Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Octobre rose" : une nouvelle arnaque de Big Pharma ?

Le dépistage organisé du cancer du sein promu par « Octobre rose » est-il vraiment utile pour les femmes ou profite-t-il seulement à l’industrie pharmaceutique et à quelques associations qui grappillent les miettes ?

 

« Octobre rose » dénoncé par le cancérologue Gérard Delépine :

 

Thierry Casasnovas – « Octobre rose », des mammographies inutiles et dangereuses !

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2308214

    Pas de dépistage, c’est le plus simple et le plus sûr pour éviter d’avoir droit à un diagnostic "tiroirs-caisse" !
    Bien sûr que mon hygiène de vie est celle qui devrait m’éviter toute sale surprise !
    Tout du moins c’est celle où je ne rajoute pas aux pollutions dues au chemtrails, et autres particules présentes dans l’air, et à l’électro-magnétisme, pour lesquelles il est plus difficile d’agir...


  • Un medecin competent et exemplaire


  • #2308250

    Ma tante, après avoir atteint la ménopause, s’est vue prescrire par son médecin traitant une hormonothérapie de substitution (pour ne plus avoir les bouffées de chaleur et autres désagréments de la ménopause), ainsi qu’une mammographie tous les six mois. Bilan ? en mois de deux ans cancer du sein, avec mastectomie (ablation des deux seins) et chimio. Aujourd’hui, plus de quinze ans après, elle a réussi à survivre et se porte plutôt bien. Le plus triste c’est qu’au début, et sentant les "bienfaits" de son traitement, elle a conseillé à ses deux sœurs ainées (dont ma mère) de faire pareille. Heureusement, dans un sursaut de bon sens, elles lui ont dit qu’il n’est pas toujours bon d’aller contre la nature, et que la ménopause fait aussi partie de la vie. Elles n’ont rien fait et se sont très bien portées (elles ne sont plus de ce monde, paix à leurs âmes, mais aucune maladie, juste l’âge).

    Je n’arrive plus à retrouver les références, mais il me semble bien que parmi les étiologies (causes) fréquentes de cancer du sein, viennent en premier...je vous le donne en mille : le traitement hormonal de substitution, suivi immédiatement de mammographies à répétition, dans le palmarès il y a également les troubles endocriniens (pilule et perturbateurs) et le tabac. L’allaitement maternel étant un facteur réduisant considérablement le risque (ma mère m’a allaité, et sa sœur mes cousins, ça pourrait expliquer la différence avec la cadette).

    Donc, sauf si on sent, physiquement, pas par simple impression, un masse persistante pendant plusieurs jours, voire semaines, dure palpable à l’intérieur du sein, inutile d’aller remplir les poches de ces charlatans.

    Mesdames, si vous tenez à vos attributs, ne jouez pas au docteur avec, enfin...

     

    • #2308365

      Je témoigne aussi pour les futures ménoposées. Depuis 2011, avec un peu d’avance car j’avais 47 ans, la ménopause s’est installée. Je fais partie des 25% pour lesquels on ne sait combien de temps dureront les désagréments, à savoir des bouffées de chaleur intenses, à raison d’une moyenne de 4 à 5 par heure, jour et nuit, ce qui fait environ 100 par jour ! Chaque bouffée induit chaleur intense, transpiration du corps entier, sortes de contractions dans le dos les accompagnant. Tout le monde m’a conseillé de prendre les hormones de synthèses pour ne rien ressentir, et j’ai refusé. Cela fait 8 ans maintenant, chaque jour est impacté tant c’est pénible, mais je tiens bon, tant j’ai conscience de leur science sans conscience !


    • #2308492

      Pour ma part, syndrome ménopause - bouffées de chaleur en rafales, soigné par un jeune hydrique de trois jours, en debut d’été, il y a 8 ans. Je m’alimentais normalement mais n’ai rien bu pendant trois jours. Bouffées disparues.
      Quelques années auparavant, ai résolu problème de règles hémorragiques qui m’affaiblissement depuis 30 jours, grace à un simp lavage intestinal à l’eau tiède. En 1/2 journée, le sang a arrêté de couler. Alors que la gynécologue du CH me proposait une cautérisation de l’utérus. Aujourd’hui, 56 ans, tout va bien.
      À la même époque, une boule au sein gauche est apparue. Liquidée en garnissant mes bonnets de soutien-gorge avec de l’argile verte, Huiles Essentielles d’Helychryse italienne, Lavande vraie et Cypres.
      Ils n’auront pas ma peau.


    • Vraiment effrayant.révoltant.
      Cautérisation ??? des criminels ,des ignorants.


    • #2308926

      Pour les bouffées de chaleur , le meilleur remède est la sauge en infusion, radical , bien sur l’on vous rétorquera que cette plante est nocive .


  • #2308257

    Ma compagne âgée de 54 ans avait une petite boule minuscule au sein depuis des années.
    Lors d’un dépistage, on lui a dit qu’il serait plus prudent de l’enlever, en prétextant que si c’était bénin elle ne se ferait plus de soucis avec çà, et que si c’était malin, çà serait pris très tôt et que le pronostic de guérison serait de 100%.
    Du coup elle s’est laissée convaincre.
    La calcification a donc été enlevée (non sans un charcutage du sein), et l’analyse a révélé que c’était totalement bénin... ce qui semblait être parfait.
    Seulement voila, lors d’un nouveau test de contrôle, fait un an plus tard, il s’est avéré qu’elle avait un cancer hyper-virulent à l’endroit même ou elle avait été opérée.
    Résultat : Nouvelle opération, plus enlèvement des chaines ganglionnaires, chimio et rayons .
    Un an après des douleurs apparaissent à l’épaule droite . Le médecin tâtonne, fait faire des examens des cervicales et toutes sortes d’examens .
    C’est moi (ayant quelques connaissances en médecine chinoise) qui demande un examens du foie .
    Résultat : Cancer du foie en phase terminale, inopérable .
    Pronostic de la cancérologue, sans aucun ménagement, on lui annonce qu’elle est condamnée à très brève échéance .
    Elle décédera un an plus tard, le 18 mars 2009 .
    Ceci n’est qu’un bref résumé, je passe sur de véritables abominations de la part des médecins et même des naturopathes .

     

    • #2308364

      Mon épouse eu la même histoire , et mourut trois ans plus tard, à cinquante huit ans, d’un vrai cancer du pancréas, après la radiothérapie du sein pour un pseudo cancer . Après coup nous comparâmes les mammographies de cinq ans d’intervalle , absolument aucune évolution mais on lui affirmait que le nodule était cancéreux. Une véritable chasse à courre est faites aux femmes dans la cinquantaine pour en tirer le plus d’argent possible par la sécu.
      Dans notre entourage deux autres femmes eurent le même parcours aboutissant au pancréas et en trois ans. Le fait est connu mais c’est une organisation criminelle.
      www.saint-louis-reseau-sein.org › publication_ppt › 2e_cancers_apres_k_s...


    • #2308400

      J’ai connu plus ou moins la même chose avec ma mère mais la question est : qu’est-ce que j’aurais dû faire ? Ce que vous n’expliquez pas non plus en ce qui concerne le cas de votre femme.


    • #2308438

      "qu’est-ce que j’aurais dû faire ?"
      Amygdaline ! En préventif. Et en traitement si la personne ne l’a pas prise en préventif !
      Quand est-ce que les gens comprendront que le cancer n’est pas une fatalité ?
      Pour ma part, j’ai bien entendu refusé le "programme de dépistage".
      Une bonne alimentation, du mouvement, éviter les pollutions, et bien sûr les amandes amères des noyaux d’abricots, à gogo ! Je passe pour une folle mais je m’en fous royalement.


    • #2308466

      Depuis quelques années, la médecine s’est totalement criminalisée.
      Toutes les condoléances.


  • #2308260
    le 27/10/2019 par scandaleux inadmissible dégueulasse
    "Octobre rose" : une nouvelle arnaque de Big Pharma ?

    BUZYN DÉMISSION

    (avec Macron tant qu’à faire)


  • #2308265

    *Titi a oublié de mettre le lien sur le cancer :
    - https://www.youtube.com/playlist?li...
    (5 épisodes)


  • #2308271

    Israël Diafoirus se fait de la thune avec les nichons des dames...


  • Au Mans quand j’étais avec une ex elle participait à la course sur le circuit pour octobre rose. L’année suivante c’était annulé à cause d’une sombre histoire de détournement d’argent.


  • Ne pas oublier nos hommes aussi avec "le mensonge du dépistage du cancer de la prostate"
    (vidéo de J. Mercier aussi) en résumé échec total et séquelles pour ceux qui le pratiquent.


  • #2308358

    Octobre Rouge était déjà l’histoire d’une trahison homicide avec livraison à l’ennemi d’un bien stratégique national.


  • #2308392

    Seulement 4% des bénéfices engrangés vont à la recherche, cette video est plus exhaustive :
    https://m.youtube.com/watch?v=Tar_0...

    Ce jeune Jérémie, aurait-t-il un lien de parenté avec Hervé RISSEN ?

     

  • #2308423

    Patrick de Funès , radiologue avait déjà dénoncé les dépistages mammaires dans son livre "Médecin Malgré moi" en 2008. Il a du prendre a retraite prématurément pour pouvoir sortir ce livre où il narre avec beaucoup d’humour toutes les incohérences niveau radiologie.


  • #2308429

    Mon expérience personnelle, au cas où cela servirait :
    - vers l’âge de 32 ans, je détecte une petite boule au sein. Je devais aller chez la gynéco donc j’en profite pour lui en parler. Elle confirme, me prescrit une mammographie et me dit qu’il faut opérer pour l’enlever. Je lui demande dans quels délais , réponse = 1 mois.
    J’étais déjà branchée jeun, hygiène de vie, etc, et, surtout, je connaissais assez bien l’arnaque de la médecine, donc, il était totalement exclu que je me fasse opérer.
    Puis, je fais un jeun. Pas du tout pour cette petite boule que j’avais passablement oublié. Au 3ème jour du jeun, je me palpe le sein : nada. La prétendue tumeur avait disparue.
    Pour être honnête toutefois, je dois préciser qu’avant le jeun, j’avais fait plusieurs semaines avec une alimentation très hypotoxique, cela avait donc constitué une très bonne préparation pour le corps.

    Concernant la prostate ; quelques cellules cancéreuses ont été détecté chez mon père, homme de 80 ans, sportif toute sa vie et avec une hygiène de vie relativement importante ; jamais malade ; il faisait encore des compétitions de natation à 78 ans, et les gagnaient.
    Donc, détection des cellules criminelles, on lui fait une coloscopie ... et lui perfore le colon , d’où hémorragies répétées et intempestives par la voie annale, il s(est dégradé très vite avec perte d’équilibre entraînant chûtes, puis senescence, il est mort bourré de cacheton en ayant perdu la tête. Bref, ils l’ont tué .

     

    • Toute ma compassion.


    • #2309413

      Mes condoléances, je vous comprends.
      Ils ont tué ma mère, j’en suis persuadée. Elle n’avait que 49 ans. Sportive, elle ne fumait pas et ne buvait pas.
      Elle se plaignait juste d’un point de côté récurrent. Elle a ’’ consulté ’’, ils lui ont dit qu’elle avait un cancer du rein, qu’il fallait l’enlever sinon elle mourrait. Donc ablation du rein et chimio. Quand elle a commencé la chimio, elle a commencé à dépérir. Elle était violette et elle perdait du poids. Elle est morte peu de temps après. Je n’avais que 10 ans et je me souviens très bien, que c’est quand ils ont commencé le traitement que ça allait de plus en plus mal. J’ai grandi sans elle à cause d’eux. C’est pas demain la veille que j’irai me faire dépister quoique ce soit. Je ne leur fait aucune confiance.
      Le jeûne, les fruits et les légumes. L’activité physique, pas trop de sucre et surtout, l’humour et le rire. Évitez de prendre les choses trop au sérieux, avec trop d’implication pour ne pas trop stresser ! Voilà.


  • #2308473

    En revanche, pour le cancer du poumon, c’est l’inverse : pas de diagnostic - automatique - passé 50 piges pour le fumeur = tout bénef pour la santé du lobby du tabac le temps que le gus crache ses poumons (ce qui ne l’incitera peut-être pas à arrêter, du reste) et pour Big Pharma, ensuite, qui soignera le lascar clopin-clopant.
    Mais comme il faut rigoler, mieux vaut aller voir le sketch de Dieudonné sur le cancer : mais allez pisser avant si vous ne voulez pas vous faire dessus : eh, oh, on n’est pas en gériatrie avec la couche, hein ? Mais surtout si la prostate part déjà en vrille : ah, ah, ah...


  • #2308504

    Regardez la liste des laboratoires que vous envoie la CPAM pour la mammographie gratuite... vous comprendrez mieux à qui profite le crime !


  • #2308510

    Très intéressant !


  • Allez expliquer à un enfant pourquoi il ne faut pas participer à une épreuve sportive contre la maladie ou pour la paix et vous comprendrez l’étendue des dégâts.


  • #2308641

    "Les mamographies d’aujourd’hui sont les cancers de demain et les profits d’après demain"
    Docteur Knock


  • #2308668

    Je me demandais où sont passées les ablations d’appendicite si courantes dans les années 70-80, parce que lorsque je questionne les jeunes générations, personne ne sait de quoi je parle. A ma connaissance, personne ne connais quelqu’un de son âge l’ayant subi (les 20-30 ans et en dessous).
    La question légitime est : était-ce une surévaluation du danger à des fins mercantiles ou y avait-il un autre problème (altération de l’appendice par une pollution alimentaire par exemple) ?

     

    • #2308763

      Au dernières nouvelles, l’ablation d’appendice augmente considérablement le risque de cancer colo-rectal et plus généralement, digestif. Elle a un rôle protecteur indéniable (l’immunité nous protège du cancer un nombre incalculable de fois - par des cellules spécialisées tueuses de tumeur, c’est sa défaillance qui permet aux tumeurs d’émerger). Je ne comprenais pas pourquoi on enlevait les ganglions lymphatiques satellites lorsqu’on découvre une tumeur, et plutôt que d’aider l’immunité à se débarrasser du cancer, on supprime cette dernière, chimio à l’appui. Avec ce que je sais de la médecine mercantile et cynique moderne, tout s’explique.

      Je ne sais pas si c’était fait en connaissance de cause à l’époque, histoire de gonfler le chiffre d’affaires des boites de chimio.


  • #2308751
    le 28/10/2019 par matrix le gaulois
    "Octobre rose" : une nouvelle arnaque de Big Pharma ?

    Là, je ne suis pas d’accord.

    En tant qu’ancien cancéreux qui a vu de près d’autres cancéreux de ma région durant mes séances de chimio (au passage, je suis toujours vivant et en bonne santé alors que ça fait plus de 6 ans que j’ai reçu mes traitements) je témoigne que le nombre de femmes atteintes d’un cancer du sein est tout simplement effarant. C’était simple, 3 patients sur 4 étaient des femmes soignées pour un cancer du sein ou pour des métastases en lien avec un précédent cancer du sein.

    Contrairement à ce que disent les féminazi : de ce que j’observe, la principale cause de mortalité des femmes en France, ce n’est pas la violence masculine mais bien le cancer du sein qui, à un niveau ou à un autre, est une conséquence du mode de vie relâché de nos sociétés et des "libertés" conquises par les femmes.

    Personne ne le dit trop fort, mais tout le monde sait que le cocktail "tabac" (ou freedom torch comme disaient les suffragettes) + Contraceptifs (mon corps m’appartient et je suis libre (de le foutre en l’air)) = risques de cancer multipliés par 10.

    Que les labo se fassent des c******* en or sur les traitements réservés aux cancéreux ou qu’ils cachent d’autres traitements qui seraient moins invasifs et surtout moins rémunérateurs, je suis d’accord.

    Mais qu’au nom de ça on néglige les ravages bien réels du cancer du sein dans la population féminine : c’est vraiment pas la bonne chose à faire !!

    D’autant que dans le cas présent, les plus à blâmer sont, je le répète, moins les labo pharmaceutiques que l’individualisme consumériste occidental, en général, et l’individualisme féministe en particulier qui est un vecteur de mort pour nombre de femmes.

    Mesdemoiselles (et Mesdames), ne prenez pas pour argent comptant les théories des dissidents 2.0. Faites-vous dépister !

     

    • #2308824

      Votre injonction part sûrement d’une bonne intention, mais... non merci.
      Je me suis beaucoup renseignée sur le cancer et je prends mes propres mesures préventives, dans lesquelles j’ai confiance.


    • #2308861
      le 28/10/2019 par matrix le gaulois
      "Octobre rose" : une nouvelle arnaque de Big Pharma ?

      @ guili guili

      Je ne dis pas juste par bonne intention ; je dis ça par expérience.

      Que l’on refuse la vaccination préventive en raison des substances inconnues que l’on vous injecte, c’est tout à fait compréhensible.
      Mais refuser quelques palpations, une échographie ou un examen du sang ou de l’urine...ce n’est pas la même chose.


    • C’est parce que la depistage precoce a augmente que le nombre de femme diagnostiquee a augmente.
      Comme bien explique dans les 2 videos, le traitment sur des personnes "saines" (s’il n’y avait pas eu de depistage precoce) est tres nocifs et entrainent des complications.

      Un bon nombre de ces femmes diagnostiquees auraient vecu une vie tout a fait normal sans sentir aucun symptom et tomber malades si elles n’avaient pas fait de mammo.

      Il y suffisamment de medecins et chercheurs honnetes et serieux qui on revele l’arnaque du depistage precoce basee sur des chiffres officiels pour dire que les seules qui beneficient le plus de tout ca ce sont Big pharma et tous ceux qui travaillent de cette industrie.


    • #2309129
      le 28/10/2019 par matrix le gaulois
      "Octobre rose" : une nouvelle arnaque de Big Pharma ?

      @ rie

      Tu as vu quelques vidéos, c’est très bien. Mais niveau pratique...as-tu eu un cancer ou vécu au plus près de personnes atteintes d’un cancer ? Être dépisté n’entraîne pas forcément une chimio après.


    • #2309626

      Du côté de mon père, 9 enfants, les 3/4 sont décédés suite à une longue maladie sauf que les traitements les ont expédiés en 5 ans dans des souffrances atroces, soit disant pour éviter celles provoquées par la maladie qui seraient bien pires.

      Sauf que les souffrances de la "maladie" sont celles provoquer par le corps qui se répare et elles, ne débouchent pas sur la mort.

      J’en ai fait l’expérience, cela fait maintenant 13 ans.


  • Je côtoie le monde médical, et sincèrement, même en dehors de l’excès de mammographies, quand je lis sur les affiches le slogan "montrez vos seins" ça me fait plus penser à une action des femen et autres hystériques féministes, qu’à une campagne de dépistage sérieuse !
    Octobre rose renvoit à Octobre Rouge, non ?
    Ça pue le LGBTisme et le féminisme militant jtrouve...


  • #2309502

    Courir pour le cancer : ça fait vendre du Nike ou Adidas.
    Mourir par le cancer : ça fait vendre des cercueils et des fleurs.
    Dans tous les cas, les produits dérivés sont lucratifs et tout le système en profite.
    Mais certains en profitent plus que d’autres...d’ou les problèmes actuels.


Commentaires suivants