Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Purge ? Trump limoge Richard V. Spencer, responsable de l’US Navy

L’affaire qui a coûté son poste à Richard Spencer concerne Edward Gallagher, un soldat d’élite accusé de crimes de guerre que le président américain défend envers et contre tout.

 

Le départ de Richard Spencer a été fracassant. Dans sa lettre de démission publiée dimanche 24 novembre au soir, le patron de la Navy des États-Unis s’explique.

« Il est devenu évident [que] je ne partage plus la même compréhension des principes fondamentaux de l’ordre juste et de la discipline avec le commandant en chef qui m’a nommé. Je ne peux pas, en toute conscience, obéir à un ordre qui, à mon avis, enfreint le serment sacré que j’ai prêté en présence de ma famille, devant mon drapeau et ma foi pour soutenir et défendre la Constitution des États-Unis. »

Richard Spencer a été limogé officiellement par le secrétaire à la Défense, Mark Esper, pour avoir pris contact avec la Maison-Blanche sans l’informer. Mais son éviction constitue surtout l’épilogue d’une épreuve de force imposée par le président américain, Donald Trump, à ses militaires à propos du sort d’un soldat d’élite accusé de crimes de guerre, Edward Gallagher, membre des commandos de marine (SEALs).

Ce dernier s’était pris en photo devant le cadavre d’un combattant de l’organisation État islamique, fait prisonnier et frappé avec un couteau de chasse pendant la bataille de Mossoul, en Irak, en 2017. Un scandale qui s’ajoutait à une longue liste de violences outrancières et aux menaces de mort proférées par le militaire contre des soldats de son unité pour les dissuader d’avertir leurs supérieurs.

Poursuivi par la justice militaire, Edward Gallagher a pu cependant compter sur d’utiles soutiens selon David Ignatius, du Washington Post, dont des proches de l’avocat personnel du Président, Rudy Giuliani. Un ancien militaire devenu un soutien sans nuances du Président sur la chaîne conservatrice Fox News, Pete Hegseth, s’est également transformé en porte-parole officieux du SEAL. Alors que la Navy entendait faire un exemple du cas du soldat d’élite, incarnation de la dérive de forces spéciales qui charrient leur lot de scandales, dont des faits de corruption, Donald Trump s’est interposé.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

***

Présidentielle de 2020 : Michael Bloomberg
se lance officiellement dans la course

 

Le milliardaire américain a annoncé dimanche sa candidature à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020. Une entrée en course qui n’est pas sans risques.

 

Un second milliardaire s’est ajouté, dimanche 24 novembre, à la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2020. L’ancien maire républicain de New York, passé par la case indépendant puis démocrate, Michael Bloomberg, 77 ans, fondateur de la puissante agence de presse qui porte son nom, a annoncé une candidature qu’il avait pourtant écartée au début de l’année. « Je suis candidat à la présidentielle pour battre Donald Trump et reconstruire l’Amérique », a-t-il assuré sur son site de campagne.

Il rejoint le philanthrope Tom Steyer, dont la fortune ne semble d’aucun secours, pour l’instant, pour convaincre les électeurs démocrates. Les deux hommes se sont engagés au cours des dernières années dans des causes auxquelles les progressistes sont sensibles : l’environnement, les inscriptions sur les listes électorales que compliquent à dessein les États républicains, ainsi que l’encadrement du marché des armes à feu.

L’annonce de Michael Bloomberg, qui a mis en avant son expérience, est passée par un acte de contrition et un énorme chèque.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Présidentielle 2020
    Avec Bloomberg et Sanders comme candidats, n’est-ce pas un peu comme si l’Etat Profond se présentait à l’élection présidentielle ?

     

    • Sionisme de gauche (Sanders) contre sionisme de droite (Bloomberg), l’opposition contrôlée par qui on sait...


    • Aucune chance ! Trump va remporter l’élection haut la main ! Il a tous les dossiers compromettants qui sortiront en temps voulu.


    • Bonjour ,

      Hitler avait raison dans son testament politique, tous se passe comme il l’a dit.

      Soit les américains se révolteront soit ils mourront esclavagisés par leurs élites milliardaires et par la puissance du peuple élu qui réside aux USA .

      Trump le milliardaire sioniste , anti socialisme ( le socialisme n’est pas seulement un aspect financier pour un peuple ) qui n’a rien fait pour la couche populaire des USA est là juste pour retarder l’effondrement inévitable des USA .

      Seulement un réveil du peuple, une révolution pourra sauver les américains .


    • Trump, qu’on nous a présenté comme indépendant de l’Etat profond car auto-suffisant financièrement, n’en mène pas large face aux lobbys. Comme quoi tout est question de volonté et capacité à trumper ses électeurs. En Russie Poutine - pas milliardaire comme son homologue - a réussi à mener des purges et dégager les oligarques. Donc qu’est ce qui ne va pas dans ce raisonnement ? Qu’on m’explique.


    • @ SC31

      Trump a financé une grande partie de sa campagne lui-même ce qui le rend indépendant de la haute finance
      Son action politique témoigne qu’il est indépendant dans ses choix et s’attaque à l’état profond mondialiste qui est bien plus puissant que tous les lobbies réunis. Et Trump est sur le chemin de la victoire.
      Enfin Trump collabore avec une partie de l’état profond puisque c’est le Pentagone qui l’a aidé à accéder au pouvoir
      Poutine est plus riche que Trump même si on ne nous le dit pas. Sa dacha proche de Moscou a été évaluée a 2 milliards de dollars pour vous faire une idée. Poutine ancien KGB puis FSB est l’état profond russe, mais patriote et c est pour cela qu’il a sorti une partie des oligarques, ceux notamment qui avaient été mis en place par la haute finance mondiale comme Khodorkovski qui était en fait un homme de paille de la maison Rothschild qui fait partie de l’état profond mondialiste.


    • @ culturovore

      Que M. trump soit très riche, qu’il ait pu se payer lui mêmem sa campagne, sans rien de voir aux groupes de pression, et que ça lui donne une indépendance et une liberté pour rompre avec la polit, c’est vrai.



    • Sa dacha proche de Moscou a été évaluée a 2 milliards de dollars pour vous faire une idée




      ha ha ha ! je crois plutôt que c’est toi qui n’as pas les idées bien claires au sujet des prix dans l’immobilier (même à Moscou)
      Buckingham Palace, la résidence royale du Royaume-Uni est la demeure la plus chère au monde, estimé à 1,55 milliard de dollars. Le palais de la reine Elizabeth II comporte 775 pièces ; 52 chambres et 188 pièces pour les domestiques.


  • Trump vire les gens qui font pas leur boulot:c’est de la meritocratie. Tu bosses bien t’es promu,tu fais de la merde, t’es vire. Le pouvoir au peuple pas aux technocrates qui ne sont jamais sanctionnes quand bien meme ils feraient connerie sur connerie...


  • Savante décision de Trump, qui a opposé un holà a la campagne organisée visant à affaiblir l’armée, son moral, notamment.

    Encore une fois, il a pris fait et cause pour la base, le simple soldat : Trump voit loin, pense à tout, et SE PRÉPARE À TOUTES EVENTUALITEES.

    Il vient de s’assurer la loyauté indéfectible de tous ses soldats... le premier à parler sédition sera abattu comme un chien.

     

    • Oui, c’est bien vu. Il prend le parti des militaires ayant combattu contre les généraux, les officiers d’état-major et les conseillers à la sécurité qui sont presque tous contre lui. Il prend aussi le parti des exécutants de basses oeuvres... parce que le type en question était aussi une véritable ordure. Il anticipe un coup d’État... c’est très probable.


    • En fait, les postes clef du command lui sont acquis : il n’est pas à exclure que le bonhomme ait été mis en place exprès pour cela, ou même, qu’il soit un homme de Trump, a la mueller.


    • il faut savoir que Trump a hérité de la purge effectuée il y a quelques années par Obama, et que tout le haut commandement US est aux ordres de l’état profond. S’il faisait lui aussi une purge il y aurait à nouveau des centaines de postes remplacés.