Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Orbán accusé d’antisémitisme pour avoir critiqué George Soros

La Hongrie demande la démission du vice-président de la Commission européenne

La Hongrie a demandé le vendredi 5 mai la démission du premier vice-président de la Commission européenne chargé de l’Amélioration de la législation, des Relations interinstitutionnelles, de l’État de droit et de la Charte des droits fondamentaux.

 

Qualifié de « lâche » par le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó, le travailliste hollandais Frans Timmermans avait, dans une interview publiée par le quotidien allemand Die Zeit le 3 mai, qualifié d’antisémites les critiques du milliardaire américain d’origine juive hongroise George Soros par le premier ministre hongrois Viktor Orbán.

Acquiesçant à la suggestion qui lui était faite par les journalistes allemands, Timmermans a en effet indiqué avoir été outré par l’antisémitisme de l’intervention d’Orbán devant le Parlement européen fin avril, quand le Premier ministre hongrois avait reproché aux leaders européens de recevoir le spéculateur Soros dont les agissements ont « ruiné la vie de millions d’Européens ».

 

N’en déplaise au vice-président de la Commission européenne, Soros est bien un spéculateur !

Il est de notoriété publique que George Soros a bâti sa fortune sur la spéculation, et notamment en spéculant lourdement contre la livre sterling en 1992, ce qui lui a valu la réputation de « l’homme qui fit sauter la Banque d’Angleterre ».

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

George Soros, le visage de l’Empire,
lire chez Kontre Kulture

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1724374

    Hongrie.Un des neufs pays au monde a n’avoir aucune banque Rothschild dans son pays.
    Un bastion de la Rébellion a l’empire.

     

  • "N’en déplaise au vice-président de la Commission européenne, Soros est bien un spéculateur !"

    Doublé d’une crevure !!!!!!


  • Orban, voilà un president qu’il nous faudrait en France et là je m’adresse aux Asseliniens qui viennent sur notre site, vous voyez les gars ce que c’est un vrai homme politique ???
    A ne pas confondre avec un conférencier, aussi brillant soit il...

    Mais je crains de ne jamais avoir de réponse, ou alors si (je les connais les groupies UPR) on va me retorquer, on est France pas en Hongrie et le lobbye qui n existe pas est beaucoup moins puissant la bas.... Alors on attend quoi pour les fouttre dehors ??? (je parle des dirigeants de ce lobbie, pas des militants upr.... lol)


  • Même Ulcan est moins suspect d’être le moteur d’un antisémitisme larvé.... Soros c’est que du bonheur pour les antisémites. Le vieux grabataire, et dont tous les fluides sont directement pompés dans les organes vitaux des migrants.... un rein par ci ... un foie par là ...
    Non mais la vieille pute Soros sait qu’il ne verra jamais l’achèvement de son plan.
    Moi comme d’autres, nous irons pisser sur sa tombe *

     


  • Une loi qui impose aux universités étrangères ayant un établissement en Hongrie d’avoir aussi une activité d’enseignement dans leur propre pays, ce qui paraît aux yeux des critiques taillé sur mesure pour gêner l’Université d’Europe centrale fondée à Budapest en 1991 à l’initiative de George Soros.



    C’est plutôt futé en effet et si l’on considère Soros comme un idéologue cosmopolito-mondialiste, sans racine, c’est encore plus pertinent comme réponse.
    D’où, sans doute, l’accusation d’antisémitisme.


  • Il est tout de même frappant de constater comment dans le conflit opposant Soros au gouvernement hongrois démocratiquement élu d’Orban, les instances européennes et les grands médias prennent parti pour Soros. Souvent on laisse entendre que Soros, d’origine juive disposerait en quelque sortes par nature d’une supériorité matérielle et morale par rapport aux Hongrois. Or il faut rappeler que si historiquement après la chute du régime légal du Régent Horthy, renversé par un putsch nazi en 1944 il y eu des déportations de Juifs hongrois dans les camps d’extermination, il y eu aussi des crimes politiques commis par les Juifs hongrois au préjudice de leurs compatriotes. Ainsi deux grands journalistes et voyageurs français les frères Jean et Jérôme Tharaud avaient dans leur livre "Quand Israél est roi" relaté le régime de terreur mis en place par le communiste hongrois Bela Kuhn né Kohn en 1918. 18 de ses 26 commissaires politiques étaient comme lui Juifs et avaient causés des massacres d’innocents dont le souvenir avait traumatisé les Hongrois durant tout l’entre-deux guerres. Après 1945 la dictature stalinienne fut établie de nouveau par un Triumvirat composé des communistes Matthias Rakosi (Rosenfeld), Gabor Peter, Ministre de la Sécurité Publique dirigeant la sinistre police politique AVO bien connue pour ses exécutions sommaires et tortures ; le nom de naissance de Peter était Benjamin Eisenberger, ou le futur premier ministre Erno Gerö (Singer) qui insulta les insurgés anticommunistes de 1956 les traitant de "chiens" et de "brutes fascistes". Dans ce contexte il n’est pas vraiment étonnant que le gouvernement et le peuple hongrois réagissent avec irritation lorsque des Juifs d’origine hongroise comme Soros commencent à donner des leçons de morale et de démocratie aux électeurs hongrois et leurs délivrent des injonctions politiques !

     

    • Bravo pour ce développement très instructif !

      La Hongrie est actuellement pleine d’affiches du genre "Arrêtons Bruxelles !" ou d’autres avec Soros en train de mouvoir ces marionettes politiques du pays.
      Il y en a aussi des affiches de Soros, avec les images d’Orbàn et ses proches du gouvernement teintées d’ombre genre ’le parrain’... où c’est écrit tout simplement : "Vous travaillez. Ils volent. C’est pour ça que les salaires sont bas."
      Autrement dit, tous les coups sont permis... et tous les niveaux. Le combat fait rage.
      Le référendum en cours est au sujet des quotats d’immigration que tente imposer Bruxelles.


    • Comme vous avez raison Meiers, de rappeler "l’histoire oubliée" de Bela Kuhn et de son âme damnée, l’exécuteur des basses œuvres, Tabor Szamuely.


  • Comme quoi il n’y a pas plus dangereux, pour le " juif du quotidien " (dixit le camarade Soral), que ce faux philosémitisme qui n’est rien d’autre dans le fond qu’une coupable soumission, corruption, ou que sais-je encore.


  • #1724452

    On voit tout de suite la coalition des mondialistes contre les patriotes !


  • Il s’agit tout bonnement de mauvaise foi.

    L’individu sans scrupule qu’est SOROS, n’est pas visé au regard de sa confession, mais en sa qualité de spéculateur, et agent très actif du mondialisme.

    L’argument de l’antisémitisme, est donc tout à fait malhonnête, et sans raison d’être.

     

    • Ce n’est pas malhonnête du tout puisque, par définition, est antisémite une personne que le lobby communautaire n’aime pas. Orban empêche un membre du lobby communautaire de détruire un pays et de martyriser les Hongrois (une fois de plus, pour la race de vipères), alors Orban est un antisémite. CQFD.


  • Et parce que Soros serait sémite, il serait forcément quelqu’un de bien intentionné ?

    Sans déconner !

    En plus il est certainement plus yiddish que sémite !

     

  • Il est interdit de critiquer un Juif, c’est de l’incitation à la haine et ça tombe sous le coup de la Loi !


  • La Hongrie devrais autoriser la Russie a déployer quelques divisons blindés et quelques bases aériennes et de missiles sur son territoire pour assurer la sécurité du peuple hongrois. On sait jamais ce qui peut se passer lorsque l’on affronte directement un type comme Soros, membre imminent de la communauté organisé.


  • C’est la vérité qui est antisémite, prouvant par l’absurde les thèses dites "conspirationnistes" sur la puissance des réseaux sionistes mondiaux.


  • quelle blague !! M. Soros, quand il avait 14 ans, aurait participé à la spoliation de biens appartenant à des juifs déportés pour se faire assassiner....

    la plupart des juifs qui ont un minimum de connaissances en histoire détestent à raison M. Soros


Commentaires suivants