Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pédophilie : Matzneff s’excuse, Polanski nominé 12 fois aux César

Deux poids deux mesures : la grande hypocrisie

« Un touriste, un étranger, ne doit pas se comporter comme ça. On doit, adulte, détourner la tête, résister à la tentation. Naturellement je regrette, de même que si je fais quelque chose qui n’est pas bien, je le regrette. »

« C’était il y a plus de quarante ans ! Vous étiez là comme voyageur et vous aviez des garçons et des filles jeunes qui vous draguaient et vous sautaient dessus, sous l’œil bienveillant de la police. »

 

Exilé en Italie, Gabriel Matzneff s’exprime enfin sur l’affaire et dit regretter les actes ayant trait au tourisme sexuel :

 

 

Dans le même temps, Roman Polanski, l’homme aux douze accusations de viol (et condamné par la justice aux États-Unis !), récolte douze nominations aux César (dont meilleur réalisateur et meilleur film) pour J’accuse et règne donc en maître sur la sélection 2020...

 

 

Bonus :
petite pique de la féministe Florence Foresti contre Polanski

 

À ne pas manquer, l’analyse complète de l’affaire, sur ERFM !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ...Et les 12 nominations de Polanski aux Césars sont....

    Nomination pour sa première dose de MDMA donnée a une gamine de 13 ans
    Nomination pour sa première sodomie d’une fillette de 13 ans
    Nomination pour la meilleure escapade des Etats-Unis
    Nomination pour son premier viol a 30 ans
    Nomination pour le viol de sa première victime de 9 ans
    Nomination pour le viol de sa première victime de 12 ans
    Nomination pour le viol de sa première victime de 14 ans
    Nomination pour avoir su cacher sa perversité tout au long de sa vie
    Nomination pour avoir su faire taire toutes les gamines pendant si longtemps
    Nomination pour le choix de ses amis qui l’ont couvert toutes ces années
    Nomination pour son absence de scrupules, de sentiment de culpabilité et de recherche du pardon
    Et enfin…. Nomination au César d honneur pour l’ensemble de sa carrière pédophile

     

  • Tout travail mérite salaire. De meme tout service mérite remerciement...

     

  • Il touche une pension du gouvernement comme écrivain ?
    C’est quoi ce délire peut on m’expliquer ?

     

  • Ce Polanski devrait être en prison. En plus, il s’obstine ; et fait de la propagande pour sa communauté... je ne suis pas dûpe. C’est une honte que tout çà se passe chez nous et sans qu’il soit inquiété. Il devrait demander pardon pour tout le mal qu’il a fait à ces pauvres jeunes filles. Il devrait faire profil bas.Vraiment, je ne l’aime pas ! Pour ce qui me concerne, il n’a aucune excuse : il a corrompu des jeunes filles mineures ; il les a "cassé" quoique certains tordus en disent, sous prétexte qu’il serait un artiste... Selon les lois humaines, c’est un crime et idem pour ce qui est de La Loi Naturelle.

     

    • Boycottons "J’accuse" !!!
      Pas un sou pour le pédophile Polanski !!!
      Ni pour son film machiavélique,anti-goyims,anti-français et anti-catholique qui n’est qu’une énième ressucée de la chialerie clanique d’une certaine communauté arrogante et sûre d’elle-même...
      Que son film soit un flop et que la prod ne rentre pas dans ses frais !!!


    • Gauthier Pelouse - Justement, j’en parlai avec un ami ce soir : pas question de se déplacer pour aller voir ce film de propagande au cinéma... Il n’y a plus de créativité dans notre pauvre Pays... le cinéma, c’est nul ; et les spectacles aussi : il faut faire attention qu’ils ne soient pas pervertis par l’idéologie des gauchistes, etc.
      Comme beaucoup d’entre-nous : Je commence à disposer d’une bonne vidéothèque avec des bons vieux films et aussi quelques films T.V. familiaux d’avant l’accélération du plan de l’abrutissement généralisé du Peuple...


  • Foresti bientôt chômeuse...

     

  • C’est ça le vrai talent !!


  • Bon sang on dit NOMMé en français ...

    nominated, c’est de l’anglais


  • Preuve par mille que ce millieu, est malsain.

    Restont poli...

     

    • #2375970

      Milieu tenu par la communauté, dont les textes religieux autorisent ces pratiques sexuelles !!! C’est ce qu’il faut rappeler, Pascal Praud !!!
      Ce qu’on appelle inceste par exemple, pour eux c’est normal, c’est dans leur culture !
      D’où le caractère caduque de la laïcité ! Non il n’y a pas à tolérer ces gens !


  • bravo à elle, et c’est loin d’être un lapsus, ou alors on a pas la même définition de ce mot.

     

    • Pour moi c’est un cirque abject symptôme de l’entre soi outrancier et déconnecté. On est pas en train de parler de petite fraude fiscale, ou d’un dîner a base de Homar la, putain on parle de 12 viols dont certains sur des mineurs de 9 et 12 ans. Quand on a une morale on ne participe pas ou on ferme ca gueule, mais le coup oula oula comme je suis rebelle en buvant le campagne la table d’a coté ca me fait vomir moi !!!

      Le Carthaginois


  • Dreyfus n’a rien à voir là dedans. Il aurait en réalité obtenu ces 12 nominations pour le film "les douze travaux d’Hencule"....


  • S’il y en a encore qui ne voient pas le "deux poids, deux mesures", on ne peut plus rien pour eux.


  • Un césar par viol, le verdict du jury ?


  • Matzneff s’excuse, Polanski nominé 12 fois aux César et Cohn-Bendit , Mitterrand toujours en liberté


  • #2375954

    Quelle importance ? Tout cette crasse bourgeoise, toute cette plaie d’Orient qui colonise sans vergogne et salope tout sur son passage est à dégager rapidement.. On va en crever de ces atermoiements, de ces discussions de boudoir.


  • "Les césar ne sont pas une instance qui doit avoir des positions morales s’est justifié son président Alain Terzian".

    Pour Terzian, le cinéma doit être la loi de la jungle. Je me demande ce qu’en pense Jane......

     

    • Le mot est dit. Les Césars sont donc une instance amorale donc quand elle ne sanctionne pas elle devient une jungle immorale. Ce qui est la cas !
      Quand à Jane passant de lianes en lianes des gorilles Weinstein au pygmées violeurs Polanski elle devrait allonger son pagne et rester en plaine plutôt que tenter l’aventure narcissique !


  • Ce petit sourire de Foresti avant son "je suis accu.." en dit long, elle l’avait préparé ce truc, d’ailleurs ça se sent.
    C’est pas grand chose mais c’est toujours ça de pris


  • Ou quand le maximum de ce que l’on se permet est de faire semblant de faire un lapsus ! Ça en dit long globalement sur le « courage » des artistes français.


  • Le Français tu le bernes une fois, deux fois, trois fois etc..................


  • Pendant ce temps aux journées cinématographique de Carthage :

    - ABOU LEILA (Algerie) 2 amis d’enfance, traversent le désert à la recherche d’Abou Leila, un dangereux terroriste. c’est en s’enfonçant dans le désert qu’ils vont se confronter à leur propre violence.

    - Entre deux Freres : film syrien qui pressente les relations entre deux frères l’un pro régime et l’autre contre, entre amour et violence une découverte de la réalité syrienne de l’intérieur

    - Haifa Street : 2006, Bagdad est ravagée par la violence sectaire. La rue Haifa est l’épicentre du conflit. Ahmed se fait déposer par un taxi en route vers la maison de sa bien aimée Suad pour lui demander sa main. Il se fait tirer dessus par Salam, un sniper qui vit son enfer personnel sur un toit..

    - YOU WILL DIE AT TWENTY : Soudan, province d’Aljazira, de nos jours. Peu après la naissance de Mozamil, le chef religieux du village prédit qu’il mourra à 20 ans. Le père de l’enfant ne peut pas supporter le poids de cette malédiction et s’enfuit. Sakina élève alors seule son fils, le couvant de toutes ses attentions. Un jour, Mozamil a 19 ans...

    - DE LA GUERRE (Tunisie) : C’est le parcours d’un prédicateur qui prétendait lutter contre l’injustice et qui se transforme en un tyran sanguinaire.

    - Un Fils Tunisie, été 2011. Fares et Meriem filent des jours heureux avec Aziz, leur fils de 11 ans. Durant un séjour dans le sud du pays, un événement vient changer le cours de leur vie. Alors qu’une course contre la montre s’enclenche, des vérités longuement enfouies commencent à refaire surface.

    A cela, je peux ajouter que des régions libérés par Haftar en Libye, née une nouvelle scène musicale incroyable, du théâtre, des écrivains et des courts métrages. et l’on retrouve la même chose en plus underground en Egypte, au Liban. ce beau monde échange aujourd’hui avec la Russie, le Canada, l’Afrique, l’Asie et le Brésil.
    A rester autocentrer sur ses certitudes une partie de l’Europe de Ouest s’exclue d’un monde nouveau que je vois émerger et qui pourtant permettrai ensemble de lutter par la culture, l’échange des idées, la collaboration contre tant de chose
    Aujourd’hui vos élites ne sont focalisés que sur 3 axes : La Guerre, l’immigration de masse pour satisfaire vos multinationales et la sionisation des esprits pour satisfaire le grand Israël.

    Le Carthaginois


  • On est tous en droit d’aimer ou non un film mais d’en encenser son réalisateur violeur patenté non !
    La liberté d’expression c’est le laisser dire par l’image ce qu’il veut que son message soit propagandiste ou non comme de laisser les gens s’y rendre et donner leur opinion.
    Mais comme le cinéma fut l’outil du viol, la base du mal pour un pervers, Polanski doit être banni de la communauté des hommes et non encensé à travers son art. Sinon justice et morale sont manipulées et perverties. Son film peut être vu et apprécié mais l’admettre dans la communauté des Césars non et aduler ce malade au travers de son œuvre non ! . Ou alors aux Césars on dit avec franchise grand oeuvre malheureusement d’un grand malade et on dénonce ses crimes et le criminel ! Sinon on laisse faire, on valide tacitement son vice et ses actes passés et on ne prévient pas la foule de ses actes à venir. De surcroît l’intégralité de la recette de ce film et de ses films devrait être reversée et partagée entre ses victimes et des associations de protection de l’enfance.


  • Plus la vérité émerge plus les tenants du mensonge s’agitent et resserrent les boulons et lorsqu’ils n’auront plus de prise sur les consciences avec la politique et la culture abrutissante ils passeront au plan B .


  • Il y en a qui aurait eu droit au minimum à 12 coups de fouets.. et d’autres à 12 nominations pour le même crime. Chercher l’erreur.


  • Le Coral (1982) : la mère de toutes les affaires de pédocriminalité


  • "Je signe les contrats si tu acceptes un plan à trois" : un nouveau témoignage accable Harvey Weinstein - ils ont mis moins de temps pour mettre Ramadan en prison que pour toute cette merde qui circule encore sur cette planète - on ne l’entend pas beaucoup Fourest sur ce criminel


  • Il y a deux poids deux mesures... nous le constatons. Matzneff est maintenant isolé, rejeté, y compris par sa Maison d’Edition qui a pourtant gagné de l’argent sur ses livres, pendant plusieurs décennies. Il était reçu sur les plateaux TV et autres salons littéraires. Il nous dit aussi qu’il a la tentation d’en finir avec la vie ; il s’explique sans fard ni faux-fuyants. Il n’est sûrement pas le pire des prédateurs de cette espèce... Il ne devrait pas commettre ce geste définitif car il n’est pas responsable à lui tout seul de la situation glauque de cette époque concernant "la libération sexuelle." qui touchait aussi les enfants et ados... Nous avons tous connaissance d’une certaine pétition avec des noms de personnes connues, et non des moindres, qui exigeaient la dépénalisation de la pédophilie. C’est vrai que ce fut une période de permissivité et de confusion généralisée. Il y a d’autres hommes qui ont témoigné publiquement de leurs pratiques sexuelles déviantes envers les enfants et les jeunes adolescents... Nous connaissons des noms ; il suffit, pour confirmation, de faire quelques recherches sur le Net. Pourquoi le jeter lui plus que d’autres, en pâture ? Ce n’est pas normal. Cette situation me met mal à l’aise et me rend dubitative ; je ne vois pas d’équité ni de Justice dans tout çà ! Dans un même temps, nous voyons que Polanski, recherché aux Etats-Unis pour viols sur enfants et adolescentes, est intouchable. Il se pavane libre chez nous devant un auditoire d’entre-soi ; "d’artistes" et de bobos nantis... jusqu’à être récompensé publiquement pour un film dont nous savons tous la teneur en propagande ; idéologique.
    Je ne cautionne pas tous ces petits arrangements du Réel. Non, la recherche de la vérité et de la Justice, ce n’est pas çà ! Je n’ai aucun goût pour l’iniquité et la vengeance. Pourquoi ne parle-t’on pas de la pédo-criminalité en réseaux ? Cette réalité touchent beaucoup "de puissants" de France et d’ailleurs. Où est la recherche de la vérité et de la Justice dans tout çà ?
    Je ne fais qu’écrire, pour faire la part des choses, ce que je vois ou du moins ce qui nous est donné à voir.
    Nous le savons : nous survivons comme des esclaves, dans "cette société du spectacle." Rechercher la vérité en toute chose et en toute situation est un premier pas vers la liberté intérieure personnelle ; la liberté de Conscience d’Etre retrouvée et la véritable dignité de La Personne.
    "Perdre ses illusions, c’est gagner en liberté intérieure."

     

    • #2378944

      @ Patricia,

      Pour illustrer vos propos avec une petite anecdote :
      Le Centre National du Livre a proposé en janvier au Ministre de la culture de supprimer l’allocation que recevait GM au titre des écrivains âgés ayant très peu de revenus.
      Or c’est ce même Centre National du Livre qui avait soutenu en 2005 aux Editions Leo Scheer la réédition des deux livres les plus sulfureux de GM, "Les moins de seize ans" (1974, Julliard) et "Les passions schismatiques" (1977, Stock).
      La charmante Virginie Vota donne sur son site le lien de la préface de cette réédition , faisant état du soutien du CNL.

      Il y a des dizaines d’anecdotes de ce genre mais bien peu de personnes sur la place de Paris pour les relever. Peut-être sont-elles plus visibles si l’on habite en province ou à l’étranger.

      Vue de loin, la publication du livre de Vanessa Springora semble s’insérer dans un plan (dont elle-même n’a peut-être pas conscience), plan dont les objectifs peuvent s’inscrire dans les hypothèses les plus triviales ou les plus folles.
      En tous cas cette publication est une excellente occasion, pour ceux qui n’avaient jamais lu une page de Matzneff, de découvrir ses essais et récits encore en vente.
      Outre le fait qu’il manie magnifiquement la plume en français, qu’il a une connaissance intime des auteurs grecs et latins, des auteurs français classiques du XVIIème siècle, des philosophes allemands et russes de la fin du XIXème et du début du XXème siècles, qu’il a eu une destinée singulière, - né à Paris vingt ans après la révolution bolchévique et aujourd’hui exilé comme Casanova dans sa vieillesse-, il révèle aux parents quelques uns des modes opératoires des Ogres.


Commentaires suivants