Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi Didier Maïsto, PDG de Sud Radio, a-t-il été banni de Twitter ?

Un signalement mystérieux a suffi pour que le compte d’un patron de radio soit éradiqué du réseau social Twitter. Lundi 1er avril 2019, Twitter lui signifie que son compte est suspendu provisoirement. Mercredi, la suspension est définitive. Son dernier tweet est celui d’un noyé :

« Mon ancien compte définitivement suspendu. Alors que justement j’appelais à la retenue et à la décence. Pas grave. Plus “on” voudra me faire taire, plus je ferai des petits, petits, petits ruisseaux. Orwell, c’est déjà demain. »

Qu’a fait le patron de Sud Radio pour mériter un tel sort ? La réponse est simple : il a défendu les Gilets jaunes sur son antenne et a donné une case à Étienne Chouard. Cependant, la raison officielle figure dans un échange rapporté par le blog Médias d’ici diffusé sur le site de France 3 :

« J’ai été signalé massivement par des comptes pro-Macron ouverts récemment et de manière anonyme. Ils ont profité d’une conversation à propos de Jérôme Rodriguez, qui perdu un œil pendant une manifestation. Un twittos se moquait de lui. Je lui ai dit “si je venais vous crever un œil, vous trouveriez ça marrant ?”. Dans la foulée, alors qu’en fait je demandais de la décence, j’ai été signalé à Twitter ».

 

L’explication du site de France 3 régions vaut son pesant de cacahuètes oligarchiques :

« Depuis quelques semaines, le PDG de la radio est devenu sur les réseaux sociaux un porte-voix des Gilets jaunes. Sur ses live sur Facebook ou à travers ses tweets, il dénonce tour à tour les violences policières, les chiffres des manifestations minimisés par le ministère de l’Intérieur, etc.

Didier Maïsto reconnaît que de la part d’un patron de radio, “ça peut troubler”. On imagine en effet mal Laurence Bloch, la patronne de France Inter ou Laurent Guimier, celui d’Europe 1, prendre autant position et aller dans les manifs, portable en main en “live” au milieu des gaz lacrymogènes. »

Non, en revanche on imagine très bien Laurence Bloch et son confrère d’Europe 1 prendre parti pour l’oligarchie et contre les Gilets jaunes, ce qui est objectivement le cas, au vu et au su de toutes les chroniques et matinales que nous avons écoutées. Et on en écoute beaucoup.

Suit alors un petit mea culpa adressé en douce à cette même oligarchie, qui n’a heureusement pas de nom, ou alors il est imprononçable :

« Oui je suis sensible à ce mouvement. Mais je cherche toujours à mettre en perspective. Je suis honnête. Parmi les Gilets jaunes, il y a des cons et des antisémites mais pas plus que dans la société française dans son ensemble. Il y a surtout des gens qui souffrent et qui veulent se battre pour leur pouvoir d’achat, pour plus de démocratie… »

Et comme le hasard fait bien les choses en haut lieu, Le Monde, cette courroie de transmission numéro un des ordres oligarchique, nous concocte un portrait saisissant du PDG de la station un peu trop Gilets jaunes. Quand on lit cette prose, on est en effet saisi par le mépris affiché et la volonté d’humilier – à la limite de l’ignoble – qui se cachent si peu derrière le travail journalistique. On a laissé les guillemets à Gilets jaunes, que ce journal des élites prend avec des pincettes afin d’éviter toute contamination :

L’intro, d’abord :

« Didier Maïsto est un patron de médias assez passe-partout et plutôt calme, qui parle à feu doux ; il est aussi un citoyen féroce parti à l’abordage d’un combat immense et terrible. Il tente de récolter tous les indices possibles pour prouver combien notre pays est absurde ou pitoyable, tragique et beau à la fois. Que le jaune est la couleur de l’espoir, que le peuple vaut largement les élites.

Ça lui a pris un vendredi soir, fin 2018 ; il se rendait en voiture à la campagne avec son épouse et, au premier rond-point tenu par des “gilets jaunes”, il a coupé le contact pour écouter ces gens qui s’y étaient rassemblés. Il a reçu comme un choc, puis il a dit à son épouse : “On ne peut pas aimer la France et ne pas être touché par ces gens-là”. »

On se moque allègrement de la révélation sur le chemin de Damas. Mais la suite bascule dans le violent :

« Quand Maïsto dit : “Je ne sais pas si je suis de droite ou de gauche. Je fais juste mon marché”, il semble évident que l’interlocuteur nous cache des choses, quand il ne se ment pas à lui-même. Le cercle de ses connaissances fait le tour de l’horizon. En définitive, c’est comme s’il essayait d’être juste hors d’atteinte. “Maïsto est un esprit libre qui n’entre pas dans les cases, qui enrage de faire bouger les choses, selon le journaliste d’investigation et soutien des ’gilets jaunes’ Denis Robert. C’est une bouffée d’oxygène dans un paysage calibré et monolithique.” Après avoir été viré de Sud Radio en mars 2018, Henri Guaino, l’ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy, déclarait : “C’est un cerveau dérangé par le complotisme”. »

On n’est pas loin des cerveaux malades de Patrick Liste Noire Cohen ! Ô France des médias mainstream, qui salit tout ce qui n’est pas elle... Mais on en arrive au pire, le crime de lèse-BHL, que le quotidien en faillite racheté par la Banque ne peut pas pardonner :

« Mais, depuis plusieurs années, Maïsto s’est aussi attaqué au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui a eu le malheur de lui refuser une fréquence télé. “J’ai découvert que tout était joué d’avance, raconte Maïsto. Le CSA n’est qu’une chambre d’écho de l’entre-soi parisianiste.”

Plus récemment, il a bataillé aussi contre Médiamétrie, qui sous-évalue, selon lui, les audiences de sa radio. Encore plus récemment, il a défié Bernard-Henri Lévy, “qui, dès qu’il s’exprime, reprend exactement les éléments de langage de La République en marche ! J’ai demandé au CSA que son temps de parole soit décompté”. »

Défier BHL, quelle idée ! Il pourrait lui en cuire, comme aux Libyens...

Maïsto résume ainsi la ligne éditoriale de sa radio : « Je veux être la radio des représentés, pas celle des représentants. »
Excellente punchline, dirait le rappeur et homme d’affaires Seth Gueko. La conclusion du très sobre et très impartial portrait condamne définitivement Maïsto aux oubliettes :

« Oui, Maïsto ferait un tabac sur les chaînes info. “Mais les débats n’y sont pas sérieux. Je préfère les médias alternatifs, qui prennent le temps.” L’autre jour, il a parlé pendant deux heures sur BTLV. fr (“Bob vous dit toute la vérité”), le site multimédia “numéro un sur le mystère et l’inexpliqué”. »

Traduction : croire les élucubrations de Maïsto sur les Gilets jaunes et les médias c’est croire aux OVNI, aux reptiliens, à la version complotiste du 11 Septembre et autres calembredaines ! Hugh, Le Monde a dit.

 

Bercoff invite son patron dans son émission le 17 décembre 2018 :

 

Les propos impardonnables de Maïsto sur BHL (20 février 2019) sont heureusement contrebalancés par le fait qu’il a senti l’inquiétude de ses compatriotes de confession juive :

 

On le voit, rien n’est simple en politique. Maïsto a été censuré pour de mauvaises raisons, comme toujours, mais son discours, s’il déplaît au pouvoir visible, ne devrait pas déplaire au pouvoir profond... On sent qu’il va être bientôt réhabilité.
Pas nous.

Maïsto, Sud Radio et la censure, sur E&R :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents

  • On imagine en effet mal Laurence Bloch, la patronne de France Inter ou Laurent Guimier, celui d’Europe 1, prendre autant position et aller dans les manifs, portable en main en “live” au milieu des gaz lacrymogènes. »



    Effectivement, ils sont payés pour relayer la propagande d’état et - pour préserver leur santé mentale - ne surtout pas aller voir la réalité sur le terrain.

     

    Répondre à ce message

  • Pipeau intégral ! Il suffit de voir la ligne éditoriale de la dite radio pour se convaincre que son boss n’est en rien une menace pour le pouvoir...

     

    Répondre à ce message

  • En tous cas, Merci à Mr Maisto pour avoir écrit, qu’il est "impossible d’aimer la France sans aimer les Gilets Jaunes" !
    Un direct dans la tronche à Aimanus Macron.

     

    Répondre à ce message

  • #2172937

    A part Soral et Dieudo, personne ne trouve grâce à vos yeux chez E&R
    Tout le monde est toujours suspecté de servir le système.
    Directement ou indirectement.
    Il serait peut-être temps de vous remettre en question.

     

    Répondre à ce message

    • Qui dit que ce conseil ne vaut pas pour vous ? Il y a en effet une ligne assez exigeante mais personne n’est obligé d’y sacrifier et si vous n’êtes pas satisfait, ou si c’est plus que votre petit cœur ne peut en supporter et que vous trouvez mieux ailleurs, alors c’est très bien et tant mieux pour vous. Perso, quand quelque chose m’indispose à ce point, je vais voir ailleurs. À moins d’aimer se faire du mal, ça me paraît plutôt sain et conséquent.

       
    • Nous parlons d’expérience, voilà tout. Lorsque Sud Radio invitera Soral ou Ryssen, alors je réviserai mon jugement. D’ici là...

       
    • Apparemment vous ne connaissez pas ER. Si vous connaissiez réellement ER, vous auriez en tête plusieurs personnalités mises en avant, en dehors de Soral et Dieudonné...

      Suffit juste d’être honnête et aller au fond des choses.

       
    • J’ajoute qu’il y a en plus énormément de choses relayées positivement. Et puis peu importe, l’essentiel est que le contenu soit intéressant, après chacun est libre.

       
    • #2173095

      et pourquoi diable ? les journalistes indépendants et autonomes de radio Beur FM et de Beur TV n’invitent ils pas en prime time AS ?, Ryssen ?, Dieudo ?

       
    • #2173409

      @Victor Arnould
      Comme tu aimes les figues, on doit tous bouffer des figues ?
      Je préfère moi les cerises , est-ce que ça fait de moi un horrible complotiste ,un sectaire, un soralo-centré ou je ne sais quoi encore ?
      A-t-on le droit de voir de l’incoherence et un manque d’approfondissement des sujets chez tous ces opposants ?
      Juan Branco, Didier Maisto, Chouard, et a-t-on le droit de préférer Soral, Pierre-Antoine Plaquevent, Ryssen, Escada, Xavier Moreau, Sigaut, Valérie Bugault, Pierre Hillard, Vernochet, Hindi, Cerise (tient on y revient) ??
      Non parce-que on a un peu encore le droit de choisir ou on doit tous bâfrer, becqueter, se goinfrer de figues matin, midi et soir
      Si tu ne vois pas la pluralité, la diversité , la multiplicité de concepts, d’idées, de politique, ou d’analyses, c’est quand même fort de café sur E&R
      Et c’est tout de même entonnant que ni Ryssen, ni Hindi, ni Cerise, ni Soral ne soit invité sur cette radio rebelle et gilet jaune non ?
      A-t-on le droit de se demander, si il n’y a pas une couille dans la soupe ou plus poliment, une anguille sous roche ?
      Cordialement

       
    • @ Victor Arnould

      O****e va !

      Il est vraiment grand temps que tu te réveilles comme nous, les GJ Canal Historique, et que tu sortes enfin de la fosse à merde du mensonge-roi puant !

      M. Soral et Dieudo ? Il n’y en a point, il n’y en a point comme eux deux !

       
  • Il faut dire que les GJ sont seuls, abandonnés par les politiques (hormis Asselineau) et on ne parle pas pas des médias. Je ne jetterai jamais la pierre aux très rares personnes qui les aiment sincèrement. Esther Benbassa en est une et Maisto une autre.

     

    Répondre à ce message

  • Merci E&R et merci Didier Maïsto pour tous ceux qui ont eu un œil crevé. C’est un drame car l’autre œil, trop sollicité, perd de son acuité progressivement si on ne fait pas très attention. La lecture devient pénible ou impossible, voir un film aussi. L’équilibre est affecté, etc.
    C’est une sorte de torture permanente, tolérable mais source de grandes souffrances morales.
    C’est un tel crime qu’il faudrait pouvoir le décourager (comme les jets d’acide) par la loi du talion pour celui qui l’a ordonné et celui qui l’a commis. Il me semble que l’Iran avait appliqué cette loi pour les jets d’acide. Tu fais souffrir sans prévenir ? Tu vas souffrir, mais prévenu. Si bien qu’il n’y en a plus.
    J’ignore ce qui s’est passé à haut niveau. Laisser faire des délinquants et des bas QI lourdement armés, c’est déjà criminel. Préméditer de tels crimes, c’est la signature de malades mentaux atteints de sadisme.
    Les plus dangereux des malades psycho ne devraient jamais sortir des HP.
    Je ne connais pas Sud-Radio, mais je vais l’écouter.

     

    Répondre à ce message

  • elle est très bien la lettre du monsieur, elle touche au coeur du sujet avec l’ assertion suivante : "on ne peut pas aimer la France et détester les gilets-jaunes !"
    n’ ayant que peu, très peu, en commun avec la culture de rond-points, je partage son sentiment comme l’ évidence la plus élémentaire...les gilets jaunes, c’ est l’ anti communautarisme français dans toute sa splendeur, c’ est l’ intégration par et dans le peuple, c’ est le barbecue, la partie de boule, le bricolage du weekend avec 1 beau-frère qu’on déteste, c’ est le dépassement de toute les chapelles politique...c’ est le mariage hors de sa communauté !
    le pouvoir et ses laquais enivrés par leur républicanisme, une manière plus légale que les autres de vivre DE la démocratie, érige des murs de CRS pour qu’ aucune tâche, aucune, ne souille son beau costume et sa jolie décoration...il ne comprend pas, qui sont ces gens, que peuvent-ils bien vouloir nous prendre ? il n’ y a pas de mots dans ses livres pour décrire cette population, alors il consulte ses philosophes ; et tous sont ju..heu, unanimes.....c’ est la haine ! alors que c’ est la vie !

     

    Répondre à ce message

  • #2173622

    Sud radio, RMC et RTL ( rtl dans une moindre mesure) jouent la carte du national sionisme. France Inter, france culture sont dans le gaucho-sionisme.LA TELE et le reste des stations radio sont dans un sionisme à large spectre.

    Donc , évitons de se laisser berner par un bercoff, ami et compagnon de route de goldanel qui se vautre dans un sionisme décomplexé depuis des décennies

     

    Répondre à ce message

  • #2173831

    Il fô arrêter de pleurer sur les GJ.

    ils ont remporté une grande victoire et fait faire un pas de géant à la révolution en cours :

    - Avant eux, il y a avait la république et les proscrits, la république qui avait tous les droits et d’abord celui de mentir, et les proscrits qui eux n’avaient aucun droit sauf celui de se taire.

    - Depuis eux, il y a trois Etats : le pays reel, la nation, les GJ : pour être dans et de la nation, ils sont la nation.. Le pays légal, les politiques et les medias, au dessus de la nation.Et le pays allogène, à l’extérieur de la nation.

    Dans, au dessus et à l’extérieur.

    "Dans" s’oppose à "Dessus" et à "l’extérieur".

    Définitivement : c’est-à dire qu’il n’y aura pas de retour en arrière : il y en a trois et donc deux de trop.

    Il faudrait que les "légaux" et les "allogènes" deviennent "nationaux" pour éviter le conflit .

    C’est impossible : leur ralliement au camp national signerait leur suicide.

    Donc, première victoire : les GJ ont démontré qui était qui.

    Deuxième victoire : ce sont eux qui ont eu l’initiative de cette victoire et personne pour eux.

    Ils sont autonomes : de manipulés , ils sont passés à initiateurs.

    Les atouts ont changé de mains.

    Ce n’est pas eux qui se définissent par rapport aux légaux ou aux allogènes mais ces derniers par rapport à eux !

    CONCLUSION :

    Ce que dit la basse cour lucide ou alimentaire du pays légal, on s’en tape.

    Car eux d’abord et surtout, à partir de maintenant, marchent au son des refrains des GJ


     

    Répondre à ce message

  • Courage et respect pour Didier

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents