Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

Depuis qu’il travaille pour Canal plus (« la chaîne des bobos », dixit Eric Zemmour), Thierry Ardisson est devenu politiquement très correct.

Verba volant, scripta manent ?

Dès lors qu’elles sont enregistrées, les paroles, elles aussi, restent. Ainsi cette émission radiophonique, Le Libre Journal du regretté Serge de Beketch qui, le 13 octobre 1993, avait invité Ardisson pour son roman, Pondichéry. Eh oui ! il fut un temps où « l’homme en noir » ne dédaignait pas de se rendre dans les locaux de Radio Courtoisie pour y promouvoir ses livres. « Je suis très heureux d’être avec vous, Serge  », lui dit-il d’emblée. Par la suite, il lui confiera regretter de ne plus le lire dans Minute. Et de prédire : « Je finirai mes jours en Normandie, écrivant des livres impubliables en vieil écrivain de droite. »

En attendant, il présente son livre comme un éloge du colonialisme : « Je l’ai écrit pour piéger mes copains de gauche. » Aussi approuve-t-il le propos de Bernard Lugan selon lequel « la colonisation est une idée d’avenir » : « La décolonisation a été une catastrophe. » Mieux encore : il salue les bienfaits de la colonisation française en Algérie où catholiques, juifs et musulmans vivaient en parfaite harmonie. « Cela se passait mieux qu’aujourd’hui à Sartrouville », ajoute-t-il pour être sûr d’être bien compris. Rappelant le mot fameux de Léon Blum (« Il est du devoir des races supérieures d’aider les races inférieures »), Ardisson ajoute, rigolard, que Blum « aurait aujourd’hui beaucoup d’ennuis avec M. Gaubert » (NDLR : membre alors éminent de la LICRA).

Tout au long de l’émission, Thierry Ardisson n’aura de cesse d’affirmer ses opinions réactionnaires. « Y a-t-il encore des écrivains de droite ? », lui demande Serge de Beketch. « Il y a moi ! », clame-t-il, précisant : « Il faut faire des romans engagés. Il est temps de reprendre la parole. Souvent, l’avenir nous donne raison. » Il émet enfin des doutes sur le bien-fondé de la démocratie (« C’est un système qui nous convient – et encore [sous-entendu : ce n’est pas certain] –, mais sans doute pas au monde entier. ») Quant à l’avortement, il approuve la position de l’Église : « C’est un crime. J’ai fait autrefois avorter une fille de 18 ans. Je ne le ferais plus aujourd’hui. »

On est assurément loin du Thierry Ardisson qui brocarde dans son émission les valeurs de la droite nationale. Le plus drôle ? Serge de Beketch le félicitant pour son livre, Ardisson répond : « Vu le temps que j’ai mis à l’écrire, je n’ai pas de mérite. » Lorsqu’on sait qu’il fut par la suite convaincu de plagiat pour ce roman, cela ne manque pas de sel !

Marc Laudelout

Source : Revue Présent du samedi 13 septembre 2014, n° 8187.

 

L’interview de Thierry Ardisson par Serge de Beketch le 13 octobre 1993, partie 1 :

 

Partie 2 :

 

Partie 3 :

 

Partie 4 :

Voir aussi, sur E&R :

Plonger dans l’enfer des médias avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #970405

    Ce n’était pas Jule Ferry qui disait qu’il fallait civiliser les races inférieures ? :o

     

  • #970437

    Il nous manque Serge de Beketch, je l’ai vu une fois, avec le comte ! Un type qui faisait l’émission avec lui. (Je ne ratais jamais son émission à 18 h) Lui il se mouillait, toujours en colère, il balançait, j’en ai appris des choses avec lui, Anal plus, c’est de lui ! Ardisson, j’ai lu, ses confessions, il disait qu’il était prêt à tuer pour se faire un nom ! Le milieu bien glauque. A la base, il ne devait pas être mauvais, mauvais, mais il a compris que si il voulait avoir la renommé et l’argent qui va avec, il faillait la boucler ! Il a le charisme d’une huître, des comme lui, et il en a des paquets ! Bof


  • #970515

    « Il est du devoir des races supérieures d’aider les races inférieures » , il me semblait que c’etait Jules Ferry ? Au final c’est la gooche dans toute sa splendeur.

     

    • #970757

      Ce n’est pas ça du tout.

      « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures"
      Jules Ferry (28 juillet 1885)

      Ce a quoi Clemenceau répondit :

      « Races supérieures ! Races inférieures ! C’est bientôt dit. Pour ma part, j’en rabats singulièrement depuis que j’ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d’une race inférieure à l’Allemand. Depuis ce temps, je l’avoue, j’y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation et de prononcer : homme ou civilisation inférieure !"

      Georges Clémenceau (30 juillet 1885)


    • #970914

      Un phrase plus juste aurait été de dire "il est du devoir des peuples plus évolué de partager leur science aux peuples moins évolués".

      Mais connaissant la cupidité et la fourberie de certains hommes et encore plus si ces personnes forment des communautés très établie cela devient un danger pour ceux ayant de mauvaises intentions.
      Cela me rappelle de toute façon que toutes les guerres idéologique ces derniers siècles, cachaient en fait l’appropriation de certaines ressources conférents par la suite le pouvoir.
      Car certain qui se disent l’élite on rapidement compris qu’il valait mieux "manipuler" le peuple en justifiant des convictions cachés on ne peut plus injuste afin d’avoir la force et l’avis favorable du peuple pour arriver à ses fins.
      Cela fonctionne mieux lorsque l’on montre l’horreur djihadiste terroriste qu’il faut "combattre" au nom de la démocratie et de la paix lol.

      Cela fait longtemps que je me dis, c’est bien beau la démocratie, mais si ceux qui sont censés nous représenter en profitent pour des avantages personnels...
      Je ne vois pas bien la différence entre un dictateur ou un démocrate peu scrupuleux hormis le fait que le premier est moins malin, je ne dirais pas intelligent, car pour avoir cette forme d’intelligence il faut faire preuve de "fourberie", et ce n’est pas la même chose.


  • #970538
    le 18/09/2014 par .curtisnewton
    Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

    Ce type n’est ni de droite, ni de gauche... C’est une girouette depuis 30 ans, grassement payé pour ses émissions lénifiantes qui lui permettent de vivre très confortablement, et se payer la meilleure came du marché et les plus belles putes...

     

    • #970992

      Je pense aussi il a un coté dandy provoc et ça fait contraste au milieu des autres soumises de la télé.
      Il a la grosse tête la moitié du temps je me suis fait chier mais parfois il sort des choses intéressantes et même vraies.
      Avec son monologue Am Deus, je me croyais différent blabla, il a un peu le syndrome de l’élu mais n’étant pas de la tribu, il rêve d’être un aristo c’est cela son monarchisme.

      Bon personne n’est parfait, faut prendre ce qu’il a de pas mal.


  • #970552

    j’avais écouté cette émission du regretté Serge De Beketch, je suis sur qu’ardisson n’a pas changé il fait semblant pour continuer de passer à l’antenne , c’est vrai que s’il se fait virer à son age c’est fini on le reverra plus ; comme il a une femme jeune et qu’il lui faut beaucoup de pognon il donne des gages de politiquement correct au système et à ses employeurs ...il fut une époque où il en avait , dans son émission des années 90 "lunettes noires pour nuits blanches" il avait quand meme invité Roger Holeindre et le dessinateur Konk.

     

  • #970715

    je voudrais bien savoir ce que pense ce type de la théorie du genre j’ai déjà mon idée , mais certains ne sont pas au courant .


  • #970771
    le 18/09/2014 par Jean d’Artois
    Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

    Avant , il allait à st Nicolas du chardonnet , Mais ça , c’était ...avant !

     

    • #970923
      le 18/09/2014 par 100 Dents de France
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      Là c’est claire ! On sait qui il a choisi entre Dieu et Mammon.

      Satan/Shetan sait comment travailler l’homme : En appuyant sur ces points faibles comme le sexe, l’argent et les honneurs de ce bas monde.

      A méditer son évolution : De l’autel de Dieu à l’autel de Satan/Shetan


  • il aime toujours le colonialisme, mais celui d’israel.


  • #970878
    le 18/09/2014 par Monzon Glen
    Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

    Je suis congolais et je n’ai aucun problème à admettre que toutes les cultures ne sont pas au même pied d’égalité. Avant que les belges viennent chez nous, il n’y avait même pas une route ; c’était le néant total. Le problème c’est que les belges dans un premier temps, c’étaient montrés très cruels et méprisant à notre égard. Par la suite, avec le temps, les choses ont un peu changées à tel point que le congo fut dans les années 7O est un des pays les plus moderne du continent noir. C’est un fait ! On a vu dans quel état sont tombé la plupart des pays africains après la décolonisation. On était tout simplement pas prêt ni intellectuellement ni mentalement à gérer toute cette modernité que les belges nous avaient laissés. Beaucoup de noirs vivent dans le déni concernant ce fait. C’est aussi une des raisons pour lequelles qu’on adore ce réfugier dans des mythes absurdes du genre que ce seraient nous, les noirs, qui auraient construit les pyramides et sans doute même la toure eiffel. Il suffit de voir comme on s’est mis à chialer comme des gonzesses quand Sakorzy avait osé dire que l’Afrique n’était pas encore entré dans l’histoire...La vérité blesse. Je crois qu’il n’ y aurait aucun mal à ce que l’afrique soit de nouveau recolonisé afin qu’on puisse redémarrer d’un bon pied.
    Glen, le congolais

     

    • #970982
      le 19/09/2014 par Moi, Peter Sellers
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      Je crois qu’il n’ y aurait aucun mal à ce que l’afrique soit de nouveau recolonisé afin qu’on puisse redémarrer d’un bon pied.




      C’est pour ça que tous les vigiles dans les magasins sont des noirs ? C’est comme si c’était soumission totale ou rébellion totale ?
      Tout ça c’est dans la tête, la révolution industrielle c’est ce qui nous a permis de prendre de l’avance sur les autres... Si il y en a qui ne souhaitent pas récupérer le retard accumulé et cherchent un échappatoire ils risquent de chercher longtemps...


    • #970994
      le 19/09/2014 par le météore
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      c’est très agréable de te lire !


    • #971005

      Faut bien un Congolais pour dire cela sans nuance...un Rwandais


    • #971072

      Recoloniser pour redémarrer d’un bon pied, êtes-vous sérieux ? Je ne doute pas que des colons aient pu avoir de réelles bonnes intentions, mais les bienfaits supposés ou réels de la colonisation sont des conséquences heureuses d’une politique de soumission. Bien sûr que la décolonisation s’est mal passée, mais rien qu’en raisonnant par l’absurde, je ne vois pas l’intérêt de quelque empire que ce soit d’aller donner un coup de main vertueux à un continent entier. Ce qui a pu fonctionner à l’heure de la domination exclusive de quelques pays européens est inimaginable aujourd’hui, et à mon avis totalement absurde. Mais supposons : qui pour coloniser, la Belgique ?


    • #971128
      le 19/09/2014 par Brownmamba
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      Hahaha ! Encore un souchien (comprenez un mec du site fds) qui vient commenter au nom d’un africain, ne vous y trompez pas il y en a de plus en plus sur le net qui font une guerre sous faux nom, des négrophobes pathologiques qui insultent ou rabaissent les femmes noires ou les hommes.
      Sinon respect au vrais congolais pour avoir l’une des histoires les plus riches de l’humanité sur tous les plans, n’en déplaisent aux ignorants et aux idéologues.


    • #971224
      le 19/09/2014 par joséphine
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      Sans défendre Ardisson qui m’indiffère au mieux, on peut difficilement lui reprocher ce que soi-même on a pu écrire de similaire. Un rappel, Ardisson s’exprime en 1993, ce qui suit date de 2002 :

      ALGERIE

      Plus je vois la merde noire (corruption, intégrisme, généraux...) dans laquelle l’Algérie s’enfonce un peu plus chaque jour, plus je découvre en images que les seules choses qui tiennent encore debout là-bas (infrastrustures, urbanisme...) sont celles que la France coloniale y a construites, plus je me dis que leur seul espoir, c’est qu’on y retourne

      Alain Soral, Jusqu’où va t-on descendre p. 15, 2002

      Quoi qu’il en soit, Glen le Congolais ne fait que transposer au Congo ce que Soral proposait - en plaisantant à moitié... ou pas du tout - pour l’Algérie :))


    • #971232

      tu raconte n importe quoi monzon glen, je crois que tu dois etre un congolais europeen qui ne connais pas les realite africaine sur le terrain ,tu ignore la racine meme des problemes africains.
      premierement les pays africains n ont jamais gagne leur totale souverainete ,car durant la decolonisation ils ont ete affuble d enorme dette impossible a rembourse [voir discour de thomas sankara a l OUA peut de temps avant sa mort]
      deuxiemement la monnaie le franc cfa qui est un levier essentiel pour impulser le developpement des pays africains francophone est tenu et fabrique par la france a clermont ferrand je crois
      troisiemement tout leader africain qui a voulu se battre pour le developpement de son pays en s emancipant des occidentaux a toujours ete assassine ,exe sankara lumumba kadhafi[qui voulait l autonomisation des pays africains vis avis de l occident]
      bagbo apres etre expulse de la bcao etait sur le point lance la monnaie nationale ivoirienne , quelques jours plus tard l immeuble presidentielle a ete bombarde par l arme francaise


    • #971353
      le 19/09/2014 par Albionis delenda est
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      "Avant que les belges viennent chez nous, il n’y avait même pas une route ; c’était le néant total."
      Avant je n’avais pas de Home vidéo, ni de smartphone et toujours pas encore et je ne m’en crois pas moins "Humain". Mieux : Avant j’avais une télé et plus du tout maintenant et même depuis longtemps !!!
      La technologie est un outil mais ne garantit en rien que l’humanité est un avenir.


    • #972143

      Le maître est bon !


    • #972241

      Glen, tu es vraiment un Congolais - je vais faire le postulat que oui, tu es Congolais, et que tu es sincère dans tes écrits.

      Donc, malgré tout ce que tu écrivais avant de souhaiter une recolonisation de (toute, donc) l’Afrique, j’ai tout simplement beaucoup de mal à comprendre le fil de ton discours et le pourquoi de ton souhait d’une re-colonisation de l’Afrique dans sa totalité (on ne parle même plus du seul Congo).

      Personnellement, Français, et dont le pays continue de mener des guerres coloniales illégales (Syrie ; Irak aujourd’hui), je pense que les nations africaines devraient se coloniser elles-mêmes.
      Non ?

      Développe, explique, explicite pour des beubeus comme moi,Glen : je n’ai rien compris à ton souhait.


    • #973412
      le 21/09/2014 par Moi, Peter Sellers
      Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

      @beubeus,
      il souhaite des "maitres" (leaders ?) afin d’avoir une direction... on peux comprendre l’exaspération devant le bordel organisé ...
      On peux comprendre sa volonté que l’inefficacité d’une population à trouver un moteur de renaissance prennent fin et que ce pays trouve « des guides ».. Vouloir créer de toute pièce ces guides, les souhaiter de préférence dans une race autre que celle du pays es ce qui nous a rendu mal à l’aise ?..
      Mais peut être qu’on a mal interprété ses propos ? Son idée si c’était un appel à l’établissement d’une élite internationale, venue apporter une expertise, une élite ouvrière apporter son expertise avec en échange une distribution minime de lopins de terre je pourrais comprendre cette idée RADICALE... Voire même être admiratif d’arriver à de telles conclusions... Admiratif de vouloir sacrifier un peu de dignité ?
      Vouloir mettre un tuteur à un arbre.. lui permettre de faire renaitre ses racines.. autoriser que des branches nouvelles s’y développe.
      Je pense qu’il comprendra que l’hostilité qu’a suscité sa proposition de recolonisation nous a choqué car l’un des problèmes majeurs de l’Afrique est justement la colonisation (par les oligarchies, les grosses corporations et leurs bras armés).
      Je m’excuse de n’avoir pas su lire entre les lignes...


  • #970991
    le 19/09/2014 par akrobustia
    Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

    Cet entretien aura quand-même eu le mérite de me faire découvrir Henri Dorgères, dont certains propos pourraient trouver un écho aujourd’hui, et qui semble parmi d’autres mettre en évidence par son parcours militant la manière dont le système a achevé de tuer une paysannerie qui était le socle de notre société. Une seconde couche post-1789, en quelque sorte, après le coup d’état bourgeois et le premier exode rural.
    Beaucoup plus facile d’avoir la mainmise sur la population quand elle assume le gros (qui n’est déjà pas grand-chose) de sa souveraineté alimentaire non plus individuellement mais par une portion de plus en plus infime d’elle-même. C’est vraisemblablement juste une heureuse coïncidence pour nos maîtres, mais c’est extrêment efficace comme levier de chantage et/ou de création de tensions, d’avoir une population qui était il y a quelques générations majoritairement cultivatrice et qui est aujourd’hui ignare au point que la plupart d’entre-nous serait infoutue de ne pas mourir de faim si on lui confiait une terre à cultiver.
    Si vous avez des conseils de lectures concernant les mouvements paysans (politiques ou non, organisés ou spontanés) dans notre histoire, je suis preneur, merci


  • #971046
    le 19/09/2014 par le père Carambart
    Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

    J ’ai remarqué que Ardisson dans chacune de ses émissions ou presque il parle au moins une fois de l’extreme droite (Fn, Nazisme....)
    Extremiste un jour, extrémiste toujours !


  • #971063

    J’ai pas encore fini de lire tous les bouquins achetés chez KK mais il faut que je lise “Chute !” d’Alain Soral pour approfondir la chose... j’avoue que la petite note de Robert m’a beaucoup fait marrer, ça promet !

    P.S : S’il faisait partie d’un gouvernement Ardisson serait considéré comme homme du passé.


  • S’il vous plait, retrouvez l’émission de 92 "Bonsoir la planète" (Malher/Skyrock) Ou Ardicon explique qu’il est l’exception de la télé car il n’est "ni pédé, ni juif" et balancez lui en pleine poire, je cherche dans mes K7 mais je remets ps la main dessus ! ;)

     

  • Dieudo invité de Serge de Beketch sur radio courtoisie : https://www.youtube.com/watch?v=-zs..., bien plus intéressant.


  • #971772

    Ardission ? Vous vous intéressez encore à lui ?
    Vous ne voyez pas qu’il n’est ni de droite ni de gauche, ni monarchiste, ni démocrate, ce mec, il ne connait rien, c’est un fake !
    Son opinion de girouette bien huilée et bien enquenellée, on s’en tamponne grassement le coquillard...


  • #971972

    Ardisson est un imposteur qui comme Sollers et BHL ne pense qu’à cultiver son image .Son idéologie réactionnaire n’était qu’un baratin sans consistance lui permettant de jouer les dandys auprès des pétasses cocainées qu’il allait draguer en boite de nuit dans le Paris branché des années 80 et 90. Ce type symbolise d’avantage le grand n’importe quoi de notre civilisation postmoderne que le retour aux valeurs de l’action française.


  • #972590
    le 20/09/2014 par RoyRodgers
    Quand Thierry Ardisson se disait de droite…

    He Glen tu oublies les pédérastes et les pédophiles qui pullulent au plus hautes fonctions de la Belgique,ceux là pourront revenir se taper des enfants africains à gogo en toute impunité !


Afficher les commentaires suivants