Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pr Raoult – Crise des opioïdes aux USA : "l’industrie pharmaceutique a tué 500 000 personnes"

L’Amérique camée et par qui, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • L’affaire mentionnée par le professeur Raoult a été traitée dans la dernière saison (4) de Goliath disponible sur amazone prime. Je recommande cette série à tous les amateurs avertis de séries d’excellente facture.

     

    Répondre à ce message

  • Avec surtout le concours des ex laboratoires Purdue , bizarrement tombes en faillite . La famille actionnaire majoritaire SACKLER , donatrice au MET de New York et aussi dans me système universitaire privé israélien . Est ce clair ? Tout cela dans des reportages d’ Envoye Spécial fin 2020 et aussi sur Arte en 2021

     

    Répondre à ce message

  • Quel rebel ! Un homme qui dit des généralités que tout le monde sait. Il faut le faire. Maintenant plus que laissez deviner entre les mains de qui est tout ce business...

     

    Répondre à ce message

  • Il ne faut pas exonérer les gens de leur responsabilité non plus.
    Quand quelqu’un prend ne serait-ce que des médicament codéinés, qu’il développe une dépendance, un manque, un augmentation des doses etc.
    (un schéma d’addiction).

    A aucun moment il ne se rend sur google/wiki ?
    Il ne questionne pas ce qu’il se passe ? Son médecin ?
    Ou alors il est tout à fait au courant de ce qu’il se passe ??

    Quand ca fait 6 mois que la douleur pour laquelle le médicament à été prescrit a disparue...mais qu’il est toujours sous traitement ? Non, Rien ?
    A aucun moment, dans sa défonce, le "patient" se demande où ça va et jusqu’où a peut aller ?

    Maintenant c’est le Fentanyl, le Labo qui deal au coin de la rue...
    Là au moins, la publicité garantie l’overdose, surtout en cas d’isolement social.
    Mais tout de même, les dangers des opiaçés sont de notoriété publique depuis des millénaires...

     

    Répondre à ce message

    • Exact, et pourtant je suis une rescapée de l’oxycontin, pendant 10 ans pour douleurs extrêmes de fibromyalgie, enfin atténuées au bout de 10 ans de calvaire, je me suis sevrée toute seule, les médecins ont démissionné !

       
    • Au départ, ils l’ont vendu comme un médicament ne créant pas d’addiction et les "médecins" formatés aux vérités des laboratoires l’ont cru ou ont fait semblant de le croire.
      Il existe d’autres médicaments récents présentés comme supérieurs ou sans effet secondaire qui sont en réalité moins efficaces voire toxiques.
      Le professeur RAOULT l’a déjà dit : aucune molécule nouvelle et efficace n’a été mise au point depuis au moins trente ans.

       
    • Ben non ils ont fait la pub pour le nouvel opiacé qui ne rend pas dépendant et beaucoup de médecins y ont cru… Alors si des médecins peuvent se faire laver le cerveau les patients sont encore plus vulnérables. Et en repensant au Covid vu ce qu’on arrive à faire croire sur les opiacés faire passer un traitement expérimental douteux pour un vaccin devient une formalité….
      Et j’ai fait aussi un constat : les médecins sont globalement nuls et pas formés sur les douleurs chroniques donc tu leur présentes le nouveau médicament qui soulage ils sont tout content ils ne réfléchissent pas, ils prescrivent surtout si leur labo préféré est derrière.

       
  • Opioïdes mis à part......Ouh là là ! Je viens de croiser une copine que je n’avais pas revue depuis quelques années. On a discuté pendant 1 heure.......Pas vaccinée, a eu le covid : juste une sinusite et pourtant elle était trés en surpoids. Par contre et là c’est du vécu de chez vécu : presque tout son entourage professionnel et une partie de sa famille ont été prendre les 2 ou 3 doses Pfizer et Moderna et ils lui disent TOUS maintenant de ne surtout pas aller prendre ces injections. Leur état de santé impeccable jusque là est maintenant catastrophique ! Cancers, myocardites, toujours malades de quelque chose........Ca confirme ce qu’on lit sur les réseaux sociaux.

    Et voilà la réponse de ma soignante rebouteuse magnétiseuse :
    Bonsoir Philippe tout ce que vous me décrivez je le traite tous les jours j.ai un travail monumental à faire sur chaque cas nous avons eu le covid en février Michel et moi mais simplement les sinus et l.arriere gorge et pas de soucis bonne nuit

     

    Répondre à ce message

  • 99 pourcent de la population mondiale étant accro à au moins une substance, mais souvent à plusieurs, pour garder le moral et / ou continuer à être suffisamment productif pour garder sa place dans le système, Pfizer and CO le savent et décident simplement de remplacer ces substances par d’autres, de créer le besoin par un remplacement de substances addictives, un remplacement de récompenses. C’est le même système de remplacement qu’il faut mettre en place pour le sevrage. Du sein maternelle à la clope. On reste tous à accro à autre chose qu’à la vérité sur soi même. Au final, Pfizer n’est peut être qu’un révélateur... Une humanité plus informée sur elle même, sur sa nature profonde et ses besoins ne pourrait jamais laisser émerger un tel groupe pour butter ses propres enfants à coups d’opiacés de synthèse et d’injection de parasites pour avoir le droit de voyager tel des vers de terre dans un fruit.

     

    Répondre à ce message

  • Tapez : " Affaire des opioides : le triptique Mc Kinsey - Purdue Pharma - FDA cumule les conflits d’intérêts ". Vous aurez tous les détails .

     

    Répondre à ce message

  • Ces labos se sont inspirés des dealers d’héroïne ou de coke.
    Ils ont compris qu’il ne fallait pas soigner, mais rendre addicts les gens pour faire revenir le patient ou le pigeon, ça rapporte plus et c’est rentable à long terme. Toute ces arnaques copiés sur les mafieux de la drogue, avec la complicité certaine des médecins, par peur de perdre leurs niveau de vie, ou simplement un je-m’en-foutisme total...

     

    Répondre à ce message

  • #2951638

    Oui, Raoult a raison (pas presque, juste sur les opioïdes) mais il a un tort (relevé par Soral et quelques non tièdes). Il peut baratiner tout ce qu’il veut, il peut nous faire son (bon) cinéma en se tripotant la barbe, moi désormais je le regarde en me tripotant les couilles (imagé). Qu’il ait le courage de dire « J’ai raconté des conneries sur la vaccination des personnes âgées, j’ai voulu ménager la chèvre et le chou, pour ne pas être trop emmerdé. Je me suis dit aussi que les vieux, finalement, médicalement, c’est moins important que les jeunes. Je suis un médecin, j’ai de l’empathie en général mais je peux ne pas en avoir aussi dans l’analyse des cas. J’ai eu tort, mea culpa ! ». Qui lui en voudrait quand on voit la meute médico-médiatique schindlérisée ? On peut pardonner sans oublier, nous… D’ici là, pour ma part, ce grand scientifique est petit.

     

    Répondre à ce message