Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Jovanovic : "Macron est coincé par la dette"

À lire chez Kontre Kulture :

Pierre Jovanovic, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2125799

    Quand on est coincé par la ( voire les ) dette (s ), on arrête d’emprunter.
    Si les préteurs continuent de prêter, c’est tant pis pour eux en cas de problème.

     

    • #2125968

      T’inquiète pas pour les préteurs, ils n’ont rien à perdre.
      Ils se sont déjà gavés comme des porcs sur le dos du peuple, et l’argent qu’ils continuent à prêter c’est de la fausse monnaie virtuelle, juste des zéro sur un ordi, donc ils s’en foutent complètement de prêter des milliards qui ne leur coûtent rien.
      Non seulement on devrait ne plus les rembourser, mais on devrait aussi les juger et les condamner à rendre tout l’argent qu’ils ont volé.
      Pour faire ça, il nous faut un président qui a des couilles, c’est à dire pas une lâche tapette comme Macron, ou comme tous les autres traîtres.


    • @Steff de Mars
      Non, il faut pas un président aux grosses couilles mais le RIC !
      Parce qu’un président, ça s’assassine, ça se torture, ça se menace, mais c’est pas possible de faire ça à toute la population...
      Il faut en terminer avec la démocratie représentative qui n’est qu’un nid pour la corruption...

      à méditer...


    • #2126377

      @Gael Attention à ne pas en faire l’alpha et l’oméga ! parce que sinon le RIC va devenir un énième enfumage. On ne peut décemment faire appel au peuple pour tout, c’est le devoir d’un dirigeant de prendre ses décisions pour le bien du pays, ce que seul un patriote peut faire.


    • #2127229

      On ne peut décemment faire appel au peuple pour tout,




      ah bon ? les gens sont trop cons ? des sujets sont trop complexes, et s’ils le sont : pourquoi le sont-ils si ce n’est pour te donner raison ? crois tu qu’un député y comprenne plus que toi ? l’efficacité se trouve toujours dans la simplicité donc simplifions.
      allons, t’es encore dans la dialectique du gamin qui n’ose pas encore envoyer chier les grandes personnes sauf que tu es majeur et vaciné depuis belle lurette.
      Et puis de quoi tu te plains, Macron est justement là pour faire le boulot à ta place.


  • Bingo ! Merci à Monsieur Jovanovic, c’est exactement ce que je disais en réaction dans un précédent article en évoquant le fait que E. Drouet avait « bizarrement » appelé après sa garde à vue à déclarer la manifestation par avance. « Erreur » fatale.


  • #2125816

    par ruiné par la banque mais ruiné par les services publics qui vivent d’emprunts à la banque. Très très grosse nuance.

     

    • Non non cher ami, c’est bien "ruiné PAR LES BANQUES" car avant la loi de finance 73 les emprunts d’état ne se faisaient pas sur les marchés privés qui font vivre les banques, mais par les dépôts d’épargne des citoyens. C’est donc bien les banques qui créent les dettes dites "publiques" par le forçage d’emprunts privés avec taux d’intérêt.

      Doit-on rappeler ici que l’USURE et un crime et qu’il était interdit pendant des siècles par la plupart des sociétés fussent-elles antiques ???

       

      • #2125852

        donc ni les banques ni les services publiques.. remontons a "la cause des causes" pour citer chouard, c’est donc coince par la loi 1973.. qui a ete votee’ para une assemblee soumise au lobbies car pas assez de contre pouvoirs


    • #2125841

      La nuance n’est pas de mise , puisque qui finance les services publics ? Certes vos impôts , mais ils ne suffisent pas , C’est donc la " banque " qui raffle la mise !
      et qui dirige les services publics ? Si ce n’est " l’état " !
      Nb : en plus ces services publics ( d’état particulièrement ) , sont exsangues , et brillent toujours davantage par une désertification des territoires !
      Ps : donc vous payez toujours plus , pour moins de services ! ( affligeant ) .


    • #2125859
      le 17/01/2019 par envolees-des-incultes
      Pierre Jovanovic : "Macron est coincé par la dette"

      Non, non, ruinés et asservis par les deux, dans un jeu de dupes auquel se sont également livrés les (((politiques)))) et la confrérie des cyclopes.

      Ils ont continué de pomper du pognon, et tentant d’en profiter au max, eux et leurs (((amis))), tout en justifiant notre aliénation toujours plus grande, notre appauvrissement croissant, la baisse constante de notre qualité de vie, de notre santé, avec un argument économique, qui n’est que de la flûte pour demi-cerveau.

      T’emprunte du vent. T’es endetté en vent. La dette, c’est comme les promesses. Ça n’engage que ceux qui y croient. Du moment que t’as la puissance requise pour envoyer paître les racketteurs et les voleurs financiers, t’es à l’abri.

      Pfff. Tiens, voilà les intérêts de la dette pour ce mois. Allez, je suis grand prince, voila une rallonge pour le personnel : pfff.

      Je me demande si ma générosité finira par me perdre...


    • Là je crois qu’on touche le fond.


    • #2125907
      le 17/01/2019 par envolees-des-incultes
      Pierre Jovanovic : "Macron est coincé par la dette"

      Les banques, c’est l’outil pour escroquer, l’économie, c’est l’histoire pour endormir les enfants, il reste à foutre la main sur les commanditaires . . .

      Au delà des apparences, percevoir l’essence des maux, ça requiert quelques qualités.


    • #2125915

      les services publiques n’ont jamais ruiné un pays, en revanche l’absence de services publiques ruinent des gens, voire des populations entières.


    • #2125974

      On vit d ’emprunt donc de planche à billet ; on pourrait faire de la planche à billet publique ( interdit par la loi de 73 ? OK ) mais on fait de la planche à billet privée ce qui permet à des milliardaires de la secte des "intermédiaires " de prélever leurs intérêts et intérêts composés . . . et avec ce pognon de DIRIGER le monde (en achetant , corrompant les marionnettes politiques qui détruisent la démocratie , les médias qui manipulent l ’opinion jusqu ’ à phagocyter les structures étatique et de lancer des guerres pour les intérêts de la secte . Tout cela conduira à une montagne de dettes qui éffondrera le système bien sûr mais la secte compte bien contrôler cet effondrement et en ressortir par le haut .. Les dettes (irremboursables ) seront éffacées à un moment et l ’ inflation atteindra des sommets : les millionnaires rejoindront les classes moyennes riches et les classes moyennes seront renvoyées à deux étages sociaux plus bas mais entre temps les banksters (0,01 ou 0.001 auront) acheté toutes les richesses matérielles du monde grâce à leur rapines d ’intérêts et leur planche à billet : ils seront les propriétaires du monde et les humains leurs locataires précaires . Et Jerusalem sera capitale du monde selon la prophétie .


    • #2125990

      Pour mettre un peu d’ordre dans ce débat, je vous recommande les vidéos de Benoît Odile sur la bulle et la dette :

      Acte 1 - https://www.youtube.com/watch?v=Vka...
      Acte 2 - https://www.youtube.com/watch?v=qWi...

      Vous pouvez passer directement à l’acte 2 pour connaître les causes de la dette. Pour les plus courageux, l’acte 1 définit les termes employés dans la seconde partie.

      J’y ai même appris que la loi de 1973 n’a rien à voir dans l’affaire. Il n’en va pas autant du traité de Maastricht, lequel interdit les avances et prêts de la BdF à l’état depuis 1993. Ça va en surprendre plus d’un.


    • #2126591

      Oui, ne surtout pas attaquer le monothéisme de l’argent, la sainte économie, la foi démocratique, l’église bancaire, la prêche médiatique, le clergé politique et la finance pontificale. Le problème ce sont les services publiques...


  • #2125827

    Pierre Jovanovic, une bouffée d’air frais dans ce monde étouffant.


  • #2125875

    Ces banquiers nous ont tous réduit en esclavage par la création monétaire :

    - L’argent se crée lorsque vous venez leur en demander : le banquier porte alors une ligne au crédit de son compte, la sienne et une au débit, la vôtre. Avant la somme n’existait pas, c’est VOUS qui venez de la créer. Les fonds ne vous sont pas prêtés, ils ne viennent pas d’ailleurs, c’est VOUS qui venez de créer l’argent chez le banquier dès lors qu’il la met à son crédit et au débit de votre compte

    - Au même instant que vous venez de créer l’argent pour le bilan de sa banque, vous vous êtes engagé à le rembourser (en fait à lui apporter la somme) et à le rémunérer PAR VOTRE travail : ce sont les intérêts. En effet, le banquier lui n’a rien à faire, il attend derrière son bureau que par votre sueur tout au long de votre vie, vous lui payez la somme que vous vous êtes engager à LUI verser et en plus les intérêts pour le remercier de votre mise en esclavage. Si vous êtes dans l’impossibilité de le laisser vous voler (au cas ou vous ne voulez plus ou ne pouvez plus travailler) vous vous êtes par ailleurs engagé à vendre votre maison pour lui payer SES intérêts. Comprenez-vous la perversité du système ? La gigantesque escroquerie ? C’est VOUS qui créez l’argent (PAS LUI) par VOTRE travail et en plus vous le rémunérez pour que LUI ne travaille pas. Et si vous arrêtez le jeux, sa rente sans prise de risqului est quand même assurée par la saisie

    - Les banques ont obligé les gouvernants à créer l’impôt sur le revenu pour se garantir que vous allez toujours payer

    - Les banques ont obligé les gouvernants à ce que votre salaire ne vous soit plus versé directement pour que vous puissiez en disposer librement, mais qu’il soit viré sur un compte bancaire. Autrement dit c’est le banquier qui perçoit votre salaire sur SON compte, se sert en premier, et vous autorise selon SES conditions à utiliser le reste

    - Les banques ont crée la DETTE pour esclavagiser les peuples en corrompant les gouvernants pour qu’ils acceptent légalement de les laisser fabriquer l’agent et en empêchant les banques publiques de financer les crédits publics dans l’intérêt des peuples. Depuis 1913 aux USA ,1973 en France entériné par article 104 Maastricht

    - Les banquiers en 2008 ont sauver leurs fesses en obligeant les gouvernements à privatiser leurs pertes dues à leur spéculation. Ils ont été renfloués par VOTRE argent : leurs fautes sont payées par VOUS seul mais les milliards des commissions versés leur restent


  • Si "jupiter" est coincé par la dette ,c’est pas en faisant les poches des Français qu’il va se décoincé ,là par contre il a de forte chance qu’il se fasse enterré.


  • #2125909

    Il faut faire comme Benito Mussolini, brûler la dette.Mais après avoir fait ça on a vu comment il a terminé. Il serait donc prudent de brûler aussi les hommes de l’ombre responsables de tout ce binz.


  • #2125917
    le 17/01/2019 par Francois Desvignes
    Pierre Jovanovic : "Macron est coincé par la dette"

    Normalement on devrait respecter au moins quatre règles en matière monétaire :

    - la création de monnaie (le droit de battre monnaie) est un droit régalien puisqu’il est un des attributs de la souveraineté et donc comme tel ne devrait pas être délégué à des personnes privées.

    - le créateur de monnaie (le Roi) ne peut pas être prêteur (banquier) même à lui-même si le banquier (prêteur) ne peut pas être créateur de monnaie (Roi) : les deux fonctions de création et de prêt sont des monopoles du Roi d’une part, du secteur privé d’autre part.

    - Si le secteur privé est seul banquier, alors tout le secteur privé doit pouvoir prêter à l’État et l’État n’est pas tenu de réserver ses emprunts au secteur bancaire et peut choisir de lever ses fonds d’emprunt dans le public :c’est d’ailleurs ce qu’il devrait faire prioritairement, afin que l’argent emprunté, le service des intérêts et toute la vie du prêt public reste dans le pays émetteur de l’emprunt.

    - Enfin, le prêt à taux zéro doit être interdit car le prêt est un contrat à titre onéreux
    et non gratuit, et permettre son offre à titre gratuit créé un anachronisme sur le marché et un acte de concurrence déloyal au profit du plus fort, qui offrira des prêts à taux zéro le temps de ruiner ses concurrents pour se rattraper ensuite une fois sa position de monopole acquise.

     

    • #2126126

      Tous les prêts doivent être à taux zéro car si tu peux prêter sait que tu n’est pas dans le besoin, pour la personne physique, contrairement à l’emprunteur dans un monde normal qui ne tourne pas autour du marché et du gain de l’argent. Quand au besoin de l’état, les riches sont sommés de faire leur devoir patriotique, sans intérêts, pour le bien acquis dans la société et la garantie de leur avoir par ce dit état.


    • #2126595

      Commentaire très intéressant, merci à François Desvignes.
      Et @ Mohammed, le prêt à un individu ou à une société ne doit pas être à taux zéro, car le prêteur ne vous doit rien, ni son temps, ni son argent, d’autant plus si vous considérez que vous, vous ne lui devez rien.
      Par contre, l’emprunt peut être forcé par le roi sur un riche particulier ou une riche société, pour l’intérêt commun, en cas d’urgence. A taux zéro ou à faible taux, ça se discute.
      Les bons intérêts font les bons amis. Le roi est là pour que tout aille mieux, tempérer les ardeurs et convoitises, encourager le travail et veiller à ce qu’il soit correctement rémunéré, avec espoir de gagner plus par son mérite.


    • #2126640

      qu’est ce qui justifie l’intérêt ? le risque or quel est le risque quand un état se prête à lui même et que l’argent ne coûte rien à produire. pour un état le seul risque est l’inflation si l’emprunt n’a pas été productif. inflation facilement enrayable si l’état à la mainmise sur sa monnaie et donc la possibilité de détruire celle qui se trouve en excédent.
      l’usure c’est la mort de l’humanité.


    • #2126657

      @ilaraison : vous êtes un communiste !
      le prêt à taux zéro est un pléonasme : le bon sens voudrait que si l’on prête à qquun que ce soit avec plaisir et sans gage de retour. Prêter sans recevoir, voilà une belle valeur à laquelle notre société usurière devrait justement emprunter à taux zéro, et permettre ainsi de redorer la valeur du travail. N’oubliez pas que rien ne vous y oblige...


  • #2125930
    le 17/01/2019 par Aymard de Chartres
    Pierre Jovanovic : "Macron est coincé par la dette"

    Macron est au service de la banque et donc de la dette. Il n’est absolument coincé en rien, sauf à sa position de valet auprès des maîtres de la haute finance internationale qu’il sert avec zèle et détermination.


  • #2125935

    Giscard est toujours vivant non ? Il faudrait aller lui demander pourquoi il a fait mettre en oeuvre la loi du 3 janvier 73 ! De même je n’ai jamais entendu Macron répondre à une question concernant le système financier ! Il ne connait rien en ce qui concerne les géomètres mais il doit s’y connaître en banquiers non ??

     

    • #2126659

      la raison officielle donnée en son temps par Giscard c’est d’empêcher les politiques de faire n’importe quoi (emprunter pour tenir des promesses impossibles à tenir sans un déficit budgétaire ; l’idée étant que donner le pouvoir de la création de la monnaie au marché (aux banques privées), les banques seraient plus regardantes sur le remboursement de la dette et donc moins propices à prêter sans garantie de résultat (alors que pour un politicien c’est plutôt : après moi le déluge..... Giscard dixit). argument totalement foireux puisque les banques se contrefoutent du capital, elle ne cherchent qu’une rente à vie et la meilleure preuve de ce que j’avance est l’histoire de la première banque centrale de l’histoire ; la banque d’Angleterre, : octroi d’une dette perpétuelle, intérêt 6% pas de remboursement du capital envisagé (et Giscard issu d’une famille de financiers tous aussi pourris les uns que les autres le savait parfaitement.


  • #2125967

    Commentaire trouvé sous une vidéo Youtube, relatif aux violences policières :

    Message à caractère informatif : Tout d’abord un petit coucou a mes anciens collègues de travail qui doivent me lire et qui vont hurler à la trahison parce que je donnes au peuple des "armes" contre eux , ma réponse : si t’es pro gars, tu risques rien.

    Je me pressente Stephane C. 43 ans, père de famille, gilet jaune et ancien policier. J’ai connu les émeutes de 2005 et aussi la crise du CPE de 2006 , et j’ai fait deux ans de MO. Les connaisseurs (cc les RG) verront que je suis ce que je prétends avoir été, les autres diront fake news. Nous allons parler des violences policières :

    Un gardien de la paix est dépositaire de l’autorité publique, ce qui veux dire :
    - Vous devez obtempérez à ces instructions (ex:circulez !) et peux si vous n’êtes pas gentil(le) utiliser la force pour vous faire cesser une infraction (refus d’obtempérer aux consignes données, délits etc)
    - Il doit aussi utiliser la force strictement nécessaire a l’encontre d’un individu et cesser toute violence quand l’infraction est "terminée" (en gros quand tu as les menottes ou tu te laisses faire ben faut pas taper monsieur l’agent.). Toute violences a votre encontre quand vous êtes à terre (roule boule hein, pas en train de donner des coups de pied) menotté ou coopératif, relève d’un usage excessif de la force mais aussi si vous vous rebellez, il peut utiliser la force pour se défendre ou vous stopper mais doit arrêter une fois qu’il vous a maitrisé (le rêve) ou que vous êtes plus docile.

    Vous être témoin de violences policières :
    - Vous pouvez filmer car les policiers sur la voie publique font partie du mobilier urbain (oui oui vous avez bien lu) donc ils ne peuvent pas vous dire d’arrêter de filmer ni vous obliger a efface le contenu.
    - Vous pouvez leur demander leur RIO ou leurs matricules (10% de chances de réussite par contre et je suis gentil) afin de dénoncer les faits une fois les choses calme (intervention terminée)
    - Le plus sûr et efficace : notez bien l’heure et le lieu et vous tenez a distance, observez ce qui se passe pour être capable de raconter tout lors de votre déposition, n’intervenez pas, même si c’est dur, car cela va se retourner contre vous, a coup sûr !

    Vous êtes victime de violences policières :
    - Même en étant auteur de délit vous avez des droits, vous pouvez...

    La suite est là, sous la vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=j7_...


  • #2125977

    Quand Macron (et les autres avant lui) parle de réformes, il faut comprendre combines pour gratter encore plus de fric.
    Son job, c’est de soutirer du pognon au peuple pour le filer aux banques.
    C’est exactement le même système que la mafia.


  • #2126103

    Et bien , on va le décoincer par la tête .


  • #2126189

    Macron et sa bande de banquiers, depuis le début du mouvement des gilets jaunes, interdisent le droit de manifester en jurant le contraire sur tous les plateaux télé complices.
    C’était prévisible, car face à un tel système pervers, si vous baissez une seule fois la garde, comme Lucien Cerise le dit : si votre adversaire passe hors de votre champ d’attention, de votre méfiance, ben vous allez vous faire flash-baller, matraquer, envoyer en justice sur la base de faux témoignages, de trouble à l’ordre public, d’incitation à la haine, etc. jusqu’au moment du contradictoire, vous aurez à répondre, à vous débattre dans cette boue ripouxblicaine avec de lourdes conséquences et séquelles irréversibles.
    Si vous baissez la garde une seule fois dans un tel système alors vous êtes mort : regardez l’acharnement sur Dieudonné, Alain Soral, c’est résultat de cette haine qui dénie l’existence de l’autre qui dérange, cette liberté d’expression virile.
    Aussi et pour gagner du temps, autant passer de suite dans une attitude défiante et agressive : à chaque coup, vous répondez deux fois plus fort, ce que Christophe Dettinger a magnifiquement démontré et là ces tordus vous respectent car ils prennent peur, ils reculent : remarquez ce Christophe qui, après avoir repoussé l’assaut des CRS, baisse les poings en se mettant de côté, ce n’est pas un violent, il n’a pas besoin de ça, loyal il l’impose, force le respect.
    Une bravoure que ces tordus n’auront jamais, au contraire, ils s’acharneront d’autant plus si vous tombez car ils en tireront du plaisir : ils s’attaquent aux retraités, aux enfants abandonnés, placés, migrants...
    Andrieux est un bon gros chien de guerre, récompensé par un fion de hamster, un imbécile, c’est sa manière de pratiquer son taf en dehors de toute règle : il devra désormais toujours regarder derrière lui, cela peut arriver à tout moment...

    "Il faut que les Français sachent que des personnes s’octroient le droit de nous écrire que nous devons mourir", témoigne un député menacé
    Après les coups de feu devant chez lui, le député de la majorité présidentielle, Bruno Questel, a reçu des menaces de mort.
    https://www.francetvinfo.fr/economi...

    L’élu de l’Eure écoutera mais restera en retrait du grand débat national.

    Voilà, c’est clair.

     

    • #2126387

      C’est nous qui sommes menacés et non ses députés comprador.


    • #2126746

      @Michelly58
      Ces comprador font caca comme tout le monde, sur des chiottes bien rivées au sol : le “dieu” Attali avec sa Positive Start-up a été filmé en train de faire la queue comme vous et moi dans une file d’attente pour prendre un avion low cost, il était seul, sans garde du corps. Ces comprador vivent dans de somptueuses villas et non dans un château dans le ciel ; le soir lorsqu’ils sortent de leur bureau, ils se retrouvent comme vous et moi sur un parking seul… Le coup de fusil n’a pas été tiré sur un Airbus volant à 30 000 pieds que je sache.
      J’ai déjà entendu ce genre de renonciation : faudrait-il se prosterner devant ce mot “comprador” ? Venant sûrement de leur ingénierie du renoncement pendant qu’eux ne cesseront de tester votre seuil d’acceptation, de vous agresser (chutzpah azimut, à gogo… sur la commode) pour vous faire gober n’importe quoi comme actuellement massacrer des gens pauvres qui bossent en l’occurrence les Gilets jaunes et en même temps se montrer clément à l’égard de dangereux délinquants, criminels comme les fichés S laissés libre comme l’air.

      Les Gilets jaunes ne renoncent pas eux : leur choc en retour est violent et totalement normal. Je parle de vécu au quotidien.

      Je fais finir par croire que le mot goy n’est pas si inapproprié que ça : comprador qui pourra et/ou voudra.


  • #2126193

    Si j’emprunte, je deviens redevable. Si je suis redevable d’une dette, je deviens soumis à mon emprunteur, c’est aussi simple que ça. Ce qui est dingue à comprendre, comment est ce possible que des malfrats se bidouillent un système bancaire leurs permettant de soumettre des Etats, donc des PEUPLES soumis, hallucinant !
    Merci M.Jovanovic


  • #2126208

    À propos de la Grèce , si justement citée par l’auteur , y a t’il eu une révolution ?? ...
    je pense que le peuple traverse une précarité toujours plus intense au fil du temps qui passe , y a t’il eu des revirements de politique étatique ? ... non , c’est toujours plus de misère , et on assiste à une espèce de résignation ambiante .
    En France , on prend le même chemin , sauf l’espoir que procure les GJ , mais la bas également , ils ne sont pas restés les " mains dans les poches " , et pourtant leurs politiciens qui devaient renverser la situation , sont désormais assujettis comme les anciens , à leur funeste Europe !
    Tout compte fait , l’Italie s’en sort mieux , ( pour l’instant ) , et il n’y a pas eu de révolution .

     

  • #2126374

    Que les Gilets Jaunes déclarent ou pas leurs manifestations, ils seront toujours considéré comme hors-la-loi par la République. Déjà déclarer une manifestation de Gilets Jaunes c’est une mission suicide et c’est les pousser à se jeter dans la gueule du loup, j’aimerais bien savoir qui est le traitre qui essaie de saboter le mouvement.


Commentaires suivants