Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Non, rien.

Saison 2 Épisode 4

***

Les Guignols de Canal+ lui donnaient des boutons. « J’ai toujours détesté et j’avais le culot de le dire », insiste Jean-Pierre Pernaut. Pour lui, les marionnettes n’étaient qu’une « bien pâle copie du Bébête Show » avec un « humour malsain ». Moqué pour l’ancrage régional de son JT, présenté comme « un abominable facho », selon ses mots, il en a souvent été la cible. « Sans doute parce que les auteurs de ces sketchs, qui avaient une bien curieuse conception de l’histoire, estimaient que s’intéresser aux gens et aux régions était forcément le signe d’un militantisme d’extrême droite », se désole la star de TF1. Les Guignols ont disparu. « D’autres émissions les ont remplacés. Comme pour les bouchons de l’autoroute, c’est désolant, mais on s’y habitue… » (Le Parisien)

***

Vous avez été licencié après une parodie de l’Heure des pros. Quel était le propos du sketch ?

Sébastien Thoen : Je rappelle tout d’abord qu’avec mes camarades d’Action Discrète (NDLR : dont font partie Thomas Séraphine et Julien Cazarre qui participent au sketch) nous sommes, historiquement, le seul groupe de comiques de droite de Canal+. Donc, à la base, Pascal Praud, c’est la famille. Ce sketch pour Winamax était plus un hommage qu’une parodie. Puisqu’on y parle de tout et qu’on peut tout y dire, les auteurs ont imaginé qu’on y parlait foot. Pour rire. […]

On vous licencie donc. Vous réagissez comment ?

Je suis un libéral et n’ai pas à juger des décisions du patron, il est roi. Mais je suis triste car Canal, c’est ma chaîne, j’y étais depuis 18 ans, j’ai tout donné pour les abonnés, j’ai même été en garde à vue avec Action Discrète. Winamax est partenaire de la chaîne, j’avais le droit de bosser chez eux, Praud s’est marré, Messiha aussi, il l’a tweeté et m’a même contacté (NDLR : dans le sketch, il interprétait Jean Messiha, ancien RN souvent invité sur CNews). Je lui ai proposé une rencontre sur le plateau de Pascal, je n’ai eu aucun retour. […]

Vous ne leur en voulez pas ?

Mais pourquoi puisque c’est la faute de Cazarre comme ils ont dit ? Déjà au lycée il me piquait mes petits copains, j’aurais dû me méfier. Au-delà, je pense que je n’avais plus de place à Canal. L’avenir était plus pour Jonathan Cohen que pour Sébastien Thoen.

Après tout ça, esprit Canal es-tu encore là ?

Avec cette direction, je ne m’inquiète pas pour la chaîne, le meilleur est à venir. Mais c’est sûr que, et les internautes l’ont bien dit, avec mon départ, l’esprit Canal a pris un sérieux taquet. Heureusement, il y a encore Mouloud Achour et Pierre Ménès. Et puis, rêvons plus grand, pourquoi pas Cyril Hanouna sur Canal en access en septembre ? Ce serait top.
(Le Parisien)

***

Canal, l’outil de sa revanche et l’endroit depuis lequel il savoure sa nouvelle position d’influence. Hyperinterventionniste, Bolloré a pris un plaisir adulescent à montrer qu’à la tête de cet empire il décidait seul, sans se laisser aucunement influencer par la pression des réseaux sociaux ou des médias. C’est le sens de sa reprise en main musclée d’I-Télé, devenue CNews, accueillant sur son antenne des éditorialistes de la droite conservatrice et suscitant des cris d’orfraie. Mais Bolloré s’en moque : la concurrence est rude dans le monde des chaînes info, et l’audience est remontée en flèche.

« BFMTV a une position maîtresse, il fallait trouver des relais de croissance, reconnaît un proche du magnat breton. Cela implique la recherche d’émissions au ton assez tranché. Idéologiquement, il y a chez Bolloré et Vivendi un certain goût pour être hors du consensus. N’oublions pas qu’en France il y a au moins un électeur sur quatre aux frontières du Rassemblement national. »

C’est la raison pour laquelle il protège Éric Zemmour. En octobre 2019, la rumeur bruisse qu’un dirigeant de Canal cherche à se séparer de l’auteur du Suicide français après sa participation controversée à la Convention de la droite. Inquiet, le polémiste rend visite à l’industriel au cinquième étage de l’immeuble haussmannien de Vivendi. « C’est vrai que votre bras droit veut me virer ? », s’émeut l’éditorialiste. « Je n’ai pas de bras droit », rétorque Bolloré, placide. (Marianne)

***

Twitter, qui a banni l’ex-président américain Donald Trump de sa plateforme pour incitations répétées à la violence, ne le laissera pas revenir. Même une nouvelle candidature à la Maison-Blanche ne changera pas cette décision, a indiqué mercredi le réseau social.

« Selon nos règles, quand vous êtes évincés de la plateforme, vous êtes évincés de la plateforme, que vous soyez un commentateur, un directeur financier ou un ancien ou actuel responsable politique », a déclaré mercredi le directeur financier de l’entreprise sur la chaîne télévisée d’informations financières CNBC. Donald Trump « a été banni quand il était président. On ne fait pas de différence pour les responsables politiques qu’ils soient encore en service ou non », a-t-il ajouté. (Le Temps)

***

Causeur  : Votre livre redéfinit positivement le « nationalisme » comme la croyance, non pas à la prééminence de sa propre nation, mais en l’idée que l’ordre mondial le plus stable et le plus juste est celui qui se fonde sur une pluralité d’États-nations indépendants.

Yoram Hazony : Plutôt que de redéfinir le terme, je reviens à son sens traditionnel qui est le plus utile. La définition que je donne est celle avec laquelle j’ai grandi, dans une famille sioniste, et c’est celle qui prévaut toujours dans bien des pays comme l’Inde. Le problème, c’est que, après 1945, beaucoup d’intellectuels libéraux et marxistes, Orwell en tête, ont assimilé le mot à l’usage qu’en faisait Hitler. Si vous lisez celui-ci – et je ne vous recommande pas de le faire ! –, vous découvrirez qu’il utilise le mot « nationalisme » pour désigner son impérialisme raciste. Il a ainsi détourné un terme parfaitement respectable qu’on utilisait depuis longtemps et pour lequel il n’y a pas de substitut dans les langues européennes. Le « patriotisme » évoque l’amour de son pays mais, à la différence du nationalisme, il ne peut pas désigner une théorie politique selon laquelle les nations devraient être indépendantes et libres de se développer selon leurs propres lois et traditions.

***

***

S’il n’a pas réagi publiquement à ce récit, Richard Berry est aussi passé à l’action. Le comédien aurait passé de nombreux coups de fil pour obtenir des soutiens. Une démarche appuyée par sa femme, Pascale Louange, qui décroche aussi son téléphone. L’actrice de 49 ans se montre d’un soutien sans faille pour son mari, elle qui aurait également été malmenée lors d’un repas de famille.

Dans le magazine Voici, un proche décrit le caractère de Richard Berry : un homme dominant qui pique d’incroyables colères et n’hésite pas à humilier ses proches en public. Comme ce jour où son épouse avait fait une tâche sur la table lors de retrouvailles familiales. Une maladresse qui peut arriver à tout le monde, mais visiblement pas à Pascale Louange. Furieux, son comédien de mari lui aurait alors dit devant leurs invités qu’elle était « plus nulle qu’une femme de ménage ». Aujourd’hui, c’est pourtant avec sa femme que Richard Berry fait le tri dans son entourage. (Voici)

***

***

Alexandre Kouchner ne veut plus rien laisser passer. Sur sa page Twitter, le fils de Bernard Kouchner et demi-frère de Camille Kouchner a exprimé sa colère à la suite des propos de Géraldine Woessner, une journaliste de BFM TV, qui déclarait :

« Ce qui me frappe c’est qu’on voit émerger une génération qui est en quête de morale et de pureté sur les questions sexuelles. C’est très clair et c’est très différent de la génération qui l’a précédée. Ça colle assez bien à l’époque ou le discours politique n’existe que s’il y a une oppression et donc une victimisation, on ne peut que le constater. »

Des paroles qui ont mis hors de lui Alexandre Kouchner, qui a immédiatement réagi. « Et la morale, c’est mal ?! Il faudrait préférer l’immoral ou l’amoral ?! Et des personnes qui sont harcelées ou violées ne devraient pas être considérées comme des victimes ?! Ces propos ne sont pas un constat : ils sont juste cons », a-t-il écrit. (Gala)

***

Le parquet général auprès de la cour d’Alger a ordonné, dimanche 7 février, l’ouverture d’une enquête après le témoignage d’un étudiant algérien qui affirme avoir été torturé par des membres des services de sécurité. Lors de son procès le 1er février, Walid Nekkiche, 25 ans, resté plus d’un an en détention administrative, a dit avoir été « agressé sexuellement, physiquement et verbalement » par des éléments des services de sécurité pendant une garde à vue. Un témoignage éprouvant qui a suscité une vive indignation en Algérie. […]

« Les soupçons de torture et de sévices ont toujours pesé sur les prisons et certains corps de sécurité algériens et les récits de nombreux militants et hirakistes qui ont eu affaire à certains éléments de la police, de la gendarmerie ou de l’ex-DRS (Services de renseignement, NDLR), (au moins) depuis 2019 sont accablants et interpellent les plus hautes autorités sur l’urgence de faire toute la lumière sur les graves accusations portées contre ces institutions », s’alarme le quotidien francophone Liberté. (France Info)

***

***

Sid Ahmed Ghozali avait vu juste car la leçon des crises des années 1986,1990 et 1994 n’ayant pas été retenue, l’économie algérienne n’avait pas été diversifiée, le pays continuant à vivre sur la rente des seuls hydrocarbures. Voilà qui explique l’impasse actuelle due à la fois, certes à l’effondrement conjoncturel des cours, mais, bien plus grave, à l’épuisement des réserves. D’où une baisse de la production entamée en 2008, baisse un temps camouflée par l’envolée des cours. Aujourd’hui, les gisements en activité s’épuisent et aucune découverte majeure n’a été faite susceptible de redresser le volume de la production.

La question s’énonce donc simplement : comme les hydrocarbures fournissent, bon an mal an, entre 95 et 98 % des exportations et environ 75 % des recettes budgétaires, le Titanic algérien va inéluctablement se trouver en perdition. Paralysés, et afin de détourner l’attention du Peuple, les dirigeants d’Alger abattront alors leur « joker » habituel, à savoir la dénonciation de l’ « héritage colonial ». (Blog de Bernard Lugan)

***

Un sommet entre la France et les pays du Sahel doit se tenir lundi 15 et mardi 16 février à N’Djamena, la capitale du Tchad, avec la participation d’Emmanuel Macron et des chefs d’État de Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso. Ce sommet, qui fait suite à celui de Pau en janvier 2020, pourrait être l’occasion d’annonces sur l’évolution de l’opération française Barkhane, alors que la France est engagée militairement au Mali depuis plus de huit ans.

Les experts en communication parlent de storytelling, une histoire que l’on raconte pour convaincre le public, quitte parfois à prendre quelques libertés avec les faits. C’est le cas du récit fondateur de l’intervention militaire française au Mali : en janvier 2013, des « colonnes de jihadistes » se ruaient vers la capitale Bamako et l’armée française les a stoppées dans l’urgence. La réalité s’avère beaucoup plus nuancée, d’autant que l’opération française était en préparation depuis plusieurs années… (L’Opinion)

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2671653
    Le 21 février à 06:47 par letleilaxu
    Non, rien.

    Rodriguez a bien vite retourner sa veste celui-là.
    Finira chroniqueur chez Anounaze. Ah mon oriellette me dit que c’est en cours.

     

    Répondre à ce message

    • #2671721
      Le 21 février à 10:15 par mickahell
      Non, rien.

      Rodrigues, quelle déception ! Décidément le gauchisme revient toujours en force (qui finira sûrement chez hanouna, c’est quasi acté). Tant pis pour sa gueule, on lui rappellera sans vergogne, sa sympathie pour le fasciste Vincent Lapierre, binairement et c’est tout. Quel con vraiment.

       
    • #2671816
      Le 21 février à 12:25 par avis
      Non, rien.

      RodrigueS ne s’est jamais - jusqu’à aujourd’hui - montré comme un gauchiste militant, tout simplement parce que les Gilets jaunes ne voulant pas de leader, ni de parti politique, l’occasion ne s’était pas présentée !
      C’est un gauchiste pur et dur à mon avis - même s’il est pour que GI puisse s’exprimer, mais ça c’est pour éviter d’être en porte-à-faux avec les valeurs démocratiques GJ...

       
  • #2671670
    Le 21 février à 08:17 par Vive le véritable art !
    Non, rien.

    La femme sur la photo en haut de l’article est jolie mais a un air insolent et provoquant. Messieurs, est-ce la femme de vos rêves ? Que cherchez-vous chez les femmes ? La mère et/ou la putain ? Les deux sont parfois incompatibles. Et si E&R faisait une initiation à l’art, notamment à la peinture et à la sculpture, aux non-initiés dans ces disciplines ? Cela changerait des films pornographiques que les jeunes ont l’habitude de regarder. Une Grâce de Boticelli ou une Vierge de la peinture de la Renaissance italienne serait plus agréable à regarder que cette demoiselle assez insignifiante. Les jeunes ont besoin de réapprendre à rêver et à respecter les femmes. Il y a aussi de belles sculptures d’hommes et de femmes. Michel Ange. Rodin etc.

     

    Répondre à ce message

    • #2671717
      Le 21 février à 10:08 par david ghetto
      Non, rien.

      je n’arrive pas à voir le motif du tatouage sur la jeune fille qui semble être le même que celui de son polo .une nouvelle égérie neofasc .des Infos ?

       
    • #2671736
      Le 21 février à 10:41 par Antoine
      Non, rien.

      Les jeunes françaises ressentent le besoin de nous balancer leur mépris et leur arrogance d’enfants gâtés même quand elles posent sur leurs photos instagram, leur beauté physique (très relative) suffisant à peine à cacher leur laideur d’âme.
      Tout le contraire des jeunes américaines qui, elles, trouvent le moyen d’afficher un grand sourire jovial même sur leurs photos d’identité.

      Faut reconnaître qu’on n’est pas gâtés à ce niveau là. Heureusement qu’il nous reste les beaux paysages et la bonne bouffe pour nous consoler.

       
    • #2671812
      Le 21 février à 12:21 par avis
      Non, rien.

      VVA : En effet l’humilité a laissé place à l’orgueil... résultat de l’"émancipation", et même des filles bien en sont marquées...
      Quant à la grâce, c’est encore plus exclusif.
      Si vous faites comme ça un saut de huit siècles en arrière, c’est vertigineux et révélateur d’une chute - des esprits dans le matérialisme, dirais-je, marchand...
      Avant il fallait idéaliser, aujourd’hui il faut démo(n)cratiser...

       
    • #2671848
      Le 21 février à 13:05 par Thorfinn
      Non, rien.

      La meuf c’est Isabel Médina Peralta, celle qui a tenu un discours couillu sur la communauté de lumière en Espagne.

       
    • #2671983
      Le 21 février à 16:21 par anonyme
      Non, rien.

      @Antoine

      "Tout le contraire des jeunes américaines "

      Tu ne connais rien de la culture anglo-saxonne. Surtout ne va pas maintenant me raconter que tu y as un jour mis les pieds. Tout le monde te dira, y compris moi qui a voyagé de par le monde, que le fait d’y approcher une femme équivaut à une agression qui peut avoir même des sérieuses conséquences juridiques. C’est pire qu’en Iran ! Et en ce qui concerne leur beauté, elles sont considérées, au-delà de toutes les ethnies différentes, comme les femmes les moins attrayantes du monde dû à leur caractère.

       
    • #2672683
      Le 22 février à 15:56 par Diogene
      Non, rien.

      A son âge et sa beauté, l arrogance n est pas un défaut. Élée-Anne aura le temps de mûrir et de mettre de l eau dans son vin.

       
  • #2671677
    Le 21 février à 08:36 par dixi
    Non, rien.

    Pour interpeler un homme de cette manière .Il faut être dans un pays totalitaire et avoir une milice comme exécutant (une vraie police n’interpelle pas une personne le visage masqué) ou alors dans des cas extrêmes .Ce n’est pas une police et nous ne sommes plus en démocratie, ou que l’on me dise le contraire .Ce sont des moments très graves qui devraient choquer tous les Français .La gestapo SS n’aurait pas fait mieux .

     

    Répondre à ce message

    • #2671820
      Le 21 février à 12:30 par avis III
      Non, rien.

      Encore une fois, chez la Police, il y en a qui font du zèle, chez qui le mot ordre rime avec matraque plus que diplomatie, et ce sont ces plus zélés qu’on met aux avant-postes pour certains larrons...
      Cela dit, l’endoctrinement ou conditionnement étant plus fort que dans le civil, la proportion de zélés doit l’être aussi... Les plus moraux quittent la Police tout simplement.

       
    • #2672681
      Le 22 février à 15:52 par Gardiendutemple
      Non, rien.

      Police gestapoSS
      Utiliser les mots de l adversaire c est déjà avoir perdu.

       
  • #2671697
    Le 21 février à 09:14 par J’ai Honte
    Non, rien.

    La France vas mal, le Maroc est au bord de la rupture politique et leur agent Lugan parle du Titanic Algérien .... Avec des chiffres qui l’arranges, pourquoi ne dit il pas que l’Algérie possède 20 % des terres rares au niveau mondial ? Sachant que ces terres rares sont déjà et le seront encore plus dans l’avenir, plus important que le pétrole ...

    https://reseauinternational.net/la-...

     

    Répondre à ce message

    • #2671778
      Le 21 février à 11:30 par la roue tourne
      Non, rien.

      Terre rare... C’est bien pourquoi la Russie vend ses vaccins là-bas ; le désert n’est pas bien attirant, mais les minéraux, ça se considère ; même s’il faut apporter beaucoup, beaucoup de sa propre technologie pour les exploiter, au risque de se la faire voler, la techno, avec les machines bien sûr.
      Les grandes puissances ne cessent de s’approprier les ressources de pays moins armés, moins préparés, moins éduqués.
      C’est ainsi.
      Ah du temps de la France, on en avait des cadeaux, et de l’architecture, et de la technologie, et de l’agriculture, et de la bienveillance.
      Fini tout ça. Après son court et brillant passage, la majorité algérienne dut subir le joug d’une minorité "révolutionnaire", les corrompus se sucrèrent, les US se servirent, et maintenant, ben maintenant...

       
    • #2671819
      Le 21 février à 12:27 par Vaevictis80
      Non, rien.

      Les terres rares ne sont pas rares.
      Seulement leur exploitation nécessite de massacrer l’environnement, et peu de pays acceptent de le faire.

       
    • #2672667
      Le 22 février à 15:22 par J’ail honte
      Non, rien.

      @la roue tourne
      Si bienveillance est donner des coups de pieds dans le ventre à une femme enceinte pour la réveiller chez elle, juste pour vérification d’identité et qu’elle en perde l’enfant ( mon oncle ), nous ne devons pas avoir le même lexique et encore moins les mêmes valeurs et ceci n’est qu’un exemple banal et quotidien pour les " Indigènes " de l’époque ...
      La seul chose, concrète et utile que la France a amenée au peuple Algérien, c’est l’unité du pays face à l’innommable, est, ouest,nord et sud ce sont unis contre l’injustice et cela à fait naître le sens patriotique tant décrié dans l’hexagone mais si utile à l’Algérie pour résister aux assauts des mondialistes.

      @Vaevictis80
      Dans l’article qui accompagne mon commentaire, il n’y est pas question que de terre rare mais aussi d’une des plus grande réserve mondial d’eau douce, d’or, de diamant, d’uranium, de cuivre ... Sans compter qu’un pays avec 60% de jeunes et un pays d’avenir comme tout le continent africain d’ailleurs, comme le pseudo de la personne à qui j’ai répondu, je pense que la roue tourne et que l’on commence déjà à être dans ce mouvement là.

       
  • #2671754
    Le 21 février à 11:00 par Sev
    Non, rien.

    Quelques remarques à propos de cet article à plusieurs volets :

    1/ Nous basculons bel et bien vers une société élargie (mondialisée de force) idéologiquement puritaine. Merci les anglos saxons dont la perfidie s’ancre dans une perversion moralisatrice douteuse.

    2/ Si chasse aux "violeurs, pédophiles" il y a, ce n’est pas uniquement à cause de ce puritanisme gerbatoire mais également parce qu’une certaine caste minoritaire, qui fait et défait les petits barons de la médiacratie, a décidé de faire le ménage parmi ses idots utiles et qu’elle envisage une renouvellement de ses "idiots".

    3/ On voit déjà monter quelques éléments parmi les nouveaux crétins utiles médiatisés à dessein : les petits brailleurs sans talent (Jordana, Yseult et autres insipides "nouveaux acteurs" de ciné...) sont déjà placés sur rampe de lancement de la "nouvelle bonne parole" à diffuser.

    PS : Je me trompe peut-être mais il me semble qu’en réalité le "déclin des hydrocarbure - pétrole" est un mensonge savamment organisé. Quelques recherches sur le net permettent de redécouvrir une poignée d’ingénieurs français ayant réussi à produire en très peu de temps du pétrole en labo tout à fait utilisable. Le processus de fabrication naturel ayant été rapidement compris par ces ingénieurs, quelques documentaires expliquaient cette innovation... mais à votre avis, que firent les majores du pétrole ? Elles firent taire ces empêcheurs de jouer en bourse les prix du baril en inventant une supposée disparition programmée.

    La disparition du pétrole c’est comme le "déréglement climatique", un bobard habilement entretenu. Souvenez-vous des délires de Al Gore qui fit le tour du monde pour ancrer son catastrophisme dans tous les pays ?

     

    Répondre à ce message

  • #2671769
    Le 21 février à 11:21 par anonymous19
    Non, rien.

    On ne fait pas une dictature avec des bisounours.

     

    Répondre à ce message

  • #2671794
    Le 21 février à 12:00 par whiteangel
    Non, rien.

    Rodrigues a fini par se faire récupérer définitivement par l’extréme gauche ..Le NPA et toute la clique ..déjà lors des des dernières manifestations des GJ on entendait scander en majorité que les slogans débiles des Antifas..notre pays sombre dans la dictature mais ces crétins ou traîtres d’Antifas n’ont qu’un combat celui de détruire les patriotes..physiquement ou en manifestant pour interdire leurs partis ou associations en soutenant la décision de Darmanin..qu’ils traitent toutefois de Facho..Quand la France sera envahie par le tiers monde ..gangrénée définitivement par le banditisme et la délinquance..quand nous aurons une immense partie de la population dans la misère et une classe moyenne trimant de plus en plus pour l’oligarchie et les millions de pauvres ou "de migrants"..ces petits bourgeois retourneront dans leur milieu ..dans une des nombreuses maison ou appartement de papa et maman..ils déposeront leurs tenues de pseudo révolutionnaires..leur sweat à capuche noir..ils voteront écolo dans leur mégacité de bourgeois..ils cultiveront des jardins communautaires en plein milieu des gaz d’échappements..ils reprendront l’entreprise de papa où seront grâce aux relations placés dans un métier qu’ils ne méritent pas..ils nous donneront des cours d’humanisme..du bien "vivre ensemble"..et quelquefois ils se retrouveront lors de soirées à thème "rebelles du passé" ils raconteront leurs manifestations contre la bête immonde , les dénonciations des vilains fachos sur Fafwatch ou autres réseaux sociaux ..les cassages de gueule à plusieurs ..ainsi va au fil du temps la domination d’une classe sur un peuple divisé ..composé de soumis qui n’ont pas compris qu’ils sont des dizaines de millions et qu’en deux semaines dans les rues ils briseraient leurs chaînes...pauvre petit Rodriguez tu n’as pas compris que ces gens ne sont pas les tiens...

     

    Répondre à ce message

  • #2671866
    Le 21 février à 13:25 par pan0z
    Non, rien.

    Se faire crever un œil pendant une manifestation de GJ avec des revendications légitimes pour en arriver là..... faut vraiment être demeuré, ah non, c’est le gauchisme.. toujours prioriser le combat contre les « fachos » mangeur d’enfant, quel gros naze.
    A cause de ce genre de leader en mousse que le mouvement a capoté en parti.

     

    Répondre à ce message

    • #2671913
      Le 21 février à 14:26 par Nadia
      Non, rien.

      Rodrigues est une honte !

       
  • #2672037
    Le 21 février à 17:54 par PE
    Non, rien.

    je n’avais jamais vu la parodie de Praud et je me suis pissé dessus tellement j’ai ri, mais ri... viré pour ça... et pour quoi ?
    et sinon L’itv de Thoen dans le Parisien tout en second degré aussi Bravo...

     

    Répondre à ce message

  • #2672141
    Le 21 février à 20:33 par À l’affût
    Non, rien.

    Ce Rodrigues n’est qu’un petit pirate de gauche

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents