Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Non, rien.

Saison 1 Épisode 12

Dans cette vidéo la jeune femme, sous protection policière, ironise sur la religion musulmane de façon peu diplomatique dans un contexte brûlant dans l’Hexagone. « Et dernière chose, surveillez votre pote Allah, s’il vous plaît, parce que mes doigts dans son xxxx du xxx, j’les ai toujours pas sortis », dit-elle notamment, une séquence devenue immédiatement virale sur les réseaux sociaux et qui a déclenché une vague de menaces et d’insultes à l’égard de l’adolescente, dont elle s’est d’ailleurs fait l’écho elle-même. [...]

« Le lynchage que je vis est hard. Je reçois une trentaine de menaces et messages haineux à la minute. Les frustrés ne comprendront donc jamais que j’ai plus de peine pour eux et leur secte qu’autre chose » avait-elle aussi déclaré samedi. (Le Parisien)

 

***

Après l’assassinat de Samuel Paty, le 16 octobre, je me suis demandé comment j’allais pouvoir en parler aux élèves que j’aurais lors de la minute de silence, le 2 novembre. J’étais étonnée de n’avoir rien vu passer sur les réseaux sociaux, alors que d’ordinaire les élèves réagissent au quart de tour à l’actualité, comme lorsqu’on a interdit à des filles de porter des crop-tops. Là, rien. Je me suis dit : ce n’est pas normal, il y a quelque chose de souterrain.

J’ai commencé mon cours en présentant des dessins de Daumier [un célèbre caricaturiste du XIXe siècle], puis des Unes de Charlie Hebdo, mais pas celles représentant Mahomet. Jamais, je n’ai employé le mot caricatures. Le cours s’est bien passé. Après, je leur ai dit de prendre une feuille et de répondre, anonymement, à ces trois questions : Que s’est-il passé le 16 octobre ? ; Qu’avez-vous retenu du discours d’Emmanuel Macron lors de l’hommage à Samuel Paty ? ; Y a-t-il des points que vous souhaitez évoquer ?

Et là, je suis tombée de ma chaise. En résumé, un tiers des élèves disait : Ce n’est pas normal de critiquer l’islam, comme les autres religions, d’ailleurs ; C’était mieux avant quand il n’y avait pas de liberté d’expression ; « Pourquoi les caricatures sont-elles aux programmes ? » ; Je ne vois pas l’intérêt de parler de tout ça. Nous avons échangé là-dessus. À la fin, je leur ai dit, pour détendre l’atmosphère : Rassurez-moi, vous n’allez pas me décapiter ? Un élève m’a répondu : Vous inquiétez pas. Pas vous… (Ouest France)

***

Le 13 novembre 2015, la France était plongée dans l’horreur avec l’attentat terroriste du Bataclan. Une attaque meurtrière faisant 90 morts. Le 5 novembre dernier, sur C8, l’ancien patron du Raid, Jean-Michel Fauvergue, aujourd’hui député LREM, est revenu sur cet événement tragique. Ce dernier a ainsi confié avoir été le premier à rentrer au Bataclan avec la colonne d’assaut. Un récit qui n’a pas vraiment été du goût de ses anciens collègues.

Dans un témoignage à Marianne, un policier à la BRI (Brigade de recherche et d’intervention) présent sur place en 2015, assure qu’il s’agit d’une invention et que c’est « un manque de respect pour ceux qui l’ont réellement vécu ». Dans la foulée, Jean-Michel Fauvergue a quelque peu nuancé ses propos. « Si j’ai dit ça, c’est sans doute dans le feu de l’action, je n’étais pas le premier », a-t-il ainsi précisé à Marianne. (Valeurs actuelles)

***

Interrogé sur le plateau de CNews à propos de la représentation que porte la figure du général de Gaulle aujourd’hui, Éric Zemmour a évoqué que la politique d’Emmanuel Macron était opposée aux notions du gaullisme et a pointé deux façons de rétablir la souveraineté du peuple.

 

 

L’une devrait se faire « par le référendum, par les grands sujets, par exemple, sur l’immigration. Il y a des mesures radicales à prendre que les juges ne nous autoriseront jamais à prendre. Il n’y a que le peuple qui peut être convoqué pour dire s’il est pour ou contre », a-t-il déclaré dans l’émission Face à Face.

« Je pense que ce sont les juges qui ont kidnappé la souveraineté du peuple avec toutes les cours suprêmes qu’on a, le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’État, la Cour de Cassation, la Cour européenne des droits de l’Homme, la Cour de justice des Communautés européennes ». (Sputnik News)

***

***

« Ma crainte, c’est que les Français ne se fassent pas assez vacciner », souligne-t-il. Selon un sondage Ipsos publié en septembre, la France se situe en effet parmi les pays où l’intention de recourir au vaccin est la plus faible. Ils ne seraient ainsi que 59 % à se faire vacciner contre le Covid-19 en France, contre 74 % au niveau mondial.

« Une certitude : les rassemblements festifs, familiaux dans des salles de fêtes ne pourront pas reprendre avant longtemps. De même, les bars et les restaurants qui font aussi partie des endroits de contamination forte ne pourront pas rouvrir dès le 1er décembre, contrairement aux magasins de jouets, par exemple », détaille le Premier ministre. (Le Figaro)

***

***

***

Elle « assume ». Contactée par « l’Obs », la députée Martine Wonner – élue en 2017 sous la bannière La République En Marche et qui, depuis son exclusion du groupe macroniste à l’Assemblée nationale, siège dans le groupe parlementaire Libertés et Territoires – le dit tout net : contrairement à Philippe Douste-Blazy qui a demandé à en être retiré, l’élue du Bas-Rhin ne regrette pas le moins du monde sa participation au documentaire « Hold Up ».

Un film qui, depuis sa mise en ligne le 11 novembre dernier, n’en finit plus de susciter la polémique. Phénomène viral (rien que sur YouTube, la bande-annonce avait été vue ce vendredi près de 600 000 fois), « Hold Up », qui prétend raconter l’histoire secrète du COVID-19, aligne en près de trois heures affirmations approximatives et contre-vérités sur les effets du confinement, les masques, etc. Le tout sur fond de dénonciation d’une supposée manipulation mondiale. (L’Obs)

***

***

Que l’on trouve rassemblés dans Hold-up la poignée habituelle d’illuminés est attendu. Il est plus étonnant, et accablant, que l’on y retrouve, dans deux interventions différentes, la sociologue Monique Pinçon-Charlot parlant « d’holocauste ». Monique Pinçon-Charlot que nous avons, ici, sur ce site, invitée cinq fois en dix ans dans nos émissions. Beaucoup de ceux qui, ces derniers années, ont jugé ses travaux d’exploration de la classe des super-riches formidablement culottés et éclairants (et j’en suis), ont été accablés de découvrir, sur les réseaux sociaux, un extrait de trente secondes de Hold-up. (Arrêt sur images)

***

***

***

***

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2597234
    Le 17 novembre à 01:55 par flappy
    Non, rien.

    pelot d’Hennebont !! Ma ville de naissance !

     

    Répondre à ce message

  • #2597242
    Le 17 novembre à 02:22 par la main visible
    Non, rien.

    Marlène Schiappa a mis en évidence en quelques jours sa duplicité antiraciste raciste en disant entre autre que Zidane et Omar Sy sont "des chances pour la France", étiquette stigmatisante socialo sioniste qui excite les nationaux sionistes anti CPF, et vient ensuite soutenir la vulgaire Milla-ble autorisée par le deep state à insulter la religion des CPF. Est-ce que Marlène Schiappa est une chance pour la France ?

     

    Répondre à ce message

  • #2597279
    Le 17 novembre à 06:56 par Guignolerie excessive
    Non, rien.

    Si j’étais bouddhiste et que je croyais à la réincarnation, je dirais
    Golda Meir vient de se reincarner

     

    Répondre à ce message

    • #2597335
      Le 17 novembre à 09:35 par Guignolerie sélective
      Non, rien.

      Mais comme nous sommes lucide et éclairé par un site comme E&R d’un Soral, nous nous disons, pauvre jeune fille, nous savons bien l’ingénierie qui l’a mene à cela et qui sont les instigateurs derrière cette ingénierie

       
  • #2597295
    Le 17 novembre à 08:10 par Patrick
    Non, rien.

    N’y a t’il aucun adulte autour de cette jeune personne ?

     

    Répondre à ce message

    • #2597364
      Le 17 novembre à 10:14 par La haine c’est pas gentil
      Non, rien.

      Si si Elizabeth Levi, Jackubovitz, Francis Kalifa, toute la rédaction de JSS-newz et de Libération le ministère de l’intérieur et de l’inégalité française Schiappa en tete
      Si si y’a du monde t’inquiète

       
  • #2597297
    Le 17 novembre à 08:12 par Karim
    Non, rien.

    Pour être honnête, Mr Zemmour devrait demander aussi de passer au referendum la loi sur le mariage homosexuel, l’homoparentalité, l’adoption PMA , GPA, ainsi que l’enseignement de la théorie du genre.

     

    Répondre à ce message

  • #2597359
    Le 17 novembre à 10:07 par Hector
    Non, rien.

    Il faudrait remplacer Allah par Yahvé, histoire de vérifier si ses défenseurs sont toujours là...

     

    Répondre à ce message

  • #2597424
    Le 17 novembre à 11:25 par leperigourdin
    Non, rien.

    Il a fallu qu’Asselineau connaisse des problèmes pour qu’enfin il clarifie sa position sur l’immigration.

    Je suis depuis longtemps pour un référendum.
    Pour l’élection des juges également MAIS aussi avec des peines planchers.

     

    Répondre à ce message

  • #2597514
    Le 17 novembre à 12:56 par wil
    Non, rien.

    Merci pour Pelot d’Hennebon à la fin, c’était le chant de ma compagnie quand je servais... Ça me met toujours les poils....

     

    Répondre à ce message

  • #2597653
    Le 17 novembre à 15:12 par Franc
    Non, rien.

    Ce charlot de Tristan Mendes part en sucette, c’est lui qui délire ! Ce charlot de Mendes pense que le gouvernement nous veut du bien ! Que big pharma est la pour notre santé ! Que Bill Gates est un sauveur de l’humanité !
    Tristan Mendes croit encore au père Noël à son âge, il vit sur une autre planète. Il pense que le covid va tous nous tuer !
    Ce charlatan donne des leçons à un peuple qui est en train de crever (pas du covid). ! Juste hallucinant !

     

    Répondre à ce message

  • #2597834
    Le 17 novembre à 18:58 par lecteur Soralien
    Non, rien.

    pourquoi invoquer le role des juges pour les questions d’immigration ? il me semble que c’est un sujet politique qui doit être tranché par le président en exercice. un président souverainiste.

    mais Zemmour ce grand malin, utilise le sujet de l’immigration pour faire passer cette pilule et liquider le pouvoir des institutions. heureusement qu’il y a un Conseil Constitutionnel, il avait bloqué la loi Avia (avant qu’elle ne revienne par la fenêtre quelques mois plus tard sous un autre nom), heureusement qu’il y a un parquet et un juge d’exécution des peines, autrement Mr Soral serait aussi en prison avec Ryssen.

    donner le pouvoir au peuple. la belle arnaque qui n’a jamais fonctionné. le peuple est manipulable à souhait, il suffit d’un petit attentat deux jours avant un référendum et le tour est joué. il faut un leader souverainiste (style Poutine, Trump) qui mette tout le monde au diapason.

     

    Répondre à ce message

    • #2597905
      Le 17 novembre à 20:34 par th
      Non, rien.

      « pourquoi invoquer le role des juges pour les questions d’immigration ? »
      centre de retention administratif, recours en contentieux, utiliser le juridisme pour retarder les expulsions.

       
    • #2598117
      Le 18 novembre à 02:35 par Nadia
      Non, rien.

      L’ arnaque est LA spécialité de Zemmour. Un référendum sur l immigration pour porter atteinte au pouvoir des juges ?! D abord, nous sommes dans l UE jusqu au cou. Nous ne sommes plus souverains. Et puis, on sait qui pousse à l immigration, s’il n y avait comme obstacle que la geôle UE...Mais enfin, sans surprise, aucune question socio-économique... Pas de référendum sur la dette, sur l UE... Sachant que son pote Sarko nabot nous a collé de force son traité de Lisbonne. Il perd pas le nord celui-la.

       
Afficher les commentaires précédents