Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mein Kampf réédité en 2016

Un "appareil critique" protégera les lecteurs de toute contamination antisémite

L’éditeur Fayard, qui compte publier une réédition critique du livre d’Adolf Hitler en France, devrait fournir plus de détails concernant la sortie de l’ouvrage en janvier prochain.

La maison d’édition française Fayard publiera en 2016 l’ouvrage manifeste d’Adolf Hitler, Mein Kampf (Mon combat), accompagné de commentaires critiques de chercheurs, a annoncé Fayard dans un communiqué.

« Les éditions Fayard entendent mener à bien comme prévu la publication de Mein Kampf (…). La publication de ce livre central dans l’histoire du XXe siècle sera accompagnée d’un appareil critique, établi par un comité scientifique d’historiens français et étrangers », a indiqué Fayard dans un communiqué.

La nouvelle traduction française du livre, initialement paru en allemand en 1925, a été réalisée par le germaniste de renom Olivier Mannoni.

En janvier prochain, Fayard communiquera plus de détails « sur le dispositif scientifique et académique encadrant cette publication, les partenaires associés à cette entreprise ainsi que sur l’institution destinataire des éventuels bénéfices », lit-on dans le communiqué.

Fayard a envisagé dès 2011 de rééditer Mein Kampf en français dès qu’il tombera dans le domaine public. Le propriétaire actuel des droits du livre est le Land de Bavière.

Il s’agit de la troisième réédition de Mein Kampf en France depuis 1934 et de sa deuxième réédition par Fayard qui a publié en 1938 une version validée par Adolf Hitler et intitulée Ma doctrine (plutôt que Mon combat). Les deux livres sont toujours disponibles en France, précédés d’un court avertissement, et sur Internet, sans aucun appareil critique.

Selon la maison d’édition les Nouvelles éditions latines (NEL), qui a publié la première traduction française de Mein Kampf en 1934, près de 700 exemplaires de ce livre par an sont vendus dans l’Hexagone. L’institut spécialisé GfK estime, quant à lui, qu’environ 2.500 exemplaires de Mein Kampf sont vendus chaque année en France.

L’Institut d’histoire contemporaine de Munich a aussi l’intention de publier une édition critique de Mein Kampf en 2016. Ce sera la première édition en allemand depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le livre demeure pour l’instant interdit de commercialisation en Allemagne, aux Pays-Bas et en Russie, car il contient l’idéologie raciste, antisémite et belliqueuse du nazisme. Toutefois, sa commercialisation est autorisée en France, à condition de l’accompagner d’un avertissement et de ne pas l’exposer dans la vitrine d’une librairie ou d’un commerce.

Pendant ce temps, Alain Soral et Kontre Kulture ne semblent pas jouir des mêmes libertés que les éditions Fayard :

Que proposera l’« appareil critique » du « comité scientifique d’historiens » ?
Des éléments de réponse chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1293171
    le 15/10/2015 par cernunnos
    Mein Kampf réédité en 2016

    Avec la publication des carnets de théodore Hetzl


  • #1293173
    le 15/10/2015 par mimi
    Mein Kampf réédité en 2016

    Les arrières petits-neveux d’Edith Frolla auraient exprimé le souhait qu’une partie des bénéfices soient reversés à Yad Vachem .


  • #1293176
    le 15/10/2015 par Anonyme
    Mein Kampf réédité en 2016

    Voici une initiative qui va faire fureur...


  • #1293186
    le 15/10/2015 par Gustin
    Mein Kampf réédité en 2016

    Comparé à Bagatelles, Mein Kampf, que j’ai lu intégralement, c’est de la bouillie pour les chats . L’antisémite génial du XXème siècle, ce n’est pas Hitler, c’est Céline . La preuve c’est que Mein Kampf va être réédité, mais pas Bagatelles, jamais Bagatelles .

     

    • #1296109
      le 19/10/2015 par ID
      Mein Kampf réédité en 2016

      Bagatelles n’est pas réédité en raison du refus de la veuve de Céline, pas par censure des autorités ou autres..
      Ce livre sortira un jour sans nul doute.


  • #1293187
    le 15/10/2015 par Popaul
    Mein Kampf réédité en 2016

    Fayard va rééditer Mein Kampf : si c’était KK, il serait condamné à un million d’euros de dommages ! "Selon que vous serez..."


  • #1293206
    le 15/10/2015 par Rolf
    Mein Kampf réédité en 2016

    On parle de "l’institution destinataire des éventuels bénéfices" : en clair ce sont les Juifs qui vont palper, qui vont devenir les maquereaux post-mortem d’Adolf ! L’argent n’a pas d’odeur, pas même celui du gaz . Comme c’est le centre Simon Wiesenthal qui a palpé les bénéfices de l’édition (1993-2005) du Journal de Goebbels .


  • #1293217
    le 15/10/2015 par PL
    Mein Kampf réédité en 2016

    Dans l’ancienne traduction de Mein Kampf des Nouvelles éditions latines, Volk est plusieurs fois traduit par "race", « peuple allemand » (ethnos) devenant alors « race allemande » (gens), ce qui rend les propos de l’auteur incontestablement raciste dès cette époque.

    Refaire la bonne traduction est délicat, parce que le texte qui a été lu par les Français à l’époque, c’est cette traduction.

    Ne pas refaire la traduction, s’est interdire de comprendre que le mot allemand Volk, renvoie à volkich, qui renvoie à cette époque au « mouvement volkich », au « style volkich », au mouvement folkloriste qui fleurissait en Allemagne et dans beaucoup de pays d’Europe juste avant la Guerre de 14.

    Donc c’est délicat de refaire une traduction qui est devenue un document historique, il est tel qu’il est, on risque de faire des anachronismes en le relisant avec nos yeux d’aujourd’hui.

    On risque en voulant être plus proche de la vérité, de fabriquer un faux.

    Le pire, c’est si on veut refaire la traduction et ajouter des notes par esprit militant.

     

  • #1293222
    le 15/10/2015 par Marko
    Mein Kampf réédité en 2016

    Avec comme inscription en couverture :
    « toute ressemblance avec la politique israélienne serait purement fortuite. »


  • #1293229
    le 15/10/2015 par Gerard John Schaefer
    Mein Kampf réédité en 2016

    Augmenté de l’"appareil critique", ça va faire combien de volumes de combien de pages, du coup ?

    Parce que s’ils l’éditent pour le vendre, ’faudrait pas non plus décourager le lecteur.
    Déjà que stylistiquement, c’est aussi joli que ses aquarelles...

    À moins que ce ne soit lancé comme un objet "tendance", "must have", afin de s’épater transgressivement entre copains bourgeois...
    Le "it book" à poser négligemment sur la table basse, à côté du magazine de mode, avec Karl en couv’ ?
    Et puis, une partie des bénefs obligatoirement reversées à des assoces, comme pour les mémoires d’Himmler, par exemple ?

    Bon courage à "la nouvelle traduction française", qui va devoir déployer des trésors d’ingéniosité contorsionniste, pour peu qu’elle souhaite "adoucir" certains passages !
    Concernant les juifs, dans l’exemplaire des Nouvelles Éditions Latines, c’est sans ambiguïté.

    Au pire, ça pourra être amusant de comparer les subtiles différences.
    De comprendre le nécessaire recadrage.
    L’essentiel étant de ne pas cesser d’alimenter la perpétuelle pleurniche.


  • #1293248
    le 15/10/2015 par censure
    Mein Kampf réédité en 2016

    Une très bonne idée !!!


  • #1293290
    le 15/10/2015 par anonyme
    Mein Kampf réédité en 2016

    Un truc que je pige pas : il était donc interdit de le publier seulement parce qu’il n’était pas dans le "domaine public" ?

    Pas logique : si c’était le seul obstacle, cela voudrait dire que s’il n’était pas édité avant, c’était parce que quelqu’un en détenait les droits et bloquait la publication... et forcément pas un état, qui aurait pu l’interdire sans autre forme de procès...

    La question qui en découle donc : qui détenait les droits sur ce bouquin ?

     

    • #1293970
      le 16/10/2015 par Fred89
      Mein Kampf réédité en 2016

      C’est écrit dans l’article :

      "Le propriétaire actuel des droits du livre est le Land de Bavière."

      Le Land de Bavière n’en interdisait pas la publication pour des raisons morales, mais se la réservait pour toucher les droits.


    • #1293984
      le 16/10/2015 par jean
      Mein Kampf réédité en 2016

      C’est l’Etat de Bavière je crois, qui détenait les droits d’auteur d’Adolf Hitler.
      Mais il n’était pas interdit de le publier en France, il existait déjà une édition du livre, et tu peux encore la commander librement si tu en as envie.


    • #1294052
      le 16/10/2015 par késako
      Mein Kampf réédité en 2016

      L’éditeur de Mein Kampf est Max Amann (24 novembre 1891 – 30 mars 1957)

      En 1922, il est nommé directeur de la maison d’édition Eher-Verlag, qui publie Mein Kampf...

      Arrêté à la fin de la Seconde Guerre mondiale, condamné en tant que membre important du parti nazi le 8 septembre 1948 et à dix ans de travaux forcés. Libéré en 1953, privé de ses biens et de ses droits à la pension, il meurt dans la pauvreté à Munich le 30 mars 1957.

      Donc le Land de Bavière touche les droits depuis 1948… (Suite au procès de Nuremberg avec le Conseil de Contrôle Allié qui ordonnera la saisie des biens des dignitaires du IIIème Reich et leur transfert aux différents Lands du pays.

      Considérant le détenteur de ce copyright comme non-identifié... Kontre Kulture aurait pu en imprimer aussi, une cour suprême ne reconnaissant que le copyright !

      Et d’après d’autres recherches sur le web - aux USA de l’époque de la 2ème guerre mondiale… le copyright de l’œuvre a été saisi par le gouvernement d’alors dans le cadre d’une loi de 1917 interdisant le commerce avec l’ennemi, puis a été revendu en 1979 à un éditeur qui commercialise le livre...

      Merde et la Bavière depuis 1948 alors ? Pas d’exclusivité alors ?

      Tout çà demande des éclaircissements, non ?

      2016, peut-on attendre une version KK en deux volumes comme l’originale… Qui sans aucun doute sera de meilleure qualité typographique que celle des Nouvelles Editions Latines qui a un certain charme de simplicité !

      Rotatives…


  • #1293295
    le 15/10/2015 par anonyme
    Mein Kampf réédité en 2016

    ok j’ai la réponse : "Le propriétaire actuel des droits du livre est le Land de Bavière."

    mal lu, désolé ...


  • #1293355
    le 15/10/2015 par Arrière garde
    Mein Kampf réédité en 2016

    C’est le sionisme hitlérien qui est content de cet accord !


  • #1293714
    le 16/10/2015 par AC de V
    Mein Kampf réédité en 2016

    Pas directement lié mais j’ai relu "au cœur du troisième Reich" d’Albert Speer et je le recommande vivement à chacun. Un document unique bien entendu et parfois saisissant vu de l’intérieur. A bon entendeur.


  • #1293745
    le 16/10/2015 par adolphe
    Mein Kampf réédité en 2016

    On lira tout, sauf l’avertissement et la critique !

     

    • #1293947
      le 16/10/2015 par Francois Desvignes
      Mein Kampf réédité en 2016

      On lira tout.

      Y compris l’avertissement et la critique...

      ....mais en les mettant à la forme négative...


    • #1294058
      le 16/10/2015 par anonyme
      Mein Kampf réédité en 2016

      Perso je m’efforce de lire les préfaces etc... mais JAMAIS avant. Orienter une lecture a priori n’est jamais une bonne chose.


  • #1294247
    le 16/10/2015 par Erdoval
    Mein Kampf réédité en 2016

    Petite réflexion sur la destination des droits d’auteur des oeuvres tombées dans le domaine public : l’expression "oeuvre tombée dans le domaine public" est trompeuse puisqu’en fait les bénéfices de l’exploitation de ces oeuvres vont à celui, particulier, entreprise ou institution, qui les publie. C’est donc le plus souvent une appropriation des droits d’auteur des oeuvres par des intérêts privés et non pas par l’Etat. Compte tenu que cet Etat, c’est-à-dire la solidarité nationale, subventionne la culture, finance d’une façon ou d’une autre les déficits des systèmes de protection sociale (chômage, retraite…)générés par le secteur culturel (l’énorme dossier des intermittents, souvenez-vous) que les recettes issues des droits d’auteurs des oeuvres tombées dans le domaine public soient affectées au financement des dépenses de solidarité du secteur culturel. On créerait ainsi une solidarité intergénérationnelle tout en faisant cesser un système hypocrite qui consiste en fait à déposséder un auteur ou ses ayants-droit au profit d’opérateurs économiques souvent à l’affût de bonnes affaires peu coûteuses. Il y a là, me semble-t-il matière à légiférer pour une fois utilement, au bénéfice de la culture et du social.


  • #1294757
    le 17/10/2015 par Norbert
    Mein Kampf réédité en 2016

    Un jour j’ai dis dans une classe de première que j’avais acheté et lu Mein Kampf quand j’étais étudiant . Ils étaient estomaqués, je dû me défendre en leur disant : " Comment voudriez-vous que je vous parle d’un livre que je n’aurai pas lu ?" . Ils ne furent pas convaincus . Cela me fait penser à cette remarque de Céline : " Notre bon peuple a la manie de juger des livres qu’il n’a pas lu ".


  • #1295603
    le 18/10/2015 par anonyme
    Mein Kampf réédité en 2016

    on va s’efforcer de contrer toute contamination antisémite. mais va-ton aussi contrer la contamination anti-française ? (Hitler avait une très mauvaise opinion des français parce qu’ils acceptaient le métissage avec leurs noirs) et la contamination anti-communistes ? etc.
    Hitler ne parle pas que des juifs, il n’y a pas qu’eux sur terre, et dans le livre fait-il la promotion de l’eugénisme et de l’euthanasie ?


  • #1295725
    le 18/10/2015 par Jérôme
    Mein Kampf réédité en 2016

    Pour plus de sécurité je pense que le livre devrait être lu en portant de gants et à l’aide d’un système de pinces (d’où "à prendre avec des pincettes" au sens littéral, du coup) après avoir bien sûr subi un examen psychologique de pré-lecture. Après le lecteur devra subir le même examen mais post-lecture. Il sera bien entendu constament entouré de la plus stricte surveillance durant la lecture pour parer à toute éventuelité. Enfin, pour exterminer toute trace éventuelle d’antisémitisme, qu’aurait pu laisser pareille lecture, je préconise que le patient soit ensuite exposé à toute les interviews et apparitions médiatiques de la lumière du monde : BHL. Il terminera le tout par un voyage, payé par la République et le peuple français qui a tant à se faire pardonner, en Israel, avec comme point d’orgue, la visite à Yad Vashem.
    A ce prix seulement nous porrons éviter le retour des heures les plus sombres pour l’Avant Garde de la République.
    A quand la réédition de "Bagatelle pour un massacre" ?


  • #1296976
    le 20/10/2015 par anonyme
    Mein Kampf réédité en 2016

    Dans le tres beau "Woman in Gold" (2015), un film de la Weinstein Company d’apres une histoire vraie, Maria Altmann se bat devant les tribunaux pour récupérer les peintures que sa famille possédait, conseillée par un jeune avocat, qui n’est autre que le petit-fils du compositeur Arnold Schönberg.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fe...

     

    • #1297495
      le 20/10/2015 par Gerard John Schaefer
      Mein Kampf réédité en 2016

      Merci, mais le problème -ouais, au moins un- c’est que si c’est pour récupérer des croûtes de Gustav Klimt...
      Le film est-il à l’avenant ?
      Klimt, c’est aussi des records de vente...ça "inspire".

      Ici, le peintre Lucian Freud, entretien avec Sebastian Smee :

      - S.S. "...que pensez-vous de ces artistes viennois de l’époque de votre grand-père, comme Klimt ou Schiele ?"
      - L.F. "Je les ai toujours détestés. Je pense que c’est en raison d’un certain maniérisme que je ressens chez eux. Non que Klimt et Schiele se ressemblent, mais ils partagent une sorte d’affectation. Je pense que le désir de choquer véhicule parfois une certaine banalité empruntée. J’ai toujours trouvé plus excitant de dire la vérité."

      Lucian Freud _Scènes d’atelier, Bruce Bernard, David Dawson, Thames & Hudson, 2007, p.34.


  • Afficher les commentaires suivants