Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

ONU : le projet de résolution russe condamnant les frappes menées en Syrie a été rejeté

Moscou n’est pas parvenu à faire accepter par le Conseil de sécurité de l’ONU son projet de résolution condamnant les frappes nocturnes menées en Syrie entre le 13 et le 14 avril, malgré le soutien quelques États, comme la Bolivie et la Chine.

 

La Russie n’a pas réussi le 14 avril à faire adopter par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) une résolution condamnant les frappes américaines, françaises et britanniques en Syrie, ne recueillant pas les neuf voix nécessaires à son approbation.

La Russie, la Bolivie et la Chine ont voté pour le texte, huit pays ont voté contre et quatre se sont abstenus. Le projet de texte, de cinq paragraphes, faisait part d’une « grande inquiétude » face à cette « agression » contre un État souverain, qui viole, selon Moscou, « le droit international et la Charte des Nations unies ».

 

La France va proposer sa propre résolution

La France a quant à elle annoncé le dépôt prochain d’un nouveau projet de résolution à l’ONU pour sortir « de l’impasse syrienne » : « Nous présenterons dans les meilleurs délais un projet de résolution avec nos partenaires britanniques et américains », a déclaré l’ambassadeur français, François Delattre.

Selon une source diplomatique française, la France compte avec son projet pousser en faveur de la création d’un mécanisme d’enquête sur le recours aux armes chimiques, favoriser un accès humanitaire sans limite et obtenir une nouvelle dynamique du processus de paix engagé à Genève.

 

Vassili Nebenzia tire à boulets rouges

Auparavant, l’ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia, avait vivement dénoncé les attaques aériennes américaines, françaises et britanniques. « Vos agressions aggravent la situation humanitaire » en Syrie, a-t-il déploré. « Vous n’êtes pas sortis du néo-colonialisme », a-t-il ajouté, estimant que Washington, Londres et Paris avaient « foulé au pied la Charte de l’ONU ».

Le projet de texte russe, de cinq paragraphes, dénonçait la survenance des frappes occidentales tôt le matin du 14 avril alors qu’une mission de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) se trouvait justement en Syrie pour réunir des éléments sur les attaques chimiques présumées du 7 avril à Douma.

Voir aussi, sur E&R :

La vérité sur la Syrie, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’Onu ... l’onu ... il est ou le siège déjà ???

     

    Répondre à ce message

  • Un truc m’échappe : si les sites visés fabriquent des produits chimiques, les bombarder va forcément disperser ces produits hautement toxiques, contaminer la zone, et causer une hécatombe, non ?

     

    Répondre à ce message

  • Contre : US, GB, France, Suède, Hollande, Pologne, Koweit et Côte d’Ivoire

    Absentitons : Pérou, Kazakhstan, Ethiopie et Guinée équatoriale.

     

    Répondre à ce message

  • « foulé au pied la Charte de l’ONU »...
    et ça n’est pas d’aujourd’hui et ils ne sont pas les seuls à ne respecter ses décisions qu’à condition que cela les arrange. Il faut appeler un chat un chat, un criminel un criminel, un escroc un escroc, un menteur un menteur, un tricheur un tricheur. Et l’ONU n’est plus qu’une table de poker occupée par au moins un exemplaire de chaque ; le problème c’est qu’on y mise avec les cadavres des uns et les existences des autres.

     

    Répondre à ce message

  • Arrêtez de paniquer pour rien : cette histoire est ouvertement un trolling du champion du monde toute catégorie en la matière.

    Trump subi 2 pressions terribles sur le sujet :
    - Le lobby sionniste
    - La difficulté à assumer sa compatibilité avec Poutine suite aux fake news qui abreuvent l’opinion

    Même la presse main stream remarque que :
    1) les Russes étaient informés des lieux de frappe (vous croyez qu’ils n’ont pas filé l’info aux Syriens ?)
    2) il fait péter 3 sites vides (0 morts déclarés par la Syrie, si il y avait eu des victimes ils ne se seraient pas privés de le dire)

    Bref, il a fait ce qu’il fait le mieux : il a trollé la presse et les lobby.

    Sauf que quand il le fait, ce n’est pas comme nous simple péquins : il met parfois un budget pyrotechnique en dizaines de millions pour rappeler qu’il est président d’une puissance nucléaire.

    Tout cela est très bien expliqué au travers de l’analyse de la presse main stream dans un article d’un site insoupçonnable de judéophilie.

     

    Répondre à ce message

  • Trump monte un bombardement bidon (3 sites vides, pas un mort )

    Poutine feint de s’indigner dans ce triste théatre qu’est l’ONU.

    Fin de la pièce, la presse cosmopolite n’a plus rien à dire.

     

    Répondre à ce message

    • #1944216

      Ce scénario serait idéal dans le meilleur des mondes, mais il ne tient pas la route, pourquoi ?
      Où est donc l’Allemagne dans tout ça ?
      Il n’y avait plus aucune urgence, même si le crime était avéré, pourquoi les trois pays qui ont bombardé se sont-ils abstenus de la légalité internationale et celle nationale de leurs parlements respectifs, pourquoi ?

      Se pourrait-il que cette information qui n’est parue nulle part et qui date de la semaine dernière faisant état d’une interception par la défense aérienne saoudienne d’un engin pouvant porter une grave atteinte à l’intégrité de sa capitale, lancé par les Houthis... ait été de nature a imposer la retenue du gendarme du monde et ses valets ?

      Réplique asymétrique, mais réelle menace sur les têtes occidentales !
      Ça n’a pas de sens de commettre un crime de guerre pour prétendument en empêcher la commission par d’autres d’un crime non démontré.

      La ligne rouge de Poutine était claire, toucher ses alliés ou les siens allait valoir une réplique sans précédent sur les attaquants.
      On connait Trump et twitter au réveil... confier la garde d’enfants à Dutroux serait moins risqué que de compter sur la tempérance du mec avec son portable.
      On peut tirer de nombreux enseignements de ce pataquès mais, pas ce que vous dîtes. Autrement, le monde est perdu d’ici peu, qu’est-ce qui empêcherait Trump de bombarder unilatéralement Iran ou Corée du Nord sans mandat ni discussion préalable ?

      Et, si on faisait une autre lecture, de laquelle on ferait sortir une évidence, EL Assad victorieux, c’est fini le grand projet abrahamique !
      Or, c’est ce qui se passe sur le terrain, donc cette attaque désinvolte et toutes les manigances qui l’ont précédée avait pour objet de masquer un coup aventureux des belliqueux qui contraignent l’Amérique à demeurer son allié, là oui c’est plausible.

      Si on doit féliciter Trump pour une action, c’est pour le coup de jarnac qu’il a fait aux belliqueux suprémacistes en promettant le transfert de son ambassade à Jérusalem et en déclarant tout seul que c’est la capitale rêvée par les fous. Ils sont forcés de le maintenir en place, tout changement pourrait remettre en cause ce gain.

      La guerre en réalité est entre les alliés soi-disant historiques, pourquoi Poutine risquerait-il la vie des gens, quand il peut clairement impacté l’économie américaine en lui réduisant l’accès aux métaux précieux pour son industrie de pointe ?

      Les américains se sont fait enfoncer, ils sont passés de América first à América loose !

       
  • Les jours de l onu sont comptes car desormais c est la loi de la jungle.

     

    Répondre à ce message

  • « Vous n’êtes pas sortis du néo-colonialisme »

    Cela se sent dans leur regard...

    « Selon une source diplomatique française, la France compte (...) obtenir une nouvelle dynamique du processus de paix engagé à Genève. »

    La France ne veut pas quitter le terrain... Elle veut un type comme Mohammed 6 à la tête de la Syrie.

     

    Répondre à ce message

  • @abdu vaut mieux quelqu un comme mohammed 6 dynamique plutot qu un vieillard en chaise roulante tu crois pas ?

     

    Répondre à ce message

  • TARTUFFERIE.
    Si l’ONU avait ne serait-ce qu’une quelconque utilité et légitimité, la Palestine ne serait pas OCCUPÉE, ni le Golan syrien etc etc
    L’ambassadeur de Syrie à l’ONU Bachar Jaafari a été très cash "l’agression americano-franco-britanique vise à venger la défaite de leurs agents terroristes à Ghouta".

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents