Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Pas de succès à court terme" contre l’État islamique, estime le chef des armées françaises

 

 

 

La guerre lancée contre l’organisation de l’État islamique ne sera pas gagnée à court terme sur le plan militaire, prévient le chef d’état-major des armées françaises, Pierre de Villiers, dans un entretien au Journal du Dimanche, ajoutant que ce conflit « sera réglé par la voie diplomatique et politique ».

 

Alors que la France a intensifié ses frappes contre l’EI au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis, François Hollande va entamer lundi une série de rendez-vous diplomatiques pour renforcer la coalition internationale.

Mais si celle-ci peut produire des effets, Pierre de Villiers estime que la solution ne saurait être uniquement armée et qu’il faudra du temps pour, ainsi que l’a dit le président français, « détruire » l’EI.

« Il n’y aura pas de victoire militaire contre Daech à court terme. [...] Nous les militaires, nous sommes habitués au temps long. Mais nos sociétés vivent dans le temps court et veulent des résultats tout de suite. En Syrie et en Irak, nous sommes au cœur de ce paradoxe. [...] Tout le monde sait au final que ce conflit sera réglé par la voie diplomatique et politique. »

 

« Je pense très franchement que nous leur avons fait sérieusement mal »

François Hollande sera à Moscou jeudi pour y voir son homologue Vladimir Poutine, après avoir rendu visite mardi au président américain Barack Obama. Il recevra lundi et mercredi les chefs de gouvernement britannique David Cameron et allemand Angela Merkel.

Lire la suite de l’article sur france24.com

 

Au même moment, le président américain Barack Obama déclarait, au cours d’une conférence de presse à Kuala Lumpur :

« Détruire (l’État islamique) n’est pas seulement un objectif réaliste, c’est une tâche que nous allons mener au bout. Nous les éliminerons. Nous reprendrons les terres où ils sont, nous supprimerons leurs financements, nous traquerons leurs dirigeants, nous démantèlerons leurs réseaux, leur lignes de ravitaillement, et nous les éliminerons. »

La France vend ses armes et sa diplomatie au plus offrant, voir sur E&R :

Pour comprendre la place de la France dans le grand marché de l’Empire,
lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • la France ne fait-elle pas de l’esbroufe en Syrie du fait qu’elle n’a pas de troupes au sol pouvant immédiatement prendre avantage des frappes aériennes ? Par ailleurs, si le gouvernement persiste à dire que Assad doit partir alors comment espérer avoir une solution au problème puisque les seuls troupes au sol disponibles sont celles d’Assad et de leur allié iranien. La France est inutile dans le conflit syrien dès lors qu’elle ne se coordonne pas avec les russes et leurs alliés Assad et iraniens. Pire ! la France pourrait gêner l’offensive russo-iranienne contre Daech. Il en effet évident que Poutine a accepté l’alliance française non pas pour des raisons d’efficacité tactique mais plus par interêt politique pour trouver une légitimation à son action. Maintenant il faudra une efficacité sur le terrain, mais comment cela peut-il se faire si les Français ne reconnaissent pas les troupes d’Assad ?? Moralité : je me demande si les français ne foutent pas la merde plus qu’autre chose en Syrie, avec en plus un risque accru pour la population française. Force est de constater que depuis quelques jours, plus aucun information sur le front syrien alors que les lignes rebelles semblaient enfoncées. Celui-ci est-il figé suite à un changement de stratégie du fait de l’arrivée des français ? Si c’est le cas alors les français freinent la défaite de l’EI plus qu’ils ne l’accélèrent.

     

    • La FONTAINE , dans le "coche et la mouche " a parfaitement décrit le role de la France dans l’affaire :
      - "Une mouche survient, et des chevaux s’approche
      Prétend les animer par son bourdonnement,
      Pique l’un,pique l’autre,et pense à tout moment
      Qu’ellefait aller la machine,
      S’assied sur le timon, sur le nez du cocher ;Aussitot que le char chemine,Et qu’elle voit les gens marcher,Elle s’en attribue uniquement la gloire,
      va, vient, fait l’empressée.....
      La France ne peut faire que la mouche du coche....


  • J’espère que ce n’est pas un n-ième mensonge de l’Empire.


  • Obama :



    « Détruire (l’État islamique) n’est pas seulement un objectif réaliste, c’est une tâche que nous allons mener au bout. Nous les éliminerons. Nous reprendrons les terres où ils sont, nous supprimerons leurs financements, nous traquerons leurs dirigeants, nous démantèlerons leurs réseaux, leur lignes de ravitaillement, et nous les éliminerons. »




    Mais dites moi ! En fait il veut s’auto-détruire ? Il veut détruire les USA... C’est bien ça, j’ai bien compris ?!

     

  • Mensonges comment une bande de criminels pourraient résister ? Il n’y a aucune population (sur place en Irak, Syrie, Libye etc.. ) pour les aider. Leurs soutiens viennent d’autres pays dit ’’démocratique’’

    Ce gouvernement est un va en guerre pour le profit de quelqu’un.


  • Bien sûr, il faut d’abord prendre les ordres et la feuille de route de l’Oncle Sam avant d’aller voir Poutine !
    P..., ce bonhomme me fait honte !



  • « Détruire (l’État islamique) n’est pas seulement un objectif réaliste, c’est une tâche que nous allons mener au bout. Nous les éliminerons. Nous reprendrons les terres où ils sont, nous supprimerons leurs financements, nous traquerons leurs dirigeants, nous démantèlerons leurs réseaux, leur lignes de ravitaillement, et nous les éliminerons. »



    Barrack a totalement raison.

    Depuis la 2GM, les 2 états juifs (Etats-unis et Israel) ainsi que leurs 5ièmes colonnes en Europe et ailleurs, ont eu suffisamment de moyens
    -) idéologiques (consumérisme),
    -) mafieux (chantage, assassinat, drogue),
    -) hypermédiatiques (Al Djazira, journaux, télé ...),
    -) et surtout financiers,
    pour manipuler sans aucun moyen militaire des dizaines de pays.
    Ils ont chez eux des milliers de datchas destinées au refuge de tous les corrompus du monde entier.

    De plus, l’Oligarchie décide totalement :
    -) de quel sujet doit monopoliser les médias,
    -) et durant combien de temps.
    Et si elle peut décider AUSSI du combien de temps, c’est justement en imposant un nouveau sujet médiatique qui fera oublier le précédent. On a vu récemment qu’une seule photo d’enfant noyé suffisait à faire, en un jour, la "une" du monde entier.

    Lorsque des terroristes n’ont pas ou plus d’état protecteur, comment imaginer qu’avec les moyens financiers inimaginables que les états juifs déploient, ils ne soient pas capables de manipuler les responsables terroristes du monde entier, quitte à générer des concurrents terrifiants là où subsisteraient des insoumis à leur volonté ?

    Les Etats-unis ont pendant 60 ans -et secrètement- assouvi une large part de l’Europe "libre", "démocratique", riche et cultivée donc "civilisée" avec GLADIO. Ils peuvent donc sans gros efforts d’imagination soumettre des terroristes.
    Une confirmation magistrale de cette maitrise quasi totale du terrorisme par les Etats juifs c’est que chaque campagne d’attentats (11/09, Londres, Madrid, Paris ...) n’a duré qu’une journée. Il n’y a pas eu de "répliques" et encore moins de guerre permanente.

    Barrack a donc raison : tout peut s’arrêter ad nutum



  • La rhétorique post-attentat dont nous rabattent les oreilles tout les bien-pensant médiatiques est au mieux étrange. Nous serions donc en guerre (sic) contre un ennemie de l’intérieur (dixit Valls) suffisamment puissant et organisé pour contrer les actions combinées de l’armée, de la police et de la justice (65 Mds d’Euros de budget au total). On peut aussi s’interroger sur les conditions qui ont permis la création de cette armée invisible (mais semble-t-il bien réelle) sur le territoire Français sans que les services de l’Etat sus-nommés n’en aient eu vent et aient tenté de s’y opposer ?


  • Le chef des armées française ne devrait pas émettre d’opinions puisque ses armées ne représentent plus rien. C’est triste de voir comme la France s’attache encore à un passé glorieux, qui n’est plus, et en m^me temps persiste à croire qu’elle jouit encore d’une quelconque considération. Je crois que votre Cuckie pourrait vous aider à surmonter cette dichotomie. D’ailleurs, n’est-ce pas pas lui votre véritable président ?

    Gelindo

     

  • "voie diplomatique" ? consentir à céder à l’arabie séoudite et ses alliés alors qu’on voit de quelle façon ils nous font du chantage ?
    De quel processus politique parle-t-il ? négocier avec Daesh ou ouvrir une ambassade comme l’a suggéré le chef des renseignements turcs ?
    Nous sommes les pantins d’alliances contre-nature, voilà le coeur du problème ; je rappelle que la 2e langue parlée à Raqqa est le français, c’est dire si la menace est réglable par voie diplomatique....


  • Ce qu’il faut comprendre : « Nous avons encore besoin d’eux quelque temps. »

     

  • Quelle différence entre le désert de France et le désert de Syrie ? Le mirage https://www.youtube.com/watch?v=ejV...


Commentaires suivants