Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Propos déformés sur l’islam" : Macron s’indigne d’une analyse du Financial Times

Dans une lettre au quotidien britannique, le président français s’indigne d’un article où il se dit « accusé de stigmatiser, à des fins électorales, les Français musulmans ».

 

Le président français, Emmanuel Macron, a publié, mercredi 4 novembre au soir dans le prestigieux quotidien britannique Financial Times, une tribune pour expliquer que « la France se bat contre le séparatisme islamiste, jamais contre l’islam », en réponse à un article paru lundi mais retiré du site depuis.

Dans une longue lettre à la rédaction, publiée aussi sur le site de l’Élysée, le président de la République s’indigne d’un article où il se dit « accusé de stigmatiser, à des fins électorales, les Français musulmans ; pire, d’entretenir un climat de peur et de suspicion à leur égard ». Le chef de l’État estime que ses propos ont été déformés : « Je ne laisserai personne affirmer que la France, son État, cultive le racisme vis-à-vis des musulmans. »

Comme sur la chaîne qatarie Al-Jazira la semaine dernière, le président français veut expliquer, au-delà des frontières de la France, que sa lutte contre le « séparatisme islamiste » n’est pas un combat contre l’islam, alors que les musulmans de plusieurs pays ont réagi avec colère à ses propos, avec un appel au boycottage des produits français.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Le néolibéral Macron sous pression sioniste, voir sur E&R :

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ceux qui lui ont imposé cette ligne, à coup sûr ne viendront pas le défendre...

     

    Répondre à ce message

  • La combinaison caricatures+attaques anti-maghrébine a amplifié les choses.
    Les ingénieurs sociaux n’ont pas anticipés.

     

    Répondre à ce message

  • Il essait désespérément de sauver les meubles car il a compris qu’il a perdu le vote des musulmans pour 2020, en ayant justifié et soutenu les caricatures, Charlie Hebdo et en ayant voulu faire de ce malheureux enseignant inconscient, un héro national !

     

    Répondre à ce message

  • les masques tombent, c’est bien.

     

    Répondre à ce message

  • "je ne laissera blabla, que la France blabla"

    Si tu parlais au nom de la France ça se saurait vermine !
    Ne prends pas tes rêves pour des réalités.

     

    Répondre à ce message

  • Oh putain, c’est la première fois depuis le début de son quinquennat (2017), que je suis en accord avec Macron ! Avec dix (10) députés mahometans (bis nationaux) chez LREM et sept (7) dans d’autres partis (17 au total), il en est loin, très très loin de stigmatiser des musulmans, représentants de ses bulletins de vote (13%) !

     

    Répondre à ce message

    • Les personnalités musulmanes mis en avant par le système sont quasiment tous des islamophobes maladifs.

      Chalgoumi effectivement, c’est un "malmenant" de la langue française, mais mahométan c’est pas la première définition qui me viendrait à l’esprit.

      Je vous renvois à votre sens de l’observation.

      C’est bien simple... si il était possible lors des débats sans fins sur l’islam et les musulmans sans que les musulmans eux-même soient présents... si il était possible d’inviter des musulmans ayant une expertise et pouvant apporter la contradiction à ces piètres menteurs.. vous accuserez alors votre poste de télévision de faire du prosélytisme islamique !!

      Et ceci n’a rien avoir avec l’immigration massive.. même si ils étaient moitié moins, tout est question de se trouver du bon coté du manche.

       
  • Macron, avec son "en même temps" ne sait pas très bien ce qu’il raconte, un peu tout et son contraire, à vrai dire. Là, il faut reconnaître qu’il est mal. On ne va pas le plaindre hein ? Ses conseillers lui écrivent des scénario tous plus loufoques les uns que les autres. Et il récite en y mettant son "talent" de comédien, avec une sincérité toute feinte, avec une emphase propre aux très mauvais acteurs. On aurait presque pitié si on n’était pas les potentielles victimes collatérales

     

    Répondre à ce message

  • le "Financial times" soutient l’islam... c’est pas nouveau que l’Empire soutienne l’islam... Lawrence d’Arabie (agent du Mi6) a scellé l’alliance entre la Banque et l’islam... il a réussi l’exploit de soulever les arabes contre les turcs, au nom de l’islam, et au profit des concessions pétrolières anglo-américaines. Ben Laden n’était pas le premier. Et j’en passe sur la création du Pakistan pour affaiblir l’Inde indépendante, ou bien sur le génocide des communistes indonésiens par les islamistes. Les mêmes nous en font des tonnes sur les ouïghours ou les rohingas, ou hier les bosniaques et les kosovars.

    Je veux juste dire que la question de l’islam est beaucoup plus complexe. Nous, français de culture catholique et gauloise, avons un rapport souvent romantique (pour ne pas dire paternaliste) avec l’islam. Ca nous semble exotique, colonial, oriental, etc. Mais les protestants anglo-saxons entretiennent une connivence beaucoup plus trouble avec l’islam, le primat absolu des écritures saintes, et une possibilité de dérive totalitaire. Jean Calvin n’avait rien d’un aimable réformateur, mais plutôt d’un fondamentaliste rejetant le monde et prônant un retour radical et exclusif aux Ecritures. Ben, ça donne à réfléchir...

    Nous sommes français, et non pas des financiers protestants anglais. Ce qui nous laisse le loisir de développer notre propre vision du monde. Sans se laisser enfermer dans les catégories de pensée de nos voisins.

     

    Répondre à ce message

    • @Paul "Jean Calvin n’avait rien d’un aimable réformateur, mais plutôt d’un fondamentaliste rejetant le monde et prônant un retour radical et exclusif aux Ecritures. Ben, ça donne à réfléchir…"

      Oui. Excellente intervention, au passage.
      Tel que vous décrivez le protestantisme Anglo saxon, je ne peux faire l’impasse sur les WASP US qui sont anticatholiques.
      Or les WASP se référent également aux Ecritures, celles de l’Ancien Testament, de la Torah.

      Il existe une compatibilité idéologique entre le mosaïsme et le protestantisme Anglo saxon, le fameux judéo-maçonnique s’explique également par cette compatibilité, en tous les cas, face à des gens qui auraient tendance à vous traiter de complotiste lorsque vous évoquez les loges judéo-maçonniques, vous pouvez commencer par tirer le fil de leur compatibilité biblique à titre de pédagogie.

       
    • @ goyband
      merci... il y a des correspondances profondes entre protestantisme, judaïsme et islam... je suis d’accord avec vous. Il y a une sacralisation excessive des écritures, et de la lettre des écritures. La croyance qu’on ne peut accéder à dieu que par les écritures (supposées parfaites) et non par la nature. C’est à dire un rejet du monde physique, de la création, de l’immanence. Le protestantisme a en fait constitué un retour aux racines "méditerranéennes" du christianisme. C’est très éloigné de ce que son enracinement en Occident lui avait donné de vivant et charnel.

      Les protestants, les juifs et les musulmans ont en commun la lecture du livre et l’absence de clergé. Alors que le catholicisme justement, donnait un rôle premier à l’église, c’est à dire à la communauté vivante, charnelle... et donc à une forme d’adaptation au réel. C’est une approche structurante très différente. On ne lisait pas le livre, on vivait dans la communauté vivante de l’église. Il y a dans le catholicisme une foi immense dans la Création. Et cela a ouvert la porte à la modernité occidentale, dans un rapport à la Nature. Il faut garder la richesse de notre propre approche française du monde.

       

    • Jean Calvin n’avait rien d’un aimable réformateur, mais plutôt d’un fondamentaliste rejetant le monde et prônant un retour radical et exclusif aux Ecritures.




      ah oui ? et qui c’est qui a réintroduit l’usure dans le christianisme si ce n’est Calvin ? le créateur de la finance suisse,
      Donc quelqu’un qui rejette le monde mais pour qui l’argent doit travailler.
      Y a pas comme un lézard ?

       
  • La liberté d’expression très sélective de Shalala 1er n’est de toute évidence pas une notion universelle et les perfides Anglois se font un plaisir de le lui rappeler . La polémique c’est comme les sables mouvants , plus tu t’agites , plus tu t’enfonces .

     

    Répondre à ce message

  • Cela ne servira à rien le monde entier a vu la vérité & la réalité.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents