Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Natacha Polony sera jugée pour contestation du génocide au Rwanda

« Il est nécessaire de regarder en face ce qui s’est passé à ce moment-là et qui n’a rien finalement d’une distinction entre des méchants et des gentils. Malheureusement on est typiquement dans le genre de cas où on avait des salauds contre d’autres salauds […] C’est-à-dire que je pense qu’il n’y avait pas d’un côté les gentils et de l’autre les méchants dans cette histoire. » (France Inter, mars 2018)

Ce sont les mots prononcés en 2018 par Natacha Polony, la nouvelle patronne de Marianne, qui lui valent en 2020 un renvoi devant le tribunal correctionnel de Paris. Que les lecteurs de Marianne ou les fans de Natacha se rassurent, elle ne risque pas grand-chose. Mais elle a déchaîné les foudres de deux associations, selon Jeune Afrique :

En renvoyant ainsi dos-à-dos victimes et bourreaux du génocide contre les Tutsi, Natacha Polony s’était attirée les foudres de l’association de rescapés Ibuka France et de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (dont la constitution de partie civile a été déclarée irrecevable pour des raisons procédurales). Selon ces associations, les propos tenus à l’antenne de France Inter s’apparentent à une « contestation du génocide des Tutsi au Rwanda ».

Madame Polony a réagi auprès de l’AFP :

« C’est violent, ce n’est pas une accusation anodine. Si vous écoutez l’émission, vous voyez que trois phrases plus loin je dis “mais bien sûr qu’il y a eu un génocide” . Bien sûr qu’il y a eu génocide, je ne parlais pas des populations, il était question des responsabilités des dirigeants. »

Depuis la loi Gayssot de 1990 et l’alinéa janvier 2017 sur les génocides et l’esclavage dans le cadre de la loi sur la liberté de la presse, il est interdit de minorer ou de banaliser les génocides reconnus (par la Cour pénale internationale). Cela concerne au premier chef le génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, suivi par le génocide des Arméniens pendant la Première, puis le génocide des Tutsis pendant la guerre civile du Rwanda d’avril à juin 1994, même si le conflit entre Hutus et Tutsis ne date pas de cette période, loin de là.

Ce qui est gênant avec le génocide rwandais, c’est qu’il a touché énormément de Rwandais de toutes les ethnies ou factions. Au Rwanda, mais aussi au Burundi voisin et encore plus, dans des proportions dantesques, au Congo (RDC). Là, on peut parler de quelque chose qui dépasse la persécution des juifs européens entre 1941 et 1945, la guerre du Congo ayant fait officiellement, au bas mot, plus de six millions de morts depuis 1993 (en remontant plus loin, le Congo sous domination belge a subi selon TV5 Monde le massacre de 10 millions de victimes entre 1885 et 1908). Et c’est France Inter qui le dit :

« Cette guerre du Congo est marquée par les séquelles du génocide rwandais, la faiblesse de l’État Congolais, la vitalité militaire du nouveau Rwanda, la surpopulation de la région des grands lacs, la perméabilité des vieilles frontières coloniales, l’accentuation des tensions ethniques due à la pauvreté, la présence de richesses naturelles, la militarisation de l’économie informelle, la demande mondiale de matières premières minérales, la demande locale d’armes et l’impuissance des Nations Unies. »

Naturellement, des voix s’élèvent pour s’opposer à la judiciarisation du débat politique et au manichéisme (« bons » Tutsis contre « méchants » Hutus) qui bloque la pensée sur le conflit rwandais. Natacha Polony à ce sujet bénéficie de soutiens inattendus.

 

 

 

Natacha Polony subit d’une certaine façon, de la part de la presse africaine antifrançaise, un dommage collatéral de la pression et de la désinformation anglo-américaines contre la France et sa présence au Rwanda avant et après les massacres (le plan Turquoise). Cela fait maintenant plus de 25 ans que le Rwanda du dictateur Kagame, qui s’appuie sur l’axe américano-sioniste, très intéressé par les richesses du Congo voisin dont les troupes de Kagame, sous prétexte de poursuivre les génocidaires hutus, violent en permanence le territoire (via le M23).

Madame Polony est donc accusée de « contestation de l’existence de crime contre l’humanité par parole, écrit, image, ou moyen de communication au public par voie électronique ». Cette accusation de négationnisme qui touche une journaliste de la presse mainstream est une grande première juridique en France.

Le Rwanda, Polony et la vérité sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au pire elle aura une petite amende a la Zemour au mieux elle sera complètement relaxé !!
    Pus facile pour un journaleux de nier un génocide quel qu’il soit sauf la fameuse shoa la bizarrement ils défendent tous la version officielle car ils savent ce qui leur en coûterait s’ils osaient ne serait ce que posait une simple question qui est pourtant leur métier !


  • et ce n’est qu’un début ! après l’asile psychiatrique pour les mal-pensants, je prédis la réouverture de camps de rééducation pour les humoristes déviants, sans parler des patriotes hétérosexuels catholique...pour ceux-là la guillotine s’impose !!


  • Les procès d’intentions incessants gangrènent le pays.
    Ces mentalités ne sont pas bien catholiques:l’une se sent écorchée à chaque tournant,une autre est souvent dans la haine,et la troisième est coincée.
    En effet,nous ne sommes ni juifs,ni musulmans,ni protestants.
    Pour un mot qui ne plaît pas,c’est de suite les procès,tristes sires.
    Du vent,de l’oxygène douce France !


  • L’armée et le politique qui n’assument jamais aucuns de leurs engagements.
    Dès que le vent tournera au Sahel ce sera la même.

    Et il y avait personne en Syrie, ni en Libye, et partout ailleurs..ni armemement, ni spécialistes,ni mercenaires Francais... on connait la chanson.

    Ah ces traitres ! On les aurait fusillés il y a pas si longtemps, à donner une mauvaise image de l’armée et de l’industrie francaise.
    Fusillez Polony ! Elle à osé emettre un doute.

    C’est vraiment devenu une saloperie sans nom le complexe militaro-industriel Francais, 30 ans après, non, y ’a rien ....


  • Comprenne qui voudra
    Moi mon remords ce fut
    La congolaise qui resta
    Sur le pavé
    La victime raisonnable
    À la robe déchirée
    Au regard d’enfant perdue
    Découronnée défigurée
    Celle qui ressemble aux morts
    Qui sont morts pour être aimés

    Une fille faite pour un bouquet
    Et couverte
    Du noir crachat des ténèbres

    D’après Eluard


  • Qu elle goûte un peu aux tribunaux, elle qui a appelé à la dissolution de ER en 2019 !


  • L’armée n’a qu’a assumer ses dossiers..elle veut toujours se présenter comme le defenseur de la veuve et de l’orphelin. (et qui fait des veuves et des orphelins ?)

    Sauf que ce sont la politique,les dollars,et les impératifs géostratégiques, voir industriels qui dictent les opérations... pas l’humanisme.

    Pour moi, tant que l’armée n’assumera pas son rôle réel, et elle sera obligé de mentir.


  • Je me demande ce qui m’insupporte le plus : l’Etat profond qui annonce carrément la couleur ou les semi/pseudo/dissidents qui ne franchissent jamais la ligne rouge...

     

    • La ligne rouge tu te la prends pleine poire, c’est pas du courage c’est du masochisme, tu pars pas tout seul en première ligne, ou bien t’as décidé d’être un héros...

      Il nous faut des héros, mais c’est plutôt un problème de manque d’engouement de par la fracture sociale mais aussi et surtout parce que dans les grandes villes, là où sont les plus nombreux rassemblements, sont là aussi, il faut le reconnaître, les gens qui ont encore un frigo plein comme on dit.

      - Grâce à l’endettement largement toléré - beaucoup ne vivent que de crédits à la conso -, des services sociaux qui lâchent la bride de leurs bénéficiaires (pole-emp, CAF...), pourquoi croyez-vous que Macron ait ajouté une prime de 150 balles par personne à celle de Noël du même montant ?! (donc 300 balles au total en quinze jours)

      Ça s’appelle acheter la paix sociale. Ce sont des technocrates là-haut, ils savent très bien quel curseur monter ou descendre.

      Je résume : il faut donc du courage, être très nombreux, et combattre pour des valeurs qui dépassent la question de l’argent. Et je ne suis pas sûr que ce soit le profil majoritaire dans ce pays actuellement.
      Par exemple, se battre pour sauver son emploi, pour reprendre le travail peut se comprendre, mais ça risque de ne pas suffire voyez ?

      En clair c’est la France qu’il faut sauver, parce qu’on y vit. Mais qui dans sa tête parvient à mettre l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de ses intérêts personnels ???

      C’est bien de brandir un drapeau "français" mais c’est pas seulement un symbole : il faut que la France soit une réalité concrète !

      C’est bien de mettre une hiérarchie pour être cohérent car si on se rassemble c’est pas "ensemble mais en fait chacun pour sa poire", non c’est "ensemble pour la France" car la France c’est nous, or s’il n’y a pas de nous, y’a pas de France !

      Donc il faut se battre pour une chose en apparence abstraite, mais qui trouve sa réalité quotidienne dans le Peuple-même, pour un pays libéré de toute cette anti-France qui nous tue, littéralement.

      Si c’est un combat uniquement pour le fric, le boulot ou pour une augmentation, on se trompe de combat !!!

      Y’a pas à tortiller ou à parler de RIC ou de dette je sais quoi : pour virer l’anti-France au Pouvoir, il faut prendre ce Pouvoir, la survie de chacun/tous en dépend.

      La ligne rouge c’est quand on aura dépassé le seuil de l’Élysée, mais on le fait pas tout seul.

      Déjà bien se rentrer ça dans le chou. Quant à la voie légale (CNT) j’y crois pas trop.


    • Marre,
      vous avez très bien résumé les choses. Peu de gens prêts à se battre pour "la France parce qu on y vit". C est la réalité. Pour le moment. Nous sommes bouffes par l individualisme, en profondeur. Il faut travailler vraiment cette question. Accepter que même si on se bat, on n aura peut être rien en retour, de notre vivant, ça c est un gros problème pour nos contemporains...Et arrêter d avoir peur de son ombre comme a dit Ryssen un jour...
      La voie légale, je n y crois pas non plus. Aujourd’hui encore moins qu hier !
      Cordialement.


  • Le sort du Français en 2020 : Chômage, Tribunal, Piquouse, ou Isolement. Au choix.

    Heureusement 2021 nous permettra de tourner la page.


  • À part le cas Polony, et parce qu’il faut absolument trouver une sortie à ce bordel, quel avis donner au CNT (Conseil National de Transition) dans son principe et sa faisabilité ?
    Il est apparemment en cours au Mali (mais la France n’est pas le Mali) et durera 18 mois (ce qui me semble très long !), le temps d’organiser des élections avec des candidats civils : https://www.youtube.com/watch?v=nS5...

     

    • La France actuelle n est pas le Mali, c est une pièce maîtresse du NOM, on ne voit pas bien pourquoi son gouvernement de traîtres seraient mis à bas... Pour que la France redevienne souveraine ? Ça n intéresse pas du tout les vrais décideurs (pas l Onu donc) et si ça devait soudainement avancer, ce serait pour nous changer les couleurs des rideaux.
      La démarche est plus intéressante par son aspect "pédagogique" au plan du droit international, de l histoire etc.
      Si elle est poussée par un soulèvement, ça peut être autre chose en revanche.


  • Voilà ou mene la lacheté ou à tout le moins la tergiversation.
    Face aux gangsters, il n’y a qu’une seule méthode possible.


  • Décidément, personne n’est à l’abri de se voir traîner en justice par la Licra pas même Natacha Polony. Peut-être qu’après ça elle fera moins la maligne quand il s’agira de critiquer Alain Soral et d’autres résistants au politiquement correct.


  • C’est marrant mais lorsque l’on regarde de plus prêt la seconde guerre mondiale c’est quand même foutrement ce qu’il s’est passé contrairement à ce que l’éducation nationale ainsi que tout le système médiatico propagande nous a laissé entendre.
    L’axe du bien contre le mal
    On se rend compte qu’hitler c’était suprémaciste allemand contre suprémaciste sioniste du peuple élu.
    Que les USA influencé par l’oligarchie de sion était le bras armé du future israël notamment.
    Pourquoi la déclaration de Balfour ? et bien d’autres contradiction historique qui soulève de nombreuses interrogations sur les véritables intentions de certain gouvernement.
    La guerre de sécession notamment n’était pas l’histoire des méchants racistes contre les gentils non raciste aussi.
    Mais bon, il faut bien raconter de bonnes histoires en persuadant ses soldats qu’ils combattent pour une juste cause pour lever une armée et faire la guerre, si non beaucoup ne feraient pas la guerre au final pour des intérêts personnel de quelques uns.

     

    • Prends la peine de rassembler des photos de Théodore Herzl, et compare les à Hitler : tu seras étonné de certaines ressemblances.


    • Hé oui, la politique c’est l’art de savoir raconté des histoires auxquelles tout le monde croit ... de gré ou de force .
      Ce que je me demande : Si la malignité est une faute, est ce que la naïveté est une excuse ?
      Pour ma part, pour ce qu’il en est de la responsabilité de ce qui se passe aujourd’hui, je renvoie dos à dos, les pervers menteurs et manipulateurs, avec les naïfs trouillards !


  • le Rwanda et la base militaire d’action de l’entité américano-sioniste (lol) ds l’afrique des grands lacs. les Tutsis se prennent pour le peuple élu d’afrique et y jouent le même rôle. Ils ont mis en place les mêmes lois mémorielles sur le génocide pour poursuivre les opposants de Kigali et le gvt d’occupation leur sert de relai pour salir l’image et enfoncer un peu plus la France. Tout ça sous sponsor des mêmes associations innommables...c’est une toile et un paradigme psychologique qui se met en place.


  • Oui bizarre, car il me semble que l’on a le droit de contester le génocide rwandais, et même mieux, on peut se foutre de la gueule des victimes et des survivants, Canal + a même produit et diffusé un sketch en ce sens, avec Gilles Lelouche en acteur principal.
    Aïe il fait mal celui-là : https://www.facebook.com/1014951246...

     

    • C’est une très bonne chose que les Rwandais aient suffisamment évolués et soignés leur traumatismes, pour pouvoir aujourd’hui en rire ; et qu’ils soient capables de laisser les autre rire avec eux.

      Rwandais : continuer à soigner vos traumatismes, et continuez à rire et faire rire.


  • Les noirs réclament leur p’tit billet, la France devient la putain des minorités. Quel honte.

     

  • #2624068

    Je leur pose toujours la même question : c’est comme cela que vous élevés vos enfants, t’es une victime mon fils ? C’est un super départ dans la société moderne. Ça ! C’est un crime contre l’humanité, préparé à être des meilleurs esclaves. Et manipulé par les mêmes.


  • bonjour, a l ’équipe, et le génocide , de palestine, arménie, indiens d’amérique personne n’en parle bizarre, surtout génocide pillage de l ’afrique noire en general personne n’ose en parlé aussi , je parle bien des nations pilleuses de matiéres merci le rebelle dure dur a cuire.

     

    • #2624223

      Pilleuses de matières premières ? Vous avez un exemple ? Je vous en donne un ,la France par exemple achète l’uranium qu’elle a besoin pour son industrie au Canada, en Australie, au kahsastan,un peu en Afrique, et au prix du marché. C’est du pillage ?
      Par contre, les milliers de milliards versés en paiement en Afrique, ils s’en sont vachement bien servi ? Essayez une fois d’inverser le problème et arrêtez de pleurnicher " victime, victime, victime, victime..."ou alors continuez et tant mieux pour la haut.


  • Quand on voit comment est accueilli à bras ouverts Kagamé, on se rend compte qu’aujourd’hui, il est plus grave de contester un génocide que d’en commettre un.


  • Le tweet de Benedetti est évocateur de ma pensée : que viendraient faire des pseudo-antiracistes et autres anti-antisémites, au cul d’une analyse peut-être erronée d’une situation ? Sinon s’y inscrire en parasites ?


  • Messiha attaqué par Stasi : "M. Praud, Jean Messiha n’a pas sa place sur votre plateau".
    suite à son intervention d’hier :
    Messiha : "certains intellectuels juifs considèrent la défense de l’identité française comme du nazisme pour justifier l’immigration de masse"

     

  • Elle sera jugée mais n’écopera de rien : il y a des génocides plus génocidaires que d’autres !


  • Bof, tant qu’elle ne conteste pas la shoah tout va bien.....


  • Affaire à suivre.


  • Jacque Chirac disait : Nous avons saigné l’Afrique pendant quatre siècles et demi,. Ensuite, nous avons pillé ses matières premières ; après, on a dit : ’Ils (les Africains) ne sont bons à rien.’ Au nom de la religion, on a détruit leur culture et maintenant, comme il faut faire les choses avec plus d’élégance, on leur pique leurs cerveaux grâce aux bourses. Puis, on constate que la malheureuse Afrique n’est pas dans un état brillant, qu’elle ne génère pas d’élites. Après s’être enrichi à ses dépens, on lui donne des leçons."

    Il disait également : "On oublie seulement une chose. C’est qu’une grande partie de l’argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l’exploitation, depuis des siècles, de l’Afrique. Pas uniquement. Mais beaucoup vient de l’exploitation de l’Afrique. Alors, il faut avoir un petit peu de bon sens. Je ne dis pas de générosité. De bon sens, de justice, pour rendre aux Africains, je dirais, ce qu’on leur a pris. D’autant que c’est nécessaire, si on veut éviter les pires convulsions ou difficultés, avec les conséquences politiques que ça comporte dans un proche avenir."
    (cf : https://www.youtube.com/watch?v=RAa...)
    (cf : https://www.francetvinfo.fr/monde/a...)


  • Toujours les memes qui cherchent la merde .


Commentaires suivants