Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Philippe Corcuff, convoquant Alain Soral, fantasme le confusionnisme

Et se fait peur avec son ombre

Philippe Corcuff, maître de conférence payé par les impôts des Français pour traiter une bonne partie de ceux-ci de néoconservateurs xénophobes, sexistes, homophobes et nationalistes – ce qui n’est pas très fair-play –, est de ce fait aussi un universitaire employé par l’État, dont il entend pourtant faire une critique révolutionnaire. Deux contraires s’annulant, notre activiste séditieux en culottes courtes n’est donc pas à une contradiction près.

 

Pour camper le personnage, on peut déjà relayer son parcours politique : Jeunes Socialistes (1976), Parti socialiste (1977-1992), Mouvement des citoyens (1993-1994), Les Verts (1994-1997), Ligue communiste révolutionnaire (1999-2009), puis NPA (depuis son congrès de fondation en février 2009 jusqu’en février 2013), et enfin un tournant libertaire, avec son adhésion en février 2013 à la Fédération anarchiste. Ouf ! Le ton est donné, le « sociologue » affiché est surtout un militant pur et dur.

Totalement obsédé par tout ce qui lui semble de droite, tout ce qui relève du nationalisme ou d’idées racistes, totalement obnubilé par le sexisme ou l’homophobie, Philippe Corcuff voit partout suinter la haine. À telle enseigne qu’il la voit aussi dans son propre camp. Confinant à la psychiatrie, il discernait déjà il y a 15 ans une insidieuse infiltration d’idées nauséabondes et « conspirationnistes » dans le mouvement altermondialiste aussi bien que chez Noam Chomsky ou Serge Halimi.

Sa nouvelle marotte désormais ce sont deux personnalités qui ont plutôt le vent en poupe : Alain Soral et Éric Zemmour. L’un parce qu’il connaît un succès qui ne se dément pas depuis le début des années 2000, mais de manière underground et plutôt empêché par un système qui sait se défendre (fermetures de toutes les voies de communication grand public, télévision et réseaux sociaux) ; l’autre inversement parce que très présent dans des médias complaisants qui le positionnent en tête de gondole, permettant par ailleurs à CNews de tripler son audimat sur la tranche 19-20h en quelques mois.

Philippe Corcuff les met dans le même panier, ce qui est fort de café lorsqu’on connaît les analyses – mais aussi les rôles, parfois assignés – de l’un et de l’autre. L’important n’est pas les 90 % communs, mais les 10 % qui ne le sont pas. Un intellectuel qui ne travaille que sur les 90 % est un intellectuel qui joue à se faire peur. Et éventuellement faire peur à son auditoire afin de lui servir sa soupe idéologique.

 

 

Ainsi, pour notre universitaire militant, il existe un courant qui monte depuis le début des années 2000. Ce mouvement, il le décrit comme un néoconservatisme xénophobe, sexiste, homophobe et nationaliste, et il soutient qu’il est composé de deux pôles, l’un antisémite avec Alain Soral et l’autre islamophobe et négrophobe avec Éric Zemmour.

 

Je vais montrer quelques personnalités qui sont à la pointe de l’ultra-conservatisme et qui vont créer des confusions ou parfois des interférences avec des thèmes de gauche, puisqu’on a l’impression qu’ils sont très critiques par rapport à ce qu’ils appellent le Système ,dont ils sont hypercritiques, mais en même temps c’est une pensée d’extrême droite assez stabilisée.

Alors deux des personnalités que j’étudie dans le livre qui sont très proches d’une certaine façon, ce sont Alain Soral et Éric Zemmour. Sur les postures, ils disent des choses assez comparables dans 80 % de ce qu’ils disent, mais il y a une petite différence dans le contenu de leur xénophobie. Les deux sont sexistes, homophobes nationalistes, ils ont une sorte d’essentialisation de ce qu’ils appellent le peuple, autour de la nation, mais leur xénophobie n’a pas la même cible. On a un antisémitisme chez Alain Soral qui se camoufle parfois sous l’étiquette antisioniste, et on a une islamophobie et une négrophobie chez Éric Zemmour, qui parfois se camouflent derrière un anti-islamisme.

 

Pour illustrer ses propos, notre intellectuel sans envergure ni concept prend l’exemple des propos d’Alain Soral concernant l’interview de Vladimir Poutine par Jean-Pierre Elkabbach que nous ne résistons pas au plaisir de relayer, son contenu ayant parfaitement résisté à son ancienneté (2014) :

Quand Poutine ouvre sa gueule, un Elkabbach la ferme, et c’est comme ça que se conçoit un monde qui fonctionne bien, parce qu’il y en a un qui incarne l’autorité légitime et la virilité et l’autre qui incarne la place qu’il aurait du garder depuis toujours, c’est-à-dire une place d’intermédiaire et de courtisan, et au mieux de diplomate, comme du temps où la France était la France.

 

Mettre Alain Soral et Éric Zemmour dans le même bateau, c’était donc un peu la confusion de trop pour Philippe Corcuff. Ce qui nous fait dire qu’il faut admettre au moins une particularité remarquable chez notre activiste, c’est l’intime communion qui s’est opérée entre son être et son sujet de prédilection, le confusionnisme. En effet la confusion s’est désormais emparée de son cerveau, distillant une analyse paranoïaque et totalitaire qui rate ici totalement son sujet par... confusion.

 

Ceux qui céderont au plaisir douloureux d’écouter les délires monomaniaques de Philippe cliqueront sur la vidéo ci-dessous (en appréciant auparavant la jolie vignette choisie pour l’illustrer) :

Pour ne pas confusionner Alain Soral et Eric Zemmour :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • j’ai écouté comme un examinateur de jury d’ examen, la video de Corcuff :
    c’est du niveau collègien de 3 ème, qui ayant un exposé à faire sur l’extrème droite en France, se serait contenté de regarder le replay d’un reportage d’Envoyé spécial de France 2 consacré à ce thème de l’extrème droite complotiste

     

    Répondre à ce message

  • en écoutant Corcuff, j’ai eu l’impression d’écouter le dernier baroud d’honneur du socialo-sionisme, avant extinction définitive .....et dans quelques mois, ce pseudo- intellectuel aura droit à une retraite à vie de 3000 eu/mois, quand les vrais travailleurs n’auront droit qu’à 1300 eu .

     

    Répondre à ce message

  • ce qui serait interessant, c’est que Youssef Hindi, qui connait et la pensée de Zemmour et la pensée de Soral, nous fasse une analyse de la vidéo et de la théorie de ce Corcuff .
    merci Youssef

     

    Répondre à ce message

  • #2719787

    Ce matin, j’ai voulu acheter la nouvelle revue "L’Envers des Affaires", de Karl Zéro.
    Le coin kiosque de la gare RER de Maisons-Laffitte ne l’avait pas reçu.

    Le tenancier de la Librairie principale du lieu m’a fait la même réponse.
    Or comme je lui demandais de le commander, il m’a révélé que ce n’était pas lui "qui décidait de ce qu’il reçoit", dans ce contexte, il ne lui était donc "impossible de commander cette revue".
    En ce bi-centenaire, on découvre donc que "IMPOSSIBLE" est devenu français.

    On voit surtout qu’on a la Liberté de la Presse qu’on mérite.

     

    Répondre à ce message

  • #2719790

    C’est extrêmement pauvre, 50 ans de retard avec encore le clivage D/Gôgôche, nan mais pitié quoi. Lui il est tout près du capital (dont il répète servilement le credo), enfin le nôtre, même pas capable de se faire sponsoriser par un merdia quelconque tant il est vide. Normal vu son style inbitable usant et abusant de polyptotes fortuits. Et bègue en plus !

     

    Répondre à ce message

  • Le "confusionnisme" reflète surtout la confusion mentale des gauchistes antifa qui projettent leur incompréhension sur les autres. (on remarque leur haine et leur agressivité avant même qu’une quelconque discussion ou débat n’ait pu vraiment commencer avec eux)

     

    Répondre à ce message

  • #2719866

    Encore un dont la capacite a analyser des situations ou des personnes ne se fait que via son ideologie gauchiste frelatee, qui porte haut la "reflexion et l analyse" alors que ses competences se limitent aux poncifs, cliches et sacro saint amalgames qu il est au demeurant le premier a denoncer ! Il suffit de constater que nous avons la un enieme gaucho-anarcho-revolutionnaire (en temoigne son parcours) sous sponsoring de l etat et en soit ca demontre tout le foutage de tronche de ce pantin et de son travail ! Il ne mystifiera que les imbeciles et les credules, ceci etant ca lui offre un large auditoire !

     

    Répondre à ce message

  • Philippe Corcuff se présente comme un intellectuel confus.
    D’intellectuel il n’a que le nom, par contre il est en pleine confusion.
    Philippe Cuckoff est son vrai nom.

    Le pauvre, il est en plein délire.

     

    Répondre à ce message

  • #2719959
    Le 7 mai à 06:10 par Anarchiste soralien
    Philippe Corcuff, convoquant Alain Soral, fantasme le confusionnisme

    Il y’a les mêmes problèmes à gauche comme à droite
    Les gens sont fermé, obtu
    L’idéologie les emprisonne
    Autour de moi, les natios ou les gauchistes ont la même réaction épidermique, il est impossible d’échanger sereinement
    Avant même d’avoir ouvert la bouche, ils se mettent quoi que l’on dise, en opposition
    Pour les uns je suis un gauchiste pour les autres je suis un facho
    C’est épuisant, j’évite autant que je peux, tous ces gens
    J’ai l’impression qu’ils ont peur, comme s’ils n’étaient pas sûr de leurs convictions, pensées
    Enfermé dans un carcan idéologique
    Et peu enclin à discuter
    Y’a rien à faire, ni avec les uns ni avec les autres
    On part d’entrée sur de mauvaises bases
    Merci Alain pour ton travail, tu es un des seul à essayer

     

    Répondre à ce message

  • #2720042

    Tout cela est d’une indigence... Je ne m’y attendais pas, me souvenant de Corcuff des années 90 je pensais qu’il avait progressé, qu’il savait un peu mieux argumenter ou organiser sa pensée, mais non, rien.
    On se contente de faire un vague commentaire imprécis sur des positionnements qui lui sont extérieurs et il n’est même pas fichu d’être clair ou honnête.

    M. Corcuff ferait bien de discuter un peu plus, de se coltiner des rencontres avec ses "ennemis", il pourrait bien constater qu’ils sont aussi humain que lui et qu’ils sont peut-être capables de défendre leurs idées un peu mieux que lui.

    L’ambiance des ces échanges faisait vraiment penser à "Oui-Oui est de gauche"...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents