Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les opioïdes, catastrophe économique aux États-Unis

Les opioïdes sont un désastre pour l’économie américaine. Jerome Powell vient de tirer un signal d’alarme. Jerome Powell est l’un des personnages les plus importants de l’économie mondiale : il dirige la FED, la banque centrale des États-Unis. Il témoignait mercredi devant la commission des finances du Congrès américain. On l’attendait sur le sujet des taux d’intérêt. Il a aussi parlé santé.

 

« Un nombre de personnes extraordinaire prennent des opioïdes sous une forme ou une autre », a dit Powell. « Cela pèse sur la participation au marché du travail, largement mais pas exclusivement pour les jeunes hommes et les jeunes femmes. C’est vraiment une crise nationale. » Seuls 63 % des adultes en âge de travailler occupent un emploi aux États-Unis.

Les opioïdes étaient déjà un problème de santé majeur : ils causeraient plus de 130 décès par jour aux États-Unis. On prend conscience qu’ils sont aussi un problème économique : les personnes dépendantes deviennent incapables de travailler. Powell n’est pas le premier à tirer le signal d’alarme. Janet Yellen, qui l’avait précédé à la FED, avait elle-même signalé le risque. Selon le conseil des économistes de la Maison-Blanche, la crise des opioïdes aurait coûté aux États-Unis 504 milliards de dollars en 2015, soit 2,8 % du PIB.

 

En attendant le cannabis…

Les drogues opiacées et l’héroïne ne sont qu’une petite partie du problème. Les addictions proviennent en grande partie de la surconsommation de médicaments anti-douleur, surtout à base de fentanyl. Pour la première fois cette année, le patron d’une grande chaîne de pharmacies a été inculpé à ce titre. Et Purdue Pharma, producteur de l’OxyContin, l’un des principaux médicaments incriminés, fait face à 1 600 actions judiciaires pour avoir trop peu signalé les effets addictifs de son médicament vedette.

L’alerte aux opioïdes pourrait n’être qu’un début. Plusieurs États américains ont libéralisé la consommation de cannabis ces dernières années. Les chercheurs ont ainsi pu étudier plus largement les effets de cette consommation. Et leurs constats sont inquiétants. Synthétisant les résultats de 56 études, Danilo Nader et Zila Sanchez écrivaient en 2017 : « Il semble que l’usage régulier du cannabis est associé à des changements cognitifs modérés en plus d’altérations structurelles et fonctionnelles du cerveau chez les adultes » [1]. Ce qui n’annonce rien de bon…

 

Notes

[1] Danilo A. Nader & Zila M. Sanchez, « Effects of regular cannabis use on neurocognition, brain structure, and function : a systematic review of findings in adults », The American Journal of Drug and Alcohol Abuse, Volume 44, 2018 – 1

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2238854

    Ah les braves gens, ils commencent à s’occuper du problème parce que tu deviens improductif ! Que tu fiche ta santé en l’air et fasse vivre un véritable enfer pour tes proches, ils n’en ont rien à battre.

     

    • Même réflexion que toi, les mecs sont d’un cynisme !
      Je ne suis absolument pas pour mettre sur le même plan la weed et le Fentanyl en plus de ça ... Bien sûr le pétard n’est pas un truc qui rend les gens super "productifs" mais comparer cela avec un produit qui est 10 fois plus fort que l’héro .. faut pas pousser non plus.


  • #2238855

    Qu’un certain pourcentage ou taux de la population americaine rate sa vie personelle ne semble pas poser de problemes aux dirigeants. Mais a partir du moment que le troupeau tout entier ne de pointe pas au travail chaque lundi on qualifie la situation de crise. Nous ne sommes pas des chiffres dans votre fichier excel monsieur le connard americain


  • Eh, oui ! La population d’esclaves accélère elle-même son suicide afin de compromettre votre avenir en n’allant plus bosser !

    Finalement, plutôt crever que de servir d’esclaves !

    Ainsi les ressources humaines vont se dégrader quant aux niveaux de compétences vu le niveau scolaire désastreux dans toutes les populations aux E.U./U.E.

    Vous ne trouverez plus d’ingénieurs pour faire fonctionner vos centrales nucléaires de merde, ni de charpentiers pour réparer la toiture de votre centre commercial
    ex-Cathédrale mais des incultes importés migrants sachant à peine lire et écrire vos futurs « Monteigne » !

    La chute de l’Empire : y’a plus rien à Comprendre, la Messe est dite !

    Allez vous faire foutre la FED et fermez-là à tout jamais avec votre fric : gardez-le ...

     

  • #2238992
    le 14/07/2019 par le joueur de go
    Les opioïdes, catastrophe économique aux États-Unis

    Couché sur la natte,les images défilaient sur des bouts de pellicules photos...A l’intérieur,des scènes animées,colorées et d’une précision étonnante passaient sans qu’on puisse les retenir...ou même y trouver une logique ..Incapable de faire un mouvement,le corps reposant dans de la ouate,dans une sensation de douceur amorphe et apaisante,bercé dans une fine musique chinoise,voguant tel un papillon dans les strates de l’inconscient,heureux... combien de temps celà a-t-il duré ?..Pour finir,la fumée enveloppa la pièce et l’esprit de songes merveilleux...que le sommeil emporta avec lui...


  • #2239058

    Et les Chinois se font un plaisir de leur fournir des opioïdes : remember la guerre de l’opium qu’ils n’ont oubliée.

     

    • #2239466

      Les opiacés et opioïdes aux États-Unis viennent des compagnies pharmaceutiques américaines et des cartels mexicains !
      Sinon pour rester dans votre "logique” je pourrais vous balancer que la Chine connaît la plus grosse augmentation d’obésité mondiale, explosion du diabète et d’innombrables maladies liés à cette obésité et que tout cette mal bouffe et cette culture du junk food en général vient... des États-Unis !
      Donc suivant votre logique, la Chine est en train de se faire ”niquer” par le junk food US !


  • #2239059

    Ce Powell aussi va-il sortir sa petite fiole et ordonner d’aller bombarder ces fabricants d’armes de destruction massive ??
    Tant qu’ils gardent leur merde pour leur usage personnel le monde ne s’en portera que mieux !!

     

    • #2239086

      Je te souhaite de ne jamais souffrir de douleurs chroniques, comme celles générées par migraines, céphalées, voire fibromyalgies.....

      Si j’avais pas eu des opioïdes soft, il y a longtemps que je me serais envoyé une brenneck dans la cervelle ....

      Les anti-douleurs sont utiles, seulement ce qui se passe aux USA, c’est que les médecins prescrivent des antalgiques très forts, pour certaines douleurs qui ne sont pas intenses, et où de paracétamol ou de l’aspirine feraient l’affaire. !

      Et pourquoi ? parce qu’ils y sont incités financièrement par les labos qui fabriquent les médocs !
      Et qu’ils aiment la thune, les petits congrès à Hawaï, les bonnes bouffes et les jolies escorts blondes à $ 6,000 la nuit ! et là, c’est du gratos !

      Le problème des opiacés aux USA, est comme d’habitude, un problème de Gros Sous, de Big Pharma, de cupidité et d’avidité !


  • #2239065

    Entropie quasi-ultime d’un système profondément et ontologiquement dysfonctionnel :système devenant insupportable, pour cause de bougisme permanent, de "réformes", de compétition, de concurrence....
    Pour suivre l’accélération permanente, le lambda pris dans cette frénésie satanique, n’a plus d’autres choix que de se tourner vers des substances ( légales ou non), qui vont l’aider à supporter cet enfer quotidien pour alimenter les comptes de l’oligarchie...
    Et il finit par tellement tomber sous la coupe de ces substances, qu’il en vient à ne plus pouvoir bosser...il tombe malade, il n’est plus le rouage de la machine...
    Alors la machine s’inquiète....perdre quelques rouages de ci de là, pas de soucis, on arrive toujours à les remplacer, mais quand on ajoute à ça la baisse du niveau général, les "importés" tout à fait incompatibles et incapables de remplacer les rouages d’origine ( même s’ils sont payés 50 fois moins cher.......si la pièce ne remplit pas son office, ça ne le fait pas.......un embrayage de Clio monté dans une Ferrari ne fera jamais marcher cette bagnole !), là ça sent le bordel intégral, l’entropie en progression géométrique, bref les oligarques s’inquiètent !

    Mais de là à remettre en question ce système satanique mortifère, je ne crois pas qu’ils atteignent encore ce niveau !

    Car n’oublions pas que parmi nos "élites", les stupéfiants de luxe en en particulier la C, font des ravages.......regardez bien les yeux de certains "journalistes", de certains "people du show bizz", et surtout du personnel politique, dont le premier d’entre eux....si toutefois vous avez encore une télé, voire le courage de l’allumer....
    La fin arrive, c’est inévitable ! C’est de la physique, des maths, et beaucoup le savent..mais le système va bien utiliser ses ressources à nous pourrir la vie avant de sombrer, et nous prépare un choc frontal avec le mur, à 600 km/h...et dans une bagnole dont la carrosserie est faite de tôle de réfrigérateur recyclés...priez saint airbag juste au cas où !


  • #2239137
    le 14/07/2019 par Marchands & Marchandises
    Les opioïdes, catastrophe économique aux États-Unis

    Il faut bien écouler la production d’opium au plus haut depuis la chute des Talibans.
    "Business US business".


  • #2239220

    quand je vois le carnage , je ne suis pas sûr que ce type de société soit vraiment un modèle servant aux autres pays ? Ah mais j’oubliais ...on a le même en Europe ! et ces dernières années , çà s’accélère pour les rattraper ! ...on est mal !


  • #2239228

    Et bien sûr Purdue est une grande société dont les membres fondateurs sont issue d’une respectable famille passionné d’histoire...


  • #2239255

    Et pourquoi donc ce ne sont que les président(e)s de la FED (Powell maintenant et Yellen par le passé) qui parlent de ce problème ? Bizarre !


  • #2239344

    Encore un truc visant à faire chier les (rares désormais) anciens d’Indochine !


  • #2239475
    le 15/07/2019 par François Desvignes
    Les opioïdes, catastrophe économique aux États-Unis

    Pourquoi font-ils semblant de s’attaquer à un problème qu’ils font semblant de découvrir ?

    Pour nous faire admettre que le problème est insoluble.

    Et en effet, on ne peut pas diminuer l’effet (la douleur), son remède (l’opium) sans s’attaquer à sa cause (la société et l’homme hors sol).

    Donc, les choses vont empirer et il est important que nous le sachions et l’admettions.

    Aujourd’hui 30% des hommes devenus inadaptés et inadaptables à la société "hors sol" sont condamnés :

    - aujourd’hui socialement
    - demain physiquement

    Demain, ils vont les piquer pour qu’ils cessent de souffrir, et pour ne plus souffrir, les inadaptables seront d’accord.

    Soleil vert.

    Et ainsi, de pourcentage en pourcentage, ils vont éliminer tous les inadaptables jusqu’à réduire la population "survivante" à 500 000 000 d’habitants : c’est un vieux programme inscrit sur les pierres de granit de Guidestones,

    La vraie question serait plutôt de savoir pourquoi ils vont si lentement dans la mise en place de leur programme ?

    Car il suffirait d’augmenter les doses d’opiacés dans les cachets et l’intensité artificielle de nos sociétés pour obtenir le résultat recherché ?

    Je pense que c’est parce que la machine et l’automation peuvent faire beaucoup mais pas tout et que, dans leur société, pour remplacer l’humain qu’ils se proposent de tuer "pour les équilibres naturels" justement des pierres de Guidestones, il ne faut pas que de la ferraille et des logiciels, mais aussi et surtout un maillon intermédiaire entre la machine et ’homme survivant : l’Humanoïde.

    Un Minotaure de synthèse, 1/3 homme, 1/3 bête, 1/3 machine.

    Ce à quoi ils travaillent d’arrache pied.

    Et alors, tout devient cohérent....


Commentaires suivants