Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Multiplication des attaques contre les convois militaires américains en Irak

Des sources irakiennes ont rapporté qu’un quatrième convoi logistique militaire américain avait été ciblé dans le sud de l’Irak.

 

La chaîne de Telegram « Sabereen News » a annoncé jeudi soir que le convoi avait été pris pour cible alors qu’il circulait sur l’autoroute Bassora-Nassiriya.

Le média irakien a également rapporté que le groupe de résistance irakienne, Saraya Awliya al-Dam en publiant un communiqué avait revendiqué la responsabilité de la quatrième attaque.

Selon le communiqué, il s’agissait d’une opération qui avait été menée par tir indirect. Lors de l’opération un convoi appartenant à des forces américaines a été visé par deux attaques.

Trois convois similaires ont été ciblés jeudi après-midi dans les provinces d’al-Anbar, al-Muthanna et Babil. Un nouveau groupe appelé la « résistance internationale » a revendiqué la responsabilité de la première attaque (menée à al-Anbar).

Récemment, la soi-disant coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis a déclaré qu’elle augmenterait ses forces en Irak, ce qui a conduit à davantage d’attaques contre les convois logistiques américains.

Les groupes de la Résistance irakienne ont appelé le gouvernement de Mustafa al-Kazemi à mettre en œuvre la loi adoptée par le Parlement irakien en janvier 2020, appelant à l’expulsion des troupes américaines et étrangères du pays.

Lire la suite de l’article sur parstoday.com

 

Attaque d’un convoi américain dans la région de Qâdisiya, à l’aide d’engins explosifs, le 13 mars 2021 :

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Ouais, bof... peut-être un prétexte pour justifier la présence militaire étrangère sur place. L’objectif réel, au delà de la prise des réserves pétrolières, est de redessiner les frontières des pays régionaux...

     

    Répondre à ce message

    • C’est ce que je me disais aussi. Biden espère qu’essuyer des pertes souderait l’opinion publique US autour de lui comme ça avait été le cas pour Bush en 2004.
      Tant qu’il n’y aura pas l’équivalent d’un attentat Drakkar / Aéroport International : le genre d’attentat qui choque tellement par sa puissance et son intensité qu’il a forcé au retrait des troupes occidentales du Liban, on ne peut pas trop faire confiance aux rebelles armés (et surtout ayant la tête emmaillotée (donc, derrière qui n’importe qui peut se placer)) pour combattre l’empire.
      Seul un état souverain (l’Irak de Saddam Hussein, la Libye de Kadhafi ou la Syrie de Assad) sont les ennemis de l’empire puisque c’est toujours contre eux qu’il combat le plus activement (face à qui il réussit ou il échoue) là où un "terroriste" a une existence non vérifiable et justifie la présence d’une troupe d’occupation. Ce sont des fantômes, des gens qui n’existent que chez ceux qui veulent bien y croire.

       
    • Sur une carte oui, mais sur le terrain cela conduira à :
      " . . .ce qui a conduit à davantage d’attaques contre les convois logistiques américains "
      Et in-fine à de plus en plus de pertes insupportables , puisqu’ils augmentent leurs effectifs !
      Alors toujours Bof "Système" ?

       
    • Entièrement d’accord avec Pontiac qui j’en suis certain à tous compris, surtout que si les us commencent à faire clairement le travail qu’opéraient les israéliens en Syrie, c’est bingo loto dans un tour de passe-passe qui passe avec la nuance transitoire sans contestations d’opposition nettes, claires et précises comme une lettre à la poste avec un certain regain de redémarrage d’un engagement farfouillis ombrageux ( chaos ? Affaire à suivre) depuis le « pat » de cadenas verrouillé de 2018, ayant permis au gouvernement Syrien une certaine reconquête d’autorité légitime au bordel de « production » ambiant. Et il faut noter que mr Bachar el Assad est un pleine campagne d’élection Présidentielle peu ou prou la teneure de l’expression...Mais en situation, toute personne crédible a l’honnête intellectuelle cartésienne d’un besoin non-chaotique le comprendront bien évidemment.

       
  • Cette fois-ci Joe Bidon s’est mit le pied dans un engrenage mortel. Les Américains ont parfois réussi à négocier des sorties de crises avec leurs opposants afin de ne pas se replier en perdant la face aux yeux du monde entier. Mais ça, c’est quand l’opposant le veux bien et lorsqu’il est possible de négocier avec lui. Je crois que Trump en était là. Maintenant, l’armée américaine va affronter des groupuscules isolés sans commandement direct, donc beaucoup plus difficiles autant à déstructurer que pour négocier. Il vont se prendre plusieurs petites branlées les prochains temps et ça va finir ou plutôt, ne pas finir comme en Afghanistan. Qu’est-ce qu’il peut être con ce Biden.

     

    Répondre à ce message

  • Les Américains lucides doivent se dire : Trump reviens ils sont redevenus fous !

     

    Répondre à ce message

  • #2687398

    Les amères loques doivent considérées comme la peste là-bas, pire que le corona, et pas du tout comme amis du Bien. Chez nous c’est plutôt l’invasion de criquets...

     

    Répondre à ce message

  • D’une part les yankees n’ont rien à y faire. D’autre part ses attaques opportunes correspondent, bizarrement, avec la volonté de Biden de muscler ses troupes dans la région où comment enkyster les problèmes.

     

    Répondre à ce message

  • Le coup de maitre de Trump de rapatrier les troupes américaines avant son départ, pour montrer à quel point l administration Biden/Obama etait une administration de salope va t-en guerre.

     

    Répondre à ce message

  • La musique est pourrie.

     

    Répondre à ce message