Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Paroles d’ados, sur France Inter, ou comment mentir aux jeunes

« Je crois pas en Dieu pasque j’ai pas de preuves, pour moi y a pas d’preuves donc j’crois pas. C’est p’têtre un peu trop logique mais c’est pas grave. »

Ainsi se présente Nolwen, poétesse bretonne de 12 ans qui s’est essayée à tous les styles : roman, conte, théâtre, et qui a choisi la poésie. Malheureusement, si Nolwen a été choisie par cette émission de portraits de France Inter, c’est bien parce qu’elle est à la fois anticléricale et fille de deux mamans. Le portrait idéal, pourrait-on dire. Mais Nolwen est blanche, alors comment faire ?

 

France Inter a la solution : Fatoumaha, 16 ans, qui veut devenir juge. « Sa passion, c’est le droit, la justice, les tribunaux » lance le présentateur à Laure Grandbesançon, en charge de l’émission de propagande et en photo tout en haut.

Laure : « C’est une rencontre qui a commencé avec un cri du cœur... »

Fatoumaha : « Tout le monde porte un mauvais œil sur les personnes de quartiers mais en vrai c’est pas du tout comme on le pense. Certes il y a des histoires, y a des bagarres, mais un peu comme partout. C’est pas parce qu’on vit en banlieue parce qu’on est la classe sociale la moins euh, ben qu’on est un peu des sous-hommes quoi. »

Ça n’a pas loupé, Laure, dans son immense bonté antiraciste de socialiste de service public, a laissé croire à Fatoumaha qu’elle serait forcément juge un jour, alors que tout le monde sait très bien que cette corporation est (presque) 100 % blanche, 100 % de gauche (ou presque) et qu’elle est 100 % inféodée à l’idéologie du pouvoir profond qui demande de punir les patriotes et de morigéner gentiment les racailles.

Laure ment pour être gentille, pour que le rêve perdure, alors que les études supérieures sont en majorité interdites aux jeunes des quartiers pour plusieurs raisons : manque de culture française, manque de soutien scolaire dans la famille, le tout mâtiné d’un gros complexe d’infériorité (le coup des « sous-hommes ») qui se transforme en agressivité envers les Français des villes. On précise qu’il y a trois sortes de Français : ceux des villes, des banlieues et des champs.

Heureusement pour Fatoumaha, il y a la discrimination positive, celle qui a été prônée par Richard Descoings, le gay hard mort d’une overdose de cul et de came à New York, ou alors son cœur de grand battant a lâché car il avait trop travaillé pour l’édification de son école, Sciences Po. Lui a voulu intégrer des élèves venus des lycées de banlieues pour les faire monter en grade dans la hiérarchie républicaine, réparer un peu l’ascenseur social. Mais ça ne marche pas comme ça à coups de poussettes dans le dos : c’est aux familles pauvres de comprendre toute l’importance de la culture, de l’école, de l’expression, de la lecture et ça, ça fait de la frustration sociale en moins.

Voici comment est née la vocation – miraculeuse – de Fatoumaha :

« On est partis visiter le tribunal de grande instance de Paris, on a vu une audience et là j’ai vu le métier de juge, moi je pensais qu’il était un peu difficile, qu’ils étaient tous méchants et j’ai vu que c’était pas du tout ça. J’ai vu comment se passait une audience, j’ai vu le rôle du juge, ça m’a directement, je me suis reconnue. »

Bon ça c’est bien, ça change de hardeuse ou mannequin, un bon point pour Fatou et c’est sans ironie. Mais c’est l’exploitation de cette vocation par les forces du Bien qui dérange : car ce sont ces forces du Bien qui ont entubé des générations d’enfants d’immigrés en leur faisant miroiter la lune alors que la stratification de la société française était bien solidifiée.

Le Parti socialiste, aujourd’hui disparu, a à la fois trahi les ouvriers et les immigrés. Il a d’abord trahi la classe ouvrière, puis les travailleurs immigrés. Aujourd’hui, si tout le monde crache à la gueule du PS en France, ce n’est pas pour rien. Eh bien chez France Inter, on continue à entretenir le rêve bidon, non pas d’une France réconciliée, mais celle des fausses possibilités, d’une fausse liberté, d’une fausse fraternité. Ce sont les menteurs aux commandes qui laissent croire à ces fadaises qui font du mal aux mômes.

Dire la vérité sur qui domine vraiment, sur qui a le droit de parler et qui n’a pas le droit, sur la grandeur de ce pays, sur le dur monde du travail en régime libéral, sur l’importance de la culture qui fait les vraies différences, c’est hors juridiction pour France Inter qui préfère les jolis mensonges.

Fatoumaha, viens voir un peu chez nous, tu vas plus en apprendre en un mois sur le réel que dans toute ton école et dans tout France Inter, ces institutions du mensonge républicain !

Le portrait de Nolwen est ici.

Celui de Fatoumaha est là.

Il en manque un : celui d’Anissa, 15 ans, dyionisienne et jeune militante communiste. Avec elle, on a fait le tour de la propagande.

 

Bonus : le jeu époustouflant de Laure Grandbesançon

 

France Inter ou l’école du mensonge, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Je crois pas en Dieu pasque j’ai pas de preuves, pour moi y a pas d’preuves donc j’crois pas. C’est p’têtre unpeu trop logique mais c’est pas grave. »

    Un certain Professeur doit sourire bien fort... Si on appliquait ce raisonnement rigoureux à certains événements.

    Naturellement sur le fond, il faut faire abstraction de l’inculture crasse et de l’indigence du raisonnement des ados interrogés. Ils sont le résultat d’une époque où tout se tient dans le vide du virtuel et où rien ne surpasse le centre commercial...

    Debord et Pauwels nous avaient instruits.

     

    • C’est le raisonnement stupide des occidentaux qui pensent que pour croire en Dieu il faille avoir les preuves de son existence, sinon il ne faut pas croire. Les Occidentaux issus de la modernité n’ont pas compris qu’une religion n’a pas pour vocation d’être scientifiquement exacte mais a pour fonction d’apporter des réponses et un soulagement à ces angoisses et terreurs existentielles provenant de la réalisation de sa propre finitude et de l’inévitable mort de ceux que l’on aime. Avoir une religion et s’y tenir donne une grande force intérieure et est indispensable à la santé mentale des individus et du corps collectif qu’ils forment quand ils sont organisés en nation. L’oligarchie propage l’athéisme et le matérialisme car elle sait que les gens sans religion sont très affaiblies. Bainville, un catholique intègre, avait écrit qu’il valait mieux pour un peuple croire en une religion fausse (pour lui toute religion en dehors de la foi catholique) que de ne pas avoir de religion du tout.


    • @spiritof76

      Excellent votre passage sur le centre commercial, et de plus, incritiquable.


    • @goy pride

      Je vous cite :

      « C’est le raisonnement stupide des occidentaux qui pensent que pour croire en Dieu il faille avoir les preuves de son existence »
      => Demander des preuves pour adhérer à un concept aussi extraordinaire et complexe qu’un dieu omniscient et omnipotent (Rasoir d’Ockham), c’est tout de même la moindre des exigences, non ? "Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires".

      « Les Occidentaux issus de la modernité n’ont pas compris qu’une religion n’a pas pour vocation d’être scientifiquement exacte mais a pour fonction d’apporter des réponses et un soulagement à ces angoisses et terreurs existentielles provenant de la réalisation de sa propre finitude et de l’inévitable mort de ceux que l’on aime »
      => Plusieurs remarques :
      - On ne peut pas se forcer à croire en quelque chose (ce qui constitue d’ailleurs l’une des réfutations du Pari de Pascal).
      - Votre conception très "utilitariste" de la religion pourrait constituer une forme de mépris assez extraordinaire si on l’extrapolait : "après tout, la religion c’est bon pour les masses, ça les calme, les canalise et donne un sens à leurs souffrances ... alors que moi, bien sûr, je sais au fond de moi que tout ça c’est des foutaises !".

      J’avoue que votre commentaire m’a fait un petit peu tressaillir sur mon siège.


  • Moi j’crois qu’on a marché sur la lune parce qu’on l’a dit à la télé : que même le gars a été viré du tour de France pour cette échappée hors parcours...


  • « C’est aux familles pauvre de comprendre toute l’importance de la culture, de l’école, de l’expression, de la lecture et ça, ça fait de la frustration sociale en moins. »

    Pardon ? Quelle est l’importance de la lecture et de la « culture » (je sors mon revolver... ) pour réussir dans la vie s’il vous plaît ?

     

    • C’est une vraie question, sérieux ??


    • Allô ? Drapeau blanc. La culture c’est l’identité, la lecture c’est la comprenette.
      Si tu comprends rien à ce qu’il se passe et que tu ne sais pas qui tu es, dans quel pays, son histoire etc. : tu es un bon esclave en devenir (puisque que ton seul repère sera ce qu’on te dit de faire !).

      Eh bien non, le but c’est d’être heureux, et pour être heureux faut se libérer de la matrice (par la révolution collective)
      Beaucoup n’ont même pas conscience d’en être prisonnier ! (c’est l’aliénation).
      Ni la lecture ni la culture - les deux s’inter-pénètrent - ne les intéressent, ou plutôt ne savent pas que ça les intéressent, car l’école a tout fait pour les en dissuader (comme pour moi) et les orienter vers la seule et unique voie tolérable (par le capitalisme) à terme : celle du SALARIÉ-CONSOMMATEUR ! (anthropologiquement : l’homme-bovin). Mais est-il heureux ?

      Un conseil : lisez, et faites lire !
      C’est un pas une occupation anodine, c’est la voie, la Co-naissance est la clé, si vous voulez pas terminer comme Maxime Nicolle ou Rodrigues.
      Il faut rattraper le temps perdu à l’école c’est comme ça ! Et les bouquins KontreKulture y remédient rapidement.

      Comprendre l’Empire pour savoir se postionner dans ce monde par rapport à ses valeurs (l’identité), et produire ensemble une contre-culture subversive de résistance, pour sortir de la merde (capitaliste). À condition que tout le monde le lise, et ça je peux pas le faire à votre place.


    • Eric Drouet et Jérôme Rodrigues sont aux premières loges, ils subissent eux-mêmes l’oppression économique et les violences policières. Si Rodrigues ne gênait pas le pouvoir, il n’aurait pas été matraqué et éborgné.


  • Excellente analyse. Bravo.
    La vraie discrimination en France c’est celle de l’origine sociale.
    Tout le reste c’est du flan.


  • #2303805
    le 22/10/2019 par Democrate participatif
    Paroles d’ados, sur France Inter, ou comment mentir aux jeunes

    " C’est pas parce qu’on vit en banlieue parce qu’on est la classe sociale la moins euh, ben qu’on est un peu des sous-hommes quoi. »"

    Les noirs et les arabes sont une classe sociale. D’ailleurs tout est social, rien n’est racial.

     

    • Il y a des Noirs et des Arabes qui appartiennent aux catégories socio-professionnelles supérieures (médecins, avocats, ingénieurs) et d’autres qui font partie des classes sociales inférieures (chômeurs, délinquants, etc.). Donc "Noirs et Arabes" ne constituent évidemment pas une classe sociale !


    • Il y a des Noirs et des Arabes qui font partie de la bourgeoisie (et qui ont totalement la mentalité des bourgeois blancs, avec qui ils s’entendent très bien... Comme quoi, à niveau de revenu égal, il n’y a plus de races)


    • Par Thurare
      Leurs nom, les Bounty


    • @ Thurar

      C’est faux : il n’y a qu’à voir comment retombent dans la mediocrite les jeunes noirs américains issus de familles ayant grimpé dans l’échelle sociale.

      La génétique prime sur le social, construction intellectuelle.


    • @Thurar

      C’est exactement ça. Vous avez tout résumé en moins de 3 lignes.


    • #2303891
      le 22/10/2019 par Democrate participatif
      Paroles d’ados, sur France Inter, ou comment mentir aux jeunes

      Juste au cas où : mon post était évidement ironique.


    • @le malicieux

      Thurar a raison. D’ailleurs, vous avez raison aussi, vos deux avis n’étant pas incompatibles si vous analysez bien la situation.


    • @ Thurar

      Permettez-moi de vous faire remarquer que vous faites une erreur fatale.
      Ce n’est pas une question d’argent ou de statut social, mais bel et bien d’individus.
      Les individus "brillants" (avocat, médecin, ingénieur) sont situés vers la fin de la courbe de Gauss alors que les individus "moyens" forment le gros d’une population.

      Chaque population est composée en majorité d’individus-moyens... or chaque individu-moyen ne se vaut pas concernant le type de société dans laquelle il veut vivre.
      Exemple : l’individu-moyen du Congo ne vaut pas l’individu-moyen du Danemark pour vivre dans une société européenne.
      Voilà pourquoi les gauchistes empoisonnés à l’égalitarisme ne sont pas en mesure de poser correctement le problème... et d’en tirer les conséquences.


  • Pour avoir une ado désormais étudiante, je voudrais nuancer un peu ce qui a été avancé sur les chances d’avenir de Fatoumaha. Elle sera probablement boursière (=près de 6000 euros cadeau chaque année). S’il lui prenait l’envie de s’essayer aux grandes écoles, elle aura toutes ses chances pour être acceptée dans un internat catho tous frais payés (maisons des jeunes talents). Voilà voilà. Sinon ma fille est française de souche, blanche, et ses études - pourtant dans le public - nous coûtent un bras.

     

    • #2303916

      @Caro :
      Très juste. Voir ou revoir cette intervention de Claude Meunier Berthelot (que E&R avait relayé il me semble) : https://www.youtube.com/watch?v=MMt...

      Où elle explique par le menu comment la Ripoublique compte intégrer ses chances pour la France au sein de l’appareil d’Etat, des Institutions etc.. pour mater la plèbe autochtone.
      Il existe déjà tout un dispositif pour placer ces immigrés aux manettes de la basse besogne Ripoublicaine (Juges, Préfets etc..)
      La supervision de l’ensemble, "le conseil d’administration" ne changeant pas bien entendu.
      Curieusement, c’est bel et bien le prolétaire blanc qui est exclu du dispositif. Mais après tout tant mieux car il serait bien triste pour un prolétaire blanc de devenir le garde-chiourme, le maton des Orientaux qui nous ont colonisé !


  • C’est la voix de Patrick Bruel dans la dernière vidéo. Tu veux pas ? Alors regarde, regarde un peu...

    Pour les autres OK (enfin non, car que font les parents ?), mais pour celle qui à 12 ans... n’est-ce pas un peu jeune pour être ado surtout sur "France" inter ?


  • "Ça commence par un cri du coeur"... lecture stoppée.

    Ça s’adresse au femmes, laissons leurs.

     

  • Ils les prennent jeunes, l’influence FM sans doute.
    Sinon pas d’accord, il ne s’agit pas d’être culturé pour accéder aux hautes sphères mais coopté par des familles de la haute bourgeoisie qui sont depuis toujours des mafieux, on le voit aux E.U. et c’est pareil ici. Les diplômes leur sont donnés si besoin est.


  • #2303914

    « Je crois pas en Dieu pasque j’ai pas de preuves, pour moi y a pas d’preuves donc j’crois pas. C’est p’têtre un peu trop logique mais c’est pas grave. »




    ça me rappelle cette citation de Thomas Jefferson :
    « “Indeed I think that every Christian sect gives a great handle to Atheism by their general dogma that, without a revelation, there would not be sufficient proof of the being of a god.” (letter to John Adams, from Monticello, April 11, 1823) »

     

    • Jefferson n’avait pas compris que les preuves de l’existence de Dieu n’ont pas besoin de révélation. Un peu de logique et de raison suffisent à les donner.


    • Définir clairement ce qu’est DIEU avant d’en tirer quelques supputations.... !!!
      C’est pourquoi,le christianisme a mêlé en parfaite égalité le père,le fils et le saint esprit...Parce que Dieu n’est pas QUE le père...il est plus que cela et bien au delà de ses nombreuses attributions qui n’existent que parce que nous existons !


  • #2303921

    Fatoumaha veut porter la robe pour juger les Gaulois chevelus sur leur sol, c’est bien cela ?
    Nul doute que la Ripoublique lui permettra de réaliser ses desseins afin de nous avilir un peu plus, nous les colonisés.
    La Ripoublique a fait du bon boulot ! Céline avait vu juste.


  • D’accord avec Caro. La diversité est ou était (c’est moins flagrant) financièrement encouragée à usurper de bons postes et emplois, suivant la volonté imbécile et révoltante d’Attali de remplacer les Français, incluant les élites véritables, par des étrangers retardés de quelques siècles ou naturellement défectueux (de type Greta, mais pas suédois).
    On trouve en grand nombre dans la diversité des avocats, juges, députés, ministres, porte-parole et même chirurgiens incompétents, qu’on cantonne à certaines tâches. Ils n’en obtiennent pas moins salaires et avantages indus, ce qui creuse la dette, et en arrivent à se croire très supérieurs, quand ils ne sont que fabriqués en série et souhaitablement éjectables.
    Fatou se dit que cette discrimination sournoise (les incompétents et médiocres ont le pas sur de meilleurs qu’eux pour des raisons dites ethniques) durera toujours. C’est là qu’elle se trompe. Le droit, très prisé chez les bachelières, requiert non pas de l’honnêteté intellectuelle et morale ou de l’originalité, mais une excellente connaissance du français et des codes néo-bourgeois, si on veut une belle carrière.


  • Nolwenn a bien besoin de parler d’elle, tant elle sort elle ne sait d’où ni de qui. Alors elle écrit. Si déjà, elle se décide à apprendre syntaxe et orthographe par ce moyen, pourquoi pas. La pauvre : deux mères ! Toutes les filles savent que ça peut coincer dur avec la sienne à l’adolescence. Plusieurs femmes ensemble au quotidien, c’est le conflit assuré, sauf dans les monastères ou dans les films de la Fourest. Alors deux "mères" avec pouvoir parental et une fille en huis clos, tous les jours que le bon Dieu fait ! Nolwenn se calfeutre et prend sa plume, comme dans 1984.


  • « Je crois pas en Dieu pasque j’ai pas de preuves, pour moi y a pas d’preuves donc j’crois pas. C’est p’têtre un peu trop logique mais c’est pas grave. »

    - Nolwenn, aimes-tu tes mamans (enfin ta maman et ton papa-maman) ?
    - Oui, m’sieur !
    - Prouve-le !

    Et là, après un léger temps d’arrêt et un tremblement incontrôlé, Nolwenn fait pipi dans sa culotte et fait une crampe de cerveau en bavant légèrement !

     

  • Salut Laure, peux-tu nous expliquer pourquoi la religion chrétienne a émergé ?

     

  • « Je crois pas en Dieu pasque j’ai pas de preuves, pour moi y a pas d’preuves donc j’crois pas. C’est p’têtre unpeu trop logique mais c’est pas grave. »

    réponse :

    Si tu prends le temps de regarder les mouvements de la lune, tu t’apercevras qu’ils sont récurrents et que l’on peut même prévoir les éclipses. Ainsi, la rotation de la Lune obéit à une loi qui n’a pas été édictée par l’homme mais par une entité supérieur que nous appelons Dieu, le créateur. Si tout cela était le fruit du hasard alors ce même hasard se répète de manière prévisible est ne serait plus du hasard mais une loi tangible. La loi est l’expression d’une volonté , le Verbe, que l’on nomme Dieu.
    l’existence de Dieu se démontre rationnellement ; voir St Thomas d’Aquin, Aristote. Le drame de notre époque est que les gens sont bêtes et se pensent intelligents. Ils n’ont pas l’humilité de leur bêtise, seulement l’orgueil de leur connerie.

     

    • Ainsi, la rotation de la Lune obéit à une loi : celle de la gravité. Si tu veux une preuve, n’hésite pas a te jeter d’une falaise. Plus haute elle sera, plus forte sera ta comprehension.

       

    • Oui, l’existence des lois physiques est la preuve de l’existence de Dieu, parce qu’une loi implique l’existence d’un législateur.


    • @ Titus

      Nietzsche s’est déjà exprimé sur cette question... vous avez surtout "foi" en la grammaire avec votre démonstration sur le mot "loi".
      Ce que vous appelez loi dans un sens est un code moral, un commandement, un nomos.
      Ce que vous appelez loi dans une science est une observation démontrable et reproductible afin de grossièrement faire un rapport entre un effet et une cause.
      Sachant que c’est bien l’effet qui explique la cause, pas l’inverse.


    • @ zéro

      Hum, c’est quoi le rapport ?


    • @Ezra



      Ce que vous appelez loi dans une science est une observation démontrable et reproductible afin de grossièrement faire un rapport entre un effet et une cause.




      Une loi physique n’est pas du tout une observation ni même une simple description, parce qu’une description n’a pas d’effets. Un descritpion ne commande pas le réel.

      C’est une injonction très précise du réel à obéir dans un sens mathématique très précis. Une loi est de nature immatérielle. C’est un ordre. Elle nécessite donc un donneur d’ordre.

      Par exempe, la loi de l’attraction des corps stipule que les objets s’attirent proportionnellement à leur masse et en raison inverse du carré de la distance qui les sépare.



      Sachant que c’est bien l’effet qui explique la cause, pas l’inverse.




      Non, c’est toujours la cause qui explique et détermine l’effet ! C’est même sa définition.

      Apparemment, tu as un problème avec les mots tels qu’ils sont définis dans le dictionnaire.


    • Sans observation vous ne trouverez aucune loi physique.
      Et désolé de vous apprendre que c’est bien l’effet qui explique la cause, et pas l’inverse.
      Simplement vous pensez encore comme un étudiant et non un chercheur.


    • @Ezra




      Sans observation vous ne trouverez aucune loi physique.




      Il y a du progrès, tu reviens sur ce que tu viens d’affirmer et admets désormais que loi physique et observation sont deux choses distinctes.



      Et désolé de vous apprendre que c’est bien l’effet qui explique la cause, et pas l’inverse.




      Ouvre un dictionnaire et comprends que tu confonds cause et conséquence.
      La définition de la cause, c’est ce qui provoque une conséquence, pas l’inverse !


    • @ Titus

      Vous avez du mal à saisir.
      Tous les chercheurs partent de l’effet afin de tenter d’en expliquer la cause.
      C’est toujours à partir du visible qu’on explique l’invisible.
      Vous confondez "produire" et "expliquer". C’est bien l’effet qui "explique" la cause.


    • @ezra



      Tous les chercheurs partent de l’effet afin de tenter d’en expliquer la cause.




      Oui, mais en déduire que l’effet explique la cause, car c’est exactement l’inverse : c’est la cause qui explique l’effet, par définition !


  • Je ne crois pas en bip bip bip parce que je n’ai pas de preuves.

    Ce n’est pas si bête dans le fond. Après des preuves, on peut en chercher (si on nous y autorise) et en trouver ... ou pas.

     

    • Si on te montre un tour de carte pour la premiere fois, tu auras la preuve qu’un gars peut produire une carte du néant. Les preuves qui te convaincront ne seront que la mesure de ton ignorance.

      Si quelque chose peut exister sans être créé, alors le monde entier peut exister sans besoin d’un créateur.

      Si rien ne peut exister sans créateur, alors qui a créé le créateur ?

      Quelque soit ton opinion sur la nécessité ou non d’un créateur, tu détruira par la-meme le concept d’un Dieu créateur.

      Le problème n’est pas que la petiote n’ait pas de preuve de Dieu, mais qu’elle n’applique pas son analyse a tout autour d’elle.

       

      • L’arrogance des athées m’irrite au plus haut point. L’agnostique, lui, au moins, a la prudence de ne pas se prononcer.



        Si on te montre un tour de carte pour la premiere fois, tu auras la preuve qu’un gars peut produire une carte du néant. Les preuves qui te convaincront ne seront que la mesure de ton ignorance.



        Non, ducon, t’auras juste la preuve qu’on peut te faire prendre des vessies pour des lanternes.



        Si quelque chose peut exister sans être créé, alors le monde entier peut exister sans besoin d’un créateur.
        Si rien ne peut exister sans créateur, alors qui a créé le créateur ?



        Je suis au regret de t’annoncer que ton esprit est enfermé dans une boîte : tu n’as pas poussé la logique jusqu’au bout.

        Dans le temps et l’espace, un certain nombre de choses sont immuables :

        1/ Rien n’est éternel : tout a donc un début et une fin ;
        2/ Aucun phénomène ne peut exister sans cause.

        Nous pouvons donc remonter dans la chaîne de causalité et ce jusqu’à l’infini.

        Le problème est qu’en vertu de la règle 1/, rien n’est infini. Il faut donc remonter la chaîne des causalités jusqu’à buter sur une cause première, dénuée de cause, qui EST tout simplement.
        Contradiction : un phénomène dénué de cause ne peut exister car il viole la règle 2/.

        En gros : si on refuse l’existence d’une cause première on viole la règle 2/ et si une conséquence est dénuée de cause on viole la règle 1/. Autrement formulé, s’il n’y a pas de cause première alors rien n’est possible, mais une cause première, c’est à dire elle-même dénuée de cause, est tout bonnement impossible dans le monde physique.

        Cette cause première, NÉCESSAIRE, ne peut donc exister que hors système, hors du temps et de l’espace. Cette cause première, je l’appelle Dieu.

        Dans l’Exode, Dieu se présente sous la formulation : « JE SUIS CELUI QUI EST ». Quel que soit le crédit que l’on apporte à ce texte, on ne peut nier qu’il est bien question de cette cause première. Je peux comprendre qu’on ne fasse pas confiance aux religions : ayant servi à articuler des sociétés, faisant office d’instrument d’autorité, tout et n’importe quoi peut avoir été proclamé au nom de Dieu. Mais rejeter l’existence de Dieu elle-même, c’est renoncer à la logique. Un comble pour celui qui reproche aux autres de ne pas réfléchir.

        Remballe donc ton arrogance... Le dogmatique n’est pas toujours celui qu’on croit.


    • Je ne parlais nullement de religion ici. Mais d’une question historique qui devient un fait à admettre comme une vérité révélée indiscutable.


    • @ ZERO

      La vraie question n’est pas sur l’existence de Dieu, mais quelle fonction a pour l’homme le besoin de créer un Dieu.

      Nietzsche a déjà fait le tour sur ce sujet, je me permets de synthétiser :
      1) Les conditions de vie ont besoin d’erreurs vitales pour justifier la souffrance.
      2) Les erreurs vitales produisent des représentations. (Tragédie grecque / Lois juives)
      3) Les représentations produisent des valeurs.
      4) Les valeurs deviennent des vérités.
      5) Les vérités consolident un mode d’existence, un rapport au monde.


    • Nous n’avons ni la preuve de son existence ni la preuve de son inexistence. L’athéisme autant que la croyance en une religion sont des dogmatiques.


    • @Myriam : seule la preuve scientifique (càd basée sur l’observation de l’expérience) est impossible ; l’existence de Dieu est démontrable par la logique. J’ai exposé un angle d’attaque, il y en a bien d’autres. Pas de dogme là-dedans, juste de la logique.

      @Ezra : Non, ce n’est pas la vraie question, c’est une toute autre question qui a toute son importance et qu’on pourrait encore résumer à « quel paradigme pour quelle société ? ».


  • On recrute bien les militaires à l’état prépubère afin qu’ils soient le plus serviles possibles et dénués de jugement. C’est dans l’ordre des choses


  • La scène ne serait pas un plagiat de "La femme défendue" par hasard ?


  • Ces portraits de France Inter sont faits pour nous montrer qu’il existe des jeunes filles qui veulent faire des métiers qu’on dit réservés aux hommes : juge, politicien et même poète.
    En passant on nous montre que la PMA ne pose aucun problème pour l’ado et à son école (elle doit pas être à Bobigny !).
    Tout ça c’est de la propagande.
    J’attends de voir l’ado qui rêve de faire plombier euh ... plombière.

     

  • #2304557

    Ne soyez pas si sûrs de vous, sous le règne de Macron tout est possible, voyez l’exemple de Sibeth ou de la plupart des branquignoles qui forment le pitoyable gouvernement de Macron.


  • Je ne leur en veux pas, je disais le même genre de niaiseries éculés à 12 ans, comme tout les gamins en fait. Bon par contre personne n’essayait de me faire croire que j’étais quelqu’un d’intéressant...

     

    • Sa remarque à propos de l’existence de dieu est loin d’être une niaiserie, justement.


    • Bien sûr que si c’est une niaiserie, c’est même la plus grosse.

      Savez-vous seulement ce qu’est Dieu ? Vous êtes-vous même posé sincèrement la question une fois ? Je dis ça parce que c’est important que vous sachiez précisément si vous voulez une démonstration impeccable... Vous voyez ce n’est pas évident...

      En réalité la question n’a probablement pas de sens. Prouver que Dieu existe, c’est comme démontrer que 1=0. Vous ne pouvez pas démontrer que ce soit vrai mais pas non plus que ce soit faux ! Ce sont ce qu’on appelle des énoncés indécidables...


    • @auri
      Il est tout à fait possible de démontrer l’existence de Dieu. C’est aussi facile que de démontrer l’existence d’un programmeur informatique.
      Tu as dans chacune de tes cellules un programme génétique plus complexe que le plus complexe des logiciels.


    • @Auri
      Je trouve plutôt sain qu’une jeune s’intéresse à de tels sujets à son âge plutôt qu’à l’actualité de je ne sais quel "boys band" américanisant. Du reste, je vous cite :
      - "Savez-vous seulement ce qu’est Dieu ?"
      => il en existe une foule de définitions, variant grandement selon le type de croyance. Dès lors, quelle est votre méthode pour extraire LA bonne définition qui vous permettrait de me faire une "démonstration impeccable" ?
      - "En réalité la question n’a probablement pas de sens"
      => Vous venez donc de me poser une question qui n’a pas de sens ?
      - "Vous ne pouvez pas démontrer que ce soit vrai mais pas non plus que ce soit faux !"
      => Inversement de la charge de la preuve : ce n’est pas à moi de prouver que Dieu n’existe pas (ce qui est d’ailleurs logiquement impossible) mais au croyant d’apporter des éléments soutenant son hypothèse.

      @Titus
      On ne peut pas démontrer ou prouver l’existence de Dieu, sans quoi la question serait tranchée depuis longtemps car une seule preuve suffirait. Les croyants peuvent tout au plus apporter des indices plaidant en faveur de son existence. Par ailleurs, l’argument que vous proposez est connu sous le nom de "preuve par l’ajustement fin". Or, celui-ci a déjà été réfuté à de nombreuses reprises.


    • @taunteur

      L’existence de Dieu est simplement et logiquement déductible.
      Quand tu vois quelque chose de construit, une structure dotée d’une fonction, une information, tu en déduis immédiatement, fort logiquement et avec une certitude absolue, que c’est le produit d’une intelligence...
      par exemple, si je te montre un programme informatique, tu en déduis immédiatement l’existence d’un programmeur. À aucun moment tu ne te dis qu’il est plus probable que ce logiciel ait été écris par un phénomène chaotique !

      Ce n’est pas plus compliqué que cela de prouver l’existence de Dieu (et cela a été fait depuis longtemps). Cela n’empêchera jamais les croyants fanatiques en l’inexistence de Dieu de croire à l’athéisme car ils sont dans l’irrationnalité la plus totale. Aucune démonstration rationnelle ne peut les atteindre.


Commentaires suivants