Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Purge au Royaume-Uni ? Accusé de harcèlement sexuel, le vice-Premier ministre démissionne

Le vice-Premier ministre britannique, Damian Green, un proche allié de May, a présenté sa démission, a-t-on appris mercredi soir. Il est accusé de harcèlement sexuel par une ancienne militante du Parti conservateur, Kate Maltby, des accusations qu’il a réfutées.

 

Kate Maltby, aujourd’hui écrivain, l’accuse d’avoir posé sa main sur son genou lors d’un rendez-vous dans un pub en 2015, et de lui avoir envoyé un SMS « suggestif ».

« Je doute que vous puissiez avoir une quelconque idée de combien je me suis sentie mal, embarrassée, et compromise sur le plan professionnel. Peut-être que vous n’avez même pas pensé que vous faisiez quelque chose de mal. Et c’est ça le problème », a écrit Kate Maltby dans une tribune publiée par le quotidien The Times.

M. Green avait réfuté ces accusations. « Dire que j’ai fait des avances à caractère sexuel à Mme Maltby est complètement faux. Ces allégations mensongères sont pour moi un choc et sont profondément blessantes, particulièrement de la part de quelqu’un que je considérais comme une amie », avait-il déclaré.

En réaction, Theresa May, proche de M. Green depuis ses années étudiantes, avait demandé l’ouverture d’une enquête pour établir la véracité des faits.

Damian Green est l’homme politique le plus éminent à être touché par une vague d’accusations sur des faits de harcèlement sexuel qui secoue le monde politique britannique dans la lignée du scandale Weinstein.

Une étrange série, sur E&R :

Quel avenir pour le Royaume-Uni ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oui, aujourd’hui si on veut se débarrassé d’un mec gênant, c’est encore plus facile que de se débarrassé de son chien qui aurait la rage, avec le hastag, Bien venus à Gattaca.

     

    • Oui, c’est soit antisémitisme supposé, ou les emplois fictifs, ou homophobie, ou si le mec est insoupçonnable sur tous ces plans là il reste à lui inventer et lui coller sur le dos une affaire de harcèlement, mais à tous les coups ils sont gagnants contre les opposants réels ou simplement même les laquais devenus gênants dont ils n’ont plus besoin (ex. Fillon...) Il va devenir de plus en plus périlleux et risqué d’entamer une carrière d’homme public, mais après tout on ne va pas les plaindre !


  • Il n’y a qu’en France, où en général, les politiciens mis en défaut ne démissionnent pas...Tout leur est dû, ils sont tellement arrogants et suffisants qu’ils s’accrochent à leur pouvoir si bassement obtenu...Mais on a les dirigeants que l’on mérite.

     

  • Ces gens ont des problèmes récurrents et en même temps repoussants .Le fric, le cul et leur ego .Repoussant parce que c’est une question de dose .Ils ne connaissent pas la demi-mesure ou la bonne mesure, tout n’est qu’excès, opulence, par orgueil .Dans leur fonction, tout est permis, c’est d’ailleurs pour cela que la fonction les attire comme des mouches sur un morceau de sucre .Quelquefois ils succombent au fric, au cul, ou aux deux, cela dépend des jours ou de l’opportunité et vient se vautrer lamentablement face à leur tare, en faisant une dernière ruade réfutant toutes accusations, comme un gamin s’étant fait prendre en train de voler une pomme chez un épicier...

     

  • Il est étonnant que les femmes la ramène autant sur ce sujet, car s’il y a bien des experts à ce sujet, la gent féminine est en première ligne depuis une certaine Eve...
    Elle n’ont jamais eu besoin de "harceler" leurs homologues masculins pour obtenir tout ce qu’elle voulait, elles.

     

  • Démissionné sans procès ni condamnation pour quelque chose de non répréhensible pénalement.... Tout le monde n’a pas droit à la présomption d’innocence !
    Sous Staline aussi les purges commençaient dans la pravda, et se terminaient au poteau d’éxécution. Sous Mao, campagne d’affichage (touiteur de l’époque)et poteau d’éxécution (rééducation pour les plus veinard).


  • C’est de la drague et rien d’autre. Toutes les femmes ont connu ça...

    Bientôt on aura ce type de déclaration : "lorsque j’étais à la maternelle un garçon de ma classe m’a envoyé un regard subjectif" et blabla et blabla...

    Il faut arrêter les conneries et ouvrir les vrais dossiers de pédocriminalité : Amidlisa (entre autres).


  • Il va désormais falloir réfléchir très longuement avant de tenter sa chance.L’époque n’est plus au simple râteau.Si par malheur,tu à cru voir des signaux et que tu t’es fait un film,tu risques ta carrière.
    Finalement le mieux c’est de pas approcher les femmes et de pas bosser non plus !
    Je vais me remater "Alexandre le bienheureux"



  • l’accuse d’avoir posé sa main sur son genou lors d’un rendez-vous dans un pub en 2015, et de lui avoir envoyé un SMS « suggestif ».



    Je ne sais pas pour vous mais je trouve que c’est quand même un peu léger comme accusation pour justifier de foutre en l’air la carrière de quelqu’un ! De nos jours on bannit des gens pour crime d’indélicatesse ! Heureusement que ce n’était que la main qu’il avait posé sur son genou ! Si cela avait été ses couilles le mec aurait été bon pour la peine capitale !
    On vit vraiment une époque complètement délirante !


  • L’oligarchie en panne de projet société répondant aux aspirations populaires,recourt aux méthodes des plus pitoyables de dresser les hommes contre les femmes. Qui de "harcèlement",qui de"viol",qui de"l’égalité",qui de n’importe quoi.
    Qui se noie,ne craint plus pour ses habits.


  • Le premier harcèlement sexuel commence par l’exhibition de morues siliconées dans les pages de pub !!!...