Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Poutine dévoile les axes de la politique extérieure russe

Les relations russo-ukrainiennes, la politique de Bruxelles et de Washington à l’égard de Moscou, la place de la Russie dans le monde et les pressions exercées par les États-Unis sur leurs alliés européens sont autant de thèmes abordés mardi par le président Vladimir Poutine lors de sa rencontre avec les ambassadeurs russes et les représentants permanents de la Russie auprès des institutions internationales. La crise politique en Ukraine a été évoquée en priorité.

Le président Porochenko responsable de la situation

Selon le chef de l’État russe, le président ukrainien Piotr Porochenko assume l’entière responsabilité de la situation en Ukraine, notamment des conséquences de l’opération militaire dans le sud-est du pays.

"Jusqu’à présent, Piotr Porochenko n’avait pas de rapport direct avec l’ordre de lancer les opérations militaires. Actuellement, il assume pleinement cette responsabilité. Il s’agit d’une responsabilité non seulement militaire, mais aussi - et ce qui est beaucoup plus important - politique", estime Vladimir Poutine. Après avoir indiqué que "l’assassinat de journalistes était absolument inadmissible", le président russe a souligné qu’il s’agissait d’une "liquidation intentionnelle de représentants de la presse" par "ceux qui ont peur d’une information objective".

Les événements en Ukraine montrent que l’ordre mondial unipolaire est un leurre, et que le "deux poids, deux mesures" à l’égard de la Russie ne fonctionne pas, a déclaré Vladimir Poutine dans son discours devant les ambassadeurs russes.

"Ceux qui ne cessent d’affirmer leur exclusivité n’apprécient pas du tout la politique indépendante de la Russie. Les événements en Ukraine l’ont confirmé, comme ils ont confirmé que le modèle de relations reposant sur le « deux poids, deux mesures » avec Moscou ne fonctionnait pas", a constaté M. Poutine.

Une tentative d’endiguer la Russie

Les événements provoqués par l’Occident en Ukraine constituent, pour Vladimir Poutine, une tentative d’endiguer la Russie en créant un foyer de tension à ses frontières. "Les événements provoqués en Ukraine sont l’expression condensée de la fameuse politique de confinement pratiquée à l’égard de la Russie", a déclaré le chef de l’État, ajoutant que cette politique "n’a malheureusement pas été abandonnée après la fin de la guerre froide".

D’après le président russe, l’Europe a besoin d’un "filet de sécurité pour que les scénarios irakien, libyen, syrien, ainsi que le scénario ukrainien […] ne deviennent pas une maladie contagieuse". La Russie est prête à travailler dans le cadre de différents formats internationaux à condition que ses intérêts soient pris en compte, car le rôle de simple observateur ne lui convient pas, estime M. Poutine. "Si on nous réserve le rôle de simples observateurs sans voix déterminante sur des questions clés ayant un intérêt vital pour nous, ces formats ne nous intéressent pas", a-t-il déclaré devant les diplomates russes.

Russie-USA : les relations dans une mauvaise passe

Après avoir constaté que les relations entre la Russie et les États-Unis traversaient une période difficile, le dirigeant russe a toutefois souligné que Moscou était prêt à un dialogue constructif sur un pied d’égalité. "Nous avons toujours aspiré à être des partenaires prévisibles, à mener des affaires sur un pied d’égalité, mais en contrepartie nos intérêts légitimes ont souvent été ignorés", a affirmé Vladimir Poutine. "Nous ne cessons d’entendre des ultimatums et des sermons", a indiqué le chef de l’État russe, ajoutant pourtant que Moscou était prêt à traiter avec Washington d’égal à égal.

Impact économique de la crise ukrainienne

Désireux de "punir" la Russie pour sa position sur la crise ukrainienne, les États-Unis n’hésitent pas à recourir au chantage en exerçant une pression sur la France afin de la dissuader de fournir des porte-hélicoptères Mistral à la Russie. "Nous sommes au courant des allusions selon lesquelles si les Français ne livrent pas les Mistral, les sanctions frappant des banques françaises [BNP Paribas, Crédit agricole et Société générale, ndlr] seront levées ou, tout au moins, minimisées. Qu’est-ce sinon du chantage ?", a constaté le président russe.

La crise politique ukrainienne s’est également répercutée sur les tentatives de l’Union européenne de bloquer la construction du gazoduc South Stream censé acheminer du gaz russe vers l’Europe en contournant l’Ukraine. Néanmoins, a assuré Vladimir Poutine, la Russie continuera à réaliser ce projet. "Nous tenons beaucoup à notre réputation de fournisseur fiable de ressources énergétiques et investissons dans le développement des infrastructures gazières. Comme vous le savez, nous avons construit avec des entreprises européennes un nouveau système de transport de gaz baptisé Nord Stream, qui passe au fond de la mer Baltique. Malgré les difficultés bien connues, nous continuerons également à réaliser le projet South Stream", a souligné mardi le président dans son discours devant les ambassadeurs russes et les représentants permanents de la Russie auprès des institutions internationales.

Voir aussi, sur E&R :

En savoir plus sur le chef d’État russe, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’est pas "main-stream" le coco, les journalistes, enfin ceux qui présentent les infos, "français" ne vont rien comprendre. Même les directeurs de rédaction n’ont pas le décodeur.
    Y aura-t-il une VF ?


  • #879202

    C’est incroyable ! J’ai vu ce discours de Poutine sur Youtube et la partie ou il parle d’assassinat de journaliste de la part de personne ayant peur de l’information objective est totalement occultée par le traducteur. Poutine parle pendant 1 grosse minute mais le traducteur ne dit rien !


  • La Russie a trouvé après des décennies de difficultés de véritables dirigeants qui en très peu de temps ont rendus a ce pays -continent sa grandeur sa force et cela dans le respect du droit international ,droit, que l’occident auto proclamé défenseur de la démocratie baffoue sans aucune vergogne en créant et en soutenant le terrorisme sur toute la planète.Face aux marionnettes européennes et us qui se partagent entre détraqués de tous poils et autres gardés à vue formatés depuis leur naissance par les sionisto-maçons qui depuis toujours caressent le rêve "cauchemar pour le reste de l’humanité " de dominer les peuples et de les asservir en détruisant leur Histoire leurs cultures leurs religions, face donc à ces monstres , Poutine et ses alliés représentent le rempart contre cet empire du mal !!


  • Comment est-ce que cela va terminer ? Pourquoi les États-Unis sont-ils incapables de produire autre chose qu’un rapport dominant-aliéné avec les nations du globe qui n’ont pas de WASP dans leur ADN ? Si la Russie de Poutine maintient cette posture défensive, elle sera battue. Si cette même Russie prend les initiatives pour débloquer le processus d’encerclement, ce sera alors la guerre sur son territoire et celui de ses partenaires européens. Une guerre de harcèlement au minimum avec un maximum d’impact économique pour provoquer l’effondrement du soutien à Poutine. Cette Russie ne peut pas porter le fer près du territoire étatsunien mais les État-Unis peuvent agiter la rébellion comme bon lui semble dans la sphère russe. Pour cette Russie, un scénario de retranchement et d’isolement à l’iranienne est-il possible ? À un moment donné, pour les russes, déstabiliser l’Europe pour atteindre cette Amérique ne va-t’il pas être la seule possibilité d’éviter une soumission ?

     

    • ? ?????????????????????? Cites un exemple, un seul ou la Russie à été battues sur son propre sol ????????
      Les tartares n y sont pas arrivé, Napoleon n y est pas arrivé, les bocheviques non plus, Hitler pas plus.... Non la Russie est trop puissante pour être vaincue surtout pas pas des USA en plein desaroi et avec un billet vert qui vaut de moins en moins....


  • En face , ils sont hargneux , vicieux , menteurs , comploteurs , ...fébriles , E-NER-VES , ...L ’ours , lui est SE-REIN , le temps , le réalisme , le bon sens , jouent pour lui , il laisse venir tout en démasquant littéralement ses antagonistes, puis donnera le coup de "patte" fatal ! et là ils vont souffrir ! ( mais l’auront bien cherché) . Cela ne passera pas forcément par une solution militaire ( et tant mieux ) , mais par l’Economie . ( qui peut etre néanmoins une tragédie ).et en tous cas redistribuera les "cartes" à l’échelon planétaire .

    C’est l’impression qui se dégage , au fil de ses derniers temps ...surtout depuis le début des conflits en syrie , et le sens particulier pris en ukraine , ainsi que dans la région .
    Le seul bémol dans cette histoire , est que la trahison de nos élites risque de nous porter préjudice , toutefois un chrétien a le sens du pardon, et de la charité ; les autres adeptes de la loi du talion et de la vengeance ...Deux mondes radicalement opposés .


  • #879267

    Ils veulent sa peau parce que c’est un Patriote, le seul patriotisme qu’ils tolèrent c’est le patriotisme israélien . Et puis Poutine a mis le holà au pillage de la Russie par la Communauté, crime inexpiable ; il a meme envoyé au trou, pour 9 ans Khodorkovski, l’escroc multimilliardaire ! Il a osé !...


  • A quand une atelier pour apprendre le Russe et le Chinois pour les Français qui souhaitent sauver leurs burnes et leur pays. Ca ça serait un sacré bras d’honneur d’utilité publique.


  • Dans un article de RT,il y a une retranscription fidèle du discours de Poutine sur les axes de politique étrangère de la Russie,a un moment,il déclare « Nous n’allons pas sacrifier nos intérêts stratégiques vitaux pour être autorisé a s’asseoir a coté en tant que simple observateur au G8/G20 »
    Cette phrase résume a elle seule les priorités de la diplomatie Russe...
    Article sur RT,Lien : http://rt.com/news/169680-putin-diplomats-ukraine-west/


  • Pour avoir vu le speech de VvP (une fois en anglais , une fois en russe)

    Y a pas à dire , ce gars est d’une pointure tellement différente du Clown triste que l’on a mis à l’Elysée ...

    Des fois , je regrette de ne pas être né Russe ...

    (des fois la "démocratie" [n’en déplaise aux pisse-vinaigre , la Russie est en passe de devenir infiniment plus démocratique que notre vieille république prostituée à toutes les sauces ] prends des chemins tortueux pour nous mettre une bonne vieille claque ... !)

    Cela serait tellement plus rafraîchissant par rapport à la honte , aux approximations , manipulations , demi-vérités mais vrais mensonges , etc , etc ... que nous fout le notre (moullande) la plupart du temps ! ;-))


  • Pertinent, cohérent, raisonnable, modéré, positif. En pleine possession de ses moyens, serein, logique. ça change des fiottes hystériques et perverses, dans lesquelles on pourrait prendre un bain pied et des folles. Merci Monsieur Poutine.


  • merci au peuple russe et a leurs dirigeants qui par leurs actions compliquent et retardent le projet de la bete imondialiste .


  • La Russie aurait tout intérêt à convaincre les pays de l’Europe d’abandonner l’atlantisme une bonne fois pour toute. On y gagnerait tous, et les américains perdraient tout pouvoir.

    Difficile de déterminer si c’est, ou non, la stratégie de Poutine sur le très très long terme mais ça semble de loin la plus pertinente et réalisable, compte tenu du fait que les pays d’Europe commencent tout doucement à comprendre que leur politique ne sert que les Etats-Unis


Afficher les commentaires suivants