Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Opiacés : Purdue Pharma, visée par 2 000 plaintes, se déclare en faillite

La riche famille Sackler va devoir raquer

Prescrits en masse jusqu’à récemment aux États-Unis, les traitements à base d’opiacés peuvent avoir des conséquences dramatiques, entre forte dépendance et overdose. Selon les derniers chiffres officiels, cette crise de santé publique aurait coûté la vie de 400 000 personnes aux États-Unis entre 1999 et 2017.

 

Purdue Pharma, fabricant d’un des principaux médicaments anti-douleur aux opiacés, l’OxyContin, fait l’objet de plus de 2 000 plaintes, émanant de particuliers, de villes, de comtés et de la quasi-totalité des États américains.

 

Un conseil d’administration choisi par les plaignants

Le président de Purdue, Steve Miller, a précisé dans le communiqué que cet accord « fournira des milliards de dollars et des ressources essentielles aux collectivités de tout le pays qui tentent de faire face à la crise des opiacés ». L’entreprise pourrait fournir des millions de médicaments nécessaires au traitement de la toxicomanie, tels que le Nalmefene et le Naloxone, gratuitement ou à coût faible.

[...]

En plus de l’abandon du contrôle de Purdue, la riche famille américaine Sackler pourrait à titre privé devoir notamment contribuer à hauteur de 3 milliards de dollars.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

L’Amérique camée, sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Oh 400 000 ben le prix à payer non ? Ni pardon ni oubli vous avez aimé la sorcière albright, vous avez voulu et soutenu les guerres ben mourrez peuple usurpateur et colon, je ne m’en réjouis pas mais c’est pas loin...

     

    Répondre à ce message

  • Étant donné qui s’agit de dérivés chimiques de synthèse du dit opium, on parle d’opioïdes et non d’opiacés. Des opiacés j’en prend depuis longtemps (opium/paracétamol) et je ne suis pas près de faire une overdose !
    Les médias sont de plus en plus imprécis dans les termes employés. Après ceux qui les consultent sont dans la confusion la plus total. Aucune rigueur !

     

    Répondre à ce message

  • #2279306

    La crise des opioid aux USA et Canada a fait chuter en 2015-16 la population des mâles blancs entre 25 et 44 ans. Première fois dans l’histoire des USA. Cette crise associée avec celle de la désindustrialisation, du chômage poussait toute une génération de gars par dessus le ravin. C’est pour ça que Trump en a fait une déclaration d état d’urgence.

     

    Répondre à ce message

  • Personne ne s’étonnera que le fondateur de Purdue Pharma se nomme Raymond Sackler. Lire sa fiche wikipedia.

    Cette colonie si elle n’existait pas il faudrait l’inventer tant ils sont prolixes et experts en subterfuges, duperies, manipulations, mensonges, malversations, détournements, montage de false-flag, vols à l’échelle internationale (minéral, humain, esclavage, prostitution, vente d’organes...), viols sur goyim, meurtres...

    Enfin, rien d’étonnant sous le soleil vert.

     

    Répondre à ce message

  • #2279492

    En résumé Sackler=dealer. On comprend mieux la guerre aux talibans, car selon l’ONU ils avaient éradiqué la culture de l’opium. Après le patriot act (museler la population), la crise financière (braquage), voilà maintenant, le droguer (l’asservissement).

     

    Répondre à ce message

    • Le plus terrible dans l’histoire c’est que les Afghans, Talibans cultivent le pavot sous la surveillance des GI américains pour les intérêts en autre de la CIA et des labos pharmaceutiques. Faire la guerre à un peuple pour les mettre en esclavage en cultivant ce qui va tuer le blanc (une étude aux USA montre que les + touchés par la consommation d’opiacés, héroïne et drogues sont les blancs) ; cela ne peut provenir que de cerveaux malades au sens cohen liste noire, bien étendu.

      La fiole de pipi de chat de Colin Powell entraîna des dégâts irrémédiables pour l’ensemble des peuples vivant sur cette terre, déjà fragilisée par le pouvoir carnassier et prédateur des cosmopolites prêts à tout même en substituant à Dieu, Mamon ou Satan, peu importe.

       
    • moi qui est malheureusement un passé d héroïnomane heureusement sevré et sans substitut je peux dire que le marché de l héroïne à explosé après 2001 et les prix ont baissés ainsi que la qualité ,touchant ainsi une plus grande population notamment la jeunesse qui peux trouver son gramme(en achetant en demi gros) au prix d ’un paquet de cigarette en Belgique ou hollande

       
  • #2279615

    C’est quand même très hypocrite.
    Si il y a pu avoir un déficit d’information au début de la "crise"...cela fait quelques années que les gens se défoncent avec ça en toute connaissance de cause ! (et d’effet).

    Malgré ce que laisse entendre les reportages, c’est difficile de concevoir qu’une simple prescription d’antidouleur (même non encadrée) mène a la toxicomanie.
    Il faut arrêter de déresponsabiliser les peuples...

     

    Répondre à ce message

    • Votre commentaire un peu idiot soulève une question : que se passe-t-il quand on passe de la douleur au plaisir ?

       
    • @Pas

      Pas le plaisir (dopamine), mais au bien-etre(serotonine), il faut différencier les deux, ca apporte une information pertinente en plus pour comprendre l’addiction des gens aux opioides.
      Je n’ai jamais eu d’attrait fort pour les drogues dopaminergiques, mais je reconnais avoir un problemes avec les drogues sérotoninergiques.

       
    • #2280077
      Le 18 septembre à 18:00 par alderic-dit-microbe
      Opiacés : Purdue Pharma, visée par 2 000 plaintes, se déclare en (...)

      Monsieur joue sur les mots pour justifier ses vices ... Être obligé de se mentir à soi et aux autres, ça doit pas être le bien être qui est recherché en premier lieu, mais l’oubli, excusez du peu.

       
    • Pas du tout, je n’ai aucun souci pour admettre ma faiblesse ouvertement, il faut bien ca...Le déni rend les choses encore plus dangereuse.
      Mais il y a une différence entre rechercher un boost de sérotonine, et un boost de dopamine.
      Saisir cette nuance peut apporter un indice sur l’etat de la personne. Si c’est votre fils qui devient un addict, savoir ce genre de détail pourra peut etre s’avérer un plus crucial dans la réponse à apporter au probleme, plutot que de tout mettre dans le meme sac.

       
  • Ah... Dr House, sa patte folle et sa Vicodin.

    Il a fini par se taper Cuddy à ce qu’il paraît...

    Rien n’est jamais totalement foutu.

     

    Répondre à ce message

  • #2279887

    J’espère que tout le monde ici a fait une petite recherche pour connaître l’histoire de cette famille Sackler...

     

    Répondre à ce message

  • #2280084

    je sort de chez mon docteur pour moi et mon fils les parents comprendront surement ceci :dans la pharmacie familiale on nous préconisait depuis très longtemps pour les enfants d’avoir de :
    l’ ADVIL : "Ce médicament contient un anti-inflammatoire non stéroïdien"

    et moi qui suis sujet à des migraines un médicament faisait bien son travail le "Zomming-oro
    et bien c’est fini plus d’Advil pour mon enfant ni de Zomming pour moi de
    l’opium en poudre dosé à 25 Mg
    et du paracétamol alors que les médocs cités avant m’était prescrit depuis des décennies avec efficacité j’ai insisté mais mon docteur m’a répondus non ont ne peut plus en donner on n’a plus le droit donc c’est une consigne qui vient d’en haut , surement que des accros forcé à l’opium seront moins chiants pour la société
    _

     

    Répondre à ce message

  • #2280164

    Même le paracétamol peut être très nocif en cas de surdosage. Perso le tramadol (opioïde) m’a bcp aidé. Arrêtez d’en faire des caisses à cause d’irresponsables qui cherchent tjs des coupables à leur souci.

     

    Répondre à ce message