bonjour Demy,

      Vous pensez vraiment que le peuple tire quelconque un bénéfice de la présence de ces millions d’immigrés en France ? Soyons réalistes, à part les gros patrons du CAC, ni vous ,ni moi n’en sommes heureux. Rien de plus tragique que le déracinement. L’immigration est une violence capitaliste faite au peuple, à tous les peuples.

      Je partage de nombreuses analyses avec Zemmour sur le féminisme, le libéralisme et l’histoire, je ne crois pas être à l’origine des tensions en France pour autant. Les Français ont beaucoup tendu à la main aux populations immigrées, mais en vain. Je pense que c’est à présent aux immigrés de tendre la main et de faire des compromis. Ils ne doivent pas nous forcer à vivre avec eux si ils ne veulent pas vivre avec nous. On ne leur doit rien et ils doivent comprendre que nous ne sommes pas responsables de leur venue ici, elle ne fut voulue que par les patrons (voir Bouygues ). Nous , le petit peuple , en souffrons énormément . Contrairement à ce que disent nos politiciens . L’immigration exponentielle et non choisie ne représente pas une chance, mais un désordre et un déclin.

      Moi moi non plus j’aime pas Miss France ! On a trouvé un point commun. Le chemin de la réconciliation sera difficile, la France est usée par 50 ans d’immigration et elle n’acceptera plus de compromis. Je suis juste réaliste sur la condition des français lorsque je vous dis cela.


    • @ L’étrangère
      Vous êtes assurément monomaniaque, l’étrangère, si j’en juge la tendance de vos interventions qui se limitent à essentialiser la couleur des gens en les enfermant dans des catégories comportementales où l’homme blanc occupe la noblesse d’esprit, l’intelligence supérieure du cœur et la primauté des valeurs civilisatrices.
      A en juger par le nombre croissant de commentaires qui s’abattent de manière assourdissante contre la famille dont l’un des enfants a trouvé la mort à l’occasion d’une GAV musclée, il ne fait pas bon de glaner un teint de métèque (notamment noir et arabe) et de vivre parmi la classe laborieuse en France.
      Je suis toujours étonné de lire autant de sottises et de méchancetés qui s’empilent à la façon des étages d’un gratte-ciel et qui ont en commun de partager le bas de l’échelle sociale, la bêtise ambiante et la fatuité comme d’un air de bien entendu.
      Tout allait encore bien tant que vous pouviez occuper un emploi, rouler en voiture sans peine, partir en vacances l’été et l’hiver et fonder une famille sous un toit bien charpenté. Les problèmes d’autrui vous laissaient de marbre et rien ne pouvait alors vous distraire de vos préoccupations personnelles et de vos envies.
      Dès lors que l’aisance sociale commence à vous fuir et que vous recevez un traitement qui vous rend presque semblable à un palestinien, vous commencez à vous inquiéter et à tenter de comprendre ce qui vous arrive, mais pour autant vous êtes incapables de combattre vos réflexes identitaires (communautaires) en recherchant pas loin de vous le bouc émissaire utile qui vous offrira un exutoire ou une échappatoire durant un temps donné, mais cette distraction futile et malsaine vous perdra définitivement comme imaginé par les maîtres qui tirent les ficelles et dominent vos fluettes existences.


    • Bonsoir L’étrangère, vous amalgamez immigrés, voyous et responsables de cette situation devenue intolérable pour tous les honnêtes gens, sauf ceux à qui elle profite. Je ne défendrai jamais une racaille ou un intégriste de n’importe quelle religion, la France a accueilli des gens en leur donnant la possibilité de s’installer en famille, je considère ce geste comme généreux, mais avec un sous entendu, casser les acquis sociaux des français, nous le savons tous. Ceci dit, la peur du remplacement comme si joliment dit est un fantasme,culturellement, il est évident qu’un corse n’a rien de commun avec un alsacien mis à part l’amour de cette patrie. Il est tout aussi évident que Rachid n’a peut être rien en commun avec Jacques, mais ils pourraient avoir eux aussi l’amour de cette patrie. Parfois, des Rachid et des Jacques sont plus proche qu’un Corse avec un Alsacien, c’est une évidence qui échappe aux zémourisé inconscient, ils ont la fâcheuse tendance de se croire seuls dans notre patrie.
      Note : Je n’aime pas les concours des miss, pas seulement la miss France actuelle en particulier. Les femmes méritent mieux comme considération.


    • Bonsoir Demy, et bonsoir à tous,

      On en est arrivé en France à résoudre des problèmes qui n’auraient du jamais se poser si nous avions eu de véritables chefs d’état, de la trempe de Jean Marie, Trump ou de Gaulle. Vous dites que je fais l’amalgame entre l’immigration et la délinquance, la population carcérale parle d’elle-même.

      Ce n’est pas un préjugé, la corrélation Immigration/Délinquance ne souffre aucun doute. Certes les immigrés ne sont pas tous des délinquants comme vous le dites, mais une partie importante (très importante même) provient des immigrés , et ce schémas est le même dans tous les pays Occidentaux qui ont un modèle migratoire déraisonné. La surpopulation carcérale est due aux immigrés, les chiffres de l’INSEE sont très probants.

      Demy, selon vous un Alsacien n’a que peu de points communs avec un Corse. Le lien c’est la nation, faite d’un seul peuple, 13 siècles de Monarchie. Il nous faut distinguer la France, réalité charnelle et quinze fois centenaire, de ses institutions du moment . 40 Rois , exaltés par Maurice Barrès, ont construit la France. Honte à ceux qui ne veulent pas reconnaitre que la grandeur de la France ! Pour quels monuments se déplacent les touristes du monde entier ? Pour les cathédrales de beauté, pour les châteaux Royaux et les Palais....C’est ça la substance de la France éternelle, terre des morts comme le disait le poète Barrés. La Monarchie a construit notre nation, elle est l’architecture de toute la substance Française. Pour un Corse comme pour un Auvergnat ou un Dordognais.

      Nous voilà en 2017...La crise sociale dans laquelle notre pays ne cesse de s’enfoncer nous semble une interminable descente aux enfers depuis 50 ans, le drame du chômage de masse, l’immigration incontrôlée, la déstructuration de la société sous les coups de boutoir d’un libéralisme parvenu au terme de son aboutissement, tout cela me laisse dubitative sur l’essence même de notre république métissée. Et je ne suis pas la seule, tout est remis en question aujourd’hui. L’immigration, le féminisme, le libéralisme...


    • @ Aymard de Chartres,

      Je ne vois qu’une seule et véritable identitaire ici, c’est Adama Traoré


    • Bonjour L’étrangère, comment nier l"empreinte de la royauté et du christianisme dans l’Histoire de France, ils l’ont façonnée, vous ne pouvez pas savoir comme je regrette ce manque de christianisme remplacé par un athéisme quasiment obligatoire. Vous avez l’air de me parler d’une identité française homogène, c’est faux et je vous l’ai démontré, l’amour de cette patrie est, et restera le seul ciment entre des gens de différentes cultures, je ne vous citerai que les composantes du christianisme, je vous faits grâce du reste. Vous parlez de prison bondées par les immigrés, je l’ai toujours reconnu, mais revenons à l’époque de la royauté et demandez vous qui remplissait les geôles, si ce n’est les classes populaires et ça n’a pas changé, la prison est une menace envers les plus pauvres, vous avez certainement remarqué comme les riches, jamais ils ne sont inquiétés ou alors on aménage leur peine sans parler des moyens qu’ils ont pour se défendre. Par définition les prisons sont faites pour les classe défavorisées, je ne défend pas la racaille, mais forcé de constater ce fait. Vous sous entendez souvent une sournoiserie complètement fausse, c’est vérifiable, l’économie irait mal à cause des immigrés. C’est qui qui a permis la délocalisation de notre industrie ? C’est qui qui nous oblige à utiliser une monnaie qui nous asphyxie ? Qui a fait rentrer la Chine dans l’Ocde ? Qui pille l’Afrique en l’ appauvrissant chaque jour davantage ? Qui sont les manipulateurs dans la guerre en Syrie ? etc...Ce ne sont pas les musulmans français ou immigrés vivant en France, autrement démontrez le. Je ne suis pas un immigrationiste, je suis très loin de tout ça.


    • Bonjour Demy,

      Beaucoup réalisent aujourd’hui la tragédie du déracinement de masse. Moi même je ne suis pas chez moi en ce moment et tout me manque. On nous reproche de piller l’Afrique, personnellement j’ai jamais mis un pied en Afrique et j’en ai pas vu la couleur de cet argent. Ce que je vois surtout ce sont des barres d’immeubles immondes qui défigurent nos paysages et s’amoncellent pour entasser une immigration que personne n’a voulue.

      J’’ai l’impression que ni les uns, ni les autres ne se doivent quelque chose. On ne vous doit rien. Nous avons également servi et construit vos pays, alors je ne vois pas pourquoi on veut nous faire payer le prix de notre disparition pour des crimes que, ni vous ni moi, n’avons commis. Nous voyons aujourd’hui des hordes humaines qui, tels des bans de sauterelles viennent s’abattre sur un champ, nous demandent de tout leur donner. Au nom de quoi devrions nous être déposséder de notre terre pour laquelle nos ancêtres sont morts ? La France c’est une histoire charnelle. Vous avez bien sur le droit de venir en Auvergne, ou encore dans le cœur de ma Bretagne chérie, mais ce n’est pas à nous de nous faire accepter. Celui qui s’invite chez quelqu’un doit rester discret et humble. Cette humilité et cette discrétion ne sembleras être de mise aujourd’hui. Beaucoup se sont mis en tête qu’ils allaient nous faire payer et qu’on leur devait tout. Mais on ne doit rien à personne.

      Je viens du cœur de la Bretagne, un merveilleux village qui s’appelle Josselin, c’est pour moi tout un symbole de venir du cœur de la terre, je connais on ne peut mieux les tréfonds de l’âme française. Comment pourrions nous cohabiter avec des personnes qui n’ont jamais entendu parler de Rabelais, de Rossini, de Zola ou du Kouign Amann ? De même que je ne pourrai survivre au cœur d’une tribu amazonienne, je mourrai au bout de quelques mois ! Il est des mélanges qui sont artificiels et dictés par les dictateurs du libéralisme. Nous ne pourrons vivre ensemble que si ceux qui s’invitent font un effort vers le respect de notre civilisation. Ceux qui la rejette n’ont pas leur place et sur ce point je suis sûre que vous et moi sommes d’accord.


    • @ l’étrangère

      Assumez donc cette vérité qui émane de votre for intérieur et de vos tripes et qui explique la foncière hostilité que vous développez tous azimuts à l’égard des non-blancs non issus de souche européenne. Vous êtes une identitaire racialiste et cela ne fait aucun doute si l’on se fie à la synthèse de l’ensemble de vos interventions qui dessine la figure du métèque basané comme appartenant à l’engeance de l’humanité.

      J’espère me tromper en interprétant vos écritures qui ont toutefois en commun le mépris viscéral des africains en général en y associant l’arrogance désinvolte de l’occidental incarnant la réussite, la grandeur, la beauté et la supériorité intellectuelle.

      Vous avez sans doute atteint un âge où on ne se refait pas et où l’on ne revient pas sur ce qu’on est, sur ce que l’on croit et où la moindre forme de concession apparaît inconcevable et impossible à satisfaire.

      Vous ne raisonnez pas comme devrait le faire toute personne imbibée de l’esprit de science, mais vous résonnez en revanche davantage comme un tambour dont le rythme est semblable à un son de métronome.

      Vous répondez à vos interlocuteurs en dénaturant leur démonstration et en projetant la même antienne qui consiste à rappelez quelques évidences historiques sur la France chrétienne d’antan et à présenter l’immigré africain au moyens de puissants amalgames qui permettent de noircir le tableau en lui faisant supporter les tares et les ignominies du fléau.

      C’est une posture absolument grotesque qui me peine vraiment.


  • Sympathique endroit, sympathique famille, sympathique alliance de l’instrumentalisation d’une famille de racailles au service d’une cause délétère. C’est la Fronce.
    Mais Samuel Valls ne manquerait pas de noter que ça manque de white, de blancos.


  • Je confirme, les frères Traoré sont connus de toutes les villes alentours depuis leur adolescence, ce sont des délinquants multirécidivistes de base, Adama Traoré est notamment connu pour avoir extorqué à plusieurs reprises de l’argent à des personnes agées, les obligeant sous la menace à retirer de l’argent ou communiquer leurs codes de cartes bancaires. Portrait jamais dressé par les médias bien que contactés pas des habitants ulcérés qui ont voulu rétablir ces faits.
    Bavure de la gendarmerie dans la mesure ou sa mort n’était probablement pas intentionnelle mais qui fuit ou résiste physiquement à la police s’expose à ce risque. Qu’aurait du faire les gendarmes, le laisser partir de peur de lui faire mal ? Que se serait-il passé s’il s’était agit d’un blanc lambda ? Qu’aurait dit Omar Sy ? Probablement rien. Pourquoi vouloir défendre absolument un sale type sous prétexte qu’il est noir, n’est-ce pas là du racisme absolu pour les uns, de l’instrumentalisation et de la récupération facile pour d’autres...

     

  • Fatigué par tout ce bordel, je n’ai plus envie de réfléchir. Entre la racaille importée et les mercenaires de la république corrompue, mon cœur balance...
    Adama citoyen exemplaire français au casier judiciaire chargé et dont la famille a été reçue par le président du Mali VS forces du désordre aux uniformes salis par tous les renoncements et compromissions : bel exemple d’organisation du chaos.


  • Qu a fait ce petit délinquant de sa vie pour qu’on porte tant d’attention à sa mort ?! On fait quoi, on le met dans les livres d histoire comme pub entre 150 pages d annanasserie ? C’est du Grand n’importe quoi. A côté de ça des gens honnêtes se cassent le dos au boulot, il est temps qu on inverse la courbe de l enculage. Il faut de l ordre et du bon sens.


  • Cette "histoire" est une belle représentation de la situation de la France en 2017 ...
    Une famille dont le simple nom évoque la prison, la police et la justice voir fait trembler tous les villages alentours se pose en victime ... C’est beau, j’en arriverait presque à chialer ... obtient des reportages sur le gentil frangin multi-récidiviste ...

    De qui se moque-t-on ? A l’heure où de plus en plus de Français sans histoire, honnêtes, et luttent comme jamais et dans le silence pour s’en sortir chaque mois, on viendrait presque à plaindre une famille d’africains qui à la magouille et le trafic apparemment dans les gênes ! Et j’en suis pas étonné, des exemples comme ça on en a tous connu plus jeune, c’est légion !

    Je m’excuse c’est sans moi, d’ailleurs ces faits divers sont toujours le fait de racailles qui a la détestation de la police et de la république par extension, donc de la France et des Français.
    Nos prisons sont pleines de gens issus de l’Afrique noire et du Maghreb ...

    On le sait tous, et cette hypocrisie m’insupporte. Alors oui les associations veillent au grain, mais alors à quoi servent-elles d’autre que d’empêcher les Français de souche de s’exprimer et de dénoncer un fait d’ailleurs largement évoqué par JM Lepen depuis 40 ans !!

    Il est urgent de mettre ne place la re-migration comme l’explique très bien Alain Soral dans une de ces conférences.

    Je condamne la mort et la violence, mais si la justice faisait et appliquait des Lois vraiment dissuasives, ce type serait encore vivant, mais derrière les barreaux.

     

    • Reconnaissons "quand même" que ce ne sont que très faiblement les classes bourgeoises qui émigrent en masse dans notre Pleurnichland hexagonal. L’état laïco/maçonnique Fronçais encourage tous les traînes savates du monde entier à venir peupler les châteaux et résidences vacancières transformés en cada et cao. Nous récupérons les plus pauvres, les moins éduqués, les plus violents socialement et les moins adaptés dans leurs propres pays. Si en plus le système pleurnicho/repentant communautaire les encourage aux comportements victimaires, cela donne des racailles transformés et promus en victimes, à titre d’exemple pour transformer le peuple en lumpenprolétariat barbare au service de Soros.
      Moulourd Achour et anal+, s’ils veulent s’emparer de véritables victimes de l’état Fronçais, n’ont qu’à s’intéresser à A.Soral, Dieudonné, le professeur Faurisson…. un peu de courage et de dignité...


  • Je connais pas cette affaire...du coup je regarde la vidéo de canal+...selon la description de sa sœur, son frêre est un saint ? Elle a d’ailleurs un sourire qui me laisse perplexe vers 0.59 quand mouloud lui demande de nous décrire son frêre et ce qu’il faisait dans la vie. Sa description est d’ailleurs tellement vague et ses banalités tellement évidentes que je me dis que ça cache quelque chose de louche...

    Suffit de lire ensuite le texte pour voir que c’est un délinquant...Malhonnêteté du reportage de nous le faire passer pour un gentil bonhomme...Mais est-ce que ça justifie une bavure dans un commissariat ? Non. Mais je manque peut être d’informations sur ce qu’il s’est passé...

    Ceci dit, je constate encore une fois que le combat se règle avec les mauvaises personnes...


  • Il y a beaucoup de personnes d’origine africaine dans la police, et même la gendarmerie aujourd’hui. Même si les gendarmes avaient étés tous noirs, lors de l’interpellation de Traoré, on aurait eu droit au même cinéma. Et même, avec tout ce bordel psychologique ambiant, leur négritude auraient étés utilisé pour dénoncer l’asservissement de l’homme noir, qui en vient à maltraiter les siens, pour plaire aux blancs. C’est raccords avec ces petits caïds de banlieues, qui t’expliquent, face caméra, que si ils vendent du shit ou agressent des gens, c’est parce qu’il y a trop de racisme en France. Même leur voisin de palier, qui s’est démené pour se créer une "situation" par le travail et les études se désolidarisent d’eux maintenant, et ont peur, d’ailleurs, d’êtres assimilés à eux.
    En fait, l’argument, même démonté jusqu’à l’échelle quantique continuera d’être utilisé, jusqu’à.....la soumission de ceux qui ne veulent pas de leur lois tribales.
    Bref, chronique d’une prophétie auto-réalisatrice : celle d’un crash annoncé, et même recherché. On est pas dans la merde.


  • Sans excuser les faits de cette famille il y a une chose que je ne comprendrai jamais :
    Pourquoi les gendarmes-flics ... sont à ce point idiots pour ne pas savoir maitriser un individu récalcitrant sans l’asphyxier.

    C’est pas la 1ere fois donc ces flics sont bêtes tout simplement. Ils ont le don pour mettre des coups mortels. Au lieu de tenir les bras et les jambes (seulement) au sol à plusieurs et de fouetter l’individu aux jambes .... croyez moi 4 ou 5 coups de matraques téléscopiques aux jambes ça détruit. Au pire fracture du fémur et jospitalisation d’urgence mais au moins il reste vivant.
    Doivent être recrutés à bac -7 ...

     

    • Ne fais pas le malin derrière ton écran d’ordinateur.
      Maitriser un grand type costaud qui résiste, c’est dur.

      Tu parles de donner des coups de matraque ? ça laisse beaucoup de traces et donc des preuves si le récalcitrant porte plainte ...

      Tu parles d’un sujet que te ne connais absolument pas : un peu d’humilité ; et de respect pour ceux qui sont dans cette merde au quotidien


    • @Str
      N’enlevez pas aux Africains ce qu’ils ont de développé et qui en fait des sujets idéaux dans le monde sportif ; une stature plutôt athlétique. Les Européens peuvent se consoler en ayant élevé la musique, la littérature, la peinture, l’architecture, les sciences, la technique, la philosophie, le concept en général.. aux rangs les plus sublimes.
      Donc ce ne doit pas être si simple de maitriser un multirécidiviste baraqué au milieu de son gang sans faire dans la dentelle. J’oubliais, l’art sublime de la dentelle….


    • Le gauchiste qui s’ignore (ou pas) incriminera toujours le Policier. Dans son logiciel binaire, le gauchiste opposera toujours les " Saints" (la minorité en guerre permanente contre l’état français) aux salauds (les forces de l’ordre qui font régner l’ordre publique dans l’état français). Ce commentaire est digne de ceux qui croient être dans le camp du bien en pratiquant un anti-racisme dévoyé et victimaire. Boire le petit lait de Soros et surtout ne pas oublier d’insulter la police en les qualifiant de Bac - 7. On peut ses poser des questions sur l’aptitude de certains à comprendre ce monde éminemment complexe.

      C’est vaudevillesque mais prévisible, car il est manifeste que le gauchiste appréhende toujours le monde sur le même mode. " Ces cons de flics !" , tel est le mantra hypnotique de la graine d’antifas potentiels.


  • Etant moi même fils d immigrés, mon père Algérien a servi dans l armée Française en 1942, fait prisonnier par les Allemands et libere par les Américains en 1945.
    Puis il fut emprisonné de 1958 à 1962 dans un camps du Larzac pour son soutien au Fln.
    A mes 5 ans, dans les années 1967, mon père a demandé un regroupement familial, j ai maintenant 53 ans.

    A part un de mes frères, qui a eu des problèmes avec la police, suite a sa dépendance avec la drogue, le reste de la famille, soit 8 frères/soeurs, ont réussi socialement, nous avons créé, il y a 25 ans, une entreprise qui compte 32 salariés.
    Ma fille aînée de 22 ans est en master 2 en droit des assurances.
    Bref, quand on veut, on a tres peu de problèmes en France si on a été élevé dans le respect des autres.

     

    • Merci pour ce témoignage ! Vous êtes la preuve vivante que personne, absolument personne n’est discriminé en France. Les détestateurs de la France sont en guerre permanente contre notre pays, criant sans cesse au racisme ! J’y vois une inversion accusatoire. Comme l’a dit le Général de Gaulle, ceux qui se plaignent du racisme sont ceux-là mêmes qui l’ont créé. Une communauté qui ne pose pas de problème ne souffre d’aucun racisme en France.


  • Hahaha, et on remercie qui pour cette ambiance chaleureuse dans nos quartiers ? Si ce n’est pas les qataris c’est Gyorgy :)


Commentaires suivants