Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Paris, première ville-monde décroissante ?

Un nouveau Plan Local d’Urbanisme a été voté par le Conseil de Paris le 5 juin dernier. Il traduit en filigrane la nouvelle ambition d’Anne Hidalgo : faire de Paris la première ville-monde décroissante. Ce gosplan foncier vise à verrouiller les règles d’urbanisme de la capitale au lieu de lui permettre d’évoluer en fonction de ses activités sociales et économiques, et d’intégrer les innovations urbaines et architecturales à venir en matière climatique.

 

Cette stratégie a commencé avec la démobilité.

Les principes de la Ville du quart d’heure visent à limiter les déplacements des habitants autour de chez eux, en particulier en décourageant la circulation par le chaos (inversion des rues, rétrécissement, voire fermeture des grands axes, etc.). Cette stratégie ne pénalise pas seulement la vie sociale des Parisiens. Elle dégrade les conditions de travail des artisans de plus en plus nombreux à refuser des chantiers au centre de Paris. Le taux de vacance des commerces approche le taux historiquement élevé de 11 %, et la valeur des pas-de-porte s’est effondrée. Depuis 2021, la FACAP et les syndicats des professionnels de la table, des galeristes et antiquaires et d’autres secteurs tirent la sonnette d’alarme.

La mairie de Paris se félicite aussi de la dédensification, formule élégante pour évoquer l’exode des classes moyennes, des familles, vers la banlieue. Le ciment social, c’était pourtant elles. Subséquemment au départ de 124 000 personnes en dix ans, les écoles publiques parisiennes se vident. La mairie va pouvoir préempter leurs appartements pour atteindre son objectif de 40 % de logements sociaux. Au terme de cette municipalisation rampante du logement, habiter Paris nécessitera d’être très riche, ou de gagner au tirage au sort du logement social distribué au compte-gouttes, compte tenu de son taux de rotation extrêmement faible. Tirage au sort rarement destiné à des personnes travaillant à Paris, compte tenu des plafonds de revenu exigés.

Plus grave, le PLU s’attaque aux entreprises à l’origine de la création de richesse et des emplois à haute valeur ajoutée à Paris.

Anne Hidalgo veut moins de bureaux à Paris, particulièrement dans les quartiers d’affaires centraux. Ils sont pourtant faciles d’accès à vélo, et bien desservis par le métro et le RER. La servitude de mixité fonctionnelle inquiète les entreprises en leur imposant à l’avenir de convertir 10 % de leurs grands immeubles de bureaux en logements sociaux en cas de travaux lourds. Chasser les bureaux dans des banlieues moins accessibles que le cœur de Paris pénalisera son activité économique et rallongera le temps de transport des salariés concernés à l’opposé de toute logique urbaine.

[...]

Personne n’est capable de dire comment la ville remboursera ses 7,7 milliards de dettes ainsi que les 8 milliards de ses trois grands bailleurs sociaux si elle réduit son activité économique, si elle municipalise le logement et remplace des commerces et des activités profitables par des recycleries et des activités semi-associatives ne vivant que de subventions.

Lire l’article entier sur contrepoints.org

Hildingo saccage Paris

Comme prévu, sur E&R

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3239559
    Le 2 septembre à 07:50 par VÉRITÉ
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    Ah j’oubliais, les JO comme justification de certains travaux à Paris... la bonne blague... n’auront pas lieu, impossible d’être prêts dans les temps ou bien avec la risée du monde entier.

     

    Répondre à ce message

    • #3240706
      Le 4 septembre à 19:00 par Minnie
      Paris, première ville-monde décroissante ?

      Cette mégère psychopathe n’aime vraiment pas la France.
      Qu’elle fasse donc comme ses parents qui sont retournés en Andalousie pour y vivre leur retraite.
      Cette gueuse de merde a le visage bouffi de haine.
      Croyez moi elle fera comme son prédecesseur à la Mairie , elle quittera la France en la salissant encore car l’occasion des JO est trop belle pour aggraver la maltraitance de notre capitale.
      Nous n’avons pas de chance avec les Espagnols. Je préfère de loin les Portugais.

       
  • #3239566
    Le 2 septembre à 08:26 par Figaro68
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    Visiblement, Hidalgo a été embauché pour organiser le chaos afin de transformer la Ville Lumières en Ville-15 mn avec ses accessoires "progressistes" : vélos, voitures électriques, Linky, reconnaissance faciale, monnaie numérique et crédit-social !

    La détruire comme Hawaï aurait été de mauvais goût et surtout trop voyant. Donc, l’implosion lente se révélerait actuellement comme le meilleur moyen...

    Build Back Better ...

     

    Répondre à ce message

  • #3239572
    Le 2 septembre à 08:43 par David Vincent
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    Hidalgo l’andalouse a refilé la grippe espagnole à Paris
    et Macron la peste et le choléra à la France
    ce sont deux fossoyeurs qui bossent pour les pompes funèbres de l’UE/US
    qui sont missionnés par leurs boss UE/US
    pour enterrer tout à la fois la France et sa capitale Paris !

     

    Répondre à ce message

  • #3239585
    Le 2 septembre à 09:17 par Tator
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    Mais puisqu’on vous dit que Paris est la poubelle ville du monde ! Et quand on comprend que les déchets attirent les déchets comme le dit un intervenant dans la vidéo , on est pas sortie de la berge espagnol.

     

    Répondre à ce message

  • #3239609
    Le 2 septembre à 10:14 par Blindvision
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    C’est pas plutôt le système Hidalgo et sa clique qu’il faudrait faire décroitre ?

     

    Répondre à ce message

  • #3239649
    Le 2 septembre à 12:30 par Louys
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    En tant que non-parisien, je me suis senti vraiment bien une seule fois dans Paris : dans une rue entre le quartier latin et St-Germain-des-Prés, une colonne de Gilets Jaunes avait débaroulé et chassé par sa seule présence la horde de touristes et d’étudiants qui y grouillait en masse ; en un instant, la rue était devenue remplie de têtes sympathiques, tellement plus respirable et plus révoltée à la fois, comme lavée de toute sa souillure post-moderne.
    C’est avec une infinie reconnaissance je dois aux Gilets Jaunes ce souvenir qui reste l’un des plus grisants de ma vie, celui d’un changement d’air radical qui bien qu’éphémère m’a fait goûté par anticipation à une énergie collective et positive que ce pays retrouvera bientôt dans ses rues.

     

    Répondre à ce message

  • #3239650
    Le 2 septembre à 12:32 par fred
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    Avant mon siège social était à Paris, maintenant il est à Versailles. D’une part c’est plus près pour moi et surtout se déplacer dans Paris est devenu un délire total. Impossible de se garer, avant je mettais 2h pour faire l’aller/retour, maintenant 3 heures.

    Comme mon adresse figure toujours sur Google MyBusiness, des clients parisiens me contactent et je leur dis que "Paris c’est fini et je ne sais pas si j’y retournerai un jour !". Ils comprennent très bien et m’envoie désormais leurs travaux par la poste.

     

    Répondre à ce message

  • #3239654
    Le 2 septembre à 13:04 par Bénézet
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    On vit exactement la même chose à Avignon avec Cécile Helle, la maire PS-Khmer vert : la commune compte 90 000 habitants, le centre-ville 20 000, le tout dans une agglomération de 200 000 habitants.

    Sa politique urbaine délirante a fait de la ville un repoussoir pour ceux qui n’habitent pas dans l’intra-muros, le centre historique à l’intérieur des remparts.

    Cet ancien prof de gégographie ne s’en cache pas : quand elle fait ses choix d’urbanisme, elle privilégie les Avignonnais, et non l’immense majorité qui a par exemple besoin tous les jours de franchir le Rhône ou la Durance pour se rendre dans le Gard ou les Bouches-du-Rhône.

    L’immense majorité des rues compte des devantures fermées, rideaux baissés, même au plein cœur de l’été et de la lucrative saison du festival.
    Cette femme enterre la ville sous un tramway intuile (électorat des quartiers), des arbres, des voies de bus systématiques sur les boulevards, un plan de circulation kafkaïen (électorat bobo socio-cul du centre ville), pour soigner son image au détriment des gens qui se lèvent le matin.

    Pour les gens comme moi qui ont passé leur jeunesse et leur premier âge adulte dans cette ville, elle est devenue méconnaissable, une charnière mondialiste du tourisme international appauvrie et déstructurée par la folie environnementaliste.

    Du reste, la mère Helle n’a conquis son second mandat qu’à la faveur d’une triangulaire très risquée et une abstention record en période Covid. Je prie pour qu’elle ne repasse pas.

     

    Répondre à ce message

  • #3239742
    Le 2 septembre à 16:53 par Droit de l’homme soumis
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    « ville monde décroissante »

    Ville monde : on installe un camp de migrants (ou de camés).
    Décroissante : et la valeur immobilière décroit.

     

    Répondre à ce message

  • #3239907
    Le 3 septembre à 05:23 par La fuite en avant
    Paris, première ville-monde décroissante ?

    Quand on voit la beauté, la rigueur et la propreté de certaines villes d’Europe voisines (Anvers, Munich, Vienne, Amsterdam, Madrid pour ne citer qu’elles), on a honte de Paris ! Je m’y rends à reculons car tant de laideur me déprime. Et quand je vois ce reportage, deux constats s’imposent :
    - l’incompétence de la municipalité, flagrante, qui faillit à sa mission d’entretien, tout en prenant des initiatives stupides (jardins partagés horribles, bancs moches, etc)
    - la typologie des incivilités (bouteilles de soda, emballages de fast-food jetés par terre, tags, urine..) implique un certain type d’individus, qui ne s’appellent ni Jean-Paul ni Jean-Michel. La rébellion des ingénieurs-philosophes qui jouent aux échecs n’ d’égale que la pauvreté de leurs règles d’hygiène.
    Hidalgo se fera jeter comme la malpropre qu’elle est, mais quid du ramassis de débiles qu’on a accueilli et qu’on continue d’accueillir sur notre sol ? Tant qu’ils seront là, à zoner et à vendre des cigarettes de contrebande, le saccage continuera.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents