Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Premier tour des législatives : tout pour Macron, des miettes pour le FN

Avec un taux d’abstention record qui favorise l’avènement du parti unique

Le parti d’Emmanuel Macron arrive largement en tête de ce premier tour avec 32,90 % des suffrages exprimés, selon une estimation Kantar-Sofres. Ce qui pourrait se traduire au second tour par l’obtention de 400 à 440 sièges à l’Assemblée nationale.

 

 

La République en marche/Modem arrive largement en tête de ce premier tour avec 32,90 % des suffrages exprimés, selon une estimation Kantar-Sofres. Ce qui pourrait se traduire au second tour par l’obtention de 400 à 440 sièges à l’Assemblée nationale.

Viennent ensuite les candidats Les Républicains/Union des Démocrates et des indépendants/divers droite avec 21 %, pour une projection de 95 à 132 sièges. Les candidats du Front national cumulent 13,5 % des voix et n’auraient, au second tour, que 2 à 5 sièges.

Derrière, la France insoumise affiche un taux de 11 %. Le parti socialiste, avec le parti radical de gauche et les divers gauche, n’obtiennent que 9,70 %. Viennent ensuite les écologistes (4 %), le parti communiste (3,20 %), les divers (2,80 %), Debout la France (1,1 %) et l’extrême gauche à 0,80 %.

La France insoumise et le parti communiste décrocheraient 13 à 23 sièges, le parti socialiste entre 15 et 25. Debout la France, les régionalistes et l’extrême droite auraient entre 1 et 3 sièges.

L’abstention est estimée à 51 %, les votes blancs à 0,70 % et les nuls à 0,30 %.

 

 

 


 

L’abstention est historique : 50 % environ, 7 pts de plus qu’en 2012 et 27 pts de moins qu’à la présidentielle en avril de cette année.

Or, lorsque la participation baisse, le corps électoral change : en effet, la participation ne baisse pas de manière équivalente dans les différentes catégories de la population. L’âge est notamment un déterminant essentiel de la participation : les plus âgés votent plus, les plus jeunes votent moins.

Ce soir, partir des premiers résultats, nous estimons que le taux de participation des plus de 60 ans sera deux fois supérieur à celui des moins de 35 ans : entre 65 % et 70 % de participation pour les plus de 60 ans, autour de 30 % sans doute pour les moins de 35 ans.

Qui en bénéficie ? Au premier chef, les candidats LR, dont l’électorat moyen est le plus âgé (46 % des plus de 70 ans avaient voté pour François Fillon à la présidentielle) ; les candidats LREM en bénéficient également, mais dans une moindre mesure car l’électorat LREM est relativement bien réparti dans différentes catégories d’âge. Mais c’est surtout le FN et la France insoumise qui sont les plus désavantagés, eux qui avaient réalisé leurs meilleurs scores auprès des plus jeunes.

 

 


 

À l’inverse des candidats LREM, qui bénéficient de la prime dont profitent les membres du parti du Président, le parti de Marine Le Pen et celui de Jean-Luc Mélenchon ont été particulièrement peu avantagés par le scrutin législatif.

De 2002 à 2012, le FN et le Front de Gauche (en 2012) avaient chaque fois perdu au moins 4 points entre la présidentielle et les législatives.

Les résultats du scrutin de ce soir confirment cette tendance, puisque le Front national accumule seulement 14 % des suffrages alors qu’il en avait obtenu plus de 21 % le 23 avril. De même, la France Insoumise atteint seulement 11 % des suffrages contre plus de 19 % en avril. Malgré une performance historique de ces deux formations lors de l’élection présidentielle, leur chute aux législatives est encore plus forte que lors des scrutins antérieurs.

Ce recul aux législatives peut être le symptôme d’un mauvais ancrage local de ces formations ; il peut aussi s’expliquer par la hausse de l’abstention, qui concerne surtout les électeurs les plus jeunes, alors que le Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon avaient réalisé leurs meilleurs scores auprès de ces populations.

 


 

Florian Philippot : « On ne peut pas laisser 400 députés la République en marche ».

« Avec une forte abstention, ce sont les sortants qui résistent le mieux » estime Florian Philippot, vice-président du Front national. « On ne peux pas laisser 400 députés En marche !. Il faut se mobiliser massivement pour le second tour. » Concernant sa situation personnelle – Florian Philippot est candidat en Moselle –, il explique être « largement au second tour, j’attends de voir si je suis premier ou deuxième. »

 


 

Au second tour, LREM se retirera s’il y a « un risque » que le FN l’emporte Lors d’un point presse actant la victoire de son parti au premier tour des législatives, Catherine Barbaroux, présidente par intérim de La République en marche, a défini la stratégie adoptée au second tour.

Si elle juge que « la mobilisation devra encore s’amplifier » la semaine prochaine, Catherine Barbaroux a précisé que, « dans les rares cas de triangulaires », le candidat de La République en marche se maintiendra s’il est en position de l’emporter. En revanche, s’il y a «  un risque » pour que le candidat Front national l’emporte, il se retirera.

 


 

Nicolas Dupont-Aignan met en cause « la légitimité du futur parlement » L’ancien candidat à la présidence de la République a rapidement réagi aux premières estimations données à 20H. Les candidats Debout la France cumuleraient 1,1 % des voix exprimées. « L’abstention de ce soir remet en cause gravement la légitimité du futur parlement », a-t-il dit sur Twitter.

 


 

« J’arrive largement en tête avec près de 45 % des voix dont 56 % sur la ville d’Hénin-Beaumont et j’affronterai, au second tour, la candidate d’Emmanuel Macron qui fait moins de 20 % », a annoncé Marine Le Pen vers 20H30.

Juste avant, elle a commenté les premières estimations données en début de soirée. « Ces élections législatives n’ont soulevé aucun enthousiasme chez les Français », a réagi la candidate dans la 11e circonscription dans le Pas-de-Calais, qui qualifie le taux d’abstention de « catastrophique ».

 

 


 

Jean-Christophe Cambadélis (PS) : « Notre démocratie ne peut se permettre d’être malade (...) Il n’est ni sain, ni souhaitable qu’un président ayant réuni 24 % des voix au premier tour et gagné le second tour par le seul rejet du Front national, bénéficie du monopole de la représentation démocratique ».

 


 

Estrosi « regrette » que LR n’ait pas accepté « la main tendue » de Macron À peine les résultats dévoilés, le maire de Nice a réglé ses comptes avec sa famille politique, regrettant «  de ne pas avoir été entendu par les dirigeants Les Républicains ». Selon lui, « en acceptant la main tendue de Macron, nous aurions sans doute ce soir un certain nombre de nos amis qui n’auraient pas été éliminés ».

 


 

« Ici et encore plus qu’ailleurs l’abstention est beaucoup trop importante et préoccupante », a souligné l’ancien Premier ministre, Manuel Valls. « Ce soir j’arrive en tête de la circonscription, et dans 5 des 6 villes, avec 25.5 % des voix devant La France insoumise avec 17.6 %. J’arrive nettement en tête malgré une forte confusion. Je n’avais aucune investiture, même si j’avais le soutien de tous les militants de gauche et même de La République en marche qui avait appelé et souhaité ma victoire », a-t-il indiqué. « J’appelle au rassemblement de toutes les forces du progrès, de ceux qui veulent la réussite de la majorité présidentielle, car je m’inscris dans celle-ci », a-t-il conclut.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

La réconciliation nationale, seule ligne d’avenir pour les patriotes,
avec Kontre Kulture :

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 






Alerter

150 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je suis allée voter après avoir entendu aux infos que chaque vote rapportait un peu d’argent aux partis... Mais sans illusion. Je pense que la majorité des français qui ne sont pas allés voter, vient du fait précisément que les résultats étaient connus d’avance, comme pour la présidentielle. Macron président, ça calme...

     

    Répondre à ce message

    • Entièrement d’accord.
      Mais c’est quand même inquiétant. C’est en train de devenir une démocratie à la « Mickey » comme on dit dans les pays du tiers-monde.
      Lorsqu’un journaliste quitte son poste, ça devient un événement national.
      Et longtemps avant les élections, on annonce que ce ne sera pas un succès mais un raz-de-marée.
      Quand Trump a gagné, tous les journalistes et toutes les chaînes nous avaient répété : « le peuple a-t-il toujours raison ? ».
      Quel journaliste courageux demanderait aujourd’hui « le peuple a-t-il voté librement ? »
      Démocratie de Mickey.

       
  • #1744147

    Voila. Beaucoup sur E&R me prenaient pour un fou, un inconscient quand je disais que le combat était perdu d’avance. Perdu car le peuple de France n’existe plus et le peu qui reste n’a plus de conscience. Sur E&R, dans les commentaires, on croit toujours avec arrogance que la victoire des urnes est possible et qu’il suffit de continuer a voter... Nous ne représentons rien au niveau national, il faut sortir de la bulle de l’internet, et retrouver sa lucidité : les français ne comprennent rien et n’en ont rien a foutre. On m’a traité de lâche, déserteur et autres adjectifs moralisateurs. Non, une victoire des urnes n’est plus possible en France, et j’ai de moins en moins de respect pour mon pays et pour l’humanité. Je pense et j’espère qu’avec les législatives, beaucoup auront compris. Maintenant allez-y, faites moi la morale, une fois de plus, comme vous savez si bien le faire.

     

    Répondre à ce message

    • C’est aussi ce que je pense et je ne crois pas que beaucoup de gens viendront vous faire la morale. Bravo pour votre lucidité. Triste époque en effet...

       
    • Effectivement et c’est ce que je me tue à vous dire depuis le Canada (où les nationalistes souverainistes du Québec commettent la même erreur) votre cause est très bonne excepté qu’elle ne se réfère pas au bon pays, pas au bon peuple. La France est la prostituée des nations. Elle est bel et bien l’hôtel décrit par Attali, sauf qu’Attali est trop hypocrite pour préciser de quelle sorte d’hôtel il s’agit. C’est un pays qu’il convient de gérer en effet à la manière d’un bordel pour limiter les dégâts humanitaires, et ce n’est pas en vain qu’Adolf Hitler, dans ses quelques moments où sa folie le laissait, avait conçu d’en faire, après amputation des provinces de sang germain et latin, un parc d’amusement amoureux pour le Reich. La France humaniste et sociale que vous voulez défendre a à peu près la même réalité que l’URSS que Staline faisait miroiter en tant que pays de Cocagne pour l’humanité de demain : c’est une réalité virtuelle. Ce n’est pas seulement une question de nombre : c’est une question d’âme collective.

      L’âme collective de la France est foncièrement vénale et méchante et moi qui ai vécu en ce pays en tant qu’étranger (pourtant amoureux de la langue française) n’ai pu m’entendre qu’avec 1) des immigrants de longue date, des Berbères surtout ainsi que des Haïtiens 2) des paysans plutôt catholiques de départements non francophones d’origine comme le Morbihan ou les Pyrénées 3) des Français de souche francilienne mais en grave rupture de ban avec leur nationalité, dans la tradition de la poésie bohème qui n’existe plus depuis la mort de Ferré. La France réelle est entre autres un pays anti-poésie à l’extrême, où celui qui fait de la poésie est tout de suite perçu de ce fait comme marginal, ce qui n’est pas le cas avec la culture indienne par exemple, qui est pourtant rapace à l’envi. Cette âme collective qui date du siècle des Lumières et qui est née d’un métissage anti-naturel entre peuple génétiquement incompatibles (latins, germains ...) : tout ce que vous craignez comme destruction des nations par le métissage est déjà sa nature, au point qu’ajouter des Noirs limiterait les dégâts.

      Ce pays ressemble dangereusement à la Grande Prostituée des derniers temps dont parle la Bible, celle dont il suffira de quelques heures pour mettre à la lumière sa perversion et la détruire : sortez-en tant qu’il est temps. Soit en émigrant loin, soit encore en restant sur place et en vous convertissant à l’Islam pour être du bon côté lors de l’invasion.

       
    • @Miville : citer la Bible et conseiller de se tourner vers l’Islam, il n’y aurait pas comme une certaine contradiction ? Car leur message n’est pas le même, et certaines vérités de l’un ne sont pas les vérités de l’autre !

       
    • Le problème, c’est qu’il faudrait faire comprendre ça à la totalité des personnes de ce site (qui pourtant ne sont pas détestables du tout, au contraire). Et n’en parlons pas de la populace en général.

       
  • Bonne nouvelle pour MLP, elle va pouvoir continuer à s’opposer tranquillement au Système tout en prenant son argent.
    Bonne nouvelle aussi du côté de Phillipot, affaibli dans le parti et qui va sûrement prendre la poudre d’escampette.

     

    Répondre à ce message

  • #1744175
    Le 12 juin à 13:39 par Tartempion du système
    Premier tour des législatives : tout pour Macron, des miettes pour le (...)

    Un seul mot d’ordre pour ce second tour : "Tous à la pêche"

     

    Répondre à ce message

  • La presse jubile, la une de "la Voix du nord" est gerbante de complaisance, pleine de connivence, sans retenu...
    En marche ! est élu par défaut car les électeurs désertent de plus en plus les bureaux de vote, il ne reste plus que les bobos et bourgeois de droite qui sont heureux d’aller voter pour les fossoyeurs du pays, dans une collaboration écoeurante à ce système antipauvre, antihumain, cupide, individualiste...
    Mais tant mieux la fracture s’approfondit de plus en plus, il ne restera plus qu’une nouvelle révolution pour résoudre les contradictions majeures de ce système...

     

    Répondre à ce message

  • On va de nouveau se faire avoir par la chienlit abstentionniste ! S’intéresser sérieusement à la politique, ou plus exactement au vote, le seul pouvoir octroyé au citoyen, c’est trop dur pour tous ces fumiers !

    Et tous les faibles qui se sont laissés décourager par les présidentielles, qu’ils aillent se faire voir. Qu’est-ce que ça coûte de voter FN quoi qu’il en soit ?
    Les nazes qui votent par adhésion à EM, je n’en parle même pas : ils donnent les plein pouvoirs à quelqu’un qui leur ressemble, tout comme ils ressemblaient déjà à hollande.

    Maintenant, emmanuel - coup d’état - macron va avoir les plein pouvoirs. La catastrophe tant redoutée va se produire. Avec une majorité parlementaire de cette ordure sous état d’urgence, la France va devenir véritablement une zone sinistrée.

    Désolé à tous les petits patrons et aux agriculteurs, mais il va sérieusement falloir penser à un plan B sous forme de fuite. Exactement comme Marion Maréchal Le Pen qui a bien compris que persister à offrir des solutions honorables et sur un plateau d’argent à un électorat à vomir ne servait rien.

    Allez, ce n’est pas parce que la France crève qu’il faut crever avec elle, moi je me tire vers de meilleurs jours dans une contrée plus accueilalnte. Ciao la compagnie !

     

    Répondre à ce message

  • La réaction d’Estrosi montre bien que pour lui, l’important, ce sont les postes... et les sous-sous qui vont avec.
    Il faut supprimer le financement public des partis politiques qui aggrave les travers de la démocratie.
    Il faut d’ailleurs faire de même pour tous les corps intermédiaires, associations et organes de la société civile, à commencer par les syndicats et les médias : ils ne peuvent pas représenter les intérêts des citoyens et être rémunérés par l’Etat.

     

    Répondre à ce message

  • Il n’y a plus rien à espérer la populace a été lobotomisée pas la surconsommation (de grosse bagnoles , de smart phone , de malbouffe de téloche , etc etc ) Sans oublier la vulgarité , dans mon coin ce matin au marché ce n’est qu’un défilé de gosses en collants , tongues , tatouage, coupe de cheveux improbable , le portable d’une main et la poussette et la laisse du chien de l’autre !!! A pleurer !! Je suis très pessimiste !

     

    Répondre à ce message

  • Les seuls votes qui semblent avoir été pris en compte, c’est l’abstention ou le vote blanc (+ de 50%).
    Ils sont où les 32% pour M. Mescouilles ?
    Je n’en connais aucun.
    On nous refait le coup de la présidentielle...
    Je vais me relire "La Belle Lurette" d’ Henri Calet, ça va me calmer.
    Paix à tous (tant que ça tient).

     

    Répondre à ce message

  • Je voulais bien sur parler de "grosses en collants" (ne comptez pas sur moi ce soir pour vous remonter le moral)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents