Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Afrique... Comme dirait Delon prisonnier d’une geôle africaine dans l’homme pressé. Cette obsession justifiée de la natalité africaine oblitère celle de l’Asie centrale avec des pays comme l’afghanistan, le Bangladesh (première source d’immigration extra européenne en ‘France en 2018), le Pakistan etc
    Des pays comme la Suède sont transformé par l’immigration d’Asie Centrale et accélèreront leur transformation ethnique définitive dans les 10 ans (rappelons que le gouvernement suédois vient d’autoriser le regroupement familial comme un pied de nez à l’extrême droite en vue des prochaines élections).
    La mode capillaire à la Hanouna, qui touche aussi les petits blancs, toute droite issue des coiffeurs paki n’est pas là par hasard. Ce dernier aime d’ailleurs à se faire traiter de paki... L’insulte est devenue signe de reconnaissance branchée car portée par l’image dune France nouvelle.
    A l’instar de l’immigration c’est un sujet qu’il fait bon de mettre en avant sans pour autant s’y atteler.


  • #2331455

    De la pure folie, folie de laisser un continent africain déjà extrêmement pauvre doubler sa population, entre les flux migratoires et le métissage que cela va apporter, l’homme blanc n’appartiendra plus à terme que dans les livres d’histoire.
    Chez les africains, plus on est pauvres, plus on fait de gosses, comprenne qui pourra, je n’ose imaginer la France dans 100 ans, pauvre de nous

     

    • "de laisser"... ? Tu proposes quoi alors... ? et la remmigration proposée par Dieudo...
      ça s’appelle une impasse.
      C’est tout le problème, quand on commence à analyser la situation par les chiffres, on se prend assez rapidement une claque de réalité... TROP TARD !

      Merci quand même à monsieur Delamarche pour votre objectivité froide !


    • Et pourquoi dans les pays riches on fait 2 enfants par femme ?
      Moins on est bien loti, plus on s’assure davoir une descendance. C’est comme un arbre, tu le tailles, il stresse, donc il fait plein de fruits car il est pas sur de survivre longtemps encore.


    • #2331506
      le 28/11/2019 par La Faux Fraîchement aFFûtée
      Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

      Ce phénomène devrait être celui parmi tous, comme étant le plus révoltant,
      le plus révulsant car il s’agit d’inhumanisme, de bestialité engendrée
      dans la durée, disséminées à tous les coins du monde, comme dans l’antiquité.
      L’esclavage rampant à nouveau en dehors des corps issus de toutes ces
      zones fortement ensoleillées ... Le soleil tape sur la tête et finit par rendre dégénéré,
      en gros ...


    • #2331575

      "l’homme blanc n’appartiendra plus à terme que dans les livres d’histoire" :

      c’est ce qui est prévu depuis très longtemps, que l’homme blanc disparaisse, donc faut pas s’étonner que notre démographie diminue.
      Je comprends pas qu’Olivier Delamarche ne parle pas de la loi pour la légalisation de l’avortement et des contraceptifs qui ont joué leur rôle dans cet état de fait, depuis 1975.
      Comment il peut dire que l’état n’a pas fait ce qu’il fallait, bien sûr que si il a fait ce qu’il fallait puisque le but c’est de faire disparaître la race blanche, que maintenant on nous chante avec le métissage qui en est la finalité


    • #2331612

      " Chez les africains, plus on est pauvres, plus on fait de gosses "

      C’est culturel, c’est un pari sur l’avenir, à savoir plus on aura de gosses, plus les probabilités seront élevées qu’un maximum survive ( avant la médecine moderne, à laquelle beaucoup en Afrique n’ont pas accès, la mortalité infantile était énorme...), et dans ce cas, ça augmentera les chances que ceux-ci, s’occupent des géniteurs quand ces derniers seront vieux.

      quand on connaît ce schéma de base de réflexion, les choses sont plus compréhensibles.

      C’est une autre logique que la notre, où ici les gens parient sur les structures médicales, pour gérer les anciens ( moyennant finance, bien entendu), en Afrique, la première structure concernée, est la structure familiale.

      Vous remarquerez que je n’émets ici aucun jugement de valeur envers qui que ce soit, c’est simplement une information purement factuelle.


    • #2331638
      le 28/11/2019 par Identité effacée
      Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

      @Zam,



      Et pourquoi dans les pays riches on fait 2 enfants par femme



      Certains pays se reproduisent avec sagesse, d’autres prolifèrent comme des insectes.


    • #2331701

      Quel est l’avis des écologistes sur le bilan carbone, l’exploitation des terres, distributions alimentaires, etc prévisionnel du doublement de la population africaine ??


    • #2331705
      le 28/11/2019 par Idéalisme pratique
      Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

      Cessons notre ingérences en Afrique.... plus d’armee, plus de médecine..... à mon avis dans 10ans la population noire aura diminuée de moitié


    • @identitée
      Combien d’enfants avait en moyenne un couple de paysans en France durant le haut moyen-âge ?
      Combien d’enfants avait en moyenne un couple d’ouvrier au XIXiècle ?

      Le critère déterminant est économique, faire des mômes pour rapporter des ronds et pallier à la mortalité infantile, et non pas une obscure raison insectivore (je vous vois venir avec vos gros sabots identitaires européiste)


    • #2331736
      le 28/11/2019 par ils parient sur les autres
      Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

      "les gens parient sur les structures médicales, pour gérer les anciens" ainsi que sur leurs enfants...
      Ils parient surtout sur les descendants des Européens, pour s’assurer une éternelle volubilité et un réseautage tribal permanent grâce au téléphone portable, un look mode et des fesses et estomacs bien rembourrés grâce aux technologies les plus sophistiquées qui ne leur doivent rien.
      Ils parient aussi à l’occasion sur leurs filles, qui tapinent dans les bois et les rues du monde où accourent les migrants. Ou qui font le ménage et la toilette de vieux qu’elles détestent, qui ne sont pas leurs vieux, délaissés au pays.
      La démographie galopante africaine et asiatique est une catastrophe sans calcul économique, juste un laisser-aller, et il faut le dire. Elle menace tous les autres peuples historiques, chez eux .


    • Il n’ y a plus que deux options possibles, ou nous améliorons le niveau de vie de ces gens chez eux en Afrique, Asie etc... ou ils viendront se l’améliorer chez nous en tirant tout le monde vers le bas. Ne rêvons pas, les frontières se contournent, les passeurs seront toujours là, les états et les bonnes âmes du genre Ong humanitaires seront à l’affut à la moindre alerte, la propagande ne baissera pas, ni l’envie des gens de ces contrées de braver les obstacles etc..., que faire ?
      Nous pouvons encore maîtriser cette situation de guerre par déploiement de populations qui ne font plus peuples, mais des humains en perpétuel vagabondage. Pour peu qu’on arrête déjà la pleurniche du genre "pauvre de nous" ou alors"qu’allons nous devenir" et encore"les blancs vont disparaitre" le genre de connerie à trois balles en lieu et place de réfléchir à comment on se sort du merdier en proposant une ou des solutions...
      Si nous laissons nos élites actuelles dans tous les domaines, opposition politique "partis" comprise nous guider encore deux ou trois décennies, on est foutu. Par contre, une élite nouvelle avec des positions fermes et claires vis à vis de cette situation, elle tiendrait compte des intérêts de tous les peuples concernés avec une droiture à la Chavez(par exemple), les choses pourraient se remettre à l’endroit. A mon tour de faire ma pleurniche en disant "et pourquoi pas"
      PS : Qui aurait imaginé qu’un jour de l’Urss viendrait un Poutine ?


    • #2331844
      le 29/11/2019 par alderic-dit-le-microbe
      Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

      @ Splaf

      Il n’est jamais trop tard pour changer ce genre de chose.

      La courbe démographique, je la retourne en moins d’un mois, de la façade atlantique, jusqu’à Moscou et les plaines d’Asie centrale, sans bouger mon dard de chez moi.

      Alors, oui, il est trop tard, mais il est trop tard pour toi bulot. Vous êtes échec et mat depuis longtemps, et nous jouons avec vous comme des chatons avec des pelotes de laine.

      Vous allez angoisser au point de vous faire des trous au bide, jusqu’à ce que vous atterrissiez dans le royaume d’hadès.

      C’est à notre tour de jouer dorénavant.


    • #2331871

      Et ben mon colon on est pas sorti de l’auberge.
      Ce que la Macronie,les merdias aux ordres et le neurobiologiste ne veulent pas que le peuple sache : https://fr.wikipedia.org/wiki/IQ_an...


    • #2332360
      le 29/11/2019 par La Faux Fraîchement aFFûtée
      Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

      @ Khmer vert

      Tout à fait bien relevé l’ami, depuis le début les écolos sont complètement
      aveugles, sourds et muets devant cette réalité du nombre. Hors, si au final
      c’est ce qui vient déterminer le niveau de confort général puisque chaque
      bouches supplémentaires viennent réclamer leurs penses, ben c’est effectivement
      un poids considérable que nous faisons porter par Pachamama !!


  • To address a concern = Corriger un problème.

    Il faut arrêter d’utiliser "adresser" pour dire corriger, résoudre, aborder ...
    Adresser -dans cette acception- n’existe pas en français.

    Thémistoclès


  • Je n’ai encore jamais vu évoquer le facteur fondamental dans tous ces débats sur le viellissement : d’ici 50-100 ans l’immortalité biologique par manipulation de l’ADN sera sûrement disponible. Non seulement vous serez physiquement immortel mais vous pourrez involuer le viellissement et retrouver vos 16 ans ou n’importe quel aspect physique. Là c’est sûr qu’il faudra que le taux de natalité tombe à zéro ! Ou que des gens surnaturellement supérieurs aux autres décident qu’eux seuls sont élus à l’immortalité et exterminent tout le monde via des nano-armes. A votre avis ?

     

    • Je fais donc partie de la dernière génération à mourir...et à travailler ;;.quel manque de bol.

      Enfin, peut-être qu’on pourra me déterrer et me ramener à la vie, et me rajeunir. Comme les squelettes blanchissent des dents, je retrouverai même mon fin sourire...


    • Ce genre de manipulation génétique ne sera pas donné à tous mais surfacturé !!! Une petite élite en profitera.,,


    • La Nature n’a pas prévu l’immortalité physique.
      Même les éléments se dégradent en éléments fondamentaux plus petits.
      Alors, l’immortalité du corps humain...


    • @grz : nahh... par ex. les bactéries sont immortelles : quand une bactérie se divise c’est la même mais avec une copie. Si tu prend une bactérie tu peux la remonter jusqu’à ce qu’elle était il y 4 milliards d’années, il y a continuité et immortalité de l’ADN, modulo l’accumulation de modifications au cours des divisions.

      Les organismes pluri-cellulaires meurent parce que tu peux pas les diviser d’un bloc et reconstruire chaque moitié à l’identique, il faut passer par la division de cellules germinales : il n’y a pas de mystère métaphysique du vivant derrière ça, c’est de la mécanique multi-cellulaire.

      Mais l’organisme pluri-cellulaire est construit selon un programme, qui est actuellement inconnu, car contrairement à ce que tout le monde croit on ne sait pas comment l’ADN fonctionne c’est à dire comment ce programme fonctionne mais un jour assez proche ça sera compris et évidemment on pourra relancer la construction dans l’autre sens, ça ne présentera aucune difficulté.


  • Le Pen disait déjà tout ça il y a 50 ans...


  • #2331691

    Z’en faites pas les gars !
    Le pessimisme n’est pas de mise.
    Le blanc a çà pour lui,c’est qu’il invente.
    Les solutions germent.
    Elles pointent doucement mais sûrement le bout de leurs nez.
    C’est dans la difficulté que l’on voit se dresser les héros !
    Croyez-moi,le blanc est loin d’être cuit !

     

    • peut-être. Mais la blanche ne court pas assez vite...


    • #2332098

      @OC:La blanche ne risque rien:elle est protégé par le gaulois et ses longues moustaches,le celte et le germain,l’essence même des Templiers !
      Par contre,j’en connais d’autres qui ne courront pas assez vite,le jour,où le blanc,tueur par excellence ,décidera.
      "Un français doit vivre pour elle,pour elle,un français doit mourir"Nos chants révolutionnaires ressurgiront comme par miracle,et face à ceux qui n’inventent rien,on aura toujours un temps d’avance.Folie de croire le contraire !
      La blanche,convoitée par tous les zigomards,ne se mélange pas avec des QI qui sont en dessous de 100,elle porte l’âme française,comme toutes les routes de France partent de Notre-Dame, et comme toutes les Mariannes dans nos mairies la symbolise.Les torrents révolutionnaires ne font pas de quartier.


  • #2331859

    j’avais lu (mais impossible de retrouver l’article) que les caractéristiques génétiques se perpétuent durant 300 ans. En gros, même un métissage carabiné durant 100 ans, ne supprimera pas les yeux bleus et cheveux blonds (ou roux) car certaines caractéristiques génétiques sont récessives et il suffit que les 2 parents en soient porteurs pour que nos arrière arrière petits enfants naissent blonds aux yeux bleus (par exemple).

    Dieu a tout prévu ;-)


  • #2331892
    le 29/11/2019 par François Desvignes
    Olivier Delamarche – Les nouveaux enjeux démographiques

    La nature est bien faite.

    Il n’y a pas de problème démographique.

    En effet,

    - si notre taux de renouvellement est inférieur à 2, nous tendons vers zéro et la nature ayant horreur du vide, d’autres occuperont les places que nous aurons laissés.

    - si notre taux de renouvellement est supérieur à 2, nous tendons vers + l’infini, et notre destinée sera d’occuper les places vides dans le monde.

    Donc,

    - si nous sommes en dessous de 2, nous mourrons. Et un mort ne s’occupe pas de croissance.

    - si nous sommes au dessus de 2, le monde nous appartient : si nous ne sommes pas encore riches aujourd’hui, nous le serons forcément demain . Car nous serons plus intelligents parce que les cerveaux frais sont plus performants et nous serons plus forts car la force appartient à la jeunesse.


  • Vaux mieux crever de vieillesse que dans une guerre non ?
    La mort lente est un luxe.
    Si une nouvelle manière d’échanger les ressources et même une autre façon de cultiver,ou produire,nous pourrions parler du reste.
    Restons névralgique,la France est une idée avant d’être une génétique.
    Seul un mouvement culturel populaire laisse une trace dans l’histoire.
    ça passe par la phase des 10% de pionniers.
    Il ne sert à rien de vivre aussi dépressif,si on se compare aux peuples "primitifs" (poly andro gamiques)
    La courbe de gausse civilisationnel,regardé à la loupe,mérite qu’on ébauche des conclusions,ça rendrait obsolète le système libérale,usurier,les guerres surtout.
    L’humain veux : cessation de la douleur,sécurité,sens,opulence..je me souviens pas de la suite.


  • @alderic-dit-le-microbe

    C’est qui "Nous", microbe ?
    Au nom de qui est-ce que tu parle ?
    Et à quel jeu tu veux jouer ?
    Si tu veux t’énerver contre quelqu’un, attaque toi à la réalité !
    Il y a des millions d’articles et de "prophètes" qui nous disent que ça va mal, qu’il à des problèmes partout (et là le "nous" signifie l’humanité donc toi aussi normalement...) et ils y en à pleins d’autres qui continuent à proposer des "solutions" (merci ER au passage !).
    Seulement voilà, on en est toujours au même point, c’est même de pire en pire au vu de la croissance démographique (et tu fais également parti de cette masse grouillante et problématique) mais je te laisse proposer ta solution, ô grand oracle, et mener "le jeu" depuis ton canapé, comme tu l’entends... C’était quoi déjà... ??

    Ps : je parlerai de toi, moule syphilitique, à Hadès, c’est un ami de longue date.


  • #2332715

    Vous pouvez prendre le problème dans n’importe quel sens : le trop d’humains engendrera guerres et avenir sombre. Un monde dominé par des crève-la-faim et les autres essayant de les empêcher de pénétrer dans leur espace protégé. Tant que le paradigme basé sur l’argent roi ne sera pas changé, le monde ira de mal en pis. Le partage des ressources et des richesses est fondamental pour l’avenir des peuples. Or, nous n’en prenons toujours pas le chemin, et l’exploitation des uns par les autres est toujours bien présent...
    Nous ne survivrons pas à 10 milliards d’individus avec nos modèles de vies occidentales ; trop de pollutions, trop d’impact négatifs. Sans un virage draconien et évident, la sixième grande extinction se profile et sera anthropique...


  • La manipulation de l’information n’a d’égale que la faiblesse d’esprit de ceux qui l’ingurgitent.

    Il suffit de faire 2 clics sur l’Internet pour découvrir ces chiffres :
    Europe = 10 millions de km² pour 800 millions de pers. soit une densité de 80 habs/km²
    Afrique = 30 millions de km² pour 1,3 milliards de pers. soit une densité de 43 habs/km²

    Ce qui signifie que l’Afrique pourrait doubler sa population sans problème pour atteindre le même niveau de densité que l’Europe à 80 habs/km².

    Et même avec le scénario de l’Afrique représentant 40% de 11 milliards. Cela ne ferait que 4,4 milliards d’habitants pour une densité de 146 habs/km² bien moindre que l’Inde avec ses 404 habs/km².

    Alors pourquoi tout ce ramdam stupide ?

    Chaque fois que des stats sont présentées, l’Afrique est vu comme un bloc monolithique, alors que la croissance rapide ne se localise qu’au Nigéria. De plus, tout comme pour les pays développés d’Europe, il y a fort à parier que les pays développés d’Afrique finissent par stagner leur croissance.

    N’aurions-nous pas plutôt peur que ces pays finissent par utiliser leurs ressources pour leur propre développement au lieu de soutenir la vie trépidante des Européens à leur dépend ? Voilà la vraie question !


Commentaires suivants