Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Paris : une procession catholique attaquée par des antifas

"On se serait cru 150 ans en arrière, c’est surréaliste"

À l’appel de cinq paroisses du XXe arrondissement et du diocèse de Paris, des fidèles s’étaient réunis samedi pour commémorer l’exécution de religieux lors de la Commune en mai 1871. Un homme a été hospitalisé.

 

Samedi boulevard du Ménilmontant, les quelque trois cents fidèles catholiques réunis pour honorer la mémoire de martyrs catholiques de la Commune ont été hués et violemment agressés. Le rassemblement, qui réunissait cinq paroisses de l’est parisien et plusieurs associations diocésaines, devait s’étaler sur 4km jusqu’à la paroisse Notre-Dame des Otages, le lieu même où, il y a 150 ans, 49 « otages », parmi lesquels dix religieux, avaient été fusillés par les fédérés, athéistes militants et anticléricaux.

(...)

 

 

À peine la procession entamée, les fidèles commencent à se faire siffler et invectiver par des passants. « C’était d’abord des gens assis aux terrasses, des promeneurs, rien de trop méchant », rapporte l’organisateur. « On est de bonne composition, on a laissé passer ». Mais devant le cimetière du Père Lachaise, la tension monte lorsque le cortège rencontre des « manifestants communards », munis de drapeaux rouges, qui tentent de couvrir le chant des fidèles par des slogans menaçants : « Tout le monde déteste les Versaillais ! À mort les fachos ! ». Des manifestants dont le rassemblement était prévu au même endroit, un peu plus tôt dans l’après-midi. « Une malheureuse conjecture », note Monseigneur Jachiet. L’atmosphère devient rapidement « oppressante », rapportent plusieurs participants au Figaro. « On se serait cru 150 ans en arrière, c’est surréaliste », rapporte l’organisateur.

Tandis que la procession persévère, elle est de nouveau interrompue quelques centaines de mètres plus loin, lorsqu’un groupe d’une vingtaine de jeunes cagoulés arrive à son tour. « Ceux-là voulaient clairement en découdre, c’étaient des antifas », précise l’organisateur. « Ils nous ont arraché les bannières des mains, ont mis à terre le drapeau du Souvenir français qu’ils ont piétiné, asséné des coups de poing aux paroissiens », rapporte l’organisateur. « Ils nous jetaient des poubelles, des bouteilles, même des barrières grillagées », raconte l’une des manifestantes. Deux sexagénaires tombent au sol, un fidèle est sérieusement blessé au crâne. Il a été hospitalisé.

(...)

Les fidèles mettent un terme à la procession et se réfugient dans l’église la plus proche, Notre-Dame de la Croix. « On a attendu en priant, jusqu’à ce que la police nous exfiltre », raconte l’organisteur, qui évoque des enfants et mères de famille « sous le choc ».

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2736218

    La chose à retenir c’est que cette affaire les médias la traitent mais s’en branlent complètement. Même Darmanin ne nomme pas les agresseurs il les appelle « individus violents » c’est vous dire comme ils sont ravis que les catholiques se fassent défoncer ! d’ailleurs cet amalgame entre catho et facho commence sérieusement à me courir on le lit et l’entend partout désormais... tout ça Parceque sous Hollande et depuis la manif pour tous les médias on fait un Travail de sape de « l’esprit catholique » français en donnant une tribune aux anti fa et disant que dans les cortèges de ce genre de manif il y a avait des « nazis » et autres méchants fascistes. Certains que si c’était une attaque par des « groupuscules d’extrême drouaaate » on les auraient nommés tous un à uns avec leur adresse perso limite ! bref ... vivement que ça parte en couille qu’on rigole car on sait que ce sera le camp du bien qui triomphera c’est certain. Les anti fa et autres sont minoritaires et manquent de courage quand ils faut vraiment agir. le jour ou les français se réveilleront ça va chier pour leur gueule.

     

    Répondre à ce message

    • #2737915

      Ça partira jamais en couille tout simplement parce que l’individualisme règne en maître. Si ça devait partir en couille ça se serait battu jusqu’au bout face aux allemands au lieu de fuir et se soumettre heureusement qu’il y avait de Gaulle et une poignée de résistant. Ça partira pas en couille car ça a peur de mourir et ça n’a pas de vrai conviction ni de dignité et encore moins d’honneur. Ça partira pas en couille car aller au pmu chez carrefour ou au resto avoir un iPhone est plus important que de vraix convictions qui prennent au tripe et au cœur.

       
  • #2736264

    Et les flics, ils sont où ? ils n’attaquent que le GJ, c’est certainement la couleur qui ne leur convient pas .
    On se rend vraiment compte d’hypocrisie de ce gouvernement, pour ne pas les appeler par leur vrai nom ,des SA..... !!
    Ce qui m’écœure de la part des flics dans tout ça, c’est la forme .Ce n’est pas d’être d’un côté ou de l’autre .C’est de tabasser les uns qui ne font rien et de ne rien faire aux autres qui se comportent comme des voyous.
    Et ces gens-là on les appelle "forces de l’ordre " (mort de rire !)

     

    Répondre à ce message

  • #2736277

    La réalité c’est des antifas d’un côté (du jeune décérebré) et des cathos fin de race de l’autre (que celui qui reconnaît l’esprit du Christ chez ces Versaillais, me jette la première pierre).
    C’est la décadence totale des deux bords, pas une raison de frapper du petit vieux pour autant.
    Manquait plus que quelques colored pour detrousser les vieux à terre pour que le tableau soit parfait.

     

    Répondre à ce message

    • #2736402

      On aurait dit que c’était fait exprès de les faire passer dans le 11eme en plein fief des anti fa...
      Ils ne servent plus qu’à se faire taper dessus sans rien comprendre du pourquoi du comment... Comme d’hab au delà du complot j’y vois comme une divine punition... Ou le moyen pour eux de se remmettre en question avant de crever. La punition divine des anti fa et des vaccinés elle viendra sûrement plus tard. Pour l’instant ils vivent leurs paradis du surnombre qui a forcément raison dans sa connerie.

       
    • #2736454

      Ils sont foutus et tant mieux, ils avaient les moyens intellectuels et une foi qui leur permettaient de tout comprendre à ce qui nous arrive maintenant, ils sont bien plus responsables que les petites racailles de la catastrophe qu’est devenue la France.
      Qu’ils crèvent et que Dieu leur inflige leur juste châtiment car ils vont jouirs jusqu’à leur dernier souffle dans leurs coquets appartements.
      Ceux-là ne mourront pas dans les ehpad.

       
    • #2736499

      A chaque époque, ses moeurs.
      On n’est plus au temps des guerres de vendée, cher Zacharie !
      Et même les cathos fin de race, comme vous le dites d’une manière très méprisante (mépris type du sépharade qui suinte la haine) auront plus de respect pour moi que n’importe athé violent et inculte.
      Et si les cathos fin de race ont le courage de choisir de défiler dans le "fief" de la racaille parisienne, c’est que eux ont des c*** de sortir plutôt que d’être haineux derrière son clavier d’ordinateur portable...

       
  • #2736407
    Le 31 mai à 15:30 par Anti-sceptique
    Paris : une procession catholique attaquée par des antifas

    Les antifa parlent des Versaillais de la commune et pourtant Adolphe Thiers était un républicain pure jus père des socialo franc-mac de la première ripoublique.

     

    Répondre à ce message

  • #2736461
    Le 31 mai à 16:46 par Montpellierindienne
    Paris : une procession catholique attaquée par des antifas

    Tous les monothéistes de France gagneraient à s’unir contre le droit au blasphème. En plus de créer une dynamique collective (une force donc) et même en l’absence de victoire juridique, cela permettrait, si Dieu veut, de nous attirer Ses bénédictions et Sa protection

     

    Répondre à ce message

  • #2736481
    Le 31 mai à 17:26 par rappel très simple
    Paris : une procession catholique attaquée par des antifas

    Là, déjà, on a plus affaire à une religion opprimée dans un pays donné.

    Même si faut pas faire de concours de victimisation absurde et déshonorant, c’est à noter et à savoir (notamment de la part d’autres communautés naturellement plus pleurnichardes).

     

    Répondre à ce message

  • #2736528

    Le catholicisme, pourtant ici chez lui, est la croyance la plus persécutée de France...
    Triste constat.

    Probablement que les ennemis de la France savent que c’est aussi le seul moyen et le plus efficace pour faire tomber leurs plans, comme le souligne si bien Pierre Hillard.

    Et c’est ce qui arrivera puisque selon les prophéties bibliques mais aussi, mariales et celles de nombreux saints, la Résurrection de l’Eglise (qui vit sa Passion et qui est éclipsée actuellement) et son Triomphe sont inéluctables et passeront par la France. Par Marie, pour la gloire de Notre Seigneur Jésus-Christ.

     

    Répondre à ce message

  • #2736598

    L’extréme gauche et la gauche bobo caviar comprennent peu à peu qu’elles perdent leur combat idéologique auprès de la masse des Français qui sont de plus en plus opposés à l’immigration..qui ont soutenu les tribunes des militaires ..qui pensent que la justice est laxiste alors ils sont de plus en plus violents dans la rue..par contre on peut se demander où sont "les grands guerriers" vikings d’extrême droite à part de rares courageux..ils sont inexistants ou couards..ou alors ils se battent entre eux..voir l’épisode récent du "cassage de gueule de Benedetti " dans les années 80 - 90 les gauchistes se faisaient défoncer par les skins ; le GUD et d’autres..ils étaient beaucoup plus sportifs ils couraient très vite

     

    Répondre à ce message

  • #2736973
    Le 1er juin à 13:02 par Peter29910
    Paris : une procession catholique attaquée par des antifas

    En général ceux qui se plaignent du monde ancien, de sa verticalité, se comportent avec une extrême brutalité. 1789, 1917, etc. Il faut aussi relever le rôle de l’alcool et des drogues dans les révolutions.

     

    Répondre à ce message

  • #2737364

    Très bonne réaction du Père Michel Viot, interrogé par Morandini.
    (Macron et son gouvernement n’aiment pas les Catholiques).

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents