Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Duterte affirme avoir tué lui-même des trafiquants de drogue

La presse et les ONG atlantistes sont horrifiées

Surnommé « Duterte Harry », le chef de l’État a expliqué comment il avait procédé à des exécutions sommaires lorsqu’il était maire de Davao dans les années 2000. En pleine croisade contre le trafic de drogue, l’objectif était de montrer l’exemple aux policiers locaux.

Le président philippin, Rodrigo Duterte, se livre souvent à des commentaires controversés que son entourage, ou lui-même, cherchent ensuite à clarifier quand ce n’est pas à les balayer complètement. Dernier en date : il affirme avoir personnellement assassiné des criminels présumés à l’époque où il était maire de la ville de Davao, dans le sud de l’archipel. L’objectif était alors, selon ses dires, de montrer l’exemple à la police.

Le chef de l’État a fait ces commentaires lundi soir au palais présidentiel devant des hommes d’affaires avec lesquels il évoquait sa campagne contre la drogue qui a fait des milliers de morts depuis son entrée en fonction le 30 juin. Après avoir parlé des meurtres commis par des policiers, Rodrigo Duterte a expliqué qu’il avait agi de manière similaire dans les années 2000 lorsqu’il était maire de Davao, ville qu’il a gouvernée pendant le plus clair des 20 dernières années. « À Davao, je le faisais personnellement, juste pour montrer aux gars [de la police] que si je peux le faire, pourquoi ne pourraient-ils pas le faire », a-t-il lancé. [...]

« Je dois massacrer ces idiots qui détruisent mon pays », a annoncé le jour de son investiture celui qui a endossé le surnom de « Duterte Harry », en clin d’œil au tueur incarné par Clint Eastwood.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Toujours plus de politiquement incorrect
dans la Boutique E&R et chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • c’est marrant mais ce mec moi je l’aime bien

     

    • Ben, disons qu’il les shoote autrement que dans une salle, même si le résultat est identique.
      Chacun a sa manière.
      Y en a qui préfèrent la méthode interminable dans les salles.... et d’autres plus expéditive et humaine.


    • #1624399

      Drago, tu confonds les drogués & les trafiquants. Les premiers sont pour beaucoup d’entre eux des victimes et ne méritent pas qu’on les méprise ou qu’on les traite avec violence, les seconds sont des criminels et ne méritent aucune pitié, surtout quand l’arme de la drogue est une des armes de l’empire pour faire plier les états récalcitrants.


  • Moi aussi, finalement !


  • #1624076

    Je crois bien que Bachar al-Assad risque bientôt de perdre la première place qu’il occupait dans mon top ten des dirigeants préférés. Comme dirait le fdp de la mode : lui, il est clairement street-crédible.


  • "Duterte Harry, en clin d’oeil au tueur incarné par Clint Eastwood".
    Eastwood incarnait un flic (aux méthodes expéditives certes) qui traquait les tueurs.

     

    • Exact, malgré l’erreur du Figaro, c’est une comparaison qui n’est pas inintéressante, car le personnage de "Dirty" Harry est clairement sur "le fil du rasoir" en terme de légalité.
      Dans le premier volet de cette série de films, à la scène finale il exécute presque le tueur qu’il poursuit en lui laissant un doute quant au fait que son arme soit chargée ou pas, une manière de provoquer l’attaque pour ensuite user de la légitime défense, astuce que revendique également Duterte.


  • Dans un autre registre, Madeleine Albright a affirmé avoir tué des millions d’enfants en Irak.


  • Quand on voit les dégâts causés par le trafic de drogue parmi les populations mexicaines ou colombiennes, on ne peut que se poser des questions quant à l’objectivité de la presse et des ONG atlantistes. Sur ce point en particulier, parce que pour le reste on sait déjà à qui ils sont vendus.


  • ET BANG ! N’oubliez pas que Louis XVI fut faible car il ne voulait pas "verser le sang français" en exécutant les traîtres. Résultat ? La république et le pire génocide de l’histoire française. La faiblesse ne peut être toléré quand on a tant de responsabilités.

     

    • #1624282
      le 15/12/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Duterte affirme avoir tué lui-même des trafiquants de drogue

      @ Royaliste

      Le contexte de Louis XVI était un peu plus compliqué que cela mais il est certain que ce souverain véritablement exemplaire aura accordé trop de vertus à ses contemporains qui ne le méritaient pas.
      Pour les actes criminels et génocidaires de la Gueuse en revanche, je dois malheureusement reconnaître que vous avez totalement raison.


  • #1624288

    Il existe un bon film mexicain avec d’excellents acteurs traitant (sans complaisance dans la scène de crime : peu de sang, plutôt des évocations rapides) du milieu épouvantable des mafieux de la drogue à Tijuana, connectés aux politiciens locaux. Il s’appelle "miss Baja".
    Il nous plonge dans la réalité sordide du trafic transfrontalier. Eradiquer ces mafieux est une mesure de salubrité publique, et ne peut se faire que violemment.


  • Perso je ne suis pas pour la peine de mort mais ce n’est pas par "gentillesse".
    C’est juste que j’ai toujours l’impression que la justice étant humaine elle peu se tromper, et je ne peux pas me résoudre à prendre le risque de tuer un innocent pour tuer 100 coupables.
    Si je pouvais être certain à 100% qu’il n’y aurait jamais de bavure de justice alors je serais pour la peine de mort dans certains cas, mais cela me parait impossible. Je suis donc pour une vraie perpétuité.

     

    • Ca c’est la perspective du juge. Maintenant si l’on se penche un instant sur celle de l’innocent condamné à tort, qu’est-il préférable ? Subir un calvaire en prison pour le reste de ses jours, ou y mettre fin le plus tôt possible ? Pire encore, lui laisser l’espoir que son innocence pourrait être prouvée 20 ou 30 ans après les faits, parce que ça arrive dans 1% des cas ?

      La question philosophique du jour est donc la suivante : remplacer la peine de mort par la perpétuité peut-il être perçu comme une forme de gentillesse ou de cruauté et par qui ?

      Perso, je n’ai pas de réponse claire mais la tangente d’un exil à vie en Australie, à la britannique mais sans le bagne, paraît contourner le problème avec élégance.


    • Hors sujet, il s’agit dans ce cas d’exécutions extra-judiciaires, la notion de justice n’a donc rien à y faire.
      Seul les considérations morales et d’efficacité entre en "ligne de compte".


  • Aucune pitié pour les marchands de morts.


  • Sur le fond on se demande vraiment pourquoi on veut à tous prix (parce que ça coûte vraiment un bras...) empêcher les gens de se droguer...Tant que la prohibition durera, ce que rapporte la drogue pérénisera le trafic. Le plus intelligent ce serait de laisser les gens se droguer mais leur faire assumer complètement et individuellement leurs décisions et les exclure de la prise en charge sociale de leurs conséquences (qui coûte un bras aussi) Drogués, alcooliques, inconscients ; doivent assumer personnellement.

     

  • Mais vous dérayez ce mec est complètement fou.. Pourquoi le prendre en exemple même si il critique l’empire c’est un dictateur pur et bien que les dealers pose un problème, personne n’a le droit de faire justice soi-même et de tuer sans preuve !!
    Vous me faites peur certains...

     

    • Sans preuves, MDR !!!!!!

      L’inspecteur Harry : "Quand je vois un type courir après une femme avec l’intention de la violer, je l’abats immédiatement, c’est ma politique".

      Le maire de la ville : "L’intention ? Elle restait à démontrer...".

      Harry : "C’est drôle, quand un homme court la queue à l’air et un couteau de boucher à la main, j’ai peine à croire qu’il fait la quête pour la croix rouge".

      Le maire : "Là, il a marqué un point".

      Clint Eastwood, l’inspecteur Harry.


    • Allons dire ça aux vigilantes mexicains, qui ont perdu des membres de leur famille non parce que ces derniers se droguaient mais simplement parce qu’ils passaient par là au mauvais moment. A mon avis si les Philippins ont élu Duterte sur ce programme, c’est un peu pour les mêmes raisons.

      On ne bouge pas le petit doigt quand des ethnies se massacrent à coups de machette en Afrique, alors que les victimes ont pour seul tort d’avoir hérité d’une mutation génétique étrangère à leurs agresseurs. Alors pourquoi ne pas laisser aussi tranquillement les Philippins combattre ce qui leur pourrit la vie au quotidien, sans ingérence moraliste étrangère à leur douleur ?


  • Encore un qui doit plaire au Christ en se présentant comme un Rédempteur avec son épée d’assassin, le plus grave étant les moutons qui le prennent pour un berger.

     

    • #1624630

      Oui vive l’injustice pendant qu’on se temps la vive l’anarchie et Le bordel non vive la justice Le criminel doit payer marre des gauchos défenseur de l’immoralité il faut que les gens bien vive en paix en éliminant la vermine tu pige bien pensant quand Jésus a chasser les marcher du temple il a pas dit oh non c’est pas bien


    • Encore un qui doit plaire au Christ en se présentant comme un docteur de la morale avec sa plume de juge, le plus grave étant les brebis paissant, observant de leur œil ovin le berger au prise avec le loup.


  • Il s’est mariée à une Philippine du nom de Elizabeth Zimmermann ! Ils ont eu 3 enfants ensemble, qui l’ont suivi au pouvoir, de la mairie à la présidence.
    Duterte admet avoir donné la mort. À des coupables, selon lui. Mais les accusés ne sont plus là pour se défendre. Maintenant qu’il est président, on peut désormais se demander pourquoi, et à quelles fins, il continue de passer par la voie extra-judiciaire, alors qu’il peut durcir la loi.
    Moralité, quand on a l’air de nous prendre pour des cons, n’y voyons pas de la fine intelligence. On nous prend peut-être vraiment pour des cons.

     

    • #1626100

      Bien dit : vous faites entrer 1 gramme d’héro en Chine vous êtes pendu mais avant ça vous êtes arrêté par les flics, jugé et condamné. C’est une simple formalité mais ça permet de faire les choses dans l’ordre.
      Au Mexique et en Colombie justement ils ont eu une explosion de violence parce qu’ils ont déclaré la guerre à la drogue, mais ils tiraient à vu sur les dealers, pas sur les consommateurs. Au Mexique la guerre à commencer en 2005 il me semble, les narcos ont répliqué en assassinant des civils et aujourd’hui ils en sont aux milices "citoyennes" d’auto-défense qui font justice elles-même. Aux dernières nouvelles ont aurait dépassé les 70 000 morts, c’est une vrai guerre, c’est la moitié de l’intervention en Libye.


  • C est un malade

     

  • Quoiqu’il en soit du bien fondé (pour lui) d’une telle action, il y a des choses dont on ferait bien de ne pas se vanter et là il y a un hic. Maintenant tout cela est relayé par qui et au service de qui ou de quoi ? Dans quel contexte ?


Commentaires suivants