Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Projet de loi sur la santé : le Dr Nicole Delépine sonne l’alarme

Au Congrès international de santé naturelle qui s’est tenu les 3 et 4 octobre 2015, le docteur Nicole Delépine a évoqué l’état actuel de la médecine et le projet de « loi de modernisation du système de santé », adopté en première lecture au Sénat le 6 octobre.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cette dame a raison,
    Je suis interne de Néphrologie, et je vous affirme que dans le domaine, par exemple, de l’excès de cholesterol, des nouveaux traitements très onéreux vont sortir sur le marché alors qu’on en possède déjà de très bons. Ils sont certes efficaces dans les études mais pas plus que les anciens qui sont eux beaucoup moins cher, même si ils présentent quelques effets secondaires initiaux peu fréquents ! On enseigne déjà aux jeunes médecins l’utilisation des nouveaux traitements en mettant au second plan les anciens traitements qui fonctionnent très bien (par exemple le traitement anti-thrombotique lors de l’infarctus du myocarde). Les anciens professeurs de médecines (ceux qui restent) nous mettent en garde car les nouveaux qui arrivent sont friands de nouveautés. En effet de nombreux traitements réellement efficaces découverts dans les années 80-90 ont perdu ou vont perdre leur brevet.... Au final, les assurances diminuent leurs taux de remboursement et c’est la sécu qui paie.
    Sans vouloir vous vexer, mais cela ne changera rien, tous le monde s’en fou : les patients ?? ils sont toujours malades, ils ont peur dès qu’ils font un pet de travers, ils pensent que tous leur est dû, les médecins ?? Entre ceux qui sont noyés dans la paperasse et qui ont à peine le temps de faire de la médecine et ceux qui sont sous-payés et recherchent la moindre occasion de faire des sous, ceux qui fonctionnent à l’acte médical à cause de la cotation à l’acte de Bachelot et qui ne passent guère plus de 10 min avec un patient en consultation car "ça rapporte pas" (y a qu’à voir les spécialités médicales les plus convoitées, ce sont presque exclusivement des spécialité lucratives car il y a des actes médicaux). Sans compter les internes qui font tourner les services hospitaliers.... Vous inquiétez pas le système fonctionne bien.... pour l’instant

     

    • Explication : Sanofi est devenue la première capitalisation boursière des entreprises françaises : 115 milliards d’euros , devant Total (109 milliards d’euros) . Les médocs rapportent plus que le pétrole ! Il faut que ça continue, palsambleu ! Total magouille dans 130 Etats pour extraire son pétrole, Sanofi fait son lobbying pour forcer les médecins à acheter ses traitements hors de prix .


    • Ça fait du bien de voir un confrère sur le site ER !!
      Suis cancéro et votre analyse est très juste. Je suis aussi de la génération "Évidence Based Médecine" et avec l expérience clinique, j ai payé les frais de ses incohérences relatives aux soins. Comme je dis aux internes et CCA : la médecine doit rester liberale (pas au sens privé mais au sens indépendante de l état) rien ne doit subordonner la relation médecin-malade. Il est désormais aisé de voir les réseaux "Big pharma" nous vendre des merdes hors de prix pour la société, pas beaucoup plus efficaces voire plus toxiques et ce sur des arguments scientifiques de moins en moins étoffés, peut être même manipulés (en bonne conscience progressiste, comme d hab).
      Gueuler ne nous mènera nul part, sauf à négocier le moins pire.
      Il faut peut être penser plus loin et organiser un système de santé parallèle par répartition.
      Rappelons nous qu un système libéral (au sens cette fois ci économique) déteste les corporations (cf Marion Sigaut et sa critique de l encyclopédie des lumières)
      Bises à tous


  • Loin de l’image militaire en noir et blanc qui colle à celle de dictature et son salut nazi à l’endroit, c’est ici une dictature bureaucratique d’énarques à laquelle on se cogne. Cette loi, en privatisant et en encadrant le marché de la santé traduit en fait la mise en route du TAFTA, actuellement dans notre pays.
    Le Traité lui-même ne demande qu’une signature !
    Elle sera la cerise sur le gâteau, quand tout sera bouclé, et les médias s’y intéresseront, que tout sera déjà en place... Hollande, Touraine et les autres n’auront plus qu’à sortir par la petite porte...

     

    • J’apprécie beaucoup votre sens de cette nouvelle dictature ( à mon avis , nettement plus aboutie que n’importe laquelle du passé ) , car elle s’ exerce et avance " voilée" , sous la terminologie devenue la réfèrence mondiale : Démocratie ! ..avec ça " collé à la peau " ils construisent un monde d’une cruauté sans nom , déshumanisé , dans lequel nous allons nous " enliser " au fil du temps ! ( je sais , je me répète , mais ceci étant tellement corroboré par des exemples divers et variés , de la vie courante au quotidien , et constatant une apathie récurrente ou des prises de conscience aléatoires dans ce " désert " chaotique qui se profile , je réitère cette affirmation , avec espoir de sursaut humanitaire !) . Peut être que la politique au sens où nous a abreuvé , surtout depuis la révolution française est elle tombée en désuétude , il faut désormais se rassembler ( ce qu’ils ont en horreur ) pour tenter de rejeter en masse cette nouvelle dictature qui ne dit pas son nom ! ( plus on réfléchit , restant sur des positions obsolètes , plus le " rouleau compresseur " va continuer de nous broyer ) . Je crains un "réveil " tardif d’un peuple meurtri , mais maintenu sous perfusion sédative médiatique , donc inefficace .


  • ll faudra bien, un jour, que l’être humain se pose la seule et unique question : "quelle est l’origine de la maladie ?".
    Sinon, il continuera a "traiter" les symptômes, c’est à dire, les effets matériels visibles des maladies sans jamais guérir les causes et les origines de celles-ci.
    Je dis ça, je dis rien ! Ca fait plus d’un demi siècle que je roule ma bosse sur cette planète ; ça fait plus de 30 ans que je n’ai pas mis les pieds chez un médecin et j’ai bien l’intention de ne pas les y mettre dans les 60 ans qui viennent !
    Mon conseil : La déesse mère sécurité sociale (SS la bien nommée) est une suceuse de sang et une cannibale de force vitale. Elle vous drogue et se nourrit de vous.
    N’a-t-il pas été écrit : "Il surgira, en effet des faux Christ et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible, même les élus." Mt 24, 24.
    Toutatis


  • C’est bien de constater mais où est la réelle opposition à ces labos ? Les médecins sont complices de ces pratiques en les acceptant tacitement.

     

    • Surtout les jeunes médecins : ils sont formés par les labos (en partie), à réfléchir d’abord dans le sens de leurs intérêts capitalistiques...
      En +, l’examen de médecine est hyper-dur, ce qui donne des "élites" (qui se croient telles) extrêmement individualistes et manipulables à souhait