Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Obama, le président du nouvel ordre sexuel mondial

Comment le lobby LGBT américain étend son influence partout dans le monde

Une des principales caractéristiques du mandat de Barack Obama qui s’achève, aura été d’imposer l’ordre du jour du lobby LGBT à la fois dans son propre pays mais aussi dans le reste du monde.

À l’étranger, l’exécutif d’Obama a utilisé la pression sur les pays en voie de développement et conditionné de fortes subventions à ces nations pour qu’elles se plient à cette idéologie.

Ainsi, le président des États-Unis, dans ses efforts pour plaire à ce lobby puissant, a franchi une étape supplémentaire en lançant une offensive diplomatique à travers les ambassades et introduire dans ces pays l’agenda gay. Le département d’État a même créé un Envoyé spécial pour les droits des personnes LGBT. Le secrétaire d’État lui-même, John Kerry, a déclaré lors de l’inauguration de ce poste, que « la défense et la promotion des droits des LGBT sont au cœur de notre engagement avec la promotion des droits humains dans le monde entier ».

Plusieurs ambassadeurs nommés par Barack Obama n’ont aucune expérience diplomatique mais sont notoirement homosexuels.

Le premier Envoyé spécial pour les droits des homosexuels est Randy Berry, ancien consul général des États-Unis aux Pays-Bas. Ouvertement homosexuel, sa nomination a été précédée de pressions en sa faveur par le lobby LGBT Human Rights Campaign.

 

 

Le dévolu LGBT sur la diplomatie américaine n’est pas tout neuf. En 1992, le lobby LGBT a fondé Glifaa, un groupe de diplomates et d’employés homosexuels du département d’État. Parmi les fondateurs, on trouve des ambassadeurs homosexuels qui se vantent sur le site Internet du groupe de compter déjà des centaines de membres au sein du bureaux des affaires étrangères.

 

 

Parmi les intervenants officiellement invités à prendre la parole devant les membres du Glifaa et leurs amis du monde politique, il y eut Masha Gessen, journaliste et militante LGBT, née dans une famille juive de Moscou, connue pour avoir déclaré que « l’institution du mariage ne devrait pas exister ».

 

 

À l’heure actuelle, six ambassadeurs américains sont des homosexuels déclarés. Certains d’entre eux sont des gens très proches du président des États-Unis et du Parti démocrate. Ces diplomates sont :

James Costos (ambassadeur en Espagne), Ted Osius (Vietnam), James Brewster (République dominicaine), John Berry (Australie), Rufus Gifford (Danemark) et Daniel Baer (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, OSCE).

L’ambassadeur américain en République dominicaine, James Brewster, a créé la polémique sur l’île des Caraïbes depuis son arrivée. Tant le gouvernement que l’Église catholique l’ont accusé d’ingérence dans la politique intérieure par ses efforts visant à introduire l’agenda LGBT dans le pays. Des courriers officiels de la diplomatie US ont même été envoyés au pape François pour demander de réduire au silence le cardinal de Saint-Domingue. Brewster ne vient pas du corps diplomatique, mais est un proche du président Obama, et un de ses principaux conseillers sur les questions LGBT. Il a été le co-président du Conseil LGBT du Comité national démocrate, poste qu’il a également occupé pendant la campagne électorale de 2012.

Le diplomate Ted Osius a la mission de promouvoir le lobby LGBT en Asie du Sud-Est. « Marié » avec Clayton Bond, les deux se montrent ensemble lors d’événements officiels. Avec deux enfants adoptés, ils sont devenus le grand symbole de la communauté homosexuelle locale. L’un de leurs objectifs est de convertir le pays en une destination touristique pour homosexuels et d’y attirer les « dollars roses ». Dans une récente interview, Ted Osius disait que les gens au Vietnam « nous voient comme un couple homosexuel avec des enfants qui sert notre pays. J’espère que les gens nous perçoivent comme source d’inspiration ». Osius a également été l’un des homosexuels les plus influents de l’administration américaine car il est cofondateur du Glifaa.

L’ambassadeur américain actuel à Copenhague est l’une des personnes les plus proches d’Obama. Celui-ci appelle officieusement Rufus Gifford l’ « ambassadeur de la communauté gay ». Très influent auprès d’Obama, il ne vient pas non plus du milieu diplomatique mais a été remarqué par le directeur financier de la campagne pour réélire le président.

Daniel Baer est un autre ambassadeur ouvertement homosexuel nommé par Obama. Avant d’être envoyé à Canberra, il n’avait aucune sorte d’expérience diplomatique. Il était à la tête du Bureau du personnel des États-Unis, en charge de plus de deux millions de travailleurs. À l’élection d’Obama, Berry était le fonctionnaire de plus haut niveau à avoir fait son coming-out. Baer est l’ambassadeur américain à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Dans sa vidéo de présentation en tant qu’ambassadeur, il consacre l’essentiel de son message à la condition des homosexuels, même si cela n’a officiellement rien à voir avec sa charge.

James Costos, ambassadeur en Espagne, est l’un des homosexuels les plus influents du corps diplomatique. Venant de l’industrie du spectacle, lui et son « mari » sont des habitués de la vie nocturne de Chueca, le quartier préféré des homosexuels de la capitale, et ont même organisé des fêtes à l’ambassade avec l’élite de ce lobby à Madrid.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1372323
    le 15/01/2016 par Y en a MARRE !
    Obama, le président du nouvel ordre sexuel mondial

    Réponse aux journaleux plaintifs qui se lamentent sur l’existence des "paradis fiscaux".

    Les paradis fiscaux n’existeraient pas s’il n’existait pas des enfers fiscaux !

     

    • Les enfers fiscaux sont pour les,pauvres.Et les paradis fiscaux pour les riches ou aisés.
      Par exemple : our ouvrir un compte avec sociétés offshore. Il faut déjà bloquer 100 000€.


  • #1372326
    le 15/01/2016 par NouvelleFrance
    Obama, le président du nouvel ordre sexuel mondial

    A quand les camps de concentration pour les hétéros ?


  • Barack Obama est non seulement le premier président noir américain, mais il serait aussi le premier président gay. Sa femme Michèle serait une transsexuelle, et leurs deux enfants seraient adoptées, selon les rumeurs sur le net. Ceci expliquerait son imposition du lobby lgbt.

     

  • #1372367

    Obama va dans "le sens de l’Histoire" comme il dit mais quelle "Histoire" ? Celle de "la Chute" débutée à la Genèse et qui nous emmène du point le plus spirituel au point le plus contre spirituel ? Exact, c’est bien de cela qu’il s’agit mais il y a deux façons de faire avec "la Chute" : soit on l’accompagne (on présente la Chute comme une élévation, on est donc comme Lucifer, le porteur de lumière, d’où la promotion de Sodome entre autres), soit on y résiste (on s’oppose à la corruption spirituelle, généralement par une religion et des valeurs traditionnelles). Basiquement, c’est cela et rien d’autre qui se joue mais évidemment, tout n’est pas aussi manichéen dans l’ordre concret des choses.


  • Ils subventionnent, ils paient, ils sortent le carnet de chèques pour que tous les peuples du monde deviennent bisexuels, afin que les pédés et les gouines aient autant de "choix" que les "hétéros" .


  • #1372400

    J’espère qu’Obama obligera l’Arabie Saoudite et le Qatar à instaurer le lobby LGBT et le mariage Gay dans leur pays !


  • #1372432

    Tout ceci ne peut fatalement se terminer que comme pour Sodome et Gomorrhe... C’est aussi inévitable que la venue du printemps.

    Ce qu’il y a de marrant c’est que ceux qui s’acharnent à vouloir cracher à la gueule de Dieu s’étonnent toujours le jour ou la providence les rappelle à leur condition de pauvres mortels soumis aux caprices du destin.

    Aaaah, la vanité des hommes...


  • Peut être que les Américains ,ont trouvé une nouvelle arme ,attaquer les pays avec leurs bites et récupérer les prisonniers avec leurs culs au moment de battre en retraite ,on s’encule tous ,pas vu pas pris .,avec le paquet d’enculer dans ce bas monde ,ils devraient former une belle armée .


  • #1372603

    C’est bizarre non un président qui se démène tellement pour les droits des gays et ne serait pas un gay lui m^me ? C’est un peu comme si moi je me dévouerais corps et âme à promouvoir la tauromachie de par le monde tout en étant végétarien. Il y a des bruits qui courent comme quoi sa femme serait transsexuelle ; je suppose que ces des bruits de caniveau mais y a bien un truc qui devrait pouvoir expliquer tout ce dévouement. C’est à n’y rien comprendre.


  • #1372758

    On est vraiment au bout du bout de la déchéance de l’être humain ,mais on n’empêchera jamais le naturel de revenir, malgré tout le fric virtuel ...


  • « l’institution du mariage ne devrait pas exister ».

    C’est d’une violence inouïe.


  • #1372820

    Courage camarades ! Cette odieuse tyrannie cessera bientot. Anne "Sinclair" nous presente le prochain POTUS, Bernie Sanders, le "Democrat" dont la cote de popularité ne cesse de croître.
    http://www.europe1.fr/emissions/l-i...

    Le meilleur ami de Bernie est un sioniste surnommé "le vieux Juif".
    Sanders est aussi le meilleur ami de Sugarman, un professeur de philosophie juive qui défend le sionisme.
    Son autre meilleur ami est Gutman, un professeur de littérature.
    Meme l’humoriste Silverman adoucit pour lui son style juif caustique.
    http://fr.timesofisrael.com/quelle-...

    Bernie Sanders envoie ses militants perturber les meetings de Trump, comme cette Rose Hamid, qui exhibe une étoile jaune marquée "Muslim" sur son hijab.
    http://www.leparisien.fr/internatio...


  • #1373491

    Dans le monde post national, l’identité ethno religieuse et sexuelle supplantera les identités terriennes et nationales...c’est cela et cela seul qui ronge les peuples : la subjectivité et la pulsion de désir sans limites des individus pour qui toute institution sera bientôt perçue comme contraire à leur épanouissement personnel...alors dans ce cadre-là, parler de démocratie est une supercherie...


  • quand on est laid, on aimerait que tout les autres le soient ..c’est la nature humaine.. !


Commentaires suivants