Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi l’Allemagne s’éloigne progressivement des États-Unis

L’ambassadeur des États-Unis à Berlin, Richard Grenell, a déclaré que si l’Allemagne n’augmente pas ses contributions au budget de l’OTAN, Washington déplacera l’armée américaine vers la Pologne, laissant les Allemands sans protection face à la « menace russe ». Pourquoi la réaction en Allemagne a-t-elle été inattendue et à quoi mènera-t-elle ?

 

Au cours de cette dernière année, les relations entre les États-Unis et l’Allemagne ont connu de graves turbulences, et les contradictions grossissent comme une boule de neige. Il y a quelques années, personne n’aurait douté que l’Allemagne était l’un des alliés américains les plus fiables en Europe, mais les politiques de Washington sont en train de creuser un fossé.

Bien sûr, le gazoduc russe Nord Stream-2 a joué un rôle important dans ce refroidissement. Pour ce qui concerne les sanctions contre la Russie, l’Allemagne, comme toute l’Europe, était solidaire de la position étasunienne. On demandait aux Allemands de soutenir des restrictions qui ne devaient pas affecter négativement l’économie allemande. On demandait également une position politique, renforcée par des déclarations anti-russes, et aussi leur territoire pour le déploiement du plus grand contingent militaire étasunien en Europe.

À ce moment-là, l’Allemagne supposait que, en tant qu’allié, elle avait déjà fait les concessions les plus importantes aux Américains, en lui permettant également de déployer des armes nucléaires américaines sur son territoire. Cependant, il est devenu évident que Washington en voulait davantage. C’était insupportable pour Berlin qui, pour la première fois, a commencé à évoquer le fait que les États-Unis ne sont plus un allié de l’Allemagne.

Washington n’a même pas essayé de trouver un accord avec son partenaire stratégique. Au lieu de cela, les États-Unis sont passés à la méthode du fouet et ont essayé d’intimider Berlin par de nouvelles sanctions et des mesures punitives. La dernière démarche de l’ambassadeur américain en Allemagne a profondément importuné beaucoup d’Allemands, et le Bundestag montre déjà son hostilité à Washington.

 

L’Allemagne sans défense

Comme il fallait s’y attendre, de nouvelles menaces ont été exprimées par un homme que les Allemands essayaient déjà de déclarer persona non grata : l’ambassadeur Richard Grenell. En 2018, il a été le premier haut fonctionnaire américain à déclarer expressément que l’Allemagne serait inévitablement sanctionnée pour avoir soutenu le gazoduc Nord Stream 2. Avec ces menaces, il a provoqué une réaction hostile parmi de nombreux politiques et fonctionnaires à Berlin, mais le cabinet d’Angela Merkel n’a pas osé prendre des mesures radicales qui auraient signifié un conflit direct avec Washington.

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2273719
    Le 8 septembre à 16:18 par Fiducie aussi
    Pourquoi l’Allemagne s’éloigne progressivement des États-Unis

    un crack boursier organisé en Europe qui fera tomber en chaine toutes les banques européenne donc toute les economies des pays européens et forcera a faire un reset monetaire.
    l’une des premieres banques Européenne, tres probablement Deutsh Bank qui est ultra endetté. Pas etonnant que l Allemagne prenne ses distances avec les USA.

     

    Répondre à ce message

  • #2273756

    L’Europe (et encore moins l’Allemagne ) n’a absolument pas besoin de ces gras du bide dégénérer au QI d’huîtres de ricains pour se défendre. Il serait temps que les européens s’en rendent compte. Ils sont une des causes du cancer du cerveau de l’Europe.

     

    Répondre à ce message

    • #2274093

      @abcd
      les "gras du bide" sont là pour veiller au grain européen oligarchique depuis 1945. Il ne vous a pas échappé que l’UE et l’Otan sont les deux faces d’une même médailles !
      L’UE est une construction de la CIA et l’OTAN, le bras armé de Wall-Street.

       
    • #2274123

      @Syzygy, oui vous avez également remarquer que je parle d’Europe et non d’UE. L’indépendance économique et militaire du vieux continent doit passer par une révolution nationaliste des États européens. Malheureusement, je reste septique sur les capacités d’adaptation de la France, sur le plan moral, d’une armée allemande redevenu puissante. Septique également sur les intentions d’une Allemagne nationaliste et donc forte.
      Le bourbier européen est bien réel et j’ai parfois l’impression d’être dans une réelle impasse...

       
    • #2274406
      Le 9 septembre à 16:28 par Black stone
      Pourquoi l’Allemagne s’éloigne progressivement des États-Unis

      les USA ont interdit au Japon de posseder une armée apres avoir fait la guerre avec eux

       
  • #2273763

    21 ou 36 bases militaires US en allemagne 3 a 4 million de nouveaux allemands , si les US se tirent et laisse la cle des basses avec tout ce qu’il y a dedans au nouveaux allemands on aura ISIS bis et l’allemagne n’existera plus.
    Food for thought

     

    Répondre à ce message

  • #2273808
    Le 8 septembre à 18:39 par crachetonvenin2
    Pourquoi l’Allemagne s’éloigne progressivement des États-Unis

    Qui croit encore en la force des Etats-Unis "pour être protégé" alors que at home et outre-Atlantique ... la force américaine n’est pas capable de s’occuper complétement des affaires peu ragoutantes de ces derniers temps voire avant ?
    Quelles décisions américaines sont défendables légalement car portées par des politiques américains pas hyper sereins peut être sur le plan légal à nouveau ... ?
    A la longue et si ... déjà maintenant .. l’Europe avait un poids protecteur pour la population américaine et pas l’inverse .. ?
    Pour ce qui est de Moscou comme "menace" ... franchement une évolution dans la connaissance géopolitique de base voire encore moins ...devrait permettre à la Maison Blanche de ne plus paraitre ridicule. Sur le plan européen voire ailleurs ..

     

    Répondre à ce message

  • #2273823

    Certes, mais sous ce déplacement des troupes vers la Pologne (doctrine du Containtment), il faut y voir l’accérération de la défense européenne prônée par Macron et Merkel et dont le chef aurait déjà été nommé !

     

    Répondre à ce message

  • #2273828

    Menaces des amerloques : Washington déplacera l’armée américaine vers la Pologne. Chiche ! Dégagez ! Ouste ! Mais les traitres qui dirigent l’Allemagne seront toujours les toutous des sionistes et le paillasson d’Israël !

     

    Répondre à ce message

  • #2274069

    Berlin qui, pour la première fois, a commencé à évoquer le fait que les États-Unis ne sont plus un allié de l’Allemagne.



    Les USA, puissance impériale par définition, n’a pas d’alliés mais des vassaux. Et ceci est d’autant plus prégnant que dans le paradigme même du protestantisme vétérotestamentaire les autres peuples et nations ne sont là que pour servir et mourir au service de l’intérêt du peuple élu.

    Ce qu’il y a de bien avec Trump c’est que son attitude qui ne s’embarrasse pas avec des fioritures diplomatiques, galimatias protocolaires... à l’avantage de rappeler ça aux dirigeants européens qui semblaient ne pas l’avoir compris ! Avec Trump tout ces bouffons de la scène politique européenne se prennent en pleine tronche la réalité de leur statut de soumis ! Finis les faux-semblants !

     

    Répondre à ce message

  • #2274103

    "berlin qui, pour la première fois, a commencé à évoquer le fait que les États-Unis ne sont plus un allié de l’Allemagne.".
    Non mais il se fout du monde "Berlin" ? Les US n’ont jamais été des alliés de l’Allemagne, mais des occupants, des massacreurs qui ont genocidés les populations civiles et des criminels de guerre !

     

    Répondre à ce message