Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour Esther Benbassa, seule la gauche Charlie a droit au blasphème

La sénatrice EELV Esther Benbassa a une version très réduite – à son propre camp – de la liberté d’expression et du droit au blasphème. C’est comme si seule la gauche Charlie pouvait en jouir, dans la grande filiation voltairienne, alors que les autres blasphèmes – ceux de droite ou, pire, d’extrême droite – sortiraient du cadre de la liberté d’expression et de la loi car il s’attaqueraient à des groupes ou à des minorités. Écoutons-la, car son discours est un concentré de croyances gauchiennes absolument contradictoires.

« Aujourd’hui nous jugeons les attentats de 2015 avec des personnes qui ont connu d’autres attentats aussi, donc nous connaissons profondément maintenant les méfaits de ces attentats non seulement sur les populations mais aussi sur les mentalités.

Aujourd’hui on assiste à une sorte de montée du racisme, d’antisémitisme, je sais pas si c’est une montée mais une sorte de, disons, de libération de la parole. Les caricatures publiées par Charlie allaient dans cette tradition du blasphème à la Voltaire. La liberté d’expression de la presse ne devrait jamais être touchée, c’est notre bien commun, mais de là à aller représenter des personnes vivantes qui sont là pour les montrer comme dans Valeurs actuelles avec ces chaînes de l’esclave, ben c’était arrivé à Obono, ou ce qui était arrivé à madame Morano, n’est-ce pas, en trisomique, ou être homophobe, on voit aussi qu’il y a une montée de l’homophobie, il y a une montée des extrémismes qui attaquent des personnes appartenant à tel ou tel groupe, cela n’a rien à voir avec Charlie.

Alors c’est pour ça on peut ne pas être abonné, comme moi, on peut ne pas lire Charlie, mais soutenir sa revendication de liberté d’expression et accepter le blasphème, le blasphème bien sûr en général il ne faut pas qu’il blesse non plus des personnes appartenant à telle ou telle religion.

Je crois que les journalistes devraient savoir comment faire. [...] Je suis dans la tradition voltairienne mais je suis aussi dans le respect des êtres humains, de leurs convictions, de leur religion, de leur couleur... »

Il n’en fallait pas plus pour déclencher une réaction du twitteur fou, Raphaël Enthoven, le fils de battu par son éditeur de père, le grand copain de BHL.

 

 

Mais alors, pourquoi Esther n’a-t-elle pas manifesté, comme elle le fait régulièrement (contre les Blancs méchants, pour les gentils migrants), quand Marine Le Pen a été représentée en étron par Charlie ? Ou qu’Alain Soral a été attaqué pour un dessin satirique (sans compter les autres procédures pas très voltairiennes) par les métastases du CRIF ? Charlie aurait-il tous les droits ?

Oui, parce que Charlie est en phase, tout bêtement, avec le pouvoir profond qui est d’obédience sioniste. C’est pourquoi Charlie peut cracher sa haine à la figure des musulmans et des patriotes, tandis que personne ne peut s’en prendre impunément à la religion dominante. Ce privilège est évidemment accordé pour diviser, une fois de plus, les Français. Il n’y a pas un mais deux humours en France : le bon, qui sied à nos véritables dirigeants parce qu’il s’en prend à ses ennemis idéologiques, et le mauvais, qui s’en prend aux vraies maîtres de ce pays. D’un côté on a la tolérance totale, l’impunité, de l’autre la tolérance zéro, la punité.

Que la liberté d’expression soit encadrée par des lois, pourquoi pas. Mais que ces lois soient les mêmes pour tous, et on pourra dire qu’on vit dans la même République, ou dans le même État de droit, pour ceux qui n’aiment pas cette République franc-maçonne, et il y en a de plus en plus. En attendant, tant qu’il y aura deux lois, une pour les élus, l’autre pour les damnés – pour reprendre l’expression de Primo Levi –, il n’y aura pas de justice. Et tant qu’il n’y aura pas de justice, il n’y aura pas de répit.

 

Archive : Esther le lendemain du 11 janvier 2015

« Je vais vous dire, dès qu’on touche aux libertés, on touche aussi aux minorités, donc aux juifs »

Charlie et la liberté d’expression unilatérale

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand cette "dame" s’exprime, c’est du dégueulis, quand elle réfléchit, c’est de la chiasse....

    Pardon des mots grossiers de bon matin - j’espère que tout le monde a déjà pris son petit-déjeûner dominical - je fais court....et je ne lui reproche pas son "physique", ça pourrait être pîre ! et c’est pas bien d’attaquer les gens sur leur allure, il faut rester sur le terrain - et au nîveau - de leurs idées !


  • #2540855
    le 06/09/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Pour Esther Benbassa, seule la gauche Charlie a droit au blasphème

    déjà, sa tronche, on dirait un clown

    quand j’étais petit, ça me faisait peur

    maintenant, je n’ai plus peur, mais ce n’est pas une raison

    pourquoi il y a des enfoirés qui viennent donner leur avis sur des trucs que personne ne leur a demandé ?

    Esther Benbassa
    non

     

  • Staline était pour la liberté d’expression...des staliniens.
    Les EELV Salade Tomates Oignons, n’échappent pas à cette règle.


  • #2540862
    le 06/09/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Pour Esther Benbassa, seule la gauche Charlie a droit au blasphème

    Esther Benbassa
    Freddy Krueger
    Jason Voorhees
    Michael Myers
    Leatherface

    on n’est pas encore en octobre, pour faire les masques d’Halloween


  • #2540882
    le 06/09/2020 par Mes deux seins sans frontières
    Pour Esther Benbassa, seule la gauche Charlie a droit au blasphème

    Putain, je savais pas que Desireless avait eu une fille, c’est Ribery le père, non ?


  • le summum de notre époque en matiére d’égalitarisme cosmique avec sur le terrain hexagonale pour la fine équipe le "Droit au blasphéme", et pour l’équipe qui joue à domicile "l’Interdiction de douter".
    arbitrage rothschild.

    quel match !


  • Regarder, écouter ces aristocrates de la nomenklatura blablater sur le codiv,l’antisémitisme,l’homophobie,le terrorisme islamiste (pas d’état ou d’entreprises)qui représentent 0,01% en victimes, à des années lumières des véritables problèmes sociétaux, c’est perdre non seulement son temps, mais aussi accorder à ces nuisibles prédateurs l’importance qu’ils n’ont pas.

     

    • Ce ne sont pas des aristocrates ! Ce sont des personnes sans noblesse.


    • Merci pour ce commentaire plein de bons sens !

      Les gardiens du Temple savent pertinemment bien qu’ils ont été démasqués depuis un bon moment. Pour contrôler cette masse consciente des racines du mal, ils nous oppriment via cette guerre bactériologique. Les gilets jaunes ont été honnis, tabassés et ostracisés. Et maintenant autour, des anti masques, pro Raoult, qualifiés de terroristes, criminels, nazis, homophobes.

      Non pour ne pas dire " j’ en***** " vos projets démoniaques du N.O.M avec comme capitale Wall Street, La City, Jérusalem, Silicon Valley, Bruxelles, Davos, etc...Ils nous (goyims) proposent une vie d’enfer dans ce bas monde ! : intelligence artificielle à outrance, transhumanisme, capitalisme débridé, dépravé, mondialisation, mondialisme, démocrature, appauvrissement, pensée unique, esclavagisme.

      Que le Seigneur vous maudisse ! : les fm, spéculateurs, oligarques, émiratis, journalistes meanstream, médecins et scientifiques ayant des conflits d’intérêt avec les gigantesques industries pharmaceutiques, médecins et scientifiques qui font l’autruche pour ne pas être radiés de l’Ordre des Médecins, voyous d’en haut (politiques) et d’en bas (racaille).


  • Esther et Raphael, ne veulent qu’une chose, jouir de leur reflet dans la petite lucarne. C’est porquoi quel que soit le sujet et à fortiori si ils n’y connaissent rien (comme raphael sur l’epidemiologie) ils se précipitent devant les cameras.
    A plus d’étaler leur égocentrisme a défaut de leur communautarisme, le problème c’est surtout qu’ils privent de parole ceux qui sont vraiment compétent et veulent l’interêt général contrairement à eux.


  • rien d’ étonnant, au contraire..c’ est bien ainsi que fonctionne, le gauchisme sociétal, calqué sur le judaïsme politique : il y a ceux qui dénoncent et il y a les autres !
    ceux qui dénoncent sont du bon côté, les autres sont les dindons de la farce..c’ est particulièrement flagrant pour des causes comme l’ écologie, la protection animale ou le féminisme etc...ou les accusés découvrent avec stupéfaction l’ ampleur de leurs crimes imaginaires.
    il est intéressant, de noter que malgré son embourgeoisement extrême, la gauche reste donneuse de leçons de savoir vivre, à qui est assez con pour avaler son baratin...et du cons, c’ est pas c’ qui manque !


  • Le blasphème autorisé, pourquoi pas . Mais pour quoi faire ? Ce genre d’idée ne peut naitre que dans des esprits malsains......Respecter les croyances des autres, c’est juste respecter l’autre.

     

    • Voyez-vous mon cher matador, vous tournez autour du pôt : ça ne veut rien dire votre histoire de respect. Si vous avez à faire à un triple-connard, vous avez le droit de lui expliquer certaines choses, pour atténuer son handicap. Aucun geste-barrière....hi hi hi ne permet de dissocier la liberté tout court du prétendu blasphème, qui sera toujours invoqué sous le moindre prétexte.


    • @Lérins.

      Matador a bien raison. Car c’est exactement la même stratégie utilisé contre la religion catholique par les même.

      L’islam ne fait que découvrir ce que nous avons vécus il y a 40 ans. La fin de la religion catholique en France.

      Les Eglise transformées en discothèque ou en hôtels voir pire en club de fitness. Vous dites quoi là dessus ?
      Mettre le Christ dans un récipient rempli d’urine c’est quoi ? Faire un "happening" ou on l’on jette de la merde sur la figure du Christ c’est quoi. ?
      Non le blasphème pour se faire de la pub et coller à l’agenda sioniste c’est sans moi.
      Ne varietur
      Lavrov.


    • @Bonjour Lavrov, votre commentaire tombe on ne peut mieux, et je vous en remercie car pour toutes sortes de raisons, j’ai un immense respect pour la tradition catholique mais on ne peut revenir au temps du lèse-majesté : que nous le voulions ou non, c’est ainsi.

      Si nous acceptons le blasphème en soi comme un droit fondamental de la liberté de penser et de s’exprimer, à propos de quel que sujet que ce fût, et quel que soit le degré du prétendu blasphème, les assassinats des journalistes de Charlie Hebdo sont les seuls véritables actes indépassables dans l’ignominie.

      Une photo représentant soit-disant Le Christ, trempée dans un verre de pisse, personnellement ça m’avait fait rigoler car je ne vois pas le lien entre un bout de papier servant de torche-cul, et l’immense tradition religieuse chrétienne.

      La légèreté avec laquelle a été traîtée Notre-Dame par les Catholiques qui en avaient fait un Disneyland médiéval, et s’apprêtaient à de gigantesques travaux pour "accueillir" plus encore de ces cohortes sans fin de touristes, qui ont fini par avoir raison de notre belle cathédrale, qui a fini par brûler, là me semble le véritable scandale impardonnable.

      Ce qui nous pend au nez - en revanche - c’est que nous ne puissions plus jamais dire un mot sur les adeptes de Krishna, les adorateurs de Ganesh, et autres handicapés de la cuisse gauche mais que seul la religion catholique - notre religion en un mot - soit la seule qui fasse l’objet d’attaques venimeuses, et qui passent comme allant de soi, pour toutes les raisons que nous avons si bien comprises ici, sur E&R.

      Je soumets ces quelques pistes, à votre réflexion. Il s’agit d’un point capital, à mes yeux. La liberté de penser, de s’exprimer, et donc prétendument de "blasphémer" doit être sans aucune concession.


  • Franchement,je la préférais quand elle chantait :"sans chemise,sans pantalon"Rika Zaraï !

     

  • #2541087

    Les personnes qui ont trois passeports différents (en l’occurrence français, israélien et turc) ne devraient pas pouvoir exercer de fonctions électives. Ce n’est juste pas possible, quelle loyauté avec ça ?

     

  • Soral chez Vérmus il y a plus de 10 ans : "oui, mais qui fait la liste ?".
    La question est vite répondue ©™ Dudu. Encore qu’on voit poindre une guerre de clans dans le clan visiblement.


  • Bon pis moi je veux bien qu’on s’entende sur le fait de ne pas attaquer le physique, mais vous êtes drôles vous, aussi, vous illustrez un article sur Esther Benbassa par une photo d’Esther Benbassa. Sur la Mecque c’est du manque de respect, ta race Monsieur.

    C’est comme si t’ouvres un bar, que tu l’appelles Le Pousse au Crime et que tu gonfles tes clients à leur répéter de boire avec modération. Franche vérité, manque de respect Monsieur, j’te jure.


  • Si le blasphème avait un visage....

     

  • C’est moi ou elle a une gueule de Joker la miss !


  • Le mieux pour nous est de faire et de laisser dire !

    Les représentants de la communauté des loupiotes jouent aux cartes et nous autours voyons le jeu par-dessus leurs épaules, et toutes leurs combines.
    [ bref, nous sommes au-dessus de cette fausse petite mêlée, mais chut ! ! ! ]
    Amen_


  • On dirait B.B...
    Bistouri.Botox.


  • C’est toujours la même chose avec la gauche décérébrée : moi j’ai le droit, mais pas vous ! tout ce qui est bien, bon, juste, démocrate, solidaire, c’est nous la gauche, mais uniquement pour la gauche ! Pour les autres, circulez, y a rien à voir...

    Une telle étroitesse d’esprit, qui dure depuis si longtemps, et qui s’étale si complaisement dans les merdias, ne soyons pas étonnés que tout (ou presque) aille de travers en France !



  • [...] accepter le blasphème, le blasphème bien sûr en général il ne faut pas qu’il blesse non plus des personnes appartenant à telle ou telle religion.




    Donc si le blasphème n’est plus la dérision jusqu’à l’injure du fait religieux et que l’on en revient au sens général, l’on peut donc injurier ses disciples et n’importe quelle autre personne au gré de n’importe quelle insinuations, dénigrement, ragot, toutes les perfidies et autres bassesses ? Non ? Parce que c’est le sens originel, très général, hein ?
    Ou le sens général se veut-il tout « sauf le sionisme », s’en dériser valant antisémitisme ?


  • C’est la championne du double discours, elle a d’ailleurs était bien par Messiha à 4’08
    https://www.youtube.com/watch?v=rtW...


Commentaires suivants