Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Éric Zemmour à découvert

Le microscopique landerneau des « nationaux » hexagonaux connaît ces derniers temps une véritable fièvre politico-intellectuelle. Éric Zemmour se présentera-t-il à la présidentielle en 2022 ? Le maire d’Orange, Jacques Bompard, mobilise les ressources de son micro-parti, la Ligue du Sud, afin que le chroniqueur-vedette de CNews le soit.

 

L’hypothèse d’une candidature présidentielle de Zemmour n’est pas neuve. En 2015 bruissaient déjà des rumeurs autour de cette hypothèse. Quelques sondages lui accordaient au premier tour entre 12 et 16 %. Le futur directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, Geoffroy Lejeune, publia même une fiction politique intitulée Une élection ordinaire [1] qui imaginait sa victoire face à François Hollande [2]. Il est vrai que contre « Flamby », même une chèvre l’emporterait tant le bilan du septième président de la Ve République est désastreux.

La tentation est grande. Le mécontentement de l’opinion populaire est si vif qu’il rend possible l’entrée en lice d’un candidat « vafanculiste » ou, tel Christophe Mercier dans les ultimes épisodes de la troisième et dernière saison de Baron noir, un « anti-Système » capable de bouleverser les rapports de force politiciens habituels [3] et de s’approche ainsi de l’Élysée.

 

Une candidature nécessaire ?

Les actuels soutiens politiques d’Éric Zemmour ne cachent pas leur volonté de faire chuter Marine Le Pen qui a déjà commencé sa troisième campagne présidentielle. Se prépare-t-elle dès à présent, malgré des sondages flatteurs qui indiquent un vrai conditionnement en amont de l’opinion publique, à un nouvel échec ? Elle sait si bien transformer l’or des intentions de vote en plomb des suffrages. Un nouveau second tour entre les protagonistes de 2017 installerait pour au moins trois décennies la présidente du Rétrécissement népotique dans une posture monopolistique qui étoufferait toute tentative sérieuse de renouvellement politique et générationnel. Une candidature Zemmour conduite à son terme logique, c’est-à-dire sa présence au premier tour de l’élection, nonobstant les difficultés financières, le problèmes d’obtenir les inévitables cinq cents parrainages, l’obstruction éventuelle de la part d’une justice guère indépendante et l’effroyable tir de barrage médiatique [4], aboutirait à l’écarter du duel final, à l’empêcher de danser ensuite le soir de sa nouvelle défaite sur des airs musicaux des années 1980 et à la renvoyer à son occupation favorite et sympathique : l’élevage des chatons.

 

 

Toutefois, Éric Zemmour mériterait-il l’appui, matériel, humain et financier, de l’Opposition nationale, populaire, sociale, identitaire et européenne ? On peut en douter à la lecture de L’Autre Zemmour de Youssef Hindi. L’auteur des Chroniques du sionisme (Kontre Kulture, 2019) enquête sur le fer de lance journalistique de la réaction néo-conservatrice hexagonale. Il entend dévoiler les impostures et les contradictions du rédacteur d’Un quinquennat pour rien (2016). Ce livre n’est pourtant pas un pamphlet qui attaquerait la personne.

Youssef Hindi expose dans un style clair, précis et agréable une stratégie qu’il qualifie de « violence par tiers interposée » (p. 188) et dont Éric Zemmour serait sinon l’instigateur, pour le moins le bénéficiaire. « Cette stratégie […] consiste […] à désigner à un allié de circonstance un ennemi, ou un bouc émissaire, pour dévier la violence vers ce tiers et ainsi atteindre un objectif stratégique » (p. 188). Éric Zemmour ne serait-il pas néanmoins l’un de « nôtres » ? Son intervention, la plus virulente et la plus applaudie, à la Convention de la droite du 28 septembre 2019 n’est-elle pas ouvertement identitaire [5] ? N’a-t-il pas naguère accordé un long entretien au magazine Réfléchir & Agir [6] ? Suivant les conseils de son entourage, il n’a en revanche jamais donné suite aux demandes répétées de venir dans le local de la radio internet dissidente Méridien Zéro...

 

Une autre interprétation française

Rejoignant les analyses d’Emmanuel Todd, Youssef Hindi estime qu’« Éric Zemmour est un outil de détournement d’une colère populaire » (p. 49). À l’instar de ses équivalents de « gauche », Bernard-Henry Lévy, Claude Askolovitch, Edwy Plenel, grands promoteurs d’« un multiculturalisme qui mine la société » (p. 190), Éric Zemmour s’oppose à leurs propositions mortifères sans pour autant se préoccuper de la question sociale. « Le peuple est pris en étau entre ces deux discours idéologiques apparemment antagonistes mais en réalité complémentaires » (p. 190). Son infléchissement idéologique dû à divers facteurs se vérifie quand on s’intéresse à sa « trilogie française ». Le Suicide français (2014) et Destin français (2018) exposent un panorama décliniste qui ignore les causes profondes de cette décadence. Leur auteur ne semble pas connaître l’œuvre remarquable d’Emmanuel Beau de Loménie, en particulier son étude en cinq volumes sur Les Responsabilités des dynasties bourgeoises. Dans Mélancolie française (2010), sa perspicacité y était plus affinée. Certes, son anti-féminisme anachronique l’incite à critiquer le renversement des alliances de 1756 orchestré par Madame de Pompadour et à déplorer le mariage autrichien de Napoléon Ier alors que Louis XV et l’empereur des Français avaient compris l’avantage de s’allier durablement à la Maison d’Autriche au nom des équilibres géopolitiques fondamentaux du continent européen face au nouveau bloc protestant Angleterre – Provinces-Unies – Hanovre – Prusse.

 

 

Éric Zemmour appartient sans aucune contestation possible à une « droite » qui fait sienne l’universalisme républicain. Youssef Hindi le qualifie donc de « militant télévisuel d’un laïcisme de combat » (p. 59). Or, « l’Autre Zemmour, le vrai, n’a pas été à l’école publique et laïque ni sur les bancs d’une école privée catholique comme pourraient l’imaginer ses lecteurs et admirateurs. Il a passé son enfance dans des écoles confessionnelles juives » (p. 60). Pour la circonstance, l’auteur retrace la généalogie intellectuelle du judaïsme politique et insiste sur la « pénétration de la kabbale dans la Révolution et la République » (p. 65). Il rappelle par ailleurs que « le mouvement assimilationniste juif […] avait un lien de parenté direct avec la secte frankiste dont le père est le rabbin kabbaliste et messie autoproclamé Jacob Frank (1726 – 1791) » (p. 66). Un autre chercheur non formaté au politiquement correct, Pierre Hillard, a mis en lumière les liens étroits entre les cénacles kabbalistes et frankistes et le néo-conservatisme anglo-saxon par l’intermédiaire, d’une part, du philosophe politique Leo Strauss et, d’autre part, des dynasties européennes installées via le rôle subversif, discret et déterminant des Battenberg–Mountbatten…

 

L’antinomie France – République

Youssef Hindi ne commet pas l’erreur d’Éric Zemmour de lier la France et la République dans la même continuité politique. Bien au contraire, « la République s’est fondée dans une opposition radicale et sanglante à la France catholique. C’est une rupture historique, idéologique et certainement pas une union » (p. 112). Si Éric Zemmour ne comprend pas que l’idée républicaine issue des abjectes Lumières corrompt la France, Youssef Hindi confirme à demi-mot la thèse « gallovacantiste » ou « francovacantiste », ce qui explique l’abêtissement sans précédent du « peuple » français.

 

 

On peut cependant lui reprocher de ne pas s’intéresser suffisament aux liens anciens et étroits entre certains mouvements sionistes et des factions entières de la droite nationale. En 1967, au moment de la Guerre des Six Jours, cette blitzkrieg lancée par Israël contre ses voisins arabes, le journaliste Serge de Beketch voulait s’engager dans les forces armées israéliennes. Jean-Marie Le Pen et Dominique Venner apportaient leur soutien à l’État hébreu dans Minute. Auteur du Livre noir de la droite (1998), Éric Zemmour connaît bien cet arrière-plan idéologique que regrettaient Maurice Bardèche, François Duprat et Pierre Sidos et qui apparaît aujourd’hui comme un « national-sionisme ». La référence idoine de ce nationalisme français pro-israélien demeure néanmoins Pierre Boutang. Le fils spirituel prodigue de Charles Maurras se rallia à la Ve République gaullienne, écrivit en 1980 un retentissant pamphlet contre Valéry Giscard d’Estaing, Précis de Foutriquet, et ne cessa jusqu’à sa mort en 1998 d’approuver les actions d’Israël. Il voyait dans le sionisme un nationalisme maurrassien juif. Éric Zemmour renoue avec l’héritage du fondateur de La Nation française.

L’Autre Zemmour de Youssef Hindi est un vrai pavé jeté dans la mare. Certes, l’auteur ne débattra pas à 19h sur le plateau de CNews avec son brillant sujet… Les gazettes droitières tairont bien évidemment l’ouvrage et il serait plus qu’improbable de le trouver sur la devanture des librairies parisiennes dites « rebelles », à part bien sûr la Librairie Vincent qui vient d’avoir les honneurs de la deuxième page de Charlie Hebdo du 14 avril 2021. C’est le lot habituel des livres qui dérangent vraiment.

Georges Feltin-Tracol

 

À ne pas manquer chez Kontre Kulture,
le nouveau livre de Youssef Hindi : L’Autre Zemmour !
(avec une préface d’Alain Soral)

 

Notes

[1] Geoffroy Lejeune, Une élection ordinaire, Ring, 2015.

[2] Sur la recension d’Une élection ordinaire, cf. Georges Feltin-Tracol, « Opération Monsieur Z », mis en ligne sur Europe Maxima, le 14 juillet 2019.

[3] cf. Georges Feltin-Tracol, « Les leçons de Baron noir », mis en ligne sur Europe Maxima, le 1er novembre 2020.

[4] Les accusations récentes d’agressions sexuelles contre Éric Zemmour à l’initiative de quelques femmes qui réagissent quinze ans après les faits supposés, reprises et amplifiées par les « petits soldats » de Mediapart dans un article fielleux paru le 29 avril dernier dénotent une réelle inquiétude de la part d’une certaine gauche en coma dépassé à propos d’une éventuelle candidature présidentielle du polémiste.

[5] cf. Éric Zemmour, « La société progressiste est une société liberticide », mis en ligne sur Polémia, le 3 octobre 2019.

[6] « Brillant à grand pas Éric Zemmour », entretien d’Éric Zemmour par Pierre Gillieth, dans Réfléchir & Agir, n° 26, été 2007, pp. 36 – 38.

D’autres recensions de L’Autre Zemmour, sur E&R :

 
 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2719558
    Le 6 mai à 13:40 par Paul
    Éric Zemmour à découvert

    Si Zemmour se présente c’est pour piquer des voix à MLP et faire ainsi gagner Macron . Si Jospin a perdu en 2002 c’est à cause des candidatures Chevènement et Taubira .

     

    Répondre à ce message

    • #2719606
      Le 6 mai à 15:08 par Eric
      Éric Zemmour à découvert

      « Si Jospin a perdu en 2002 c’est à cause des candidatures Chevènement et Taubira. »
      Ca c’est une pauvre resucée de la justification déjà servie à l’époque pour dédouaner le « P.S » du principal, à savoir sa responsabilité au pouvoir. En l’occurrence le P.S (la « gauche plurielle », lol) avait mis les bouchées en justifiant (et en y participant) l’impopulaire politique de privatisation à tout va. Après, si l’on considère que c’est un problème, on peut en finir avec l’hypocrite illusion de la pluralité et consacrer définitivement le modèle américain qui est la même illusion mais à un degré moindre. On y est de toute façon même si ce n’est pas encore assez flagrant pour les plus naïfs d’entre nous.

       
  • #2719561
    Le 6 mai à 13:50 par dédé
    Éric Zemmour à découvert

    Hier soir dans "Face à l’info" le Z a encore massacré une citation de Chateaubriand à propos de la mort de Napoléon : " Bonaparte rendit à Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine " . A chaque citation massacrée Bolloré-Goldschmitt devrait lui faire sauter 20 000 euros de sa fiche de paie, au moins .

     

    Répondre à ce message

  • #2719601
    Le 6 mai à 14:58 par ladko
    Éric Zemmour à découvert

    A découvert peut-être, mais pas à la banque...

     

    Répondre à ce message

  • #2719605
    Le 6 mai à 15:07 par Paul82
    Éric Zemmour à découvert

    Zemmour est-il en service commandé ou bien sous influence ?

     

    Répondre à ce message

    • #2719616
      Le 6 mai à 15:31 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Les deux, mon général ! Il est un agent du système stipendié par lui...

       
  • #2719619
    Le 6 mai à 15:40 par Système
    Éric Zemmour à découvert

    Ne pas tout lui mettre sur le dos. Certes il est habile mais les problèmes existaient bien avant sa mise en orbite médiatique. Le vrai problème, c’est le refus des extra -européens maghrébins et subsahariens de rejoindre la Modernité - d’où la sur délinquance, le refus de la culture française et européenne, le taux de chômage élevé et les quartiers crades ; et de cela, Zemmour n’est pas responsable. Les Rebeux doivent faire leur auto critique. Pourquoi la criminalité grandissante ? Pourquoi les quartiers systématiquement dégradés et le taux de chômage très élevé ? Poser ces questions permettra de faire retomber la pression ... après, suivant les réponses, nous verrons bien ...

     

    Répondre à ce message

    • #2719666
      Le 6 mai à 17:15 par nono
      Éric Zemmour à découvert

      oui c’est vrai mais pourquoi Zemmour et la droite compatible ne parlent jamais de la délinquance Gitane/manouche qui eux sont majoritairement criminogènes par proportion à leur nombre, Pourquoi ne dénoncent-ils pas l’immigration Est-européene qui est elle aussi criminogène ? (mafia,vols, drogue, réseaux de prostitutions ) je n’ai encore jamais vu de réseaux de prostitution arabe, contrairement aux Noirs, Chinois, Slaves....

       
    • #2719687
      Le 6 mai à 17:54 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Nono..,
      Tu marques un point. Mais tu ne réponds pas au problème arabo-musulman pour autant...
      _7, 8 ou 10 Millions de Maghrébins, musulmans qui plus est, et rétifs à la Modernité , ça se voit comme le nez au milieu du visage. Et les Gzulois réagissent instinctivement et émotionnellement à ce problème. Le fait qu’il y ait un marionnettiste en chef ne disculpe pas pour autant les marionnettes de leur responsabilité...

       
    • #2719693
      Le 6 mai à 17:58 par Nadia
      Éric Zemmour à découvert

      Personne n’a dit que Zemmour inventait des problèmes mais ses analyses sont faussées, ses constats biaisés, ses solutions n’en sont pas.
      Enfin, ceux de ses patrons plutôt.
      Il n’apporte rien.
      Au contraire, il embourbe le public. Bon, c’est un peu pour ça qu’on le paie, surtout ne pas permettre que les gens y voient plus clair...
      Concernant les immigrés, ils sont trop nombreux et n’ont plus de modèle auquel s’identifier en France, pour commencer. Enfin si, un : le modèle communautaire anglo-saxon.

       
    • #2719734
      Le 6 mai à 18:46 par Eric
      Éric Zemmour à découvert

      « Le vrai problème, c’est le refus des extra -européens maghrébins et subsahariens de rejoindre la Modernité »
      Celle-là c’est la meilleure ! Le pire c’est que le coup de la « modernité » vous l’avez déjà fait celui-là.
      La situation actuelle, reflet de la modernité (à l’image de votre niveau intellectuel dont on se demande comment il est possible que lui non plus ne fasse pas d’envieux), on fait plus vendeur dans le genre ! Vous ne vous arrêtez décidément jamais !
      P.S : C’est sûr que coller l’immigration et toutes sortes de problèmes sur le dos des immigrés (enfin, de certains immigrés !), ça on peut et ça fera retomber la pression, pour sûr ! Zemmour et des cohortes d’ânes bâtés volontaires y travaillent.

       
    • #2719745
      Le 6 mai à 19:03 par Nadia
      Éric Zemmour à découvert

      Système,
      au sujet de la responsabilité des cibles de Zemmour, vous avez raison.
      Youssef Hindi a donné un ligne de conduite à suivre, qui est, si j’ai bien saisi, ne jamais se (laisser) confronter aux Français de souche.
      Exactement ce que le pov Chaambi essayait de faire avec lui lors de cet horrible débat diffusé par ER, en bon animal domestique de la Licrade et SOS Racisme.
      C’est aussi le message initial que Soral a fait passer auprès des maghrébins en France.

       
    • #2719798
      Le 6 mai à 20:41 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Éric... cette question du refus de la Modernité est centrale..,les Maghrébins prétendent à l’universel et pourtant ils refusent l’outil , la clé qui est la Modernité, justement. Comment expliquer autrement les échecs répétés de cette communauté depuis 40 ans, et sa mauvaise réputation (universelle pour le coup ) ? Si vous avez des explications , je suis impatient de les lire ...

       
    • #2719842
      Le 6 mai à 21:55 par nono
      Éric Zemmour à découvert

      système

      Pardon ??? 7 à 8 millions de maghrébins musulmans ?? comment pourrait-il y avoir 7 à 8 millions de maghrébins Alors que les musulmans dans leur majorité ( toutes ethnies confondues) sont entre 6 et 7 millions ???

       
    • #2719848
      Le 6 mai à 22:02 par VIVACHAVEZ
      Éric Zemmour à découvert

      "Le vrai problème, c’est le refus des extra -européens maghrébins et subsahariens de rejoindre la Modernité".

      Je reconnais être assez réfractaire à ces cultures. Cependant, il faut être prudent quand on parle de modernité. La modernité n’empêche pas le chômage et certains quartiers d’être "crades". Enfin, pour certains, la modernité (je ne vous accuse pas de le penser) c’est la gay pride de Tel Aviv, vous m’excuserez donc de déclarer forfait.

       
    • #2719861
      Le 6 mai à 22:28 par Gauthiet Perlouze
      Éric Zemmour à découvert

      @Système,le vrai problèmes des Maghrébins et Noirs africains ayant grandi en Grance est justement d’avoir TROP REJOINT LA MODERNITÉ dans ce qu’elle a de plus décérébrante et aliénante,d’où leur délinquance endémique et leur cerveau hypnotisé par le fétichisme de la marchandise et ce bien plus qu’au Bled où l’attitude tapageuse et la mise en avant ostentatoire des signes de richesse est plutôt mal vue.
      Hier dans mon quartier un dealer s’est fait renverser par une fourgonette:il traversait au rouge,casquesur les esgourdes et nez dans son i-phone,probablement à l’affut d’une commande mirobolante ou d’un texto d’une bimbo rencontrée sur Instagram...
      Certes leur background culturel et religieux les empêchent de se vautrer dans la loghorée ripoublicaine,cela n’en fait pas moins,pour la plupart,
      des colonisés par l’impérialisme culturel américain et des abrutis comme les autres...

       
    • #2720014
      Le 7 mai à 09:20 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Vivachavez....
      La Modernité, ça va bien au delà de la Gay pride...
      La Modernité, celle basique, consiste d’abord à en maîtriser les outils les plus élémentaires ( la maîtrise de la langue et de la culture du pays, la faculté à s’intégrer dans le tissu socio-économique, la capacité à résister dans la mesure du possible à la propagande etc,). Il faut d’abord maîtriser la Modernité pour prétendre la contester et, peut-être, la dépasser...

       
    • #2720022
      Le 7 mai à 09:35 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Gauthier.,,
      Les Maghrébins n’ont pas rejoint la Modernité puisque bien souvent ils n’en maîtrisent pas les outils ( par exemple la langue et la culture du pays ). Ils sont fascinés par le reflet de la dite Modernité ( Les fringues, le bling bling, Instagram etc, ), mais vivent en réalité en périphérie de celle ci. Comment reconnaître un quartier ou une population exclue de la Modernité ? Eh bien, personne ne veut en être...

       
    • #2720087
      Le 7 mai à 11:35 par Eric
      Éric Zemmour à découvert

      Cette capacité à raconter n’importe quoi est aussi impressionnante qu’intarissable. Mention spéciale à la « réputation » universelle (sic), concept qui envoie du lourd en termes de pertinence et de réalisme. Faudrait demander son avis à E. Zemmour sur le tribalisme. Il va bientôt nous parler des droits de l’homme si ça continue.

       
    • #2720978
      Le 8 mai à 17:39 par Surnom
      Éric Zemmour à découvert

      Si la modernité était bonne, la France ne serait pas dans cet état. Cette modernité vantée à tout va est bien celle qui a massacré la tradition à savoir le catholicisme l autorité patriarcal, à mis en place des concepts sociétaux relativistes, l enrichissement par l usure et l exploitation etc... Apparemment vous en redemandez, c est justement ce que l on souhaiteraient
      freiner...Si la modernité consiste à comparer la machine à vapeur et les satellites ou les progrès médicaux, oui elle existe.

       
    • #2721072
      Le 8 mai à 20:58 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Surnom...
      L’un des tout premiers critères qui permet d’évaluer si un peuple est raccord avec son temps, c’est celui de la propreté. Alain Soral lui-même rapporte de son séjour en Algérie l’extrême saleté des rues. Comparez donc avec l’Europe ou l’Asie du Nord...idem pour la maîtrise de la langue et de la culture du pays.
      Invoquer systématiquement la Gay Pride ça revient à botter en touche pour éviter les questions qui fâchent,,,

       
    • #2721237
      Le 9 mai à 09:04 par Eric
      Éric Zemmour à découvert

      « Invoquer systématiquement la Gay Pride ça revient à botter en touche pour éviter les questions qui fâchent »
      Il n’a en rien focalisé sur la gay-pride ! Seul un autre commentateur l’a évoquée parmi d’autres choses. Il n’y a que vous qui coincez ici, et à tort.
      Focaliser sur les « questions qui fâchent » au détriment d’une vision plus globale, c’est cela qui consiste à passer à côté du réel dans sa complexité au profit du simplisme, de la caricature et de l’idéologie. Une manière parmi d’autres de passer à côté du sujet ou de botter en touche. Encore raté.

       
    • #2721261
      Le 9 mai à 10:11 par Système
      Éric Zemmour à découvert

      Éric...
      la critique de la Gay Pride est sous entendue ( et elle arrive bien assez tôt, de toute façon), personne ne répondant aux questions de fond : la religion est elle un obstacle à la Modernité ? Pourquoi les rues des villes du Maghreb sont elles crades ? Et nos banlieues ? Tout ne s’explique pas par des complots ! Pourquoi les Rebeus ne donnent ils pas, ou rarement, des prénoms français à leurs gosses ? J’attends vos explications...

       
    • #2721298
      Le 9 mai à 11:17 par Nadia
      Éric Zemmour à découvert

      Système,
      ah les prénoms, cela demanderait une étude sérieuse.
      Dans les nombreux couples franco-maghrebins, les prénoms passe-partout du type Inès, Sophia, Sonia, Sabrina pour les filles sont courants. Chez les garçons Adam ou Elies. Ce sont aussi des prénoms qui ont une sonorité plus douce aux oreilles françaises. D’ailleurs, de nombreux maghrébins les plébiscitent aussi, ici et là bas.
      On ne peut pas focaliser sur les "Mohamed" sans mettre cela en lumière.
      Pour ceux qui ont un grand-parent originaire du Maghreb, point de prénom arabe, ni exotique. Je connais des Paul et Alexis qui ont un grand père tunisien ou algérien.
      Concernant les déchets jetés dans la rue, si les gens ne prennent pas la peine de faire ce qu’il faut pour édifier patiemment et collectivement leur état chez eux, comment peut il en être autrement en France ?
      C’est bien le probleme de l’immigration qui n’apporte rien de bon au pays d’accueil ni de départ.
      Sachez tout de même que des gens là bas sont sensibilisés même en milieu rural à ce problème car il se pose avec acuité.

       
    • #2721635
      Le 9 mai à 23:21 par Eric
      Éric Zemmour à découvert

      En effet @Nadia. Et s’il n’y avait encore que ça ! Encore une fois il prend la partie pour le tout, ce qui est évidemment une approche grossière. Et de faire semblant d’attendre des explications alors qu’il passe allègrement et systématiquement au-dessus de tout ce qui lui est opposé.

       
  • #2719707
    Le 6 mai à 18:17 par Ezra
    Éric Zemmour à découvert

    Monsieur Feltin-Tracol n’est pas n’importe qui, c’est une pointure concernant la Révolution Conservatrice Allemande (la KR).

     

    Répondre à ce message

  • #2719710
    Le 6 mai à 18:20 par Snayche
    Éric Zemmour à découvert

    La France, fille ainée de l’Eglise (ayant pour origine un sémite du nom de Jésus fils de Marie), et carrefour entre l’Europe, les Etats unis et le maghreb (et donc en partie entre l’orient et l’occident) devra choisir un retour naturel vers le christianisme authentique (proche de celui catholique ou orthodoxe, et de l’islam authentique) que ne représente certainement pas Zemmour ou de continuer dans une laïcité sioniste que certains français prennent pour leurs valeurs à défendre mais qui ne relèvera pas le pays.
    Tout était, est et demeurera une question de spiritualité. Désolé, c’est l’essence du but de la vie, le reste c’est du blabla et du vent.

     

    Répondre à ce message

    • #2719934
      Le 7 mai à 03:30 par vanhonsebrouck
      Éric Zemmour à découvert

      Je suis entièrement d’accord avec vous
      Il faut des cadres de vie même si on est pas d’accord
      Les appliquer sans se poser la question si s’est bien ou mal
      Le cadre chrétien était uns sorte de formule magique pour le pass sanitaire de l’âme.
      Certes en aveugle mais tout le monde avait sa chance

       
  • #2719942
    Le 7 mai à 04:30 par Kal
    Éric Zemmour à découvert

    Zemmour est habile. Il y a ce qu’il dit et ce qu’il ne dit pas. Il dit des vérités et en cache d’autres. C’est le tri opéré entre le révélé et le dissimulé qui fabrique une opinion, donc une vision de la société "au service de" !

     

    Répondre à ce message

  • #2719991
    Le 7 mai à 08:24 par PLB
    Éric Zemmour à découvert

    Si Zemmour se présente j’ai peur qu’il en soit fini de la France:Macron sera réélu.

     

    Répondre à ce message

  • #2721805
    Le 10 mai à 11:34 par Atos, Portos et Aramis...
    Éric Zemmour à découvert

    Que Zemmour soit l’héritier/promoteur d’une droite ouvertement sioniste, est-ce que ca dérange vraiment les nationalistes français ?

    Excepté une toute petite poignée je n’en suis pas si sûr.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents