Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Niel, Pigasse et Capton rachètent AB Group (Hélène et les garçons)

En route pour le Média Unique

Le trio Niel, Pigasse & Capton (NPC, pas loin de NBC), baptisé Mediawan, continue sa dévoration, et s’offre Hélène et les garçons. Mais ne vous méprenez pas : la niaiserie est rentable, très rentable. Le trio médiatico-bancaire ne s’arrêtera pas là. Le journal Les Échos nous donne un aperçu de la puissance :

Mediawan, qui a levé 250 millions d’euros pour son introduction en Bourse, peut viser des proies d’un peu moins de 200 millions (75 % du montant levé) jusqu’à 1,5 milliard d’euros, grâce à des effets de levier. Toutefois, selon nos informations, il viserait, dans un premier temps, plutôt des groupes entre 500 millions et autour de 1 milliard (en valeur d’entreprise, incluant la dette). Du lourd, dans l’univers des médias. Pour donner un ordre d’idée, parmi les groupes cotés, NRJ affiche une capitalisation de 747 millions d’euros - même si le prix payé est différent de la capitalisation et même si NRJ n’est semble-t-il pas une cible pour Mediawan.

- La rédaction d’E&R -

 


 

La holding de Niel, Pigasse et Capton va s’emparer, pour 270 millions, du géant des sitcoms et de la fiction. Et affiche ses ambitions en Europe.

 

Selon nos informations, Mediawan, la société d’investissement fondée par Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton, va annoncer aujourd’hui [le 30 janvier 2017] l’acquisition d’AB Group, jusqu’ici détenu par Claude Berda et TF1.

Le Spac (Special Purpose Acquisition Company ou véhicule d’acquisition coté), conseillé par la banque Lazare, met 270 millions d’euros en numéraire sur la table pour acquérir le dernier groupe indépendant français de production et de diffusion audiovisuel. Pierre-Antoine Capton, directeur général et président du directoire de Mediawan, sera nommé président de AB en remplacement de Claude Berda. Orla Noonan continuera d’exercer les fonctions de directrice générale et rejoindra par ailleurs le comité stratégique de Mediawan. Les deux groupes étaient en discussion depuis septembre 2016.

Héritière de AB Productions qui fit dans les années 1990 et 2000 les très belles audiences de TF1, la société gère les droits de nombre de sitcoms telles que Hélène et les garçons, Premiers baisers ou Le Miel et les Abeilles. Mais en plus de ses séries au long cours, AB est également éditeur de 19 chaînes de télévision (dont Toute l’histoire, AB Moteurs, RTL9 ou AB1), propriétaire d’Ego Production (Le juge est une femme), ou des Auteurs associés (Section de recherche) ainsi que d’un bouquet de distribution (Bis) qui compte 50 000 clients. Au total, la société, détenue par Claude Berda à 53 %, TF1 (pour 33,5 %) et les dirigeants du groupe pour 13,5 %, devrait réaliser 158 millions d’euros de chiffre d’affaires et environ 36 millions d’euros d’EBITDA en 2016. Pour 2017, AB Group prévoit une croissance de chiffre d’affaires d’environ 3 % et un EBITDA de 37 millions.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

La finance a eu raison des médias, lire sur Kontre Kulture

 

La bande à Niel, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.