Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pas d’interdiction aux moins de 16 ans pour Sausage Party

Les mineurs français n’échapperont pas à la propagande

Le tribunal administratif de Paris a rendu ce mercredi son jugement quant à la classification du dessin animé trash de Conrad Vernon et Greg Tiernan. Accusé de corrompre la jeunesse, le film conservera finalement son classement initial.

 

La justice française a estimé mercredi que le film d’animation américain Sausage Party ne visait pas à « corrompre les mineurs », déboutant deux associations qui souhaitaient sa reclassification. Le long-métrage reste donc interdit aux mineurs de moins de douze ans, selon une ordonnance rendue ce mercredi 14 décembre par le tribunal administratif de Paris.

« Après s’être livré à une analyse des scènes critiquées », le tribunal a estimé que « le film ne diffusait pas un message à caractère violent et que les scènes à caractère sexuel ne visaient pas à corrompre les mineurs », selon l’ordonnance du juge qui a par ailleurs relevé « la dimension humoristique » du film.

Présenté comme « la première comédie d’animation pour adultes à l’humour particulièrement osé », ce film réalisé par Greg Tiernan et Conrad Vernon raconte la vie intime d’une intrépide saucisse dont le rêve est de « fourrer » la brioche Brenda.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Sausage Party, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Retrouvez des produits culturels autrement plus sains,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est dans ce genre de verdict que la communauté organisée se tire une balle dans le pied, car on voit clairement la justice aux ordres, les réalisateurs de la communauté protégés, etc, etc

     

    • Dans ce cas précis, le tribunal a jugé en droit. Ce qui est en cause, c’est la nouvelle classification décidée par la gauche et qui donc, est maintenant le droit. A savoir que ne sont classés porno que les films où les images sont vraies et crues. Tout ce qui est allusion ou simulation n’entre plus dans cette catégorie.
      C’est donc la perversité de nos gouvernants qu’il faut dénoncer et la non indépendance entre les pouvoirs exécutif et législatif. Dans d’autres cas (comme le décret de Valls du 5 décembre) c’est en effet le rapport entre l’exécutif et le judiciaire qui est en question.
      Ce sont évidemment les mêmes qui nous ressassent "les valeurs de la République"...


  • #1624016

    De toute façon les jeunes découvrent le porno à partir de 9 ans aujourd’hui je crois ? C’est pas une raison pour, mais bon, on a un problème sociétal là, çà va donner quoi ?
    Faudrait que certains parents aussi évitent d’acheter trop tôt à leurs gamins un portable, et idéalement de ne pas les mettre dans des écoles Belkacem où l’iPad a remplacé le crayon...
    On comprend mieux ce que çà veut dire "être connecté", et c’est pas forcément "cool".


  • Je ne comprend pas pourquoi ce film d’animation d’une débilité absolue fait couler autant d’encre. Vraiment c’est une énigme....Déjà rien que le titre et l’affiche, nulles, grotesques et insidieuses, annoncent la couleur... "Sausage party", ça suinte le cul à plein nez, déjà pour commencer. Donc les abrutis de parents (oui c’est comme ça que je les appelle) sont coupables au premier chef de mener leurs gamins voir des âneries pareilles et le pire dans cette affaire, ce sont les connards, restés jusqu’à la fin de la séance pour finalement s’offusquer après coup. Il faut vraiment être très con, voire masochiste, non ? J’ai deux gosses, ils n’étaient même pas au courant que cette daube allait sortir au ciné. Et s’ils m’avaient demandé de les y emmener, j’aurai dit "niet". Un peu de couilles bordel !!
    Quant à la décision du tribunal administratif, elle vous étonne ? Moi pas.

     

  • Dieudonné prend plus de cent procès pour Shoahnanas.


  • #1624061

    Le tacos gay musulman a encore de beaux jours devant lui.


  • #1624094

    Quelques investigations sur le net permettent de voir que ce film est interdit aux -17 ans non accompagnés aux USA, interdit aux -16 ans en Allemagne et aux Pays-Bas, classé ENA (enfant non admis) à Bruxelles, categorisé "film d’animation pour adultes" en Italie et Espagne, interdit aux -15 en Angleterre, déconseillé aux -16 à Zurich. Je crois que le classement -12 ans en France est tout simplement une faute. Vu que le film n’a pas tant marché que ça en Europe et que la France était un des derniers pays à le programmer, ce classement surprenant et inapproprié n’a t-il pas été voulu pour faire de la pub au film à l’aide d’une polémique et ainsi augmenter les recettes ?
    Ci-dessous un avis de Belgique sur le film.
    http://www.rtbf.be/info/medias/deta...


  • Et je vous fais le pari que des sorties pédagogiques scolaires seront organisées pour emmener les gosses voir ce "chef d’oeuvre" cinématographique !


  • Genre ces gars là seraient capable de regarder cette animation (dont la dernière scène...) avec leurs gosses...Hum...sachez qu’en cours d’écriture de cette phrase j’ai osé les imaginer plutôt à l’aise avec cette idée...


  • De toute façon, devant la corruption idéologique du CSA que nul ne peut nier, tout parent responsable doit systématiquement "rajouter" minimum 4 ans à tout film interdit en France aux -10 ans, -12 ans, etc
    Et faire attention aux jeux vidéos, grands pourvoyeurs de violence.

    A terme, le système va se tirer une balle dans le pied. Les "œuvres artistiques" y compris achat de DVD seront boycottés, faute de confiance "morale".

    Frappons-les au porte monnaie ! Evitons de regarder à la TV leurs films "douteux" (ainsi la publicité ne leur rapportera plus rien). Prenons abonnement d’une chaîne câblée de films des années 1930 à 60, films bollywoodiens, visibles à tout public ! (j’ai testé, il n’y a ni sexe, ni langage argotique, pas de violence si ce n’est dans les westerns of course !)

    Il existe également des magazines et sites internet (ceux que je connais sont catho) qui indiquent aux parents si un livre/film est "réellement" adapté aux jeunes. Renseignez-vous !

    PS : Un exemple de décrépitude morale de notre société "avancée". Dans l’école maternelle publique de ma fille, le directeur se présente au spectacle de fin d’année, habillé d’une chemise, agrémentée d’un point d’interrogation " !" au niveau du pénis... certes, ça n’en fait pas un pédophile, mais je trouve ça de très mauvais goût et inapproprié dans son travail.
    Vous imaginez le tollé si ç’avait été un religieux ! (prêtre, imam etc), mais là rien (en tout cas en surface).


  • Les dessin animés "olé olé" ont toujours existé mais je ne comprend pas cette classification française. C’est du n’importe quoi.
    Perso je n’ai pas vu le film mais c’est vrai qu’il a un "look Pixar (films qui nous ont habitués à une qualité qui plait autant aux enfants qu’aux adultes) donc les familles ne font plus trop attention. On suppose que c’est "pour toute la famille". De plus il n’y a apparemment que "quelques" scènes de cul ...mais qui prennent donc le spectateur par surprise ! Si c’était assumé et que tout le monde était au courant cela n’aurait pas posé pas de problème. Mais pour cela il aurait fallu une autre classification.

    En 2006 j’avais déjà été étonné par la classification interdit au moins de 12 ans d’ Apocalypto de Mel Gibson, un film que j’aime, mais incroyablement violent.

     

  • Au moins c’est clair !
    Dans un même ordre d’idée, j’avais commencé à regarder Deadpool avec ma fille de 11 ans dans mon HC, et je peux vous dire qu’on a vite arrêté alors que plein de ses copains de classe l’ont vu !!!!
    Ma fille de 14 ans et demi se l’est vu aussi interdire !!!
    De toute façon, maintenant, je visionne avant pour être sûr ....


  • #1626590

    Interdit aux moins de 12 ans, comme Zelda quoi.
    D’un côté le n’importe quoi pornocratique le plus abject, le plus vulgaire, le plus gerbant, de l’autre la quête initiatique menant au courage, valeur cardinale, ainsi qu’à celle de la force et de la sagesse.

    Bref, ça fait longtemps que les produits culturels promus sont au service de la corruption généralisée.


Commentaires suivants